[Fluff] Les Guerriers du Chaos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Empty [Fluff] Les Guerriers du Chaos

Message par Sanguinius le Ven 8 Juin 2012 - 20:40

Les Guerriers du Chaos



       
[Fluff] Les Guerriers du Chaos Chaosw11
         


    Les Dieux ne se combattent pas seulement dans l'univers des immortels : leurs armées se battent aussi dans les royaumes des mortels. Sur d'innombrables mondes, à travers l'espace et le temps, les dieux du Chaos s'affrontent pour la suprématie, chacun déterminé à tous se les approprier. Le Vieux Monde est un des champs de bataille les plus disputés de tous. Là, les Dieux rivalisent pour gagner l'allégeance des créatures humaines.
Chaque Dieu du Chaos dirige ses serviteurs, parfois pour les allier avec ceux d'autres Dieux, parfois pour s'y opposer. Alors que le monde sombre dans l'anarchie, les forces du Chaos grandissent et la fin du monde se rapproche. Les Dieux du Chaos désirent plus que tout des serviteurs mortels, car chaque âme humaine dédiée au Chaos gonfle leur pouvoir et hâte la destruction du monde. Il peut paraitre surprenant que les Dieux préfèrent leurs serviteurs humains aux démons qui les servent et aux créatures du Chaos dont ils créèrent les ancêtres, mais il en est ainsi car les démons et les hommes-bêtes n'ont pas le choix de leur nature, et le Chaos ne peut accroître en puissance qu'en poussant des hommes et les autres créatures doté de libres arbitre à embrasser sa cause.      

Les Terres des Norses:  

    Autour des Royaumes du Chaos se trouve une bande de terre appartenant au monde matériel qui forme un anneau désolé autour des ténèbres qui s'étendent au-delà. C'est pour cette raison que les terres du nord sont également appelés les Terres des Ombres, l'Umbra Chaotica ou encore les Désolations du Chaos. C'est l'arène où les serviteurs des Dieux livrent entre eux de féroces combats. Même si cette région fait partie du monde réel, elle est inévitablement souillée par la proximité des Royaumes du Chaos, dont les énergies corruptrices se répandent aux alentours et saturent littéralement les terres du nord, bien que leur influence diminue au fur et à mesure qu'on s'éloigne du pôle.
Les Désolations du Chaos sont pour l'essentiel des toundras glacées parcourues par des monstres hideux et des déments. Il est impossible d'y faire pousser la moindre récolte car le sol est pris dans une gangue de givre et des vents impitoyables fouettent constamment la végétation. Les côtes forment un canevas dentelé de fjords et d'îles déchiquetées et si l'on s'enfonce dans les terres, les pics enneigés cèdent la place au steppes incultes ou les tribus de chasseurs à cheval traquent leur proies. Plus le voyageur se rapproche de la faille ouverte au pôle du monde, plus les terres deviennent bizarres et inhospitalières, un paysage cauchemardesque qui est le domaine des guerriers qui ont jurés allégeance au Chaos et qui le parcourent inlassablement en quête de gloire et de guerres sans fin.
Les voyageurs doivent vraiment réfléchir avant trouver refuge dans les Désolations du Chaos, car il serait malencontreux de se retrouver au milieu d'une difficile et froide nuit nez-à-nez avec un Troll… ou pire encore…

Les Hommes du Nord:

    Les hommes du nord sont des sauvages selon les critères des peuples qui vivent plus au sud. Ils sont généralement mieux bâtis que les autres races des hommes, mais en dehors de cela, leur physique est similaire. En temps de paix, des marchands nordiques troquent et vendent leur produits sur les marchés des cités les plus cosmopolites comme Marienburg à l'ouest et Weijin à l'est. Cependant, ils forment une race à part entière qui vénère des Dieux interdits et mène une vie rustique souvent considérée comme primitive. Mais plus que tout, ils vivent à l'ombre des Royaumes du Chaos et ne peuvent donc pas échapper à son influence. Quand ils ne sont pas en train de piller d'autres régions du monde, les hommes du nord vivent une rude existence dans la toundra et les montagnes congelées de leurs terres.
Même dans les terres dites civilisées du sud, les mutations physiques sont chose commune. Dans l'Empire, les nouveau-nés victimes de malformations sont abandonnés à leur sort tandis que les citoyens porteurs des stigmates de la mutation sont impitoyablement traqués et brûlés par les répurgateurs. Toutefois, plus au nord, les difformités physiques sont si fréquentes qu'elles sont universellement acceptées. La plupart des nordiques portent en eux la trace du Chaos, même si elle n'est pas forcément visible au premier abord : pour eux, ce n'est pas un signe funeste, mais bel et bien une bénédiction accordée par les Dieux. D'ailleurs, les mutations les plus horribles sont la preuve que l'individu est un Élu, même si nul ne peut prédire si il est voué à l'immortalité ou à la damnation.

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Chaos_12

    Les hommes du nord ont généralement les cheveux longs et une barbe fournie. Leur peau est insensibilisée par les bourrasques glaciales du blizzard, bien qu'ils se protègent du froid en portant des fourrures de loup, d'ours ou de créatures innommables qui hantent les étendues sauvages. Leur bras sont musculeux et arborent des bracelets primitifs et des dizaines de cicatrices. Beaucoup de nordiques portent des amulettes ou des tatouages pour les protéger du mauvais œil et attirer les faveurs des Dieux, car les hommes qui vivent au seuil des Royaumes du Chaos ont des raisons d'être superstitieux.
Les tribus nordiques sont toutes composées de barbares violents et sanguinaires. Elles se battent constamment, entre elles, ou contre les royaumes civilisés du sud. La guerre est pour les nordiques une seconde nature : ils la livrent sans préjugés ni perfidie, se réjouissent du fracas de la bataille, honorent les héros de l'adversaire et méprisent les lâches de tout bord. Lorsque la puissance du Chaos est émergente, les nordiques mettent de coté leurs rivalités. La rumeur d'un conflit imminent se répand à travers les tribus, qui rejoignent alors la bannière d'un Champion du Chaos afin de le suivre dans ses conquêtes, jusqu'au bout du monde s'il le faut. Pour les hommes du nord, il n'est pas de plus grand honneur que celui de se battre et de mourir au sein des armées de ceux qui ont été choisis par les Dieux.
Bien que les guerriers du nord soient connus pour posséder un certain genre de respect pour la performance guerrière, les voyageurs devraient y réfléchir à deux fois avant d'essayer une tentative d'approche amicale.

Les Tribus du Chaos:

    Les terres aux alentours des Royaumes du Chaos abritent de nombreuses tribus, car avant cette limite maudite, les Désolations du Chaos ne sont pas totalement hostiles à la vie. Cependant, les frontières entre les deux ne sont pas fixes, l'énergie qui se dégage du pôle fluctue, elle s'étend et reflue selon les saisons. Pour cette raison, de nombreuses tribus sont nomades et migrent vers le sud quand les vents du Chaos soufflent trop fort. Les hommes du nord ignorent le concept de nationalité ou d'allégeance au-delà de la cellule tribale, voire familiale. ils considèrent que leur domaine s'étend jusqu'à l'horizon et se battront jusqu'à la mort pour la raison la plus insignifiante. Néanmoins, les Désolations du Chaos sont si vastes qu'elles peuvent accueillir des dizaines de clans et de confédérations de tribus, chacune entretenant ses propre us et coutumes.
Les tribus de la Norsca vivent dans les régions des Désolations du Chaos jouxtant le Vieux Monde. Ce sont des barbares belliqueux dont les montagnes sont habitées par toutes sortes de bêtes qui se terrent dans les cavernes profondes. Les Norses sont des marins émérites qui s'aventurent loin à l'ouest et au sud dans des drakkars, de long vaisseaux à fond plat taillés pour affronter les océans. Ils ont la peau plus pâle que les hommes de l'Empire et sont habituellement grands et musclés, avec des cheveux blonds ou roux. Ceux qui vivent plus au sud près de la Mer des Griffes sont moins favorisés par les Dieux, et donc ceux que l'on est le plus suceptible de rencontrer dans les royaumes civilisés.
Le bras sud de la Mer Glaciale se trouve à l'est de la Norsca, et si l'on continue vers le levant, on tombe sur les Désolations Nordiques qui s'étendent sur des milliers de kilomètres avant de parvenir à l'océan. Ces steppes sont le domaine des peuples nomades dont les plus grands et les plus redoutés sont les Kurgans à l'est et les Hungs à l'ouest. Ces races sont divisées en tribus qui se livrent une guerre constante, certains s'étant même taillés une réputation de sauvagerie au sein de leur propre peuple.
Les Kurgans sont des guerriers larges d'épaule à la peau sombre et à la chevelure noir de jais, très éloignés des canons des habitants du Vieux Monde. Leur peuple compte plusieurs centaines de tribus aussi douées pour se battre à pied qu'à cheval. Lorsque les armées du Chaos se rassemblent pour envahir le Vieux Monde, les Kurgans forment l'essentiel de leurs régiments, car ils sont les plus nombreux des barbares et ressentent plus fortement que les autres l'appel à la guerre. Leurs domaines s'étendent loin à l'est et au sud, bien au-dela de l'ombre du Chaos, mais bien entendu, les Kurgans les plus féroces et et les plus susceptibles d'arborer des mutations sont ceux qui appartiennent au tribus les plus septentrionales.

Les Guerriers du Dieu du Sang:

    Les champions de Khorne sont souvent des guerriers imprévisibles pour lesquels une journée passée sans tirer l'épée est une journée gâchée. En outre, Khorne apprécie ceux qui sont capables de sacrifier leurs alliés et leurs amis à leur dieu, et punit les dévots qui répugnent à endosser ce rôle de bourreau. Après tout, Khorne se moque d'où vient le sang qu'on lui offre. C'est ainsi que les guerriers qui bénéficient des faveurs du Dieu du Sang sont haïs et craints même par les autres serviteurs du Chaos.
Les champions de Khorne sont très compétitifs et à moins d'être persuadés que leur dieu les a réunis pour faire cause commune, la rencontre de deux d'entre eux se termine invariablement dans la violence et le sang.

Le Dieu du Sang n'a que faire de la magie et n'accorde pas de sorts à ses adorateurs. La voie du Seigneur des Crânes est celle de la guerre, pas celle de la subtilité et de la magie. Par conséquent, ses disciples en déduisent que Khorne est violemment opposé à la sorcellerie sous toutes ses formes et se font un devoir de massacrer les sorciers dès qu'ils en ont l'occasion. En fait, tant qu'il y a un bon bain de sang en cours, Khorne est ravi.

Il n'existe aucun sorcier qui se voue à Khorne. Toutefois, cela n'empêche pas ses adorateurs d'utiliser des armes magiques, en particulier si elles ont été acquises en assassinant leur précédent propriétaire.

Pour la plupart de ceux qui adorent Khorne, servir le Dieu du Sang est simple: il suffit d'emprunter la voie de la violence absolue et de se vouer au massacre et à la bataille. Khorne ne voit guère l'intérêt d'user de subtilité, de discrétion et de subterfuge, et ses sbires quittent généralement la civilisation pour participer à leurs rites plutôt que de les pratiquer en secret. Ils n'ont pas d'alliés à proprement parler, simplement des compagnons meurtriers qui sont tout aussi capables de s'entre-tuer que de s'en prendre à leurs ennemis. Ceux qui ne parviennent pas à s'échapper deviennent des tueurs en série et des psychopathes, rôdant dans les rues des villes et des villages du Vieux Monde, bredouillant et baragouinant des incohérences auxquelles se mêlent des prières confuses. Les magisters et les érudits qui étudient les paroles et les actes de Khorne dans l'espoir de vaincre ses sbires sont souvent assaillis par des idées pleines de violence et de massacre, risquant ainsi de tomber dans ses griffes sanglantes.

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Warrio10

Les dévots de Slaanesh:

    Les champions de Slaanesh sont des individus majestueux et charismatiques adorés par un nombre sans cesse croissant de suivants. A mesure que le champion est absorbé par son ego, il commence à perdre ce qui faisait de lui un être humain. Il s'éloigne progressivement de ses fidèles mais ce détachement ne fait que renforcer leur dévotion. Ces hommes sont très fiers des bienfaits que leur accorde leur divinité tutélaire et accueillent avec délice les louanges des hommes moindres de leur cour.

La simple présence d'un champion de Slaanesh est une source d'inspiration sans limite, leur aura plonge leurs hommes dans une félicité béate et les pousse aux sacrifices les plus audacieux. Pour le champion, cependant, la douleur, la peur, l'honneur et la loyauté sont réduits à des concepts abstraits et indifférents.

De plus, avec chaque nouvel acte de dépravation, l'élu de Slaanesh perd un peu plus de son humanité jusqu'à ce qu'il renaisse sous la forme d'un tyran aussi superbe que cruel, obnubilé par ses ambitions personnelles. Les autres créatures vivantes sont réduites à l'état de jouets destinés à l'adorer, le distraire ou à être détruits.

[Fluff] Les Guerriers du Chaos 3346110

Les osts macabres de Nurgle:

    Les élus de Nurgle, bien que ravagés par la maladie, sont immunisés à la douleur et aux gênes qui l'accompagnent. Leur corps est corrompu, gangrené mais l'esprit de Nurgle les nourrit: ils peuvent ainsi résister à des blessures et à des afflictions qui rendraient impotents n'importe qui d'autre et continuer à se battre en son nom.
Ce sont des êtres immondes, davantage encore que les autres champions du Chaos car leur peau pelée, leur ventre distendu par le méthane et leur odeur de charogne sont un rappel du destin de toute chose.
Parmi les adorateurs de Nurgle, on trouve les malades, les nihilistes et les fous. Ses disciples viennent généralement des classes les plus pauvres, dont les membres vivent déjà dans la fange et le désespoir. Nurgle accueille les opprimés, les oubliés et ceux qui n'ont plus aucun but dans la vie, pensant leur donner un nouvel élan grâce aux bénédictions qu'il fait pleuvoir sur eux. Les humains sont de loin les plus nombreux parmi ses adorateurs, bien que les skavens, qui sont déjà malpropres et dégénérés, le considèrent comme un des leurs. Certains skavens vont même jusqu'à le vénérer exclusivement, rejetant alors leur propre dieu, le Rat Cornu. Ses disciples ressentent un étrange réconfort et un sens de la camaraderie immoral pour leurs compagnons lépreux ou victimes de la peste. Nurgle voit les individus sains comme des toiles vierges qui attendent qu'on les peigne.

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Images10

Les disciples de Tzeentch:

    Les champions et élus de l'Architecte du Changement sont souvent dotés de becs, de serres et de plumes multicolores. Leur peau et leur armure changent constamment de forme et de texture, formant des visages et des kaléidoscopes qui étourdissent et désorientent ceux qui les contemple. Ceux qui s'aventurent sur les chemins tortueux de Tzeentch deviennent les plus étranges des champions du Chaos car ils sont dotés de pouvoirs cabalistiques mais aussi physiques.

Les légions du changement ne sont pas aussi nombreuses que celles du belliqueux Khorne et ne possèdent pas la résistance des forces de Nurgle mais la puissance des armées de Tzeentch ne se mesure pas à leurs effectifs. Le cieux au dessus de l'ost palpitent de pouvoir tandis que les armures et les armes des élus brillent de flammes sorcières. Les guerriers peuvent percevoir une dizaine de futurs différents et réagir en conséquence.

L'apparition d'une armée de Tzeentch annonce souvent un changement subit durant la bataille: un héros tout-puissant sera parfois changé à l'état de loque sans cervelle, un bastion deviendra un piège mortel ou un courageux dernier carré se transformera en une déroute totale.

[Fluff] Les Guerriers du Chaos 33458_10

Les Hordes du Chaos:


Maraudeur:


Les tribus d'hommes du nord qui migrent vers le sud lors des invasions chaotiques sont appelées des Maraudeurs. Lorsqu'elles ne participent pas à des attaques de grandes envergures, leurs bandes guerrières lancent des raids sur les villages côtiers du Vieux Monde, dans les mangroves de Lustrie et les rizières de la lointaine Cathay. Les nordiques sont des guerriers nés, élevés à la dure dans un monde où le fait de survivre est une victoire sur les autres. Seuls les plus forts prospèrent, car les faibles sont impitoyablement chassés de leur tribu ou tués. On attend d'un homme qu'il soit un guerrier indépendant et féroce. Les nordiques préfèrent à la houe et à la faux la hache, le bouclier et l'épée : ce que leurs terres ne peuvent produire, ils le volent aux autres races.
Comparer les hommes du nord à ceux du sud revient à comparer le loup et le mouton. Les derniers se cachent derrières les murs de leurs villes, tandis que les premiers vont à leur gré aux quatre coins du monde en quête d'aventure et de butin. Pendant que les habitants de l'Empire se gavent de fromage et de vin au coin de l'âtre, les hardis hommes du nord dévorent de grands quartiers de viandes rouge à même leur proie. Quand les peuples du sud geignent à propos de la pluie ou du brouillard, les maraudeurs bravent le blizzard vêtus de lambeaux de fourrures infestés de vermine. Il n'est donc guère étonnant que leurs attaques soient redoutées pour leur férocité et leur violence à travers tout le Vieux Monde et au-delà.
Les maraudeurs combattent avec des haches au fer lourd, des épées ou des fléaux, et leur tactique se résume souvent à charger tête baissée contre l'ennemi en formant de grande bandes guerrières. Ils ne connaissent pas la peur, car ils savent qu'ils se battent sous le regard de leurs dieux, et que ceux-ci ne tolèrent pas les couards. Afin de courtiser leurs faveurs de leurs maîtres, certaines tribus s'infligent des scarifications rituelles avant la bataille et se peignent des motifs ésotériques sur la peau avec leur propre sang en signe de dévotion et dans le but de se protéger des coups de l'ennemi. Leurs boucliers sont décorés des têtes de leurs précédentes victimes, tandis que les guerriers se parent de colliers et de bijoux fabriqués avec les os qu'ils s'enfoncent dans la chair.

[Fluff] Les Guerriers du Chaos 33460_10

Guerrier du Chaos:


Tous les hommes vénérent l'une ou l'autre des Puissances de la Ruine dans les Désolations du Chaos. Mais bien que leurs vie soient rudes et le sang souvent versé, même le plus belliqueux des Maraudeurs peut jouir de temps à autres du repos du guerrier dans dans les bras d'une femme en éclusant une corne d'hydromel. Toutefois, certains hommes d'une tribu ressentent plus que les autres l'appel du Chaos, et ils abandonnent les futilités que sont le confort, la chaleur d'un feu et l'amour. Ils deviennent des Guerriers du Chaos, échangeant leur humanité contre une vie de batailles au nom de leurs Dieux.
Pour attirer le regard bienveillant de leurs maîtres, ces combattants rejoignent des bandes chaotiques. Un Guerrier du Chaos n'a pas besoin de manger, de boire ou de dormir, car il est nourri par les carnages qu'il provoque. Sa demeure est sous le ciel froid et implacable. Sa couche est l'Armure du Chaos ouvragée qui recouvre sa peau. Il n'a d'autre famille que les compagnons qui marchent à ses côtés, et tous sont aussi dérangé et sanguinaire que lui. Son épée est sa maîtresse, et chacune de ses victimes est l'assouvissement de ses pulsions violentes. Les Guerriers du Chaos ne sont plus vraiment humains, ils sont des armes vivantes, aiguisés à la perfection pour les tâches sanglantes auxquelles ils sont voués, et en tant que tels, ils acceptent une vie de carnage et de violence en échange d'une chance d'obtenir les faveurs des dieux. De telles faveurs, une fois accordées, ne sont pas toujours les bienvenues, car les dieux du Chaos sont inconstants et inhumains et leurs cadeaux prennent souvent la forme de grossières difformités physiques.
La majorité des guerriers du Chaos provient des tribus de maraudeurs mais certains d'entre eux sont d'une toute autre extraction. Des rangs de l'armée impériale, de Kislev ou même de Bretonnie viennent des nobles blasés en quête de divertissement, d'aventure et de gloire. D'autres sont des marginaux et des parias : des brigands, des bandits et des hommes ruinés qui n'ont plus rien d'autre vers quoi se tourner. Le sentiment d'appartenance est agréable, même quand on doit le payer de son âme.
Lorsqu'un homme vend son âme au Chaos de cette façon, il devient une icône de peur et de respect pour le reste de sa tribu. Et les autres combattants ont raison de le craindre, car sa force est décuplée et son corps devient aussi dur que le chêne. Il porte aussi les stigmates de son allégeance : ses yeux peuvent devenir aussi noirs que le charbon ou aussi brillants que les flammes, des ébauches de cornes peuvent pousser sous sa peau, ou la puanteur du souffre accompagner chacun de ses pas. Il mesurera un pied de plus que ceux qu'ils avait coutume d'appeler ses frères, et n'aura que du mépris pour les faibles et les lâches. La valeur martiale de chaque guerrier du Chaos vaut celle de dix hommes ordinaires.
Les guerriers du Chaos sont des combattants silencieux et impavide, capable de cheminer pendant des semaines sans se fatiguer à travers le blizzard le plus mordant ou à travers la forêt la plus impénétrable. Toutefois, quand ils se battent, ils deviennent des êtres tonitruants et implacables, les flèches et les carreaux rebondissent sans effets sur leurs armures infernales tandis qu'ils s'enfoncent dans les rangs de l'ennemi. Les pointes des lances et les lames des hallebardes sont déviées par leurs cuirasses, que le sang de leurs adversaires éclaboussent lorsqu'ils lèvent et abattent leurs armes avec une rage méthodique.
Chaque guerrier du Chaos prie pour que son dieu le choisisse un jour afin d'en faire un Élu, ou même l'un de ses Champions. En tant que tel, il recevra de nouveaux dons et peut-être même un jour l'ultime récompense : l'élévation au rang de démon immortel. Il n'est en effet rien qu'un dieu ne puisse faire, et il n'est pas de vœu qu'il ne puisse exaucer.

[Fluff] Les Guerriers du Chaos 33464_10

Élu:


Parmi les Guerriers du Chaos, certains portent encore plus profondément que les autres la marque des Dieux Sombres. Ces serviteurs du Chaos voient germer des tentacules, des cornes ou des écailles sur leur peau, ou subissent d'autres mutations défigurantes du même ordre. Bien souvent, leurs esprits sont eux aussi affectés, et ils sont sujets a des accès de rage, de débilité mentale, d'hystérie incontrôlable ou d'autres aberrations psychologiques. Mais les récompenses du Chaos ne sont pas toutes désavantageuses. Parfois les Dieux offrent à leurs serviteurs des talents surnaturels qui améliorent leurs capacités physiques et mentales, et les aident dans leur guerre éternelle contre l'ordre et la raison, leur conférant des dons magiques, l'immunité aux blessures, une beauté surhumaine ou une force immense. Ces hommes sont ceux qu'on appelle les Élus et la terreur qu'ils inspirent s'est répandue dans tout le Vieux Monde et au-delà.
L'existence des Élus est voilée de mystère. On dit que ceux qui les rejoignent n'ont jamais connu la défaite, et que chacun d'eux a déjà tué le champion d'un Dieu rival en combat singulier. On murmure que leur peau est aussi dure que le granit, et que leur esprit est consumé par la puissance brute du Chaos. Une seule chose est sûr cependant : tous les Élus sont satisfait les dieux d'une manière ou d'une autre, et ont été récompensés en conséquence.
Les Élus arborent des dons qu'ils ont reçu de leur maître en récompense du sang versé en leur nom. Ils sont aussi variés que le Chaos peut l'être, mais le plus souvent, ils aident l'Élu dans sa quête perpétuelle de dévastation. Au contraire des enfants du Chaos et des Déchus, les Élus sont des combattants déterminés et disciplinés. D'ailleurs, il est commun de dire que leur seul vice est leur cruauté envers la vie sous toutes ses formes.
À première vue, l'Élu pourraient être confondu avec un guerrier du Chaos ordinaire, mais lorsqu'on y prête attention, on se rend compte qu'il est encore plus grand et plus large d'épaule que les autres. Son armure est plus ornementée et son heaume richement décoré. Les symboles de son Dieu tutélaire sont gravés dans le métal et polis avec la peau écorchée de sa dernière victime. Son bouclier arbore souvent un visage démoniaque grimaçant qui maudit ceux qui croisent son regard. Beaucoup portent d'immenses armes à deux mains qui ont gouté au sang de princes et de héros à travers tout le Vieux Monde, car les Élus du Chaos se rendent ou bon leur semble et abattent quiconque leur barre la route.
Comme les autres guerriers du Chaos, un Élu portera souvent les traces de la marque de son dieu mais même les mutations les plus extrêmes se révèlent généralement utiles en tant qu'arme, et si ce n'est pas le cas, il est clair de toute façon que l'Élu est le réceptacle de la puissance et de la volonté de son maître. De fait, il est ce qui se rapproche le plus d'un aristocrate au sein de l'étrange bestiaire du Chaos.
Les Élus inspirent par l'exemple. Ils ne sont pas les chefs mais les troupes d'élite des hordes du Chaos. C'est seulement ainsi qu'un Élu peut espérer attirer encore plus sur lui l'attention de son dieu, et atteindre le rang convoité de Champion du Chaos. Ils avancent sans sourciller sous les grêles de projectiles, les nuages de flèches et les salves d'artillerie, se rapprochant irrésistiblement de leur cible. Bien des lignes de batailles ont hésité et reflué en désordre face à l'avancée d'un régiment d'Élus en voyant leurs lames levées et prêtes à répandre la mort.

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Midir10

Chevalier du Chaos:


Les généraux du Vieux Monde doivent constamment faire face à toutes sortes d'adversaires. Ils doivent repousser les invasions de Peaux-Vertes, de morts-vivants et autres grâce à la discipline de leurs troupes et leurs talents de stratège. Ils doivent lutter contre les hommes voués au Chaos et à la destruction de toute civilisation. Mais il est un spectacle qui glace le cœur du combattant le plus expérimenté : celui d'un Chevalier du Chaos émergeant de la brume en galopant.
Les Chevaliers du Chaos forment la cavalerie lourde des armées du Chaos. Ce sont des brutes immenses revêtues d'épaisses Armures du Chaos, maniant de grandes lances de cavalerie barbelées destinées à empaler aussi bien qu'à déchirer les chairs de l'ennemi, tandis que leurs épées et leurs haches luisent d'un feu inquiétant. Les éperons d'un Chevalier du Chaos sont des lames dentelées afin de mieux trancher les cous de ses adversaires. Même la terrifiante réputation d'un Chevalier du Chaos est une arme, car ils sont connus pour être des tueurs sans pitié dans le Vieux Monde et au-delà, et on dit que leur charge peut renverser le cours d'une bataille. Nombre de ceux qui doivent les affronter détalent souvent avant même que le combat ne commence.
Un Chevalier du Chaos est un exemple pour tous les guerriers de l'armée, car il suit la voie de la damnation depuis des années et a mérité d'innombrables fois les faveurs des Dieux Sombres. Son casque cornu peut cacher un faciès orné d'un rictus sadique, révélant des crocs aiguisés, ou au contraire un visage angélique beau à couper le souffle. Rares cependant sont ceux à avoir pu voir un tel spectacle, car les malheureux qui entrevoient le visage d'un Chevalier du Chaos ne vivent pas assez longtemps pour en parler. Un régiment de Chevaliers du Chaos lancé à pleine vitesse percute l'ennemi avec la force du poing d'un dieu.
Leurs destriers dont la tête et les flancs sont protégés par des caparaçons élaborés qu'un cheval ordinaire serait incapable de porter sont aussi puissants et cruels qu'eux, car ce ne sont pas des animaux ordinaires, mais des étalons noirs comme la nuit possédant une intelligence humaine, et dans les veines desquels coule du sang de démon. Ces montures éventrent l'ennemi de leurs cornes et leurs éperons ou le piétinent sous leurs sabots ; on dit aussi qu'elles sont les dons des Dieux en personne et quelles ne réellement loyales qu'envers eux.
De nombreux Chevaliers du Chaos étaient des nobles ou des commandants avant de vendre leurs âmes au Chaos et ils se considèrent toujours comme une élite. Ils ne jurent allégeance envers personne en dehors d'un Champion du Chaos très puissant ou d'un Prince Démon, et même dans ce cas ils refuseront d'abaisser leur bannière - dont la splendeur ne déparent pas de leur équipement tant la vue des symboles de mort et de destruction qu'elle porte est impressionnante - devant leur seigneur, car leur fierté est au moins égale à leur prouesse martiales. Après la bataille, ils réduisent en escalvage les survivants, qui finissent souvent comme trophées fixés à leurs armures.

[Fluff] Les Guerriers du Chaos 20081110

Char du Chaos:


Un Char du Chaos est une construction massive de métal, de bête mutante et de lames aiguisées menée au combat par des guerriers figurants parmi les plus redoutables du monde. Rares sont ceux à pouvoir résister à la charge d'une de ces machines de guerre sans finir réduits en pulpe ou écrasé sous ces roues.
Les engins de mort utilisés par les armées du Chaos sont rarement subtils, et le char est probablement le plus meurtrier d'entre eux. Son seul but est de délivrer un impact terrifiant en un point de la ligne de bataille en coupant en deux les guerriers et en mettant en déroute les survivants. Même les animaux savent les massacres qu'ils commettent, c'est pourquoi ils sont suivis par un vol de charognards et de chiens errants, qui attendent de festoyer sur les cadavres que les chars laissent dans leur sillage.
Les Chars du Chaos sont un symbole de prestige tout autant que des armes redoutable chez les tribus des nomades des steppes. Ils sont souvent décorés de trophées et de bannière récupérés sur les infortunés qui ont péri sous leurs roues. Au contraire des chars de bois des Elfes ou des Peaux-Vertes, leurs châssis sont forgés dans un métal noir imbibé de sang. Un Char du Chaos est si lourd que lorsqu'il à pris de l'élan, rien ne peut l'arrêter à part le murs d'une forteresse. Pire encore, leurs roues sont doté de faux qui hurlent tandis qu'elles découpent les membres de l'ennemi.
Aucun animal ordinaire n'aurait la force de tirer au combat une telle machine de guerre, mais les Chars du Chaos sont attelés à des destriers investis par la puissance des énergies du Chaos, et protégés par de lourdes plaques d'armure, à l'instar de leur maîtres. Lorsque ces bêtes se lancent au galop, leurs nasaux crachent de la fumée et des flammes dansent dans leurs yeux, comme si le char venait de jaillir tout droit des royaumes infernaux.
Quand un char percute les lignes ennemies, le carnage qu'il provoque est épouvantable. Les soldats sont projetés en tout sens par la force de la charge tandis que les destriers cauchemardesques traversent leurs rangs. Leurs sabots ferrés écrasent les corps et leur gueule garnies de crocs déchirent les chairs exposées. Les faux tourbillonnantes des roues tranchent les jambes de ceux qui tentent de contourner le char alors même que les pointes qui recouvrent son châssis empalent ceux qui sont assez fous pour tenir leurs positions. Comme si cela ne suffisait pas, cet engin déjà mortel en lui-même sert de plate-forme de combat à des Guerriers du Chaos qui décapitent et éventrent avec leurs immenses lames ceux qui passent à portée.

Champion du Chaos:


Les hommes se tournent vers le Chaos pour bien des raisons, mais nombreux sont ceux qui le font afin d'acquérir une puissance que seul le Chaos peut conférer. Afin d'atteindre ce pouvoir, un mortel doit attirer sur lui l'attention d'un dieu du Chaos. Pour cela, il doit non seulement se dévouer aux Dieux corps et âme, leur prêtant un odieux serment d'allégeance, mais il doit de plus exceller au service du Chaos s'il souhaite voir un jour son maître s'intéresser à lui. Les Dieux du Chaos doivent surveiller un nombre immense de mondes et de serviteurs, aussi leur attention peut-elle se porter ailleurs. Même lorsqu'il leur arrive de jeter un coup d'œil sur le Vieux Monde, les Dieux sont capricieux dans leurs faveurs et imprévisibles dans leur façon de les dispenser.
Les armées du Chaos ont besoin de commandants sur le champ de bataille et de généraux pour leurs armées. Ce sont les Champions du Chaos, les guerriers élus des Dieux Ténébreux.
N'importe quel Guerrier du Chaos peut, du jour au lendemain, capter l'attention de sa divinité tutélaire, selon les actes qu'il accompli. Les massacres à grande échelle attireront le regard de Khorne, tandis que les rituels de magie et les complots plairont à Tzeentch. Les charniers de pestiférés et les actes de corruptions blasphématoires amuseront Nurgle, alors que débauche et décadence extrêmes gagneront les faveurs de Slaanesh.
Chacun des Champions du Chaos est un parangon de férocité et de cruauté. Certains dirigent de puissantes armées, d'autre se consacrent aux études cabalistiques, mais la majorité d'entre eux se contentent d'exceller dans le massacre de tous ceux qui leur résistent. La vision de ces tueurs sans pitié partant en guerre avec leur panoplie complète est un spectacle capable de frapper de terreur le vétéran le plus blasé. Un seul guerrier de cette trempe vaut vingt hommes moindres sur le champs de bataille, car sa vie n'a été faite que de périls et de conflits, à l'instar de tous les Guerriers du Chaos. De plus, sa robustesse naturelle est encore renforcée par les récompenses qu'il a gagnées lors de sa quête de gloire. L'inflexible volonté d'un Champion du Chaos a été forgée dans les feux de la guerre, ses talents sont modelés dans le creuset des batailles, et sa lame est éternellement assoiffée de sang.
Plus la sombre gloire d'un Champion du Chaos attirera des serviteurs, plus nombreux seront les adeptes de sa divinité tutélaire et plus le pouvoir de celle-ci grandira. Les Dieux du Chaos guident leur Champion au moyen de rêves, de visions et de présages. Leurs ordres doivent être exécutés sans questions, aussi bizarres et impossible qu'ils puissent paraitre. Les Dieux du Chaos ont de nombreux Champions, et il est rare qu'un seul individu les divertisse longtemps. Un Champion doit donc continuellement se surpasser au service de son maître pour conserver son attention et ses faveurs. Faveurs qui ne sont pas toujours les bienvenus.
Les Puissances de la Ruine sont toujours avides de mortels se mettant à leur service de leur propre volonté. Il n'est pas étonnant que le nombre de ceux qui se laissent tenter soit si important, car le Chaos fait miroiter un moyen rapide et facile d'obtenir pouvoir et succès. Si un Champion plait à son protecteur, il peut tout avoir : pouvoir, gloire, beauté divine, force, intelligence et bien plus encore. La récompense ultime convoitée par tous les Champions du Chaos reste cependant l'immortalité : l'élévation au rang de Prince Démon. Ils quitteront alors le monde des mortels pour entrer aux Royaumes du Chaos et s'assoir aux pieds de leurs maîtres.
Cependant, beaucoup mourront avant d'atteindre la gloire, où alors les capricieux et inconstants Dieux du Chaos accumuleront mutations après mutations sur leurs serviteurs, jusqu'à la destruction de leur corps et de leur esprit pour en faire des Déchus ou pire encore, des Enfants du Chaos. De leur humanité perdue, ces damnés ne gardent qu'un vague souvenir.
La nature capricieuse de leur maîtres n'autorise aucun repos aux Champions qui guerroient sans cesse pour obtenir les faveurs des Dieux du Chaos. Ceux-ci encouragent d'ailleurs cette lutte interne et prennent un plaisir infini à contempler l'agitation de leurs serviteurs.

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Valnir10

Sorcier du Chaos:


Les Champion du Chaos qui cherchent à maîtriser les arts magiques sont appelés Sorciers du Chaos, et tous en perdent la raison. Les Sorciers du Chaos manipulent les énergies sauvages du Chaos même et remodèlent la réalité pour la rendre plus conforme aux exigences de leurs maîtres. Un mot, un geste, et un Sorcier du Chaos peut arracher les chairs d'un homme de ses os, forcer un amant à assassiner sa bien-aimée, ou cerner de puissantes flammes un régiment entier. Ils font partie des plus puissants et des plus dépravés de tous les serviteurs du Chaos car ils ont vendu leur âme en échange de l'ivresse du pouvoir ultime.
Les Sorciers qui vénèrent les Dieux du Chaos sont particuliers, car ils sont capable de porter des Armures du Chaos, exactement comme les autres Champions du Chaos. Cela fait d'eux des combattants et des mages redoutables, une combinaison qu'on ne retrouve que rarement au sein des autres armées des mortels.
Là où d'autres affinent leur talents cabalistiques au fil d'années de laborieuses recherches, la compréhension qu'à un Sorcier du Chaos des arcanes est inée et immédiate. Les sorts enseignés par les Collèges de Magie de l'Empire sont des enchantements inoffensifs comparés aux grotesques débauches de puissance dont sont capables les Sorciers du Chaos. Ils manipulent en effet les énergies pures de l'entropie, et non les forces affaiblies et diluées recherchées par ceux qui empruntent une voie plus sûre. Leur magie est donc redoutable mais dangereuse, plus encore que les autres. Mais leurs talents ont un prix : tout Sorcier du Chaos finit par plonger dans les affres de la démence, avec des crises d'hystérie et de paranoïa, et des tendances de mégalomanie autodestructrice.
Nombreux sont les chemin qui conduisent à ce funeste destin. Dans le nord lointain, les jeteurs de runes et les chamans pratiquent leur magie traditionnelle. Ils font office de prophètes et de devins et guident leurs seigneurs vers de nouvelle conquêtes. Mais plus un sorcier s'efforce de percer les secrets de la magie, plus son humanité l'abandonne. L'aspirant ne tarde jamais à sentir son corps et son âme muter alors qu'il entame son irrévocable descente dans la folie et la difformité.
Il n'est pas rare non plus que des mages conscients des dangers qui les guettent succombent à la tentation du Chaos. Un magicien ambitieux, à moins qu'il ne manque simplement de talent et/ou de patience, s'offrira parfois à un démon en échange de pouvoirs occultes, en échange de quoi ces êtres vils et maléfiques feront de lui leur marionnette pour l'éternité. On raconte qu'Egrimm van Horstmann, l'un des plus diaboliques Sorciers du Chaos, était un membre haut placé du Collège Lumineux en Altdorf avant sa progressive mais totale corruption par l'Architecte du Changement. Les sorciers déchus de ce type finissent toujours par obtenir des pouvoirs bien plus vastes qu'ils n'en rêvaient, mais il ne leur appartient pas de commander aux Forces du Chaos, et c'est l'inverse qui se produit. La soif de pouvoir finit par faire d'eux non des seigneur parmi les hommes, mais de simples pantins entre les mains des Dieux. Tel est le sort qui attend tous ceux qui commercent avec le Chaos.

[Fluff] Les Guerriers du Chaos 3347010

Déchu:


Parmi les Guerriers du Chaos, certains portent encore plus profondément que les autres la marque des Dieux Sombres. Ces serviteurs du Chaos voient germer des tentacules, des cornes ou des écailles sur leur peau, ou subissent d'autres mutations défigurantes du même ordre. Bien souvent, leurs esprits sont eux aussi affectés, et ils sont sujets à des accès de rage, de débilité mentale, d'hystérie incontrôlable ou d'autres aberrations psychologiques. Les Déchus sont ces hommes dont les mutations qu'ils ont reçu les ont ravalés au rang de la bête sauvage. Ce sont des maniaques écumants qui n'ont guère plus de sens tactique que des Chiens du Chaos, ils hurlent et se précipitent vers leurs ennemis, leurs membres mutants s'agitant en tous sens pendant que leurs mâchoires distendues claquent de façon menaçante. Jadis de fiers et puissants guerriers du Chaos, ils sont désormais littéralement déchus, et le langage a chez eux laissé la place à des grognement gutturaux. S'ils tuaient jadis au nom de leurs ambitions et de leurs Dieux, leurs massacres ne sont plus motivés que par une faim sauvage et surnaturelle.
De nombreux guerriers du Chaos, souvent aussi courageux au combat que les Élus, découvrent avec horreur que les récompenses de leur maîtres divins sont plus un fardeau qu'une bénédiction. Ces Déchus perdent la capacité de penser rationnellement, et abandonnent la sophistication des armes pour se ruer sur l'ennemi avec leur dents et leur griffes. Aucune intelligence ne brille plus dans leurs yeux ternes, et leur esprit n'est plus habité que par des rêves de carnages et de sanglants festins. Certains Déchus manifestent des mutations encore plus extrêmes, et leur enveloppe difforme témoigne de la bestialité de leur âme. Ces guerriers nés sont souvent dotés de tentacules frémissantes, de griffes chitineuses, de têtes ou de membres supplémentaires qui poussent entre les crevasses de l'Armures du Chaos qui leur était si précieuse. Ils n'évoque rien d'autres qu'une vile fusion de ce que la nature a de pire et des formes abjectes du Chaos. Il est courant de dire que les Déchus ne sont qu'à une mutation de la régression au rang d'enfant du Chaos.
Bien que les Déchus paraissent particulièrement hideux aux yeux des peuples du sud, les gens du nord font peu de différence entre eux et les autres guerriers portant la marque des dieux. Pour la plupart, ils se contentent d'abandonner leurs anciens frères d'arme à leur triste sort. En temps de guerre cependant, le Déchu sais reconnaître l'odeur de la bataille et, malgré sa bestialité, alors que de vagues souvenirs de sa gloire passé envahissent son âme, il marche au combat aux cotés de ses anciens frères. Les autres guerriers du Chaos ne sont pas dérangés par l'odeur ni par la sauvagerie des Déchus. En fait, ils considèrent même les pires d'en eux comme des êtres bénis par les Dieux, d'une certaine façon.
Après tout, ne vaut-il pas mieux avoir attiré l'attention des Dieux et mourir au combat, que d'avoir vécu une vie insignifiante ?

Autel de Guerre :


Les hommes du nord savent que leurs actes peuvent attirer l'attention de leurs maîtres diaboliques, et font tout ce qui est en leur pouvoir pour captiver leur regard. C'est pour cette raison que de nombreuses tribus partent au combat avec leurs reliques et leurs icônes religieuses. Les plus puissantes vont encore plus loin et montent leurs autels et leurs oratoires sur des chariots de sorte que le fruit du carnage qu'ils commettent au nom des Dieux puissent leur être directement donnés.
Les prières et les sacrifices offerts sur ces Autels de Guerre du Chaos sont un nectar sans pareil pour les êtres des Royaumes du Chaos, et l'air autour de ces construction s'emplit d'électricité lorsque le regard des Dieux les contemplent. La présence de ces autels emplit de courage et d'audace les guerriers qui se battent devant eux, et la bénédiction des divinités du Chaos forme comme une aura autour d'eux.
Les Autels de Guerre peuvent revêtir bien des formes, mais ils sont généralement tirés par des destriers du Chaos qui tiennent davantage du démon que de l'animal. Ils sont aiguillonnés pour aller dans la bonne direction par des gardiens qui sont aussi chargés de défendre l'autel et d'y sacrifier leurs victimes. Alors que les âmes des mortels sont offertes aux Dieux, les gardiens de l'autel leurs adressent leurs louanges, les implorant de bénir ceux qui se battent aux cotés de l'autel.
Un Autel de Guerre peut être dédié au panthéon du Chaos ou à un Dieu en particulier. Les Autels de Khorne sont des constructions massives en airain barbelé dégoulinant en permanence de sang et dont la moindre pique est ornée d'un crâne ennemi décoré de runes. Les Autels de Slaanesh sont des carrosse extravagant, dorés à l'or fin et chargé de soieries parfumées, drapée dans la peau encore vivante de ceux qui ont été sacrifiés au Serpent. Les Autels de Nurgle sont encore plus ignoble et consistent en des charrettes où sont empilés des débris et des morceaux de chairs purulentes, grouillants de mouches et chargés de maladies mortelles. Enfin, les Autels de Tzeentch sont les plus étrange de tous : leurs roues irrégulières secouent tout un assemblage de clochettes d'argent, de libellules en cage et d'os cristallins qui tintent et vrombissent de la musique des sphères, tandis que des volutes d'encens décrivent des arabesques hypnotiques autour du véhicule.

Chien du Chaos:


Bêtes brutales et sanguinaires, les Chiens du Chaos sont des prédateurs d'un mètre cinquante au garrot fait de crocs et de muscles, et guère plus que cela. Corrompus dans l'âme comme dans la chair, ils écument les Désolations du Chaos en meutes affamées et s'attaquent à des proies qui vont de l'enfant isolé au jeune mammouth des glaces. Leur faim est telle qu'ils n'hésitent pas à charger des régiments entiers avec une fureur inconsciente : leur seule préoccupation est d'enfoncer leurs crocs dans la chair vivante. Attiré par l'odeur de la chair fraîche, les Chiens du Chaos rôdent souvent aux abords des campement des tribus nordique ou d'hommes-bêtes, guettants des proie vulnérables. Certains essayent de dresser ces monstres pour les utiliser au combat, bien qu'ils ne puissent jamais vraiment être apprivoisés. Ces chiens sont toutefois encouragés à faire montre de certaines caractéristiques, comme l'agressivité et la rapidité, au moyen d'une série de traitement brutaux.
Comme tout ce qui vit dans ce sinistre pays, ces bêtes mutantes ont le corps déformé par les émanations néfastes qui viennent des Royaumes du Chaos. Ces parodies d'animaux ont de grandes gueules garnies de plusieurs rangés de dents constellées de lambeaux de viande rance, où sont couvertes d'une fourrure épaisse qui dissimule à peine des piquants empoisonnés. La queue de certains a muté pour devenir un fouet barbelé ou un dard comme celui des scorpions du désert, à moins que leur dos ne sois couvert d'écailles rappelant celles d'un Dragon. Les Chiens du Chaos sont parfois même affublés de mutations encore plus étranges, des têtes supplémentaires ou des crinières de flammes, des serpents à la place des poils ou des gueules sur les flanc desquelles s'écoule une salive acide. On raconte même que certains étaient jadis des hommes, et leur grognement troublants, ainsi que leur doigts préhensiles témoignent de cette terrible dégénérescence. Mais quel que soit leur aspect les Chiens du Chaos sont d'impitoyable tueurs dont l'aboiement est toujours un promesse de carnage.
Lors des jours qui précèdent les grandes invasions, les Chiens du Chaos qui rôdent autour de camp sont attrapés au moyen de filets et attachés à des arbres ou des piquets et sont ensuite affamés et battus de manière à les transformer en monstres écumants lorsqu'il seront lâché sur l'ennemi. Seuls les plus gros et les plus hargneux survivent à ce traitement.
Sur le champ de bataille, les serviteurs du Chaos et les hommes-bêtes libèrent ces bêtes sur l'avant-garde de l'armée ennemie, car leur sens de l'odorat est aussi acéré que leur instinct de tueur. Des meutes de Chiens du Chaos fondent sur les éclaireurs adverses et les jettent au sol avant de les déchirer de leur crocs et de leurs griffes. Ils bondissent sur le champ de bataille à une vitesse si ahurissante qu'un arquebusier n'aura souvent qu'une occasion de leur tirer dessus avant que les bêtes ne soient sur lui.
Après le combat, les Chiens du Chaos rôdent dans les brume et finissent de se sustenter sur les charognes abandonné sur le champ de bataille. Ce n'est que lorsqu'ils ont eu leur content de chair qu'ils retournent auprès de leurs maîtres, la fourrure souillée du sang des ennemis de leur tribu.

Canon Apocalypse:


En partie machine et en partie démon, le Canon Apocalypse est une immense construction d'acier et d'airain qui rugit et tremble d'une fureur diabolique. A la bataille, cette invention arcanique projette de grandes rafales d'énergie démoniaque qui viennent s'abattre sur les rangs ennemis, liquéfiant tout ce qu'elles touchent et éparpillant les survivants dans toutes les directions.
Ces monstres sont guidés plutôt que manœuvrés par un équipage de Nains du Chaos corrompus, car c'est dans leurs forges maléfiques qu'ils sont créés. Il est de leur devoir de retenir le Canon Apocalypse au cours de la bataille : en effet, l'entité qu'il abrite n'a d'autre désir que d'engloutir un festin de chair et de sang, pimenté par le goût de la terreur. Les Nains du Chaos chargent le canon en poussant le corps d'un ennemi dans le creuset situé à l'arrière de la machine. La chair de la victime fond alors en un instant, coulant comme de la cire aux pieds de l'équipage, tandis que les feux démoniaques arrachent l'âme du prisonnier. Celle-ci est ensuite transformée en un éclair d'énergie corruptrice, puis projetée vers sa cible en un spasme répugnant.
Un Canon Apocalypse surplombant les suivants mortels du Chaos est virtuellement indestructible. La bête est en effet si assoiffée de carnage qu'il faut l'enchaîner pour l'empêcher de se ruer vers l'ennemi en quête de chair fraîche. De telles précautions sont toutefois inutiles lorsque l'adversaire s'approche et on raconte que rien ne peut apaiser la soif de destruction de ces machines. Une seule d'entre elles est capable de fracasser les murs de la forteresse la mieux protégée.

[Fluff] Les Guerriers du Chaos 450px-10
Sanguinius

Sanguinius
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1442
Age : 27
Localisation : Baal, Nice, le Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Empty Re: [Fluff] Les Guerriers du Chaos

Message par Sanguinius le Ven 8 Juin 2012 - 20:42

(Anti)-Héros du Chaos:


Archaon, l’Élu des Dieux et Seigneur de la Fin des Temps:


Quelques années après la Grande Guerre contre le Chaos, naquit un jeune homme dans Empire. Ce jeune homme devint un Templier de Sigmar, vaillant défenseur de l'Empire, il combattait orques, morts-vivants et Chaos, mais un beau jour, tout bascula. Le templier pénétra la Grande Cathédrale de Sigmar situé à Altdorf, et à l'intérieur de cette dernière, il put y lire le Livre Céleste des Divinations, livre renfermant les divagations de Necrodomo le Dément. Certains ouvrages ne peuvent être consultés que par les plus sages et les plus purs, le Livre Céleste des Divinations en fait partie. Ainsi, le templier apprît la vérité sur les dieux et leur existence, en ayant trop appris pour son simple esprit mortel, il prit la fuite avec une soif de vengeance qui ne cessa de grandir au point de se transformer en haine envers celui qui l'avait depuis toujours trompé: Sigmar. Ainsi naquit le plus grand ennemi de l'Empire, Archaon, Seigneur de la Fin des Temps.

Un peu moins d’un siècle après la Grande Guerre contre le Chaos, une bande, les Épées du Chaos ainsi que son chef, Archaon commença à se faire craindre et respecter au nord. Durant des décennies, Archaon et sa bande sillonnèrent les terres dévastées du Chaos à la recherche des 6 grands trésors du Chaos, équipement qui avait appartenu aux plus grands champions des Dieux Sombres. Ainsi, Archaon finit par découvrir les trésors un par un jusqu’à ce qu’il ne lui en manque plus qu’un : la Couronne de Domination, symbole des faveurs des divinités du Chaos.

Ainsi, Archaon, conduit par Be’lakor, se rendit au Premier Temple du Chaos. Une fois à l’intérieur du temple, Archaon devra passer les épreuves auxquelles les Quatre les soumettrait, en cas d’échec, ce serait une éternité de torture, les Dieux préférant attendre un autre champion plus fort que de confier leur plus grand trésor à un incapable.
Une lumière aveugla Archaon qui se retrouva alors sur un petit îlot d’à peine 5 mètres de diamètre. Il fut alors assailli par des démons aux ailes faites de plumes, de membrane ou d’os. Archaon tint tête aux démons grâce à son épée, Tueuse de Rois, tranchant les démons en plein vol. Bien que ce combat lui parut durer une éternité, une nouvelle lumière aveugla Archaon dont l’armure était lacéré et dont du sang coulé en plusieurs endroits…
Archaon fut alors prit d’hallucination fiévreuse. Alors que son armure se corrodait pour tomber à terre dévorée par les vers, son corps était envahi de bubons libérant une pluie de pus lors de leur éclatement. Il sentait les larves qui lui dévoraient ses entrailles et qui commençaient à s’attaquer à son cerveau tandis que des caillot n’en auraient plus pour longtemps pour faire éclater ses veines. Affermissant sa volonté, Archaon chassa ses hallucinations avant de s’occuper des démons de Père Nurgle qui l’entouraient.
Le Grand Manipulateur, Tzeentch envoya alors ses serviteurs aux pouvoirs magiques. Résistant aux attaques magiques des démons, Archaon dut subir les visions d’un futur envoyé par Tzeentch en personne. Il se voyait coiffé de la Couronne de Domination, mais il vit également les Dieux Sombres moqueurs le jugeant indigne de leur faire honneur… le doute commença à envahir Archaon. S’il y succombait, il deviendrait le jouet de Tzeentch, il éleva alors un rugissement de défiance et parvint à bannir ces visions. Il se retrouva alors de nouveau debout dans la caverne vide avec Be’lakor.
Archaon aperçut alors un trône, se dirigeant vers ce dernier, il s’approcha suffisamment pour contempler celui qui trônait dessus: le Prince du Chaos, Slaanesh, en personne. Sous l’emprise de ce dernier, Archaon s’agenouilla et fut sur le point de le supplier d’être son esclave. Gloire, Pouvoir, Adulation, tout ce qu’Archaon désirait, le Prince du Chaos était en mesure de lui offrir. Faisant preuve d’un effort surhumain, Archaon se détourna et reprit sa route: les Dieux voulaient un champion qui leur fasse honneur, pas quelqu’un à la quête de sa gloire personnelle.
Ainsi Archaon arriva dans une immense salle. Un chemin surélevé, surplombant un sol fait de crânes, menait jusqu’à l’objet tant désiré: la Couronne de Domination. Archaon s’engagea alors sur le chemin, main sur la garde de son épée. Il gravit ainsi le chemin jusqu’à la moitié, puis levant les yeux, il vit un voile sombre et deux lumière rouge. Reconnaissant son adversaire, un Buveur de Sang, Archaon recula et saisit son épée. Le combat entre les deux puissants guerriers s’engagea, la hache du Buveur de Sang étant aussi grande qu’Archaon. Ce dernier finit par libérer la puissance d’U’zhul, le démon enfermé dans Tueuse de Rois. Bien que sa volonté restait la plus forte, les deux esprits fusionnèrent. L’affrontement se prolongea, il était brutal et sans concession. Le Buveur de Sang lança une charge qu’Archaon ne put éviter, ce dernier tendit alors son épée sur laquelle le démon majeur s’empala.
L’ultime épreuve enfin franchie, Archaon prit la couronne et sortit du temple où l’attendait son armée. Alors que les yeux de son armée se détournèrent, Archaon enleva son casque tandis que Be’lakor, contraint et forcé par les puissance du Chaos, lui posait la Couronne de Domination sur la tête. Archaon prit alors l’œil de Sheerian et le mit dans son véritable écrin. Archaon lança alors: " Nous allons rassembler nos forces puis marcher vers le sud…". Des milliers de cris s’élevèrent alors, tous n’exprimant qu’un désir: celui du règne du Chaos. C’est alors qu’Archaon vit dans le cieux une comète à deux queues...

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Archao10

Valkia la Sanglante:


Les légendes du nord parlent d'une reine-guerrière cruelle mais d'une beauté à couper le souffle qui serait l'Épouse de Khorne lui-même. Ses faits d'armes sont observés par son maître, et on dit que ceux qui gagnent sa bénédiction ont le droit de se battre pour l'éternité dans la salle du trône du Dieu du Sang. On l'appelle Valkia la Sanglante, ressuscitée par la colère de Khorne afin de combattre en son nom.
Valkia était autrefois la reine d'une tribu nordique. Elle s'était taillée une sinistre réputation en décapitant tout ceux qui osaient remettre en question son autorité. Cette habitude plut à Khorne, d'autant que Valkia avait dans la foulée éliminé bon nombre de Champions des autres dieux, notamment Locephax, un prince démon de Slaanesh. Frappé par la beauté glaciale et le physique avantageux de Valkia, celui-ci avait eu l'impudence de suggérer que sa place se trouvait dans son harem, et non à la tête d'une tribu d'hommes du nord. Bien sûr, Valkia prit ombrage de cette insulte. Habitée d'une furie indescriptible, elle se saisit de sa lance Slaupnir et se jeta sur Locephax. Ils combattirent des jours durant, mais au final Valkia fut victorieuse et décora son bouclier avec la tête du Prince Démon, dont le regard hypnotisait tout ceux qui le croisaient. A partir de ce jour, Valkia jouit des faveurs de Khorne. Elle prit la décision de se rendre jusqu'au pôle puis d'entrer dans le Royaume du Chaos afin de déposer la tête de Locephax au pied du trône de son dieu. Elle y parvint presque mais finalement son cadavre alla s'entasser aux côtés de ceux qui jonchaient déjà les plaines du royaume infernal.
Khorne enragea en la voyant tomber car il avait d'autres ambitions pour cette mortelle. Sa colère fut telle qu'elle réveilla Valkia. Khorne la saisit alors dans ses griffes et la remodela selon ses désirs. Elle retourna ensuite dans le monde des mortels en tant qu'avatar de la vision destructrice du dieu. Même si elle reste d'une beauté frappante, son armure est constellée de runes rougies par le sang, ses jambes élancées sont désormais semblables à celles d'un Sanguinaire et de grandes ailes de cuirs se déploient dans son dos. A chaque nouvelle aube, elle descend des cieux pour moissonner toujours plus de crânes pour son amant diabolique et pour désigner ceux destinés à combattre dans le Royaume du Chaos après leur mort. C'est pour cette raison que les guerriers du Chaos redoublent d'ardeur en sa présence, car devenir un des Élus de Khorne est un présent inestimable.

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Valkya10

Le Prince Sigvald:


Bien qu'il semble à peine âgé de seize printemps, le Prince Sigvlad ravage le monde depuis plus de trois siècles. Sa beauté extérieure cache une âme totalement corrompue, et il mène une armée de guerriers fanatiquement loyaux qui donneraient leur vie pour lui sans l'ombre d'une hésitation. Sa garde d'élite porte des boucliers polis qui lui permettent de s'admirer à tout instant, tandis qu'un harem de dizaines de femmes de toutes races le suit où qu'il se rende et se tient prêt à exaucer le moindre de ses désirs pervers. Son armure étincelante ne porte pas la trace des âges ou la moindre tache de boue, et une fragrance doucereuse plane sans cesse autour de lui. Le Prince Sigvald le Magnifique a vaincu des ennemis deux fois plus grands que lui d'un simple coup d'estoc de sa rapière car il est le Fils Élu de Slaanesh, qui lui accorde la réalisation de ses désirs en échange d'une éternité de dépravation.
Sigvald était autrefois le fils d'un puissant seigneur que les penchants contre nature poussèrent à commettre des actes de débauche et de luxure extrêmes. Un enfant magnifique finit par naître des ébats incestueux de cet homme et de sa sœur. Ses cheveux étaient semblables à de l'or et sa peau était immaculée en dehors d'une petite tache de naissance prenant la forme d'un crâne cornu à la base de sa nuque. Tous les désirs de Sigvald étaient exaucés sur-le-champ. Les meilleurs guerriers de la tribu lui enseignèrent l'art du combat. Cependant les débauches du jeune prince et ses appétits pour la chair humaine, au sens propre comme au figuré, finirent par choquer même son père, qui le bannit de la tribu. Sigvald feignit l'innocence, mais dès que son père se retira sous sa tente, il le tua dans son sommeil avec sa propre lame. Il s'enfuit ensuite en jugeant qu'un jeune homme de sa trempe n'aurait aucune difficulté à survivre dans les Désolations du Chaos. Il y parvint, mais de la façon la plus malhonnête qui soit, car à l'aube du jour suivant, il avait juré allégeance à Slaanesh.
C'est ainsi que plusieurs siècles plus tard, Sigvald est à la tête d'une armée d'admirateurs. Ceux que le prince trouve laids, vulgaires ou ennuyeux sont passés au fil de l'épée, ce qui l'a déjà poussé à éradiquer des villes entières. Slaanesh traite son fils adoptif avec indulgence, car les excès de Sigvald le font monter toujours plus haut dans son estime. Capricieux et précieux à l'extrême, Sigvald repousse toujours plus loin les limites de la cruauté. Il inspire une dévotion fanatique à ses serviteurs, qui savent qu'au terme de la bataille, ils pourront satisfaire leurs plus bas instincts sans la moindre retenue.

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Sigval10

Festus la Sangsue:


Si un voyageur s'égare sur les routes qui traversent les forêts jusqu'aux Désolations du Chaos, il risque de recevoir nuitamment la visite d'un individu peu recommandable. En effet, une silhouette parcourt les sous bois en marmonnant. Des dizaines de fioles pendent à ses robes mitées et tintent en s'entrechoquant. Ce sont là les décorations virulentes qu'il entend tester sur ceux qui croisent son chemin. Cet apothicaire fou à lier est un serviteur du Dieu Nurgle pourtant, autrefois, il était respecté et loué par les savants et les érudits de tout le Vieux Monde.
Le Docteur Festus était en effet un chirurgien renommé dont le talent n'avait d'égal que l'altruisme et qui fonda des hospices dans tout le Nordland. Il était spécialisé dans la fabrication d'onguents et de cataplasmes qui soignaient chaque année des centaines de personnes. Grâce à lui, le Nordland avait enrayé des épidémies de grattelle hurlante, de purpura noir et même de la virulente peste macabre. Ce fut une endémie de malaria nécrophage qui précipita la chute de Festus. Malgré tout son talent, il fut incapable de stopper la propagation de cette maladie extrêmement contagieuse. Il s'enferma dans son laboratoire et passa des nuits entières à chercher un remède.
Les semaines s'écoulèrent sans que Festus parvienne à mettre au point son élixir. Les malades qu'il avait pris comme cobayes mourraient les uns après les autres sans qu'il puisse les sauver. Alors que le dernier d'entre eux était parcouru de spasmes fatals, Festus tomba à genoux et hurla de désespoir. Un à un, les visages émaciés des cadavres se tournèrent vers lui et de leurs mâchoires distendues sortit la même voix. Elle lui promettait les connaissances nécessaires pour soigner toutes les maladies imaginables, mais demandait en retour sa servitude éternelle. La détresse de Festus était telle qu'il accepta ce marché.
En un battement de cœur de malade, l'esprit de Festus appréhenda dans le moindre détail toutes les maladies et afflictions connues de Nurgle. Évidemment, cela le rendit instantanément fou. Toute trace de compassion disparut de son âme, ne laissant à la place qu'un savoir immense, et le désir insatiable de l'expérimenter. Festus devint ainsi l'Archiâtre de Nurgle, celui qui part en guerre afin d'affiner ses recherches révoltantes. Bien que ses talents de médecins soient encore plus grands qu'avant, malheur à ceux qui croisent sa route, car il n'hésite pas à les forcer à ingurgiter ses potions dans sa quête sans fin visant à donner naissances à de nouvelles formes de vie.

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Festus10


bloodangels Il n'y a que la mort qui n'a pas de solution. bloodangels
sanguinius
Sanguinius

Sanguinius
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1442
Age : 27
Localisation : Baal, Nice, le Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Empty Re: [Fluff] Les Guerriers du Chaos

Message par Sanguinius le Ven 8 Juin 2012 - 20:42

Les Armées des Dieux:


Seigneurs et Héros:


Archaon:

[Fluff] Les Guerriers du Chaos M1183510

Sigvald:

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Images11

Valkia (conversion):

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Valkia10

Festus la Sangsue (conversion):

[Fluff] Les Guerriers du Chaos M1780610

Seigneur du Chaos:

[Fluff] Les Guerriers du Chaos M1950010

Sorcier du Chaos (figurine exclusive du Games Day 2010):

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Images12

Guerriers du Chaos:

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Images13

Elus:

[Fluff] Les Guerriers du Chaos M1770210

Maraudeurs:

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Maraud10

Cavaliers Maraudeurs:

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Dscn2210

Chiens du Chaos:

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Chaosh10

Chevaliers du Chaos:

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Pinou_10

Char du Chaos:

[Fluff] Les Guerriers du Chaos 53416410

Autel de Guerre (conversion):

[Fluff] Les Guerriers du Chaos M4700310

Canon Apocalypse:

[Fluff] Les Guerriers du Chaos P1140810


PS: Je n'ai pas mis les Ogres, Trolls et autres Shaggoths non par manque de place mais pour les laisser si quelqu'un s'occupe des Hommes-Bêtes.

Sources:

- Lexicanum
- Hordes du Chaos
- Guerriers du Chaos v7
- La Bibliothèque Impériale


bloodangels Il n'y a que la mort qui n'a pas de solution. bloodangels
sanguinius
Sanguinius

Sanguinius
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1442
Age : 27
Localisation : Baal, Nice, le Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Empty Re: [Fluff] Les Guerriers du Chaos

Message par Malékith le Lun 11 Juin 2012 - 20:31

Je contait faire les hommes bêtes, mais si tu veut le faire je te laisse my primarque.


BRÛLEZ L'HÉRÉTIQUE !
TUEZ LE MUTANT !
EXTERMINEZ L'IMPUR
!


Jetez y un oeil:
http://www.black-librarium.com/t1496-les-elfes-noirs#68374
Malékith

Malékith
Space Marine
Space Marine

Messages : 298
Localisation : Naggarond

Revenir en haut Aller en bas

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Empty Re: [Fluff] Les Guerriers du Chaos

Message par Leman Russ le Lun 11 Juin 2012 - 20:36

La première image : Engra morte-épée. Champion des dieux, destructeur de Praag. Wink



[Fluff] Les Guerriers du Chaos Space_10
Leman Russ

Leman Russ
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5839
Age : 49
Localisation : Finistère Sud

Revenir en haut Aller en bas

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Empty Re: [Fluff] Les Guerriers du Chaos

Message par Sanguinius le Lun 11 Juin 2012 - 21:38

Tout à fait, j'ai trouvé ce grand bonhomme tout à fait approprié pour ce sujet. Smile Notre Loup en Chef a bien appris l'Histoire. Razz

@ Malékith: très aimable à toi, mon fils de me laisser illuminer ce forum de l'influence pernicieuse du Chaos. Twisted Evil Je m'en occupe surement après les rattrapages.


bloodangels Il n'y a que la mort qui n'a pas de solution. bloodangels
sanguinius
Sanguinius

Sanguinius
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1442
Age : 27
Localisation : Baal, Nice, le Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Empty Re: [Fluff] Les Guerriers du Chaos

Message par Leman Russ le Lun 11 Juin 2012 - 21:40

Pas besoin d'apprendre, j'ai mes archives papiers. Wink



[Fluff] Les Guerriers du Chaos Space_10
Leman Russ

Leman Russ
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5839
Age : 49
Localisation : Finistère Sud

Revenir en haut Aller en bas

[Fluff] Les Guerriers du Chaos Empty Re: [Fluff] Les Guerriers du Chaos

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum