Event Horizon de Paul W.S. Anderson (1998)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Event Horizon de Paul W.S. Anderson (1998)

Message par Albéric le Dim 7 Juil 2013 - 15:04


Résumé :
2047. Le vaisseau spatial "Lewis & Clark" s'apprête à regagner sa base quand l'équipage reçoit l'ordre de gagner la station Daylight pour embarquer le physicien William Weir, avec lequel il doit repartir en direction de Neptune. Quelques années plus tôt, Weir avait conçu un engin spatial révolutionnaire capable de se déplacer plus vite que la lumière mais qui disparut corps et biens aux abords de Neptune. La mission du "Lewis & Clark" consiste à repérer l'épave de l'"Event Horizon", à déceler les causes de sa mystérieuse avarie et à récupérer les éventuels survivants.

C’est un film de Paul Anderson, donc les rageux parlent de grosse merde / de navet daubesque.
Le jeu vidéo Dead Space reprend des pans entiers du film sur le fond et plus encore sur la forme : du plagiat d’une grosse daube serait née une saga déjà culte de bonne qualité… cherchez l’erreur !

Paul Anderson n’a jamais caché qu’il voulait faire un film de SF rendant hommage au Shining de Stanley Kubrick. Un film de SF (le côté scientifique du truc est crédible) et d’horreur (on transpose une histoire de maison hantée dans le vide spatial) qui s’inspire des sagas Alien et Hellraiser tout en lorgnant dans le même temps du côté de Warhammer 40 000 et de Mutant Chronicles (le réalisateur est anglais, ce n’est évidemment pas une coïncidence évidemment).
Le casting est intéressant :
- Laurence Fishburne, Sam Neill, Jason Isaacs, Richard T. Jones sont impeccables.
- 2 éléments féminins qui campent bien leur rôle : Kathleen Quinlan et Joely Richardson
- seule ombre au tableau, il faut se farcir un quota ethnique avec un comic relief relou
C’est certes long à ce mettre en place, mais la mise en scène est réussie, avec une ambiance pesante à souhait, les décors sont géniaux et les trucages sont excellents.
Spoiler:
la salle des machine ressemble plus à une salle des tortures qu'autres choses
Les studios Pinewood n’avaient rien à envier à ceux d’Hollywood ! bloodangels 

Mais durant la dernière demi-heure cela se délite et c’est vraiment dommage.
- les personnages « basculent » trop rapidement (ce n’est pas l’Antre de la Folie)
- on a l’impression qu’il manque des passages entre les scènes d’action
- le black comic relief sort ses vannes au plus mauvais moment
- quelques incohérences et WTF pointent le bout de leur nez
- et le côté « vivant » du vaisseau n’est pas vraiment exploité
Mais est-ce du aux carences du réalisateur-clippeur en terme de narration ou des 30 minutes de film censurées par le studio ? Le doute est légitimement permis car le film faisait 2h10 avant que la production ne réalise un final cut plus grand public qui a retiré la plupart des scènes horrifiques.

Si on aime la SF et / ou Lovecraft, alors on passe un bon moment avec ce film.


Albéric
Scout
Scout

Messages : 24
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Event Horizon de Paul W.S. Anderson (1998)

Message par ANVAL THAWN le Dim 7 Juil 2013 - 20:56

Moi j'ai adorer ce film, même si c'est vrai la fin et un peu rapide...
Je me demande ce qu'il on trouver ?
Est ce que c'est le premier contact de l'Humanité avec le Chaos ? Wink 
Ou bien c'est encore autre chose ?

En tout cas si un jour il y a une suite, j’espère qu'il sera à la hauteur de ce film.


-----------------------------------------------------------------------------------------------
IMPERATOR INVOCATO DIABOLUS DAEMONICA EXORCIST
:inquisition:

ANVAL THAWN
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1325
Age : 37
Localisation : Titan

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum