Un monde sans dieux de Brian Ruckley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un monde sans dieux de Brian Ruckley

Message par Administration le Jeu 21 Juil 2011 - 8:47

Voici la présentation du tome 1 de la série Un monde sans dieux de Brian Ruckley.
Le deuxième tome vieux juste de paraître en français.

Un monde sans dieux, tome 1 : Un hiver de sang
Titre vo : The godless world, book 1 : Winterbirth
Auteur : Brian Ruckley
Traducteur : Nathalie Huet
Broché Paru le : 23/11/2010
Éditeur : Éclipse
ISBN : 978-2-362-70013-2
Nb. de pages : 606

Résumé :
Dans un monde abandonne des dieux, une paix fragile règne entre les grandes lignées.
Mais quand un ennemi ancestral surgit du passé pour reprendre sa place légitime, les clameurs de la guerre et les fracas des armes viennent briser le silence de l'hiver...

Ce que j’en ai pensé :
Oyez, oyez ! Amateurs de Fantasy épique et historique à l’univers sombre et dense, « Un Hiver de sang » pourrait bien vous intéresser. Si le roman surfe sur la vague de titres matures qui ont trouvé leurs maîtres en George R.R. Martin, Anthony Durham ou encore David Gemmell, Brian Ruckley réussit à retirer son épingle du jeu grâce à de nombreuses références et allusions réalistes et historiques, qui donnent à ce premier tome une base solide et efficace qui laisse présager du meilleur.

Découpé en cinq parties et possédant non seulement une carte, mais aussi une chronologie des faits les plus importants et une liste de personnages par famille, « Un Hiver de sang » annonce clairement la couleur dès le départ : nous sommes en présence d’un univers foisonnant, vaste et complexe, aux personnages nombreux et qui demande un certain temps d’adaptation pour bien réussir à s’imprégner de tous les tenants et aboutissants de son intrigue. En effet, frôlant les 600 pages, ce premier tome ne fait que « poser » les bases de sa trame, et il faut attendre une centaine de pages pour rentrer dans le vif du sujet. Néanmoins, loin d’être ennuyeuse, cette première partie est vraiment très prenante et passionnante, car l’auteur prend son temps pour développer son monde et ses personnages, et on s’habitue tout doucement à eux (pour mieux les regretter, leurs fins se profilant rapidement).

Ainsi les relations entre les divers personnages sont particulièrement creusées, et Brian Ruckley leur accordent une attention spéciale (ça m’a rappelé la façon de faire de George R.R. Martin qui développe les relations familiales à l’extrême) qui provoque chez le lecteur un attachement certain aux dits personnages. Couples, familles, amis ou ennemis, chaque relation est décortiquée, et déjà le lecteur comprend les tensions sous-jacentes sur lesquelles se base l’intrigue. Les lignées et races sont nombreuses et possèdent une consonance nordique certaine (Huanins, Kyrinins, Whreirins, etc.), qui n’est pas sans rappeler les Vikings, les Écossais et autres peuplades du Nord. Pour preuve l’emploi du mot « Thane » qui désignait un seigneur guerrier chez les Anglo-Saxons, notamment en Écosse. On sent clairement le féru d’histoire derrière ces références qui apportent une touche originale bienvenue au récit.

Les narrateurs sont multiples, et on passe régulièrement d’un point de vue à un autre (on peut donc se retrouver du côté assiégé comme assiégeant), ce qui donne une certaine épaisseur aux personnages, qui ne sont ni foncièrement bons ni mauvais. Aeglyss apparaît ainsi comme un « méchant » charismatique, plein de failles et de détresse et Orisian nous semble bien lisse à côté (alors que l‘on peut plus ou moins le considérer comme le héros de l‘histoire)... Mention spéciale à Varryn et Essyr, mes personnages préférés avec Aeglyss, dont j’espère bien voir le rôle se développer un peu plus dans le second tome.

Le ton se veut direct et réaliste, les scènes de bataille et de morts étant assez nombreuses, bien que l’histoire ne tombe jamais dans le graveleux (pas de sexe, ni ne jurons ici au contraire d‘un Martin). Un récit moins sombre et glauque qu’il n’y parait finalement, comparée à la production habituelle du genre. Un monde rude et implacable néanmoins, et qui se veut concret et réel. Que ce soit dans sa politique sournoise, ses complots, ses machinations douteuses, ses scènes dramatiques ou plus paisibles qui jalonnent le roman, « Un Hiver de sang » se veut consistant et authentique, et y réussit plutôt bien. Alors on pourra peut être reprocher un manque de magie certain (qui devrait se développer dans le deuxième tome), un petit air de déjà vu dans sa trame (des batailles, une fuite), et quelques longueurs vers le milieu du récit. Mais franchement, c’est chipoter, car « Un Hiver de sang » est un premier roman solide et efficace, qui remplit ses objectifs avec emphase, alors que demande le peuple ?

En conclusion :
Brian Ruckley nous offre avec ce premier tome (et premier roman) d’ « Un Monde sans dieux », un récit épique, historique et dramatique dans un univers vaste et tangible, qui satisfera tout bon amateur de Fantasy friand de complots et de batailles. Un monde qui se veut réaliste et où la magie y a peu de place (comme dans un Gemmell ou un Martin), mais l’intérêt du titre provient plutôt des relations entre les différentes races et personnages, détaillés à l’extrême. Un début très prometteur donc, et dont j’attends la suite avec impatience. Foncez, plébéiens !


Source d) Un Monde sans dieux, tome 1 : Un hiver de sang





Ci-dessous, couverture du tome 2 :




horus

Administration
Admin
Admin

Messages : 6890

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde sans dieux de Brian Ruckley

Message par Invité le Jeu 21 Juil 2011 - 13:41

Les auteurs anglais marchent très bien en France à nouveau depuis quelques années, pour preuve ceux de la Black Library sont tous anglais, non ?

fist

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde sans dieux de Brian Ruckley

Message par Macharius le Mar 12 Juin 2012 - 19:05

L'as tu lu Horus ? Ça m'a l'air très bon comme livre. Cool



Macharius
Space Marine
Space Marine

Messages : 390
Age : 20
Localisation : Macharia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde sans dieux de Brian Ruckley

Message par Administration le Mer 13 Juin 2012 - 3:40

Macharius a écrit:L'as tu lu Horus ? Ça m'a l'air très bon comme livre. Cool

Non, j'attends qu'ils sortent en poche, ils sont un peu trop chers pour le moment, et mon planning de lecture est très chargé en ce moment. Rolling Eyes

Administration
Admin
Admin

Messages : 6890

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde sans dieux de Brian Ruckley

Message par Corax le Mer 13 Juin 2012 - 7:27

Cela m'a l'air super intéressant .

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 38
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde sans dieux de Brian Ruckley

Message par Macharius le Mer 13 Juin 2012 - 14:09

Le problème, c'est que la maison d'édition Eclipse a déposé le bilan, il me semble. Cette trilogie risque donc d'être en rupture de stock très rapidement et je doute qu'elle soit refaite en poche avant longtemps. Sad



Macharius
Space Marine
Space Marine

Messages : 390
Age : 20
Localisation : Macharia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde sans dieux de Brian Ruckley

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:11


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum