[DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par Nico. le Mer 2 Oct 2013 - 2:33

Salut à tous, le but de ce sujet est de faire un dossier complet de toute la Saga sur les Soul Drinkers de Ben Counter à l'occasion de leur refonte en Omnibus.

Je vais commencer par une présentation brève du Chapitre, puis je ferai une critique de chaque roman paru sur ces Spaces Marines en une décénie, soit:

- Soul Drinker (2002)
- The Bleeding Chalice (2003)
- Crimson Tears (2005)


Regroupés dans le nouvel Omnibus SOUL DRINKERS: REDEMPTION (Mai 2013).

- Chapter War (2007)
- Hellforged (2009)
- Phalanx (2012)


Regroupés dans le nouvel Omnibus SOUL DRINKERS: ANNIHILATION (Mai 2013).

- Daenaythos (2010, Novella).

Initialement sortie en édition ultra limitée entre les romans Hellforged et Phalanx, elle est désormais réédifiée en HARDBACK (Mai 2013). Il faut la lire avant le dernier tome si l'on veut tout saisir.


Je posterai les critiques au fur et à mesure de l'avancement de mes lectures pour vous laisser le temps de lire et de commenter (et surtout digérer la taille de mes posts... Razz).

ATTENTION: Les critiques étant sur 7 livres, d'une saga vieille de 10 ans, jamais éditée en VF, j'ai fait le choix de faire des critiques racontant le plus de choses  possibles (spoiler). Ceci pour vous permettre d'en apprendre plus sur ce Chapitre et cette saga sans avoir besoin de lire les livres (même si je ne dis pas tout et vous recommande de vous lancer si mes critiques vous donnent envies). Et puis comme ça vous pourrez suivre les péripéties des Soul Drinkers en même temps que moi Wink.




Chapitre des Soul Drinkers



- Chapitre Fondateur: Imperial Fists.

- Fondation: Seconde Fondation.

- Maître de Chapitre: Sarpedon.

- Forteresse-Monastère: Le Space Hulk Brokenback.

- Emblème: Une calice sur une couronne de laurier.

- Couleurs: Pourpre, Or, Os.


 



--------------------------------------------------------------------------------------------------------------




==> SOUL DRINKER <==

Les Soul Drinkers ont servit l'Empereur loyalement durant des milliers d'années, mais leur désire incessant de retrouver une ancienne relique les amènent en conflit avec ceux à qui ils doivent obéir par certains serments de loyautés. Face à un impossible choix, est ce que ce noble et fier Chapitre s'abaissera, ou se rebellera pour se forger lui même une nouvelle destinée parmi les étoiles ?
Septembre 2002 • ISBN 9780857873200



SOUL DRINKER


"Cold and Fast, Soul Drinkers !"


- Scénario et mise en scène : 3/5

Les très fiers Soul Drinkers, descendants des Imperial Fists de la Seconde Fondation, ont un contingent de 300 marines pour retrouver un relique inestimable pour leur Chapitre: la Soulspear (Lance des Âmes). Celle ci était une arme portée par Rogal Dorn lui même lors de la Grande Croisade. Leur père génétique a légué cette arme au premier Maître du Chapitre des Soul Drinkers à sa fondation. Cela fait 1 000ans que les Soul Drinkers tentent de la retrouver, la perte de leur vaisseau principal dans une tempête warp les en avaient privés.

Sauf que lorsque l'Archiviste Sarpedon met enfin la main dessus, des envoyés du Mechanicus les trahissent et volent le Soulspear.
Les Soul Drinkers pensent que le Mechanicus est corrompu, pourquoi leurs voleraient-ils leur dû et tenteraient-ils de les tuer s'ils ne se s'étaient pas détournés de l'Empereur ?

De leur côté, les membres du Mechanicus veulent juste étudier cette arme et pensent que les Soul Drinkers partiront, honteux, mais n'attaqueront pas. C'est mal connaître les Soul Drinkers et leur fierté débordante.

Tel est le point de départ du roman, c'est à cause de cette incompréhension mutuelle accentuée par la fourberie du Mechanicus et l'aveuglement des Soul Drinkers causé par leur trop forte confiance en eux, que ce Chapitre va s'engager sur la voie de la damnation...

A cela il faut ajouter un Inquisiteur beaucoup trop zélé qui rêve d'ajouter un Chapitre Space Marines à son tableau de chasse pour impressionner ses alliés et ennemis de l'Ordo Hereticus. Celui ci ne va pas attendre et déclarer très rapidement les Soul Drinkers comme Excommunicate Traitoris pour une "simple" escarmouche.

Les Soul Drinkers n'ont vraiment pas de chance en fait, une accumulation de facteurs les ont conduit sur la voie de la damnation. De plus, ils ont récupérés lors de leur mission un prêcheur qui se dit emprunt des visions de l'Architecte du Destin... des visions que les Soul Drinkers interprètent comme une autre façon d'appeler l'Empereur.

C'est là qu'est le gros problème du scénario, qui pourtant part vraiment bien dans la première centaine de pages, les Soul Drinkers sont ridiculement naïfs.

Spoiler:
Comment peuvent-ils ne pas faire le lien entre l'Architecte du Destin et Tzeentch?
Et surtout croire un prêcheur humain, même les Chapelains du Chapitre écoutent religieusement ses dires et visions !!
Pire que tout, les Soul Drinkers sont sujets à des mutations et cela ne dérange pas grande monde, ils prennent ça pour un signe de reconnaissance de l'Empereur !
Mais c'est n'importe quoi, c'est un Chapitre vieux de 10 000 ans, fondé par Rogal Dorn lui même (et ça ils n'arrêtent pas de le répéter dans le roman) et ils sombrent aussi facilement ? Surtout que ok le Maître du Chapitre est contre ainsi que quelques centaines de Marines, il y a une "purge" (juste relatée, pas illustrée) mais au final 700 loyaux Astartes, qui se disent les meilleurs de tous, les plus fidèles à l'Empereur, se retrouvent à faire Sécession de l'Imperium à cause des dires d'un prêcheur humain. C'est dingue.

C'est peu crédible et nuit grandement au roman, j'avais noté 2/5 au départ mais comme je suis d'un bonté suprême je suis revenu sur mon choix (surtout grâce à l'aspect Soul Drinkers, leurs mauvais choix et leur persécution qui est pas mal).

Heureusement la toute fin relève un peu le scénario...

- Style et écriture : 2/5

Le style lui même est correct, mais qu'est ce que les combats sont brouillons et inintéressants...

Et puis le livre en lui même est décousu, on a l'impression de lire 4 nouvelles assemblées plutôt qu'une histoire continue, on change d'endroit, de contexte et d'objectifs comme ça sans trop d'explications. J'exagère mais on est très vite perdu et on a du mal à s'accrocher au récit.

- Intérêt fluffique : 4/5

LE gros point fort du livre. Il faut rappeler qu'il est sorti en 2002, à l'époque il n'y avait pas beaucoup de romans, l'HH n'existait pas (quelle époque triste en fait) et le nom de Soul Drinkers ne voulait rien dire de plus, ce n'était qu'un des nombreux Chapitres imaginés pour combler mais dont on ne savait rien du tout.

Ici Ben Counter créer littéralement les Soul Drinkers, il leur donne un historique, des couleurs, des traditions, des méthodes de combats qui leurs sont propres et un caractère bien spécial.

Les Soul Drinkers sont donc un des quelques Chapitres formés par Dorn à la fin de l'Hérésie pour scinder les Imperial Fists (vous connaissez la raison). Certains membres du Chapitre ont combattus aux côtés du Primarque lors de la Grande Croise et ce dernier leur a même confier une de ses armes en reconnaissance: la Soulspear.

Ils ne sont donc pas n'importe qui, ils sont très très (trop) fiers de leur origine et se revendiquent comme les meilleurs Space Marines de l'Imperium. Vous l'aurez compris, ils sont très arrogants et sûr d'eux.

Les Soul Drinkers ont recours à de très nombreux serviteurs pour s'occuper de tout ce qui n'est pas militaire, ils sont un des Chapitres qui en utilise le plus. Seul le combat pour la Gloire de l'Empereur doit être leur occupation.

Ils sont décrits comme étant l'un des meilleurs Chapitres Astartes pour l'attaque éclair à partir de "drop-pod' et pour les abordages de vaisseaux ennemis. Leur vitesse et leur précision est la clé de leur succès. Ils sont maîtres dans l'art d'attaquer avant que les ennemis ne les aient repérés.

"Cold and fast Soul Drinkers !" est leur cris de guerre.
Ils ont aussi un grade unique: le soldat-philosophe Daenyathos, il s'agit un membre des Soul Drinkers très ancien chargé d'écrire et de réfléchir sur la guerre, l'art du combat et la philosophie du Chapitre. Ses écrits sont très souvent cités dans le livre, on voit bien qu'ils prennent une part importante dans la vie du Chapitre. Les novices sont formés par le biais de ces écrits. C'est plutôt intéressant.

Mais l'aspect le plus important que l'on apprend sur eux est l'origine de leur nom: Soul Drinkers (Buveurs d'Âmes).

En fait, ils ont une "cérémonie du Calice" (leur emblème) très particulière. Ils prélèvent des morceaux de tissus et de cerveaux de leurs ennemis après un combat lors d'un grand rituel. Ceci leur permet d'absorber leur mémoire, d'en apprendre plus sur eux: leur façon de se mouvoir, de se battre, de penser et parfois, si c'est un officier, de savoir où sont placés les troupes.

C'est très spécial comme procédé mais surtout très intéressant et original.

A la fin du livre, après s'être libérés de l'emprise de Tzeentch, les Soul Drinkers considèrent qu'ils sont désormais le seul Chapitre vraiment libre, ils se sentent trahis par l'Imperium et son administration corrompue. Ils ne serviront désormais que l'Empereur, ils jurent être de fidèles fils et combattront le Chaos sans relâche malgré leur condamnation pour hérésie, leurs mutations et la perte de la moitié de leur Chapitre.


Hormis les Soul Drinkers, nous avons aussi des informations sur l'Inquisition, ou comment elle choisit de rendre un Chapitre Excommunicate Traitoris.

Elle laisse toujours un ultimatum, par le biais d'un émissaire: déposer les armes et être emprisonnés puis jugés pour hérésie (puis exécuté ou lavés de tout soupçons), soit être exterminé et toutes traces de leur existence effacées (des annales administratifs, militaires, des statuts, des annotations héroïques sur toutes les stèles à leur nom, etc).

Ils ne rigolent pas l'Inquisition...


La partie Fluff est donc très riche, surtout si on la remet en 2002 (depuis on connait plus de choses sur le fonctionnement de l'Imperium).

- Appréciation personnelle : 3/ 5

Au final ce livre est intéressant pour toutes les informations sur les Soul Drinkers et leur façon particulière de s'estimer et de livrer combats. Mais malheureusement tout ceci est gâché par les nombreux défauts que j'ai cité, ce qui empêche de vraiment apprécier le livre, qui du coup est plus que moyen.

Ne vous affolez pas trop, c'est le plus mauvais de toute la Saga. Le hic est qu'il s'agit du tome d'ouverture...


Total : 12/20


Le tome suivant est nettement plus intéressant, je posterai la critique demain. Smile



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6585
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par Corax le Mer 2 Oct 2013 - 7:05

Très belle entrée en matière Nico.

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 38
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 2 Oct 2013 - 7:42

+1 pour ton Empire state Building de post bien de chez nous ! Very Happy rire1 

Intéressant pour une saga qui dure encore et est très peu connue.
C'est vrai qu'à l'époque, la mode était de transformer les loyalistes en traîtres ou 1/2 traîtres (pareil pour les bloods de Swallow) avec les retours que l'on connait.

Mais finalement, c'est original un chapitre qui voyage dans un Hulk et "chasse" en freelancer Smile
Maudit Mechanicum, toujours aussi juda dans le fruit.

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9547

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par BlooDrunk le Mer 2 Oct 2013 - 11:44

Merci pour cette critique! plusun 

J'ai aussi entendu que les tomes suivants sont de bien meilleure facture... Vraiment dommage qu'il n'y ai pas de vf...


Les Enfants du Vide.
Nous les entendons dans nos rêves. Nous les sentons dans notre sang.
Ils nous appellent... Et nous leurs répondrons!
La dernière heure approche... Le Jour du Jugement arrive...
Nul ne survivra à notre Ascension.

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 6972
Age : 34
Localisation : Ghosar Quintus

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par Nico. le Jeu 3 Oct 2013 - 1:18



==> THE BLEEDING CHALICE <==

De nombreuses années ont passéées depuis que les Space Marines des Soul Drinkers ont été déclarés Excommunicate Traitoris et que de nombreux agents Impériaux ont été détachés pour détruire ce Chapitre autrefois loyal. Sarpedon, le stoïc leader de ces Marines déchus, s'acharne à trouver un moyen de soigner la malédiction de mutation qui afflige ses frères de batailles.
Décembre 2003 • ISBN 9781844160549

THE BLEEDING CHALICE



"The Soul Drinkers you knew are gone"


- Scénario et mise en scène : 5/5

Cela fait désormais 3 ans que les Soul Drinkers sont sujets à l'Excommunicate Traitoris, ils écument la galaxie en suivant leurs propres buts, la Gloire de l'Empereur, tout en évitant de trop entrer en contact avec l'Imperium qui est à leur recherche. Sarpedon, le Maître du Chapitre, lance ses Marines dans une entreprise périlleuse pouvant changer le futur même des Soul Drinkers.

Un nouvel inquisiteur de l'Ordo Hereticus est chargé de retrouver la piste des Soul Drinkers et de les juger pour leur hérésie. Cet inquisiteur se dénomme Thaddeus (il se pourrait qu'il soit quelque part dans les trilogies Eisenhorn et Ravenor étant donné qu'il y a un petit clin d'oeil comme quoi il était en charge de traquer Eisenhorn. N'ayant pas encore lu ces deux trilogies je ne peux confirmer).

Il monte une équipe composée de serviteurs de l'Inquisition, des Troupes de Chocs d'élites, et de Soeurs de Batailles. Ils cherchent le moindre élément, la moindre piste pouvant les amener aux Soul Drinkers, ces derniers étant très forts pour n'en laisser que très peu. Sauf qu'en plus de ces unités, Thaddeus est aidé par un mystérieux "Pilgrim" (pèlerin) qu'il abhorre mais qui possède pas mal d'informations sur le Chapitre et semble être très motivé à l'idée de les retrouver et de les annihiler... (plusieurs éléments et pistes sont données quant à ce fameux conseiller secret, et je dois dire que j'ai été surpris par sa révélation à la fin du livre, je vous laisse la surprise).

L'autre personnage du livres et une "entité" nommée Teturact capable de contaminer des planètes à plusieurs années lumières de distance par une sorte de peste extrêmement mortelle et faisant revenir les trépassés sous forme de zombies. Il se forge son petit empire dans un coin de la galaxie...

Ceci est le postulat de départ du roman. Les péripéties sont nombreuses et toutes merveilleusement liées. On ne cesse de changer de point de vue et de personnage, les Soul Drinkers occupent tous les protagonistes mais ils ne sont pas totalement les personnages principaux du roman (on passe plus de temps avec l'Inquisiteur et son d'investigation rondement menée).

Ah et chose étonnante, il y a un tout petit passage avec des Paras Elyséens, c'est bien la première fois que je les voit dans un roman. 7 ans avant d'avoir leurs figurines par FW !


Les divers personnages sont intéressants, plutôt bien construits - surtout l'inquisiteur qui a une vraie personnalité -  et l'histoire m'a captivée. Les Soul Drinkers ont beau être considérés comme des renégats, ils n'agissent pas totalement en tant que tels, ils se battent pour l'Empereur pas pour l'Imperium mais surtout contre le Chaos. Lors de leurs opérations ils essaient toujours de causer le moins de pertes possibles aux humains. Ce qui donne d'ailleurs des situations originales, alors qu'ils essaient d'éviter de telles pertes (évitant même le combat) l'Inquisition elle ne se gêne absolument pas de tuer tout ce qui se trouve entre elle et les Soul Drinkers. Les "renégats" sont moins mortels que l'organisme sensé protéger l'Imperium, un comble.

L'exemple le plus marquant est une importante bataille mêlant des Gardes Impériaux contre des morts-vivants, épaulés par des Soul Drinkers se battant au même endroit mais pour d'autres raisons, des Soeurs de Batailles purgeant le champ de bataille des zombies et des troupes de la Garde les accompagnant. Et lorsque les Soeurs voient les Marines, elles chargent en sachant que ce sont des hérétiques, sauf que les Gardes ayant été sauvés par les Soul Drinkers ne comprennent pas et décident de se battre avec les Marines contre l'autre régiment de Gardes épaulant les Soeurs. Le tout en ayant les zombies toujours actifs au milieu. Un beau bordel bien marrant.


Du côté des Soul Drinkers, Sarpedon n'a de cesse de se remettre en question. Il sait que son Chapitre a chuté à cause de son arrogance, ils en paient le prix fort. Les mutations se de plus en plus importantes et mortelles, le Chapitre sait qu'il n'a plus que deux années maximum avant que tous ne soient tombés à cause de cette malédiction. Sarpedon sait que son statut de chef n'est pas totalement légitime, il n'est qu'un Archiviste alors que d'autres sont des Capitaines vétérans nettement plus expérimentés que lui. Sauf qu'il arrive à garder le Chapitre soudé grâce à une lueur d'espoir, l'objectif de sa mission dans ce roman :

Spoiler:
Il souhaite aller dans une base secrète du Mechanicum faisant auparavant des études sur les gènes et les mutations. Il pense qu'il pourrait y trouver un remède pour sauver son Chapitre. Sachant que c'est aussi le lieu de "naissance" de Teturact quelques années plus tôt, à cause d'une intervention des Soul Drinkers alors toujours loyaux. Je vous laisse imaginer ce qui va se passer lors que les Space Marines vont débarquer dans la zone du laboratoire...


Bref, le scénario est riche et palpitant.


- Style et écriture : 3/5

Correct sans être extraordinaire. Les combats sont nettement mieux construits que dans le tome précédent, ainsi que les liaisons entre les divers personnages.

- Intérêt fluffique : 4/5

L'autre gros point fort du roman, une multitude d'informations !

Sur les Soul Drinkers:

Ils se considèrent réellement libres et uniquement répondant à l'Empereur lui même, ou même s'ils comprennent qu'il n'est qu'un "cadavre sur un trône" ils sont au moins fidèles à Ses idées. Ils estiment que l'Imperium est corrompu et est le berceau du Chaos. Ils ont une vision très lucide, ils voient bien les liens entre les hérétiques, les démons, le chaos et l'avidité des humains et du système répressif qu'est l'Imperium, source de tous les maux.

Le Chapitre souffre de mutations, ils ne sont plus aveuglés comme dans le premier tome et savent que c'est une corruption, dont ils sont les seuls responsables. De nombreux Marines périssent sous ses effets. L'avenir entier des Soul Drinkers est incertain.

On en apprend un peu plus sur Sarpedon lui même, dans le premier tome l'auteur parlait de ses pouvoirs psychiques mais ils n'étaient pas très développés. Ici on nous dit qu'il est un puissant Psyker mais d'une forme rare: il peut émettre mais pas recevoir. De plus son pouvoir est très particulier, il peut inspirer la peur à ses ennemis, trouver leurs faiblesses et ainsi leur faire baisser la garde. Il appel ce principe "Hell". Il doit constamment s'adapter à son adversaire pour trouver ce qui pourrait lui faire peur, ce qui est parfois difficile à cerner...

Il y a même une petite information sur la structure des Space Marines descendant de Dorn: leurs gènes sont si purs que leurs glandes Betcher ne se développent pas (celles qui font que la salive des Marines est acide). Sauf que maintenant que les Soul Drinkers sont corrompus, leurs glandes sont actives. Preuve qu'ils ne sont plus des descendants des Imperial Fists pour l'Inquisition.
Spoiler:
Pour infos, à la fin du tome il ne reste plus que 450 Frères de Bataille encore vivants. Le Chapitre se réduit petit à petit mais grâce à l'agent mutagène rapporté les mutations sont considérablement ralenties. De plus, ils commencent à recruter des humains, tous sortis du système impérial, des renégats mais pas des disciples du Chaos (ils doivent servir l'Empereur après tout). Ils en ont 300 mais savent que la plupart mourront lors des divers tests pour devenir Space Marines (sans parler des gènes Soul Drinkers mutés qui leurs seront implantés). Cela sauvera-t-il le Chapitre dans l'avenir ? La réponse est dans les prochains tomes...

L'Inquisition justement, elle est pas mal abordée. Dans l'introduction on assiste à la destruction d'archives dans la grande bibliothèque de Terra par un commando envoyé par l'Ordo Hereticus. Ils se fichent de perdre des siècles de fichiers administratifs et militaires (certaines croisades ou haut faits d'armes) du moment que toute trace des Soul Drinkers disparaissent. C'est radical.

Thaddeus à beau être un inquisiteur, avec tout le pouvoir que cela implique, il doit rendre des comptes à un Seigneur Inquisiteur: Kolgo. Celui-ci dispose d'une puissance encore plus considérable, il peut ordonner un Exterminatus sur n'importe quel planète, Excommunier un Chapitre de Space Marines, faire exécuter même un haut magos du Mechanicus et dirige pas moins de 300 inquisiteurs.

Sauf que le livre soulève le fait que même avec un tel pouvoir un Seigneur Inquisiteur ne peut pas faire n'importe quoi, il doit ménager ses alliés, éviter de froisser les egos et parfois limiter ses actions pour que tout ceci fonctionne correctement. Bref, comme il le dit lui même "c'est de la politique". C'est plutôt intéressant de voir cet aspect de l'Inquisition, on a l'habitude de voir des mecs sans scrupules prêts à tuer tout ce qui se trouve en travers de son chemin et terroriser le reste. Ici, Kolgo tout comme Thaddeus doivent user de subtilité et utiliser à bon escient les capacités qui leurs sont conférées par l'Ordo Hereticus.
Il parle également d'une certaine gestion des "priorités", les Soul Drinkers sont certes des renégats mais comme divers témoignages troublant indiquent qu'ils ne font quasiment pas de perte du côté de l'Imperium, l'Inquisition estime qu'ils ne sont alors pas une cible à privilégier. Thaddeus est alors freiné dans ses recherches. Le Seigneur Inquisiteur lui explique qu'il préfère détruire les démons (tel que Teturact) et gérer d'autres dangers bien plus importants concernant l'Imperium. Et puis les Soul Drinkers aident à leur façon en luttant contre le Chaos. Bref, l'Inquisition n'est pas si intransigeante que cela lorsque ça l'arrange...

Le livre regorge également d'informations sur d'autres aspects de l'Imperium, que ce soit une prestigieuse maison astropathique ou lors d'un petit passage sur la pénible et monotone vie d'un Consul croulant sous la paperasse d'une colonie productrice de denrées. Cette scène est d'ailleurs sympathique, ce fameux Consul est un personnage du premier tome ayant été recruté par l'ancien Inquisiteur traquant les Soul Drinkers. Sauf que celui-ci a raté son coup et pour se venger à condamner à mort quasiment tous ceux qu'il avait recruté, dont le consul. Et lorsque ce dernier, en sursis, parle avec Thaddeus venu l'interroger cela donne un dialogue plutôt croustillant.

Et bien sûr, les Soeurs de Batailles ont droit à quelques éléments. Je dois dire que cela fut une surprise de les croiser dans ce livre, je ne m'y attendais pas. Elles sont bien évidemment très portées sur la foi, je me vois obligé de citer une phrase d'une Soeur lorsque Thaddeus lui propose un verre d'alcool: "Le corps humain est le corps de l'Empereur, l'empoisonner serait un pêcher" ou comment casser l'ambiance Razz.

Il y a d'autres éléments mais je ne peux pas tout retenir ni vous l'écrire (surtout que j'écris déjà des gros pavés, je ne peux pas être encore plus exhaustif !).



- Appréciation personnelle : 4/ 5

Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup apprécié de roman. J'étais vraiment à fond dedans, chaque personnage, chaque péripétie est intéressante (sauf peut être les passages sur Teturact légèrement en deçà).

La quête des Soul Drinkers, luttant pour l'avenir de leur Chapitre, est prenante. Ils se savent condamnés, traqués par l'Imperium et les forces du Chaos. Mais ils ne faiblissent pas, ils reconnaissent leurs erreurs passés, en acceptent les conséquences et vont de l'avant en respectant leur nouveau credo.

Je pense avoir suffisamment détaillé les raisons qui m'ont faites aimé ce livre, je vais donc abréger ici ma "petite" critique. Ce deuxième tome est nettement au dessus du premier, j'espère que le reste de la sage sera du même niveau.



Total : 16/20

Le troisième tome traite de la confrontation avec les Crimson Fists, un des Chapitres issus des Imperial Fists. Des "frères" des Soul Drinkers quoi...

Je l'ai terminé, j'ai rédigé la critique. Je la posterai demain vers la même heure environ (histoire de vous laisser le temps digérer celle ci Wink).



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6585
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par - Ghost of Arkio - le Jeu 3 Oct 2013 - 8:51

Pavé certes, mais constructif Smile(et bien mis en page)

Je n'ai pas retrouvé la trace de ce Thaddeus, mais il est p.e. que cité parmi l'armada de persos secondaires dont Abnett entoure toujours ses histoires.
On a eu des sagas sur les fils de Sanguinius, de Vulkan, de Kurze, de Guilliman, .. mais au final pas encore sur Dorn: les Soul Drinkers sont les seuls s'en approchant, et d'une manière détournée, puisque les descendants de Dorn (les Soul Drinkers de la 2nd fondation sont sensés avoir combattu à l'origine sur Terra) sont le lien fluffique jusqu'au M41 et abordé de curieuse manière : mutants recrutant des parias de l'Imperium, version "gentils" des night lords?

Par contre je n'ai pas compris pour le recrutement : ... comment font-ils pour recruter des cultistes du Chaos à leur cause ?

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9547

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par BlooDrunk le Jeu 3 Oct 2013 - 9:45

Tu as mal compris Ghost: ils recrutent des renégats non-chaoteux, pas des cultistes. Des marginaux, criminels ou terroristes je suppose...

Superbe critique Nico. plusun 


Les Enfants du Vide.
Nous les entendons dans nos rêves. Nous les sentons dans notre sang.
Ils nous appellent... Et nous leurs répondrons!
La dernière heure approche... Le Jour du Jugement arrive...
Nul ne survivra à notre Ascension.

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 6972
Age : 34
Localisation : Ghosar Quintus

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par - Ghost of Arkio - le Jeu 3 Oct 2013 - 10:14

Nico a écrit:des renégats mais pas des disciples du Chaos
Oui, je fatigue là.. alors juste des renégats. Smile

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9547

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par Nico. le Jeu 3 Oct 2013 - 11:02

Oui ils recrutent des gens exclus de l'Imperium pour diverses raisons ou ayant tout simplement conscience de la "vérité" du dictât extrêmement autoritaire et répressif. C'est plus détaillé dans le tome 3.

version "gentils" des night lords?
C'est exactement ce à quoi me fait penser cette série, écrite 10ans avant celle d'ADB n'oublions pas. Tout comme les NL ils n'ont aucune allégeance au Chaos et sont des renégats. Sauf que ceux ci en profite pour causer la terreur et massacrer tout ce qui a le malheur de se trouver sur leur passage. Tandis que les SD restent tant bien que mal fidèles à l'humanité, à l'Empereur, et évitent donc le plus possible de causer des pertes inutiles dans les rangs de l'Imperium.

Il s'agit donc d'un schéma similaire mais côté "gentils" (entre gros guillemets).


Merci pour vos retours, encouragements et +1. Cela fait toujours plaisir d'avoir des avis sur le boulot que l'on fait. Smile


(contrairement aux dizaines de personnes qui viennent lire ce topic mais ne daignent même pas poster un com, oui bande de petits "lurkers", je vous VOIS ! Razz)



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6585
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par Nico. le Jeu 3 Oct 2013 - 23:45



==> CRIMSON TEARS <==

Autrefois de loyaux guerriers de l'Imperium, les Soul Drinkers ont été trahis, par ceux pour qui ils combattaient autrefois afin de les protéger, et on été déclarés hérétiques. Avec les forces du Chaos d'un côté et les Crimson Fists de l'autre, la seule solution pour ces Space Marines trompés est d'aller au combat.
Février 2005 • ISBN 9781844161607

Crimson Tears



"For Dorn, for the Emperor and for freedom !"


- Scénario et mise en scène : 4/5

Sarpedon, le Maître du Chapitre, essaie tant bien que mal de faire perdurer les Soul Drinkers. De nombreuses recrues sont venues renflouer les rangs et combler les pertes, sauf que certaines perturbent toujours notre Archiviste. Certains Soul Drinkers manquent à l'appel depuis la bataille finale du tome précédent.

Tellos en fait parti, c'est un des meilleurs guerriers du Chapitre, un symbole, un meneur que beaucoup suivaient lorsque leurs officiers furent tués. Sauf que Tellos est le Marine le plus touché par les mutations et est maintenant porté disparu. Sarpedon a des remords, il sait qu'il est responsable des mutations et du sort de Tellos. Il souhaite le retrouver, même si cela doit mobiliser une partie du Chapitre au lieu de le laisser panser ses plaies et se reconstituer. C'est une question d'honneur et de devoir entre guerriers.

Les informations qu'ils ont les amènent sur une planète troublée par une insurrection d'hérétiques et des rumeurs de présence Xenos. Des Soul Drinkers ont été aperçus massacrant les soldats de la Garde.

Sauf que des Crimson Fists en ont également été témoins. Ce Chapitre issu de la Seconde Fondation a aussi le sang de Dorn dans ses veines et estime que les Soul Drinkers sont un affront à la pureté de leurs gênes. 100 Marines sont alors détachés sur la planète afin de les traquer et de les détruire.


Côté personnages nous avons toujours les Soul Drinkers comme principaux, sauf que cette fois Sarpedon laisse la plupart du temps sa place à d'autres Marines. Et principalement des Scouts, ces nouvelles recrues portant l'avenir du Chapitre sur leurs épaules. De quoi découvrir de nouveaux personnages. La moitié restante du Chapitre est envoyée sur la planète, soit 200 Space Marines.

Pour les Crimson Fists il s'agit donc d'un Capitaine et de 100 Marines, nous n'avons que quelques autres noms (un Chapelain, un Archiviste) et c'est à peu près tout.

La Garde Impériale dispose d'un rôle sous la personne d'un Seigneur Général malheureusement plutôt classique. Il est l'archétype du général cool, qui prend soin de ses hommes, qui doit sa position à une longue carrière sur le terrain et qui n'hésite pas à aller en première ligne pour se battre.

Le dernier camp est celui des Xénos: des Eldars Noirs et leur Prince pirate.


Tout ceci apporte quelques péripéties intéressantes comme la rivalité entre deux Chapitres de fils de Dorn se haïssant chacun à sa façon: les uns sont considérés comme des traîtres et des renégats, alors que les autres sont accusés d'être aveugles à l'emprise malsaine de l'Imperium sur les humains.

La chose la plus originale reste l'alliance peu habituelle entre des Space Marines (Soul Drinkers) et d'Eldars Noirs luttant contre le même ennemi: la Garde Impériale et les Crimson Fists. C'est plutôt fun, chaque camp n'est pas très à l'aise avec l'autre et sait pertinemment qu'il doit s'attendre à une trahison. La seule question est quand surviendra-t-elle ?

De plus cette alliance apporte des questionnements moraux entre les Marines. Ils acceptent le fait d'être des renégats pour l'Imperium, d'être parfois obligés à en tuer des soldats mais l'idée de se battre sous la tutelle de Xénos, des Eldars Noirs tortionnaires en plus, en gêne certains. À un moment un Scout refuse de tuer des Gardes approchant, il estime ne pas être là pour tuer des innocents se battant contre le Chaos. Cet ajout de la morale de certains Space Marines est certes peu développée mais toute de même intéressante.

Sauf que dans l'ensemble, le scénario reste tout même plutôt convenu. Il souffre de la comparaison avec son prédécesseur, dommage.

- Style et écriture : 3/5

Correct même si de nombreuses répétitions de "Space Marines/Chaos Marines" pas loin de 4 fois en 1 page...

- Intérêt fluffique : 4/5

Toujours le plus important point de cette série: le Fluff.

Les Soul Drinkers sont toujours en train de mener leur petite guerrilla entre l'Imperium et le Chaos. On voit qu'ils galèrent à assurer une avenir prometteur à leur Chapitre. Le manque de logistique et de recrutement le faisant défaut. Malgré l'arrivée de sang neuf, ces hommes recrutés un peu partout et strictement triés. Ce sont des rebelles, des rejetés de l'Imperium (pour cause de Psyker ou mutation) mais qui vouent une haine farouche envers le Chaos également.

Sauf que former des Scouts c'est un long processus et les pertes au combat ne sont pas remplacées instantanément. Les escouades se vident de plus en plus, il y a régulièrement des regroupements de plusieurs pour en former une nouvelle. Le manque d'officiers ou de sous officiers vétérans et compétents se fait sentir. Ils ne disposent plus beaucoup d'escouades d'assaut, ce qui est un gros handicap quand on sait que le domaine de prédilection des Soul Drinkers sont les assauts rapides, précis et bien préparés.

En parlant des Scouts, on suit la formations de ces nouvelles recrues et le style de combat propre à ces unités légères. Leurs armures sont moins importantes, ils peuvent donc se déplacer plus rapidement et sans se faire repérer. Ils sont souvent utilisés dans ce but. Même s'ils font la remarque qu'ils manquent d'expérience et surtout qu'ils n'ont pas reçus encore toutes les transplantations d'organes pour devenir de vrais Marines à part entière. Certains passages d'infiltration sont cool.

Ils forment également de nouveaux Archivistes/Psykers. D'ailleurs le pouvoir "Hell" de Sarpedon est un peu plus étoffé, on savait qu'il cherchait les points faibles des ennemis, leurs peurs. Maintenant on sait qu'il créer des illusions pour provoquer ou suggérer ces peurs. Par exemple contre les Crimson Fists il "invoque" un multitude de faux démons, cela ne fait bien sur pas peur aux Marines mais les déstabilise quelques secondes. Exactement ce qu'il faut pour permettre aux Soul Drinkers, qui eux sont entraînés à reconnaître les hallucinations, de prendre l'avantage. C'est plutôt pas mal.

Ce qui perturbe surtout le Chapitre, ce sont surtout ces fameux Soul Drinkers, Tellos en tête, ne se battant plus avant eux. On constate au fur et à mesure du roman que cette descente mentale causée par les mutations est un sérieux problème. Ils deviennent fous, avides de sang et de combats. Des mini World Eaters en plus violets quoi.

Et Tellos à la fin est totalement convertit à la cause d'un petit Dieu qui aime faire mumuse avec des crânes et du sang...

Ce qui fait de lui le premier Soul Drinkers officiellement Chaotique.
Il y a aussi comme je le disais la remise en cause par certains des buts et façons de procéder du Chapitre, on amorce quelques dissensions qui vont surement éclater dans les prochains tomes. Tous n'ont pas la même vision que Sarpedon dont les décisions commences à être discutées.


Niveau fluff les Crimson Fists sont très peu abordés. On apprend que cela se déroule après la chute de leur Forteresse Monastère sur Rynn et que le Chapitre est au plus mal au niveau des effectifs. C'est à peu près tout ce que l'on apprend sur eux.

Pour la Garde il n'y rien de particulier à retenir malheureusement (hormis le nom de régiments exotiques). Idem pour les Eldars Noirs pas trop exploités. Ils sont bien évidemment des tortionnaires, ici ils sont des Pirates faisant office de mercenaires particulièrement cruels. Ah et comme par hasard ils veulent utiliser ce monde et les âmes des morts au combat pour invoquer une porte Warp et devenir Ultra Puissant. La base quoi...

- Appréciation personnelle : 3/ 5

Toujours agréable à lire pour les Soul Drinkers et les apports fluffiques sur eux, ce tome est bon mais en dessous du précédent (qui était vraiment bien, je dois le rappeler). La sous exploitation des Crimson Fists m'a déçu, je voulais de bons gros apports fluffiques sur eux.

Il se lit rapidement, facilement et est agréable. Même si je reste sur ma faim.

Total : 14/20

C'est ainsi que ce termine le premier cycle de la Sage des Soul Drinkers. Du nom de Rédemption, ce premier cycle aborde principalement la lutte pour la survie du Chapitre, la tentative de justification de leurs actes et la recherche d'un avenir.

Le prochain cycle de trois romans porte le nom d'Annihilation. A mon avis les Soul Drinkers ne vont pas faire les malins bien longtemps...

On verra ça dans les prochaines critiques. Elles seront faites dans plusieurs jours, je me suis accordé une petite pause de 24h et je vais d'abord lire le tome 27 de l'HH avant d'entamer le second cycle des Soul Drinkers. Smile


Dernière édition par Nico. le Jeu 3 Oct 2013 - 23:57, édité 1 fois



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6585
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par Vlad le Jeu 3 Oct 2013 - 23:57

Merci beaucoup pour ton retour sur le premier cycle Nico, ça me donne quand même furieusement envie de lire ces bouquins !

plusun pour la peine !



Vlad
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2938
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par - Ghost of Arkio - le Ven 4 Oct 2013 - 14:53

...l'emprise malsaine de l'Imperium sur les humains...
Ha-ha.. exact

Mais c'est un peu le moteur de l'originalité de cette série j'ai l'impression = créer des situations improbables où les démarcations bougent dans tous les sens: Ce serait bien qu'il exploite aussi ce principe avec des personnages de tous les camps.

Merci encore pour le feuilleton.  Smile

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9547

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par Falkus Kibre le Sam 5 Oct 2013 - 2:20

Merci pour les retours.
+1 pour chaque post ^^

Falkus Kibre
Scout
Scout

Messages : 69
Age : 25
Localisation : ariege, France

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par Nico. le Jeu 10 Oct 2013 - 3:40



==> CHAPTER WAR <==

Déclarés excummuniés de l'Adeptus Astartes des années auparavant. Menés par l'héroïc Sarpedon, les Soul Drinkers sont prêts à tout pour revenir dans les bonnes grâces de l'Imperium. Lorsque la planète de Vanqualis tombe sous l'attaque de peaux vertes, les Soul Drinkers répondent. Sarpedon y voit une chance de prouver leur loyauté. Mais des factions internes au Chapitre font face au brave leader, désirant emprunter une autre voie, celle menant vers le Chaos. Les choses se compliquent lorsque le Chapitre des Howling Griffons arrive sur Vanqualis également, et Sarpedon doit affronter des ennemis sur trois fronts. La survie, le destin de Vanqualis et du Chapitre lui même sont les enjeux de ce roman.
Avril 2007 • ISBN 9780857871787

CHAPTER WAR



" They are both traitors and brothers "


- Scénario et mise en scène : 4/5

Les Soul Drinkers sont des renégats depuis de nombreuses décennies désormais, ils suivent leur propre voie. La plupart des recrues sont maintenant aptes à devenir des Space Marines. Et bien sûr, ils manquent de matos pour tourner à plein régime. D'ailleurs, une des raisons évoquées pour aller sur la planète de ce livre est toute simple: ils ont besoin d'essence pour faire tourner leur immense Space Hulk. Rassurez vous ce n'est pas l'uniquement raison, elle est même mineure, mais c'est marrant que pour une fois dans une roman ils parlent d'aller remettre un peu de carburant dans leur vaisseau Razz.

L'histoire se déroule donc sur une planète en proie à une invasion massive d'Orks. Si Sarpedon décide d'aller sur cette planète, c'est pour empêcher qu'elle soit rasée par les Xenos. Le point important, et que ne manque pas de rappeler Sarpedon, est que cette planète est dirigée par une vieille famille n'étant pas vraiment pour l'Imperium. C'est une planète loin de son influence et qui a acheté une certaine indépendance vis à vis des dirigeants de Terra. C'est justement cette indépendance qui incite le Soul Drinkers à venir les aider, ils se sentent liés par ce même sentiment.

La planète envoie une appel au secours, sauf que pour les raisons que je viens de citer elle ne reçoit pas beaucoup de renforts. Juste un régiment de la Légion Pénale, envoyé pour mourir.

Heureusement les Soul Drinkers débarquent et sont accueillis comme des sauveurs.

Sauf que ce ne sont pas les seuls Astartes à venir dans le coin. Les Howling Griffons, des descendants des Ultramarines, viennent aussi dans les parages. Mais ils sont ici pour une toute autre raison, ils viennent détruire des adorateurs d'une étrange relique nommée le Black Chalice. Et ils ne sont pas seuls. Sur leur vaisseau se trouve un certain Thaddeus, inquisiteur de l'Ordo Hereticus (tome 2 pour ceux qui ont la mémoire très courte).

Ceci est en gros l'intrigue de départ, et évidemment il va se passer des choses non prévues par Sarpedon.

Ici les quelques tensions internes visibles dans le tome précédents atteignent leur paroxysme. Le jugement du Maître de Chapitre est remis en cause par Eumenes, une des nouvelles recrues du tome précédent. Il est devenu un Sergent Space Marine extrêmement doué mais qui ne tient plus sa langue. Il n'hésite pas à critiquer ouvertement son supérieur. Il estime que l'Imperium et ses habitants doivent être écrasés, ils sont faibles, corrompus et ne méritent pas de vivre.

Je vous passe les détails, mais une fois sur le terrain les hommes de Sarpedon sont trahis par ceux d'Eumenes. En fait la quasi totalité des nouvelles recrues (scouts ou anciens scouts) se sont ralliées au Sergent pour faire un putsch. Ils étaient pour la plupart en orbite sur le Space Hulk, ils tuent alors les "loyalistes" et prennent possession du vaisseau pour bombarder les troupes au sol (cela vous rappelle une certaine bataille de l'HH ?).

Les Soul Drinkers sont désormais divisés en deux camps, les "loyalistes" et les "renégats". Le livre s'appelle Chapter War, c'est le nom donné à la première guerre civile du Chapitre lors du tome 1.

Sauf qu'en plus d'avoir à se battre entre eux, ils doivent toujours faire face aux Orks, aux Gardes Impériaux et aux Howling Griffons. Bref, c'est un peu une situation tendue pour Sarpedon et les Soul Drinkers.


De son côté Thaddeus est venu ici retrouver les Soul. Il est avec les Howling Griffons mais ils ne s'entendent pas très bien, ils se fichent de son statut d'Inquisiteur et ne pensent qu'à leur mission. Etant donné que l'objectif de l'Inquisiteur interfère avec celui des Marines, ceux ci l'empêchent de débarquer et le mettent sous surveillance. Mais Thaddeus n'est pas sans ressources, il tue un Astartes (à contre coeur tout de même) et s'échappe.

Il rejoint Sarpedon et lui explique qu'il est ici pour enquêter sur la Black Chalice et non pas pour éliminer le Chapitre. Il y a aussi une histoire de complot comme quoi les Soul Drinkers se font mener en bateau par quelqu'un, leur présence sur cette planète n'est pas un hasard. Quelqu'un dirige le Chapitre dans l'ombre, et ce n'est ni Sarpedon ni Eumenes. Thaddeus se fait tuer juste après par le capitaine des Howling.


Il y a plusieurs affrontements entre tous les camps, au final les Griffons se font latter, les gardes se font hacher et les Orks perdent leur chef. Quant à Eumenes, après avoir été le nouveau Maître de Chapitre quelques temps, il se fait tuer par Sarpedon.

Je passe très vite sur tous ces événements pour ne garder que l'essentiel. À la fin du livre il ne reste qu'environ 300 Soul Drinkers.


Et pendant toutes ces péripéties, le Chapelain Iktinos (le seul restant du Chapitre) accomplit des oeuvres parallèles. Il cherche des reliques sur la planète, fait en sorte d'influencer Sarpedon quant à la marche à suivre. Ce n'est pas une surprise quand à la fin il est réfugié dans une sanctuaire seul et parle d'accomplir la volonté de son "Maître". Une entité pas très bienveillante...


Il se passe beaucoup de choses dans ce livre, mais il est très - trop - court, ce qui veut dire que chaque élément est abordé et conclu très rapidement. Il n'y a pas vraiment la place de bien développer les choses (il y en a peut-être trop ? Entre toutes ces factions et personnages, je n'ai même pas parlé de la mini histoire sur les aristocrates de la planète). Dommage.

- Style et écriture : 3/5

Correct, sans plus.

- Intérêt fluffique : 4/5

Encore des éléments sur les Soul Drinkers.

Sarpedon est de plus en plus tourmenté par ses décisions et l'échec constaté de celles-ci. Son Chapitre se déchire, même ses proches ne sont pas toujours d'accord avec lui. Il a du mal à voir l'avenir des Soul Drinkers et la rébellion n'arrange rien du tout.

De plus la politique de recrutement, symbole de la survie du Chapitre, amène l'effet inverse: la destruction en interne des Soul Drinkers. Quasiment tous les nouveaux se rebellent ainsi que certains vétérans. Même si la plupart rentrent dans les rangs à la fin, des centaines de Marines sont perdus inutilement.

D'ailleurs il est marrant de voir qu'au sein même de cette rébellion il existe des tensions voir contre-rébellion. Par exemple un archiviste prévient Sarpedon du bombardement imminent, ce qui permet de sauver plein de SD "loyaux". Eumenes lui demande une explication, l'archiviste répond que ok ils ne veulent plus suivre Sarpedon mais que tout de même par respect il est inutile de les tuer, il suffit de partir avec le vaisseau et de suivre leur propre voie. Eumenes le fait exécuter par des scouts. Ce passage est révélateur de la différence entre les vrais Soul Drinkers, les vétérans, les anciens. Les vrais Space Marines comme le dit Sarpedon. Et les nouveaux, formés différemment avec les moyens du bord et surtout sans endoctrinement Impérial. Ils sont plus à même de se tourner vers le Chaos. Il existe d'autre exemples de prise de position des quelques vétérans renégats pour tenter de sauver leurs anciens frères malgré le fait qu'ils les aient trahis (un comble !).

Plein de petites touches et d'apports permettent à l'histoire d'avoir de bons moments.

Le Chapelain a également une particularité, depuis quelques années il recueille les Marines ayant perdus leurs officiers au combat. N'ayant pas de chefs, ils obéissent au Chapelain. Celui-ci les forme aux prières et en fait des troupes d'élite implacables. Sauf qu'ils ne répondent qu'à lui, et lui seul...


Côté Inquisition, des petits ajouts grâce à la présence de Thaddeus. Celui-ci à beau être un Inquisiteur, il n'hésite pas à s'allier aux Soul Drinkers pour poursuivre son propre but. D'ailleurs il est dans une position délicate. Après avoir foutu un beau bordel entre le Mechanicum et l'Inquisition dans le tome 2 et laissé partir les SD, il est en solo sur ce coup. Il a de nombreux ennemis.

Il est intéressant de voir à quel point la relation Astartes/Inquisition peut être tendue. Les Griffons ne respectent pas du tout son statut, ils ont acceptés de l'avoir sur leur vaisseau mais ne veulent pas du tout changer leur mission ni écouter Thaddeus. Il tente de leur rappeler qu'ils sont tributaires des lois de l'Empereur et que l'Inquisition est là pour la faire respecter. Donc théoriquement les Inquisiteurs sont au dessus des Space Marines. Ils lui disent que sa petite croix en I de l’inquisition ne lui est d'aucun secours contre eux. Il n'a aucune autorité légitime.

Cela change pas mal de l'habituelle relation de crainte/respect que l'on lit d'habitude.

De plus, il n'hésite pas à combattre et tuer un Marines loyal pour arriver à ses fins.

Il nous informe aussi que si l'Inquisition en a après les Soul Drinkers ce n'est pas parce qu'ils sont corrompus par le Chaos ou une quelconque race Xenos. Non, en fait ils font peur à l'Inquisition et aux Seigneurs de Terra parce que ce sont des Spaces Marines ayant rompu avec la doctrine de l'Imperium. Ils ont une arme trop dangereuse pour qu'on l'on n'agisse pas: une libre pensée.


Quant aux Howling Griffons ils sont TRÈS têtus. Ils obéissent à un certain code d'honneur. Ils prêtent régulièrement des serments avant de partir en mission et doivent les respecter s'ils veulent revenir. Il est expliqué que certains Marines ne sont pas revenus vers le Chapitre depuis des décennies parce qu’ils n'ont toujours pas réussi à honorer leur serment. Et ils sont très rancuniers, dès qu'un affront est fait à leur Chapitre ils le notent et veillent à le régler tôt ou tard. De vrais Nains quoi. Et comme ils sont des héritiers du Grand Bleu (Guilli Guilli), ils sont aussi pas mal à cheval sur le Codex...


L'autre point fluffique du livre est la présence d'une Légion Pénale. Trop peu illustrée dans les romans, elle a une petite place ici. Se sont des anciens gardes impériaux délinquants, assassins ou simplement ayant "failli" à leur devoir. Par exemple leur commandant est un noble, ancien général d'un prestigieux régiment ayant affronté les forces du Chaos sous les ordres de l'Inquisition. Sauf qu'après la bataille, cette dernière a ordonnée de les regrouper dans le désert... pour les bombarder depuis l'orbite. Et oui, il ne faut pas avoir trop côtoyé le Chaos, cela peut être contagieux. Autant tuer tout le monde afin d'éviter toute propagation. Sauf que ce général a refusé, et au lieu d'être exécuté pour trahison il fut envoyé dans ce régiment pour souffrir encore plus. Les membres de cette Légion Pénale ne sont ici que pour mourir, rien d'autre.

Sauf que lorsque les Soul Drinkers arrivent sur la planète et tuent les Orks, ils sauvent par la même occasion les Gardes. Malgré la révélation comme quoi ils ne sont plus au service de l'Imperium (et la vision de mutations), le général estime qu'il ne l'est pas vraiment non plus et qu'il est redevable aux Marines. Encore une fois on voit bien que les Soul Drinkers sont peut être classés comme renégats mais s'attirent la sympathie de ceux luttant à leurs côtés.



Bref, je pourrai continuer mais je crois que j'ai déjà trop écrit. La partie Fluff est toujours aussi conséquente.

- Appréciation personnelle : 3/ 5

Une histoire sympathique, plus de profondeur sur les Soul Drinkers, leur commandant et leur situation désespérée. Diverses factions peu illustrées ailleurs (les Griffons et la Légion Pénale). Un gros apport fluffique.

J'ai apprécié ce roman, je ne comprends pas sa note de 3,5/10 que j'ai vu sur un site Anglais. J'avais un gros a priori à cause de cela et j'ai été agréablement surpris.

Après il souffre de sa taille réduite, du fait que tout n'est pas suffisamment développé (genre la rébellion arrivant beaucoup trop vite et de façon prévisible), le rôle mineur de Thaddeus et d'autres éléments. Un bon roman mais pas plus.

Total : 14/20


Il ne reste plus que 300 Soul Drinkers, le Chapelain magouille dans son coin et la place de Sarpedon n'est pas totalement assurée. La suite s'annonce intéressante. Prochain livre, Hellforged.

Smile


Ps: Il est très tard, je me relirai demain, excusez les fautes éventuelles.



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6585
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par - Ghost of Arkio - le Jeu 10 Oct 2013 - 7:38

Merci pour le feuilleton et t'inquiète pas pour les fautes, tu as un ange gardien Wink

Une fois de plus, Counter appui là où ça fait mal et n'épargne pas les SD (programme de recrutement autonome raté et cute vers le Chaos hors du giron même épineux de l'Imperium), ce qui présage le début de la fin pour les SD mais aussi du fait que Tzeentch les suit toujours de près.

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9547

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par Nico. le Sam 12 Oct 2013 - 1:26


==> HELLFORGED <==

Les Spaces Marines sont les champions de l'Humatiné, leur loyauté envers l'Empereur n'est plus à prouver. Lorsqu'un Chapitre tombe en disgrace, l'Imperium n'arrête jamais d'en chasser les membres pour les exterminer. Le Chapitre disgracié des Soul Drinkers essait de  semer ses poursuivants dans une région désolée de l'espace, mais Sarpedon et ses frères de bataille vont rapidement se retrouver à se battre pour leur vie contre des ennemis sans pitiés - les Nécrons.  
Avril 2009 • ISBN 9781844166916

HELLFORGED



"We won't fight forever"


- Scénario et mise en scène : 3/5

Les Soul Drinkers veulent aller dans une région oubliée de l'Espace pour souffler un peu mais manque de bol une expédition du Mechanicus va au même endroit pour l'explorer. Ces derniers reconnaissent les renégats et décident alors de les traquer.

Les Soul Drinkers sont toujours en manque de carburant, leur vaisseau est endommagé par les tirs du Mechanicus et ils n'ont plus que 250 Marines. Ils sont affaiblis et doivent se poser sur une planète dans l'espoir d'y trouver du ravitaillement.

Sauf qu'une fois débarqués, ils explorent une immense cité totalement vide. Il n'y a personne, il n'y a pas de traces de combats ni d'évacuations. C'est juste comme si toute la population avait disparue d'un coup.

Le Mechanicus fait le même constat en scannant des planètes alentours, tout à disparu et il ne reste que d'étranges traces de Xenos non répertoriés.

Vous vous doutez bien de ce qu'il va se passer, surtout si vous avez lu le synopsis que j'ai posté juste avant: la raison de cette soudaine disparition de toute une population est causée par de viles êtres mécaniques.

Le Magos en chef de l'expédition montre à ses collègues la vidéo d'une Soeur de Bataille lors de la chute du Sanctuaire 101, où elles se font toutes exterminées. Puis annonce qu'ils ont à affronter les Nécrons.

De leur côté, les SD, après s'être fait attaqués par des scarabées mécaniques, changent de planète et trouvent une ville encore habitée. Il s'agit de la dernière cité d'un empire humain non affilié à l'Imperium (il n'en a jamais entendu parler), dont la reine accueille les Space Marines. Ceux-ci décident de s'allier avec ces humains pour lutter contre l'envahisseur.

Le livre n'est qu'une succession de combats contre les Nécrons et avec très peu de rebondissements ou d'histoires parallèles captivantes. C'est une sorte de La Chute de Damnos où il faut remplacer la neige par du sable.

Heureusement les derniers chapitres apportent leurs lots d’événements intéressants. Les Soul Drinkers osent une trêve avec le Mechanicus pour s'unir contre cet ennemi implacable. Malgré les tensions existantes, ils ne peuvent survivre qu'en utilisant les capacités à trouver le meneur Nécron du Mechanicus et la force d'attaque des Space Marines. Sarpedon et tous ses Marines restants, accompagnés du Mechanicus, vont attaquer le Seigneur Nécron. Pendant ce temps leur Chapelain et ses acolytes (dont j'ai parlé dans la critique précédente) font un dernier carré avec les survivants de l'empire humain.

Bien sûr les SD triomphent, sauf que fidèles à eux mêmes les membres du Mechanicus les trahissent. En sortant du tombeau du Seigneur Nécron les Soul Drinkers se retrouvent face à la 3ème compagnie complète ainsi que la moitié de la 1ère compagnie des Imperial Fists. Ils sont menés par le capitaine Darnath Lysander. Celui-ci annonce que tous les Soul Drinkers doivent se rendre ou mourir. Sarpedon sait qu'il ne peut gagner, il affronte Lysander en duel par principe mais perd.

Le livre se termine par les Imperial Fists capturant les 100 derniers Soul Drinkers pour les emmener vers leur vaisseau-forteresse Phalanx.

- Style et écriture : 3/5

Comme d'habitude avec Counter, c'est correct mais sans plus.

- Intérêt fluffique : 3/5

Il s'agit du livre apportant le moins de données fluffiques de la série. La faute à cette succession de combats sans grand intérêts.

Les Soul Drinkers sont de plus en plus perturbés par l'état actuel de décrépitude du Chapitre. Sarpedon est miné par le poids de la culpabilité, il estime que le sort du Chapitre lui incombe, qu'il est le seul responsable de l'impasse dans laquelle les Soul Drinkers se trouvent.

La Seconde Guerre Civile du Chapitre a laissé des traces, la perte de tous les Scouts (sauf un, un psyker pyromane) met fin au rêve d'une reconstruction du Chapitre. Les Soul Drinkers n'ont aucun avenir.

De son côté, le Chapelain continue de vénérer un "Maître" dont nous ne connaissons pas le nom, ni la nature, et endoctrine toujours plus profondément ses acolytes. Il n'agit que dans son intérêt, et celui-ci est contraire à la vision de Sarpedon. Il ne cesse de dire qu'il agit pour le "futur", mais nous n'avons pas plus d'informations. Sauf qu'il semble vouer une admiration particulière aux écrits du fameux Daenyathos, le légendaire Philosophe-Soldat des Soul Drinkers dont les écrits sont souvent cités depuis le début de la série et avant chaque début de chapitre des deux derniers romans.


Il est à noter que la présence de cet empire humain indépendant apporte quelques dialogues sympathiques entre Sarpedon et la reine. Celui-ci explique que l'Imperium est corrompu et qu'il ne souhaite pas qu'il vienne ici pour asservir ces planètes. Son interlocutrice lui fait également remarquer qu'il aurait pu débarquer et prendre en force le carburant au lieu de les aider en échange. Il rétorque que c'est une question d'honneur, les Soul Drinkers ne sont pas des conquérants, des meurtriers ou des voleurs.

Ils ont beau être des renégats, ils ont toujours un certain respect envers les humains contrairement aux Chaotiques.

Sur le Mechanicus il n'y a rien de fluffique à apprendre et les Imperial Fists non plus étant donné qu'ils n'arrivent qu'à la fin.

- Appréciation personnelle : 3/ 5

Un roman moyen, peu captivant et très avare en fluff sur les Soul Drinkers. On sent vraiment que c'est une grosse transition vers le dernier tome: Phalanx.

Le défaut du livre est que la présence du Mechanicus n'apporte rien (hormis une habituelle trahison) et que les Nécrons ne sont pas une race propre à bavarder (c'était en 2009, avant la nouvelle version).

La fin est juste un gros "cliffhanger". Je suis bien content de ne pas avoir à attendre 3 ans comme les lecteurs de l'époque.

Total : 12/20


Hellforged est le tome qui m'a le moins intéressé. Mais avant de lire Phalanx, la conclusion de cette saga, je vais lire la Novella sortie en édition ultra limitée en 2010 du nom de Daenyathos (réédité en 2013 en même temps que les nouveaux omnibus). Rien que le titre annonce que les apports fluffiques risquent d'être nombreux, enfin une apparition de cette fameuse légende du Chapitre ?

On verra ça demain ... Wink



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6585
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par - Ghost of Arkio - le Sam 12 Oct 2013 - 10:30

Merci encore pour ton initiative,
Personne ne pourra jamais tout acheter ou lire et tu fais profiter aux francophiles l'essentiel de cette série qui ne sera jamais traduite.

Une question: leur vaisseau est un space Hulk, et je pensais que les hulks se promenaient au gré des aléas du warp (?) donc comment font-ils pour réapparaître au dessus d'une planète à volonté?

Sinon, c'est p.e. un élément intéressant qu'on ne voit plus si souvent dans les romans: les 1/2 dissidences de l'Imperium et ces fameux royaumes indépendants comme Abnett nous en donne dans Gaunt (Verghast). Avec une vision de l'humanité moins monochrome et xenofacho, mettant en scène des alliances improbables.

Il doit bien y avoir le moyen de respecter le fluff sans tomber dans le benetton à la "babylon V" Smile
Mais comment réagit la Reine de ce royaume indépendant à la trahison des SD et l'arrivée des Fists?


Dernière édition par - Ghost of Arkio - le Sam 12 Oct 2013 - 12:55, édité 1 fois

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9547

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par Nico. le Sam 12 Oct 2013 - 11:36

Ghost a écrit:Merci encore pour ton initiative,
Personne ne pourra jamais tout acheter ou lire et tu fais profiter aux francophiles l'essentiel de cette série qui ne sera jamais traduite.
C'est précisemment le but de ce dossier, partager l'histoire de ce Chapitre aux Francophones. Je n'ai pas trouvé de critiques VF des livres sur tout le web (parfois 1 ou 2 livres en quelques lignes mais jamais toute la série). De plus, le Lexicanum n'a pas de page Fr des Soul Drinkers (une honte !).

ne question: leur vaisseau est un space Hulk, et je pensais que les hulks se promenaient au gré des aléas du warp (?) donc comment font-ils pour réapparaître au dessus d'une planète à volonté?
Leur Space Hulk est un amalgame de plusieurs vaisseaux de toutes origines ayant fusionnés, mais ils arrivent tout de même à le diriger grâce à leur Techmarine très compétent (formé sur Mars et tout et tout).

Sinon, c'est p.e. un élément intéressant qu'on ne voit plus si souvent dans les romans: les 1/2 dissidences de l'Imperium et ces fameux royaumes indépendants comme Abnett nous en donne dans Gaunt (Verghast). Avec une vision de l'humanité moins monochrome et xenofacho, mettant en scène des alliances improbables.
Oui c'est le point le plus intéressant fluffiquement du roman, un empire non membres de l'Imperium et qui semble être plus sympathique. La reine par exemple estime devoir mériter le droit de commander ses sujets, même si pour cela elle doit mourir. D'ailleurs ils ont une culture très particulière de la mort, ils recherchent tous une "bonne mort". Elle explique qu'un grand héros peu mourir d'une mauvaise mort (une chute ou un truc banal), il sera alors abandonné dans le désert sans cérémonie. Alors qu'un simple citoyen faisant quelque chose d'exceptionnel en mourant (tuer un grand ennemi, sauver plein de gens, etc.) aura des funérailles prestigieuses et sera commémoré.

Mais comment réagit la Reine de ce royaume indépendant à la trahison des SD et l'arrivée des Fists ?
Euh... elle ne réagit pas étant donné qu'elle est morte. D'ailleurs, ironie, celle qui prêche pendant tout le livre l'héroïsme, de mourir face aux ennemis en défendant son royaume, et qui souhaite aller au combat pour lutter avec son peuple. Ben, quand des dépeceurs Nécrons attaquent le palais et s'amusent avec la peau de tout le monde, dès qu'ils commencent à la taillader elle se tir une balle dans la tête pour ne pas souffrir. Une mauvaise mort. Razz

Quand les Fists arrivent, les SD sont sur une autre planète déjà vidée de ses habitants (j'ai oublié de le préciser dans la critique), alors que les derniers membres de l'empire humain se battent sur une autre avec le Chapelain. Et il ne reste pas beaucoup de survivants.

Smile



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6585
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par - Ghost of Arkio - le Sam 12 Oct 2013 - 12:56

Houlà, mais tu veux dire alors que les SD faits prisonniers par les Fists sont seulement les "loyalistes" de Sarpedon?
Le groupe du Chapelain corrompu et le Space Hulk s'en sont donc tirés?

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9547

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par BlooDrunk le Sam 12 Oct 2013 - 13:07

Superbe, comme l'a dit Ghost grand merci à toi de te donner la peine, cette série vaut vraiment le détour, rien que pour tout ce fluff et cette mise en situation de renégats si atypiques, chose rare dans le background 40k.


Les Enfants du Vide.
Nous les entendons dans nos rêves. Nous les sentons dans notre sang.
Ils nous appellent... Et nous leurs répondrons!
La dernière heure approche... Le Jour du Jugement arrive...
Nul ne survivra à notre Ascension.

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 6972
Age : 34
Localisation : Ghosar Quintus

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par Nico. le Sam 12 Oct 2013 - 13:38

- Ghost of Arkio - a écrit:Houlà, mais tu veux dire alors que les SD faits prisonniers par les Fists sont seulement les "loyalistes" de Sarpedon?
Le groupe du Chapelain corrompu et le Space Hulk s'en sont donc tirés?
Cela reste un peu flou tant que je n'ai pas commencé Phalanx (chose que je vais faire après t'avoir répondu).

Le Capitaine Imperial Fists dit que le Chapelain et ses acolytes seront tués si Sarpedon ne dépose pas les armes. Mais on ne sait pas concrètement ce qu'ils deviennent.

Pour le Space Hulk, il est complètement vidé de tous les SD lors de l'attaque sur le Seigneur Nécron. Les IF le surveillent de près avec leur flotte de combat (et de toute façon il n'a plus de carburant).

A la fin du livre on sait juste que Sarpedon + les 100 derniers SD sont arrêtés par les IF, et que le Chapelain et sa dizaine d'acolytes survivants sont sur une autre planète à ce moment là.



Je suis bien content de voir que leur histoire vous intéresse autant et que mon petit feuilleton vous captive Very Happy .

Aller hop, j'ai l'ultime volet à lire...



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6585
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par Corax le Sam 12 Oct 2013 - 15:00

C'est clair que c'est super intéressant comme Saga, c'est juste trop dommage pour les Francophiles .

Je ne te remercierais jamais assez pour toutes ces sympathiques critiques.

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 38
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par Illuminati le Sam 12 Oct 2013 - 17:44

Un super topic qui rend un bel hommage à cette super série !
Elle fait d'ailleurs partie de la liste de mes prochains "must read"
Bravo Wink


Vil xenos omniscient

Illuminati
Space Marine
Space Marine

Messages : 273
Age : 43
Localisation : Quelque part dans la Bibliothèque Interdite

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par Nico. le Dim 13 Oct 2013 - 1:08


==> DAENYATHOS <==

Pendant des millénaires les écrits du Chapelain Daenyatos ont été la force guidant les Soul Drinkers, For millennia, the writings of Chaplain Daenyathos have been the guiding force behind the Soul Drinkers, sa sagesse les renforçant. Mais un sombre secret sommeille au coeur du Catechisms Martial de Daenyathos, un cancer qui pervertira les Soum Drinkers et les mènera vers la damnation ultime.  De l'Âge de l'Apostasie à sa mystérieuse disparition, voici l'histoire de la vie du Philosophe-Soldat, de son ascension... et de sa tragique chute.
Août 2010 • ISBN 9781849704625

DAENYATHOS



"Brothers, rejoice, for we have already won"


Avant de commencer je rappelle que ce livre est une Novella de 128 pages sortie à la base en 2010 entre Hellforged et Phalanx, en édition ultra limitée (1000 exemplaires). Elle sert de prélude au dernier tome de la série, et surtout éclaire pas mal de choses sur l'histoire du Chapitre.

- Scénario et mise en scène : 5/5

L'histoire suit intégralement le fameux Daenyathos dont on nous rabâche les exploits et les écrits depuis le tout premier tome. Elle se déroule en M36, soit plusieurs milliers d'années avant les événements que nous connaissons, nous n'y retrouvons donc aucun personnage de la série du M41. Le livre est divisé en 6 parties, chacune retraçant un moment différent de la vie de Daenyathos.

Partie 1:

Daenyathos est un simple sergent des Soul Drinkers. Le Chapitre prend part à l'attaque sur Terra lors de l'Âge de l'Apostasie pour déloger et tuer l'hérétique et Cardinal Vandire. Les Soul Drinkers sont aidés par les Fire Hawks (future Légion des Damnés...) et des Black Templars en orbite. C'est l'occasion de présenter le personnage et de mettre quelques combats. Daenyathos rencontre un soldat de la Garde, Fidelion, un héros n'ayant peur de rien. Celui-ci explique que fuir la mort est pire que mourir.

Partie 2:

Désormais Capitaine, il contemple la fin d'un monde condamné à l'Exterminatus. Il discute avec un Inquisiteur nommé Kayede justifiant cette pratique extrême, tuer toute une population pour quelques hérétiques, comme le seul moyen de lutter contre le pire ennemi de l'humanité: les hommes. Ils sont faibles et doivent être encadrés par des personnes supérieures, telles que les Inquisiteurs et les Astartes.

Partie 3:

Notre héros souhaite devenir un apprenti Chapelain. Pour se faire, il doit passer une épreuve typique du Chapitre: aller dans le vaisseau Scintillating Death, autrefois perdu dans le Warp, où errent les fantômes d'anciens Soul Drinkers. Ceux ci demandent qu'il leur prouve sa motivation à entrer dans cette voie. Daenyathos répond qu'il doit montrer l'exemple à ses frères pour qu'il ne faillissent pas comme eux mêmes l'ont fait (les fantômes), il les accuse d'avoir connus la peur. La peur d'être mort sans qu'ils aient accompli leur mission.

Une fois de retour il annonce au réclusiarque qu'il souhaite écrire un texte sur le Chapitre et ainsi transmettre aux générations futures comment les Soul Drinkers doivent se battre.

Partie 4:

Il est Chapelain et a terminé son "Catechisms Martial", le fameux livre dont on entend parler tout le temps depuis le premier tome de la série. Son supérieur le réclusiarque lui dit qu'il l'a lu et qu'il est stupéfait par le talent de Daenyathos à retranscrire parfaitement le style de combat des Soul Drinkers. Mais est troublé par un passage où Daeyathos parle des habitants de l'Imperium comme du bétail. Justifiant ceci par le fait que les Astartes leurs sont supérieurs en tous points et que ce sont eux qui doivent gérer l'Imperium. Le réclusiarque lui rétorque que c'est une erreur, qu'il ne peut pas assimiler les humains à du bétail indigne de gouverner, il prend l'exemple des Hauts Seigneurs de Terra, ce sont des hommes mais ils commandent aux Astartes. Selon lui cette partie du texte peut être sujette à une mauvaise interprétation et amener les lecteurs, Space Marines, à se croire profondément supérieurs et à dénigrer les simples hommes.

Daenyathos s'excuse et dit qu'il va changer ce passage. Puis la discussion revient à l'objectif de leur mission, trouver et tuer un disciple de Vandire. La crise de l'Apostasie n'est pas terminée, même si son principal architecte est mort il a fait des émules qui contaminent de nombreux mondes. Notre héros donne une information au réclusiarque sur la localisation l'ennemi: Croivas Ascenian.

Malheureusement le réclusiarque s'y fait tuer et Daenyathos prend son poste. Désormais chef des Chapelains il fait un brillant cortège funéraire à son prédécesseur, puis une fois seul révèle au lecteur qu'il est l'instigateur de cette mort. Le réclusiarque ayant des doutes quant à son livre, Daenyathos a préféré le faire éliminer.

Partie 5:

Après plusieurs décennies de traque, Daenyathos a retrouvé Ascenian mais est tombé dans un piège. Il est prisonnier, attaché sur un chaise et disséqué vivant par son ravisseur. Ce dernier capture de nombreux Astartes depuis des années pour comprendre leur fonctionnement et en acquérir un certain pouvoir. Par une ruse Daenyathos arrive à le faire s'approcher et le mord jusqu'à la mort.

Il est retrouvé sauf par des Soul Drinkers, mais les tortures infligées lui ont coûté sa capacité à se servir de ses bras et de ses jambes.

Partie 6:

Les autres Chapelains amènent Daenyathos dans le vaisseau fantôme où l'un d'entre eux annonce qu'il a retrouvé l'unique Dreadgnouht du Chapitre. Ils mettent le corps du mourant dedans.

Daenyathos est dans un dreadnought, il explique à ses Chapelains qu'ils doivent continuer de diffuser ses paroles et son "Catechisms Martial" à tout le Chapitre. Livre où se trouve de nombreuses références à la supériorité des Astartes ainsi que des Soul Drinkers eux même (ils sont soit disant meilleurs que les autres Space Marines) et des pistes sur la corruption de l'Imperium.

Il souhaite être amené en cachette quelque part, sur une planète isolée (celle où se termine Hellforged...). Il doit passer pour mort afin qu'au fil du temps on oublie sa personne physique pour ne garder que sa pensée, sa légende, ses écrits.

Il indique que cela prendra du temps, peut être des millénaires, avant que ses idées ne soient complètement ancrées dans l'esprit des Soul Drinkers, mais tôt ou tard il seront corrompus. Leur arrogance et leur fierté sera telle qu'ils seront irrémédiablement amenés à se retourner contre l'Imperium...


- Style et écriture : 3/5

Ben Counter est fidèle à lui même, correct.

- Intérêt fluffique : 5/5

Bien évidemment il y a de gros apports Fluffiques sur Daeyenthos dont on ne connaissait pas grand chose sur son parcours au sein du Chapitre. On savait qu'il était en quelque sorte l'âme du Chapitre, que ses écrits étaient vénérés et le credo officiel des Soul Drinkers. Il est même l'inventeur de leur cri de guerre "Cold and Fast" (je n'ai plus la phrase exacte mais c'était en gros "Froid comme une lame et Rapide comme une balle", la technique de combat des SD étant la rapidité).

Ce livre apporte juste tout le reste sur ce personnage, on suit son ascension et la façon dont il va amener à long terme le Chapitre vers la damnation.

On apprend même que son fameux titre de Philosophe-Soldat était un grade spécial rien que pour lui. Il ne répondait plus qu'au Maître du Chapitre en personne. Maître qui s'appelait Argurath à l'époque pour infos (cela peut intéresser des gens, on ne sait jamais).

L'auteur reparle même de la fameuse particularité des Soul Drinkers à boire des morceaux de cerveaux de leurs ennemis pour s'en octroyer les souvenirs. On n'en avait pas entendu parler depuis le premier tome, ce qui est fort dommage vu l'originalité de la chose. En fait, cela fonctionne grâce à un organe spécial dans leur intestin: l'omophagea. Il absorbe la mémoire.

Le Chapitre a une pratique différant des autres Astartes, leurs Scouts n'ont pas un rôle d'éclaireurs. Ils sont en fait chaperonnés par un vétéran Soul Drinkers, ils doivent le suivre au combat et apprendre par l'action en observant.

Et j'ai déjà abordé la façon d'entrer dans la voie des Chapelains, par le biais d'un étrange test au milieu des fantômes d'anciens Soul Drinkers.

Au final ce livre est le plus intéressant pour qui veut connaître le secret des Soul Drinkers. Leur corruption est semée presque 5 000 ans avant qu'ils ne se rebellent.

- Appréciation personnelle : 4/ 5

J'ai vraiment accroché, c'est bien construit et chaque partie amène un petit supplément dans la construction de la corruption de Daenyathos. C'est vraiment de grosses révélations, le mec que tous les personnages de la série vénèrent depuis 5 tomes est en fait le responsable de leurs malheurs. Il est l'instigateur de la rébellion des Soul Drinkers. Ni plus, ni moins.

Le problème est qu'il est trop court, 117 pages d'histoire, sans compter la pagination.

En revanche je trouve cela vraiment pas cool de la part de la BL de sortir quelque chose d'aussi important en format limité (surtout qu'en 2010 ce n'était pas aussi courant que maintenant). Les nombreux lecteurs ne l'ayant pas ne pouvaient pas avoir accès à ces révélations fluffiques extrêmement importants sur ce Chapitre. En plus, sa lecture est vraiment indispensable si on veut comprendre le dernier tome Phalanx.

Total : 17/20



Une très bonne histoire, très riche et très bien construite.

Demain, je conclurai cette Saga avec l'ultime volet: Phalanx. La fin de Soul Drinkers ou ultime rédemption ?





Nico.
Admin
Admin

Messages : 6585
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par - Ghost of Arkio - le Dim 13 Oct 2013 - 14:36

De grosses révélations en effet ! +1

Intéressant de plonger dans le passé des SD mais aussi de l'Imperium.
Sur la dernière illustration = 1 dreadnought.
Ils n'en ont plus qu'un seul déjà au M36? ... mais au M41 ?
et donc il serait toujours vivant et sur une planète déjà visitée dans la série??
Ce serait donc logiquement lui le maître caché du chapelain corrompu ?

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9547

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER] La saga des Soul Drinkers de Ben Counter - Critiques

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum