[NOUVELLE WHB] Hiver rouge sur la Drakwald

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[NOUVELLE WHB] Hiver rouge sur la Drakwald

Message par Invité le Jeu 14 Fév 2013 - 19:10

Bonjour, je sais que beaucoup de membres du forum sont davantage attirés par l'univers de W40k plutôt qu'a WFB mais je poste une petite création sur les premiers combats de Markus Bloch ( hallebardier de l'Empire qui apparait plusieurs fois dans Schwarzhelm et dans Helborg), rien de bien sérieux, juste pour le plaisir d'écrire un peu sur un univers qui me passionne .
Dite ce que vous en pensez en toute franchise ! merci d'avance
PS : ne faite par attention aux fautes d'orthographe !

Hiver rouge sur la Drakwald

Prologue :

Palais du grand-duc du Talabecland :

Hans Waldberg tremblait et fuyait le regard de son maitre, son timbre de voix était rempli de terreur :

"l'Hiver étant très rude, surtout dans le Middenland et le Nordland, la famine et la dysenterie se sont installés à Middenheim . Nous avons ... comme vous le savez, reçus des messagers venus de la capitale du Middenland annoncer le triste sort de la cité . Votre ordre, Herr Feuerbach, a bien été appliqué, des convois de vivres avec escortes ont bien été envoyé à Middenheim ... Mais des chasseurs ont ... ont retrouvé, ils ont retrouvés ..."

Le Comte Électeur se leva de son trône de Grand Duc du Talabecland , et foudroya du regard Waldberg :

" Venez-en au fait , Herr Waldberg !"

"Eh bien...ces rôdeurs ont trouvé sur la vieille route qui traverse la Drakwald...Notre convoi ! Tous les hommes, les convoyeurs et tous les soldats se sont fait massacrer..."

Le Duc se rassit, abasourdis par ce qu'il venait d'entendre, il murmura quelque chose d'impossible à comprendre dans sa longue barbe puis dis avec une voix remplie d'incompréhension à peine audible :

"Comment ... comment est ce possible ? Le convoi était imposant, il y avait plus de 200 convoyeurs et 60 soldats de métiers, des doppelsoldner ( joueurs d'épées) du Hochland...et où est passé la marchandise ?!

"Mein Herr ... Les soldats furent dépouillés de leurs armes, les coffres et les charrues ont été totalement vidés , et les corps...Ils ont étés mutilés d'une façon effroyable, pour certains il a été impossible de savoir à quoi ressembler leur visage initial !
Les sentinelles qui nous ont averti, disent que les choses qui ont commis cette ignominie seraient cachées non loin des collines hurlantes dans les ruines d'un ancien bastion nain, ils y auraient écouté des cris de choses mi-homme , mi-betes et empli de rage et qui venaient de ce lieu ..."

Étrangement, Helmut Feuerbach resta stoïque à cette remarque .

"Ce serait alors des Hommes Bêtes . Mais il y a quelque chose d'étrange , ce sont des bêtes, d'habitude ils se terrent au fond des bois de la Drakwald , jamais ils ne prennent possessions de batiments et sortent rarement de leurs trous pourris ... c'est inquiétant, s'ils contrôlent la vieille voie, tout contact avec le Nord-Ouest de l'Empire et inenvisagable !"

Konrad Waldberg avait étrangement perdu son anxiété et fixait son suzerain droit dans les yeux mais avec tout le respect qu'un roturier devait avoir pour un sang noble, et dis au Comte Électeur :

"Herr Feuerbach ... Il faut réagir, maintenant !"


Dernière édition par Thancred de Cantal le Ven 15 Fév 2013 - 19:36, édité 9 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE WHB] Hiver rouge sur la Drakwald

Message par Roboutte Guilliman le Jeu 14 Fév 2013 - 20:05

Trop court pour se faire une idée.. Par contre trouve au plus vite un correcteur d'orthographe/grammaire.. c'est pas loin d'être illisible... Enfin si c'est lisible.. Mais pas du tout français.. par moment...

Ne le prends pas mal.. mais pour écrire, et être lu, il faut faire 2 ou 3 efforts.. il y a des correcteurs gratuits en ligne... même sur le forum....

Comme tu as dit : ne faites pas attention.. je laisse.. mais si je te corrige, il y aura plus de rouge que de blanc... lol!

PS : mais bon... C'est en forgeant qu'on devient forgeron.....


Give a monkey a brain... And He'll swear that he's the center of the Universe
avatar

Roboutte Guilliman
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4523
Age : 51
Localisation : Suisse, Montpellier, Savoie.. Le multiverse quoi

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE WHB] Hiver rouge sur la Drakwald

Message par Invité le Jeu 14 Fév 2013 - 20:16

oui je vais essayé de corriger.
Tu dis que tu le trouves court mais c'est tout à fait normal puisque c'est le prologue, l'histoire n'a pas réellement commencé

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE WHB] Hiver rouge sur la Drakwald

Message par Roboutte Guilliman le Jeu 14 Fév 2013 - 21:48

Alors bonne continuation.. nous attendons la suite...
51 personnes l'ont lue.. Donc.... La suite...


Give a monkey a brain... And He'll swear that he's the center of the Universe
avatar

Roboutte Guilliman
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4523
Age : 51
Localisation : Suisse, Montpellier, Savoie.. Le multiverse quoi

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE WHB] Hiver rouge sur la Drakwald

Message par Corax le Jeu 14 Fév 2013 - 22:26

Je suis d'accord avec Roboutte, corriges d'abord toutes tes fautes et on pourra dire ce qu'on pense de ton prologue.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE WHB] Hiver rouge sur la Drakwald

Message par Invité le Jeu 14 Fév 2013 - 22:34

Il ne faut pas exagérer , c'est compréhensible , non ? Mad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE WHB] Hiver rouge sur la Drakwald

Message par Administration le Ven 15 Fév 2013 - 5:31

Bravo Thancred de Cantal pour cet introduction à une nouvelle Warhammer, cela nous changera des récits se déroulant dans l'inusable univers de W40K.
Je suis impatient de lire la suite...
Smile
avatar

Administration
Admin
Admin

Messages : 6890

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE WHB] Hiver rouge sur la Drakwald

Message par BlooDrunk le Ven 15 Fév 2013 - 10:24

Belle introduction, mais même pour une simple intro c'est assez (voir trop) court!

Hâte de lire la suite, avec moins de fautes ça serait nickel! Wink


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 7799
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

La 1ére partie ( 1/2 ) :

Message par Invité le Dim 17 Fév 2013 - 21:11

Voici la première partie (1/2) de la nouvelle "Hiver rouge sur la Drakwald" :
Ce qu'il y avait avant c'était le Prologue

1 ére partie (1/2) : L'Enrolement :

La taverne était gorgée de monde, Markus Bloch était assis devant le comptoir en savourant une pinte de bière , malgré son jeune âge il venait souvent à l'auberge "Der Spaßvogel befriedigt" pour y passer du temps à la beuverie en compagnie de toutes personnes souhaitant trinquer avec lui , qu'ils soient des gueux couverts de fange ou des bourgeois venuse se vautrer dans la débauche à l'abri du regard des personnes du même rang . Il se fiche de la classe sociale de son voisin et ne cherche pas les ennuis mais se défend en cas d'injures malgré son jeune âge de 17 ans , en effet, Markus était quelqu'un de très susceptible et impulsif qui pouvait réagir au quart de tour pour frapper son voisin s'il cherchait la marave mais heureusement pour lui cela arrivait très rarement .

Étrangement, ce jour-ci il y avait beaucoup moins de monde que d'habitude, la majorité des clients étaient des personnes ayant passé facilement les 40 printemps, Bloch était le seul avec un paysan tout au fond de la salle , surement un vilain qui devait avoir une petite vingtaine d'années, dans l'établissement à avoir en dessous de quarante ans . Markus appela le Tavernier.

"Schlachtermann ! Pourquoi n'y a-t-il quasiment pas d'hommes ce soir ? Sans vouloir te vexer Amadäus , il n'y a que des vieillards ( à l'époque médiéval l'espérance de vie ne dépassait pas 40-50 ans , d'où le terme "vieillard" ) aujourd'hui dans ton bar, d'habitude il y a toujours des gars qui chantent des chansons paillardes au comptoir ou des ivrognes dansants sur les tables, où sont passé ces canailles de Theobald et de Ruprecht ?"

"Eh bien ... à ce que j'ai compris ils ont tous été engagés de force dans la milice pour former un régiment qui partira bientôt combattre des hommes bêtes dans la Drakwald , Theobald aurait refusé, et y s'rait dans une geôle de la caserne de la ville mais bon c'est p'ttet juste des racontars, en tout cas toi tu ..."

Schlachtermann l'aubergiste n'eut pas le temps de finir sa phrase, car soudainement la porte de la taverne fut défoncer de ses gonds par deux hommes armés, ils entrérent dans la salle en direction de la table qui se située au centre de la pièce tout en jetant des regards dédaigneux aux vieils ivrognes, ce qui était étrange c'est que l'un d'eux portait un livre qui pendait à sa ceinture , les deux hommes cherchaient quelque chose du regard un quelque chose qui échappait totalement à Bloch . Le jeune paysan qui était assis au fond de la salle à déguerpi , à marche accélérée , de la taverne , tout en évitant les 2 soldats et s'échappa dans la rue derrière l'auberge pour une raison que Markus ignorait encore et il se demanda durant l'espace d'un instant s'il n'aurait pas dû faire de même . Il but cul-sec ce qui restait de bière dans sa chope tout en regardant discrètement les deux gens d'armes ...

Les deux hommes qui regardèrent le vilain s'enfuir se retournèrent brutalement tous les deux au même moment vers Bloch, celui-ci les voyants le fixer fut parcouru d'un frisson et se retourna immédiatement vers le tavernier, celui-ci le fixa d'un air inquiet et fit un geste de gauche à droite avec ses yeux tout en continuant de regarder Bloch comme pour l'avertir d'un danger . Il ne comprit pas ce que lui voulait Amadäus même si c'était assez facile à deviner, lorsque soudain une main se posa sur son épaule, ce fut bien sur l'un des soldats .

"Que fait un grand gaillard seul devant une chope vide ?" s'exclama l'homme, il ne laissa pas le temps à Bloch de répondre . " Tavernier, rempli la chope de mon ami, c'est moi qui paye !" Les deux soldats s'aseyerent chacun d'un côté du tabouret de Markus Bloch .

"Je me présente, dit le premier soldat, Bartholomaeus Käschmacher et mon acolyte c'est Karl Wilbrechth, soldats du Talabecland ". Schlachtermann posa la pinte devant Bloch.

"Markus Bloch, simple voyageur ! " Pas plus d'explications, il but goulument une gorgée de bière brassée et s'essuya sur sa manche gauche .

Le deuxième homme s'exprima "Quel âge à tu petit ?" on pouvait entendre un accent du Hochland chez celui-ci .

" 17 ans m'sieur !" , " Et déjà voyageur et bon buveur ! c'est plutôt rare pour des jeunes gars comme toi !" Bloch avait quasiment fini sa deuxième chope .

"Dis-moi, est-ce que tu as déjà pensé à t'engager dans l'armée ?!" Il avait maintenant fini sa pinte . Schlachtermann le tavernier lança un regard noir aux soldats . Le deuxième soldat lui fit un geste disant à la fois de ne pas se mêler de la conversation et d'aller chercher à nouveau une chope . Schlachtermann savait très bien ce qui aller se passait, mais il obéit au soldat et donna sa troisième chope à Bloch .

" Non, je ... je n'y avais pas réfléchi, c'est bien payé ?" Sa réponse était due à l'alcool, Schlachtermann le savait, les deux recruteurs aussi et en étaient satisfaits .
"Oh que oui, et il ne faut pas oublier les nombreuses aventures que tu vivras si tu t'engages !"Au même moment Bloch tout en écoutant continuait de boire et avait un air approbateur .

"C'est décidé ... je veux être soldat pour défendre l'Empire !" dit-il tout un levant sa pinte quasi vide .

"Très bien l'ami !" Le soldat décrocha le livre qui était à sa ceinture et le posa bruyamment sur le comptoir et prit une plume sur son chapeau de lansquenet, il sortit un pot d'encre qui était dans une poche à l'intérieur de son manteau et se mit à écrire, " Heu ... ton nom déjà ... Markus Bleucsch, Blasch ?

"Bloch ! Markus Bloch, pour vous servir ! " dit-il complètement saoul .

Une fois tout son arsenal rangé, le soldat se leva, son homologue fit de même, celui-ci posa la monnaie, le tavernier la ramassa et compta pour vérifier si le compte y était, on ne sait jamais avec ces rapaces ...

Ils emmenèrent avec eux le jeune Markus Bloch complètement saoul, Amadäus Schlachtermann les regardaient partirent, ce jour-là il avait l'impression d'avoir commis une énorme erreur en ayant laissé s'engager Bloch dans l'armée et de l'avoir ainsi laissé à la mort ...

La suite de la 1ére partie bientot ...

Dites ce que vous en pensez !



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE WHB] Hiver rouge sur la Drakwald

Message par Invité le Dim 3 Mar 2013 - 18:59

Bonjour , voici la suite de ma nouvelle ... avec du retard ( j'ai n'ai commençé à écrire que cette semaine , la semaine précédante j'avais bac blanc de Français + oral de TPE Mad ) :



1ére partie (2/2) :

Le Grand-duc Helmut Feuerbach fixait du haut du parapet la masse de gueux rassemblé devant lui . Ils avaient été armés de force pour qu'ils deviennent 3 régiments de miliciens qui doivent combattre les hommes bêtes dans la Drakwald , Feuerbach semblait sceptique, bien qu'il préfére voir mourir de la vermine plutôt que des sangs-bleus comme lui, il savait que même avec plein de bonne volonté et de bravoure ces paysans allaient se faire massacrer, il en voyait qui étaient déjà malades, certains toussaient à s'en arrachés les poumons, il en aperçut même quelques-uns qui devaient être borgne ait en jugés par une tache noire sur l'oeil que l'on pouvaient apercevoir de loin, surement un bandeau, ils n'ont même pas combattu que certains étaient déjà blessés et bien amochés ... Et même s'ils revenaient victorieux, nombre d'entre eux serait tombé au combat ... Mais qu'importe ! L'acte effroyable qui avait été commis par ces créatures devait être réparait, qu'importe le coup, ces créatures devaient subir les conséquences de leurs actes !

"je veux qu'ils partent dès maintenant ! Nous ne pouvons plus attendre ! Le trafic entre Talabheim et Middenheim doit être rétabli au plus vite ! " dit il a Hans Waldberg, son conseiller acquiesça . " Oui ! Ces scélérats doivent payer pour les vies qu'ils ont fauchées ! Il faut purger les forêts jusqu'à il ne reste aucun hommes-betes ! "

*

Markus Bloch était en train d'enragé , on l'avait manipulé pour qu'il s'engage dans la milice et plus que ça, maintenant , il devait " faire le beau "comme un chien avec ses nouveaux frères d'armes devant le balcon du Grand-duc, il s'attendait à ce que celui-ci fasse un discours ou harangue ses "soldats", mais il n'en fut rien, il tourna les talons et rentra dans la tour, son conseiller lui, descendit les escaliers qui menaient à la grande place et éperonna un cheval brun . Les officiers quant à eux discutaient entre eux à voix basse et avaient un air grave .

Bloch cogitait, il ne se souvenait pas du soir où il avait été ennivré et où l'on avait fait signer un contrat qui stipulait qu'il s'engageait dans l'armée, il ne savait rien de cela, il se posait des tas d'interrogations . Que c'était il passaié le soir précédent ? Comment s'est-il retrouvé engagé dans l'armée ? Il savait qu'ils allaient partir aujourd'hui mais pour combattre qui est où ?, les officiers étaient resté silencieux à ce sujet ... mais c'était du passé, il ne pouvait rien y changer, c'était trop tard car maintenant il faisait partie de la milice. Les questions fusées dans sa tete . Ce matin-là, il avait été réveillé de force dans une écurie par un capitaine du nom de Bartholomaeus Käschmacher, son visage lui avait paru étrangement familier, ils se sont peut-être croisés auparavant . Et si c'était cet homme qui l'avait drogué et engagé de force ?

Bloch fut brusquement retiré de ses réflexions lorsque des cors retentirent . Les officiers haussèrent le ton et se mirent à crier des ordres de mise en formation, l'armée de gueux fut regroupés en trois régiments distincts : un d'archer, une de piquier et enfin celui des hallebardiers où avait été affectait Bloch, auquel on y avait rajouté bien sûr un convoi de vivres mais aussi d'autres soldats, mais eux étaient de métier : une vingtaine de pistoliers volontaires et avec comme chef Hans Waldberg : baron du Hoschenberg et conseiller personnel du Grand Duc du Talabecland, son maitre lui avait ordonné de diriger et de mener l'armée à la victoire, une cinquantaine de lansquenets et autant d'arquebusiers , et même deux petits onagres ayant pour munitions des pierres mais aussi des sacs de brais, les créatures de forêts craignant le feu . Au cas où la vermine se ferait tailler en pièces, les nobles et les soldats de métiers seraient là pour renverser la situation !

" Nous partons immédiatement ! " dit le sergent le plus proche de Bloch " où allons nous combattre ?" répliqua un hallebardier ayant une barbe hirsute et une balafre lui parcourant la totalité du visage, on pouvait facilement sentir de la satisfaction dans son timbre de voix, c'était surement un vétéran impatient de combattre de nouveau . " Nous partons pour la Drakwald ! La vieille voie n'est plus sur et nous devons la sécuriser et annihiler toutes les forces qui bloquent la route, à ce que j'ai compris ce serait les hommes bêtes qui en seraient la cause ... "

Les soldats se figèrent, la crainte et l'effroi sont apparus sur leurs visages . L'enthousiasme avait totalement disparu . Une majorité d'entre eux était d'origine paysanne et nombreuse étaient ceux qui connaissaient les légendes effroyables que ne l'a racontés sur la Drakwald et les hommes bêtes dans les campagnes, rien qu'à l'idée d'y penser Bloch fut parcourue d'un frisson qui lui traversa tout le corps . Ceux qui s'étaient engagés volontairement dans la milice le regrettaient amèrement ... mais le temps n'était pas aux regrets, les cors retentirent de nouveaux et les troupes se mirent en marche ...

**

La Drakwald d'ordinaire si sombre s'était recouverte d'un linceul blanc avec l'arrivée de l'hiver, la neige avait caché le sang versé par les hommes bêtes, celle-ci rendait la marche encore plus désagréable . Le régiment des hallebardiers, qui servait d'arrière-garde avait déjà essuyé des victimes, en effet durant la 1 re nuit, une attaque a eu lieu dans le camp, des hommes bêtes ont effectué une mission suicide : leur but était de tuer un maximum d'hommes, 12 soldats ont péri tués par 4 ungors, certains furent tués dans leur sommeil, leurs cris avaient réveillé tout le camp y compris Markus Bloch . Les soldats ont rapide main neutralisés les ungors . La nuit avait été courte pour tous et les soldats étaient déjà harrasés avant même d'avoir atteint l'objectif désigné par l'Hans Waldberg et ses officiers : Kazad Thingaz, un ancien fort nain qui a été abandonné par ces derniers après des attaques incessantes des forces du chaos à l'époque où Sigmar n'était alors qu'un rejeton . Mais après l'installation des hommes bêtes, ces derniers l'ont " reconstruit " à leur façon avec mult palissades de bois et de murets en terre séchée sur lequel l'on avait installé divers ornements décoratifs tels que des paysans empalés, et de petites pyramides de cranes .

L'armée avançait péniblement dans la neige qui s'était transformé en boue après le passage des premières dizaines de soldats et de chevaux . Le bastion en question n'était plus qu'à une demi-journée de marche, mais celui-ci n'était pas en lisière de la vieille route mais à environ deux heures de marche à l'est, cernés par la Drakwald et c'est dans cette direction que les soldats et Bloch se dirigeaient pour leurs plus grands regrets .

ce soir ou demain : la dernière partie ( la plus intéressante ) : la bataille !Very Happy
S'il y a des fautes ou des boulettes , prévenez moi !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE WHB] Hiver rouge sur la Drakwald

Message par Corax le Dim 3 Mar 2013 - 22:06

Très sympa lire.

Mais toujours des fautes de liaison comme:

la neige qui s'était transformée

Bloch fut parcouru et pas parcourue

l'armée de gueux fut regroupée

Quand tu parles de : cernés par la Drakwald c'est le Bastion donc pas de "s" à la fin
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE WHB] Hiver rouge sur la Drakwald

Message par Invité le Dim 3 Mar 2013 - 22:52

dernière partie :
La Bataille de Kazad Thingaz :

Hans Waldberg scrutait l'horizon et la mer de neige immaculée , qui ne tarderait pas à devenir une infâme boue rougeâtre .


"L'hiver est la plus belle des saisons car jamais le sang n'est aussi beau que sur un linceul blanc ! ", il se retourna vers ses officiers, " Messieurs, mon plan d'attaque consiste à prendre la forteresse en minimum de temps et de mener une diversion, en premier lieu nous allons pilonner le fort avec de la brai, nous y mettrons le feu avec les traits de nos archers, ces créatures détestent le feu, elles sortiront en grande partie du bastion, nous les massacrerons à leurs sorties avec le gros des forces, au même moment la moitié des hallebardiers et des archers prendront le fort après avoir fait le tour de la colline qu'elle surplombe et une fois la citadelle prise nos archers du fort resteront dans celui-ci et tireront sur les hommes bêtes, les hallebardiers quant à eux après avoir purgé le bastion sortiront de celui-ci et nous encerclerons les hommes bêtes et nous les taillerons en pièces, de plus les tirs des archers et des onagres nous soutiendrons ! "
" Messieurs, formez vos bataillons ! Nous attaquons ! "


*


Bloch tremblait et était parcouru de frissons à la vue des sombres ruines dont le chemin de ronde était parcouru par des gors provoquant les troupes impériales avec des tetes humains décomposés fichés sur des piques qu'ils brandissaient . Waldberg avait donné l'ordre de donner l'assaut à la cinquième heure du jour, les hommes bêtes se sentant moins à leurs aises pour combattre en plein jour préférant effectuer des combats dans l'obscurité totale . Bloch était appuyé sur sa hallebarde en attendant le moment fatidique au milieu de ses frères d'armes alignés, on leur avait donné l'ordre, de faire le tour du fort dans la plus grande discrétion possible pour prendre le fort .


Quelques cors sonnèrent à l'arrière de leur position, et aussitôt les onagres balancèrent des sacs remplis de brai et finirent par s'écraser dans la forteresse . Les archers suivirent, ils trempèrent leurs flèches dans de petits brasiers faites à cet effet . Ils bandèrent leurs arcs et lâchèrent les traits impatients de griller du sauvage . Elles s'abattirent en un instant au même endroit que les sacs de brais, c'est-à-dire au coeur du fort . Soudain, le brasier, tant attendu par les forces impériales, apparu et le fort disparut dans la fumée et les flammes .


Comme il était prévu, des hordes d'hommes bêtes de toutes sortes, des gors, ungors, wargors et bestigors sortirent du fort et dévalèrent la colline que celui-ci surplombe pour devoir dans la clairière en contrebas . Les pistoliers chargèrent seuls, mauvaise idée, en un instant ils disparurent dans la masse d'hommes bêtes qui les entoure . À leurs plus grandes surprises, des titans sortirent de la forteresse, un ghorgon couru droit sur les positions de l'armée impériale mais ce n'était pas tout pour leurs plus grands regrets ... Une abomination s'envola dans les airs sous les rituels de chamans hommes bêtes, nombre des soldats poussèrent des cris de terreur en voyant le jabberslythe fonçaient droit sur eux . Les archers tirèrent une salve de flèches enflammées, sans effet , la bete fondit sur eux et en attrapa avec ses serres mais aussi avec une immonde langue munie de griffes .


La créature reprie de l'altitude et lâcha ses prises sur les positions des hallebardiers où se trouvait Bloch .


Il releva la tete et vit un des archers lâchés par la bete, en un instant il s'embrocha sur la hallebarde du soldat derrière Bloch . Le soldat cria et lâcha immédiatement sa hallebarde . Bloch eut un haut-le-coeur .


Cette fois-ci le jabberslythe fondit sur les hallebardiers , immédiatement ils prirent une position de phalange . La bete hurla lorsque les hallebardes lui perçairent la chair verte, au moment où la bete cria certains soldats sombrèrent dans une folie instantanée et s'enfuirent du champ de bataille dans un language d'onomatopées incompréhensibles comme s'ils étaient possédés . Bloch utilisa son arme pour la première fois , un sang noir et épais coula des plaies du monstre mais la bete n'était pas pour autant vaincue, les artilleurs et archers s'en aperçurent, des sacs de brai explosèrent sur la bete, et immédiatement de suite les flèches enflammées transformèrent l'animal en brasier vivant, la bete hurla pour la dernière fois et s'effondra sur les piquiers juste devant la position des hallebardiers . Les chamans enragèrent à la vue du monstre vaincu .


Les impériaux n'eurent pas le temps de se réjouir, le ghorgon était déjà sur eux, la bete était cinq fois plus grande qu'un homme de l'Empire, qui sont pourtant les plus grands du vieux monde avec les norses, celle-ci avait autour du cou un collier fait de cranes humains mais aussi plus étrangement d'hommes bêtes, surement des sacrifiés . Elle avait à chaque poignée de ses quatre mains des torques munis de longues griffes de métal servant surement à faucher les tetes ...


La 1 re ligne était composé des piquiers, d'Hans Waldberg et de sa petite garde personnelle, l'animal titanesque allait droit sur eux ."Tenez vos positions " hurla Waldberg . Les piquiers reprirent la position de phalange et leurs lances se plantèrent dans le ventre de l'animal, Waldberg fit de même avec Krischtaal , sa longue épée, le gorgon rugit et d'un seul coup de sa masse géante il faucha toute la première ligne, c'est-à-dire les piquiers qui se trouvaient à l'avant mais aussi le conseiller du grand-duc et commandant de cette armée , celui-ci s'effondra par terre, inerte .


Les soldats ayant vu le ghorgon tué leur chef, se ruèrent pleins de rage sur la bete pour l'achever, un soldat fougueux lança sa pique sur le visage de la bete . La lance se planta dans l'oeil droit de l'animal . Le ghorgon hurla, son cri était un étrange mélange de rage animale et de plainte humaine, pour se débarrassait de la lance, il tira sur celle-ci , terrible erreur, car il s'arracha l'oeil avec celle-ci ! L'animal hurla de plus belle et tomba à genoux, les mains sur le visage dégoulinant de sang, au même moment les hallebardiers viennent au secours de leurs compagnons piquiers . Bloch tente de s'illustrer, et s'approche de la bete qui est à genoux et qui est toujours à l'agonie , Markus Bloch saisi l'occasion et asséne un coup de hallebarde en plein poitrail de la bete . Un geyser de sang crasseux et épais coule à gros bouillons de la plaie, Bloch est éclaboussé par celui-ci et recule et finit par tomber . Il eut à peine le temps de s'essuyer le visage qu'il vit la bete chancelait et qui finit par s'écrouler juste à coté de lui . Bloch n'en revenait pas, il avait réussi à abattre un ghorgon ! Ses homologues poussèrent des cris de joie et le félicitèrent . Mais la bataille n'était pas pour autant terminée, les hommes bêtes grouillaient encore en contrebas de la colline . Le plan de Waldberg ne peut plus etre appliquer puisqu'une grande partie des troupes devant mener la diversion et prendre le fort ont été anihilées ! Il suffit de tailler en pièces les hommes bêtes de la clairière ...


L'armée n'ayant plus son chef, les officiers donnèrent l'ordre de descendre la colline et de combattre devant le fort et d'anéantir les hommes bêtes ...


Bloch était au coeur de la mêlée, les hommes bêtes surgissaient de partout les hallebardiers et piquiers tentaient de protéger les archers et le seul onagre, l'autre ayant été détruit par un seigneur minotaure , il fut abattu mais toutefois il tua quinze vaillants soldats ayant voulu le tuer . Bloch faisait face à un ungors au visage caprin, celui-ci avait entre ses mains griffues une lame courbée surement d'origine arabienne, elle avait dû être volé à des marchands malchanceux, il abattit sa lame sur Bloch, celle-ci ripat sur le manche de la hallebarde, la petite onde provoquée par le choc déstabilisa la créature, Bloch en profita et se servit de la lame de sa hallebarde comme celle d'une hache et en un mouvement il lui plongea dans le torse, l'un Gor tituba puis s'effondra, il fut immédiatement remplacé par un autre, celui-ci était un gors , il n'eut le temps de rien faire Bloch lui plongit la hallebarde dans le ventre, son corps s'effondra sur le précédant vidés de ses viscères, Bloch eut un rictus de satisfaction, légèrement sadique .


Le nombre d'hommes bêtes diminua considérablement, la fin de la bataille approchait, les lansquenets survivants taillèrent en pièces les gors, et autres ungors . Soudainement une dizaine de wargors foncèrent sur eux, les lansquenets qui les combattaits furent massacrés malgré leurs efforts, Bloch et les hallebardiers répliquèrent immédiatement, certains trop peureux pour les chargés lancèrent à leurs lances sur les monstres, deux d'entre eux tombèrent sur le sol contre toute attente . Les huit autres s'abattirent sur les piques, les lames tranchérent chairs, muscles et tendons, les masses écrasèrent cranes et os, le combat provoqua de nombreux hauts le coeur chez les nouvelles recrues impériales . Les archers possitionés à l'arrière de l'infanterie envoyèrent une salve dans les tetes des hommes bêtes . Il n'en reste plus que trois, deux wargors et un Minotaure . Bloch fit face à un wargor et d'un rapide et habile coup il trancha la gorge du monstre, s'effondrant par terre les mains sur la gorge . Son voisin faisait face à l'autre wargor, celui-ci était désarmé, le soldat candide était totalement hébété, la bete lui arracha la pique des mains et lui planta dans le ventre, le wargor lança l'homme embroché sur l'archer situé juste à l'arrière de lui . Bloch révolté fondit sur celui-ci avec d'autres soldats , Bloch rempli de haine lui faucha les deux jambes : " Tu ne l'auras pas volé celle-là ! " la bete tomba à genoux, un lansquenet lui planta son épée entre les omoplates, le wargor tomba en poussant un mugissement, comme s'il voulait maudire des assassins . Le dernier géant, le seigneur Minotaure fut assailli par tous les soldats, de sa masse il faucha les tetes de deux soldats, instantanément une douzaine de lames le percutèrent, sept dans les flancs, la bete hurla lorsque ses tripes coulèrent par les multiples plaies . Les coups ne cessaient pas de fuser, le bete s'effondra . Les soldats poussèrent des cris de joie . Le gros des forces de l'ennemi était vaincu, les chamans hommes bêtes refusant le déshonneur foncèrent sur les lignes ennemies alors qu'ils n'avaient pas d'armes, bien sûr les impériaux les tuèrent pour venger leurs frères d'armes tombés, les survivants fuyaient dans les bois pour ne plus jamais en ressortir, la victoire était acquise !

Après la victoire contre les hommes bêtes dans la Drakwald, la vieille route accueillie de nouveau le trafic impérial, Middenheim fut ravitaillée et sauvée, Markus Bloch quant à lui fut gradé au rang de capitaine et est devenu un fervent soldat et défenseur de l'Empire .

Désolé pour les fautes d'orthographe ! ne faites pas attention aux accents , j'ai la touche tréma qui ne marche pas ( pour les mots tete et meme ) . PS : le correcteur orthographique que j'ai utilisé est nul , il à rajouté des fautes ! ( ex : gors est devenu gros Mad).
Dites ce que vous en pensez !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [NOUVELLE WHB] Hiver rouge sur la Drakwald

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum