[FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par aaa75x11 le Sam 15 Juin 2013 - 9:22


Salut à tous!

Habitué depuis un p'tit bout de temps à arpenter un autre célèbre forum dédié à warhammer, je déboule chez vous sur les conseils de l'un de ses membres qui m'a aiguillé vers vous (BlooDrunk pour ne pas le nommer). Ici du Fluff on en bouffe et on en redemande, m'a t-il laissé entendre... Soit! J'en ai une platrée à servir! Même si mon sujet était plutôt orienté modélisme à la base, je me suis laissé prendre à la rédaction des aventures de mon chapitre. Chapitre méconnu au demeurant bien que tout à fait officiel: Les Black Consuls. Méconnu pour une bonne raison d'ailleurs puisqu'ils sont tous censés avoir été annihilés au 41ème millénaire. Tous? Nooon, une minuscule compagnie composée d'irréductibles Gaulois Astartes résiste encore et toujours à... Bon bref j'envoie!





Voici tout ce qu'on trouve à leur sujet dans le codex Space Marines: 




[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Shcemablackconsuls

"Enregistrés comme ayant été annihilés lors du siège de la Ruche Goddeth en 455.M41. Statut inconnu"




Evidemment le chapitre sur lequel je flashe le plus s'est juste fait entièrement déboulonner il y a plus de 500 ans!!!
Mais eh! "Statut inconnu" hein?


J'ai bien fait chauffer Google pour le coup en fouinant comme un taré à la recherche de la moindre bride d'information ayant été publiée sur les Black Consuls, et en regroupant toutes ces sources, on en sait déjà nettement plus à leur sujet:

La création des Black Consuls remonte à la seconde fondation. Suite à la trahison de ses frères lors de l'Hérésie d'Horus, le Primarque des Ultramarines Roboute Guilliman décrète que les légions restées fidèles à l'Empereur devront être divisées en plusieurs chapitres de taille plus modeste. Appliquant cette nouvelle organisation à sa propre légion, les Ultramarines furent divisés en 23 chapitres, dont les Black Consuls. 

Tout au long de leurs 10 000 ans d'histoire, les Black Consuls se sont illustrés glorieusement en repoussant à maintes reprises les ennemis de l'imperium. Suivant à la lettre les préceptes du Codex Astartes, et se refusant obstinément à toute réinterprétation tactique du saint ouvrage.

Ils avaient pour coutume d'effectuer régulièrement des pèlerinages au temple du Primarque, et nombre de leurs défunts maîtres de chapitres ont compté successivement parmi les conseillers les plus éminents du Maître de Maccrage.

Les Black Consuls faisaient également partie de "l'Astartes Praeses", un groupe d'une vingtaine de chapitres dédiés spécifiquement à la surveillance de la zone de l' Oeil de la terreur. 

Le chapitre à sombré dans le silence depuis 455.M41,date à laquelle il fût mobilisé pour la défense de la ruche Goddeth, assiégée par des rebelles .Les circonstances exactes de leur disparition restent floues. Mais il est en tout cas certain qu'elle fût orchestrée par Ekotas, l'apôtre noir de la 7eme ost Word Bearers qui avait lancé une croisade vengeresse contre les fils de Guilliman.

Le Maître de chapitre des White consuls, Xydias peut en effet attester de la présence du vaisseau Word Bearers "Crucius Maledictus", lors de l'annihilation de son chapitre frère.





Bon. Voilà a peu près tout ce qu'on sait d'"officiel" sur les Black Consuls.

L'armée que je compte me monter représente la 2nde compagnie resurgissant fraîchement du Warp à bord de leur croiseur d'attaque nommé "Damoclès".
Mobilisés à la hâte en 455.M41 pour intervenir lors du siège de Goddeth, leur croiseur fût prit dans une tempête Warp pour n'en ressortir qu'en 999.M41. Leur naufrage à travers l'Immaterium les ayant fait échouer dans l'espace réel bien loin de leur destination et surtout bien trop tard pour venir en aide à leurs frères, dont ils ignorent encore le destin funeste. Allez go!



Chapitre 1:

I


"Le goût de la réalité"


D'un geste de la main, Markus ordonne à ses Space Marines de faire halte. Comme un seul homme, le groupe d'Astartes s'immobilise derrière lui. Le lien qui unissait le capitaine à chacun de ses guerriers s'était renforcé sans cesse au fil du temps. La liaison mystérieuse qui semblait relier son esprit directement aux muscles de ses hommes l'intriguait parfois lui-même. Cette connexion prenait un caractère presque organique lorsque comme à présent, il était uniquement accompagné de ses deux escouades Tactiques de prédilection. A sa droite, l'escouade Domitius, a sa gauche l'escouade Rutilius. Il lui semblait pouvoir contrôler ces deux escouades comme s'il s'agissait de ses propres mains. 

Markus précède ses hommes de quelque pas, porte ses doigts à son gorgerin et un sifflement de dépressurisation se fait entendre. Il ôte son casque Mk IV orné d'une crête et le cale contre son flanc. Ses yeux balayent lentement l'horizon...
Une vision familière pour ses hommes... Leur capitaine ayant toujours fait de même avant chaque confrontation: il enlevait son heaume emblématique et scrutait un instant le champ de bataille avant de le remettre.
Lorsqu'on l'interrogeait sur cet intriguant rituel, il répondait qu'il s'agissait pour lui de ressentir l'atmosphère du champ de bataille par ses propres sens, non altérés par l'interface virtuelle de son armure. Ce bref instant d'observation semblait l'aider à prédire la tournure que prendrait le combat.
Quoi qu'il en soit il ne transmettait jamais ses ordres à sa compagnie sans avoir au préalable laissé ainsi l'occasion à son intuition de de manifester.
Plus que toute autre chose, c'est bien cette intuition, ce talent singulier pour anticiper les manœuvres adverses qui avait valu au jeune Markus Nobilior le grade de capitaine de la seconde compagnie des Black Consuls.

Mais cette fois ci était différente, aussi loin que leur vue aiguisée pouvait porter, les membres des escouades Domitius et Rutilius n'apercevaient nul ennemi. Nul péril ne venait entacher le paysage vierge et luxuriant qui s'offrait à eux.
Cette fois Markus n'enlevait son casque que pour célébrer avec ses cinq sens des sensations qu'il pensait perdues: Ses poumons brassant l'air vivifiant, ses cheveux ondulant sous l'effet d'une brise légère, ses yeux s'emplissant de la lumière des astres rayonnants et sa langue claquant contre son palais à la recherche de ce goût subtil, qu'on ne peut percevoir qu'une fois qu'on en a été privé... Le goût de la réalité. 

Markus se tourne vers ses hommes et les enjoint à faire de même. Interloqués mais s'exécutant docilement, les Astartes retirent leurs casques un à un. Aux expressions furtives qu'il peut saisir sur leurs visages découverts, Markus perçoit que tous semblent savourer ce retour dans l'univers matériel autant que lui. Chose rare, le capitaine esquisse un léger sourire que ses guerriers se sentent autorisés à lui retourner. 

Après tout, il leur devait bien de partager cette revigorante sensation. Tous avaient vécu comme lui cette errance interminable dans l'Immaterium. Tous avaient ressenti la lenteur impitoyable avec laquelle s'étaient écoulées les dernières décennies. Piégés dans cette dimension perfide, dérivant à travers l'espace et le temps à la merci des courants capricieux à bord de leur croiseur d'attaque, le Damoclès, .

L'habile vaisseau avait pourtant plus d'une fois fait la renommée de la compagnie au sein du chapitre par ses interventions précises et salvatrices à travers toute la galaxie. Comme tout capitaine Space Marine, Markus était lié par l'orgueil au croiseur d'attaque de sa compagnie. Il se remémore les dernières paroles qu'il échangea ainsi avec le capitaine de la 3ème compagnie lorsque celui ci lui relaya le message d'alerte émis par le reste du chapitre:

"Arthorius, -lui avait-il répondu- mes astropathes ont déjà perçu ce message. Quand bien même il me prendrait l'envie de revoir les splendeurs de Sabatine et Maccrage en chemin, on me trouvera victorieux à la ruche Goddeth bien avant que ta compagnie n'arrive sur place!"

Ces provocations n'avaient rien d'inhabituel entre lui et son homologue. Ils étaient les deux plus jeunes capitaines du chapitre. Leurs croiseurs respectifs, rivalisant de célérité, étaient les plus rapides de la flotte des Black Consuls. Mais Markus regrettait amèrement ses paroles triviales à présent. S'il avait pût anticiper le sort qui l'attendait, il se serait abstenu de choisir des mots si peu avisés... 

C'est en effet lorsqu'il s'agissait de porter secours à ses propres frères de chapitre que la seconde compagnie connut son premier naufrage spatial. Lorsque le Damoclès fût redéployé hâtivement en direction de la ruche Goddeth, le croiseur ne pût échapper à l'appétit de la tempête Warp qui semblait résolue à l'engloutir. 

L'errance qui s'en suivit sembla ne jamais devoir se terminer. Et pourtant l'Immaterium finit par relâcher son emprise sur le Damoclès.

En débarquant sur cette planète inconnue, les Astartes venaient de rompre leur long confinement à bord de leur vaisseau. Markus ne s'accorde cependant que quelque seconde d'allégresse avant de ramener son esprit à des pensées plus préoccupantes: Il s'était avéré impossible a bord de déterminer leur position actuelle dans la galaxie. Où qu'ils soient, ils se trouvaient au delà des secteurs cartographiés par l'Imperium...
Le visage du capitaine retrouve son expression austère habituelle. A cette vision, ses hommes comprennent que ce bref instant de relâchement touche à sa fin, sans échanger un mot, ils remettent leurs casques et adoptent une formation tactique de patrouille. 

Markus tourne le dos à ses hommes et murmure doucement pour lui même:
-Mais où sommes nous à présent?
Puis, projetant son regard haut à travers le ciel:
-Et vous mes frères, qu'est-il advenu de vous?


Quelque photos des deux escouades et du capitaine en question

L'escouade Domitius:

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0482uo
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0488cl
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0483vb

Son sergent, Caius Domitius:
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0486br




L'escouade Rutilus:
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0467tqk
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0470mw
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0469hc

Son sergent, Manius Rutilius:
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0468yz

Et enfin le Capitaine, Markus Nobilior:
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0536ux
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0538ql
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0539avg
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0540ad

Au passage, il compte comme Sicarius en terme de jeux. Donc ouais son équipement est non modifiable je l'ai aimanté uniquement pour pouvoir varier un peu les positions lors des échanges avec mes partenaires... De jeu, partenaires de jeu...Laughing

La suite sans tarder, puisqu'il s'agit juste de "copier-coller" d'un forum à l'autre...


Dernière édition par aaa75x11 le Lun 7 Oct 2013 - 15:15, édité 17 fois

aaa75x11
Scout
Scout

Messages : 12

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par Belial le Sam 15 Juin 2013 - 10:41

C'est très bien écrit!! Continue comme ça Very Happy


[FACTION] - Chapitre : Black Consuls 442040550  [FACTION] - Chapitre : Black Consuls 1608342591  [FACTION] - Chapitre : Black Consuls 442040550
 [FACTION] - Chapitre : Black Consuls 1210059334 [FACTION] - Chapitre : Black Consuls 2639691184 [FACTION] - Chapitre : Black Consuls 1210059334  
-[FACTION] Chapitre Angelic sentinels -
- [FACTION] The pirates of the black sun -
- [FACTION] Les Witchers -
Belial

Belial
Space Marine
Space Marine

Messages : 240
Age : 20
Localisation : Bruxelles,Belgique,Terra,Segmentum Solar,Galaxie,Univers

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par BlooDrunk le Sam 15 Juin 2013 - 11:33

Enfin il est là!

Vous allez vous régaler avec son fluff! (et au passage quelle peinture!)

N'hésite pas poster le reste de tes textes, je sais que tu en a encore en stock!


Pense à te présenter aussi: http://www.black-librarium.com/f16-photomatorium-presentations-des-nouveaux-membres Wink


Dernière édition par BlooDrunk le Sam 15 Juin 2013 - 18:30, édité 1 fois


[FACTION] - Chapitre : Black Consuls 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8583
Age : 36
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par Corax le Sam 15 Juin 2013 - 16:56

Un bon début d'histoire et les figurines sont géniales.


corax [FACTION] - Chapitre : Black Consuls 25154110  ravenguards

d) Codex Raven Guard
Corax

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6762
Age : 41
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par fenrirdarkwolf le Lun 17 Juin 2013 - 10:57

Je passe rarement dans cette section, mais je ne peux m'empêcher de citer une source supplémentaire pour ce chapitre : les p. 56 et 57 de Rites de Batailles, le supplément pour le JdR Deathwatch !


Gestionnaire de personnage pour Dark Heresy, Rogue Trader, DeathWatch et Black Crusade v4.0.1 du 22/02/14, critique des romans 40K
Page Facebook du projet
fenrirdarkwolf

fenrirdarkwolf
Space Marine
Space Marine

Messages : 323
Age : 38
Localisation : Besancon

http://w40kcg.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par Turielo le Lun 17 Juin 2013 - 11:07

super projet, et superbes figurines! je vais suivre ça avec attention! plusun pour la peine!


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
Turielo

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 31
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par Vlad le Lun 17 Juin 2013 - 12:12

Je te suivais déjà sur cet autre forum d'une contrée lointaine, content de te retrouver ici !

P.S : Superbe figs et superbe texte !


[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Helder10
Vlad

Vlad
Primarque
Primarque

Messages : 3520
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par aaa75x11 le Sam 22 Juin 2013 - 8:22

Merci!


Pense à te présenter aussi
Je n'y manquerai pas!



Je passe rarement dans cette section, mais je ne peux m'empêcher de citer une source supplémentaire pour ce chapitre : les p. 56 et 57 de Rites de Batailles, le supplément pour le JdR Deathwatch !
Oui j'était tombé sur cette source lorsque j'en était encore à glaner toutes les infos disponibles sur ce chapitre, c'est en effet pleins de détails précieux. D'ailleurs même sans jouer au jeu de rôle associé, le bouquin dans son intégralité est une mine d'or question fluff!


Bon de retour de vacances, j'envoie la suite!

D'abord des encarts de background des deux escouades Tactiques:



Fluff escouade Tactique Domitius:

Escouade tactique Domitius, "Les Bourreaux Magnanimes"


L'escouade Tactique Domitius est l'escouade numéro I de la 2nde compagnie. Son rôle originel est de ramener dans le giron de l'Empereur ses brebis égarées, et d'éliminer celles qui pourraient corrompre le reste du troupeau. Elle est vouée à mater toute forme de rébellion sur les colonies humaines, son équipement la prédisposant à éradiquer efficacement l'infanterie légère. Mais son rôle ne s'arrête pas là. Son armement en fait aussi un des premiers choix du capitaine lorsqu'il s'agit d'éclaircir les rangs et de décourager les hordes xenos populeuses.

A défaut de pouvoir faire appel aux escouades Scouts de la 10ème compagnie désormais, c'est l'escouade Domitius qui est systématiquement déployée pour les missions de reconnaissances.

L'escouade Domitius assume par ailleurs un rôle cérémoniel: Lorsque la compagnie ramène sous contrôle impérial une colonnie humaine, c'est le sergent d'escouade, Caius Domitius, qui procède à l'octroi ou au renouvellement de pouvoir du souverain planétaire désigné. Lors de cette cérémonie, le régent humain doit s'agenouiller devant le sergent et lire à voix haute le serment de fidélité inscrit sur le parchemin accroché à la taille de Caius. S'il fait  voeu de le respecter, il est adoubé, le plat de l'épée de Caius se posant sur chacune de ses épaules. S'il n'obtempère pas, Caius active alors le champ énergétique de son arme antique pour procéder à l'exécution. L'escouade doit son surnom à la pratique de cet office.

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0482uo

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0490dy


Fluff escouade Tactique Rutilius:


Esouade Tactique Rutilius "Les Piquiers Infaillibles"


L'escouade Tactique Rutilius est l'escouade numéro II de la 2nde Compagnie. Si l'escouade Domitius constitue un archétype de polyvalence, Rutilius quand à elle ne peut prétendre à la même force d'adaptation. Son utilité spécifique ne saurait toutefois être remise en question. Elle constitue un atout essentiel pour le capitaine Markus Nobilior.

Qu'elles soient faites de chair ou de métal, certaines des abominations s'élevant des rangs ennemis se montrent d'une résistance insolente. Aucun Bolt, aucune grenade, ni même aucune salve de canon laser ne semblent être en mesure de les réduire au silence. Mais parmi toutes ces monstruosités, le capitaine Nobilior n'en à encore jamais rencontré une seule qui puisse pousser le blasphème jusqu'à résister au vénérable fuseur!

Mais les armes à fusion exigent des porteurs infaillibles pour être en mesure de délivrer leur juste châtiment. Des guerriers dont le pied reste ferme et la main sûre jusqu'à l'instant crucial, des guerriers capables de ne dresser leurs piques de feu qu'au plus proche de la gueule de la bête.

Les Space Marines de l'escouade Rutilius se sont toujours montrés dignes de porter ces instruments de justice.

L'armure de type "Errant" Mk VIII qu'arbore le sergent Manius Rutilius, un modèle rarissime, lui fût offerte par l'Adeptus Mechanicus en gage de gratitude suite au sauvetage d'une de leurs équipes d'expéditions piégée dans une nécropole Nécron.





[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0467tqk

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0473yw

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0474zp

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0475ooh

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0477wt



Fluff Capitaine Markus Nobilior:

Markus Nobilior


Capitaine de la seconde compagnie des Black Consuls
Maître du guet.
Le Souverain de Calidia

Markus est l'actuel capitaine de la 2nde compagnie. De tous ses prédécesseurs il est le plus jeune à avoir endossé ce titre. Il n'était âgé que de 59 ans lorsqu'il succéda au capitaine Alexander en 447 M41. Ce couronnement précoce s'explique par le parcours atypique de Markus au sein de la compagnie.

En 390 M41, le capitaine Alexander alors à la tête de la seconde compagnie des Black Consuls reçut un message d'alerte provenant du monde Impérial Calidia Prime. Cette planète hautement productive administrée en république paisible était tombée sous le joug de pillards Orks. L'attaque subite et imprévisible des Peaux Vertes ne pût être endiguée par les forces de défenses planétaires. 

Lorsque les Black Consuls arrivèrent sur place, ils purgèrent la planète de toute présence Xenos en une poignée de jours seulement. Ils furent acceuillis en héros libérateurs par la population de Calidia qui n'avait encore jamais vu d'Astartes auparavant.

Le raid des Orks avait laissé la République Calidienne ébranlée par la mort brutale de son souverain, Gnaeus Nobilior. Son unique fils Markus n'étant encore qu'un enfant bien trop jeune pour assumer sa succession. Les citoyens de Calidia s'en remirent au capitaine Alexander pour assumer le rôle de souverain planétaire.

Alexander déclina l'honneur qui lui était rendu. Il proclama que le titre de régent de Calidia revenait légitimement à l'héritier de la lignée Nobilior. Il prendrait donc le jeune Markus sous son aile et en ferait un meneur d'hommes accompli, apte à restaurer la prospérité de cette glorieuse république. Cette déclaration visait à flatter la plèbe, à gagner son adhésion: Après tout le Chapitre avait besoin de nouvelles recrues et les Black Consuls ne tarderaient pas à rafler tous les adolescents de Calidia pour renflouer les rangs de la 10 ème Compagnie...

Markus Nobilior fût donc éduqué à bord du Damoclès, le croiseur de la 2nde compagnie. Le jeune orphelin ayant le capitaine Alexander comme tuteur intransigeant et les serviteurs bio-mécaniques du chapitre en guise de matrones attentionnées. Le Stratégium du vaisseau fût sa salle d'éveil. Le complexe d'entraînement, son terrain de jeu. On lui apprit à lire en déchiffrant des versets du Codex Astartes. Son éducation confinée dans cet univers martial en fit une recrue d'exception dès qu'il eu l'âge de recevoir ses premiers implants. De retour de son noviciat au sein de la compagnie scout, il servit la seconde compagnie comme il se doit en tant que marine Dévastator, puis marine d'Assaut avant de trouver sa place au sein de l'escouade Tactique Domitius, dont il fût nommé sergent en 436 M41.

Lorsque le capitaine Alexander fût capturé et torturé par des renégats à l'issue de la bataille de Falvia en 40 447, le sergent Markus prit une initiative particulièrement audacieuse pour orchestrer la libération de celui qu'il appelait "Père". Son ingéniosité exceptionnelle le plaçant spontanément à la tête des opérations. 
Les Black Consuls parvinrent à ramener leur capitaine à bord du Damoclès, mais son corps agonisant dût être enchâssé dans le sarcophage d'un Dreadnought pour préserver la faible étincelle de vie qu'il abritait encore.

Lorsque Alexander ainsi sanctifié reprit conscience, il désigna Markus pour prendre sa succession à la tête de la seconde compagnie. L'orphelin dont il avait forgé l'esprit guerrier dès son plus jeune âge venait de prouver qu'il le surpassait à présent par sa ruse, sa ténacité et son discernement. 

Les faits d'armes de Markus n'étaient pas les plus impressionnants du chapitre, mais Alexander lui accordait son entière confiance pour guider ses Black Consuls, y compris dans les circonstances les plus accablantes...




Et la suite des péripéties de ma compagnie:


Chapitre 2:

II
"Sans horizon"

Markus déambule lentement d'un côté à l'autre du Stratégium, les mains dans le dos, il revient sans cesse sur ses pas, tel un un animal en cage. La haute salle voûtée était devenue son refuge solitaire à bord du Damoclès. En tant que capitaine, il s'était fait un devoir de ne jamais laisser paraître son désarroi aux yeux de ses hommes. L'ennui, le doute, l'amertume, l'accablaient pourtant lui aussi, mais il tâchait de toujours les maintenir confinés entre les murs de cette pièce.

A bord du vaisseau, il n'est vêtu que de son Paludamentum, l'étoffe de soie ouvragée enserre son corps à la manière d'une toge. Au combat, il arborait également le Paludamentum mais en guise de cape par dessus son armure. Ce noble artéfact à la conception mystérieuse était l'attribut unique du capitaine. Il semblait pouvoir prémunir son porteur des atteintes même les plus mortelles. Le fil des lames énergétiques glissant sans accrocs le long du drapé, les balles s'empêtrant dans les remous de ses plis et les salves de lasers ou de plasma perlant à sa surface comme l'eau à la surface du verre.

Enchâssée dans l'un des murs de la pièce, l'armure énergétique de Markus repose verticalement sur son présentoir. Ainsi disposée, ses optiques réfléchissant la lumière ambiante, elle semble veiller fixement sur le capitaine pensif .

Cent fois, Markus avait étouffé son ennui à bord en lustrant cette armure. Mais à présent, sa surface ne lui paraissait que bien trop propre, trop éclatante... Depuis combien de temps n'avait t-il pas livré bataille? Les horologues du vaisseau, bien qu'incapables de déterminer la date réelle actuelle, estimaient à quarante-huit années standards la durée de leur errance dans le Warp. Cela faisait par ailleurs presque un an que le Damoclès était revenu dans l'univers matériel mais la seule planète que les Black Consuls eurent l'occasion d'explorer s'était avérée être un monde vierge. 


Trop éloigné du phare de l'Astronomican pour effectuer à nouveau un saut Warp, le Damoclès était tenu de progresser à travers l'espace réel. Même poussés à plein régime, les moteurs du vaisseau ne pouvaient le porter qu'a une vitesse infra-luminique. Et quand bien même, Les cartographes à bord n'étaient pas en mesure d'affirmer qu'il faisait cap dans la bonne direction pour regagner les frontières de l'Impérium.

Makus lève son regard vers l'immense coupole vitrée qui surplombe le Stratégium. La vue est cependant la même qu'au travers des modestes lucarnes latérales de la coque du vaisseau. En toute direction, rien d'autre que l'espace infini. Un paysage à la noirceur monotone, un paysage sans horizon.

Le capitaine ferme les yeux et laisse échapper un soupir. Est-ce donc ainsi que lui et ses fidèles guerriers allaient finir? Égarés dans le vide sidéral, mourants peu à peu d'attrition?
Il aurait accepté d'endurer les pires supplices au nom de l' Empereur, mais l'idée d'une fin si médiocre pour sa compagnie lui paraissait insoutenable. Pour autant il ne devait pas faiblir, pas lui, il devait se raccrocher à sa foi de toutes ses forces. L'Empereur sait, l'Empereur protège... En douter serait intolérable. Entre ses dents serrées, Markus commence à murmurer des psaumes Impériaux, mais il est interrompu par un signal de communication provenant de la console holographique au centre de la pièce. 
Il rouvre les yeux et se dirige promptement vers le pupitre de la console pour prendre la communication.

-Votre éminence? Ici Quintus, auxiliaire Nobilite... Ça y est... Le Navigateur... Il... Il peut percevoir Sa Lumière! Il peut voir l'Astronomican



Dernière édition par aaa75x11 le Lun 7 Oct 2013 - 15:23, édité 4 fois

aaa75x11
Scout
Scout

Messages : 12

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par aaa75x11 le Dim 23 Juin 2013 - 10:41

Chapitre 3:

III
"A genoux."

Sous la bienveillance du capitaine Markus, tous les Astartes à bord du Damoclès se trouvaient réunis sur le pont du vaisseau pour célébrer leur retour au sein des frontières de l'Impérium.

Aurélius tend sa timbale d'argent a un serviteur mécanique afin qu'il puisse y verser le contenu de sa lourde amphore. Il la porte ensuite à ses lèvres et prend une copieuse lampée du vin qu'elle contient. Son statut de porte étendard lui avait offert auparavant le privilège de goûter aux crus les plus nobles lors de banquets fastueux avec les officiers du chapitre. Pourtant, l'humble breuvage à la robe violacée qu'il partage à présent avec chacun de ses frères lui semble être le meilleur qu'il ait jamais bu. La liesse qui l'envahit en cet instant rend sans doute son palais bien plus indulgent... 
Qu'importe la destination que leur capitaine choisirait, les Black Consuls communiaient tous ensemble dans le soulagement d'avoir enfin un cap à suivre. Leur errance aveugle touchait à sa fin...



***

D'après les données cartographiques, le Damoclès venait de pénétrer dans le Segmentum Obscurus par le Nord. Le croiseur était à l'arrêt. Son personnel naviguant, paré à effectuer un saut Warp, n'attendait plus que l'ordre du capitaine.
Toutefois, depuis la célébration Markus se contentait de faire défiler inlassablement les données holographique de sa console centrale dans le Stratégium... Toujours aucune réponse de la part des autres compagnies Black Consuls auxquelles il avait fait envoyer un message astropathique... Markus n'ignorait pas que ces transmissions psychiques mettaient parfois un délai considérable à parvenir à leurs destinataires, mais il tenait à en référer à son Maître de Chapitre avant de choisir sa destination. 

Le message qui lui parvient finalement au terme de plus d'un mois d'attente n'émanait pas de ses frères Black Consuls. Il s'agissait d'une assignation à un contrôle Inquisitorial.


***

En tant que porte étendard de la compagnie, Aurélius avait l'honneur de faire partie des Black Consuls désignés pour accueillir la délégation inquisitoriale à bord.
L'émissaire de Terra coupa court aux échanges révérencieux de rigueur. L'objet de sa visite était de prime importance, il souhaitait s'entretenir avec le capitaine sans délai. 
Aurélius ainsi que le reste de l'escouade de commandement accompagnèrent la délégation depuis le pont du vaisseau jusqu'à la salle du Stratégium. Ils assistent à présent silencieusement à l'entrevue entre leur capitaine et l'inquisiteur. Les cinq Astartes se tiennent en retrait, à une distance suffisante des deux interlocuteurs pour maintenir le caractère confidentiel de leurs échanges.
Soudain, sous l'effet d'une simple phrase de l'Inquisiteur, Markus s'écroule brutalement de toute sa hauteur. A genoux, s'appuyant sur ses mains, le capitaine demeure immobile, le regard rivé au sol.

Son capitaine tombant agenouillé... Aurélius se sent comme foudroyé de l'intérieur. Le souffle coupé, les membres tétanisés. S'il ne pourrait jamais goûter à cette sensation que les humains appellent la peur, l'émotion qui s'empare de lui à cette vision pouvait lui en donner un avant-goût.
Aurélius avait pourtant épaulé son capitaine dans ses combats les plus rudes. Il avait déjà vu Markus poser un genou à terre, ensanglanté, lors d'un duel épique contre un Prince Démon. Mais le capitaine rayonnait alors d'une ardeur éblouissante. Rien de comparable avec la posture désobligeante qu'il avait à présent... 

Markus martelle d'un poing rageur le sol d'adamantium du vaisseau. Le bruit vif et métallique tire Aurélius de son léger hébètement. Les cinq Black Consuls traversent la pièce d'un pas hésitant pour aller aider leur capitaine à se relever. Markus a le souffle court, le visage crispé, il semble accablé par la souffrance autant que par la colère. 
Qu'avait pu dire l'inquisiteur? Si ses mots avaient plongé son capitaine dans un tel état, Aurélius redoutait de devoir les entendre...





Dernière édition par aaa75x11 le Lun 7 Oct 2013 - 15:25, édité 1 fois

aaa75x11
Scout
Scout

Messages : 12

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par BlooDrunk le Dim 23 Juin 2013 - 21:53

Superbe! Ton style est vraiment agréable, comme je te l'avais dit sur le warfour je suis totalement fan! Et hop un plusun pour toi!

@ Tout les users du forum: n'hésitez pas à lire ses textes ils sont vraiment très bons. crux


[FACTION] - Chapitre : Black Consuls 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8583
Age : 36
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par aaa75x11 le Lun 24 Juin 2013 - 17:55

Chapitre 4:

IV
"Un terrible message"


Peu après le départ de la délégation inquisitoriale, Markus ordonna une assemblée générale. Tous les Black Consuls de la compagnie y étaient convoqués, depuis l'énigmatique archiviste jusqu'a l'artilleur du Vindicator. Plus d'une centaine d'Astartes se tenaient donc réunis sur le pont du croiseur, immobiles et silencieux dans l'attente de leur capitaine.


Organisés par escouades et parfaitement alignés, ils paraissaient en ordre de bataille alors même qu'ils ne portaient rien d'autre que leurs toges à bord du vaisseau. Seul Aurélius, au devant de ses frères, brandissait la bannière de la seconde compagnie.


Tout l'honneur de sa compagnie reposant une fois de plus dans son poing serré... Aurélius ayant déjà arboré cette relique lors de nombreuses campagnes, était accoutumé au port de ce fardeau. Mais son poid symbolique pèse aujourd'hui contre sa paume d'une façon particulièrement incisive : Ne portant pas son armure énergétique, la hampe de la bannière est en contact direct avec la chair nue de sa main. Un seul de ses prédécesseurs avait-il déjà eu le privilège d'effleurer si intimement l'étendard sacré?


Tandis qu'Aurélius songe, non sans une certaine vanité, à cet honneur singulier, le bruit d'un martèlement régulier résonne de plus en plus fort dans l'immense salle voûtée. Le porte étendard tourne son regard vers le corridor obscur d'où provient ce vacarme grandissant. Il distingue peu à peu les silhouettes imposantes des deux Deadnoughts de la compagnie se dessinant dans la pénombre. Le son fracassant du métal heurtant le métal retentit à chaque pas de ces géants chaussés d'Adamantium. Accompagnés de leurs cohortes de serviteurs, les Dreadnought viennent prendre place aux côté des autres Astartes.
En dépit du respect qu'il témoignait à ses deux aïeuls immortels, Aurélius interprétait toujours leur apparition comme de mauvais augure. Les Dreadnoughts n'étaient extirpés de leur stase paisible que lors des situations les plus critiques et leur présence en cet instant ne présageait rien de bon. La vision pathétique de son capitaine atterré par la révélation de l'inquisiteur revient tourmenter l'esprit d'Aurélius. 


Markus émerge à son tour du sombre corridor et vient prendre place au sommet de l'autel qui achève la nef du vaisseau. L'expression de son visage est grave. Il toise un instant du regard la vaste assemblée avant de prendre la parole:


-Mes frères... Vous n'ignorez pas qu'un inquisiteur est venu à nous récemment. Certains d'entre vous on eu à s'entretenir avec lui afin qu'ils puisse procéder à son devoir de contrôle. Loué soit-il, dans sa grande bienveillance, il nous à renouvelé la confiance des Ordos. Mais cet émissaire de Terra était également porteur d'un terrible message... 


Sa voix se fait plus solennelle:


-Nos frères de chapitre, auxquels nous devions porter secours sur Goddeth, sont tombés jusqu'au dernier pour défendre ce monde-ruche assiégé... Aux yeux de l'Adeptus Astartes, la bataille de Goddeth fût l'épilogue tragique de l'histoire des Black Consuls. Car tandis que nous dérivions dans les limbes de l'Immatérium, près de cinq siècles se sont écoulés et nous semblions avoir rejoint nos frères dans leur destin funeste...
La Cloche des Ames Perdues à retentit mille fois pour déplorer la perte de notre chapitre... Notre glas à déja sonné. Et pourtant, les battements de nos cœurs résonnent à présent en échos. Par la grâce de l'Empereur, nous sommes de retour parmi les vivants. Saluons ici la Miséricorde de notre Père bienveillant, car il nous octroie à nouveau la chance de pouvoir servir en Son Nom...


Le capitaine marque un temps d'arrêt avant de poursuivre.


-Je vous ferait bientôt part de mes desseins pour l'avenir du chapitre. Mais l'heure est au recueillement. Le chapelain vous attend dans la cathédrale du vaisseau. Vous pourrez disposer du reste de la journée. Tâchez d'user de ce temps pour honorer la mémoire de vos frères comme il se doit car dès demain matin je vous attend pour l'entraînement.


Sur ces mots, Markus descend les marches de l'autel et quitte le pont du Damoclès par le même couloir duquel il était entré.
Le bruit de ses pas s'évanouit peu à peu pour faire place à un silence semblant s'amplifier sans limite, au point d'en devenir assourdissant pour les guerriers figés...

Chapitre 5:

V

"Nous sommes les Black Consuls"


Du plus profond de leurs circuits jusqu'aux pointes de leurs ergots, les automates d'entraînements étaient taillés pour le combat. Aussi robustes que le métal qui les constituait mais aussi vifs que le courant qui les animait, ces golems mécaniques étaient dignes de pourvoir à l'entraînement quotidien des Space Marines. Mais les Black Consuls avaient cependant mit la résistance de ces machines à rude épreuve durant les quarante huit années que dura l'errance spatiale de leur croiseur. Les exercices d'aguerrissement servaient surtout d'exutoire pour les Astartes confinés, et les automates eurent à encaisser toute la fougue de guerriers surhumains privés de batailles. L'entraînement matinal tournait souvent au défouloir, si bien que les dégâts subits par les androïdes nécessitaient toute l'attention d'Axias, le techmarine de bord.

Le cheminement d'Axias sans la salle d'entraînement s'entrecroise avec celui du capitaine Markus Nobilior. Tous deux veillent au déroulement des exercices. Ce matin là, les Black Consuls semblent troublés par les révélations de la veille. Leurs mouvements lestes et maladroits témoignent de leur manque d'attention. D'habitude, ils ménageaient les automates au passage du techmarine, mais redoublaient d'ardeur et de brutalité lorsque leur capitaine approchait. Mais aujourd'hui, la proximité de leur capitaine n'accentuait que d'avantage leur distraction , au point qu'ils se laissaient terrasser par leurs partenaires mécanisés, dont ils connaissaient pourtant le sempiternel protocole de combat par cœur. Le fracas des armures énergétiques heurtant le sol résonne sans cesse dans le vaste hémicycle. Et le techmarine voit peu à peu se profiler une journée où il sera affranchi de sa besogne quotidienne de réparation des androïdes... 

L'humiliation avait changé de camp ce matin là. Les automates avaient une occasion de découvrir la satisfaction de la revanche, sans toutefois que leur interface blasée ne soit en mesure de l'apprécier. Et si leurs faciès figés dans une expression neutre témoignaient de l'absence d'appétit avec laquelle ils goûtaient ce type d'émotions, le visage du capitaine quand à lui reflétait de plus en plus d'exaspération.

-Rompez! Hurle t-il soudain. 

Le silence se fait dans l'arène tandis que les Space marines cessent les exercices d'entraînement. Markus vient prendre position sur les marches surélevées qui bordent la salle arrondie.

-Par Terra ressaisissez-vous! Je jurerais que s'il venait l'envie à ces stupides machines de se mutiner et de prendre le contrôle du croiseur, vous ne seriez même pas en mesure de les en empêcher!

Je n'ignore pas les questions qui vous tourmentent: Qui à tué nos frères de chapitre? Comment neuf compagnies peuvent-elles disparaître? Y-a t-il des survivants? Qu'attend l'Adeptus Astartes de nous à présent? Mais j'exige de votre part que vous agissiez avec l'efficacité que je vous connaît, et ce en dépit des incertitudes qui nous accablent...

Nous revenons aujourd'hui au sein d'un Impérium plus meurtri que jamais. L'ombre de l'extinction plane sur la galaxie. Les hérauts de l'humanité doivent à présent faire face sur tous les fronts et ne connaissent pas d'autre repos que celui de la mort. En ces circonstances, L'Adeptus Astartes fait peu de cas de notre réapparition. Nous n'avons pas reçu d'assignation précise et nous ne pourrons compter que sur nos propres réserves de glandes progénoïdes pour renouveler nos effectifs. Le destin du chapitre est entièrement entre nos mains...

Du sort de nos frères, nous ne savons presque rien... Les causes qui les ont menés à leur perte demeurent incertaines. Oui, leur sang versé réclame un châtiment! Mais nous saurons nous garder de partir dans une quête vengeresse inféconde! Notre dessein sera d'une toute autre envergure!
Notre faible nombre nous dicte pour l'instant d'agir avec avec prudence et discernement. Nous devrons fondre sur nos ennemis à la manière d'un aigle en chasse. Le rapace anticipe tous les aspects de sa piquée foudroyante. Il planifie son attaque jusqu'à la perfection. Guettant patiemment depuis les cieux et ne quittant son refuge céleste que pour un instant infime. Juste le temps de perforer l'artère vitale de sa proie. Avant de disparaître à nouveau... 

L'Empereur nous rappelle à ses côtés en cette heure sombre, nous tâcherons d'apporter la lumière! Peu à peu, escouades par escouades, compagnies par compagnies, nous rebâtirons les forces vives du chapitre. Nous sommes les Black Consuls. Nos ennemis réapprendront à nous craindre, nos alliés réapprendront à nous respecter. Nous restaurerons l'héritage de gloire de nos frères défunts! Notre nom rayonnera à nouveau de tout son éclat! Et si l'ennemi présomptueux qui pensait nous avoir annihilés vit encore tapi parmi les étoiles, alors nous nous serons vengés de la manière la plus flamboyante qui soit!

Le capitaine marqua un temps d'arrêt et s'assura de croiser le regard de chaque Astartes présent dans la salle.

-Sur ce, reprenez l'entraînement!

Le tumulte des exercices retentit de plus belle dans l'arène. Le discours de Markus semble avoir eu l'effet d'un puissant tonique sur les Space Marines. Axias ne tente même pas d'endiguer ce regain de vigueur. Certes, ses petits protégés mécaniques auraient à en pâtir, peut être même que beaucoup d'automates seraient endommagés au delà de toute réparation, mais en son for intérieur le techmarine lui même se sent à présent envahit par l'ivresse des combats.

Chapitre 6:

VI
"Le voile du mensonge"
Markus ne semble prêter aucune attention au bruit derrière lui lorsque les portes du Stratégium s'ouvrent avec fracas. Une amphore de vin à la main, il achève sans hâte le remplissage de deux timbales d'argent disposées face à lui.

-Je m'attendais à votre venue Kaeso, adresse t-il à son visiteur. Mais on peut dire que vous arrivez à point nommé!

Il repose délicatement l'amphore, s'empare des deux timbales et se retourne pour faire face à son interlocuteur.
Kaeso ôte la capuche de sa robe de bure. Même sans porter l'armure bleue distinctive de son ordre, l'archiviste conservait une apparence des plus singulière au sein de la compagnie. Ses longs cheveux argentés tombaient en cascade sur ses épaules, mais les flancs rasés de son crâne laissaient apparaître les implants cérébraux pouvant accueillir sa coiffe psychique. Les pupilles de ses yeux, couleur d'ambre, abritaient une lueur surnaturelle qui se reflétait sur sa peau cuivrée.

Markus tend l'une des timbales fraîchement remplie en direction de Kaeso.

-D'aucun diraient qu'une telle exactitude relève presque de la prémonition, dit-il, n'aurais-je pas fait un bon élève pour le Librarium?
Le capitaine ponctue sa phrase d'un léger sourire qui vient se heurter à l'expression austère de l'archiviste.

-Hélas Markus, je crains que votre perspicacité ne vous ai pas accompagné jusqu'au bout de votre raisonnement. Puisque vous présagiez de ma visite, vous devez donc déjà en connaître l'objet. Et cela devrait vous laisser penser que je ne suis nullement disposé à boire du vin en cet instant.

-Vous n'êtes donc pas venu uniquement me féliciter pour mon discours de ce matin? Rétorque le capitaine sur un ton gorgé d'ironie.

-Oh votre discours n'a pas manqué de faire son effet sur nos frères il est vrai, il a sût leur insuffler force et volonté... Mais nous autres Psykers partageons un tout autre degré de conscience. Je comprends le langage du Warp Markus, je peux percevoir le cortège d'émotions qui accompagne vos paroles, et il m'en apprend bien plus que vos mots ne veulent laisser entendre. On ne peut me cacher le mensonge Markus, et vous mentiez ce matin...

-Oui en effet, et je me doutais bien que cela ne vous échapperai pas Kaeso. C'est pourquoi je vous attendais. Mais je ne vois pas là une raison suffisante pour refuser de partager ce breuvage avec moi. Après tout vous semblez toujours m'accorder votre confiance...

-Et en vertu de quoi pouvez vous en être si certain capitaine?

-Eh bien si jamais vous étiez assez présomptueux pour m'accuser de trahison, vous n'oseriez tout de même pas venir à mon encontre ainsi, seul et désarmé...

Le visage impassible de l'archiviste se fend un instant d'une expression trouble. Même s'il maîtrisait les arcanes du Librarium lui permettant d'anticiper le flux des pensées, la sagacité du capitaine l'avait une fois de plus prit de court. Cette réplique cinglante le laisse désarçonné, il tente de reprendre pied. Ses doigts se tendent en direction d'une des timbales de vin et le récipient échappe à l'emprise de Markus pour se mettre à léviter dans les airs.

-Vous semblez oublier qu'un Psyker n'est jamais désarmé, lance Kaeso pendant que l'objet poursuit lentement son vol surnaturel en direction de sa main. Cependant j'accepte ce verre car je doute que vous ne me cachiez la vérité encore bien longtemps.

Il s'empare de la timbale de vin et en boit une lampée avant de venir prendre place aux côtés du capitaine. Tous deux s'asseyent à même les marches circulaires qui cernaient la console de commandement au centre de la pièce. Le caractère hostile de ces derniers échanges illustrait la nature des rapports entre deux Astartes. L'amitié qui liait Markus et Kaeso était séculaire. Ils s'étaient sauvé la vie mutuellement à plusieurs reprises sur les champs de bataille. En ceci, leur amitié était sans doute plus profonde qu'aucune amitié humaine ne le serait jamais. Néanmoins, elle restait susceptible de se dissiper en un éclair si elle devait entraver leur sens suprême du devoir envers le chapitre.

-A présent parlez, Markus. Que savez vous que nous ignorons? L'inquisiteur vous as t-il d...

-Iron Warriors... L'interrompt Markus. Ce sont les Iron Warriors qui ont orchestré le massacre de nos frères il y à cinq cent ans... C'est du moins le témoignage que m'a rapporté l'inquisiteur lors de sa venue...

L'archiviste était perçu comme un individu distant et éthéré parmi les Astartes. L'esprit accaparé par quelque mystères ésotériques, il se tenait à l'écart du reste de la compagnie et affichait une humeur toujours égale. En apparence, il semblait indifférent aux préoccupations telles que l'honneur et la bravoure qui obnubilaient ses frères de batailles. Mais en apparence seulement...Lorsqu'il prit connaissance du nom des meurtriers, sans déroger à sa froideur habituelle, sans soubresaut, sans crispation, sans même que ses yeux ne cillent, sa fureur fût cependant manifeste. Ses pupilles s'illuminèrent d'un éclat incandescent et des éclairs mordorés crépitèrent dans le creux de ses orbites.

-Kaeso, croyez bien que je ressent également la haine parcourir mes veines et emplir peu à peu mes coeurs. Mais s'il est bien une erreur que je saurai me garder de reproduire, ce serait de sous-estimer ces traîtres à nouveau. j'ignore par quelles manœuvres scélérates ils ont pu venir à bout de neuf de nos compagnies, mais de toute évidence, ils entendaient porter un coup fatal à notre chapitre sur Goddeth. Et s'ils prenaient connaissance de notre survie aujourd'hui, leur orgueil, même dans sa dimension blasphématoire, ne saurait tolérer la disgrâce d'un tel échec. Ils s'empresseraient alors d'anéantir ce qu'il nous reste de forces vives. Nous ne sommes plus qu'une poignée Kaeso, et ils demeurent légion. C'est un combat que nous ne pouvons espérer remporter...Pour l'heure nous devons nous employer sans attendre à la reconstruction du chapitre, sans oublier que la durée de notre sursis sera uniquement à la mesure de notre vigilance et notre discrétion... Et à cet égard Kaeso, je sollicite toute votre collaboration car elle pourrait s'avérer vitale. Bien que mon rang au sein du chapitre me vaille le titre de Maître du Guet, seuls vos yeux ont une vue assez perçante pour voir à travers les brumes de l'Immatérium. Au delà du seuil de la réalité, je ne pourrai m'en remettre qu'a vous pour rester à l'affût de toute manifestation psychique de ces adversaires et m'avertir du moindre signe de leur approche... Mais vous ne devrez en faire part qu'à moi et moi seul... Puis-je compter sur vous, archiviste?

Kaeso ne souhaite pas hâter sa réponse. le regard plongé dans le vide, il boit son vin jusqu'à la dernière goutte sans prononcer un mot. En dépit du serment de fidélité inconditionnelle qu'il avait autrefois juré au capitaine, il se sentait investi d'une responsabilité nouvelle suite au bouleversement qui avait précipité les Black Consuls au bord du gouffre. La voix du Maître de chapitre s'était éteinte. De tout l'Etat Major, il ne restait que le souvenir douloureux de héros perdus à jamais, et bien sûr Markus. Markus le plus jeune de tous les capitaines... A n'en pas douter, il avait l'esprit vif et intrépide, il s'était montré être un stratège habile à la tête de la seconde compagnie, mais sa capacité de jugement restait entièrement à éprouver. Peut-être assumait-il un rôle complémentaire vis à vis de ses homologues au sein du conseil des capitaines, mais avait t-il l'envergure nécessaire pour mener seul à présent? Kaeso réalisait que sa voix compterait désormais, ses choix ne seraient pas sans conséquences, il en allait de la survie mais aussi de l'honneur de son chapitre...Il se lève et fait quelque pas à travers le Stratégium avant de formuler sa réponse

-Oui...Oui vous pourrez compter sur moi Markus. La prudence que vous recommandez me semble être à la mesure du péril qui nous menace. Je me rangerai à vos côtés et j'agirai selon votre volonté.... Cependant je ne parviens pas à déceler la raison pour laquelle vous tenez à cacher la vérité au reste de la compagnie? A quoi bon verser ainsi dans les manigances? 

-Voyez vous archiviste, l'héritage de notre Primarque nous à affublés chacun de caractères différents, mais qui prouvent tous leur vertus en certaines circonstances. Certains d'entre nous sont portés sur la réflexion, ils sont prompts à l'analyse et infaillibles dans leur raisonnement, d'autres sont voués entièrement à l'action, ils excellent dans leurs domaines de prédilection mais réclament d'être subordonnés, d'autres pour finir, ont un caractère plus impétueux, plus draconien... Leur zèle est parfois perçu comme une affliction parmi les rangs, dont un capitaine doit prendre garde. Je pense pour ma part qu'il est possible d'en tirer parti. Je préfère voir ces derniers tels un métal en fusion dont un capitaine suffisamment habile peut façonner des armes hors pair . J'ai moi même plongé ces hommes jusqu'au coeur de la fournaise, là ou le feu et le martèlement des combats sont assez vifs pour y forger les meilleurs guerriers... Ils ont côtoyé le brasier sans fléchir et en sont ressortis plus ardents et affûtés que jamais. Mais ils n'ont pas encore été immergés dans le bain de sang qui refroidira leur fureur rougeoyante et leur conférera ainsi la trempe des vrais héros tels Guilliman: impitoyable certes, mais toujours stoïque. Chacun d'entre nous à pu se sentir ébranlé et meurtri lorsque nous avons eu vent du massacre de nos frères . Mais ce vent funeste à surtout attisé le feu que ces quelque guerriers abritaient toujours en eux. Leurs foyers brûlent à présent d'une rancoeur incendiaire, qui se propagera peu à peu au sein de la compagnie...Voilà pourquoi je m'efforce d'étouffer ces flammes sous le voile du mensonge! La vérité est d'une essence inflammable. Nous devons la maintenir confinée à tout prix ou bien l'embrasement sera inévitable, et tout ce qu'il reste du chapitre finira consumé par la vengeance...
 

Fluff escouade de commandement Praeses:

Escouade de Commandement Praeses

L'escouade Praeses est l'escouade suprême de la seconde compagnie. Chacun de ses membres est vétéran de centaines de batailles. C'est à eux que revient l'honneur d'accompagner leur capitaine lorsqu'il doit se rendre au combat. Ils ont aussi pour charge de veiller sur la bannière de compagnie ainsi que sur les réserves de glandes progénoïdes.

Ils représentent le plus haut degré d'autorité parmi leur frères juste en dessous de la triade formée par le capitaine, le chapelain et l'archiviste.

Chacun de ses membres arborent deux parchemins attachés à leur ceinturon. L'un est une copie de l'édit par lequel Roboute Guilliman à légitimé le droit de mise à mort d'un Astartes par un autre Astartes lors de la seconde fondation. L'autre est leur Serment de l'instant, celui par lequel ils entendent apporter la victoire en employant la méthode la plus adaptée à la situation. Leur Rhino contient pour chacun d'entre eux, trois Serments de l'instant différents et l'armement correspondant. Au moment d'en débarquer, les membres de l'escouades Praeses choisissent le Serment et l'équipement adaptés à l'ennemei auquel ils font face.

Les litanies sur la bannière renvoient au texte de l'"Astartes Praeses", l'ouvrage qui lie vingt chapitres Space Marines dont les Black Consuls dans la tâche spécifique de veiller sur la zone de l'oeil de la Terreur.

Quelque photos de l'escouade Praeses:

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0491ce
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0494hb
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0493wc
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0497zg
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0499yv
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0500w
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0496dk
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0492oi
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0501cw

L'escouade à été magnétisée pour recevoir au choix: fusils à plasmas, fuseurs ou lance flammes pour les vétérans, et épée, hache ou bien masse énergétiques pour le champion de compagnie.


Dernière édition par aaa75x11 le Lun 7 Oct 2013 - 16:32, édité 1 fois

aaa75x11
Scout
Scout

Messages : 12

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par Vlad le Lun 24 Juin 2013 - 18:07

L'escouade de Cd est juste wouah ! De même que le fluff qui l'accompagne ! T'as intérêt à participer aux prochaines Lettres de Sang ! Wink

J'ai particulièrement la pose du Champion, et l'armure de l'Apo, ce blanc un peu ''sale'', marqué par les combats.

La suite, la suite ! ^^


[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Helder10
Vlad

Vlad
Primarque
Primarque

Messages : 3520
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par aaa75x11 le Lun 24 Juin 2013 - 19:54

Fluff canon Thunderfire: Axias et Ferox Mortis:
Axias et Ferox Mortis

Parmi toutes les machines dont le techmarine Axias à la charge, Ferox Mortis reste sa favorite. Bien sûr, les antiques chars Predators sont animés par des rouages bien plus élaborés et le Land Speeder quand à lui, abrite en son moteur antigrav une technologie singulière et mystérieuse.... Mais c'est justement la simplicité du canon Thunderfire qui est si évocatrice aux yeux d' Axias. 

La fureur de l'Empereur matérialisée grâce à la dévotion des prêtres de Mars, Le prodige du métal animé répondant à Sa volonté.... 
Lorsque Ferox Mortis déchaîne les enfers sur les rangs ennemis, le vacarme assourdissant que déploient ses quatre canons résonne pour le techmarine comme un récital à la gloire de l'Adeptus Mecanicus...L'Homme au service de la Machine, oui, mais la Machine au service d'un Dieu...

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0525gc
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0527jv
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0528gf
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0529nt

aaa75x11
Scout
Scout

Messages : 12

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par - Ghost of Arkio - le Lun 24 Juin 2013 - 22:34

Tu as travaillé tous les effets de métal et lumières (optiques, meurtrières du rhino, écoutille, etc.) le sang sur la lame du sénéchal..
... et en plus une bonne utilisation des spoilers ! (équilibre de taille et mise en page) ce qui n'était pas gagné avec le nouvel update du mode édition.

Un modèle à suivre. Smile

------------
EDIT: par contre, toujours pas de présentation ?
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10808

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par aaa75x11 le Ven 28 Juin 2013 - 7:40

... et en plus une bonne utilisation des spoilers ! (équilibre de taille et mise en page) ce qui n'était pas gagné avec le nouvel update du mode édition. 

Un modèle à suivre.
Ah ouais ça on peut dire que j'ai galéré! Entre les copié-collé qui donnent des trucs complètement random, les couleurs finales des polices d'écritures impossibles à anticiper tout ça... Bon le seul problème ou j'ai juste baissé les bras c'est que sur la version smartphone du site, les spoilers sont illisibles puisqu'ils ressortent ton sur ton, en blanc écrit sur fond blanc... Mais comme le fond des mêmes spoilers est noir sur le site "standard"....mur

Fluff esouade Devastator Refutor:

Escouade Devastator Refutor "Les bannisseurs de chimères"

L'escouade Refutor est l'escouade numéro X de la 2nde compagnie. C'est en principe au sein de cette escouade qu'un scout Black Consuls ayant achevé son noviciat fera ses premières armes au sein d'une compagnie de combat. Sa carapace noire et ses implants tout justes rôdés, c'est sous la bienveillance du sergent vétéran Horatius Refutor qu'il commencera à aqcuérir l'expérience qui fera de lui un Astartes à part entière.
Si les membres de cette escouade sont donc les cadets de la compagnie, Horatius en revanche, en est l'un des doyens. La moyenne d'âge de l'escouade Réfutor avoisinne celle des autres escouades du seul fait de l'ancienneté de son sergent.
Horatius à arpenté la galaxie de long en large. De toutes les atrocités Xenos ou mutantes répertoriées par l'Impérium, il n'en est pas une qu'il ne peut se vanter d'avoir affronté au moins une fois. Chance insolente ou talent singulier, aucun de ces périls ne l'a empêché d'atteindre aujourd'hui son âge vénérable. Fort de son expérience, Horatius à affiné l'équipement de son escouade jusqu'à la configuration actuelle qu'il considère désormais immuable. Trois lance-missiles et un canon laser... Le ratio parfait, capable de venir à bout de n'importe quelle menace. Le plus à même de démontrer l'éclatante supériorité de l'Astartes, aux yeux des néophytes qui ont rejoint son escouade comme aux yeux de l'humanité toute entière.
Sur les champs de bataille, Horatius arrangue ses hommes tel un vieux briscard. Outre la rivalité notable qui l'oppose à l'impétueux sergent Victorian, il à un statut très respecté au sein de la compagnie, sans doute parce que nombre de ses membres, à commencer par le capitaine Markus lui même, ont débuté sous son tutorat...

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Ds6n
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Ll8u
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Iwm6
Le sergent vétéran Horatius Refutor


Chapitre 7:

VII




"Agonie"
Elias s'efforce de conserver un air stoïque mais sa main se fait de plus en plus fébrile tandis qu'il tire de copieuses bouffées sur son cigare. Ce léger tremblement trahit son état de nervosité. Elias était depuis longtemps bien plus habitué à recevoir des louanges protocolaires qu'à en formuler. Son ascension jusqu'au grade de capitaine des forces de défenses planétaires n'avait fait qu'émousser ses bonnes manières finalement.... Mais pour s'adresser à un supérieur, il convenait d'élégance conservée... Comment... Comment disait on dans ces cas là déjà? Votre Eminence? Mmm... Non, un peu trop lèche-botte au goût d'Elias, non merci! Son nom alors peut être? Voyons voir...Markus. Markus comment déjà? Nobilior! Oui c'est ça, Nobilior. Encore une fois pour être sur de ne pas écorcher son nom: Markus Nobilior, Capitaine Markus Nobilior! Capitaine? Mais c'est vrai dans le fond, s'agissait-il à proprement parler d'un supérieur? Ils étaient tous deux capitaines après tout! Elias l'était au sein des Force de Défense Planétaires, son homologue l'était au sein de l'Astartes, voilà bien la seule différence... Son prénom suffira peut être amplement, pas de quoi se triturer plus longtemps le ciboulot. Allez,va pour Markus...
Elias tire une dernière bouffée sur son cigare et se tourne vers le Capitaine Space Marine à sa droite. Il toise le guerrier en amure noire de bas en haut...Très haut... Son "homologue" le dépasse aisément de deux tête...

-Heu... Votre Eminence? Balbutie Elias afin d'attirer l'attention de ce géant. Pouvez vous nous éclairer sur la situation la bas? Il pointe du doigt en direction de la ligne d'horizon parcourue de flash lumineux. Je veux dire...Qu'est-ce que ça donne? Nous... Nous nous attendions à une confrontation plus... Plus rapprochée me semble t-il... Ils reculent déjà ou...

Markus tient son casque à la main, mais même le visage découvert, il était difficile pour un humain de décrypter exactement les expressions d'un Astartes. Le capitaine Black Consul ne sourit pas à proprement parler. Non. Sa bouche ne sourit pas. Mais ses yeux se plissent peu à peu a mesure qu' Elias parle et finissent par ressembler à ceux d'un homme rieur. Une étincelle de malice dans le regard, il interrompt son interlocuteur:

-Oh n'ayez crainte, aucun risque avec eux...Ils ne reculent jamais... 

-Bien, bien... Répond Elias, vous n'ignorez pas que nous sommes un peu là pour ça... Enfin que mes hommes sont là.... Pour ma part j'ai servi dans la garde... Vous pensez bien... J'en ai déjà vu suffisamment et je ne suis pas pressé d'en revoir pour tout dire... Mais mes hommes... La plupart en sont-ils seulement? Des "hommes"... Ce sont essentiellement des minots vous savez? Des conscrits de la veille... Bien sûr ils ne sont pas prêts à les affronter, on vient tout juste de leur apprendre à tenir un fusil... Mais aujourd'hui j'aimerai leur montrer une bonne raison de ne plus jamais vouloir le lâcher...


***
Ferox Mortis, le nom en soit était évocateur. Les quatre fûts du canon Thunderfire tournent à plein régime. Et même si les vérins stabilisateurs absorbent en grande partie le recul du canon, l'onde de choc dégagée par chacun de ces tirs se diffuse à travers le sol jusque dans les bottes des cadets alignés en ordre de bataille. Ces vibrations stimulent légèrement leurs pieds engourdis par une station debout prolongée, mais pas suffisamment pour les tirer de leur lassitude. Le Techmarine fait feu depuis un bon moment. La portée du Thunderfire côtoyant déjà les limites de la vision accrue des Space Marines, tout ce que les soldats humains peuvent percevoir des détonations sont de légers halos de lumière parcourant la ligne d'horizon. Leur ligne d'horizon du moins. Les conscrits des Forces de Défense Planétaire ne peuvent s'empêcher de ressasser une certaine amertume. Trois jours de marche forcée pour assister à ça... La fatigue .. Le froid... Seule consolation pour ces jeunes soldats: On ne leur demanderai pas d'en découdre aujourd'hui. Non. Juste attendre, attendre et regarder. La disposition de leur contingent, déployé sur les contreforts escarpés derrière les lignes Space Marines rendait une idée assez précise de leur rôle ce soir: Ils occupent des places de spectateurs. Seuls les officiers ont accès à la loge d'honneur sur la ligne de front, où ils forment une sorte d'Etat Major hétéroclite avec l'escouade de commandement des Black Consuls. Seulement, on leur avait fait miroiter un spectacle mémorable, et ils ont pour l'instant l'impression que le premier acte se joue sans qu'ils ne puissent le voir. Bien sûr, la physionomie des Astartes, leurs armures noires aux décorations baroques dégagent quelque chose d'assez solennel et divertissant en soi. Mais pour donner la réplique comme il se doit à ces parangons de l'humanité, il leur manque toujours un adversaire. Et il tarde à entrer en scène...


***
-.. Et prestement voulez vous? Prestement!

Les hommes de l'escouade Devastator Refutor épaulent sans hâte leurs armes lourdes. L'ennemi progresse à vive allure mais se trouve encore bien au delà de leur portée de tir. Le sergent vétéran Horatius avait simplement pour habitude d' haranguer son escouade avant même que la première salve ne soit tirée. Ayant atteint un âge avancé même selon des critère Astartes, Horatius était un vieux briscard dont les facéties n'étaient tolérées que grâce à son talent pédagogique. Il avait tout vu des horreurs dont regorge la galaxie et constituait un mentor formidable pour les Marines Devastator nouvellement admis au sein de la compagnie.
Horatius ajuste légèrement la fréquence de son com-link et tend une oreille délicate dans l'attente de ses quatre notes favorites. Les signaux sonores indiquant que chaque arme lourde de son escouade est parée à tirer y raisonnent successivement Les trois lance-missiles, puis environ deux secondes et demies plus tard, la tonalité plus aiguë correspondant au canon laser. Le son du canon laser se faisait toujours entendre en dernier. L'arme nécessitait plus de temps pour être apprêtée.

-Bien.... Voyez comme ils s'empressent de venir à nous, c'est la preuve que ces créatures n'ont pas de cervelle... Encore un instant et c'est à notre tour... Axias et son maudit canon ont ouvert le bal, maintenant à nous de battre la mesure! Allez, et vaillamment! Pour l'Empereur! Et pour Kaeso aussi! Vous savez comme notre archiviste les exècre... Il en à horreur presque autant que des Eldars... Regardez le, la bas... Tout crépitant de la tête au pied, Ah ah! Allez Attention... A mon commandement... Feu!

Les traînées de fumée blanche des missiles à fragmentation lacèrent le ciel nocturne, suivie de la salve de lumière bleutée du canon laser, plus incisive encore dans la nuit.

Regain d'attention soudain de la part des cadets blasés.

-Feu! Renchérit Horatius.

Le tir de barrage se poursuit. Le canon Thunderfire et l'escouade Devastator agissent de concert pour élaguer les rangs ennemis. Quelques ennemis s'exfiltrent du brasier et continuent d'avancer vers les Space Marines.

Elias plonge la main dans la poche de sa gabardine et en tire son briquet fétiche en bronze. Il tire des bouffées saccadées sur son nouveau cigare pour en amorcer l'allumage. Lorsque les volutes de fumées se dispersent devant ses yeux, il réalise que ça y est. Il peut les apercevoir Et si lui le peut, ses hommes derrière ne vont pas tarder également. Il appréhende leur réaction. Lui même n'était pas fier la première fois qu'il en a vu.

Une vague de torpeur se répand progressivement jusqu'au dernier rang parmi les soldats... C'est donc à ça que ressemblait les Tyrannides en vrai...

De plus en plus d'Hormagaunts réchappent au tirs de soutien et poursuivent leur course fulgurante à travers la plaine. Les essaims épars gagnent progressivement du terrain. Mais l'état major ne s'en inquiète nullement. Ils savent que l'afflux de Xenos ne devrait pas tarder à s'arrêter. En ce jour, il ne s'agit pas tant de gagner une guerre que de nettoyer un champ de bataille, un champ de bataille à l'échelle galactique. La guerre en elle même contre la flotte ruche Jiarrtik à déjà été remporté depuis longtemps à des années lumières d'ici. Ces quelques essaims de tyrannides ne sont qu'une ramification perdue de la flotte ruche éteinte ayant dérivé jusqu'à cette planète.
Mais les conscrits ignorent tout de cette situation... Combien de ces créatures vont encore déferler ainsi? La peur commence à se manifester sporadiquement parmi les hommes. Certains sont tétanisés, l'échine glacée par des sueurs froides, d'autres s'agitent, en proie à des crises de panique... Mais tous ont bien du mal à garder leurs rations impériales à l'intérieur de leurs estomacs.
Ce bruit cliquetant, cette odeur acide dans l'air, et ces yeux... Ces centaines et ces centaine d'yeux malsains luisants dans la nuit. Aucune représentation graphique des tyrannides qu'ils n'avaient pu voir auparavant ne rendait compte de toute leur horreur.

Ferox Mortis et Refutor continuent de disloquer la chitine tyrannide avec la même régularité. Mais aux yeux des jeunes soldats apeurés, ces éclats de feu, de roche et de chair Xenos s'entremêlant dans les airs prennent à présent des allures de sculptures éphémères à la gloire de l'Empereur-Dieu. Les vivats et acclamations résonnent de plus en plus fort à chaque détonation.


***
Markus pose sa main sur l'épaule d'Elias.

-Cette mise en scène commence à produire les effets que vous escomptiez Capitaine... Le spectacle est-il à votre goût? Lui dit-il

-Ma foi, répond Elias, tant qu'il est au goût de mes hommes, c'est l'essentiel. Cependant... Pour ma part j'aurai apprécié d'y jouer un rôle plus essentiel... Pour eux, vous comprenez? Ils ont besoin de ça... Enfin je ne sais pas si à tout hasard, vous aviez prévu un final plus... Enfin je veux dire plus... Flamboyant peut être... Alors...

Le capitaine des Black Consuls sourit à présent tout à fait.

-Vous, moi et mon escouade de commandement? Lance t'il avant de remettre son casque à cimier.

Elias acquiesce de la tête.

-Escouade Praeses, En avant! Ordonne Markus dans le com-link de son casque.

Lance-flammes au poing, l'escouade de commandement Space Marine s'élance aux côtés de leur capitaine et d'Elias,. Ils vont au devant des nuées d'Hormagaunts. Elias dégaine son épée de la main gauche et en active le champs énergétique. Il laisse son pistolet laser à sa ceinture. Comme toujours. D'ici à ce que les gars du Mecanicus ne se décident à lui greffer un troisième bras bionique, son pistolet laser resterait à sa ceinture, sa main droite étant accaparée par son cigare.
La percée spontanée de l'état major se fait sous les vivats des jeunes soldats. L'escouade Praeses active ses lance flammes dont le souffle bannit la pénombre et les créatures qui y grouillent. Seuls quelques Hormagaunts réchappent des flammes pour être achevés, non sans un panache assumé, par Elias ou le champion de compagnie.

*Prenez garde Markus...*

Ces mots retentissent dans la tête du Capitaine des Black Consuls. Pas dans son com-link, pas dans ses oreilles, dans sa tête. Il ne sait pas comment ces paroles viennent à lui mais il sait d'où elles viennent en tout cas. Il reconnaît distinctement la voix de son archiviste, Kaeso.

*Prenez garde... Je ne saurais dire pourquoi mais je pressens que vous allez au devant d'un péril inattendu...*


***
-Ca alors! Vous l'avez vu? Hurle Horatius à l'attention de son escouade Devastator. Non bien sûr! Là bas, regardez, comme le sol se dessine dans son sillage. C'est le signe qui trahit l'approche du grand Léviathan terrestre, Ah ah! Vous n'en avez encore jamais vu des comme ça? Aussi haut que deux Carnifex croyez moi! Eh bien il arrive, pas d'inquiétude! Au moins un que le Techmarine n'aura pas... C'est pour nous mes gars, Refutor, Refutor!


***

La Spatha Imperator, l'épée de Markus achève de faucher les derniers Hormagaunts aux alentours, puis il ramène cette arme antique en position de garde.


-Halte! Adresse t-il aux guerriers de son escouade. Cessez le feu et tenez vous en alerte, quelque chose approche...


Les gerbes de flammes s'interrompent. Mais le chaos environnant n'était pas que de leur fait. Un grondement sourd continue de résonner. la terre tremble. De plus en plus. Le sol s'agite de remous grandissant à mesure que le prédateur souterrain fait surface. Soudain, il émerge! L'écume de sable et de gravats qu'il dégage en jaillissant fait basculer Elias sur le dos. La créature se dresse de toute sa hauteur à une centaine de mètres de l'escouade de commandement. Un Mawloc.


***
-Allez en quatre salves mes gars! Horatius pense trois, il pense que le Mawloc tombera en trois salves de tir mais il dit quatre. Il avait toujours fait ainsi. Il ajoutait toujours une salve à son estimation, afin que les néophytes de son escouade se sentent galvanisés lorsque la créature mordait la poussière plus tôt que ce qui avait été annoncé par leur sergent...

-Feu!

Missiles et Laser fusent en direction de la créature et perforent sa cage thoracique. Le Mawloc trésaille. Il trésaille mais il vit toujours. Il s'élance en direction de l'escouade de commandement.

-Parfait, joli tir, même lui en redemande, allez y mes gars, feu!

La créature se déplace à présent à vive allure et les ondulations de son corps serpentin sont difficiles à anticiper. Seuls deux projectiles atteignent leur cible, et un seul pénètre sa carapace. Revirement inattendu. Horatius connait précisément le temps de rechargement des armes de son escouade. Son Signum et ses sens affûtés lui permettent d'établir à la hâte une hiérarchisation mentale des conséquences possibles par ordre de probabilité. L'une des entrées supplante très nettement les autres au sommet de la liste: Le Mawloc devrait fondre sur Markus et son escouade avant que la troisième salve ne puisse être tirée. La situation est critique, que l'Empereur les garde!


***

Les multiples mâchoires inférieures de la créature commencent déjà à se déployer. Sa tête s'incline vers le sol à mesure de son approche. L'escouade Praeses resserre ses rangs autour d'Elias toujours atterré. Le champion de compagnie fait tournoyer sa masse énergétique. Markus quand à lui, ajuste la hauteur de sa garde à l'échelle titanesque de son adversaire. 


***
Soudain, Horatius entend un signal sonore strident dans son com-link. Déjà?! Il se retourne pour apercevoir Gnaeus faisant un pas au devant du reste de l'escouade. Son lance missile armé sur l'épaule, le doigt sur la gâchette De sa main libre, Gnaeus fait signe a ses frères de se tenir en retrait. Le missile part et son sifflement résonne dans toute la vallée. Gnaeus avait reçu en dotation une antique armure Mk VI, une des variantes révérés chez les Black Consuls, mais incompatible avec les derniers systèmes de rechargements automatiques intégrés au pack dorsal. Gnaeus devait recharger son lance-missile manuellement et si la manœuvre était bien plus rébarbative, il l'avait effectué des centaines de fois et il lui était possible de prendre de cour le reste de son escouade s'il se hâtait. Le missile vient se loger droit dans la gueule béante de la créature. Ultime festin pour le Mawloc qu'on dit capable de dévorer la chair de toute une planète. Sa mâchoire se disloque quand retentit la détonation. Son corps longiforme vient se plaquer contre le sol. Il continue d'y glisser sous l'effet de son élan. La gueule de la créature à éclaté en lambeaux de chair violacée qui, rabattus contre sa face, lui confère l'apparence grotesque d'une gigantesque fleur extraterrestre. Une apparence qui pourrait se prêter à la dérision... Si toutefois il ne bougeait plus. La bête semble toujours animée. Peut être ne s'agit-il plus que de convulsions nerveuses, mais son corps est parcouru de spasmes et sa gueule meurtrie continue de s'agiter dans tous les sens.


***
Markus ramasse l'épée énergétique d'Elias et la tend au capitaine toujours sur le dos. Elias ne semble même pas y prêter attention. Son regard reste perdu dans le vide, à l'instar du monstre, son corps tout entier est parcouru de tremblements. 

-Bien... Ma foi, je vous concédais volontiers le rôle central pour le dernier acte mais vous semblez déjà suffisamment nerveux comme ça...

Sur ces mots, le capitaine Black Consuls plante l'épée d'Elias en terre, juste à ses côtés. Il se retourne et avance vers la gueule ensanglantée du Mawloc. Il se sert de la cavité oculaire de la bête d'abord comme prise pour sa main, puis comme marchepied afin de venir prendre place au sommet de son crâne. Le Mawloc continue de s'agiter mais l'Oreille de Lyman implantée aux Astartes permet au capitaine de trouver son équilibre et conserver le pied ferme en toutes circonstances. Markus se saisit de sa Spatha Imperator avec les deux mains. Il lève bien haut son épée en position inversée, pommeau vers le ciel, pointe vers le sol. Il abat sa lame qui s'enfonce jusqu'à la garde dans un interstice entre deux plaques massives de chitine. L'agonie de la bête s'achève. Elle ne hurle pas, aucun râle, pas même un grondement étouffé, non. Elle succombe avec une sobriété déconcertante. Elle ne vit plus, c'est tout.


***
Horatius pour sa part, contemple toujours Gnaeus. Ca alors, le jeune Gnaeus s'était montré magistral sur le coup... Magistral oui... A vrai dire, ce jeune n'en était plus vraiment un, aucun des Black Consuls ne l'était, cela faisait si longtemps qu'ils n'avaient pas recruté... Horatius, à qui on attribuait la tâche de former les néophytes, s'aperçoit qu'il ne compte pourtant plus que des vétérans aguerris dans son escouade. En premier lieu il en ressent une certaine fierté, Réfutor oui! Avant de réaliser ce que cette situation révèle de préoccupant: Son chapitre ne recrutait plus, et un chapitre qui ne recrute plus est un chapitre qui se meurt peu à peu...


Chapitre 8:

VIII


"Le couronnement de Caius"

Le minuscule serviteur titube maladroitement en direction de Caius. Sa posture recroquevillée et ses proportions simiesques ne le prédisposent pas à la bipédie. Il lui serait plus aisé d'utiliser ses mains comme appuis pour se déplacer mais en l’occurrence ses deux mains sont prises. L'humble créature entreprend donc de trouver son équilibre sur ses jambes atrophiées. Ses facultés motrices, de même que ses facultés cognitives se limitent au strict minimum pour être en mesure de servir. Seul son visage pourrait attester du fait qu'il fut autrefois un homme, mais il est caché sous une épaisse capuche de bure. Le serviteur s'arrête au pieds de Caius. Il retrouve une position accroupie plus familière pour lui et dépose délicatement son fardeau au sol. Un calice ouvragé et une lourde carafe d'argent. Il s'empare de la carafe à deux mains par la hanse et remplit abondamment le récipient. Puis il ramasse le calice et le tend à Caius en dressant ses bras chétif bien haut au dessus de sa tête. Caius se penche pour s'en emparer. Le serviteur s'éclipse aussitot en emportant avec lui la carafe d'argent. Caius ôte son casque. La jointure de son armure au niveau du cou laisse échapper un souffle de dépressurisation qui se condense aussitôt en vapeur. La fournaise alentour dégage d'épaisses volutes de fumées noires qui feraient suffoquer le commun des mortels. La première bouffée d'air assèche la trachée de Caius, juste le temps que son métabolisme trans-humain ne s'ajuste à l'atmosphère extérieure et n'apporte la réponse biologique adéquate. Il retrouve rapidement son aisance respiratoire. Mais un malaise persiste cependant: que faire de ce vin qu'on vient de lui servir? Faut il le boire dès à présent ou bien attendre un quelconque signal d'approbation? Il tient scrupuleusement à éviter toute maladresse en ce jour solennel. Cela étant, il commence à se demander si son capitaine s'en faisait une idée si solennelle que lui... Caius ne se serait jamais imaginé être intronisé sergent vétéran dans la salle des forges. Mais ce ne serait pas la première fois que Markus bousculait les usages protocolaires après tout... A défaut d'être solennel, le lieu demeurait au moins assez insolite pour le sergent. Parmi les Astartes, seul Axias le techmarine arpentait régulièrement ce bagne infernal. Tout autour, des centaines de serviteurs bio-mécaniques s'attellent à leurs taches harassantes. Ces créatures difformes et décérébrées restent omnibulées par leurs besognes et ne témoignent aucune attention particulière aux deux officiers Black Consuls. Les soupirs réguliers des vérins pneumatiques, le gargouillis du métal en fusion, la moiteur ambiante... tout concordait à donner à Caius l'impression de se trouver dans les entrailles vivantes du vaisseau. Il regarde toujours le calice qu'il tient au creux de sa main sans savoir quoi en faire. Son esprit se détourne de cette préoccupation embarrassante, il se laisse bercer par le ronronnement des fourneaux , hypnotiser par les reflets dorés que quelque flammes parviennent à extirper de la robe sombre et profonde de son vin...

Markus vient à son encontre.

-C'est un vin d'une finesse rare vous savez, une cuvée réservée à cette occasion unique... Je ne l'ai moi même goûté qu'une seule fois mais il arrive que le souvenir de sa saveur mémorable revienne me hanter le palais. La chaleur qui règne ici ne va pas tarder à le rendre tiède... N'attendez pas plus longtemps... Dit il à son sergent.

Caius boit une gorgée mesurée.

-Vous vous faisiez sans doute une idée bien différente de cette célébration? Dit Markus avec un sourire en coin.Votre intronisation en tant que simple sergent était plus fastueuse... Bah! Ravisez votre déception, vous recevrez comme il se doit les sceaux de pureté consacrés des mains du Chapelain dès demain à l'aube. Mais pour ma part, la surface même de nos armure me parait nettement plus digne d’intérêt que tout ce qu'on peut apposer dessus. Surtout la votre d'ailleurs... Une Mark IV intégrale. La plus ancienne variante que nous possédons au sein de la compagnie. Bien sûr, il y à quelque pièces rapportées, toutes les parties ne sont pas d'origines... Mais le casque l'est en tout cas... 

Sur ces mots, Markus se rapproche de Caius pour venir s'emparer de son casque rouge qu'il tient à la main. Il se retourne et le dépose sur l'établi du maître artificier. Ce bio-serviteur n'a de commun avec les autres que son faciès livide et blasé. Son corps est essentiellement constitué de câblages tortueux et entremêlés. Ceux qui lui tiennent lieu de bras s'étendent en de nombreuses ramifications et lui confèrent une allure tentaculaire. Tandis qu'en dessous de la taille, les câbles qui soutiennent son tronc le lient de manière indissociable à son pupitre. Sans un mot, cette pieuvre de chair et de métal s'empare du casque et entame son office. Les instruments mystérieux qui achèvent ses innombrables membres produisent un cliquetis aigu en pianotant à la surface de l'objet.

-Voyez vous, il serait superflu d’apposer aujourd'hui sur votre caque le marquage symbolisant votre nouveau statut. Non, il s'agit plutôt d'enlever la couche de peinture rouge qui le recouvrait jusqu'alors... J'ai porté cette armure avant vous Caius, j'ai servi à la tête de l'escouade Domitius et j'y ai gagné mes lauriers de vétéran. Et je ne suis pas le seul. Alexander, mon auguste prédécesseur qui repose aujourd'hui dans son sarcophage Dreadnought avait fait de même avant moi. Si l'on remontait la lignée de guerriers ayant successivement hérité de cette armure, cela nous ramènerait plus de dix mille ans en arrière, avant même la naissance de notre chapitre.

Markus effleure de son pouce une entaille sur l'épaulière de Caius occasionnée récemment par l'estafilade d'un pirate Eldar.

-Là... Distinguez vous la couleur qui transparaît entre le noir et le métal? Bleu cobalt... Héritage subtil qui atteste de notre glorieuse lignée... Des aïeuls Ultramarines ont autrefois combattu dans cette armure, à l'heure ou le primarque Roboute Guilliman marchait encore parmi eux...

Le maître artificier ayant achevé son ouvrage rétracte ses bras nébuleux et se recroqueville pour retourner à son hibernation.

Markus s'empare du casque encore échauffé par les frictions moléculaires qu'occasionnent un décapage magnétique. D'un souffle, il balaye les pigments cramoisis à la surface de l'objet et révèle ainsi la bande blanche distinctive des sergents vétérans. Il revient vers Caius, lui reprend des mains le calice de vin à peine entamé et lui plaque le caque contre le plastron.

-Et à présent filez! Vous allez finir par être en retard!

-Capitaine?... Dit Caius sur un ton interloqué.

-Allons... Croyez vous sincèrement que je puisse ignorer ce qui se passe à bord de mon propre vaisseau? 

Caius ne répond pas, il regagne seul le sas qui cloisonne la salle des forges. Lorsqu'il passe l'embrasure de la porte, il se retourne vers son capitaine et lui adresse le signe de l'Aquilla en croisant ses poignets sur sa poitrine. Markus lui retourne un hochement de tête et lève bien haut le calice à son attention. Il en boit le contenu d'une seule traite avant que les portes automatiques ne se referment.


***

Lorsque Caius rejoint les coursives supérieures du vaisseau, il consulte l'horloge hololithique de l'interface de son armure et s'élance d'une foulée cadencée. C'est vrai qu'il n'était pas en avance...



Hé voilà, j'ai finalement rattrappé le stade ou j'en était sur... "L'autre forum"Suspect. Donc il s'agit plus de copier coller à présent mais bien de me remettre à écrire, Donc attendez vous à des updates beaucoup plus sporadiques, parce que j'ai pas mal de trucs en attente de peinture et surtout, surtout, je décolle pour 2 semaines en Croatie très bientot ce qui ne risque pas de faire avancer tout ça! lol 

Allez Ciao à tous, merci pour vos retours et bonne lecture!


Dernière édition par aaa75x11 le Lun 7 Oct 2013 - 17:11, édité 1 fois

aaa75x11
Scout
Scout

Messages : 12

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par BlooDrunk le Ven 28 Juin 2013 - 9:21

Et bien bien bonnes vacances à toi!

Et encore un plusun pour tes textes que j'ai grand plaisir à (re)lire!


[FACTION] - Chapitre : Black Consuls 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8583
Age : 36
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par Belial le Ven 28 Juin 2013 - 9:57

La peinture est vraiment géniale Very Happy seul problème je suis su mon smartphone donc je peux pas lire ton fluff :/


[FACTION] - Chapitre : Black Consuls 442040550  [FACTION] - Chapitre : Black Consuls 1608342591  [FACTION] - Chapitre : Black Consuls 442040550
 [FACTION] - Chapitre : Black Consuls 1210059334 [FACTION] - Chapitre : Black Consuls 2639691184 [FACTION] - Chapitre : Black Consuls 1210059334  
-[FACTION] Chapitre Angelic sentinels -
- [FACTION] The pirates of the black sun -
- [FACTION] Les Witchers -
Belial

Belial
Space Marine
Space Marine

Messages : 240
Age : 20
Localisation : Bruxelles,Belgique,Terra,Segmentum Solar,Galaxie,Univers

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par Arminius le Ven 28 Juin 2013 - 13:41

L' histoire se lit bien. Et les figurines sont vraiment bien faîtes. De l' excellent boulot tout ça. plusun 


Les démons et autres abominations du Warp cachent toujours en eux une blessure secrète. Un point de fragilité...
Mais en attendant de le trouver... Viser les boules!
Arminius

Arminius
Space Marine
Space Marine

Messages : 378
Age : 25
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par aaa75x11 le Sam 29 Juin 2013 - 10:07

Eh bah merci pour vos appréciations et commentaires, c'est cool.

seul problème je suis su mon smartphone donc je peux pas lire ton fluff :/

Ouais, si quelqu'un à une solution à ce sujet je suis preneur mais c'est vrai que le mode d'édition est un peu capricieux, j'ai déja pas mal galéré pour que ce soit lisible et régulier sur le forum. Sur smartphone pour le moment ouais ça reste écrit blanc sur fond blanc donc illisible... C'est assez coton en fait de basculer des textes d'un forum à l'autre ou même d'un logiciel de traitement de texte au forum directement...


A part ça bonnes vacances pour ceux qui partent, bon courage pour ceux qui taffent, et bon hobby pour tous ciao!


aaa75x11
Scout
Scout

Messages : 12

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par Vlad le Sam 29 Juin 2013 - 10:40

Bonnes vacances à toi alors et merci t'avoir partagé ton magnifique travail avec nous !

A bientôt ! (Et avec la suite bien sûr ! ^^).


[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Helder10
Vlad

Vlad
Primarque
Primarque

Messages : 3520
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par uther33 le Sam 29 Juin 2013 - 12:48

Je viens de terminer la présentation des restes des blacks consuls. C'est bien construit et j'aime bien ce fluff personnel. L'idée des spoiler pour tes chapitres d'ecriture est une bonne idée ... Je les aurais cependant tous regrouper ensemble dans l'un de tes 1er message ...



Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !


[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Bannie10
Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire
uther33

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 48
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par Demetrius Drakkhen le Dim 30 Juin 2013 - 11:52

fan de tes effets de lumières! super boulot j'espère arriver un jour à un tel niveau.


 agila +++ Loué soit l'Empereur +++  agila 

Mes projets:
-Mon Créatorium
-Lord Inquisitor Demetrius Drakkhen
 mechanicum 
Demetrius Drakkhen

Demetrius Drakkhen
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 519
Age : 30
Localisation : Nord, Terra

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par aaa75x11 le Ven 23 Aoû 2013 - 8:52

Salut! Eh non même pas mort!

D'abord les dernières figs à être passé sur mon établi:

Escouade d'assaut Aquilla:

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls I58z

Le Sergent Victorian version lance énergétique ou bien marteau tonerre/bouclier tempête:

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0549cg
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0553sb
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0552u

Gros plans sur deux petits effets que je me suis amusé à tester, les réacteurs lumineux et les giclées d'hémoglobine sur les épées tronçonneuses, quoique je trouve que j'ai eu la main un peu lourde sur ces dernières, rétrospectivement, j'aurai du en faire moins. Moins c'est parfois mieux.

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Img0548di
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls V5od


Et par ailleurs l'archiviste, Kaeso Fulminator:

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls 2nbt
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Cnws
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Uttb

Avec réacteurs:
[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Ntsq


Et la suite des aventures imaginaires de mes petits jouets:

Chapitre IX:
IX



"La Curia"


Horatius était d'un naturel flegmatique. Sur les champs de bataille, le vieux sergent prenait le temps de formuler calmement ses estimations avant de délivrer ses ordres à son escouade Devastator. Ce caractère mesuré le prédisposait à un rôle de soutien à longue portée où il s'illustrait par la justesse de ses analyses. Mais la confrontation rapprochée était à présent imminente, et Horatius savait qu'en ces circonstances, trop de pensées ne feraient qu'engourdir ses mouvements. En tenant fermement la bride de son esprit en en laissant seulement son instinct répondre aux impératifs immédiats, il vient de basculer en mode de combat. Sa perception sensorielle accrue est alors entièrement focalisée sur son adversaire, afin d'en décrypter le language corporel. Nanosecondes après nanosecondes, des influx sensoriels fusent vers son cortex, chariants la moindre information qui pourrait lui permettre de ressortir vainqueur de ce duel, au demeurant mal engagé...

L'adversaire est en position de garde basse, possibilité de l'atteindre à la gorge dans 1,8 secondes en effectuant un bond, une fente avant et un coup d'estoc. A moins qu... Son ennemi l'a prit de cour en basculant déjà ses appuis sur l'avant de ses pieds. Il s'apprête à s'élancer et va rompre la distance le premier. Horatius réajuse son estimation: L'adversaire va charger, mais sa garde reste en position basse, possibilité de l'atteindre à la tête dans 1,2 secondes en effectuant une fente arrière et un coup ascendant...

Son ennemi s'élance, la main gauche tendue en avant, paume ouverte. Il effectue deux enjambées fulgurantes tout en faisant virevolter sa lame de combat qu'il tient désormais en prise inversée. Puis il bondit dans les airs avec une agilité déconcertante. Une pirouette audacieuse qu'Horatius n'a pas su anticiper. Le sergent dévastator s'apprête à encaisser le choc en activant le champ magnétique de ses semelles pour arrimer ses pieds au sol métallique. Précaution dérisoire, mais il est déjà trop tard pour parer l'attaque. Il sent d'abord la main gantée de son adversaire venir prendre appui contre son casque puis le coup en piquéé de la lame de combat s'abattre sur son plastron. L'impact est si violent qu'il chancèle puis s'éffondre. Dos à terre, il tente de se relever mais son ennemi ne lui en laisse pas le temps en plaquant son pied contre son torse et en glissant la pointe de sa lame dans l'interstice de son gorgerin.

Horatius est vaincu... Mais il ne redoute pas la mort en cette instant. Comme tout Astartes, celà faisait de toute façon bien longtemps qu'il abordait l'idée de mourrir sans que cela ne suscite la moindre appréhension. Mais l'humiliation de cette défaite fait jaillir en lui un sentiment de dégoût qu'il ne parvient pas à endiguer. Il s'autorise à fermer les yeux derrière les lentilles de son casque. Il ne pensait pas que son tour viendrait si tôt... Si seulement Caius avait été là...



* * *


"Croyez vous sincèrement que je puisse ignorer ce qui se passe à bord de mon propre vaisseau?" Tout en continuant à trottiner dans les coursives, Caius rumine les paroles de son capitaine. Que voulait-il dire exactement? Mais cette préoccupation se dissipe totalement lorsqu'il se trouve face à la dernière porte qui le sépare de sa destination. Il s'attarde un instant sur le seuil et prend une profonde inspiration. Il se prépare à subir le jugement de ses homologues. Il appuie sur la commande d'ouverture. Le sifflement de la cloison hermétique attire l'attention de toute l'assemblée sur son entrée. Les dix officiers présents dans la salle le toisent du regard.

-Excusez moi du retard, mais j'ai eu un petit contretemps! Déclare Caius de manière tonitruante. Casque en main, il offre a voir un sourire radieux.

-Voyez vous ça, un contretemps? Et comme par hasard le jour où tu étais censé passer contre moi! Lui répond Victorian.

Engoncé dans son armure Corvus noire, surplombant triomphalement son adversaire, le sergent d'assaut à plus que jamais l'allure d'un fier rapace. Il ôte son pied de sa dernière proie terassée. Horatius se relève en gromelant. Victorian prend le temps de l'aider à retrouver ses appuis.

-Et peut-on savoir ce qui te tient lieu d'excuse? Poursuit Victorian en pointant son bec sinistre en direction du nouvel arrivant.




Caius ne répond pas et se contente d'accentuer son rictus. Assis nonchalament sur les gradins qui bordent l'arène de la salle d'entraînement, le segent Manius renchérit:

-C'est vrai ça ne te ressemble pas d'être en retard mon frère, et encore moins d'être évasif. Parle! Quel genre de contretemps justfie ce sourire orgueuilleux?

-Oh trois fois rien, juste quelques formalités administratives répond Caius en faisant pivoter son casque dans sa main pour que tous puissent voir la bande blanche symbolisant son nouveau statut de vétéran. Ses homologues s'esclaffent, laissent échapper des vivats ou bien des jurons affectueux. Tous se lèvent précipitemment pour venir gratifier le nouveau lauréat d'une accolade ou d'une tape de la main contre son pack dorsal. Une fois cet élan de camaraderie dissipé, ils retournent s'assoir de manière éparse dans l'arène.

Avec l'arrivée tardive de Caius, la Curia était finalement au complet. Les dix sergents ainsi que le champion de compagnie. Les onzes officiers se réunissaient ainsi à une fréquence qui pouvait s'étirer en cas de campagne militaire, mais dont ils tâchaient de maintenir tant bien que mal la régularité. La Curia était une tradition ancienne. Aucun des sergents présents ne pouvait d'ailleurs attester de l'origine de cette apellation. Seul le doyen Horatius pouvait se remémorer le temps ou Markus, alors simple sergent tactique y siégeait encore. Horatius dispensait dailleurs généresement ses souvenirs de cette époque, et les sergents avides d'anecdotes au sujet de leur actuel capitaine y prêtaient une oreille attentive. En ce temps là, la Curia tenait plus lieu de scéance d'entraînement martial entre officiers. Mais les conversations entre sergents y avaient déja un ton à la fois fraternel et trivial, affranchi des usages protocolaires en rigueur à bord du vaisseau,. C'est bien cette atmosphère désinvolte qui avait toujours valu à la Curia son caractère confidentiel. Mais ce n'est que durant la longue errance de la compagnie dans le Warp que ces échanges avaient pris le pas sur les exercices au sein de la Curia. Elle faisait alors office d'exhutoire, où les sergents pouvaient tromper leur lassitude et partager leurs états d'âmes de manière plus ouverte, loins du regard de leurs hommes. A vrai dire, ce n'est que depuis que le croiseur avait réchappé à la tempête Warp que les exercices d'aguerrissement et les fameux duels traditionnels avaient repris.

Pour l'heure, la promotion de Caius attisait la curiosité des Astartes et méritait qu'on laisse les hostilité de côté. Assis sur les gradins, les sergents enlèvent leur casques.

Victorian déblaye les boucles brunes de son front, il entamme sur un ton railleur:

-Je me réjouis pour toi Caius, non sincèrement tu sais! Mais il y à une chose qui m'intrigue néanmoins... Je me souviens le jour où j'ai reçu mes lauriers, ça oui je m'en souviens! Il avait d'abord fallu envoyer mon armure en réfection car le sang de cet immense Tyrannide en avait corrompu toute la surface. Bon, je ne dis pas ça pour me vanter hein, tout les vétérans ici ont fait leur petit coups d'éclats à leur façon, plus modeste ça va de soi...

-Mais ferme là avorton... l'interrompt Horatius. Victorian poursuit:

-Mais enfin on arrive tous à cerner notre heure de gloire assez précisémment tu vois? Et pour toi Caius... C'était quand exactement? Parce que franchement, tu as dû oublier de nous la raconter...

-Mmm... Le Capitaine tenait à me rendre cet honneur pour t'avoir supporté pendant toutes ces années... Répond Caius.

Le sergent d'assaut secoue la tête en souriant.

-Bon, sérieusement je te félicite, tu mènes ton escouade de manière exemplaire et par ailleurs je réalise que quand tu n'es pas là à la Curia, j'en suis réduit à assurer l'entretien de vieilles reliques pour tuer le temps...

-De... Vieilles reliques demande Caius interloqué?

-Oui... répond Victorian en époussetant de la main l'épaulière d'Horatius. De ce genre là...encore plus rouillée qu'un automate d'entraînement si tu veux mon avis mais il faut bien accorder du temps à nos anciens n'est-ce pas?

Le sergent dévastator lui administre un coup de coude vigoureux au niveau des côtes.

-Si tu veux vraiment savoir ce que nous les anciens avons dans le ventre, pourquoi n'invites-tu pas Alexander lors de la prochaine Curia? Lance Horatius.

Quelque sergents étouffent leur rire dans un gloussement gêné. Le doyen ne manquait pas de répartie il fallait le reconnaître, mais cette dernière provocation frôlait le sacrilège. Depuis qu'Alexander avait été sanctifié dans un sarcophage Dreadnought, il était d'usage d'évoquer son nom avec nettement plus de révérence. Le malaise qui s'installe est manifeste. Victorian finit par briser la glace:

-Quoi qu'il en soit Caius, j'ai encore toute mon énergie à te consacrer, mon duel avec Horatius m'a à peine permis de m'échauffer, tu ne pensais tout de même pas que ton retard te dispenserai de la raclée que j'ai prévu de te mettre?

Caius se lève et s'apprête à répondre mais Manius, exaspéré par les railleries de ses camarades, interrompt la joute verbale:

-Au fait Caius, j'imagine que tu as dû t'entretenir avec le capitaine au cours de la cérémonie... Est-ce qu'il t'as laissé entendre quoi que ce soit quand à l'objet du voyage qui se prépare? Les coursives fourmillent de personnel navigant qui ont l'air très affairés. Mais Markus ne nous fait toujours part d' aucune information quand à notre destination...

-Non... Non, il ne m'a rien confié à ce sujet, je n'en sait pas plus que toi... Pourquoi cette question frère?

-Eh bien pour tout dire, malgré que nous ayons réchappé des courants tumultueux de l'Immaterium, j'ai parfois l'impression que nous continuons de dériver aveuglément... Lors de ses derniers discours, le capitaine nous à bien dit que nous n'avions pas reçu d'assignation précise de la part de l'Adeptus Astartes... Et je reconnais que cela me laisse perplexe... Je ne sais comment interpréter cette absence de directive de leur part...

Valerius, le champion de compagnie, intervient:

-Mais c'est un gage de confiance de la part des Hauts Seigneurs! Les états de service de notre chapitre attestent de dix mille ans de loyauté et de rigueur martiale. Ils savent que nous n'avons besoin d'aucune injonction pour continuer à faire ce pour quoi nous sommes faits. De toutes nos forces, avec toute notre foi, nous marcherons au combat jusqu'à ce que l'Empereur ne rappelle à ses côtés le dernier d'entre nous. Il n'y a pas lieu de se questionner d'avantage à ce sujet....

-Valerius à bien parlé... approuve Lucretius de la VIII ème escouade, mais pour ma part je ne perd pas de vue que dans l'espace réel, cinq siècles se sont écoulés sans que notre chapitre n'ait fait la démonstration de son efficience au combat. Les ennemis de l'Impérium ont changé, et les stratégies de ripostes de l'Astartes ont sûrement dû être réadaptées en conséquence. Voilà pourquoi je pense que la décision des Hauts Seigneurs mérite d'être interprêtée différemment: Pas d'assignation, celà induit aussi qu'ils ne pourvoieront pas aux ressources de notre chapitre. Ils nous appellent à faire nos preuves avant de renouveller leur considération à notre égard. D'ici là, nos munitions ne nous seront pas renflouées, pas plus que nos glandes progénoïdes... Et je crois que Markus ne s'y trompe pas, il sait que ces ressources viendront à nous manquer si nous ne prenons pas soin de les glaner précieusement. Avez vous remarqué que lorsqu'il nous envoie sur un champs de bataille, nous ne repartons jamais sans en avoir prélevé une récolte. Et lorsqu'il sillone parmis les branches des administrations il cherche à en tirer des accords fructueux pour continuer d'alimenter le chapitre...

Le sergent vétéran Tactique Caesula prend part à l'échange:

-Alors là mes frères, je crois que vous vous méprenez gravement... Ou plutôt non, vous avez en un sens raison tous les deux: cette absence de directive de la part de l'Adeptus est un gage de confiance tout autant qu'une mise à l'épreuve... Notre chapitre à été meurtri et humilié par un ennemi dont il nous reste à percer l'identité... Comment pourrions nous honorer le nom de l'Empereur si nous ne parvenons pas à honorer le nom de notre propre chapitre? En nous laissant disposer librement du reste de nos forces vives, les Hauts Seigneurs ne font que nous donner tacitement leur aval pour que nous puissions accomplir notre vengeance dans l'ombre. C'est notre seule voie de rédemption et c'est par ailleurs le plus court chemin pour regagner l'estime de notre ordre... Il ne s'agira pas d'arpenter la galaxie en y coeuillant les quelques victoires s'offrant à notre portée, il s'agira de retrouver le sillage de nos meurtriers, de les traquer sans relâche. Un chasseur doit parfois dédaigner le menu gibier pour ne pas perdre la trace de la bête qu'il s'est promis de débusquer....

Victorian acquiesce:

-Ah! Les mots me faisaient défaut, mais tu as su exprimer mon sentiment mieux que je ne l'aurai fait Caesula! Enfin un parmis vous que ses paroles honorent! Pour l'heure, j'ose esperer que notre capitaine cherche encore la piste de notre ennemi. Comment pouvez vous envisager un seul instant qu'il puisse s'en détourner?! Par Terra! Le marasme dans lequel notre compagnie à été plongée ces dernières années a t-il érodé votre sens de l'honneur? Quand je vois combien le jugement de mes propres frères peut s'égarer, j'en viens à espérer que Markus lui au moins sait ce qu'il fait!

L'assemblée demeure silencieuse un instant, laissant ces derniers mots en suspend... Caius, extirpe son esprit des nombreuses pensées qui l'assaillent, il vient poser sa main contre l'épaulière de Victorian.

-Pour ma part... J'espère que chacun d'entre nous sait ce qu'il fait... Dit-il. Victorian sourcille tandis que Caius remet son casque.

-Bon, assez discuté pour aujourd'hui, tu ne m'avais pas promis un duel? Lance le sergent tactique dont la voix rejaillit à présent par son amplificateur vox avec la puissance d'un roulement de tonerre.

Victorian s'esclaffe:

-Ah ah! Tu n'as pas la moindre chance mais tu en redemandes quand même! Esprit d'assaut! J'adore ça... Dit il en frappant conte son plastron. Allez, en garde frère!

aaa75x11
Scout
Scout

Messages : 12

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par Demetrius Drakkhen le Ven 23 Aoû 2013 - 10:43

bave magnifique! Super les réacteurs! super la main de l'archiviste! Seul bémol sur l'archiviste: la peinture bleue au niveau de la jambe, on voit du gris après si c'est fait exprès, mille excuses.
Mais l'armure c'est pas du GW?
Très intelligent le changement d'arme pour le sergent!


 agila +++ Loué soit l'Empereur +++  agila 

Mes projets:
-Mon Créatorium
-Lord Inquisitor Demetrius Drakkhen
 mechanicum 
Demetrius Drakkhen

Demetrius Drakkhen
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 519
Age : 30
Localisation : Nord, Terra

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par BlooDrunk le Ven 23 Aoû 2013 - 11:05

Superbe, comme toujours.

Et bravo pour ce nouveau bout de fluff bien croustillant, plusun , et continue de partager tes oeuvres avec nous c'est excellent!


[FACTION] - Chapitre : Black Consuls 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8583
Age : 36
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

[FACTION] - Chapitre : Black Consuls Empty Re: [FACTION] - Chapitre : Black Consuls

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum