[NOUVELLE 40K] La Chute d'un Ange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[NOUVELLE 40K] La Chute d'un Ange

Message par Sanguinius le Ven 21 Sep 2012 - 22:14

Pour ce texte, je me suis inspiré du travail fantastique de notre illustre collègue Magnus sur ses hérésies fictives (Vulkan et Lionel).
Je me suis longtemps questionné sur le bien fondé de mon entreprise et je me suis souvent dit: je vais faire une grosse bouse alors je ne tente pas. Mais comme dit le dicton, qui n'essaie rien n'a rien, alors je vous présente une version "Sanguinienne" de la Grande Hérésie (citation d'un certain Ibram Gaunt: Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis). Cependant, j'ai pensé que commencer depuis certaines bases (comme la présentation du contexte, de l'époque en dilué) pourrait être pas mal, plutôt que de débuter abruptement en pleine trahison ou à peine avant. Ceci n'est de plus pas un essai avec des dialogues ou l'intervention de personnages mais une sorte de résumé global des évènements.  
Ensuite, je pense que je vais développer  la "découverte" de chacun des primarques afin de tous les avoir dans le contexte, à moins que ça vous ennuie trop, donc dites le avant que je poste, ce serait cool parce que ça pourrait risquer d'être long.
Toute critique constructive est également la bienvenue, alors ne vous gênez pas.

PS: Qu'aucun primarque ici présent ne m'accuse de l'avoir jeté dans les bras du Chaos ou au contraire de le faire servir l'Empereur.

merci de votre attention et bonne lecture.


                                                                     
++++++++++++++++++++++++++




bloodangels                     sanguinius                      bloodangels


                                                   

   La Chute d'un Ange


L'aube d'une nouvelle ère:

    Nous sommes au 31ème millénaire. L’Imperium de l'Humanité est le plus puissant empire galactique depuis celui des Eldars et connaît une ère de progrès et de développement sans précédent depuis la conquête finale de la Terre, le berceau de la race humaine. Mais à l'instar de tout royaume, l'Imperium ne se contentait pas de ses frontières et il fallait toujours plus de conquêtes et de peuples à assujettir pour satisfaire la vanité du genre humain afin que celui-ci puisse se considérer comme le légataire incontesté des Eldars, disparus pour la plupart lors d'un cataclysme provoqué par la décadence de leur société et de leurs mœurs corrompues.

L'Imperium fut régi par Sa Majesté l'Empereur de l'Humanité, un être hors du commun et d'une puissance incommensurable, comparable à celle des dieux des légendes, du moins aux yeux de ses sujets. Son histoire nous est parvenue grâce à quelques fragments de tablettes numériques d'une valeur incalculable qui énoncent l'avènement d'un Surhomme qui aurait vaincu avec l'aide de géants l'ensemble des tribus de Terra et aurait permis grâce à des technologies avancées de partir dans les étoiles pour réunir de nouveau les mondes humains, éparpillés à travers la galaxie.

Pour mener à bien cette «Grande Croisade », comme elle serait plus tard appelée, l'Empereur annexa le système solaire autour de Terra à l'exception de la planète Mars qui fut autorisée à conserver son autonomie et ses prérogatives en échange de machines de guerres, de personnel et de matériel afin de l'aider à équiper ses innombrables armées. Mais l'Empereur savait que de simples humains, aussi nombreux et valeureux soient-ils ne pourraient conquérir assez rapidement les mondes visés et finiraient par se faire assiéger par les espèces xénos les plus belliqueuses et les plus habiles.

Ainsi, il prit la décision de créer dans ses laboratoires secrets vingt personnages à partir de son code génétique, vingt êtres dont la puissance égaleraient la sienne et seraient capables des plus hauts faits, des demi-dieux pour les mortels et qui seraient connus à l'avenir comme les primarques.
Mais au moment où la création de l'Empereur allait aboutir, un incident se produisit, un événement qui prit la forme d'une tempête d'une puissance infernale et dispersa ses enfants à travers la galaxie. L'échec aurait été total si un seul de ces « primarques » n'avait réussi, par un curieux hasard, à demeurer sur place, sa capsule de croissance mystérieusement préservée des bourrasques d'énergies du Warp.

Le Maître de l'Humanité savait que cet enfant déciderait du destin d'un grand nombre d'être humains et il en fit son héritier direct au vu des options qu'il lui restait. Lorsque la capsule qui abritait le petit primarque s'ouvrit, c'est à dire plusieurs décennies après le désastre du laboratoire, l'Empereur fut émerveillé de voir à quel point son Grand Œuvre avait été couronné de succès : l'enfant était physiquement parfait, doté d'une aura enivrante et en raison des ailes qui poussaient dans son dos, son père le nomma Sanguinius.

Ce demi-dieu était vénéré par tous en raison de sa puissance physique et mentale ainsi que pour ses qualités de stratège et d'organisateur mais ce qui lui valait les louanges des populations était sa noblesse d'esprit et son désir sincère de mener l'Humanité vers un destin glorieux et prospère.
Étant le seul fils de l'Empereur durant des décennies, il advint rapidement que ce dernier s'appuyait de plus en plus sur lui pour les campagnes prolongées et la création d'une administration viable et tentaculaire nécessaire à la cohésion de l'Imperium, ce qui lui donna une influence politique et militaire sans commune mesure. Et il n'en abusa pas, ne désirant en aucune façon détourner la Parole de son père.



++++++++++++++++++++++++++
                                                     


La Grande Croisade:
   
L’Empereur ne resta cependant pas inactif à la disparition des autres primarques et entreprit de bâtir d' immenses armées grâce à leur code génétique pour en faire des instruments à la glorieuse résurrection de l'empire humain, jadis morcelé en des multiples royaumes. Ces hommes supérieurs qui composaient les « légions » impériales furent appelées Adeptus Astartes, ou plus communément Space Marines. La première de ces légions fut confiée à son fils qui nomma ses nouveaux enfants les « Blood Angels », et elle fut également la plus nombreuse de toutes.

Les innombrables vaisseaux expéditionnaires de l'Imperium naissant se mirent en route vers divers horizons pour apporter la Parole de l'Empereur et la Grande Croisade débuta, l'Empereur et Sanguinius à sa tête.

Les nombreuses guerres qui s'ensuivirent amenèrent la gloire et le renom aux légions Astartes mais également le retour de centaines de mondes dans le giron impérial.

C'est avec l'expansion territoriale de l'Humanité que l'Empereur découvrit quelques rares mondes de paix et d'ordre dirigés par des êtres exceptionnels et uniques dans leur genre. Il s'ensuivit que ces personnes étaient les fils de l'Empereur et si une partie d'entre eux rejoignit la Croisade avec enthousiasme, d'autres s'opposèrent directement à la volonté du Maître de l'Imperium.

Sanguinius commandait une vaste opération militaire dans le but précis de repousser une invasion peau-verte au moment où il descendit sur un monde minier du nom de Cthonia  dont le gouvernement était sous le contrôle d'un certain Horus. La rencontre avec celui-ci permit d'établir une corrélation avec son père car le Premier Fils possédait des dons psychiques et lors de l'entrevue entre les deux surhommes, Horus accepta de bonne grâce de rejoindre l'Imperium à la seule condition de pouvoir permettre à plusieurs des siens à devenir des Space Marines. Le Seigneur des Anges fit même plus que cela, car la légion originelle de son frère avait subi des pertes effroyables depuis le début de la Croisade et plus de quinze mille Blood Angels choisirent de participer à sa reconstruction en se joignant aux troupes d'Horus avec le bénédiction de leur père génétique. Les liens entre les deux légions en furent renforcées bien davantage grâce à une telle marque de confiance et l'amitié entre les deux primarques se révéla indéfectible lors des évènements successifs.

Les Blood Angels et les Luna Wolves, le nom qu'Horus donna à sa légion, affrontèrent des myriades d'extraterrestres sur une ligne de front de plus en plus éloignée de Terra  pendant que leur père apportait l'illumination et sa Parole sur des mondes perdus en compagnies des légions orphelines et enjoignait ses fils disparus à combattre pour l'Imperium et ses idéaux.

L’Empereur fut dans un même temps passablement ennuyé de découvrir que l'Ultima Segmentum était influencé principalement par une puissance montante dans la galaxie capable de tenir tête à son empire, mais il ne fut guère étonné de voir que l'un de ses enfants faisait partie de son gouvernement.
La République d'Ultramar était en effet dirigée par un sénat, dont l'un de leurs membres, d'une taille largement au delà de la moyenne se nommait Roboutte Guilliman. La légende veut qu'il ait reconnu immédiatement son géniteur, mais qu'il n'en montra aucune surprise devant les citoyens d'Ultramar.
On lui prêta ces mots qu'il aurait délivrés au Père de Tous lors de leur première rencontre dans un théâtre de la capitale, Macragge.

« Quoi que vous puissiez désirer en qualité de Maître de l'Humanité , je n'ai aucune intention de laisser qui que ce soit régner en maître absolu sur les habitants d'Ultramar, et ceci pour la simple et évidente raison qu'il n' y a  pas d’assujettissement aussi parfait que celui qui garde l’apparence de la liberté, car de cette manière, on capture ainsi la volonté même et on prive un peuple de toute notion d'espoir ».

Le discours de Guilliman impressionna favorablement son père, qui, ayant eu un aperçu de la prospérité des planètes de la République et du talent administratif et de la clairvoyance du primarque, promulgua un édit qui autoriserait le système d'Ultramar à conserver le sénat à la place d'un gouverneur unique mais en payant toutefois tribut à l'Imperium. A partir de ce moment, la Légion d'Ultramar, nom donné aux Astartes de la XIIIème légion en reconnaissance de  la bravoure des armées républicaines, fut confiée dorénavant à Guilliman qui prévoya une campagne de conquêtes à grande échelle à travers tout le Segmentum le jour même de sa prise de commandement.

C'est lorsque l'Empereur retourna momentanément sur Terra que fut institué le Conseil de Terra, un groupe de représentants de l'administration et des hautes sphères de l'empire. Le chef de ce conseil se nommait Malcador, et beaucoup le soupçonnèrent d'avoir accompagné le maître de l'Imperium depuis plusieurs siècles déjà. Mais cet  homme, d'apparence si servile et loyale, cachait en réalité une ambition sans limite. Certaines décisions du Conseil, comme l'imposition de taxes aux planètes fraîchement conquises et dont l'économie était sévèrement endommagée plantèrent les graines du doute et de la rébellion dans le cœur des populations dont le monde avait été soumis par la force, et ses enfants enlevés pour servir dans l'Armée Impériale.

Sur Nocturne, où la noblesse vivait dans l'opulence et l'oisiveté tandis que les classes inférieures trimaient et mourraient dans l'indifférence totale, la venue du Seigneur des Hommes provoqua une révolte spontanée des paysans contre leurs maîtres. A leur tête, un homme gigantesque vêtu d'une cuirasse faite avec la peau d'une salamandre géante et doté d'un charisme peu commun qui s'appelait Vulkan. Celui-ci accepta de se soumettre à la volonté de son père à condition de l'aider lui et les siens à venir à bout des nobles, mieux armés et disciplinés. Ce dernier envoya à leur secours près de soixante mille Astartes dont la couleur de peau était identique à celle des habitants de Nocturne et Vulkan fit ainsi connaissance avec ses fils de la XVIIIème légion, qu'il rebaptisa à la suite de la victoire finale les Salamanders, en référence aux redoutables prédateurs qui peuplaient la planète.

Au cours des dix années suivant la découverte de Vulkan, les événements prirent une tournure inattendue.
En effet, Guilliman et Sanguinius, réunis lors d'une difficile campagne de pogroms contre des xénos anthropophages dans le secteur Calixis, reçurent l'appui fort opportun d'une immense armada menée par un vaisseau spatial d'une taille qui ridiculisait même les plus grands de la flotte impériale.
Avec le soutien de ces forces inattendues, les xénos arachnides furent détruits et leur espèce entièrement anéantie lors d'une attaque apocalyptique sur leur monde-mère.

Les commandants des deux flottes se rencontrèrent sur le Phalanx, le plus grand vaisseau jamais construit jusqu'à présent, pour des remerciements protocolaires. Son maître taciturne, Rogal Dorn, était flanqué de son frère Lorgar, beaucoup plus enclin à parler de leur planète, Colchis, un monde où dominait la logique et la raison, et où toute notion de religion ou de divinité était sévèrement punie. Dorn commandait les armées colchisiennes et avait bâti d'incroyables fortifications qui rendait tout assaut frontal totalement vain et stupide. Lorgar était quand à lui le dirigeant politique de Colchis, et était reconnu comme un scientifique reconnu et innovant mais hostile à tout ce qui référait à la religion.

Les quatre hommes se reconnurent en tant que créations de l'Empereur et Colchis devient dès lors et de bon gré un monde impérial, bien que férocement indépendant à l'encontre de l'influence du Mechanicum, très intéressé par les concepts des bastions et des armements défensifs érigés par Dorn.

Les autres primarques furent retrouvés plus facilement grâce aux dons prémonitoires que possédait Sanguinius et ce dernier envoya ses frères et leurs légions les chercher et dans le même temps étendre le Domaine Impérial.

Ainsi, Lorgar fit connaissance sur un monde-forge antique de Ferrus Manus, un primarque plus grand et plus musculeux encore que Dorn ou Guilliman. Il dut cependant se battre pour obtenir sa aide, car les ouvriers et les ingénieurs de Médusa n'étaient pas réputés pour leur hospitalité ni pour leur soumission à n'importe quelle royaume, et Manus dut affronter son frère lors d'un défi, qu'il gagna de haute lutte. Mais il approuva la jonction de son monde avec l'Imperium à la grande fureur de ses habitants, dont les émeutes durent être réprimées dans le sang par les innombrables cohortes de Word Bearers, la légion de Space Marines de Lorgar, connus pour leur absence de pitié et de compassion face aux rebelles et aux ennemis de l'Empereur. Ferrus Manus, au contraire de la plupart des autres primarques, ne recruta jamais de recrues pour ses nouveaux Iron Hands sur Médusa,  mais sur les mondes qu'ils libéreraient lors de la Croisade.

Si les primarques devinrent de véritables légendes au sein de l'Imperium, l'Empereur commit une erreur qui se révélerait lourde de conséquences des années plus tard. En effet, son vaisseau doré le débarqua lui et ses Custodes sur un monde épuisé par des décennies de guerres entre une armée de seigneurs esclavagistes et tous les opprimés de la planète Desh'Ea qu'étaient les artisans-esclaves, les janissaires et les gladiateurs, dont le meneur était une brute immense du nom d'Angron, et l'Empereur reconnut immédiatement son fils, malgré les nombreuses cicatrices qui le recouvraient.

Après la guerre, qui provoqua la mort de millions d'êtres humains et durant laquelle aucun impérial n'intervint, les révoltés sortirent vainqueurs mais épuisés de ce conflit et Angron proposa son concours et celui de son peuple à l'entreprise de l'Empereur si ce dernier acceptait d'aider à la reconstruction de Desh'Ea mais son père déclara que ce monde était perdu pour tous à cause de l'importance des destructions et de la folie furieuse qui caractérisait les anciens esclaves, et qu' Angron devait le quitter sur le champ et seul. Le refus catégorique et brutal qui s'ensuivit coûta la vie à cinq Custodes et poussa le Maître de l'Humanité à téléporter son turbulent rejeton sur le vaisseau-amiral des War Hounds, la légion Astartes créée à partir du sang d'Angron, dans une pièce hermétiquement fermée pour éviter d'autres massacres. Par la suite, la planète fut bombardée par des ogives virales, pour éviter officiellement toute contamination et le Père de Tous laissa les War Hounds dans une situation très précaire sans se soucier de leur sort outre mesure. Il s'avéra que les War Hounds et leur seigneur n'eurent aucun problème à combattre de concert et obéirent aux ordres de l'Empereur, mais avec beaucoup de réticence.

A la même période, sur le monde impérial féodal de Chogoris, annexé quelques quinze années auparavant par une flotte Luna Wolf, une révolte éclata. La noblesse locale, le Buke, qui espérait des compromis suite à sa soumission à l'empire se vit refuser toutes ses demandes et engagea le combat avec son armée, les White Scars, un conglomérat de clans composé d'infanterie lourde d'élite, les samouraï, soutenus par de nombreux archers montés. Au début, les blindés de l'Armée Impériale en garnison mirent facilement en déroute les « indigènes » mais lorsque l'ensemble des troupes impériales s'aventurèrent dans une vallée étroite et sinueuse pour mettre fin à cette situation fâcheuse, elles s’aperçurent avec effroi que les « autochtones primitifs » étaient dotés d'armes laser, d'artillerie de campagne et même de quelques Thunderbolts. Les quatre vingt mille fantassins de l'Armée furent exterminés en moins de deux heures et leur matériel récupéré grâce à une stratégie planifiée depuis des années par le commandant des White Scars, connu comme Jaghataï Khan, un maître des embuscades et des attaques éclairs. Lui-même était un guerrier sans égal et sa présence sur le terrain valait au moins quarante mille hommes ordinaires.

Lorsqu' Horus, ayant apprit la nouvelle de la perte de Chogoris, y retourna avec la totalité de sa légion dans le but de la reprendre, il trouva face à lui plusieurs dizaines de milliers de soldats, sous-armés face aux Luna Wolves mais déterminés à se battre pour garantir leur liberté.
Mais Horus et Jaghataï savaient tous deux que les Scars finiraient par perdre irrémédiablement, et le vainqueur de Chogoris, qui reconnaissait Horus comme étant du même sang que lui, proposa une armistice et le retour dans les rangs de ses hommes à la condition de les laisser en vie malgré leur soulèvement.
En sachant très bien la menace que ferait peser de tels combattants sur la planète, Horus accepta sa requête et proposa même à son frère que les White Scars rejoignent les rangs de l'Astartes et forment une nouvelle légion.
Le Khan et ses combattants devinrent parmi les plus féroces guerriers de l'Astartes, car leurs serments de loyauté et d'honneur ne pouvaient être brisés et  la légion des White Scars comptait bien accomplir son devoir jusqu'au bout.

L'Imperium prenait forme mais Sanguinius et ses Blood Angels, en tant que première légion, étaient de plus en plus sollicités par les gouverneurs planétaires en manque de moyens et les flottes expéditionnaires en demande de soutien. L'une d'elles attira cependant l'attention du Seigneur des Anges. La 358e Flotte, sous le commandement du capitaine-consul Ventanus de la Légion d'Ultramar, venait de stationner dans un système du Segmentum Tempestus lorsqu'un vaisseau non-impérial  s'amarra devant le « Pride of Calth » afin d'entamer des négociations entre son peuple et l'Imperium. Comment les émissaires en savaient-ils autant, nul ne le sut mais ce qui est certain, c'est qu'ils venaient en paix et le plus étonnant est qu'ils ne manifestèrent absolument aucune surprise, curiosité ou crainte pour les compagnies d'Astartes de Ventanus, pourtant impressionnantes.

Le peuple de Simecron était spécialisé dans l'espionnage et la manipulation. Il désirait offrir ses services si particuliers à l'Empereur afin de l'aider à traquer tous les rebelles et les mutins potentiels en échange de la protection matérielle et politique de l'Imperium tentaculaire. Mais le capitaine-consul avait apprit que les gens de ce monde étaient aussi en pleine guerre froide avec une planète voisine, connue sous le nom de Délivrance par les simecroniens. La raison de ce conflit n'était même plus connue car la guerre de blocus et d'embargos durait depuis des siècles.

Sanguinius envoya subtilement son second,  le premier capitaine Raldoron, à la rencontre du maître de Simecron tandis que lui-même alla à la rencontre du seigneur de Délivrance. L'un comme l'autre furent ravis de découvrir que les deux ennemis étaient en réalité des frères du premier primarque, Corvus Corax de Délivrance et Alpharius de Simecron.
Le commandant des Blood Angels proposa un rassemblement diplomatique entre les forces en présence où il servirait d'arbitre et de médiateur pour éviter un bain de sang inutile. Ses talents d'orateur furent mis à rude épreuve par l'hostilité non déguisée que se vouaient les deux primarques et ce n'est que lorsque Sanguinius en appela à leur loyauté envers leur père commun et surtout envers leurs peuples qui subissaient les affres des famines et des privations qu'il trouva un écho favorable.  

Alpharius s'engagea à ne plus tenter d'embargo commercial contre Délivrance et Corax promit de cesser les raids contre les structures et les garnisons de Simecron. Tous deux acceptèrent de se rendre sur Terra et de prendre le commandement de leurs légions respectives, la Raven Guard, hommage pour les troupes de parachutistes de Corax et l'Alpha Legion d'Alpharius. En revanche, la méfiance entre les deux légions demeura forte, malgré le fait qu'ils servaient le même but et le même maître.

Ce furent Corax et Vulkan, rejoints par leur père, qui trouvèrent un autre de leurs frères, seulement quelques mois après la fin du conflit avec Alpharius. La planète Chemos, une véritable merveille en matière d'architecture, de culture et de sensibilité artistique était la demeure de poètes et de peintres qui deviendraient par la suite les plus célèbres de tout l'Imperium, et certains iront même jusqu'à comparer leurs œuvres avec celles des eldars.

Le Libérateur de Chemos, comme beaucoup le nommaient, se prénommait Fulgrim, et était d'une beauté éclatante. Aux yeux de Corax et de Vulkan, il ne pouvait pas faire de doute qu'ils contemplaient un fils majestueux de l'Empereur, moins grand et musclé que Lorgar ou le Khan mais il était entouré d'une aura véritablement surhumaine,  le Seigneur des Hommes confirmant ce que les deux frères songeaient : Fulgrim était l'un des leurs. L’intéressé, ayant appris le projet du Maître de l'Humanité et les grandes choses qu'ils pourraient accomplir, accepta avec un enthousiasme sans limite la proposition. Lorsqu'il parla aux Astartes forgés par son sang, ce fut pour évoquer une ère nouvelle de paix, de prospérité et de bonheur pour le genre humain tandis que leur légion assurerait que ce futur puisse être rendu possible. Le Père de Tous aurait, selon les dires des contemporains, souri à la vue d'un tel dévouement, et pour récompenser cet état de fait, il autorisa Fulgrim à nommer ses enfants les « Emperor's Children » et leur permit de  porter l'aquila impérial sur le plastron, un privilège uniquement accordé aux Blood Angels jusqu'à présent.

Les conditions dans lesquelles Perturabo devint un serviteur de l'Imperium prêtent sujet à spéculation parmi les simples érudits. La vérité est qu'il eût eu vent de l'expansion sans fin de cet empire monolithique et ne voulut en aucun cas en faire partie. Aussi rassembla-t-il autour de lui ses vassaux, les maîtres des planètes avoisinantes afin de préparer une défense aussi parfaite qu'il fût possible d'espérer, si d'aventure les chiens de l'Empereur venaient à lorgner sur ses territoires, dont il était le maître absolu et tyrannique.

La plupart de ses sujets se réjouirent de la perspective de mettre en échec  l'Imperium, fous qu'ils étaient de penser être capable de défier les Adeptus Astartes. Un seul de ces vassaux comprit le raisonnement étriqué de Perturabo, et il contesta la décision de son seigneur en fortifiant sa planète et en appelant à lui tous les hommes et femmes vaillants prêts à défendre leur liberté contre un fou mégalomane. Ce rebelle trouva un écho parmi de nombreux mondes du système et des milliers de combattants se sont joints à sa bannière dans les semaines qui ont suivi. Mais les forces de Perturabo possédaient largement de quoi anéantir plusieurs fois le monde du sécessionniste. La défection de cet homme allait être réprimée dans le sang et les décombres.

Le système d'Olympia, la planète-reine de Perturabo, le Seigneur du Métal, était au bord de la guerre civile quand les premiers vaisseaux impériaux arrivèrent. Rogal Dorn avait été nommé par Sanguinius lui-même comme commandant suprême de toutes les armées impériales du secteur. Ainsi, Dorn avait non seulement à ses ordres ses dizaines de milliers d'Imperial Fists, le nom qu'il avait choisi pour sa légion, mais également plusieurs millions de soldats de l'Armée et une légion titanique complète du Mechanicum, soit une puissance qui pouvait balayer les médiocres troupes des vassaux sans même arrêter la flotte.

Stratège accompli, Dorn apprit par la bouche d'un de ses espions de l'Alpha Legion qu'un vassal rebelle résistait tant bien que mal aux innombrables hordes ennemies, et comprit que lui venir en aide aurait un impact d'autant plus fort qu'il pourrait obtenir un nouvel allié pour l'Empereur dans cette portion de la galaxie.

L'ultimatum adressé à Perturabo et à ses sbires n'eut d'autre effet que les convaincre que leur cause était juste et lui-même partit au combat à la tête de vagues incessantes de chair à canon prête à se sacrifier devant les bolters des Imperial Fists. Les Astartes comprirent rapidement le péril que représentait le Tyran d'Olympia car chacun de ses coups balayait une poignée de Space Marines et il était infatigable. Seul l'intervention de Rogal Dorn en personne permit de changer le cours de la bataille et même le Seigneur du Métal ne put contenir autant de guerriers hostiles à lui seul.

L'intervention de l'armée des réfractaires rebelles, en majorité composée de troupes aéroportés, vint prendre les olympiens à revers, et ceux-ci refluèrent en désordre, massacrés dans leur fuite par les rebelles. Perturabo, malgré son mépris et sa honte de sa défaite finale, s'inclina à la fin de la guerre devant la puissance de l'Imperium et vit dans le commandement d'une légion de surhommes l'occasion de préparer sa revanche. Les Iron Warriors finiraient par être connus, dans un futur bien sombre...

Le seigneur Dorn, d'ordinaire si réservé et peu enclin à la surprise, se retrouva étonné de découvrir que le vassal anonyme qui a dit non à Perturabo était un géant charismatique dont les talents guerriers lui permirent de mener de pauvres gens désespérés à la victoire. Son nom était Konrad Curze, mais il prit comme sobriquet « Night Haunter », en référence aux cauchemars qu'il donnait aux troupes olympiennes lors d'attaques nocturnes sanglantes. Pour son courage, sa détermination et sa loyauté, Dorn, lui donna selon les vœux du Sauveur des Hommes le contrôle d'une légion, la VIIIe, alors stationnée sur Cadia, récemment conquise et prête à abriter de nouveaux colons impériaux.

La période était glorieuse : plus de cent mille mondes étaient régis par des gouverneurs impériaux, au nom de l'Immortel Empereur. La plupart des primarques étaient à la tête de leurs légions-filles et les races xénos belliqueuses étaient tenues en échec par la toute puissante machine de guerre impériale, impossible à stopper.

Dans le but de chercher les derniers primarques encore perdus, l'Empereur lui-même se mit à leur recherche. Il en trouva un, sur une planète couverte de forêts et peuplée de monstres indescriptibles. Caliban était en effet primitive, selon les statistiques impériales mais ses habitants étaient plein de fougue et d'ardeur au combat.
Quand l'Empereur vint rendre visite au roi Lion El' Jonson, il comprit qu'il était son fils, de par sa démarche et son allure nobles et princières mais son comportement laissaient sous-entendre qu'il avait une très haute idée de sa valeur et ne se joignit à l'Imperium qu'à contre cœur, après avoir insisté pour défier son père en combat singulier et perdu haut la main. La légion des Dark Angels, sous le commandement de Jonson, devint dès le début hautaine et obsédée par la perfection martiale en méprisant les autres légions.

Ce fut d'ailleurs le Lion qui permit à Magnus de trouver sa place au sein du plus grand empire humain jamais constitué. Magnus vivait à l'instar de nombreux érudits sur Prospero, un monde étincelant et grouillant de vie, d'immenses bibliothèques et de tours d'astronomie faisant partie du quotidien. Magnus lui-même était un être exceptionnel : bien que son corps soit différent des autres primarques, ses dons psychiques et ses connaissances sur le Warp permirent d'en connaître certains de ses secrets. Malgré cela, le géant à la peau cuivrée était considéré avec suspicion et méfiance par le reste de l'Humanité et il en allait de même avec sa légion jusqu'alors orpheline, dont les mutations constantes l'avaient presque anéantie. La restauration des « Thousand Sons » sous la férule de leur seigneur leur redonna la détermination nécessaire à la continuation de la Grande Croisade mais leurs pouvoirs étranges s'accrurent avec la découverte de tomes occultes dans des mausolées et des tombeaux de rois et princes décédés.

La galaxie regorgeait de lieu étranges et spectaculaires, mais Barbarus était un monde totalement antinomique. Les habitants ne pouvaient espérer survivre sans masques à oxygène, et bien peu d'enfants parvenaient à l'âge adulte. De plus, les seigneurs de guerres des montagnes et leurs armées de golems cueillaient leurs lots de victimes humaines pour leurs festins sordides.
Seul un être aussi puissant que l'Empereur pouvait respirer l'air nauséabond de Barbarus sans risquer la mort, et ce simple fait lui assura une popularité immense au sein des populations compartimentées dans des villes forteresses. Leur maître, Mortarion était grand, pâle et émacié à cause des effluves toxiques. Lorsqu'il reconnut son père, il lui prêta serment de fidélité éternelle mais demanda en échange que les êtres humains de la planète aient l'occasion de quitter la planète. Le Maître de l'Humanité accepta ces termes et les Dusk Raiders, XIVe légion de l'Astartes extermina la lignée des seigneurs de guerre en moins de deux jours, le Père de Tous à sa tête. Elle fut immédiatement confiée à Mortarion, qui la renomma « Death Guard », en souvenir de ses proches guerriers qui affrontèrent les golems sous ce nom. En plus de cela, l'Empereur autorisa son primarque à transporter l'ensemble des habitants de Barbarus sur Tanith, un monde forestier vierge de toute population et apte à accueillir les réfugiés. Cet acte de miséricorde donna à l'Empereur des alliés solides sous la forme d'un Mortarion reconnaissant et des nouveaux Tanith, enfin libres de respirer un air pur et de vivre dans la quiétude.

Mortarion, désormais tout acquis à la cause impériale et ayant recruté des novices pour sa légion dans les rangs des réfugiés, se dirigea vers le Segmentum Obscurus afin de traquer la rumeur selon laquelle un roi-loup aurait accompli des faits dignes des héros antiques. Le primarque, considérant cette tâche comme un insigne honneur dispersa sa légion pour augmenter les chances de trouvailles, et lui-même voyagea avec un vaisseau minuscule.

Par une curieuse coïncidence, le vaisseau de Mortarion fut pris dans une tempête puissante et s'écrasa sur une planète glaciaire dont le climat tuerait aussi facilement que le tranchant d'une hache. Mais Mortarion n'était pas un simple mortel mais un fils de l'Empereur et ce froid le laissait indifférent. Il marcha jusqu'au bord d'un gouffre sans fin et c'est là, au bord de l'abîme que le roi-loup, Leman Russ apparut aux yeux du Seigneur de la XIVe légion. Les deux se toisèrent et à l'image du peuple dont il était roi, Russ défia Mortarion. Il n'y eut ni vainqueur ni vaincu véritable, car la glace s'effondra sous leurs pieds après plusieurs heures de combat, et seul le fils de Barbarus demeurait au sommet du gouffre, Russ s'accrochant comme il le pouvait malgré ses beuglements de rage. Mais le fils du Seigneur de l'Humanité ne resta pas inactif et tendit la main à son rival, qui sut reconnaître en Mortarion un noble guerrier aux côtés duquel combattre.

Les deux primarques se jurèrent un serment de sang et renouvelèrent le serment fait au Père de Tous. Après des décennies de guerres et de conquêtes, les primarques furent tous réunis pour assister à la consécration de l'Imperium en tant qu'empire intergalactique et invaincu.

Avec la fin de la quête des primarques, les combats purent être redirigés vers les frontières de l'empire. Et c'est sur Ullanor; que le destin de beaucoup se décida. Une horde d'orks d'une taille qui avoisinait le milliard de créatures vertes avait fondé un empire d'une puissance extraordinaire. Sanguinius décida que tolérer plus longtemps la présence de ces abominations belliqueuses serait une erreur décisive, et il entreprit une campagne avec une précision et un talent extraordinaire, dignes du fils favori de l'Empereur. Les Blood Angels, les Luna Wolves et les Word Bearers menèrent soixante millions de soldats de l'Armée Impériale et des détachements de près de sept légions titaniques au combat.
Une guerre glorieuse, bien que violente, qui permit de libérer un espace plus que conséquent à la colonisation impériale. La mort de leur Emp'reur Vorzla disloqua l'empire ork et les tribus implosèrent, permettant aux troupes de l'Imperium de pousser plus avant et de purger par le feu la résistance.  

Lors de la cérémonie somptueuse commémorant cette victoire historique, l'Empereur annonça son retrait de la Croisade pour Terra, et la nomination de Sanguinius comme Maître de Guerre, c'est à dire commandant suprême de toutes les unités armées de l'Imperium. Certains, comme Horus, Guilliman et Mortarion, approuvèrent sans réserve cette décision tandis que le Lion et Perturabo ressassaient leur amertume.

++++++++++++++++++++++++++


La Grande Trahison


A suivre...


Dernière édition par Sanguinius le Ven 28 Sep 2012 - 23:18, édité 2 fois


bloodangels Il n'y a que la mort qui n'a pas de solution. bloodangels
sanguinius
avatar

Sanguinius
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1442
Age : 25
Localisation : Baal, Nice, le Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE 40K] La Chute d'un Ange

Message par Corax le Sam 22 Sep 2012 - 14:51

C'est un super bon début, et si tu arrives à faire la même chose avec Corax, je te tirerais mon chapeau.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE 40K] La Chute d'un Ange

Message par Sanguinius le Sam 22 Sep 2012 - 15:12

Merci de l'encouragement, et oui je trouverai une bonne petite histoire à notre corbeau favori tout en restant dans le "réaliste".

Petite question: faudrait-il que je divise l'histoire en plusieurs chapitres avec des titres ou pas ? Smile


bloodangels Il n'y a que la mort qui n'a pas de solution. bloodangels
sanguinius
avatar

Sanguinius
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1442
Age : 25
Localisation : Baal, Nice, le Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE 40K] La Chute d'un Ange

Message par Magnus le Sam 22 Sep 2012 - 15:31

Très bon début Sanguinius . Pourquoi pas des numéros de chapitre en effet .


———
"Pride,not flesh, is weak"
vulkan

"Quel mal pouvait bien causer l'étude et l'apprentissage ?"
magnus
avatar

Magnus
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2298
Age : 39
Localisation : Normandie , LE pays du Cidre ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE 40K] La Chute d'un Ange

Message par Corax le Sam 22 Sep 2012 - 16:47

Oui ce serait une belle idée avec différents chapitres.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE 40K] La Chute d'un Ange

Message par Sanguinius le Ven 28 Sep 2012 - 12:43

Bon, je n'avais pas trop le temps à cause des études mais j'ai pu continuer un peu. Pas facile mais j'essaie d'être cohérent au maximum.


bloodangels Il n'y a que la mort qui n'a pas de solution. bloodangels
sanguinius
avatar

Sanguinius
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1442
Age : 25
Localisation : Baal, Nice, le Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE 40K] La Chute d'un Ange

Message par Magnus le Ven 28 Sep 2012 - 13:17

Encore du bon boulot , fait gaffe aux phrases trop longues par contre .
L'ajout de quelques virgules arrangerai tout ça .


———
"Pride,not flesh, is weak"
vulkan

"Quel mal pouvait bien causer l'étude et l'apprentissage ?"
magnus
avatar

Magnus
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2298
Age : 39
Localisation : Normandie , LE pays du Cidre ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE 40K] La Chute d'un Ange

Message par uther33 le Ven 28 Sep 2012 - 18:04

Magnus a écrit:Encore du bon boulot , fait gaffe aux phrases trop longues par contre .
L'ajout de quelques virgules arrangerai tout ça .

Du bon boulot effectivement l'ange . J'attends la suite et la redecouverte des derniers primarques Very Happy


Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !



Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire
avatar

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 47
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE 40K] La Chute d'un Ange

Message par Sanguinius le Ven 28 Sep 2012 - 18:42

merci à tous. Je corrigerai tout ceci à la prochaine fournée. Continuez de me dire si des choses ne vont pas, ça m'aide pas mal mais les critiques positives m'encouragent aussi. Very Happy



bloodangels Il n'y a que la mort qui n'a pas de solution. bloodangels
sanguinius
avatar

Sanguinius
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1442
Age : 25
Localisation : Baal, Nice, le Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE 40K] La Chute d'un Ange

Message par Logan Grimnar le Ven 28 Sep 2012 - 22:23

Pas mal du tout.
Je me demande pourquoi ca va exploser, mais d'abord, tout les primarques n'ont pas été cité.


spacewolfspacewolves
avatar

Logan Grimnar
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1463
Age : 23
Localisation : Fenris, Asaheim, le Croc. (92)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE 40K] La Chute d'un Ange

Message par Sanguinius le Ven 28 Sep 2012 - 23:22

Logan Grimnar a écrit:Pas mal du tout.
Je me demande pourquoi ca va exploser, mais d'abord, tout les primarques n'ont pas été cité.

Drôle de question, vu que dans la version officielle, tout va bien aussi au début. Ce que je voulais faire, c'est faire une présentation globale de l'époque et la découverte des primarques, pour savoir qui allait trahir ou rester loyal. Oui, c'est long, je sais. Smile


bloodangels Il n'y a que la mort qui n'a pas de solution. bloodangels
sanguinius
avatar

Sanguinius
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1442
Age : 25
Localisation : Baal, Nice, le Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE 40K] La Chute d'un Ange

Message par Logan Grimnar le Sam 29 Sep 2012 - 12:24

Sanguinius a écrit:Drôle de question, vu que dans la version officielle, tout va bien aussi au début.
Certes, mais puisqu'il s'agit d'une version alternative, tu nous écriras surement une raison alternative pour cette hérésie.
Je suis juste curieux de savoir comment va se passer cette déchéance.
Et ne t'en fait pas pour la découverte des primarques, c'est personnalisé et surement utile pour le reste de l'histoire.
Bonne continuation donc.


spacewolfspacewolves
avatar

Logan Grimnar
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1463
Age : 23
Localisation : Fenris, Asaheim, le Croc. (92)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE 40K] La Chute d'un Ange

Message par Arminius le Sam 29 Sep 2012 - 18:11

Bien ton récit, camarade astartes. Wink

plusun


Les démons et autres abominations du Warp cachent toujours en eux une blessure secrète. Un point de fragilité...
Mais en attendant de le trouver... Viser les boules!
avatar

Arminius
Space Marine
Space Marine

Messages : 375
Age : 23
Localisation : Euuu... oula. Sa change beaucoup... de planêtes.^^.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE 40K] La Chute d'un Ange

Message par Magnus le Sam 29 Sep 2012 - 19:17

Peut être mettre les mises à jour en couleur au fur et à mesure


———
"Pride,not flesh, is weak"
vulkan

"Quel mal pouvait bien causer l'étude et l'apprentissage ?"
magnus
avatar

Magnus
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2298
Age : 39
Localisation : Normandie , LE pays du Cidre ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE 40K] La Chute d'un Ange

Message par Sanguinius le Sam 29 Sep 2012 - 20:49

Magnus a écrit:Peut être mettre les mises à jour en couleur au fur et à mesure

Très bonne suggestion, Magnus. Ça permettra aux lecteurs de ne pas tout relire. Smile


bloodangels Il n'y a que la mort qui n'a pas de solution. bloodangels
sanguinius
avatar

Sanguinius
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1442
Age : 25
Localisation : Baal, Nice, le Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE 40K] La Chute d'un Ange

Message par Roboutte Guilliman le Dim 30 Sep 2012 - 19:06

mais Barbarus était un monde totalement antinomique. Les habitants ne pouvaient espérer survivre sans masques à oxygène, et bien peu d'enfants parvenaient à l'âge adulte

Alors dans ce cas, ce n'est pas un monde Antinomique, au contraire il porte bien son nom... lol!


Give a monkey a brain... And He'll swear that he's the center of the Universe
avatar

Roboutte Guilliman
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4523
Age : 51
Localisation : Suisse, Montpellier, Savoie.. Le multiverse quoi

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE 40K] La Chute d'un Ange

Message par Sanguinius le Dim 30 Sep 2012 - 20:00

Ah ouaip, je ne sais même plus ce que je voulais marquer à la place, mais ça sera corrigé (style "un monde hostile à l'homme"). Merci, grand sénateur d'Ultramar pour cette précision. Very Happy


bloodangels Il n'y a que la mort qui n'a pas de solution. bloodangels
sanguinius
avatar

Sanguinius
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1442
Age : 25
Localisation : Baal, Nice, le Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE 40K] La Chute d'un Ange

Message par uther33 le Dim 30 Sep 2012 - 21:40

Je continue à lire et ma foi .. ton texte se tient bien okay


Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !



Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire
avatar

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 47
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE 40K] La Chute d'un Ange

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum