Signus Daemonicus de James Swallow

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation globale du roman :

26% 26% 
[ 10 ]
47% 47% 
[ 18 ]
18% 18% 
[ 7 ]
5% 5% 
[ 2 ]
3% 3% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 38

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par Konrad Curze le Mar 1 Oct 2013 - 19:26

Je les fini , pas le meilleurs de la série , mais quand même bien cool.
Les personnages sont cools, avec des passages géniaux.

pour ceux qui ont lu, questions.

ici:

Que va devenir Meros, l'ange rouge dans le futur ? c'est un sorte de possédé /prince démon?
Et le pauvre Erebus, je ne savais pas pour son visage .



La mort hante les ténèbres, et elle connaît votre nom ! Je suis Night Haunter.
Non, ne t'envole pas, petit corbeau. Reste. Nous n'en avons pas terminé, toi et moi.( Konrad à Corax)
Vous êtes tellement plus que simplement abjects. (Konrad à Lorgar)
avatar

Konrad Curze
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 673
Age : 29
Localisation : oeil de la terreur caché

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par - Ghost of Arkio - le Mar 1 Oct 2013 - 22:13

@Kurze: pour répondre à tes questions:

1- Meros: c'est expliqué dans la nouvelle "Bloodline" toujours de Swallow dont je peux te spoiler l'histoire:
Spoiler:

Rafen blessé à mort (fin du 2nd dyptique où il a du s'injecter une dose concentrée du sang du Graal Rouge dans le coeur pour vaincre Fabius) est placé en coma au bord de la Rage Noire dans "son" sarcophage (chaque Blood a le sien, lié également à ses progénoides) = là on découvre qu'il partage le sarcophage et les gènes seed en descendance directe avec Meros.

Du coup dans son délire qui correspond au sommeil cataleptique durant lequel son sang est filtré et recyclé par la machinerie de la tour d'Amareo, Rafen affronte les fantômes de la Rage Noire et sa quasi "origine" --> l'Ange Rouge créé par la malédiction créée par Erebus pour Sanguinius, mais détourné par Meros sur lui-même.
Meros rencontre Rafen et tous deux combattent l'Ange Rouge à leur manière.

Pour Erebus:
Spoiler:
Un peu cavalier de la part de Swallow, qui "rend" l'1 des persos les + utilisés dans la série au prochain auteur dans un piètre état rire1 aux prochains (ADB, Abnett) de trouver la manière de gérer "l'après".
Dans Némésis (donc de Swallow), Horus avait déjà menacé Erebus (avec une grosse baffe) de ne pas interférer dans ses plans.. et d'arrêter de croire que les Bearers sont encore les patrons de l'Hérésie. On est ici dans la suite directe et Erebus devrait penser à s’économiser..

Un moyen de radicaliser l'ambiance chez les renégats qui vont continuer de perdre leur humanité tout au long de leur route de plusieurs années jusqu'à Terra.

EDIT: tiens... au fait j'y pense: dans la célèbre illustration d'Adrian Smith, Horus a un visage accroché sur son armure.. maintenant +qu'un détail Smile


Dernière édition par - Ghost of Arkio - le Mar 1 Oct 2013 - 22:29, édité 1 fois
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10484

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par Corax le Mar 1 Oct 2013 - 22:21

Merci tout plein pour ces compléments Ghost.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par Emperor le Mer 2 Oct 2013 - 11:05


Comment ?! Je ne me suis pas encore fait fusiller pour ma critique ?

Je mets ça sur le compte de l'entre-deux-guerres : VO commentée depuis un moment/VF à peine sortie.

En tout cas ça change des barrages frontistes qu'il y avait eu pour Les morts oubliés et La bataille de Calth. rire1




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4099

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par Magnus le Mer 2 Oct 2013 - 12:19

Bin non Emperor vu que je suis plus que d'accord avec toi .
Pour la peine je remet ici ma critique de Fear to Tread

Magnus a écrit:Bon je viens de finir le bouquin....que dire....

- Scénario et mise en scène = 2.5/5
Pour quelqu'un ne connaissant le fluff ça pourrai être inéréssant , mais pas énormément de nouvelles idées ne sont apportées au fluff . Une mise en scène classique comme sait si bien le faire l'auteur .

- Style et écriture = 2/5
Bon j'ai déjà un peu de mal à accrocher avec Swallow en français alors en anglais je vous dis pas ... Des phrases interminables , et ceux qui aiment les descriptions détaillées seront ravis . Heureusement quelques phrases chocs apparaissent de temps en temps . Je suis assez déçu de la description , ou des actions , de Sanguinius . Autant parfois l'auteur arrive à nous faire sentir la grandeur du bonhomme , autant d'autre fois ....

- Intérêt fluffique = 2.5/5
Quelques petits détails nouveaux de temps en temps : genre les Blood sont 120 000 et possédent 300 Compagnies -donc 400 bidasses par compagnie , la Soif Rouge et ses origines , les futurs Flesh Tearers .... mais rien de bien transcendant , si ce n'est peut être la fin du périple de Sanguinius qui apporte un élément que je ne connaissais pas .

- Appréciation personnelle = 2 /5
Déçu par lla quasi-inexistence de gros moments d'anthologies (alors que l'histoire s'y prête carrément ) . Peut être est ce le style de l'auteur qui gâche un peu tout . Je ne dirais pas que le roman est mauvais , mais quand même ! C'est Sanguinius bordel ! A noter que j'ai eu du mal à me plonger dans le livre jusqu’à la moitié du roman environ mais après le rythme devient plus soutenu .

- Note générale = 9/20

Un roman moyen , ou alors peut être trop d'attente de ma part sur cette histoire .
Et avant qu'on me dise que je le note sévèrement , dans mon esprit un roman moyen va de 9 à 12 ( quand je vois certains décrire un roman moyen et lui donner 14 , 15 ou 16 je me pose des questions .... )

Edit Uther: pas de jaloux Magnus et Maestitia même combat. Very Happy Pas de vilain mot associé à un illustre primarque Very Happy


———
"Pride,not flesh, is weak"
vulkan

"Quel mal pouvait bien causer l'étude et l'apprentissage ?"
magnus
avatar

Magnus
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2298
Age : 39
Localisation : Normandie , LE pays du Cidre ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par BlooDrunk le Mer 2 Oct 2013 - 12:24

Bien sévère Magnus...

Sinon Emperor: il va te falloir attendre que quelques uns ici le termine en vf. (dont moi, mais je suis encore sur Le Don de l'Empereur ...)


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 7934
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 2 Oct 2013 - 12:44

@Emperor: j'ai déjà donné ma critique sur la VO, et je n'ai pas lu la VF, what else ? Smile
Tu annonces la couleur dés le début en chargeant l'auteur alors je suppose que tu ouvres tous les livres de Swallow parlant des BA avec des pincettes et je respecte tes raisons. Smile

Mais que veux-tu: si je commençais à dire que mon avis, ou celui d'autres comme solathen ou Maestitia prévalent sur celui des autres, ce serait de l'anti-jeu. La lecture a toujours une part subjective et l'exercice de la critique doit rester d'abord personnelle. (ex. avec la nouvelle sur l'alpha dans les primarques, Prospero burn, etc.)

à partir du moment où tu ne lances pas toutes les deux phrases des "voyons, tout l'monde pense comme moi ", des "mais c'est clair", des "mon avis est la logique pure et divine" ou tout autre formule habillant son opinion comme une tribune, je ne vais pas critiquer ta critique. Ton avis sur ce tome est aussi "tout noir" que le mien (par ex.) est tout blanc.

Maintenant en mode modo:
// je ne veux pas voir de pyromanie comme dans les topics des romans précédemment cités, merci les bons souvenirs...
Posez votre avis personnel, exprimez-vous clairement et honnêtement sans faire de concours de cassage abusif et dans le respect de l'opinion des autres.
Les débordements seront abattus sans sommation. (aka les posts ^^) //


Dernière édition par - Ghost of Arkio - le Mer 2 Oct 2013 - 22:20, édité 1 fois
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10484

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par Illuminati le Mer 2 Oct 2013 - 13:31

Je reviens sur ce roman terminé aussi il y a quelques temps...Pour moi aussi l'avis reste un peu mitigé...

On aborde enfin les Blood Angels dans l’Heresy et c’est donc James Swallow, forcément, qui s’y colle…

Après un premier chapitre instructif et plutôt bien senti (l’anéantissement d’une race xenos nommée Nephilim, où Swallow nous revisite, non sans un petit clin d’œil, le vieux mythe prébiblique d’êtres venus d’en haut pour être vénérés ici bas.  Enfin, on a le  pré-Ulanor et le post-Ulanor idée de bien mettre en scène un Sanguinius et un Horus très proches l’un de l’autre (disons l’un, sincère et l’autre déjà en pleine trahison, puisqu’on connait la suite). On va alors assister à plusieurs épisodes découpés un peu comme les actes d’une pièce de théâtre. C’est propre à l’auteur, on a une intro très léchée, plusieurs chapitres qui se succèdent, mettant en scène de nombreux personnages, puis les pièces du puzzles commencent tout doucement à s’assembler (vers les 2/3 du roman) pour nous amener crescendo vers un final héroïque.

Style et écriture : 3/5 (Swallow en général, j'ai un peu de mal, car c'est un style lourd et lent, mais là bon, il y a des efforts)

On a tout les ingrédients, tout en restant dans le classique. Ici pas de fioriture et pas non plus d’innovation ni de révélations pour ceux qui connaissent déjà le thème. Le fluff des Blood Angels comme si on était dans un de leur codex, les scènes cinématographiques, toutes issues (au détail près) des illustrations des cartes à jouer de chez Sabertooth (ou de HH Collected Visions, c’est pareil).

Gros point fort : les origines de la Rage Noire des BA et leur Némésis, ce bon vieux Ka Bandha.

Interet fluffique: 3/5 : juste au-dessus de la moyenne car le tout est parfaitement respecté même si on n'apprend rien de neuf.

Les personnages principaux : un apothicaire, un ex-archiviste et une flopé de seconds rôles sont aussi très bien sentis, même si certains auraient pu être mieux developpés…

Et on a enfin un Sanguinius charismatique et qui prend son rôle de demi-dieu angélique et badass au pied de la lettre.

Le thème enfin, est abordé vers le dernier tiers du livre (qui fait 400 pages).


Spoiler:
Horus, après avoir fait le coup du grand frère protecteur et super cool, va décider de monter d’un cran dans la trahison en éprouvant soudain l’envie de tuer le frère préféré. Là où Erebus compte faire tomber l’Ange droit dans la corruption (de là le sens subtil du titre vo : Fear to Tread - qui vient de …where the angels fear to tread [là où les anges craindront de s'aventurer - comprendre là, la damnation], Horus lui va vouloir la mort de son frère comme pacte avec les puissances Il va donc l’envoyer dans un système très loin sur le monde de Signus  pour mater une race xenos…sauf que ce ne sera pas du tout des xenos….

Scénario et mise en scène : 2,5/5 :
Je m'attendais à pire ceci dit. L'histoire était connue de longue date, dans les détails même...donc rien de bien neuf côté scénario. Pour la mise en scène : De très belles scènes sauvent la mise (celle où Sanguinius "pose" son vaisseau sur Signus notamment).

Quelques points faibles ou détails m’ont cependant un peu fait tiquer…

Comme le fait qu’Erebus (et tous ceux qui suivent Horus) se définissent à longueur de page comme « traitre » et qu’il fasse partie de la « trahison » ou « traitrise »,ce sont les termes er cela me fait bizarre.

J’imagine assez mal que lors d’une guerre civile, la faction rebelle se définisse comme « traitresse » alors que le terme devrait être « libérateurs » voire ‘rebelles »

Autre élément un peu bizarre, une simple fleuriste, certes intouchable, qui sait ce qu’est une démonette….A cette période (et même après d’ailleurs, c’est juste impossible).

Les méchants enfin…bon Erebus et Horus sont comme d’hab, des gros salopards (et le premier mérite de s'être fait défoncer la face - oui ça reste mon avis ^^).

Les démons majeurs : Kyriss et Ka Bandha en duo presque comique à se balancer des vannes – mouais, ça te tue 500 marines par attaque mais ça prend le temps de se chamailler comme deux collégiens sur celui ou celle qui aura la plus grosse.


Sinon, c’est tout de même un roman plutôt réussi qui ravira les fans de BA. On est loin d’un Abnett ou ADB et plus proche d’un Gav Thorpe, le ton est juste, le fluff respecté et on a quelques scènes très marquantes.

En bémol, parfois un manque de rythme et quelques longueurs, mais heureusement, là, ça arrive à passer
Signus Daemonicus reste un bon roman sur un passage marquant de l’Hérésie qui mérite qu’on s’y attarde.
Ma critique est un peu dure mais c’est ça de passer de ADB à Swallow….un conseil : faite le contraire, lisez Swallow avant ADB  Wink

Appréciation perso : 2,5/5
Note globale : 11/20, tout juste dans le bonne moyenne, le ton est juste et ce n'est pas un mauvais roman du tout, mais dommage pour les quelques faiblesses propres à l'auteur...


Dernière édition par Illuminati le Ven 25 Oct 2013 - 8:45, édité 2 fois


Vil xenos omniscient
avatar

Illuminati
Space Marine
Space Marine

Messages : 277
Age : 44
Localisation : Quelque part dans la Bibliothèque Interdite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par Emperor le Mer 2 Oct 2013 - 16:00


Je vois que nos avis concordent une fois de plus Magnus !
+1 pour les notations surévaluées.


Okay BlooDrunk, j'attendrai vos retours alors. Smile 


- Ghost of Arkio -, je pense qu'on peut tout à fait critiquer certains points d'une critique d'autrui MAIS si l'on s'y risque, car oui pour moi c'est une prise de risque, il faut bien faire attention à ne pas interpréter de manière erronée les propos de l'autre, ce qui n'est pas forcément chose facile à l'écrit.

Autrement, je me rends compte que de plus en plus de personnes lisent les bouquins en anglais, avec donc de plus en plus d'échanges sur les topics "UK" et peut-être un peu moins qu'avant sur les "FR", du fait que ceux lisant en VO ne rachètent pas forcément le tome en français.

Je me demandais donc : Ne serait-il pas pertinent de fusionner les deux topics (UK et FR) une fois que le roman en français est publié ?
Ou alors, à la manière de Magnus, chaque membre republie sa critique sur le topic frenchy ? (à la charge de l'internaute ou du staff...)


Ma critique est un peu dure mais c’est ça de passer de ADB à Swallow….un conseil : faite le contraire, lisez Swallow avant ADB
C'est ce que je me suis dis aussi. C'est pour ça que je me suis gardé le Don de l'Empereur après celui-ci héhé




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4099

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 2 Oct 2013 - 16:29

@Emperor: OK, bref,
Concernant ta proposition, elle sera discuté coté staff, mais stp, (et je m'adresse aussi à tout le monde) pensez à éviter les HS et autres détournements, n'oubliez pas qu'il existe d'autres sections et topics qui évitent de surcharger inutilement ces topics de critique destinés seulement au roman lui-même.
Par ex. dans le doute, un MP à l'admin ou au staff.

Après un peu de nettoyage, je résume:

RAPPEL:
Les topics de critiques de romans ne sont :
- ni des tribunes
- ni des tribunaux
- ni des match pour savoir qui a la "vraie" opinion sur un roman.


emperor a écrit:
Okay ..., j'attendrai vos retours alors.
Il n'y a plus qu'à appliquer la théorie à la pratique.

MODO ON/
Fin des HS et du flood, retour au sujet svp.


Dernière édition par - Ghost of Arkio - le Jeu 3 Oct 2013 - 0:46, édité 1 fois
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10484

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par Magnus le Mer 2 Oct 2013 - 17:51

Calmons nous les amis toujours le problème de l'ecrit par rapport à une discussion de vive voix. Donc mettons cela sur une banalle incompréhension.

Fin du HS

Effectivement vu que je ne l'ai pas lu en VF, le bouquin pourrait certainement gagné quelques points en plus.
A voir quand il sera dans mes mains en format poche.

PEACE

EDIT -GHOST: 3e fois : stop aux HS; le reste par MP (admin/modos)
(Sorry Magnus pour le squatage)


———
"Pride,not flesh, is weak"
vulkan

"Quel mal pouvait bien causer l'étude et l'apprentissage ?"
magnus
avatar

Magnus
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2298
Age : 39
Localisation : Normandie , LE pays du Cidre ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par drong le Ven 4 Oct 2013 - 19:29

J'ai attaqué le livre hier soir et ca démarre bien  , j'avais quelques appréhensions sur le style au niveau de l'écriture  vu certaines remarques sur la vo , mais pour l'instant la traduction se lit très bien  c'est fluide comme écriture et pas vu de longueur pour l'instant ,quelques fautes +1dialogue un peu neuneu mais rien de grave .
Bref du bon pour le moment j'i retourne bounce .(Je ferais un bilan a la fin)
avatar

drong
Space Marine
Space Marine

Messages : 186
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par Nero le Dim 6 Oct 2013 - 21:18

Bon et bien...que dire. Un livre que j'attendais avec impatience mais qui au final ne comble pas totalement mes attentes. J'expose ici mes points de vue positifs et négatifs.Smile  (Désolé s'il y a trop de spoil!!!)

  Pour ce qui est du positif:


  -Tout d'abord, je reconnais ici que, la IX Légion, que je ne connaissais pas plus que ça, mis à part un court passage dans le tout premier volume avec les évènements sur Meurtre, est très bien dépeinte dans son ensemble. On en apprend beaucoup sur pas mal de personnages (Raldoron, Azkaellon, Meros et Kano). Et bien entendu, le primarque lui même. Sanguinius. Je le trouve à mis chemin, dans sa façon d'être et de voir ainsi que de concevoir les choses, entre Horus et Fulgrim, (son physique et sa prestance Angélique?).
 
-Ensuite,
Spoiler:
il y a la description du système de Signus Prime qui est très bien réalisée aussi. J'ai bien aimé. le passage sur les différentes planète telles qu'Holst.

  -La présence des Words Bearers (Erebus...!!)et des Space Wolfs et joyeuse à voir.  Chacun joue son rôle de chien de garde auprès de la IX.
 
 -La vision de l'un envers l'autre avant et après d'Horus et de son frère Sanguinus, ainsi que les évènements de Meurtre revisionnés.
 
 -Des évènements, même peu longs, sont bien décrits. C'est le cas de la perte de toutes les planètes du système de Signus et de l'orage démoniaque. Il a aussi la chute de la Barge de bataille du Primarque sur Signus et de la confrontation Ka'Bendha vs Sanguinius.
 
 -La présence d'archivistes déchus reprenant du service durant la bataille. Sympa.
 
 -La description de cette fameuse Rage noire au sein des guerriers Blood Angels et leur lutte pour la maitrise de soi. (Amit Very Happy)

  -Et enfin, les deux minutes sur l'arrivée dans l'Imperium Secondus. Très appréciées!

  Points négatifs:

  -D'abord, un style d'écriture qui ma cette fois si moins ravi que La Fuite de L'Esenstein. J. Swallow a son style d'écriture, c'est certain, comme tous. Cependant on note quelques longueurs à de nombreuses reprises. Et un évènement pareil qu'est celui de la chute de l'Ange et de la confrontation de la IX face à son pire cauchemar (Rage noire) et démons sur Signus Prime, aurait mérité je pense d'être décrit d'une manière plus épique.
Spoiler:
(Je pense au corps à corps à peine exprimé entre les démons/ cultistes et Space marines, après la chute du Red Tear.)
 
 -Ensuite, de venues de personnes guère utiles, afin de combler certains vides. (Les humains.) L'une d'entres eux sait ce qu'est une démonette de Slaneesh. Cela aurait pu être dit d'une manière peut être plus subtile.
Spoiler:
(car on apprend que cette femme est psyker par la suite ce qui explique qu'elle sache quel genre d'ennemi ils affrontent).

 -Scènes d'action trop peu décrites à mon goût. je trouve qu'on ne sent pas suffisamment l'effet de masse des deux côtés ( démons/ Blood angels).
 
 -Space Wolves presque inutiles. Dommage ils auraient pu avoir un certain poids dans la trame. (Couteau Rouge était plutôt intéressant.)


  Donc, un romans moyen/bon, qui aurait pu mérité mieux, mais dont on en apprend beaucoup, et qui ne doit tout de même pas être considéré comme dispensable dans la série. Le romans mériterait un 13/14.


AVE DOMINUS NOX
avatar

Nero
Scout
Scout

Messages : 118
Localisation : Amas de Thramas

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par Corax le Lun 7 Oct 2013 - 7:46

Merci pour ta critique Néro, je viens seulement de le commencer, j'en suis au 3ème Chapitre.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par - Ghost of Arkio - le Lun 7 Oct 2013 - 8:19

Merci pour ton retour du roman,
j'ai ajouté quelques balises spoilers car tu mélanges ton avis avec des éléments du scénario, fait + attention.
De même pour :
- "le système de Signus Prime" = Signus Prime, c'est la planète capitale, pas le système.
- "cette femme est un psyker" = en fait non,
Spoiler:
c'est le contraire = c'est une paria (elle n'a pas de pouvoirs, à part celui de repousser "inconsciemment" les psykers) , c'est ainsi qu'elle a permis à son groupe d'échapper aux démons, et encore elle ne le savait pas elle-même.

Sinon, je trouve aussi dommage que la bataille des plaines de la damnation/la présence des space Wolves aient été sous exploités.
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10484

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par Anton Narvaez le Lun 7 Oct 2013 - 16:35

Je viens de finir le roman, et ma première impression est qu'il est pas mal, mais pas au niveau auquel je l'attendais.

La première partie contre les Xenos est vraiment cool. On replonge dans la Grande Croisade les deux pieds en avant. C'est super rafraichissant de revoit de l'Astarte tuer du Xenos au nom de l'Empereur et ce, sans prise de tete.
Spoiler:
La Scène du soldat qui succombe à la soif est un vrai plus je trouve. Extremment bien faite.

Il y a pas mal de points positifs, de petites chose qui créent un vrai plus:
Spoiler:
Amit le fondateur des Flesh tearers qui joue le meme role avec Sanguinius que Seth avec Dante
La Garde Sanguinienne, qui est pour moi la meilleure garde rapproché de l'HH. Les mecs remettent tout en question, se mefient de tout....
La chute du Système Signus dans le chaos est bien emmener. Smallow en dit pas trop, mais suggère pas mal, de façon opportune.
L'intégration du Librabium dans les soldats de rang.

Mais le style est poussif voir mauvais. L'écriture traine en longueur et certaine scènes sont survolés alors qu'elles auraient mérités plus, et d'autres au contraire trop détaillés de façon superficielles.
Le role des gardiens me plait pas trop. C'est des chapelains, sans en etre, mais qui le sont un peu.
Bref je trouve qu'ils n'apportent rien au récit comme à la Légion.

Pour Conclure, je dirais que le Livre est globalement moins bon que les romans BA. Par manque de dynamisme notamment mais on est loin des plus mauvais Smallow ( C'est pas la foi et le feu par exemple). Le livre est un peu brouillon et pas toujours bien écrit, mais il y a un grand nombre de réfferences et d'anecdotes intéressantes qui valent le coup d'oeil.

J'ai juste 2 questions:
La Rage noire est pas sensée débuter après la mort de Sanguinius? Et faire revivre aux BA les derniers instants de celui-ci?

La guerre contre les néphirims se passent avant ou après Ulanor? Horus est déja Maitre de Guerre, mais il dit à son frère qu'il se rend à  Ulanor. Bref j'ai pas compris.

Comme dit plus haut, c'est du Smallow ça ressemble à ça
thorpe
avatar

Anton Narvaez
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 534
Age : 27
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par - Ghost of Arkio - le Lun 7 Oct 2013 - 16:56

Non c'est Swallow donc ça ressemble à du Swallow, et du Gav à du Gav.
je suis d'accord qu'ils ont les 2 des défauts mais la tête d'un auteur n'a rien à voir avec son style.

Et stp relit ton post - c'est bourré de fautes.

@questions: soit tu as lu le roman en diagonale, soit tu ne connais pas trop le fluff des BA.
En fait = La soif rouge n'a rien à voir avec la Rage noire et lui ait antérieur (p.e. aurais-tu un exemple + précis?)
Pour ta seconde question: citation? page?
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10484

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par Nero le Lun 7 Oct 2013 - 17:16

De toute manière nous ne sommes pas là pour critiquer qui que ce soit, simplement, émettre une opinion sur un romans. Et je suis d'accord qu'on ne juge pas le travail d'un auteur à sa tête.
Le romans se lit cependant bien malgré des opinions négatives hein! Very Happy 


AVE DOMINUS NOX
avatar

Nero
Scout
Scout

Messages : 118
Localisation : Amas de Thramas

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par uther33 le Lun 7 Oct 2013 - 17:29

La guerre contre les néphirims se passent avant ou après Ulanor? Horus est déja Maitre de Guerre, mais il dit à son frère qu'il se rend à  Ulanor. Bref j'ai pas compris.
Pour répondre à tes intérrogations, je t'invite à cliquer ICI (1er post de la 1ere page). Tu auras les réponses à tes questions ... Pour rappel, les néphelims c'est sur la planête melchior Very Happy


Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !



Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire
avatar

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 47
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par - Ghost of Arkio - le Lun 7 Oct 2013 - 21:29

@uther: ... dans la VO (j'ai vérifié) ce sont les "Nephilims",
et attention ils ne sont pas originaires de Melchior mais sont une race de prédateurs migrateurs comparables aux Hruds.
- au passage, ce n'est même pas leur vrai nom mais volé à la mythologie humaine de Terra, Caliban, et .."Barac" (?)

EDIT: pour les "questions":
1 - Le seul "secret" des Blood avant Signus est la Soif Rouge, qui peut rendre un BA assoiffé du sang des autres, jusqu'à devenir un animal qui ne reconnait plus ses proches ni personne.
Spoiler:
L'exemple présenté par Swallow au 1er chapitre appui sur le coté "exceptionnel" de ce genre de situation à l'époque: le BA est blessé mortellement en pleine poitrine par une arme neuronale nephilim qui lui a fait exploser le système nerveux. Il avait donc déjà une chance incroyable de survivre. Mentalement zéro.
Aucun délire évoquant les derniers moments de Sanguinius ou une rage de tuer incontrôlable n'est citée avant Signus Prime (bataille des plaine de la Désolation)

2 - Le 1er chapitre se passe avant Ullanor et il n'est question que des Luna Wolves.. donc il n'est pas encore Warmaster, terme qui n'est cité nulle part dans le 1er chapitre. Il y parle de rejoindre le secteur Ullanor, mais pour participer à la croisade rassemblée par l'Empereur, pas déjà le triomphe quand même..

Voilà pour le fan service Smile
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10484

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par Cara1928 le Mar 8 Oct 2013 - 21:17

Spoiler:
Étant plutôt fan de la IX legion et de l'Heresy, j'attendais ce tome avec impatience. Je suis ressorti un peu déçu.
Mon avis général rejoins les plupart des commentaires précédents.

Le bouquin commence sur les chapeaux de roues avec un flash back sur la grande croisade, son ambiance de naïveté enthousiaste, un Horus encore parangon de noblesse, littéralement choqué par le fait que Sanguinius tue l'un de ses "fils". La mise en scène est sympa, la race xenos étant l'exact opposé des valeurs de la grande croisade, une révélation  sur la soif rouge qui apparait dès la grande croisade, le secret qui y ai entouré, tout ça forme un tout cohérent et rafraichissant.
La suite est un peu plus longuette mais assez passionnante dans la mesure ou la pression monte au fil de l'avancé dans le système de Signus et de l'enquête mené par la légion sur ses véritables ennemis. La chose se gâte par la suite, Swallow étant somme toute assez mauvais lorsqu'il s'agit de décrire des éléments épiques. Ça commence avec l'attaque de la flotte Blood Angel. Dans le fluff les démons sont censé envahir toute la flotte, désorganisant totalement celle-ci dans un premier temps. Swallow nous décrit une pauvre incursion sans grand danger localisé aux soute du vaisseaux amiral, ne décrivant pas le sentiment d'un danger de destruction imminent. Evil or Very Mad 

L'arrivé sur la planète est juste "WTF" avec la barge de bataille de Sanguinius s'écrasant depuis l'orbite sur la planète, mais en douceur si il vous plait! Neutral  Swallow aura même le culot de remettre en orbite le vaisseaux, comme ci de rien était après quelques réparations! Shocked  Par la suite il ne décrit pas la bataille terrestre de l'intérieur, l'on y voit que des bribes.

Ce qui m'a le plus chagriné c'est la confrontation contre Kah' banda. Dans le fluff de base c'est un moment magnifiquement tragique ou Sanguinius charge les démons avec l'élite de la légion, une fois celui-ci terrassé, le démon tue l'intégralité des vétérans de la légion pour blesser l'âme de Sanguinius. L'auteur nous décrit une bataille entre les deux géants de façon assez théâtrale, j'ai beaucoup aimé le fait que Kah'banda arrive à vaincre Sanguinius en trouvant sa faille émotionnelle. Après ça se gâte, Swallow massacre allègrement le fluff,le démon tuant d'un seul coup de sa hache magique entouré de fumé une compagnie lambda dont le lecteur ne se soucie absolument pas : la 24ième. Ou est l'émotion? Le lecteur ressent-il une perte? Non, il se fout complètement de la 24ième comme de son valeureux capitaine qui à dû apparaitre dans 3 phrases parmi tout le roman. Swallow aurait dû décrire des vétérans, faire en sorte que le lecteur s’attache à des personnage pour les voir fauchés au fur et à mesure par le démon, le lecteur aurait senti de la tristesse, l'impuissance des pauvres marines, ressentir que la destruction de la 1ière compagnie est une entaille profonde dans la légion. On ne retrouve rien de tout ça ici.

La description de la monté petit à petit de la soif rouge est bien foutu je trouve (on aurait pu s'attendre à un pétage de plombs direct), le final étant l'assassinat des alliés Space Wolves. La fin est tout de même un peu tordue avec le cadre magique qui contient l'essence de la soif rouge du vieux capitaine récupéré sur meurtre et qui d'après ce que j'ai compris servirais plus ou moins de catalyseur à la soif rouge des BA, c'est le truc mystique un peu too much pour ma part. J'ai largement préféré les explications sur les motivations et confrontations entre les idées d'Horus et celle des démons.

Concernant les personnages, j'ai bien aimé Meros, l'apothicaire lambda, un véritable héros aux yeux du lecteur mais un simple bidasse à l'échelle de l'univers de warhammer. Ça change du superbe capitaine au sang froid sans faille, au charisme absolu que l'on voit dans les 3/4 des autres romans. Meros a bien conscience de sa position, il manquerait presque de confiance en lui ce qui le rend assez attachant. Raldoron est raté, on se demande pourquoi il est premier capitaine tellement il parait insipide. J'ai préféré Azkaellon, une vrai tête de lard paranoïaque, parfait dans son rôle. Amit est sympa aussi, dans le genre cinglé, j’espère que FW nous le sortira avec les écorcheurs de la 5ième! Twisted Evil 

Je suis assez mitigé au final dans la mesure ou l'on a l’impression que Swallow a voulu préserver la IX legion, la première compagnie est intact, il reste 100 000 astartes sur le sol de Signus Prime, par conséquent moins de 20 000 pertes (moins que la purge des principales légions renégates! Rolling Eyes ), le vaisseau amiral qui repart dans l'espace. Ça manque d'émotions, il fallait saigner moralement les blood angel (ça s'est bien décrit) mais aussi physiquement, dégommer 1/3 de la flotte, 1/4 des effectifs et flinguer la première compagnie! De l'émotion quoi, du tragique, du grandiose!


The galaxy will burn!
avatar

Cara1928
Space Marine
Space Marine

Messages : 195
Age : 29
Localisation : Red Tear

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par Illuminati le Mar 8 Oct 2013 - 23:55

- Ghost of Arkio - a écrit:@uther: ... dans la VO (j'ai vérifié) ce sont les "Nephilims",
et attention ils ne sont pas originaires de Melchior mais sont une race de prédateurs migrateurs comparables aux Hruds.
- au passage, ce n'est même pas leur vrai nom mais volé à la mythologie humaine de Terra, Caliban, et .."Barac" (?)
Barac est un monde de l'Ultima Segmentum, non loin de Catachan et cité dans quelques codex. On a peu de choses sur le sujet, si ce n'est des attaques orks ou un démon chassé par les CG. Wink

Léger hors sujet, mais qui a un lien avec les sources de l'auteur :
Concernant les Nephilim, j'ai trouvé le passage d'autant plus intéressant, que l'auteur nous revisite là un thème mythologique - et surtout prébiblique. Et l'allusion - notamment au titre vo du roman est très bien sentie.
L'ancien testament présente les Nephilim comme une race de géant venus du ciel - Nephilim signifiant littéralement en hébreu "ceux qui sont tombés sur terre". Plus tard, le nouveau testament en fera les fils de dieu, devenus les anges déchus, mais le plus intéressant est surtout les sources utilisées par l'ancien testament et la Torah qui sont antérieures de plusieurs millénaires et d'origines sumériennes (l'Irak actuel).

Les sumériens parlent aussi de ces êtres géants venus des cieux (et même selon eux, d'autres mondes) à un âge très ancien de l'humanité balbutiante et les présente là aussi comme une race de géants créateurs et très avancés. Les textes racontent qu'ils mirent la race humaine en esclavage et la forcèrent à les adorer comme des dieux (ce que reprend justement Swallow). L'un d'eux, n'était pas d'accord avec ce principe et il enseigna aux humains des secrets interdits (les sciences notamment mais aussi tout ce qui fera la civilisation humaine, et comment s'affranchir des "dieux"). Ce qui sera reprit plus tard,modifié et déformé dans le mythe d'Adam et Eve avec l'arbre de la connaissance interdite). Une guerre éclata et les géants décidèrent de raser la race humaine de la Terre pour leur insolence(repris dans le mythe du déluge, où la colère de dieu), mais leur libérateur parvint à sauver quelques humains (repris dans le mythe de Noé), suite à quoi il fut vaincu par ses propres semblables pour trahison et deviendra dès lors, le fameux ange déchu, le fils maudit et celui qui sera appelé plus tard par la Bible et à juste titre - en latin, Lucifer littéralement "celui qui apporte le lumière (donc la connaissance)".

C'est donc toute cette histoire - et surtout le début - qui est évoqué là, par Swallow, qui lui tord un peu le cou mais lui redonne finalement  toute sa dimension mythologique, assez proche de ce que les sumériens nous ont laissé.
Et c'est d'ailleurs marrant de voir comment les astartes, finissent par les poutrer, reconnaissant qu'ils n'ont jamais été des dieux mais juste des xenos avides de vénération. ^^

Fin de ma longue digression Wink


Vil xenos omniscient
avatar

Illuminati
Space Marine
Space Marine

Messages : 277
Age : 44
Localisation : Quelque part dans la Bibliothèque Interdite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 9 Oct 2013 - 0:34

... +1 sansvoix 

Ton post n'est pas vraiment un HS... (puisqu'il explique un élément du scénario/BG du roman) ou disons que j'aimerais en voir des comme ça + souvent dans les forums 40k (et donc aussi 40k..).

Cette référence en appelle une autre: celle du rôle de sanguinius, ange "faux" parmi les hommes (puisque la source de ses pouvoirs est corrompue par le Chaos) et qui se met en arrière (le "we are all the Legion" enseigné par lui (hommes/astartes), ou le fait de donner le Cdt du Red Tear à un être humain et de se barricader dans une espèce de basilique privée les 3/4 du temps)

Le combat des primarques et légions pour reprendre le contrôle des hommes de Melchior est un miroir déformant = en dehors de leur apparences physiques, les 2 camps se battent pour le contrôle des hommes et les primarques sont tous tombés des cieux et finissent tous en leaders/dieux de leur monde d'accueil...
L'Empereur et les primarques en vrais maîtres de la galaxie, ne laissent aucun choix aux hommes et tous doivent se soumettre à leur volonté. haha Smile une domination qui ne souffre aucune concurrence/coexistance avec d'autres.


Bref, il y aurait beaucoup à dire ou supposer sur Sanguinius (vu son rôle dans le fluff) et si tu as aussi des pistes sur lui, n'hésite pas à créer un topic, je ne serais pas loin.. Smile
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10484

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par El Ploplo le Mer 9 Oct 2013 - 8:44

Discussion passionnante encore une fois.
J'apporterai simplement un complément.
Illuminati a écrit:L'un d'eux, n'était pas d'accord avec ce principe et il enseigna aux humains des secrets interdits (les sciences notamment mais aussi tout ce qui fera la civilisation humaine, et comment s'affranchir des "dieux"). Ce qui sera reprit plus tard,modifié et déformé dans le mythe d'Adam et Eve avec l'arbre de la connaissance interdite). Une guerre éclata et les géants décidèrent de raser la race humaine de la Terre pour leur insolence(repris dans le mythe du déluge, où la colère de dieu), mais leur libérateur parvint à sauver quelques humains (repris dans le mythe de Noé)
Ici on retrouve le même noyau de mythes que pour Prométhée chez les Grecs, qui apporte le feu aux hommes et leur enseigne la métallurgie, les arts, etc... De même, lorsque Zeus déclare vouloir anéantir l’espèce humaine dans un déluge, il épargne finalement Deucalion, fils de Prométhée, et sa femme Pyrrha.
Comme souvent, tout est lié.
avatar

El Ploplo
Space Marine
Space Marine

Messages : 322
Age : 39
Localisation : Impossible

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 9 Oct 2013 - 8:59

..ha, là c'est un vrai HS. Smile tu parles seulement des Nephilims (?) ou il ne reste aucun lien avec le livre.

Si vous souhaitez continuer cette conversation autant créer un nouveau topic svp.
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10484

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signus Daemonicus de James Swallow

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum