Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation globale du roman :

45% 45% 
[ 19 ]
43% 43% 
[ 18 ]
12% 12% 
[ 5 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 42

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Solathen le Lun 16 Déc 2013 - 18:22

Merci Emperor et  plusun  pour ta critique que je partage complétement, l'ayant lu uniquement en VO je pensais être passé à côté au regard des critiques dithyrambiques sur "Betrayer" croisées sur les forums anglo-saxons, mais j'apprécie le relativisme français  Very Happy .
avatar

Solathen
Capitaine Space Marine
Capitaine Space Marine

Messages : 944
Age : 35
Localisation : Planète Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Eloniel Castana le Lun 16 Déc 2013 - 18:31

On peut être sûr que pour la fin ils vont leur laisser du temps si il veulent que les bouquins sur Terra deviennent la bible de chevet de tout les joueurs 40k.
avatar

Eloniel Castana
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1715
Age : 23

http://eloniel.deviantart.com/gallery/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Sheng le Lun 16 Déc 2013 - 18:35

Les tomes de la bataille de Terra ca va être quelquechose !
avatar

Sheng
Scout
Scout

Messages : 20
Localisation : Tsagualsa

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par - Ghost of Arkio - le Lun 16 Déc 2013 - 20:55

Attention à ne pas glisser vers le HS ! Smile
BlooDrunk a écrit:
Très rare de voir un auteur "équilibrer" la puissance des factions en présence, surtout chez BL... Qui sait ça viendra peut être un jour...
Il existe pourtant des exemples, et assez réguliers =
- Déluge d'acier (2002)
- Lord of the Night (2005)
- Apôtre Noir (2007)
- Soul Hunter (2010)

On pourrait presque dire que le rapport de force est un peu mieux équilibré, quand  le Chaos fait la couverture.
Coté loyalistes, ils doivent souvent faire un espèce de chemin de croix parsemé de cadavres pour obtenir la victoire (ex. dans le Chevalier Gris de Counter)

Dans betrayer, on a l'impression que les loyalistes se font massacrés comme des brebis. Ce qui est cependant à mon avis tout à fait plausible du point de vue du Fluff (l'arsenal de coups fourrés de Lorgar est assez impressionnante) mais aussi de la série HH = une série qui il faut bien le rappeler, a été conçue en 1er pour rendre hommage à l'Hérésie et aux primarques renégats.

Je remet ma critique de la VO ici (seulement pour ceux qui ont déjà terminé Félon! ) :
Spoiler:

- Ghost of Arkio - a écrit:Enfin terminé ce soir en oubliant les légumes sur le feu sous les cris de ma femme.

Je ne ferais pas de review car la VF devrait primer maintenant.
Juste en vrac:

- Bien écrit. le style et les choix d'ADB qui marche sur un terrain miné par le fluff évasif, un inconvénient pour certains, un terrain de jeu pour lui.

- un vrai roman sur le point de vue du Chaos.
Spoiler:
Pas une ambiance limite Fantasy avec des dieux assoiffées de sang des sorcières et des rituels toutes les 2 pages. Mais des êtres humains en pleine possession de leur jugement et de leurs choix... D'où la sensation désagréable après 300 pages de ne plus comprendre comment on peut encore supporter ces imbéciles de loyalistes. Neutral...

Un roman sur Angron mais à égalité sur un Lorgar flamboyant et affreusement lucide. Pas un défaut où on pourrait se dire "Ha, les dieux du Chaos l'ont trompé" Non. Quel que soit ce que les dieux lui ont montré à la fin de son pèlerinage (cf. Aurelian, et incluant "..tiens, montrez-moi aussi ce qui arrivera si on (renégats) perd") il a réponse à tout et avec tout le monde. Loyalistes comme hérétiques. La vérité est vraiment sa meilleur arme... Sans intervention de démon majeur ni de tempêtes warp et monstruosités, les renégats sont tout puissants et balayent tout sur leur passage.

@..les loyalistes..sont en carton; pirrr..
Spoiler:

Ultramarines= la GI du M31, ne sont là que pour répéter en boucle "Courage et honneur" et recevoir humiliation sur humiliation avec un suspens introuvable. La bataille pour les 500 mondes est un fiasco total et un pogrom des ptits soldats de plomb loyalistes de bout en bout. Lorgar s'en sert, re-modèle le warp sous l'air idiot de ses frères renégats, remplit tous ses objectifs, puis s'en va tranquillement.

Leman Russ = passe pour un imbécile sermonné par Angron qui lui rappelle qu'il est comme tous ses frères l'esclave des plans de l'Empereur, avec en prime les SW qui s'enfuient la queue entre les jambes et Leman, savaté par Angron comme un malpropre qui se fout pas mal de ses "leçons poétiques".

Guilliman= on apprend que c'est grâce à lorgar qu'il est "autorisé" à survivre à Calth, et son retour au dernier chapitre plein de 'rage vengeresse' (houla-la..) et un sourire sardonique aux lèvres (ê..??) se fait rosser par Lorgar, puis Angron, puis court "courageusement" à ses vaisseaux et fuit "avec honneur" le système en perdant un titan Imperator capturé sans un coup de feu (soupir).

Coté "rebelles"

Horus= le teenager naif de la rébellion, la réunion du début dit tout: Lorgar manipule tout le monde/sait tous les dessins du Chaos depuis leur début + est le vrai focus des dieux du Chaos pour leur plans, tandis qu'Horus le faux rebelle qui ne comprend pas grand chose au warp n'est finalement pas si éloigné de la machine à tuer génétique Angron autorisée/récupérée par l'Empereur.. et ironie du sort avec le même cynisme bienveillant par Lorgar. (le parallèle entre le Angron à la fin, et celui venant d'être récupéré par l'Empereur dans "Après De'sha" et très bien choisi par ADB.)

Magnus= avec sa conscience hypocrite et son indépendance de poches trouées, lorgar lui fait gentillement comprendre qu'il est manipulé par son orgueil depuis sa naissance par le Chaos, et qu'il n'a plus aucun choix.
Angron: renvoit la faute sur les autres alors qu'il n'assume pas sa propre responsabilité (après avoir été sauvé par l'Empereur (il aurait pu dire merci) et mis avec ses légionnaires, il aurait pu réclamer immédiatement à ses WE d'attaquer Nuceria et la reforger à son idéal de liberté..? mais non. Obéir à l'Empereur (déjà loin) paraissait tellement + important...)

Et le pire, c'est que tout est 'plausible' et plutôt bien amené/démontré !

C'est une phase de l'Hérésie où on désespère de l'Empereur et de l'Imperium, où on se dit que la loyauté aveugle de l'humanité et des primarques loyalistes est au mieux de l'esclavage génétique, au pire de l’imbécillité de 1er d'la classe.
On se sent obligé d'applaudir Angron qui décrit très bien ce qu'est l'Imperium et l'Astartes = des chiens dressés, des outils qui obéissent aveuglément à papa sans se poser de questions sur leurs ordres. Roboute et Leman surtout, parangons des loyalistes, sont tout simplement pathétiques et sans réponse. Obéissant sans comprendre l'univers dans lequel ils se trouvent.

Lorgar est par contre magnifique et prend sa revanche sur tous ceux qui l'ont traité de lavette. Même l'assassinat d'Argel Tal se justifie amplement par rapport à l'ordre nouveau, et Erebus n'a jamais été traité avec autant de justesse (avec la novella The Shards of Erebus de Guy Haley)
Après ce roman sur la descente aux enfers des WE, le chaos n'est plus ridicule et criard comme un cultiste de DOW, il apparaît tout simplement logique car comme se justifie Argel Tal :
"car les deux côtés ont tord"

...mais les WE, sont beaucoup mieux
Spoiler:

Lotara et tous les persos de la Legio Audax sont super, super sympas, très pro, aventureux, aiment la guerre bien faite et ne connaissent rien à la corruption du warp... les mêmes qui ont contemplé/participé à Istvaan, et qui n'ont jamais de problème/question de conscience. (??)
y a un bug.
 

Je dis = bravo ADB,
une ambiance nostalgique et désespérante à souhait,
un crépuscule pour l'humanité des 2 bords et une absence d'espoir pour une victoire sur Terra qui finalement n'intéresse encore que les pantins (Horus, Mortarion, Perturabo, Magnus surtout)
Spoiler:
..et qui de toute façon déjà entrevue (par Lorgar, et Erebus à la fin citant la "long war" dans ses visions).

Maintenant j'imagine mieux ce que le chaos va faire comme 'Grandiose bouillie d'agneaux' sur Terra.




Dernière édition par - Ghost of Arkio - le Lun 16 Déc 2013 - 22:55, édité 2 fois
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10484

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Emperor le Lun 16 Déc 2013 - 21:55


BlooDrunk, je suis tout a fait d'accord avec toi pour ces saloperies de xenos qui morflent souvent, et Dieu sait que c'est bon ! :p (même si les orks s'en sortent pas si mal quand on y réfléchit).
Mais pour les troupes de l'Imperium, même en dehors des HH je trouve qu'ils prennent la plupart du temps grave la sauce, même en cas de victoire (Titanicus, Les Anges des Ténèbres, Les frères du serpent, Double Eagle, Le Monde de Rynn, Helsreach, La légion des Damnés... je m'arrête là mais je pourrais continuer longtemps ^^)

Le véritable problème dans Félon, c'est l'impression que le livre nous donne plutôt que la réalité des faits.
Les Ultra se défendent quand même pas trop mal sur le papier (bon y'en a pas mal de mauvais quand même Laughing), les renégats ont beaucoup de pertes, mais ça ne transparaît que très peu dans le texte. On a des paragraphes entiers sur l'humiliation au combat des Ultra et les coups d'éclats des renégats alors que les coups donnés en contrepartie par les loyalistes ne sont décrits que globalement, genre en une ligne qui fait le compte des pertes WE et WB.
D'où la sensation en finissant ce livre d'une guerre vraiment imbalance alors que c'était au final beaucoup plus serré que ça.

C'est cette partialité rédactionnelle que je trouve décevante (bon et aussi le côté "cul bordé de nouilles" des principaux protagonistes renégats, c'est vrai aha), même si je me doute bien que c'est dû à ce carcan de pages prédéfini qui empêche de développer le côté adverse.




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4099

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par BlooDrunk le Lun 16 Déc 2013 - 22:41

Livre écrit du point de vue hérétique, par un écrivain hérétiquement talentueux (dixit D.Abnett), voilà le résultat... et c'est pas moi qui vais m'en plaindre!  Laughing 

Emperor, attends de voir les derniers tomes de la série, que ce soit par AdB ou autres, quand les custodes vont massacrer du chaotique à la pelle, tu fera moins la fine bouche, pire tu trouvera ça parfaitement normal^^ Razz 

Sinon d'accord avec vous deux, plus ou moins. en tout cas on part en HS^^ halte!


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 7934
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Sheng le Lun 16 Déc 2013 - 22:47

Pour ma part en cours de lecture, je ferai ma première critique par la suite.
avatar

Sheng
Scout
Scout

Messages : 20
Localisation : Tsagualsa

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Dies Irae le Lun 16 Déc 2013 - 23:05

Emperor a écrit:

C'est cette partialité rédactionnelle que je trouve décevante.

Totalement d'accord avec toi.

Mais étant un livre sur les renégats il parait normal que l'auteur ait un certain parti pris mais là !!!
C'est abusé !!

La normalement j’énumère pas mal de faits abracadabrantesques mais le spoiler plante encore une fois chez moi !
A base de "phalange de boucliers", "de vaisseau qui survit par la peau des dents", de gourance de déploiement guillimanienne, .....
Normalement je spoile que dalle là  Laughing 

Et tout çà malgré le fait que les WE sont des décérébrés qui ne savent pas à quoi servent des soutiens et les WB qui mettent des plombes à massacrer contentieusement les Ultramarine plutôt que de se coordonner avec leur allié !
Euh les fils de Roboute passent vraiment pour des tanches tout au long du bouquin !
Vraiment pas le meilleur d'AdB et dans la même veine que les romans sur cette partie de l’hérésie dans les mondes d'Ultramar c'est à dire médiocre.

Par contre un truc bizarre dans Betrayal de FW, les SW et les WE sont considérés comme des "fellow warriors" y a  pas un petit problème par rapport à l'épisode entre Russ et Angron ?
avatar

Dies Irae
Space Marine
Space Marine

Messages : 199
Age : 42
Localisation : Oullins

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par BlooDrunk le Lun 16 Déc 2013 - 23:24

Dies Irae a écrit:
Par contre un truc bizarre dans Betrayal de FW, les SW et les WE sont considérés comme des "fellow warriors" y a  pas un petit problème par rapport à l'épisode entre Russ et Angron ?

Non, ils étaient "fellow" jusqu'à ce que leur éternelle rivalité tourne au vinaigre... après cet épisode ils sont plus copain du tout.  Wink 

On va arrêter là les SPOIL svp, je n'ai pas encore lu le livre (je connaissais cet épisode "La Nuit du Loup", mais j'ai évité de lire le reste de ton post, pensez à utiliser les balises spoiler svp...


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 7934
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par drong le Mar 17 Déc 2013 - 20:46

Pas trop d'accord pour l'instant :
Spoiler:
j'en suis a la page 200 et tout le long on nous  dit que les worlds eaters se font demonter sans soutien des wb et cours comme  des abrutis malgré leur attaque surprise et les 3mega vaisseaux ils font pas grand chose pour l'instant et leur deux primarque sont quasi a moitier mort la ou j'en suis.

Le livre est écrit du coté renégat comme certain l'on souligné plus haut donc peu d'infos sur les combats ultramarines a part leur héroisme sur certain combat perdu d'avance, je verrais par la suite mais pour l'instant j'ai  pas se sentiment de suprématie au contraire malgré les quelques dépravations faites aux ultra  bref pour l'instant du tout bon pour moi c'est bien écrit malgré que je sois plutot loyaliste Smile
avatar

drong
Space Marine
Space Marine

Messages : 186
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 18 Déc 2013 - 0:29

Ha! encore un loyaliste qui va souffrir ! Smile

Spoiler:
Quand j'ai lu ce passage, je me suis dit comme toi que les WE morflent. Mais bon. Ils sont en nombre apparemment aussi infinis que les ultras.
Mais les bleus donnent-ils vraiment l'impression d'avoir une chance? avec les 2 super-croiseurs, les pouvoirs de lorgar, le Gal Vorbak, et en face d'eux une majorité de soldats sans expérience de terrain, quasi zéro psyker de combat ; c'est juste du sport.

Pense à la vitesse humiliante avec laquelle les défenses orbitales de la fameuse "place forte la mieux défendue d'ultramar" ont été ridiculisées,
et comment les ultra au sol sont cloîtrés sous blocus, à la merci d'un bombardement planétaire capable de venir à n'importe quel moment.

Lorgar veut les entendre souffrir.. = c'est du massacre.
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10484

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par drong le Mer 18 Déc 2013 - 3:45

Spoiler:
 scratch hum ta pas tord , en faite la première bataille est très bien écrite mais très mal raconté.... comme tu le dit cela devrait etre la planète la plus défendus malgré que les ultra n'ont laissé que quelques milliers d'homme du au rassemblement de calth.

Mais on a pas un mot sur la défense orbital mise a part les quelques combats spatiaux ce qui je le concède nuit au livre , dommage ce qui devait etre une bataille titanesque est en faite vite expédié .

Est ce volontaire de la part de l'auteur d'avoir fais l'impasse sur les combats vu son talent car niveau écrit et ambiance y a rien a dire ou faute de place a caser dans le livre....
Me reste  120pages a lire je verrais a fin pour avoir une vision global et donner mon avis. Wink 

 aigle2 


edit : Bon , bilan final un livre qui aurait pu etre exellent si le rapport de force avait été plus mesuré  et des personnages chaos plus réfléchie car a part leur chef qui refont monté la note Intellectuel  de leur légion je trouve que sa vol très bas et ca nui au livre + nous manque bcp d'info pour se faire un apercu réelle de l'ensemble surtout la dernière bataille .(comme le dit emperor sa manque de pages pour détailler mieux cette histoire )
Spoiler:
42 vaisseaux qui arrive en attaque surprise contre 3 on s'attend a que le ptit gulli les fasse au moins fuir mais non s'ont a peinne liquider un seul vaisseaux....ca se passe de commentaire

Voilou vais pas mettre d autre explication d'autre l'ont fais très bien.
Perso je mettrais 14-15/20 aussi un livre qui se lis très bien fluide ect  ,malgré ses quelques defaults si on en fait abstraction c'est un bon tome de l'hérésie se placant en dessous des ténor.


Dernière édition par drong le Lun 30 Déc 2013 - 23:15, édité 3 fois
avatar

drong
Space Marine
Space Marine

Messages : 186
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Dies Irae le Mer 18 Déc 2013 - 8:10

Spoiler:
Le problème est que dans Butchers's Nails ADB est capable de dire le taux de perte des WE lors de l'assaut du vaisseau Eldar. Les WE ont déjà perdu pas mal d'homme (une bonne boucherie encore). Plus les combats sur les planètes avant ces événements plus Istvaan 3 & 5 ! Ils sont combien les WE en fait ?
ll s'agit normalement de la légion avec le plus fort taux d’attrition de part ses tactiques de combats !
Là on a juste l'impression qu'ils sont soit innombrables soit immortels !

il me semble aussi que les auteurs abusent des butcher nails des WE, qui leur permettent d'encaisser d'énormes dégats, comme pour Kharn face aux bouclier Ultra,ou Varren dans Sword of Truth.

HS on
- Ghost of Arkio - a écrit:
Très rare de voir un auteur "équilibrer" la puissance des factions en présence, surtout chez BL... Qui sait ça viendra peut être un jour...

Il existe pourtant des exemples, et assez réguliers =
- Apôtre Noir (2007)


Eux t'es sur ?
Pourtant les elyseens se font massacrer à la pelle même les titans ne tiennent pas face aux WB pourtant à pieds.

Pas très equilibré !


HS Off
avatar

Dies Irae
Space Marine
Space Marine

Messages : 199
Age : 42
Localisation : Oullins

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 18 Déc 2013 - 9:13

@HS:Oui, car Le Magos parvient presque à abattre à la tour. Les elyseens n'étaient pas seuls dans l'affaire et la défaite est déjà bien + réaliste que dans la chasse de voldorius. Et je pensais en arrière fond au déséquilibre [les gentils gagnent trop facilement]

Et stp pas de doubles posts si tu peux l'éviter (édite un post pour tout rassembler, puis supprime l'autre)
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10484

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Stephiross le Dim 29 Déc 2013 - 23:08

Voili voilou....fini !
On est à deux doigts de tenir un roman magnifique...
Ce tome est...compliqué à noter. Pour quelques belles choses il mérite les meilleures notes mais pèche sur des détails qui s'imposent vite comme trop importants.
Il y a du bon...énormément de bonnes choses, des prises de risque, des choix dans le scénario interessants mais malheureusement aussi des passages qui semblent bâclés et tombent dans la facilité.
Je me suis régalé sur toute la première moitié, dans la seconde quelques regrets...
Surtout les Ultramarines et Guilliman (encore...) assez mal traités voir ridicules...

- Scénario et mise en scène : 3/5

C'est une belle histoire, un beau scénar mais comme certains l'ont déjà relevé, il est difficile de se faire une idée d'ensemble du conflit...Ce qui est dommage. Bcp de WE tombent? oui mais dans quelle mesure? plus ou moins que leurs adversaires? combien en reste t'il ? pourquoi semblent ils en permanence inépuisables en nombre contrairement à ceux d'en face? =D
Et les ultra? Oo nan sérieux même sans les affectionner là c'est abusé...chair à canon powa
On dirait une meute de petite choses fragiles lancée à poil dans les bras des grands sauvages d'en face dans une sorte de grand suicide organisé.

- Style et écriture : 4/5

On se laisse très bien porter, peu de lourdeurs. Fluide

- Intérêt fluffique : 5/5

Que l'on ai une connaissance poussée ou non des protagonistes il est très intéressant de les voir évoluer dans ce roman. Lorgar apparaît bien moins stupide, enfin, qu'il ne le laisse penser d'ordinaire. On se laisserai quasi convaincre par ses motifs à trahir. Il est presque attachant...presque. Agron lui aussi est amené sous un jour intéressant. Bon il ressort un peu puéril de l'ensemble mais il faut être clément...il souffre le martyr. ça doit être difficile de se montrer plus cérébral dans ces conditions. (sérieux pourquoi l'Empereur n'a pas éliminé ce psychopathe au début de la croisade??? Oo)
Celui qui m'a le plus surpris c'est Kharn. Très bien traité je trouve, intéressant la façon avec laquelle il rebute autant qu'il attire la sympathie.
Dans l'ensemble beaucoup de profondeur apportée aux personnages.

- Appréciation personnelle 3/ 5

En fait je crois que ce livre aurait pu rejoindre les meilleurs sur le podium s'il n'y avait pas une grosse tâche pour le diminuer...
L'aspect Ultramarine, on te les dit imprenables...ils sont piétinés en 2 jours sans vraiment le justifier...on t'en vante le nombre et la rigueur...ils se font si bien botter le cul qu'on dirait un affrontement SpaceMarine/GardeImp...

Ils apparaissent juste minables, au point d'en diminuer même les prouesses de leurs bourreaux.
Guilliman se défend un peu mieux que sur Calth mais je me serait attendu à un combat un peu plus épique...en fait ce primarque à les allures d'un "bof bof" au combat...et dire qu'il a la prétention de rivaliser avec Horus dans un des recueils...
Mais surtout! mince quoi, c'est le maitre de la stratégie!!! Autant c'était amené subtilement par Abnett que là ADB en fait un gros débile, qui semble adopter des idées stratégiques proches de celle de son frangin Angron. Allez les gars on fonce dans le tas comme des bienheureux (ohoh je me prend une branlée avec des pertes catastrophiques...même Angron doit se rire de moi! ^^)

Armatura est l'exemple flagrant du petit truc qui pèche, le cadre est super bien amené. Un planète imprenable, super bien défendue. Une bataille épique va avoir lieu...Tu en salive grave! un magnifique travail d'intrigue. Puis en fait...plof!
Un aperçu très sommaire de ce qu'il s'y passe vraiment, un péril finalement qui n'avait pas l'air de justifier les craintes de Magnus ou de qui que ce soit, une simple routine, une broutille...

Mais globalement à part la vue d'ensemble sur les affrontements, les personnages sont bien menés et l'histoire autour est bien sympa.

total :  15/20


_______________________________________________________

"Je ne pisserais même pas sur un Word Bearer s'il fallait aider à l'éteindre"
(Skane/Félon de ADB)
avatar

Stephiross
Scout
Scout

Messages : 18
Age : 32
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Emperor le Lun 30 Déc 2013 - 10:14


Oui les Ultra ont une fois de plus le mauvais rôle, et les loyalistes plus généralement en cette première partie d'Hérésie.

Et trop de trucs à dire en aussi peu de pages, donc difficile pour l'auteur d'en faire plus que des ennemis/figurants lambdas.


Mais comme l'a dit Blood, toutes ces misères seront vite oubliées quand on verra les Custodes faire du sashimi avec toutes ces saloperies beuaaaaaaaaaaaaaaaarrrrr !




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4099

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par diavolo66fr le Ven 10 Jan 2014 - 23:26

Emperor a écrit:
Mais comme l'a dit Blood, toutes ces misères seront vite oubliées quand on verra les Custodes faire du sashimi avec toutes ces saloperies beuaaaaaaaaaaaaaaaarrrrr !
Depuis "les morts oubliés" et le custode en armure complète qui se fait désossé (au sens propre) par un WE en slip je ne jure plus de rien concernant la BL.

Question : Entre la purge d'Istvaan III puis la bataille d'Istvaan V et enfin la croisade d'Ultramar il restera plus d'une douzaine de WE pour le siège de Terra ?  reflexion
avatar

diavolo66fr
Scout
Scout

Messages : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Corax le Mer 15 Jan 2014 - 8:13

La chose que je peux repprocher à ce livre c'est son titre, je ne vois pas pourquoi l'avoir intitulé " Félon " alors que Kharn est loyaliste jusqu'à la mort envers Angron, qu'il se soucie de sa santé mentale avec ses satanées griffes.

Le Félon, c'est encore et toujours Erébus et Lorgar à moindre mesure.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 15 Jan 2014 - 9:49

Spoiler:
p.e. = ADB joue sur le fait que tout le monde connait le futur de Kharn.
Un des psykers d'Erebus prononce la prophétie et son épithète.
Angron est un félon car il n'a jamais obéit à personne sincèrement.
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10484

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Stephiross le Dim 19 Jan 2014 - 0:14

félon = déloyal
tout le roman traite après tout des pérégrinations de 2 frangins déloyaux ayant tournés le dos à leur pater et sa clique de fils loyalistes...sans oublier leurs petits gars qui charcutent leurs "frères" d'hier.
En ajoutant à cela l’éventuel clin d’œil au futur du piti Kharn je ne trouve pas ça trop décalé au final.

Par contre je rejoins l'avis de diavolo, à ce rythme et vu leurs approches stratégiques si gourmandes en troupes difficile de s'imaginer qu'il reste grand chose des troupes d'angron pour l'accompagner sur terra...


_______________________________________________________

"Je ne pisserais même pas sur un Word Bearer s'il fallait aider à l'éteindre"
(Skane/Félon de ADB)
avatar

Stephiross
Scout
Scout

Messages : 18
Age : 32
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par - Ghost of Arkio - le Dim 19 Jan 2014 - 9:53

@Stephiross: c'est "Félon" au singulier, pas un traité de félonie en général. Je continue de penser qu'il faisait référence à Khârn, qui apparaît comme le perso principal du roman au devant d'Angron. (ADB n'écrit pas en fonction des covers)
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10484

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Illuminati le Dim 19 Jan 2014 - 10:16

Du même avis que Ghost.
Le titre ne fait pas allusion au contenu du livre, il fait référence directement à Khârn - qui est le seul personnage connu de 40k à porter ce surnom. Non pas que ce soit un félon dans ce roman, mais parce que c'est ainsi qu'il sera connu plus tard.

Ce serait comme appelé un roman "le Fléau" tout en le centrant sur les origines de la Black Legion juste après l'Hérésie par exemple. Dans notre imaginaire, on saurait ainsi tout de suite de qui on va parler, même si la référence - anachronique - se situe des siècles ou des millénaires dans le passé.


Vil xenos omniscient
avatar

Illuminati
Space Marine
Space Marine

Messages : 277
Age : 44
Localisation : Quelque part dans la Bibliothèque Interdite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par BlooDrunk le Dim 19 Jan 2014 - 11:27

@ Corax et Stephiross:
oui Ghost et Illu vous ont bien répondu, "Félon" fait surtout référence au surnom de Khârn, qui reste le héros principal du livre, en VO c'est Khârn The Betrayer, et en VF c'est Khârn Le Félon .... réveillez vous ça fait plus de 20 ans qui est appelé comme ça dans le fluff français...
 Razz 

Sinon, je l'ai terminé dans la semaine, en voici ma critique:


* Alors, petit préambule: oui je suis fan absolu des WE, d'Angron et de Khârn, c'est ma légion favorite donc vous pourriez penser que ma critique ne soit pas totalement impartiale, ou encore biaisée par mon fanboyissme...
Oui ça aurait pu être le cas, mais non ça ne l'est pas car je suis un fan très exigeant, surtout par rapport à ce que j'adore dans le fluff, c'est sacré pour moi. Donc si j'avais été déçu, ou si j'avais des critiques négatives à faire sur ce livre je l'aurais fait, objectivement.


Scénario et mise en scène : 4,5/5
Nous voilà donc à suivre les World Eaters dans leur croisade dans les mondes d'Ultramar, au coté des fanatiques Word Bearers. L'histoire se situe donc après Calth, et elle est réellement passionnante, les deux légions traîtresses répandant la mort et les carnages dans les domaines étendus des Ultramarines. Sous les ordres d'Horus le plan de Lorgar est de créer une gigantesque tempête warp pour isoler les UM du reste de la Galaxie avec pour but de les empêcher de rejoindre Terra pour la bataille décisive qui va s'y jouer. Un autre but, plus insidieux est visé par Lorgar, en point d'orgue à cette campagne qui se terminera sur Nuceria, le monde d'origine d'Angron, je vous laisse découvrir lequel...
L'action va crescendo et nous suivons surtout les deux héros, ou plutôt anti-héros du livre: Khârn et Argel Tal. Les personnages secondaires, Astartes et humains sont tout aussi intéressants et développés même si ces deux là restent au centre du roman. Les Primarques sont également bien développés et ce roman nous permet d'affiner encore plus nos connaissances sur ces demi-dieux, l'auteur approfondi parfaitement leurs caractères.
Les batailles et combats sont sanglants à souhait, et ADB s'applique méticuleusement à décrire la Guerre de la manière la plus réaliste possible, cela devient une habitude récurrente et fort appréciable chez lui. Certains pourront lui reprocher quelques scènes de grobillisme par rapport aux titans et Primarques mais personnellement celà ne m'a pas choqué. Idem pour le fameux débat sur la surpuissance des hérétiques par rapport aux loyalistes, thème récurrent de nos discussions enflammées, je ne trouve pas que ça soit trop unilatéral, les WE en prennent plein la gueule et accusent de lourdes pertes, leurs assauts désorganisés pêchant face à la rigueur tactique des UM.
A noter également un excellent flashback pré-hérésie sur la Nuit du Loup, un moment épique du roman. Pour finir j'ai également beaucoup apprécié les combats spatiaux, comme toujours fort bien rendus par cet auteur de talent.

Style et écriture : 4,5/5
Que dire? Du ADB pur jus, je n'irais pas jusqu'à dire qu'il se bonnifie avec le temps mais cette cuvée est clairement aussi bonne que Le Premier Hérétique. Un style toujours aussi agréable, des passages rythmés, hachés et incisifs, des descriptions fouillées et bien tournées, sans jamais en faire trop. Bref, du tout bon.

Intérêt fluffique : 4,5/5
De ce coté là je suis aux anges, littéralement. C'est bourré de fluff sur ces deux légions, et surtout sur les WE dont le background est ici très développé. J'en ai appris beaucoup sur les fameuses Griffes du Bouchers (implants), leur incidence sur la psyché des World Eaters, sur leurs méthodes de combat mais aussi sur leur mentalité tourmentée. Je connaissais pourtant très bien le fluff de ma légion mais ce livre m'a apporté beaucoup, surtout sur les valeurs martiales des fils d'Angron et du Primarque lui même. J'ai adoré rentrer dans la tête de Khârn et Angron, découvrir leurs angoisses et leur état d'esprit. On comprends mieux comment les Warhounds sont devenus les World Eaters, leur traîtrise prends tout son sens, Angron est vraiment le Primarque maudit par excellence, son histoire avant sa découverte est brièvement abordée, sa folie à quelque chose de très touchant, un peu comme pour Konrad Curze mais de manière différente et plus rationnelle.
L'auteur nous offre également beaucoup de fluff sur l'organisation de la légion, certaines unités spécifiques comme les Triarii, les combats dans les fosses du Conqueror et la mentalité de gladiateurs qui va avec. Le Librarius et ses membres devenus de véritables parias sont aussi abordés. Pour finir j'ai beaucoup apprécié les apports fluffiques conséquents sur la Legio Audax, cette légion titanique alliée aux WE est ici décrite avec beaucoup d'application et j'ai vraiment aimé suivre les passages la concernant.

Appréciation personnelle 4,5/5
Bon vous l'avez compris j'ai adoré, ce livre à comblé presque toutes mes attentes, et j'en attendais beaucoup. J'était presque en extase durant cette lecture passionnante, et c'est un livre que je n'hésiterais pas à relire pour mon plaisir.

Objectivement il est excellent au niveau de l'histoire, du fluff et du style d'ADB.

Les seuls points "négatifs" qui m'ont empêché de donner la note maximale sont les suivants:
- pas assez long, ça rejoint l'avis de beaucoup d'entre vous, cette connerie de limitation imposée par la BL à ses auteurs est vraiment frustrante, et impacte le point négatif suivant...
- du coup j'aurais aimé plus de fluff pré-hérésie, plus de flashback sur la Grande Croisade, plus de flashback sur l'épopée d'Angron lors de sa vie d'esclave gladiateur, sa rébellion etc... Si ADB avait pu écrire un pavé de 600 pages il l'aurait fait j'en suis sur, BL/GW je vous maudit...

Total 18/20 voté: Excellent
Un incontournable de L'HH, qu'on soit pro-loyaliste ou pro-hérétique, à ne pas louper.
Selon moi on frôle ici le chef d'oeuvre...


PS: @ Solathen, Magnus... vous étiez vraiment très durs dans vos critiques, je ne suis pas d'accord avec vous, mais bon, chacun ses goûts...
 Wink


Dernière édition par BlooDrunk le Jeu 5 Fév 2015 - 22:25, édité 2 fois


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 7934
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Illuminati le Dim 19 Jan 2014 - 12:13

Tiens, je réalise que je n'avais pas posté mon avis sur ce roman... Oo
Je l'ai terminé il y a trois mois, voici donc mes commentaires ^^

ADB, une fois de plus nous prouve qu’il aborde cet univers avec une justesse incroyable, une brillante lucidité et une analyse qui frôle le génie. Il se prête au jeu des questions / réponses entre un Angron au supplice à cause de ses implants qui ont fait de lui une bête à tuer et un Lorgar bien décidé à apporter l’illumination à certains de ses frères – au travers des yeux complices du lecteur.


Là, on ne peut que reconnaitre que le Word Bearer est un génie (du mal certes) mais un pur génie. Il a tout planifié depuis la grande croisade, il sait que l’Empereur est un fake mais que pourtant (ironie du sort), il sera bel et bien déifié contre sa volonté, tout comme  cet Imperium futur, marquant la fin de son rêve de grandeur pour l’Humanité – sombrant dans une ère obscurantiste et fanatique (l’exact opposé de ce que voulait l’Empereur en fait)….vengeance, vengeance…^^

Scénario & mise en scène : 4/5

Autre détail important, à propos de Russ et de ses loups.

On a appris jusque là (depuis 1 milliers de fils) qu’ils étaient un peu les « exécuteurs » de l’Empereur, envoyés pour mater les primarques récalcitrants et comme quoi ce n’était pas la première fois. Du coup beaucoup ont spéculé sur le sujet, peut-être aurait-il éliminé les 2 primarques perdus;  Là on a une révélation : Je SPOILE :

Spoiler:
En réalité on apprend que bien avant les évènements de Prospero, Russ a cherché à stopper Angron et sa légion, à cause de leurs implants qui les rendait berserk et donc totalement incontrôlable en combat, mettant en péril certains conflits et infligeant de trop grandes pertes collatérales. Le Loup décide donc de les forcer à rentrer sur Terra afin que l’Empereur trouve un moyen de les « traiter ». Angron le traite de petit chienchien de l’Empereur, toujours tenu en laisse, tandis que lui est un véritable prédateur, libre et féroce. Au final les deux légions vont s’affronter dans un bain de sang et Angron va même faire mordre la poussière à Russ. Mais il y a une morale et une leçon a en tirer. Celles qui va prouver qu’Angron est bel et bien perdu. Angron gagne cette victoire mais au fond il perd le contrôle de soi et le respect de ses hommes qui se battent sans cohésion, sans même réaliser que leur Primarque est isolé de la bataille et donc très vulnérable. Il ne vit plus que pour le carnage gratuit. C’est juste ce que Russ voulait confirmer…A ce moment, il demande à ses loups de se désengager du combat.


Bref, y a quand même quelques très bonnes infos fluff dans ce roman et surtout une vraie réflexion de fond sur l’hérésie, le pourquoi du comment. Là, les pièces du puzzle s’assemblent réellement. Aussi, rarement certains primarques auront été abordés avec une telle justesse. On est notamment très très au-dessus de l’insipide Signus Deamonicus.

On se situe en fait sur la période juste avant que les World Eaters ne deviennent plus qu’une bande de berserks. Là, il y a encore des relations, des interrogations et interactions et pas juste du massacre (y en a mais l’auteur cherche bien à focaliser l’histoire sur d’autres points)

Très gros focus sur Lorgar et Angron tout au long de l’histoire qui est la montée crescendo vers l’ascension du primarque des World Eaters.

Intérêt fluffique : 4/5

Autre gros point fort du roman, on l’avait déjà expérimenté lors de la trilogie sur les Night Lords, ADB n’a pas son pareil pour nous décrire des relations humains / space marines. Avec là une excellente capitaine du vaisseau amiral des WE (elle vous met un WE à l’amende sans trembler des genoux, c’en est impressionnant ^^), ainsi que des équipages de Warhounds plutôt intéressants.
En guest : un passage éclair de Guilliman – mais très bien représenté – à la fin, en témoin de l’infamie de ses frères.

-Khârn, en second rôle badass. Le seul WE de l’histoire qui a des neurones qui se connectent encore…

-Argel Tal….ouch….pas spoiler….

-Un autre perpétuel qui fait son apparition (éclair), donc à parier qu’on le recroisera.

-Erebus : toujours dans les coups fourbes et tordus, donc bel et bien là.


Des scènes épiques badassissîmes, voire même grobilissîmes avec Lorgar et Angron versus un Titan Ultra (ok la scène envoie du lourd comme dans une vraie mythologie grecque – ne pas chercher à y voir du réalisme, c’est juste de la cinématique pour renforcer le côté dramatique du roman… ^^


Autre très gros point fort du roman, la rencontre, en flash back, de Russ et d’Angron (que je spoile un peu plus haut), là c’est du très très lourd. Le passage à lui seul justifierait presque le prix du bouquin !


Bref, on est dans la lignée d’un Angel Exterminatus. Deux primarques, un dramaturgie avec trahison, un petit groupe de badass et une ascension finale.

Style et écriture : 4/5

C’est pas mon roman HH préféré, certains passage sont un peu trop courts, un peu vite envoyés, tout comme une fin abnettienne, par manque de pages (dommage), tout comme certains humains super intéressants puis vite mis de côté. Sinon dans l’ensemble on a une histoire solide et bien ficelée, c’est du ADB, ça vous tient en haleine grâce au rôle magistral et avec une pure justesse de ton d’un Lorgar décidemment devenu incontournable pour les 10 prochains millénaires qu’il s’apprête là à nous façonner…Mais du coup…bien c’est lui qui vole carrément la vedette de cette histoire.

Intérêt perso : 4/5

Note totale : 16/20

Bon, ça ne gâche rien, car du coup l’ensemble reste un très bon roman que je recommande.


Dernière édition par Illuminati le Mar 4 Fév 2014 - 12:08, édité 1 fois


Vil xenos omniscient
avatar

Illuminati
Space Marine
Space Marine

Messages : 277
Age : 44
Localisation : Quelque part dans la Bibliothèque Interdite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par - Ghost of Arkio - le Dim 19 Jan 2014 - 18:55

Merci pour vos retours très complets et motivés, même si je ne partage pas l'ensemble de vos analyses. Wink

2 détails:
Parler de pertes et les mettre en scène sont 2 choses différentes. WE et WB souffrent, certes, mais ces difficultés dans les combats ne sont pas mises en scène avec la même impression d'équilibre que par ex. dans sa trilogie NL, où les persos principaux s'en prennent plein la poire et meurent pour certains persos secondaires. Les WE semblent en nombre et capacités infinies.
Spoiler:
(Armatura: au sol, Nuceria: contre la flotte Ultra)

Concernant l'intervention de Russ, je ne comprend pas encore très bien le but du jeu (épisode non inventé par ADB mais par le fluff d'origine, aka les bulles de savon dans les rulebooks)
Spoiler:

- Russ intervient sans l'aval de l'Empereur ou Malcador mais de son propre chef (bien joué de la part d'Angron qui a deviné, et d'ADB pour la mise en scène)
- Résultat de la manoeuvre: Angron ne vit que pour le massacre gratuit, et reste un danger pour la croisade.. c'est prouvé, ok. Et donc la conséquence..?
- Fallait-il perdre des milliers de légionnaires pour obtenir cette info; et ne rien faire ensuite?
- Pourquoi Angron a laissé Russ s'échapper tranquillement ?

= Je pense que cet affrontement total entre 2 legio entières pré-hérésie ressemble à une aberration du fluff avec laquelle ADB a du chercher une place la plus acceptable possible.

EDIT: de même pour l'absence de scènes de la vie d'Angron avant l'Empereur/ et surtout LA rencontre avec l'empereur.
Ce roman reste LA meilleur référence de tout ce qui a été écrit jusqu'ici sur les WE et un must read pour comprendre les renégats ! Smile


Dernière édition par - Ghost of Arkio - le Dim 19 Jan 2014 - 20:00, édité 1 fois
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10484

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum