Le Premier Hérétique

Page 2 sur 19 Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation globale du roman :

79% 79% 
[ 52 ]
17% 17% 
[ 11 ]
2% 2% 
[ 1 ]
2% 2% 
[ 1 ]
2% 2% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 66

Re: Le Premier Hérétique

Message par Larkin le Dingue le Sam 25 Juin 2011 - 11:52

D'ailleurs, le premier hérétique donnant son titre au roman, c'est Lorgar ou c'est Erebus, le chapelain World Bearer qui "converti" Horus dans les Faux Dieux ? Ou bien encore un autre...

Try again, Tu y es presque mais c'est pas encore ca Wink


Victoire et Mort sont les filles jumelles de la guerre.
avatar

Larkin le Dingue
Scout
Scout

Messages : 28
Age : 28
Localisation : 9 degrés 5

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Dakka le Sam 25 Juin 2011 - 20:41

Malus Darkblade a écrit:
D'ailleurs, le premier hérétique donnant son titre au roman, c'est Lorgar ou c'est Erebus, le chapelain World Bearer qui "converti" Horus dans les Faux Dieux ? Ou bien encore un autre...
Je ne saurai le dire...

Après dire "hérétique", c'est une question de point de vue...
En tout cas c'est vrai que c'est un trés bon roman de la série.


Is Finecast using diamond mixed with cocaine?

La Galaxie en Flammes, le forum français de l'Hérésie d'Horus.
avatar

Dakka
Primarque
Primarque

Messages : 3776
Localisation : Pom Pom Galli

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Varney le Sam 25 Juin 2011 - 20:46

J'ai hâte de le lire aussi et je sais pas qui est le premier hérétique mais c'est pas grave, ils le deviennent tous Smile


avatar

Varney
Primarque
Primarque

Messages : 3292
Age : 27
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Invité le Dim 26 Juin 2011 - 9:05

Plus que 3 mois à attendre... doute

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Invité le Dim 26 Juin 2011 - 15:02

Dark Apostle a écrit:
Malus Darkblade a écrit:
D'ailleurs, le premier hérétique donnant son titre au roman, c'est Lorgar ou c'est Erebus, le chapelain World Bearer qui "converti" Horus dans les Faux Dieux ? Ou bien encore un autre...
Je ne saurai le dire...

Après dire "hérétique", c'est une question de point de vue...
En tout cas c'est vrai que c'est un trés bon roman de la série.

+1 chaos

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Corax le Mar 12 Juil 2011 - 9:07

Je confirme que c'est un des meilleurs livres de la série.
J'ai réussi à l'avoir au Games Day, j'y avais été juste pour cela même si il y avait tout plein de choses à voir mais vraiment trop de monde.
J'attends déjà le prochain aprés.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Magnus le Jeu 28 Juil 2011 - 16:21

Très très bon roman (certainement dans le top 3 de beaucoup de personnes)

Avec cependant un petit bémol. : attention spoiler
Spoiler:
c'est moi ou tout le monde peut rentrer dans les labos de l'empereur ?!
Et puis franchement lorgar est un peu neuneu

J'allais presque oublié , vers la fin l'une de mes répliques préféré de tout le cycle :

Spoiler:
"restes avec moi petit corbeau" - konrad curze
Rhhhaa je kiffe de plus en plus ce primarque surtout depuis que j'ai lu le roi sombre


———
"Pride,not flesh, is weak"
vulkan

"Quel mal pouvait bien causer l'étude et l'apprentissage ?"
magnus
avatar

Magnus
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2298
Age : 39
Localisation : Normandie , LE pays du Cidre ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Corax le Jeu 28 Juil 2011 - 17:54

Et encore tu n'as pas tout vu de Konrad Curze, vivement les romans avec lui en Guest Star.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Invité le Sam 30 Juil 2011 - 16:58

Salut les gars ! Voici encore une bonne trouvaille découverte sur le oueb ! What a Face

The first Heretic (Hérésie d'Horus) par Aaron Dembski-bowden

Spoiler:
Un nouveau roman de la BL sur l'hérésie d'horus par nul autre que "l'étoile montante" de la black library, Aaron, celui qui a vraiment un très chiant... Il n'est pas venu pour rien, avec la note que je lui mets...

Résumé : Les Word Bearers, porteurs de le mot, vénèrent l'empereur comme un dieu et passent leur temps à répandre la religion et à construire des temples au lieu de libérer l'humanité lors de la grande croisade. Leur primarque, Lorgar lui-même, est un fervent croyant. ça la fout mal quand on connait la Vérité Impériale prônée par Ze Big Boss of Terra. Lorgar et ses porteurs de le mot se font mettre les points sur les i. Par conséquent, ils sont très mécontents et c'est en toute logique qu'ils décident de corrompre l'univers, de trahir tout ce qui leur est cher et de plonger l'humanité, la galaxie et l'Imperium dans les flammes d'une guerre civile fratricide et meurtrière. Quoi de plus normal après tout ? Vous auriez fait la même chose. non ?

Bon, je suis narquois mais c'est de bonne guerre : Aaron s'amuse à me jouer des tours pendables. Pour commencer, vous vous souvenez de cette couverture très classe où des custodes affrontaient des marines pervertis et possédés ? Oubliez. C'est une page et demie dans le dernier chapitre. Alors on doit voir comment Kor Phaeron et Erebus convertissent Lorgar et Horus, me dites vous ? Que nenni. On suit les aventures d'un mec sympa mais con (en tout cas assez pour ne pas trop se poser de questions sur le déroulement de l'histoire) qui est envoyé loin des événements principaux. Quel choix original et enthousiasmant ! Ou quand l'excès de "vous ne vous y attendiez pas, hein ?" pourrit une bonne histoire.

Visiblement, je n'ai pas trop aimé. Pourquoi ?
Outre le fait que je me sens un peu trompé sur la marchandise, il y a d'autres raisons plus objectives (si tant est qu'on puisse parler d'objectivité dans une critique de roman...).

-Choisir volontairement de ne pas montrer la propagation des idées hérétiques est mon principal reproche à l'histoire dans son ensemble. C'est compréhensible (prendre un point de vue plus intime pour décrire l'histoire avec un grand H) mais c'est pas ce que je veux savoir de l'hérésie. Ou plutôt, si, je veux le voir, mais pas aux dépends de la manière dont tout est arrivé ! Je trouve quand même que c'est une critique légitime.

- L'utilisation de certains ressorts du récit est mal faite. Aaron utilise les custodes. On ne les voit que très très peu. Et ce n'est même pas pour garder le mystère, vu qu'à ce stade, on les décrit déjà bien. Ils sont au milieu de tout ça mais on ne sait pas ce qu'il font ou pensent ou soupçonnent... En fait, à cause de ça, ils passent pour des cons. Ils glandouillent. Bon, les deux trois fois où on les voit vraiment en action, ils sont classe. C'est toujours ça. Sauf une fois où c'est débile.

- Aaron a vu que certains lecteurs n'aimaient pas quand on leur pondait un bouquin où il n'y a que de la baston. Bravo ! Il a compris ! Mais c'est alors qu'il enlève par conséquent presque toutes les scènes d'actions qui pourraient servir à souligner le cheminement. Il y en a encore, ça va. Mais il a quand même bien taillé dans le gras... Et ce qu'il a laissé, c'est pas toujours le plus cool. (cette remarque s'adresse en particulier à Vulkan et aux autres le sataniste qui s'y retrouveront....)

-Les personnages sont un peu cons. Bah ouais, faut le dire, souvent, ils ont des réactions débiles. Je ne spoilerai pas donc pas d'exemple concret. Mais le héros se pose des questions tout en refusant d'agir une seule fois. Ou alors il a des retournements d'opinion imprévisibles et inexplicables... Lorgar est une quiche. Etc.

-Aaron a un problème d'expression. Il saute d'un registre de langue à l'autre dans une même description. un "Shit" au milieu de la peinture d'une scène descriptive bien écrite et de registre élevé fait choir toute l'atmosphère mise en place, bordel de merde.

- En parlant de style, celui de Aaron n'est pas mauvais. Je dirais juste qu'il manque de subtilité. Les choses me sont apparues forcées. Les effets n'arrivaient pas naturellement et j'avais l'impression de les voir arriver cousus de gros fil blanc au lieu de se mouvoir en coulisse. Un peu comme quand on remarque le gros éclairage qui se pointe sur les parties importantes dans une scène de théatre. On te force à subir les effets (même s'ils sont bien faits). Dans l'idéal, la lumière attirerait l'attention sur le truc important sans qu'on la remarque vraiment, elle serait fondue dans l'action... Bref, je ne sais pas si j'ai été clair sur ce point là... Mais c'est comme ça que je le ressens.

- Aaron ne se donne pas la peine de rendre réalistes les échanges d'informations et les explications entre les personnages. Exemple : on lui dit que l'empereur a reproché aux porteurs de le mot de construire des temples au lieu de conquérir. Chez Aaron, ça donne ça :
Empereur : Vous devez arrêter de faire les cons.
Lorgar : Mais t'es un dieu, papounet.
Empereur : Non, et je vais te dire pourquoi.
Lorgar : Pourquoi ?
Empereur : Parce que.
Lorgar : ...
Empereur : Roboute, lui au moins, il a compris, c'est pas une quiche comme toi...
Lorgar : Naaaaannnnnnn !!!! (pour lui même) Alors je vais me trouver un dieu, parce que, merde, faut bien quoi.

Navrant hein... Et la caricature est gentille, ici.

- Ah, ouais, et les personnages sont énervants. En particulier le personnage féminin du bouquin que certains ont acclamé (trop bien le personnage ! t'es trop fort aaron !) et qui pour moi a juste été une sorte de flop. On ne voit pas trop ce qu'elle a de particulier. C'est un peu forcé.

- Lorgar est une quiche. Ouais, tout le monde le dit, même lui. Même Konrad, d'ailleurs... et c'est pas rien... Même Ferrus Manus. Et on sait tous à quel point GW aime Ferrus Manus...

-Point séparé du précédent, en plus d'être une grosse quiche, Lorgar a un problème dans sa tête. La totalité de l'enchainement de raisonnements qui mène à la chute est, au fond, simplette. ça repose sur "il me faut un dieu" et "il me le faut tout de suite, n'importe lequel fera l'affaire". Gniii. C'est plus que ridicule. Pas un instant Lorgar ne se recule une ou deux minutes pour réfléchir à ce qu'il voit ou ce qu'on lui promet.... Et c'est présenté comme si c'était normal... Si encore il y avait une raison pour ça... Un indice qui aurait pu lui mettre la puce à l'oreille : TOUT ! en commençant par les sacrifices humains, la trahison, la corruption, le secret, la déchéance, les démons, les promesses de mers de sang, ou que la galaxie va sombrer dans le chaos, la guerre et la destruction de tout ce qui vit pendant que les dieux rigoleront tranquillement. Sans blague, compris quoi en lisant ça ? On ne peut pas dire qu'ils ont été subtils les quatre marioles du warp, là. Si je devais deviner, je dirais que ce n'est pas tzeentch, mais Khorn, qui a eu l'idée du plan....

Donc voila en vrac ce que je n'ai pas aimé.

Mais le bouquin a quand même 3/5... Miracle de noel ? Coma éthylique de la part du dindon après des fêtes arrosées passées à esquiver le couteau ou les tentatives de farcissage si communes à cette époque d l'année pour nous autres les volailles ?

Nan, le livre est quand même intéressant. On voit des trucs utiles et qui auront sans doute leur importance dans la suite de l'hérésie. C'est quand même un point majeur de l'histoire. Et Aaron n'écrit pas si mal. Quand on passe outre certains effets un peu forcés, ça coule bien.
On a des détails croustillants sur pas mal de trucs au passage. *tousse*Légions disparues*tousse* Et on voit l'Empereur et des Custodes. On voit même ce bon vieux Roboute, Ferrus et Magnus (ils sont cools eux). Et quelques autres en passant. Difficile de résister à ça. Donc un des livres les plus fournis en détails de fluff et autres informations (même si le coup du rêve induit par le chaos, on le connait, on l'a vu. Le même. Et j'ai toujours autant de mal à y croire).
Et au final, c'est l'envie d'aller au bout pour avoir le fin mot de l'histoire qui l'emporte sur l'énervement latent qui gagne le lecteur progressivement. Ma femme peut en témoigner, je rentrais énervé et pestant contre le livre après mon retour du boulot et ma demi heure de lecture dans les transports... Et je recommençais le lendemain... A vous de voir.

J'aurais juste aimé avoir plus de choses gentilles à dire sur celui que certains considèrent comme le nouveau talent de la BL. J'avoue que pour le moment, ce que j'ai lu de lui est pas mal en général, mais loin d'atteindre la classe, le mordant, la subtilité d'un Abnett ou d'un McNeil. Ni même véritablement d'un Mitchell ou d'un Swallow dans ses bons jours...
Je conseille quand même évidemment la lecture, au moins à titre informatif. Bien entendu, si on en juge par ce qu'internet nous dit, le roman est une merveille et ne pas l'avoir lu vous attirera la malchance éternelle, comme les chaines qu'on reçoit par E mail. Donc autant le lire, on ne sait jamais. Pour moi, il y a trop de défauts pour en faire un Bon roman de l'Hérésie. Mais il se maintient quand même dans le milieu du panier.

Auteur : Le Dindon
Source : http://veilfigurines.forumactif.com/t556-the-first-heretic-heresie-d-horus-par-aaron-dembski-bowden-3-5


Moi j'aime bien. C'est brute de coffrage et franc du collier (clouté du space marine du chaos). fist


[EDIT D.A.] J'ai ajouté les balises de spoiler!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Magnus le Sam 30 Juil 2011 - 17:05

Euhhhh t'aurais du mettre une balise spoiler là ...


———
"Pride,not flesh, is weak"
vulkan

"Quel mal pouvait bien causer l'étude et l'apprentissage ?"
magnus
avatar

Magnus
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2298
Age : 39
Localisation : Normandie , LE pays du Cidre ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Dakka le Sam 30 Juil 2011 - 17:24

Tiens c'est marrant, mais je ne suis pas du tout d'accord avec ce qui est écrit surtout sur le point ou Lorgar se lancerait tête baissé sur le chemin de la corruption.
Lorgar n'est pas idiot, il sait qu'il n'a pas les talents strategiques de certains de ses frêres, ni le respect dont est entouré Horus.
Le Héro ne prend pas lorgar pour une quiche et j'aimerai savoir ou un tel passage est écrit... La seule chose avec laquelle je suis d'accord, c'est la fille qui est énervante.


Is Finecast using diamond mixed with cocaine?

La Galaxie en Flammes, le forum français de l'Hérésie d'Horus.
avatar

Dakka
Primarque
Primarque

Messages : 3776
Localisation : Pom Pom Galli

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Amiral Tiberius le Lun 1 Aoû 2011 - 6:26

Plus que deux mois ou presque, une cinquantaine de jours à attendre.
Vivement la suite de l'Hérésie. cyclops


bloodangels
"Il n'y a pas de paix parmi les étoiles, seulement une éternité
de guerres et le rire des dieux avides. "
(Markus Dante, L'Inferno)
avatar

Amiral Tiberius
Scout
Scout

Messages : 113
Age : 29
Localisation : In Hell

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Corax le Lun 1 Aoû 2011 - 8:41

Tu ne vas pas être déçu d'attendre Dark Paladin Very Happy
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Horus Aximand le Ven 12 Aoû 2011 - 12:09

J'ai hate de l'avoir celui la!!!!!!(entre autres! Very Happy )


chaos  Gloire a Abaddon   chaos
avatar

Horus Aximand
Space Marine
Space Marine

Messages : 189
Localisation : ?????

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Lorgar le Ven 12 Aoû 2011 - 22:19

Il me tarde de le lire après toutes les bonnes critiques qu'il a reçu, Lorgar a jusque là peu été mis en avant sauf dans Un Millier de Fils ou je crois on le rencontre pour la première fois, ce personnage à l'air intéressant un peu comme Fulgrim, un passionné mais en moins narcissique.


"Je suis l'Urizen, j'apporte le verbe et ma parole est sacrée ! Buvez mon savoir jusqu'à la lie, abreuvez vous de mes paroles et embrasez ma foi car je suis la voix de l'empereur"

lorgar
avatar

Lorgar
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 603
Age : 27
Localisation : Lyon

http://reclusiam.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Varney le Sam 13 Aoû 2011 - 20:56

Lorgar a écrit:dans Un Millier de Fils ou je crois on le rencontre pour la première fois

Il est aussi dans la nouvelle "Les Descendants de la Tempête" dans le recueil "Chroniques de l'Hérésie Wink


avatar

Varney
Primarque
Primarque

Messages : 3292
Age : 27
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Lorgar le Sam 13 Aoû 2011 - 20:58

C'est vrai oui mais brièvement


"Je suis l'Urizen, j'apporte le verbe et ma parole est sacrée ! Buvez mon savoir jusqu'à la lie, abreuvez vous de mes paroles et embrasez ma foi car je suis la voix de l'empereur"

lorgar
avatar

Lorgar
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 603
Age : 27
Localisation : Lyon

http://reclusiam.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Varney le Sam 13 Aoû 2011 - 21:00

Oui étant donné que c'est une nouvelle mais je te rejoins sur le fait que je suis pressée de pouvoir lire ce roman Smile


avatar

Varney
Primarque
Primarque

Messages : 3292
Age : 27
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Administration le Sam 20 Aoû 2011 - 4:00

Présentation officielle du roman Le Premier Hérétique, façon BLF :

==> LE PREMIER HERETIQUE d'Aaron Dembski-Bowden

Alors que la Grande Croisade déchire la galaxie tout entière, L’Empereur fustige l’idolâtrie des Word Bearers. Désemparés par ce jugement, Lorgar et sa Légion cherchent une nouvelle voie, ravageant monde après monde et laissant libre cours à leur colère et à leur ferveur sur le champ de bataille. Leur quête d’un nouveau sens à leur existence les amène aux bordures de l’univers, où ils rencontrent des forces bien plus puissantes et anciennes que tout ce qu’ils auraient pu imaginer. Renonçant à porter la lumière de l’Empereur, ils tournent leur soif de savoir en direction des dieux du Chaos. Insidieusement, leur quête de vérité sera à l’origine même de l’hérésie…
September 2011 • ISBN 9781780300153





logo1
avatar

Administration
Admin
Admin

Messages : 6890

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Administration le Lun 22 Aoû 2011 - 17:16

Mise à jour de la page web de la Black Library France avec un long mot d'Aaron Dembski-Bowden, à propos de son roman Le Premier Hérétique !

Le Premier Hérétique est maintenant un Best-Seller du New York Times, mais ça vous le savez déjà. Alors qu’est-ce que ça fait d’être l’homme derrière un tel succès ? Qui de mieux pour répondre que l’auteur (un petit peu nerveux) lui-même. Mesdames et messieurs, Aaron Dembski-Bowden.

Aaron : Les gens du Donjon de Black Library m’ont demandé si j’avais quelque chose à dire sur Le Premier Hérétique maintenant que le roman est accessible un peu partout dans le monde aux hordes de fans bavant d’impatience.

Bien sûr que j’ai des trucs à dire, mais je vais faire court. Je suis sur que vous êtes des gens occupés, et je respecte ça. Vous n’avez pas envie de m’entendre m’éterniser à raconter “à quel point c’est un honneur d’écrire un roman de Horus Heresy”, ou encore de remplir votre écran avec une fois de plus les mêmes formules toutes faites que les auteurs ressortent à chaque fois qu’on leur demande de parler de leur dernier ouvrage.

Je vais vous épargner tout ça et aller droit au but. Ce n’est pas de la fierté que j’ai ressentie en apprenant que Le Premier Hérétique était un New York Times Best-Seller, mais de la pure terreur, de celles qui vous glacent littéralement le sang.

Cette semaine a été une des plus folles de toute ma vie. Le Premier Hérétique a atteint la première place des ventes de science-fiction aux États-Unis, et est numéro 2 en Angleterre (juste derrière Iain M. Banks, un écrivain que J’ADORE). Le bouquin a été immédiatement en rupture de stock en Angleterre, avec un second tirage dans la foulée. Puis il a fini par atteindre la liste des Best-Sellers du New York Times, et ça, c’est le genre d’événement qui peut bouleverser la carrière d’un auteur.

Ce serait mentir de dire que j’étais excité et fier ; En vérité, j’étais plutôt assommé, et bouleversé. Le jour ou LPH est arrivé dans les classements, le téléphone a dû sonner environ 800 fois. La folie s’est emparée de mon blog. Ma boîte e-mail a explosé. Pour quelqu’un qui a emménagé au milieu de nulle part pour se cacher de la civilisation, le fait que tout d’un coup tout le monde veuille me parler était une perspective peu réjouissante. J’ai même fini par débrancher le câble qui relie mon vieux PC à l’internet, juste pour échapper à la folie qui s’était emparé de la Toile.

Terrifiant.

Les commentaires et critiques que LPH a reçus ont également été incroyables. Les réactions envers Lorgar, l’architecte du Chaos, ont été particulièrement enthousiastes – le fait qu’il soit le primarque qui n’a jamais voulu être un guerrier, et le fait qu’il s’aventure sur les chemins les plus sombres dans sa quête de vérité. Pour certains, c’est un raté, un faible, un lâche. Pour d’autres, Lorgar est un philosophe, un visionnaire, une âme capable de regarder la vérité de l’univers en face et de déclarer – comme Rorschach – "Ne jamais se compromettre, même confronté à l’Armageddon”. Comme tous les visionnaires, il est resté fidèle à ses convictions, que celles-ci soient destinées à sauver l’humanité, ou bien à la condamner.

J’adore cette dichotomie qui est au cœur du roman, et aussi au cœur de la chute de la Légion. Et c’est extrêmement gratifiant de voir autant de monde s’y intéresser. Qu’ils aiment ou détestent les Word Bearers, qu’ils respectent ou méprisent Lorgar, je crois que les gens ont vraiment ressenti de la compassion pour leur crise de conscience, et qu’ils ont réussi à s’identifier à leur trahison (ou tout du moins à en comprendre les raisons).

Il faut sûrement que je termine maintenant, et que je dise ce que j’ai à dire…

Alors, pour répondre rapidement à quelques questions que l’on me pose sans arrêts : Oui, Argel Tal et les Word Bearers reviendront dans de futurs romans de Horus Heresy ; Oui, j’écrirai encore pour la série The Horus Heresy (merci de demander !), mais sur d’autres événements et Légions ; et oui, je me rends compte que j’ai de la chance d’avoir eu une opportunité d’écrire pour la série aussi rapidement.

Pour conclure, je voudrais adresser un grand merci à tous ceux qui ont acheté et aimé le roman, car cette terrifiante semaine, je l’ai vécu par votre faute. Vous avez bien entendu, vous êtes responsables.

Merci, mes amis.

- Aaron.


Le Premier Hérétique sera disponible le mois prochain, pour la première fois en français. Pensez à le pré-commander dès maintenant.

logo1
avatar

Administration
Admin
Admin

Messages : 6890

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Rogal Dorn le Lun 22 Aoû 2011 - 17:22

Une interview qui ne révèlent pas grand choses, sauf quand il annonce qu'il écriras encore des romans de l'Hérésie, donc très bonnes nouvelles sur ce jeune auteur qui j'espère deviendra grand !
avatar

Rogal Dorn
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 611
Age : 20
Localisation : Armaggedon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Varney le Lun 22 Aoû 2011 - 17:29

Merci pour ce petit texte intéressant. J'espère pour lui qu'il va plus trop être embêté pas les fans par la suite, ça doit pas être facile à supporter.
En tout cas, c'est une bonne chose qu'il ait du succès!
Vivement que le livre sorte en français, qu'on puisse aussi le lire Smile


avatar

Varney
Primarque
Primarque

Messages : 3292
Age : 27
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Lorgar le Lun 22 Aoû 2011 - 17:52

Très bonne interview, merci Horus, si quelqu'un pense que je suis un lâche qui fuit le champs de bataille, qu'il vienne ! (Sauf Angron, Russ et Sanguinus... eux c'est pas juste). Vivement la sortie française de ce roman, et bonne continuation à Aaron.


"Je suis l'Urizen, j'apporte le verbe et ma parole est sacrée ! Buvez mon savoir jusqu'à la lie, abreuvez vous de mes paroles et embrasez ma foi car je suis la voix de l'empereur"

lorgar
avatar

Lorgar
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 603
Age : 27
Localisation : Lyon

http://reclusiam.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Uriel Ventris le Lun 22 Aoû 2011 - 18:34

Je l'attends avec impatience!


ultramar In Mortis est Gloriam!ultramar
avatar

Uriel Ventris
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1376
Age : 31
Localisation : Newcastle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Vietlord le Ven 2 Sep 2011 - 17:20

Lorgar est Rébus ?
Non, Lorgar au rebut, Twisted Evil

tant de temps à attendre !


Oni soit qui mal y pense
avatar

Vietlord
Space Marine
Space Marine

Messages : 419

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Premier Hérétique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 19 Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum