Fulgrim de Graham McNeill, l'Hérésie d'Horus Tome 5

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation globale du roman :

70% 70% 
[ 48 ]
26% 26% 
[ 18 ]
4% 4% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 69

Re: Fulgrim de Graham McNeill, l'Hérésie d'Horus Tome 5

Message par Emperor le Jeu 9 Oct 2014 - 17:20


Héhé... attendez donc de lire la suite avant de critiquer le "coup du démon" pour Fulgrim. Wink

Et pour Eldrad, à la base il prévenait l'Empereur et non Fulgrim... Dommage que McNeill n'ait pas suivi le fluff.

Car je n'ose imaginer la dérouillée qu'il se serait pris avec Popa ! rire2




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4245

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fulgrim de Graham McNeill, l'Hérésie d'Horus Tome 5

Message par PetitPierre le Ven 10 Oct 2014 - 9:47

Ok ca roule, je vais continuer la fuite de L'Eisenstein, et je viendrais en faire ma critique.

Mais n’empêche, on ne m’enlèvera pas de l'idée que l'auteur de FULGRIM, ce m'ssieur McNeill, il en fait des tonnes, et que au final, je n'aime pas trop son style d’écriture.

Mais merci à vous pour les explications.

@fabinsane : vraiment sympa ton intervention, merci bien.
@Mortarion : je vais avoir beaucoup de mal a me mettre en mode chaotique ... surtout Slaanesh Razz


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Pierre Forge Tranquille, c'est sur ma page FB pour voir MON TRAVAIL
- Ou sur le Web chez Pierre Forge Tranquille
avatar

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2353
Age : 34
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fulgrim de Graham McNeill, l'Hérésie d'Horus Tome 5

Message par fabinsane le Ven 10 Oct 2014 - 10:58

J'avais un peu le même avis sur le style de Mc Neill, puis je l'ai lu en vo et j'ai trouvé son style très correct, alors que je n'avais pas pu finir le même roman en VF. Hélas selon les romans la traduction ne rend pas toujours honneur à l'auteur.
C'est un problème commun à toute les petites structures qui n'ont pas les moyens de faire traduire les œuvres par des romanciers/traducteurs et doivent se contenter de traducteurs tout court, quand ce n'est pas de fans ou d'étudiants. (Il y a un topic sur ce sujet, mais je n'ai pas encore eu le temps de le lire en entier).

Si on a les mêmes goûts, "La Fuite de l'Eisenstein" devrait nettement plus te plaire. Il faut aussi dire que pour tout Loyaliste qui se respecte, assister à la déchéance de Fulgrim est un véritable calvaire ! (On reconnais bien là l'esprit Slaaneshi qui tourmente même le lecteur) !
Je suis sur que nos collègues Chaotiques le classent presque tous parmi leurs favoris...


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"Potius mori quam foedari" (Plutôt la mort que la souillure)
avatar

fabinsane
Space Marine
Space Marine

Messages : 299
Age : 47
Localisation : South of France (Terra)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fulgrim de Graham McNeill, l'Hérésie d'Horus Tome 5

Message par Roboutte Guilliman le Ven 10 Oct 2014 - 11:02



Si Slaanesh, est le Dieu du sexe, alors, pourquoi est ce Tzeentch, qui a un millier de fils"?


Give a monkey a brain... And He'll swear that he's the center of the Universe
avatar

Roboutte Guilliman
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4523
Age : 52
Localisation : Suisse, Montpellier, Savoie.. Le multiverse quoi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fulgrim de Graham McNeill, l'Hérésie d'Horus Tome 5

Message par Battlecry le Mar 3 Mar 2015 - 17:20

Le souvenir de la bataille de Certus-Minor est encore présent dans ma mémoire. Je n'ai qu'à fermer les yeux pour entendre à nouveau le rugissement des bolters de mes frères Astartes qui se dressent face au Furiocauste comme une muraille de chair, de biomécanique et de céramite face aux infâmes légions de la Ruine venue pour les balayer à coup sûr. Je sens presque le vrombrissement rageur de l'épée-tronçonneuse contre ma paumes et mes doigts et je ne doute pas que si j'ouvre les yeux maintenant les capteurs de mon casque feront le point sur la vague implacable du Chaos s'étant levée pour nous balayer. Aurai-je le courage de poser les yeux sur les traîtres des World Eaters étant venus payer à Khorne son tribut en nous arrachant nos crânes pour les ajouter à ceux qui s'empilent au pied de son trône ?
Bon sang, comment puis-je seulement hésiter ? Je suis un des enfants de l'Empereur et je donnerai ma vie pour Lui et Son oeuvre. Ragaillardi à cette pensée, mes muscles se tendent pour l'ultime assaut et j'ouvre mes paupières....


Devant moi, le rayon de ma librairie habituelle. Les tranches des ouvrages de la Black Library se tiennent sagement en place et ma curiosité va de l'une à l'autre. Parfois, je saisi un des livres et en parcoure la quatrième de couverture avant de le reposer, parfois je ne prend même pas cette peine. Je passe sur La Légion des Damnés de Sanders avec un sourire léger; je suis sur le point de le terminer et c'est la lecture de ses pages qui m'a convaincue de vite me procurer un nouveau roman 40K. Oui, mais lequel ? Je n'ai pas pris la peine de consulter les topics du forum et je n'ai pas mon portable sur moi pour aller sur internet et remédier à la situation. Privés des conseils d'Astartes vétérans -pardon, des contributeurs Librarium- je ne sais pas trop comment arrêter mon choix.
Et voilà que je réalise que ce serait une bonne raison de commencer par ce qui doit être la base de tout : la trahison d'Horus, le Maître de Guerre. Son hérésie me tend les bras mais maintenant que je suis décidé, le temps me manque et ma compagne me presse pour passer à la suite des emplettes. Raaaaah ! Je pense bien à lui expliquer l'importance de ma décision, mais que comprendrait une simple mortelle aux évènements de l'Hérésie ? L'envoyant prestement astiquer mon armure Terminator (en sachant que je regretterai ce geste une fois revenu à la maison), je hâte mon choix et mes doigts s'arrêtent sur un livre que j'avais raté jusque là.
Fulgrim, portrait d'une trahison.

Fulgrim ? Je sais que le bonhomme est un Primarque, comme j'apprends grâce à rapide résumé à l'arrière de l'artefact qu'il s'est joint à Horus. C'est tout. C'est un peu léger pour me convaincre bien que cela me tente quand même, mais je n'ai pas le temps de chercher davantage : mon Primarque personnel me menace d'abstinence forcée si je ne me dépêche pas. Quel Astartes pourrait lutter contre une menace de pareille envergure ?

Fulgrim et moi quittons donc ce secteur de la galaxie pour vaquer à d'autres occupations bien moins glorieuses et, quelques jours plus tard, nous pouvons enfin échanger au calme nos premiers mots...
Ah, si j'avais su !


~~~~~~~~~~

• SCÉNARIO ET MISE EN SCÈNE : 4.5/5
Comment des légions et à fortiori leurs Primarques, ces êtres décrits comme des demi-dieux, avaient-ils put tomber sous le joug du Chaos ? Comment parler de cette déchéance semblable à celle d'un Darth Vador tout en nous entraînant vers la trahison d'Horus et le massacre d'Isstvan V ? Ces questions, je ne me les posais pas. Du moins jusqu'aux premiers chapitre de Portrait d'une trahison, qui nous font suivre l'exemplaire légion des Emperor's Children alors qu'elle lutte pour la Grande Croisade et l'expansion de l'Impérium. Je dois avouer que je pensais que le passage vers le côté obscur serait traité grossièrement, trop "facilement". Signe, peut-être d'appréhensions stupides par rapport à des romans issus d'un média alternatif ? Et pourtant ! Je me suis vite mis à dévorer les chapitres pour découvrir les événements qui défigurèrent à jamais cette légion à la recherche de perfection, je me suis attaché à des personnages au destin chaotique (Solomon Demeter, j'ai une pensée solennelle pour toi, mon frère) et je me suis surpris à spéculer, quand je ne pouvais pas lire, sur ce qui allait en se passer quand je reprendrais le cours du récit ! Autant de réactions qui m'ont rapidement fait comprendre que j'étais plongé dans la lecture et que le roman était très très bien foutu.

J'ai aimé que le récit fasse des crochets par des personnages très secondaires qui permettaient de souffler quant aux évènements en cours tout en les creusant en parallèle et j'ai apprécié cette dégénération subtile de Fulgrim et de toute sa clique (au début par petites touches presque subtiles) jusqu'à l'explosion finale et le délire de la déchéance des Emperor's Children lors du massacre d'Isstvan V. Le tout alors qu'on glâne des informations sur le déroulement de la Grande Croisade et, bien sûr, des évènements sur ce qui amorcera la tragique Hérésie d'Horus.
Beaucoup de bon donc, voire de très bon !

• ECRITURE : 4/5
Rob Sanders ne m'avait pas paru exceptionnellement bon lorsque j'avais dévoré sa Légion des Damnés, bien que son style restait plaisant et se lisait sans trop de peine. McNeill est quand même d'une tout autre niveau ! Une plume fluide et agréable qui connait visiblement son sujet, de bonnes descriptions qui ont la qualité (trop rares dans mes dernières lectures, pas seulement 40K d'ailleurs) d'être efficaces tout en allant à l'essentiel. Un très bon point ! McNeill sait où il va et sait nous prendre par la main pour nous faire découvrir le quotidien d'une légion durant la Grande Croisade et on prend vite plaisir à voir les Emperor's Children dans leurs oeuvres guerrières comme dans un quotidien militaire qui aide parfaitement à se représenter ce que pouvait être la vie des Astartes hors du front. Et on plonge sans problème avec eux au coeur de la mêlée pour la gloire de l'Empereur, dans de divertissantes scènes de bataille qui, malheureusement, sont sans réelle surprise. Les Space Marines, de ce que j'ai lu jusque là, manquent d'un esprit tactique et stratégique. Pourtant, des manoeuvres militaires élaborées et partagées avec le lecteur ne serait pas sans aider ce dernier à plus s'identifier à la légion qu'il suit. C'est un petit point noir sans conséquences aucune, toutefois.

Le plus désagréable, finalement, ne vient pas de l'auteur mais de la maison de traduction. On trouve au fil des pages des coquilles, des oublis de mots et parfois de mauvais accords. Dommage, vraiment...

• FLUFF 5/5 :
J'ai déjà dis et répété que je ne connaissais que très mal le fluff, je l'ai déjà regretté. Et à la lecture de Fulgrim, portrait d'une trahison, j'en ai en fait tiré un avantage ! La surprise de la plupart des évènements a été entière pour moi, comme la découverte de certaines informations que j'ai pu recouper avec celles que j'avais déjà glânées au fil de mes plongées épisodiques dans l'univers de 40K et dont je n'ai saisi finalement que très tard le sens. Ainsi, j'ai été surpris de voir que l'Imperium n'avait jusque là pas connaissance du Chaos, par exemple. L'Hérésie dans son ensemble en prenait un sens nouveau pour moi, comme la déchéance de ces figures mythologiques qu'étaient jusque là les Primarques.

Comment étaient perçus ces même Primarques par leurs Astartes ? Par les mortels ? Comment se comportaient-ils, se démarquaient-ils l'un de l'autre ? Comment se fait sentir l'influence du Chaos et comment certaines légions ont put en venir à ce qu'on en voit au M41 ? McNeill m'a apporté des réponses et a fait en sorte que je déteste Fulgrim dès les premiers chapitres afin de prendre plus de plaisir encore à voir sa foutue perfection s'abîmer peu à peu face à la Ruine alors pourtant qu'il semblait, comme ses frères, proprement intouchable. Et voir l'influence rampante du Chaos pervertir tout ce qu'elle pouvait toucher... Ah, bon sang. C'était tellement bon !

J'ignore ce que cette lecture aura apporté aux lecteurs plus aguerris au Fluff que je ne l'étais alors et je sais bien que ma note et mon ressenti ne sont pas très objectif. Pour faire bonne mesure, que dirais que les informations sont centralisées essentiellement sur les Emperor's Children et que les moments évoquant des évènements parallèles à ce livre là et très probablement traités par d'autres ouvrages de la série m'ont gâché un peu la compréhension.
Un petit regret -très secondaire, au demeurant- c'est l'évocation faite d'une bataille sous-marine contre les Laers en début de tome. J'ai regretté qu'on ne puisse y assister, ça aurait sûrement été intéréssant.

• APPRÉCIATION PERSO : 5/5
Un excellent moment de littérature, intéressant et bien mené. Le récit ne s’essouffle jamais et apporte des questions qu'on ne demande qu'à éclaircir en se procurant d'autres tomes traitant de l'Hérésie. En ce qui me concerne, un sans faute pour McNeill dont j'ai hâte de me procurer d'autres livres !

Loyaliste jusque là convaincu, je ne suis plus aussi sûr qu'avant.
Ne devrai-je pas penser à barbouiller mon armure de sang et de peaux humaines tendues avant de brandir mon canon sonique à la gloire de la Ruine ? Rien n'est moins sûr, à présent. Mon influence chaotique à moi se nomme Graham McNeill, et mon Primarque pourrait bien finir par prendre les traits de Fulgrim le traître....

Wink
avatar

Battlecry
Scout
Scout

Messages : 92
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fulgrim de Graham McNeill, l'Hérésie d'Horus Tome 5

Message par - Ghost of Arkio - le Mar 3 Mar 2015 - 20:56

Non mais quelle belle présentation! Les Emperor's Children et McNeill ont le mérite de t'avoir rendu lyrique! Tu mérites ton +1 et moi-même grand amateur de reviews pavé devant l'eternel, je me dis toujours que les meilleurs bouquins sont ceux qui donnent envie d'écrire ! Wink
C'est un peu déroutant comme début de review mais quand on sait que c'est ton 2e livre BL et tu tapes directement dans la crème de la crème.. ça se comprend.

@maison de traduction: non, en fait c'est un pool informel de traducteurs freelances qui font ces traductions parfois dans des temps très serrés. Pour l'HH c'est un quasi monopole de Julien Drouet.  

@Sanders/Graham: plutôt M31/M41 = avec l'HH on entre dans les récits légendaires; mythiques, tandis qu'avec le M41 on a plus que les miettes ! Smile mais Graham est plus lyrique/épique c'est vrai.

Et oui = à mon avis aussi l'atout majeur et le centre d'intérêt de la série HH est de réhabiliter les "méchants" du M41 longtemps restés de vagues stéreotypes de' rageux'figés dans des attitudes de cibles en carton mais qui deviennent là (Fulgrim en est p.e. l'archétype le meilleur de toute la série avec le Lorgar d'ADB), de vrais personnages de roman.

J'ai hâte de te faire relire cette 1ère review dans 1 ou 2 ans après ton 30e tome de l'HH... rire1


Dernière édition par - Ghost of Arkio - le Mar 3 Mar 2015 - 21:53, édité 1 fois
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10734

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fulgrim de Graham McNeill, l'Hérésie d'Horus Tome 5

Message par Battlecry le Mar 3 Mar 2015 - 21:31

Merci Ghost, ça me fait plaisir de lire ça Smile

• Trad : dommage qu'ils laissent passer ce genre de petites choses, quand même. Ce n'est pas non plus comme si ça allait faire s'écrouler le récit... Même si je serai curieux de le lire en anglais, pour voir (bien que mon niveau ne me permettra pas de profiter correctement du livre :p)

• Je dois dire que l'HH m'inspire beaucoup plus. Je pense que je vais rester sur cette période un bon moment ! J'espère que les autres auteurs la traitant seront bons Smile

Rendez vous pris pour dans deux ans, alors Very Happy
avatar

Battlecry
Scout
Scout

Messages : 92
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fulgrim de Graham McNeill, l'Hérésie d'Horus Tome 5

Message par - Ghost of Arkio - le Mar 3 Mar 2015 - 21:54

Je te conseille par contre de faire un pause avant de te jeter sur le 1er Hérétique, par peur de surdose et parce qu'il faut quand même que tu t'imprègnes de la trame générale avec d'autres tomes/thèmes (aka le tb roman Mechanicum, un genre à lui tout seul aussi)
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10734

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fulgrim de Graham McNeill, l'Hérésie d'Horus Tome 5

Message par Battlecry le Mar 3 Mar 2015 - 22:03

Hm... L'idée d'une pause peut être une bonne idée, oui.
Je vais passer à la librairie, je pense ^^
avatar

Battlecry
Scout
Scout

Messages : 92
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fulgrim de Graham McNeill, l'Hérésie d'Horus Tome 5

Message par PetitPierre le Mer 4 Mar 2015 - 8:25

Quoi, quelqu’un qui a aimé FULGRIM ... halala ... bon allé, je passe mon chemin.
En tout cas, belle review (+1), ca m'aiderait presque à les aimer ces salles bêtes.


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Pierre Forge Tranquille, c'est sur ma page FB pour voir MON TRAVAIL
- Ou sur le Web chez Pierre Forge Tranquille
avatar

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2353
Age : 34
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fulgrim de Graham McNeill, l'Hérésie d'Horus Tome 5

Message par Battlecry le Mer 4 Mar 2015 - 11:13

Merci o/
avatar

Battlecry
Scout
Scout

Messages : 92
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fulgrim de Graham McNeill, l'Hérésie d'Horus Tome 5

Message par Galaxion le Ven 2 Fév 2018 - 10:43

Mon avis sur ce 5ème tome, récemment lu :

Fulgrim, Primarque des Emperor's Children, a le privilège d'avoir son nom pour le titre du tome 5 de l'Hérésie d'Horus, et il le mérite !
On commence avant l'hérésie et la trahison d'Istvaan III pour découvrir cette légion si particulère des enfants de l'empereur et leur primarque, qui, ont le sait, vont rejoindre les rangs des renégats. Mais comment cela s'est-il passé ? Comment une légion aussi fidèle à l'Empereur a pu rejoindre la folie d'Horus ? Et bien ce livre nous fournit la réponse de A à Z et avec talent !

Tout d'abord on découvre une légion qui dénote totalement des autre par son aspect soignée, son amour des arts etc...  On ne peut que s'amuser de l'écart qu'il y a entre l'ambiance de W40k et le caractère des Emperor's Children qui passent plus de temps à lustrer leurs armures et à accrocher des œuvres d'arts dans leurs vaisseaux !
Mais c'est justement ce décalage qui fait l'originalité de cette légion et qui fait qu'on prend plaisir à découvrir tout les personnages, que ce soit les commémorateurs humains, les Astartes ou encore Fulgrim lui-même. Malgré leur aspect soigné, les Astartes de Fulgrim n'en restent pas moins des guerriers redoutables et la première bataille du livre contre les Laers nous le démontre bien.
Ça commence fort et les descriptions de l'auteur parfois très lyriques illustrent parfaitement l'esprit de Fulgrim qui voue un culte à la beauté.
Spoiler:
Cet état d'esprit, et on le comprendra très vite dans le récit, sera ce qui le conduira vers le dieu du chaos Slaneesh, dieu du désir et de la corruption.
. Cette ambiance parfois très glauque se poursuit et s'intensifie jusqu'à la fin du livre et on a le droit à certaines scènes où les désirs se mélangent à l'horreur
Spoiler:
je pense surtout à la dernière représentation de Bequa... Eurk
pour notre plus grand plaisir...
Le récit se déroule progressivement et la trahison se révèle petit à petit
Spoiler:
notamment avec Fabius et ses modifications sur les corps des guerriers, qui montrent clairement quel chemin est en train d'emprunter la légion
, quelques longueurs alourdissent parfois un peu la lecture mais le style de l'auteur change vraiment des précédents tomes et apporte une touche d'originalité dans cette série.

On découvre aussi au fil de l'histoire une autre légion, les Iron Hands menés par Ferrus Manus et leurs liens d'amitié avec Fulgrim. D'aspect et de caractères totalement opposés aux Emperor's Children, cette légion est intéressante à découvrir et sera un élément essentiel dans la suite des événements. D'autres races xenos comme les eldars font aussi leur apparition et permettent au récit d'avoir des moments de batailles assez épiques.
Au terme du livre on arrive à la bataille d'Istvaan V qui scelle la trahison d'Horus et bien que certains événements soient prévisibles, le dilemme qui reste encore dans l'âme de Fulgrim est plutôt bien géré et le dénouement bien trouvé.


avatar

Galaxion
Scout
Scout

Messages : 27
Age : 24

https://www.facebook.com/FaunaFloraPictures

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fulgrim de Graham McNeill, l'Hérésie d'Horus Tome 5

Message par Hochmeister le Sam 5 Mai 2018 - 18:44

Bonjour,

Premier post ici et une re-lecture de Fulgrim pour l'occasion que j'avais lu quelque temps après sa sortie (il y a déjà moult années déjà - bam ! coup de vieux).

A l'époque j'avais trouvé ce tome en deçà de "La fuite de l'Eiseinstein" et également moins bon que les trois premiers recueils. Cette relecture me confirme dans mes impressions. Disons que c'est compliqué de parler du Prince des Plaisirs avec des Astartes asexués (du moins sans libido) et en respectant la censure anglo-saxonne.

Globalement, je trouve le bouquin très inégal. Graham McNeill a un style qui est parfois est très exagéré, voir emphatique, dans ses descriptions mais le style colle au final plutôt bien au Lore de Warhammer 40 000. Je trouve cependant que ce tome alterne entre des moments fluides et épiques et des lourdeurs.

Au niveau des "plus": clairement pas mal d'informations au niveau du Fluff, beaucoup de personnages sont présentés et vont être développés par la suite dans les autres tomes de l'Hérésie, on continue à décrire les combats sur Istvaan et la trahison des Légions loyalistes faisant ainsi de ce tome à la fois un préquel et une suite des 4 premiers romans. Les scènes de combats et la nouvelle façon de faire n'importe quoi de combattre des Emperor's Children est bien retranscrite.

Au niveau des moins: Avec du recul, et après la lecture des autres tomes de l'Hérésie, je trouve Fulgrim au final le plus niais et le plus faible de tous les Primarques. Alors oui, effectivement, les nouvelles suivantes de l'Hérésie vont montrer l'historique de la IIIème Légion, ses faiblesses depuis le départ de la Croisade et le caractère  disons bancal de son Primarque. Cependant, il reste que Fulgrim est perverti par et que son caractère est... disons toujours simplet (ça pourrait même être sa devise). De la même manière, la presque totalité de la Légion bascule avec une facilité confondante dans l'Hérésie.

Lorsque Fulgrim était Loyal, c'était un égocentrique. Lorsque Fulgrim est Chaotique, c'est un égocentrique hédoniste. Le problème c'est que même le Fulgrim du départ manque d'épaisseur et que s'il est présenté comme un Primarque qui sait faire autre chose que la Guerre (son goût des arts, de la rhétorique...) tout est noyé dans un amour de soi puéril.

Clairement pour moins ce tome est un 2,5/5 en note globale.

Hochmeister
Recrue
Recrue

Messages : 5
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fulgrim de Graham McNeill, l'Hérésie d'Horus Tome 5

Message par aymerix le Ven 14 Sep 2018 - 16:44

Fulgrim est mon 5° roman de la série (après la trilogie et la fuite de l’Eisenstein).
Je suis assez mitigé en fait. J'ai bien aimé le lire (pour le moment, je les ai tous apprécié), mais suis un peu déçu quand même.


Je trouve la fin magistrale, vraiment touchante, mais reste un peu sur ma faim. Est-ce en raison des critiques généralement plutôt bonnes (me suis trop auto-teasé) ou pas ? En fait j'ai moi aussi, un problème avec le personnage de Fulgrim. Bien entendu c'est l'histoire, mais je trouve qu'il se fait porter, qu'il n'est pas proactif et surtout, surtout, il n'y a pas d'alternative. En gros, dès le début du livre on sait comment ça va terminer.  La lutte interne est présente mais je la trouve vraiment en second plan (sauf lors de la rencontre avec Horus). Je suis assez d'accord avec Hochmeister, je le trouve un peu niais, et ça me dérange quand même un peu.

Bref, j'ai aimé, mais pas adoré.

Un gros plus pour ce que devient la Fenice à la fin, je me suis cru dans Bioshok 1 pour le niveau de la Forteresse Fôlatre. C'est trop ça !



Dernière édition par aymerix le Dim 16 Sep 2018 - 9:50, édité 1 fois


aigle chaos
avatar

aymerix
Recrue
Recrue

Messages : 6
Age : 44
Localisation : Lyon

http://www.galnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fulgrim de Graham McNeill, l'Hérésie d'Horus Tome 5

Message par - Talos - le Dim 16 Sep 2018 - 9:07

aymerix a écrit:J'ai bien aimé le lire (pour le moment, je les ai tous apprécié), mais suis un peu déçu quand même.

Tu ne veux pas développer un peu ? Rolling Eyes


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion : Leviathan
Mes reportages et maquettes historiques, c'est par là : Voile Noire



"Mourrez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


     
avatar

- Talos -
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1862
Age : 28
Localisation : Covenant of Blood

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fulgrim de Graham McNeill, l'Hérésie d'Horus Tome 5

Message par aymerix le Dim 16 Sep 2018 - 9:49

- Talos - a écrit:
aymerix a écrit:J'ai bien aimé le lire (pour le moment, je les ai tous apprécié), mais suis un peu déçu quand même.

Tu ne veux pas développer un peu ? Rolling Eyes

Alors je suis nouveau sur le Forum :p C'est sans doute une mauvaise manipulation de ma part. J'ai mis un commentaire caché, mais semble le seul à le voir.

J'ai mis en clair mon retour, du coup.
Toutes mes excuses.


aigle chaos
avatar

aymerix
Recrue
Recrue

Messages : 6
Age : 44
Localisation : Lyon

http://www.galnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fulgrim de Graham McNeill, l'Hérésie d'Horus Tome 5

Message par - Talos - le Dim 16 Sep 2018 - 9:53

Effectivement il n'était pas visible, bon du coup il l'est maintenant Wink

Pas de soucis ne t'inquiète pas, les mauvaises manips on en fait tous !


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion : Leviathan
Mes reportages et maquettes historiques, c'est par là : Voile Noire



"Mourrez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


     
avatar

- Talos -
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1862
Age : 28
Localisation : Covenant of Blood

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fulgrim de Graham McNeill, l'Hérésie d'Horus Tome 5

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum