[LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par - Ghost of Arkio - le Lun 4 Nov 2013 - 0:39

Par cette nuit de pleine lune, à peine douze pour cent du potentiel des multiples systèmes optroniques embarqués dans son exo-armure lui étaient nécessaires pour obtenir une focalisation parfaite sur la ligne de crête.

Lorsque l'explosion pyroclastique survint, elle était trop éloignée pour constituer une menace, contrairement à l’IEM qui s’ensuivit neuf millisecondes plus tard, aveuglant définitivement ses senseurs et l’obligeant à retirer son heaume pour appréhender la menace…


PARTIE 1 - DANS LES TRANCHÉES
_______________________________________________

Les mains gantelées de Sipius agrippèrent son heaume, désactivant les clamps dans un bruit d’air dépressurisé et déconnectant les connexions neurales mortes. Arrachant son casque, il l'abattit rageusement devant lui sur la table de tir de la tour d’observation de la tranchée 1423-B1 en prenant une bouffée d'air. Il tenta ensuite de chasser de son esprit l’explosion de bruits blancs ayant suivi la rupture de l’IA de son armure, et laissa ses sens reprendre contact avec la réalité:
Le crépuscule, la pleine lune filant furtivement dans un ciel épais et tourmenté, et cette suite de crêtes boueuses battues par la pluie, les vents, torturé par le tonnerre de l’artillerie et les détonations des blindés, illuminée par les flash rugissant des mégabolters de titans au loin, zébrant partout le paysage labouré par les armées. Ce spectacle rappela curieusement à Sipius les vagues et l’océan démonté à quelques km, qui bloquaient toujours les renforts par mer depuis 10 jours.

Face à lui, l’explosion du missile artisanal acheva son travail de désolation: de la crête 1424-A1, ne restait plus qu’un paysage éventré parsemée de roches en fusion fumantes. Autour de lui, la tranchée 1423 s’éveilla fébrilement, sous les cris rageurs des 2 commissaires régimentaires et les sifflets de rassemblement, le claquement engourdis des bottes luttant contre la boue, la peur, la fatigue. Déjà, les pelotons prenaient place sur les tables de tir, se distribuant des réserves de munitions solides en fixant leur longue baïonnette dans un cliquetis de métal hésitant, sous les braillements monocordes du commissariat parlant du devoir, de la Gloire de l'Imperium et de la supériorité de la race humaine.

Sipius aurait dû ressentir leur fébrilité et leur désir de survivre, il aurait du ressentir leur terreur en face de la mort qui s'approchait, mais il avait vu cette scène tant de milliers de fois déjà, sur des milliers de mondes, et avait toujours survécu..

C’est alors qu’ils entendirent: derrière le bruit de l’explosion qui s'estompait, monta brusquement d’au-delà de la crête.. un horizon entier de beuglements bestiaux...

Sipius ne cilla pas, mais un silence de tombe envahit les tranchées. “...Pauvres gars..” songea Sipius, avant de redescendre calmement par l’écoutille du bunker mobile MKIV, survivant de la 1ère invasion. Il tomba immédiatement nez-à-nez avec un lieutenant tenant une liasse de papiers, un cierge, et des mots en travers de la gorge.
Sipius l'ignora et le dépassa en enjambant un technoadepte secoués de spasmes, puis se dirigea dans la pénombre vers la table des cartes où il s’assit, en libérant d'un coup de botte une chaise d’un autre cadavre secoué de tics du Mechanicus.

- "Je.. excusez-moi Monseigneur.."
Sipius entreprit de retirer seul les parties à présent inutiles de son armure-exo, puis tourna la tête vers le lieutenant. Les flash blancs des premiers obus traceurs jaillissaient à travers les hublots blindés, éclairant sporadiquement l’électrotatouage en forme de crâne barré du “I” de l’Inquisition ; illuminant aussi le désastre intérieur du bunker de cdt à présent encombré d'un désordre de technologie inutile.
- "Montrez-moi."
Le lieutenant étala ses cartes et y posa le cierge votif allumé :
- "Les.. les orks tentent de couper la retraite au général Korv en prenant notre vallon au sud de l’auto-bahn principale. Ils se sont déjà répandus dans de nombreux quartiers..mais nous n’avons aucune estimation. Nos dernières troupes évacuent avec une partie des ruchards, et nous rejoindront demain. En face de.. nous.. là, voilà: la ligne 1424, éventrée sur 600m; et là, c’est nous, avec le 42e basilic Tempest derrière, probablement leur cible. Si vous voulez rejoindre le QG du front, faites-le maintenant avant que la couverture aérienne ne soit impraticable. Une Walkyrie de liaison peut vous prendre dans 0.20 - Le pilote est un vétéran, et on dit qu’il porte chance..
- "Merci, lieutenant."
Mais le lieutenant sembla hésiter, comme s’attendant à être payé d’une phrase digne des livres d’histoire, digne de changer l’enfer en catéchisme à colorier, ou le persuader que sa mort prochaine sera indispensable à la victoire.
Sipius soupira.
- "Lieutenant.. Savez-vous ce que nous avons de plus cher ici bas?"
- "Le... devoir, monsieur ?"
- "Notre manière de mourir."
Sipius observa tranquillement le regard du lieutenant soudain hébété, allant nerveusement de la crête d’où grandissaient les rugissements, à l’électrotatouage sur son front.
- "Alors!, vous préférez mourir avec cet air de bovin médaillé? bombarder les orks à coup de formulaires disciplinaires? ou pr.."

Un impact massif interrompit brutalement leur échange et les jeta tous les 2 à terre. La structure entière du bunker de cdt trembla, et l'impact fit exploser les hublots d’armaglass d’une coudée d’épaisseur. Du mobilier et des débris volèrent dans toute la pièce tandis que le plafond s’affaissait, couvrant l’Inquisiteur et le Ltn de débris. Dans la poussière qui envahit aussitôt la pénombre du bunker prêt à céder, Sipius releva le lieutenant qui saignait par les 2 oreilles, et fronça les sourcils en comprenant soudain...

- "Au tarmac, lieutenant!"
- "Oui.. oui! Suivez-moi !"

Ils passèrent encore 10 minutes à s’extirper de la cohue créée par les 1ers bombardements ennemis, tandis que les beuglements bestiaux se rapprochaient comme un tzunami de cauchemar, soulevant et faisant vibrer l’air.. Le roulement de basse des basilics brisa soudain leur tempo hypnotique, déchaînant l’enfer avec une note régulière et presque rassurante.

Sipius et le Ltn coururent encore plusieurs minutes dans des tranchées latérales au milieu d'une foule de visages enfouis sous leur masque à gaz, leur gabardines beiges, et accompagnés d'officiers le sabre au clair. Puis ils atteignirent enfin l’arrière de la ligne 1453 et un tarmac préfabriqué à moitié en flammes, où trônait miraculeusement une walkyrie dont les moteurs chauffaient encore.
Sipius vint jusqu’à hauteur du pilote aidant au chargement et semblait davantage guider le lieutenant que l’inverse.

- "Vous allez au front!?"
Le pilote, sa visière de combat baissée, ressemblait à un gros insecte de métal.
- "J'l'ai jamais quitté..! C’est vous le code cardinal pour Korv?!"
- "Moi et mon assistant là! cria-il en désignant le lieutenant qui saignait à présent par le nez. - Il m’a dit que vous portiez chance !"
La visière teintée sembla considérer le tatouage inquisitorial, renvoyant son propre reflet au milieu des geysers d’explosions du bombardement ork envahissant la position - "..Ouais… ça, c’était jusqu’à aujourd’hui..! Allez, on dégage de c’trou !!"

Laissant le pilote grimper au cockpit, Sipius tira le lieutenant à ½ sonné dans le compartiment passager surchargé, où ils parvinrent à se sangler entre 2 caisses et 4 soldats, sous le regard méfiant et crispé des autres passagers, militaires ou administratifs.

La walkyrie décolla brusquement, le bruit de sa motrice dominant bientôt tous les autres, et accéléra en sens inverse de l’assaut imminent. Sipius risqua un œil par le hublot sur la position 1453, et au-delà vers la crête. Son regard s’assombrit, puis revint se poser sur le lieutenant.
Ce dernier paraissait toujours sonné, mais comme sur le point d'exploser. Ils se toisèrent sans un mot pendant une minute, secoués sans pitié par la carlingue de l’appareil. Sipius soupira.
- "Vous seriez mort d’une manière particulièrement stupide."
- "V.. vous avez fait de moi un déserteur..!!"
- "Si c’était le cas vous seriez déjà mort. Et vous auriez emmené ce regard particulièrement stupide devant l’Empereur."
Après une pause, Sipius prit quelque chose dans sa veste et lui jeta. Interloqué, le lieutenant regarda l’objet: une broche en forme de “I“ barré d'un..
- "..en vertus de Son Office et des 7.. (nouvelles secousses).. et mrdr, etc. l’Inquisition réquisitionne-votre-âme-à-son-service, In Nomine Imperator!"

Le lieutenant ouvrit des yeux ronds, de même que les autres passagers qui n’avaient rien perdu de l’échange.
Dehors, un escadron de lightnings les dépassa en trombe, laissant dans son sillage un trou d’air salué par les jurons des passagers et du réseau com-interne.
Sipius les ignora tous et décrocha un set pour écouter les transmissions cabine.

- “Wulk1 à OP wulk1 à OP - 3e taxi vers delta-orago. Demande confirmation couloir de vol. à vous.
- …(ssdsdf) Wulk(fdykffff) ..ci OP, prenez (bjjb..) répète (ghjjjgh) l’est. 2 grps d’hostil(...) harcèl(jjj..)
-”5/5 OP, je répète couloir b1 ouvert par l’est. b1 par l’est. Prévenez la flack et tous les maniaques de la gâchette sur b1 d’aller chasser les rats. Terminé.”


La walkyrie changea soudain de cap et plongea vers le sol à présent illuminé par les explosions d’artillerie et les lignes traçantes de la DCA impériale. Une alerte se mit soudain à rugir et la Walkyrie replongea dans une série d’embardées qui plaqua tous les passagers sur leurs sangles. Des tirs transpercèrent le compartiment dans un feu d'artifices d’étincelles. Sipius vit un homme crier dans la demi-obscurité, puis contempla avec un détachement clinique le soldat sanglé à sa gauche, la tête réduite de moitié, l'autre s'étalant sur sa gabardine beige. Les mouvements d’évasion de la walkyrie transformèrent le compartiment en une chute interminable. Personne ne réagit aux cris du blessé. 10 minutes plus tard, l’alarme se tue et personne ne criait plus. La radio interne crachota.

- “Pilote à passagers, descente dans 10. je répète descente dans 10. Je repars à vide dans 2. Non négociable. Terminé."
Sipius leva le micro de son setcom :
- ”Vous avez 2 dockers en moins, pilote.”
- “L’Empereur protège. Des feux?”
- “Seulement des courants d’air. Prévenez le QG, code epsilon-2. Faites dire.. Non. Ne prévenez personne.”
- “À vos ordres Inquisiteur”

Peu après, la walkyrie décrivit un nouveau virage vers l’est, et un faux levé de soleil envahit lentement la cabine. Sipius et le lieutenant se penchèrent par les hublots et la virent : La cité-ruche, la cité-falaise : Tempestora.
Comme un volcan veiné de coulées de lave, la partie émergée de Tempestora tournée vers les terres semblait être entrée en éruption. Parfois, on apercevait une de ses spires qui s’affaissait, des tours de 100km de haut s’écroulant comme des géants en feux. Aucune âme impériale, et encore moins un natif d’Armageddon, n’aurait pu rester insensible à ce spectacle.

- “Maudite 'peste verte.. nous allons tous être massacrés...”
Sipius le transperça du regard: - “Ce monde a survécu à bien pire, et survivra encore longtemps. Un peu de 'Foie', acolyte.” - “Et vous sous-estimez les orks, ils sont venus pour les raffineries et les usines mais sans main d’oeuvre. La saison de feux se rapproche et les ruches de Prime sont en ruine; les ruchards devraient rester où ils sont. “
- “Et trahir..!?”
- “Et survivre.”
- ”..au prix d-..”
- “-d’une victoire future quand le moment sera venu, acolyte. Nous partons au front. Je vous donnerais des occasions de me prouver votre Zèle envers le Trône.”

Les vibrations de la carlingue se firent plus violentes, marquant la réduction de vitesse de la walkyrie. Après un énième virage, l’appareil termina son approche, et finit par heurter lourdement son nouveau tarmac.
La portière glissa presque aussitôt, et tous se précipitèrent dehors sous une pluie battante, bousculés par du personnel-sol qui se jeta sur la cargaison sans leur prêter un regard.

En quelques secondes, Sipius et le lieutenant se retrouvèrent seuls au bord d’une terrasse aménagée sur le toit d’un centre de contrôle ferroviaire. Contemplant dans la nuit les feux de la guerre rongeant des quartiers proches en serrant leur gabardine beige, la pluie commença à laver le sang et qui les couvraient. La guerre illuminait la nuit malgré la pluie de plus en plus violente, et rien dans l’univers ne semblait pouvoir stopper les races de la galaxie dans leur soif de s'entre-tuer. Une vraie tempête côtière s’était apparemment levée, diminuant à peine les incendies plasmatiques ravageant les flancs de la ruche les dominant à présent sous son ombre énorme. En bas, de nombreux véhicules et troupes manœuvraient dans la gare défigurée par les bombardements. Observant un instant les manoeuvres, Sipius fronça à nouveau les sourcils. - "..mais-qu'est-ce-qu'ils font...”


Un officier d’intendance surgit alors le pistolet de service au poing au pas de course, à la tête d’une escouade de troupes de choc de la légion d’Acier :

- “Identité! Tout d'suite!!”
Sipius, visiblement blasé par ce genre de situation, tourna vers lui sa gabardine couverte de sang et lui planta sa rosette sous le nez.
- “Rendez-vous utile, amenez-moi immédiatement devant votre général.”


À suivre...
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
2000 mots, et la 1/2 du récit. Voilà ce qui arrive quand on ne commence pas par la fin, ça s'allonge, ça s'allonge..  
Je pense le dérouler en 2 parties et hors concours, bien sûr.

Je sais que j'aurais rien gagné, mais vous savez ce que c'est, quand on a une histoire dans la tête, après c'est toujours frustrant quand elle reste "inutilisée". Smile


Dernière édition par - Ghost of Arkio - le Lun 17 Nov 2014 - 0:18, édité 15 fois
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10494

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par BlooDrunk le Lun 4 Nov 2013 - 11:38

Légion d'Acier, Inquisition, Armageddon... Ambiance guerre de tranchés = Cocktail bien plaisant!

Et ton style est toujours aussi agréable, bravo! plusun 

La suite! Smile 


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 7954
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par - Ghost of Arkio - le Lun 4 Nov 2013 - 11:44

Thank you Wink
J'espère surtout que je me suis pas aventuré trop loin dans l'interprétation de la 3e guerre d'armageddon / Prime / Tempestora: Kurov (le général le + connu alors) ne pouvait quand-même pas être partout Smile

S'il y a des spécialiste d'Armageddon, qu'ils sortent les stylos rouge avant que je préfabrique la suite et la largue sur Tempestora en pleine tempête ! lol!
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10494

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par Corax le Lun 4 Nov 2013 - 14:00

Très bon texte, dommage que tu n'ai pu participer au concours. Vivement la suite.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par Magnus le Lun 4 Nov 2013 - 15:45

Excellent texte cher Ghost.
Malgré quelques fautes et , parfois de petit problème de compréhension , ce texte est très bon : détails techniques , fluffiques , persos bien dessinés ...

Bien dommage que tu sois hors concours car tu serai dans mon Top 3


———
"Pride,not flesh, is weak"
vulkan

"Quel mal pouvait bien causer l'étude et l'apprentissage ?"
magnus
avatar

Magnus
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2298
Age : 39
Localisation : Normandie , LE pays du Cidre ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par - Ghost of Arkio - le Lun 4 Nov 2013 - 17:43

Magnus a écrit:
Malgré quelques fautes ...
"J'étais sûr que vous diriez ça..!" lol!
Merci en tout cas pour les retours, et bien sûr je plaide coupable. Smile

C'est un bon entrainement en tout cas et j'espère avoir plus de temps la prochaine fois,
et les semaines prochaines pour faire sortir quelques histoires accumulés pendant ces derniers mois de 'boulot-pasletemps'.

Je pense qu'à force de lire du BL, ça donne toujours envie de boucher les trous du fluff ou d'y voyager, et pour ici un épisode qui m'a longtemps tourné dans la tête à cause de son manque de détails..
Je te promets un salamander dans la partie 2. Smile
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10494

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 6 Nov 2013 - 1:03

PARTIE 2 - À LA COUR DU GÉNÉRAL
_________________________________________________

Le central ferroviaire au sud de Tempestora était une sous-ruche à elle-seule. Premier bastion d’importance névralgique contrôlant l’axe entre les usines gorgées des trésors naturels des Désolations de Feu, et les cités de l'intérieur d'Armageddon Prime, l'énorme complexe était défendu par une forêt entière de Manticores, hydras et jusqu’à des emplacements de batteries ayant reçu des armes de titans tombés durant la 1ère invasion ork. Ses hectares de tunnels à rails triples larges de 10 mètres ainsi que son labyrinthe de docks souterrains étaient la fierté et le symbole de l’importance économique de Tempestora, dont la légende disait que ses fonderies d’armement brûlaient sans interruption depuis 10,000 ans.
Lorsque les murs de la cité falaise avaient cédés sous le raz-de-marée ork, le central ferroviaire était devenu le point de ralliement naturel pour des millions de réfugiés et de soldats battant en retraite. La panique avait fait plus de cadavres que les haches des barbares, jusqu’à ce que le Seigneur-Prévôt aidé d’officiers du commissariat aient repris la situation en main de manière brutale et efficace, en condamnant de larges pans de la cité afin que la Garde empêtrée puisse se regrouper, et se redéployer.
. . .
Le général Vassili Ivanov Tchouvrikorv, surnommé “Korv” en référence à l’alliage utilisé par Tempestora pour ses canons de Baneblades, retournait fiévreusement dans son esprit l'ensemble des données tactiques à sa disposition avec l’aide du serveur de la 339e légion d’Acier. La carte relief-holo de la ruche montée au centre du bassin de conférence était la principale source de lumière ici pour la petite troupe d’officiers et personnels techniques répartis en cercle derrière des rangées de tables et de pupitres. Cette carte était aussi leur principale source d’angoisse. Tous les regards étaient concentrés sur l’actualisation en cours des données tactiques sur les quartiers submergés par l’avancée ork. Et chaque bloc ou fonderie passant au rouge semblait étouffer un peu plus le cœur de ces défenseurs impuissants.
Un signal silencieux traversa la noosphère annexe, et tira le général de ses ruminements. Korv activa mentalement son code personnel et ouvrit la ligne vérifiée 2485 fois par le serveur traduisant les impulsions mentales en voix retranscrites de manière artificielle dans son setcom personnel.
- “Korv, j’écoute"
- “Nikolai. Il arrive."

Le général fit un effort pour ne pas se tourner vers le pupitre 4 à sa gauche, où se trouvait le colonel Ireemko responsable non officiel de son service de renseignement, et lui aussi connecté en mode hybride à la noosphère.
Korv tenta de garder le contrôle de sa respiration et baissa les yeux vers son pupitre. La pression des événements menaçait de précipiter une situation déjà au bord du désastre, et 3 fois aujourd’hui il avait du annuler un ordre epsilon d’évacuation générale. Il n'avait plus le luxe d'hésiter. -”Laissez-le venir.”
- “Vous êtes certain? Dans un moment aussi critique!?”
- “Laissez-le. Ils sont dans le même piège à rat politique que nous. Faites passer le mot, que personne n’intervienne.”

Comme s’il accompagnait ses paroles, un homme surgit du sas principal à l’autre bout du strategium, de l’autre coté de la bulle de silence bleuté psychoéléctrique protégeant la session tactique. Korv ne put s’empêcher d'étudier la figure qui s’avançait rapidement vers eux, suivie par l’escorte de troupes de choc de la légion d'Acier qui l’avait trouvé au tarmac. Son aspect extérieur semblait anodin: revêtu d’un uniforme standard de la légion, seul son tatouage frontal et une expression de juge-et-bourreau trahissaient sa nature véritable: un Inquisiteur, dont la main efface des populations et des planètes entières de l’histoire...

- “++++Données tactiques à 100% - Téléversement à tous les OP d’unités.++++”
Le serveur venait de lui redonnait la parole. Korv la reprit après un bref coup d’oeil à son pupitre de données.
- “Très bien. Nous entrons en phase finale. Veuillez verrouiller vos ordres et préparez-vous à rejoindre vos hommes. Tentez à nouveau la liaison avec l’Astartes et le Princeps Sullahton. Messieurs, le serveur vient de mettre à jour vos codes de transmission et vos réseaux tactiques. Nous avons très peu de temps et la nuit sera longue, Mais avec l’aide de l’Em..”
- “++++Protocole prioritaire engagé - Inquisiteur Herald Sipius, envoyé plénipotentiaire du Seigneur Inquisiteur Horst. Bienvenue dans la sphère de silence, Inquisiteur++++.”

Le général dut ravaler sa colère et contempler sa Némésis prendre le contrôle. Encore une fois, ni son accoutrement ni sa silhouette ne trahissaient son rang ; sans doute un chien de chasse fanatique employé par Horst pour ses assassinats politiques.. Korv remarqua aussi les éclaboussures de sang encore visibles sur sa gabardine beige trempée par la pluie, puis tomba sur 2 yeux glacés qui le fixaient directement.

----

Scipio fixait le général, essayant d’anticiper ses pensées. S’avançant au centre du bassin de conférence sous le regard d’une 30aine d’officiers de différentes armes et services, Scipio savourait surtout l’atmosphère fraîche et reposante de la bulle d’annulation psychique. Son voyage était passé de trop nombreuses fois près de ces phénomènes que les xenobiologistes avaient classé parmi les TPB - tempêtes psychiques biologiques, générées instinctivement par les millions d’orks chargeant au combat afin de littéralement "aplatir" la volonté de l'ennemi ; phénomène qui avait déjà fait des ravages considérables à Helsreach. Bien, au travail maintenant.

- “Général, j’espère que vous êtes conscient que l’Inquisition de l’Empereur-Dieu n'interrompe jamais d'opération militaire critique sans une bonne raison, et que malheureusement l’élimination des traîtres et des parjures ne peut souffrir aucun retard - votre maudit 'Van Strab m’en soit témoin.”
Après une pause, il reprit:
- “Vous savez ce que je suis venu chercher puisque vous avez tenter de m’en empêcher, voir de faire en sorte que je n’arrive jamais...”
Pour son mérite, le général ne cilla pas.
- “Vous devriez plutôt utiliser votre bataillon de bureaucrates et d'estafettes perdre les orks dans la jungle, où je devrais vous envoyer..”
La tension monta d’un cran, mais bien que plusieurs officiers commençaient à s’agiter, aucun d’eux n’intervint “(..très bien, Korv..)”.
- ”++++Communication entrante.+++-”

Une fontaine de grésillements statiques jaillit d'une table holo entre la carte relief et le pupître du général. Tous les regards convergèrent aussitôt vers elle.
- “-+++Adeptus Astartes XVIII - Bienvenue, Maître de Forge Elk’Rae.++++

Malgré la taille réduite de l'image holo, la silhouette du nouvel arrivant paraissait encore énorme, engoncée dans son armure MK8 lourdement modifiée et ornée de dragons enflammés. Le casque à la ceinture, les bras et les épaules couverts par un lourd manteau d'écailles, le visage du techmarine était comme l’obscurité percé par deux yeux rougeoyants. Ses traits étaient d'une noblesse inhumaine, encadré par de longues nattes épaisses et frusques tombant du coté gauche de son crâne, tandis que le droit restait rasé et orné d’une plaque de métal vert engravé de symboles ésotériques. Sous ses pupilles rouge sang descendaient sur ses pommettes une cascade de cicatrices qu’un observateur inattentif aurait pu attribuer à la guerre, mais qui à y regarder de plus près ressemblaient bien trop aux flammes sculptés sur son armure. Le salamander ne fit aucun préambule ni salut.

-”Général Korv. Les fils de Vulkan ont stoppé l’avancée de leurs troupes mécanisées vers les usines des docks et tous le secteur côtier est. Je confirme également la mise à jour du réseau tactique. Les capitaines Amar, Ber’kal, et Orros des Storm Giants ainsi que nous-même sommes prêts à manœuvrer comme il a été décidé.
Les yeux de braise se tournèrent ensuite vers l’Inquisiteur, comme un fauve découvrant son adversaire dans l’arène. “- ..Inquisiteur? Aurions-nous découvert des ennemis supplémentaires dans cette guerre..? Ou êtes-vous venu m’aider à reprendre les quartiers condamnés par le Commissariat, où des milliers d’innocents sont livrés en ce moment-même au massacre et à l’esclavage? “

-”Tous les morts n’ont pas la même valeur, Maître de forge (puis s'adressant à tous) ...et mon rôle ici n’est pas de vous demander de vous justifier, vous qui êtes prêts à vous jeter dans le bûcher qu’est devenu Tempestora. Ni de savoir, si vos choix vous apporteront la gloire ou donneront vos cadavres sans sépulture à piller aux orks alors que le gén. Kurov et le Com. Yarrick manquent cruellement d’effectifs! Non.. mon rôle à moi est de m’assurer que les mains qui dirigent cette guerre ne soient pas celles qui étrangleront demain leurs alliés.. “
- “Inquisiteur, il n’est p..”
- “SILEnce, général ! vous êtes parvenu à vous faire un nom pour la propagande mais personne n’est irremplaçable ..l’Inquisition n’oublie jamais! Maintenant, je vais être bref, puisque je m’adresse visiblement à une réunion de martyrs’.”

Sipius reprit sur un ton formel:
- “ Il y a 3 jours standard, le Kroozer ork nom de code Kappa-7945 a été le théâtre de l’abordage puis d'un accrochage qui a dégénéré entre 2 compagnies astartes chargées de l'opération et avant leur redéploiement au sol. Le capitaine Conrad des Iron Champions y a trouvé la mort sur le pont de commandement avec sa garde d’honneur. Bien que la compagnie adverse ait remis les corps à leurs frères après la destruction du kroozer, il semblerait que ce dernier ait été assassiné par le commandant de l’autre compagnie.. Les corps.. particulièrement celui du capitaine.. étaient mutilés à un tel point que la plupart des glandes progénoides ont été perdues. Les Irons sont furieux. Ils ont exigé officiellement la tête du coupable auprès du Haut Sénéchal Helbrecht en charge des opérations navales, qui a contacté le Haut-commandement d’Armageddon et l’Inquisition pour obtenir un procès. Inutile de vous dire que la situation est bien plus explosive là haut où les Irons sont 7 fois + nombreux que les Blood Angels dont les soutiens menacent de diviser la flotte astartes où les fils de Dorn sont surreprésentés; ce qui au final met en péril notre capacité à contrer un ennemi qui reste supérieur en nombre et en matériel.. “ Je suis venu réclamer la destitution de l’assassin, dont la compagnie a été redéployée ici, à Tempestora, il y a 2 jours..”

Un silence de mort était tombé sur le strategium à mesure que les explications de l’Inquisiteur s'imprégnaient les esprits. Certains visages montraient tantôt des signes d'effarement envers ce qui avait été hier rejetés comme de simples ragots, tandis que d’autres semblaient chercher impatiemment un signe de Korv pour intervenir.
- “..ALORs!” - OÙ SONT-ILs !! OÙ SOnt les BLOOD ANGELs! oÙ-est-TYCHO!!!

Sorti de ses gonds, Scipio ne remarqua pas tout de suite les regards écarquillés qui se rependaient dans l’assistance ... jusqu’à ce qu’il finisse par comprendre qu’ils regardaient tous quelque chose dans son dos.
Se retournant brusquement, Scipio ne put réprimer un sursaut :

Juste derrière lui, sur une table holo parallèle à celle du salamander, un buste en armure baroque entièrement noire était apparu silencieusement, comme surgi hors d'un voile invisible. Son crâne d'ivoire jauni orné de fer et d'argent penchait ses orbites mortes sur l’inquisiteur. À cet instant, il évoquait davantage un Dieu de la mort penché sur sa proie qu’un chapelain de l’Astartes assis en face de l’imagifer d'un Land Raider de cdt, quelque part au cœur de la cité en guerre.
Sur le bord de son gorgerin, on pouvait lire distinctement gravé à l’or brun en Haut gothic, l'évocation d’une légende, celle du confesseur d’un millier de crimes et de gloires sanglantes clamés par les fils de Baal au nom d’un Ange assassiné il y a 10,000 ans: "LEMARTES".

Scipio déglutit, et se méprisa immédiatement pour s’être laisser surprendre. Puis il regarda la figure assise du serveur bardée de câbles sur son trône de transe noosphèrique. Immobile. Muette.… “..il était là. Depuis le début.. il a tout entendu…” Scipio commença à bouger les lèvres, mais une voix de silex aux vibrations de basses augmentées par la grille vox de son heaume retentit à travers toute la salle.
- “..LE. Capitaine.. Erasmus.. TYCHO."
- “Je voudr.."
- “... Est aux Portes de la Mort."

La pièce relâcha cette fois une série de murmures et de souffles coupés. Korv passa sa main sur son visage, puis envoya quelques consignes sur un canal privé.
- “Le capitaine Tycho est .. mourrant ?” Il était rare qu’un chapelain de l’Astartes parle à visage découvert, et Scipio devait lutter contre ce regard vide immobile et fixé sur lui.
- “Beaucoup de Sang a coulé, aujourd’hui. Nombreux sont mes frères, et nos frères de Tempestora, qui ont donné leur vie pour que nous reprenions aux bêtes l’Usine Cathédrale.. Le Capitaine Tycho, a été grièvement blessé durant les combats..”

Scipio sentait la situation lui échapper ; il devait reprendre l’initiative.
-” En ce cas, je dois recueillir son témoignage sur l’incident avec les Iron Champions avant sa mort ; vous devez m’aider à rétablir l'ordre au sein de la flotte et …”
Un grondement lent retentit, saturant les graves. Scipio ne sut jamais si c'était un rire.
- “Venez à nous, Inquisiteur. Vous aurez les réponses que vous cherchez..”
- “Je pars sur le champ, et veuillez.. ”
Mais le buste de Lemartes disparaissait déjà hors du champ de l’imagifer.
- “..Général Korv. Nous attaquons. dans 2 heures..”

Puis il disparut. Le strategium sembla soudain reprendre son souffle et s’animer à nouveau. Le général Korv en profita immédiatement.
- “Bien, la séance est levée. Maître de forge, officiers de Tempestora, vous connaissez vos ordres. Tous à vos unités. Et que L’Empereur puisse nous revoir vainqueur au levé du soleil. Allez !”

Dans la précipitation qui suivit, Scipius, encore un peu déstabilisé, parvint à retenir le général.
- “Un instant! Vous aurez à vous expliquer après cette action. Vous avez pensé que protéger ces Blood Angels nous rendrait tous service mais vous avez tors !
- “Vous vous trompez sur eux, comme sur b.. ”
- “Me tromper?! Avez-vous le sens de l'Humour? Et qui a eu l’idée de ce coup de poker militaire? Je jurrais que ce sont eux qui vous ont tous convaincu de foncer dans la gueule de l’ennemi, comme à leur habitude; vous ne comprenez pas TOUS leurs buts ; Vous ne vous êtes jamais demandé par ex. pourquoi eux, les vainqueurs de la 1ère invasion, sont le seul chapitre à avoir envoyé une UNIQUE compagnie? et pourquoi celle-ci? dans quel…”
- “-Ils nous offrent la dernière chance de sauver nos foyers !! Vous pensez que les orks nous laisse le choix? Que Kurov et le Vieux auraient gaspillé le moindre renfort? Tempestora est bien trop excentrée! Leur 3e compagnie est venue sur NOTRE appel, et s’est saignée à blanc ici, pour Tempestora ! pour nous! C'est grâce à eux si nous ne sommes pas en train de fuir dans le désert sous leurs bombardiers!
Scipio avait remonté le bassin de conférence et vint se planter, les dents serrées, devant le général :
- “N’oubliez pas. N’oubliez pas que cette Guerre n’est ni celle des Blood Angels ni celle de Tempestora ; c’est celle de la survie de l’Imperium ; et vous devriez passer plus de temps à vous demandez pourquoi l’Empereur a confié à Mon Ordre Ses Pouvoirs et Sa Confiance.”

Scipio se détourna ensuite brutalement, et prit le chemin de la sortie en poussant les autres officiers. Un détail lui revint en mémoire et le fit s'arrêter. Se retournant, il interpella l’un d'entre eux.
- “Colonel Nikolai Ireemko. ” L'interpellé se figea.
- “Serveur : Par ordre spécial - Traité Epsilon, je détache le col. Ireemko de son commandement et l’envoi à la tête du 256e d’infanterie pénale reprendre la position 1423 que nous avons perdu au crépuscule.”
- "++++Clé vocale et génétique -.-.- Confirmé.++++"
(Ireemko jeta au général un appel muet) - “..mais la position est.. intenable...
- “Vous auriez du y réfléchir quand vous m’y avez envoyé. L’Empereur Protège. Exécution!”

Scipio planta sur place les deux officiers et marcha rapidement pour s’extraire du strategium. Il devait absolument trouver un moyen rapide de rejoindre le camp Blood Angel avant qu’ils ne lancent leur assaut, et espérait que son nouvel acolyte soit parvenu à se rendre utile...


Dernière édition par - Ghost of Arkio - le Lun 17 Nov 2014 - 0:19, édité 11 fois
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10494

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par Magnus le Mer 6 Nov 2013 - 2:05

Du très bon mon grand , continue !


———
"Pride,not flesh, is weak"
vulkan

"Quel mal pouvait bien causer l'étude et l'apprentissage ?"
magnus
avatar

Magnus
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2298
Age : 39
Localisation : Normandie , LE pays du Cidre ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par Abaddon le Mer 6 Nov 2013 - 4:02

Magnus a écrit:Malgré quelques fautes
cheers bravo 

d) Je ne suis plus là.





“Je suis l'Archi-ennemi, le Destructeur de Mondes. C'est par ma main que le faux Empereur sera déchu."
avatar

Abaddon
Primarque
Primarque

Messages : 4418
Age : 53
Localisation : Oeil de la Terreur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 6 Nov 2013 - 8:14

Pour les couleurs, j'ai eu un gros dilemme, car lorsque les dialogues sont plus nombreux et concernent plus de personnages, les couleurs sont plus variées et prennent donc + de place... et du coup j'espère que visuellement c'est trop la "fanfare"..
Différencier les personnages principaux avec des couleurs, je trouve ça + pratique pour les suive les dialogues, même s'il y a des limites of course..

Bref, bref, c'est plus 2 parties c'est 3 ^^
Mais je vous promets que ce sera la dernière. Smile

@"quelques fautes": damned! rire1

EDIT: je me rend compte que c'est "Imagifier" en anglais dans Betrayer (la caméra hololitique) mais ça faisait un peu anglicisme avec un I ;
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10494

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par Corax le Mer 6 Nov 2013 - 8:32

Franchement avec les couleurs pour les différents personnages, c'est plus lisible.

Continues comme cela, c'est très bien écris.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par BlooDrunk le Mer 6 Nov 2013 - 11:17

Oui bonne idée les couleurs.

Sinon c'est une suite un peu "lente", je veux dire beaucoup de dialogues et peu d'action. C'était pour moi moins agréable à lire que la Partie 1. Certaines de tes phrases sont trop longues, surtout quand elles sont surchargées en termes techniques ou éléments descriptifs... Je trouve que par moments ça alourdit trop l'ensemble.

L'intrigue à également du mal à décoller, j'imagine bien que ce passage "politico-militaire" était nécessaire à la suite de ton récit mais j'ai pas trouvé ça très passionnant. Au final on n'en sait pas beaucoup plus sur la situation et cet accrochage inter-Astartes m'a un peu surpris... je m'attendais à autre chose, plus orienté sur les combats au sol GI vs Ork. Mais je ne juge pas hâtivement et j'attends la suite pour me faire une opinion.


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 7954
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 6 Nov 2013 - 14:23

@lent: t'as vu hein? pas une goûte de sang versé, pas un coup de feu, tout dans la même pièce; bref, j'étais sûr que tu allais adorer! lol!

@altercation Astartes: J'avais envie de donner une raison solide à un inquisiteur de chercher des BA au milieu d'une bataille aussi cruciale que celle-là. Et je n'ai pas voulu recycler la sempiternelle menace d'excommunication pour vampirisme, qui n'aurait pas été suffisamment plausible dans le chaos des derniers mois d'Armageddon 3 avant la saison de feu.
Je ne pouvais pas non plus caser tous ces détails sur le pourquoi du comment + la rencontre finale avec les BA en une seule 2e partie; où alors il m'aurait fallu rétrécir tout ce qui concerne GI, armageddon3 et Tempestora à une simple toile de fond vague.

Je sais bien que l'action bien passe mieux à 40k que la "politique" :)mais je peux pas m'empêcher de m'amuser à imaginer + de profondeur et de décorum à des passages du fluff expédiés en 4 lignes, et qui dressera un décor + solide pour le 3. (où l'action sera de retour!)

J'espère que tu ne jugeras pas trop durement tout le reste si je me loupe avec la fin ! Wink
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10494

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par Magnus le Mer 6 Nov 2013 - 16:21

Moi je trouve cela très bien , ça équilibre parfaitement ta première partie.
Et pis de toute façon Blood il est nul , il y connait que dalle le khorneux Twisted Evil 


———
"Pride,not flesh, is weak"
vulkan

"Quel mal pouvait bien causer l'étude et l'apprentissage ?"
magnus
avatar

Magnus
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2298
Age : 39
Localisation : Normandie , LE pays du Cidre ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 6 Nov 2013 - 16:28

..d'un autre coté si je faisais du récit Blood Angel sans un goûte de sang.. Very Happy ce serait plus la peine d'être venu sur Armageddon. Je prend note pour la suite study 

Et pour ceux qui connaissent le fluff de Tempestora, (GI+Astartes) vous devriez avoir une idée de ce à quoi ça va ressembler...

Merci encore pour les retours! Smile
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10494

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par BlooDrunk le Mer 6 Nov 2013 - 17:30

Merci pour les explications, Wink  t'inquiète je ne juge pas à la va vite, ta suite me plaira à coup sur j'en doute pas!

Magnus a écrit:
Et pis de toute façon Blood il est nul , il y connait que dalle le khorneux Twisted Evil 
Rhaaaaaa! Vil sorcier en vue! KILL! MAIM! BURN! Razz 
Spoiler:


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 7954
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par - Ghost of Arkio - le Lun 11 Nov 2013 - 1:56

PARTIE 3 - LA CATHÉDRALE-USINE
______________________________________________________________________



- “C’est si grave que ça?!”
Le lieutenant avait du presque hurler par dessus les chants, et le vacarme de la motrice du train.
- “C’est pire encore..!”
Sipius luttait contre la nausée qui l’avait repris en retournant au milieu de la guerre. Son nouvel acolyte s’était finalement débrouillé pour trouver le moyen le plus simple et le plus rapide d’atteindre la position Blood Angel, au coeur de la Cathédrale-Usine : les trains. Ces convois rapides et réguliers échangeaient continuellement production et matières première avec le central ferroviaire depuis une éternité. Entretenus religieusement par un peuple entier de mécaniciens troglodytes, ils acheminaient à présent la Vengeance de la Légion d’Acier en hommes et véhicules.

Le wagon pressurisé de 8 mètres de large et haut de 2 étages, était rempli jusqu’à la gueule de Gardes en gabardines beiges et masques à gaz, baïonnette au canon et près à charger l’ennemi. Une partie se tassait sur les passerelles autour des Chimères fixées sol, et certains avaient entonné un hymne guerrier local en tapant de la crosse, avec l'assentiment passif des officiers: le moral était étonnamment haut. Tous savaient que le destin de leur ruche se jouerait cette nuit. Après que les orks aient submergé la cité dans leur raz de marée hurlant, seule la détermination et la férocité légendaire de l’Astartes avait accompli l’inimaginable. Bloquant une waaagh! d’un million d’orks dans un combat urbain autour des vastes quartiers usines dévastés, ils étaient parvenus à rallier les régiments déstabilisés et plus important que tout: ils leur avaient redonné l’espoir.
À présent ils étaient des milliers, impatients de massacrer les envahisseurs à peau verte ; prêts à toutes les sortes de morts et de miracles aux côtés des Astartes de l’Empereur.

Sipius connaissait ce phénomène, et l’avait vu des milliers de fois triompher de situations désespérées.. mais parfois aussi se terminer en massacre total.
Lui et son nouvel acolyte s’étaient isolés dans l’anti-chambre du cockpit de la motrice au second étage. Toujours engoncés dans leurs uniformes beiges de la légion d’acier, ils avaient pris le temps de récupérer des masques et cartouches d’air, indispensables dans l’environnement hautement pollué qui les attendaient. Sipius sourit intérieurement en regardant le lieutenant vérifier et re-vérifier un énorme fuseur fraîchement ‘confisqué’.
- “..vous n’avez pas vraiment répondu !”
- “hum...Aujourd’hui, le réseau de la flotte a rapporté des tirs navals entre la flotte des Iron Champions et le Blade of Vengeance, la barge des Blood Angels. ”
- “Ils n’ont plus d’orks à tuer?? Ils n’ont qu’à venir ici!”
- “Précisément! Les Iron Champions ont 7 compagnies et les Blood Angels une seule barge de bataille endommagée ! ..et le Blade of Vengeance devait effectuer un barrage d’artillerie ici, ce matin!”
- “..dites-moi que c’est pas vrai... “
- “SI ; ils veulent Tycho mort! Toute sa compagnie avec! Tempestora s’il le faut! La colère des fils de Dorn est légendaire!” “Dante a été averti, il a envoyé sa propre Barge, l’Inferno, vers Armageddon.” “Il n’a pas confiance en Helbrecht.” “Je dois absolument convaincre les Blood Angels de quitter Armageddon avant que la situation ne dégénère !”

Une sirène retentit et tous re-sanglèrent leur masque et vérifièrent leur équipement sous les invectives rageurs des officiers. Le crissement des freins hydrauliques s’accompagna presque aussitôt d’un ralentissement brutal, jusqu’à l’arrêt complet dans une bousculade de corps et de baïonnettes entrechoquées. Sipius et le Ltn sautèrent sur le toit d’une Chimère déjà encombrée de soldats, à temps pour voir le sas latéral s’ouvrir dans un grincement d’acier et de jets d’air comprimé. La Chimère surchargée rugit dans un grognement de fumée noire, puis fila tout droit dans le hall de débarquement.

Un débarquement aux allures de marée humaine : Le train long d’1 km dégorgeait un flot grouillant de troupes et de véhicules, au milieu desquels des officiers et commissaires debout sur leurs Tanks bataillaient avec les personnels de l’usine en robes grises pour sauver la cohésion de leur régiment. Par dessus tout, le vacarme était devenu assourdissant. Bien plus que dans les tranchés, les échos de tirs d’artillerie et d’explosions se mêlaient à présent à d’immenses grincements de métal et de respirations de machines. La chimère filait bon train et le Ltn avait briffé le pilote.
Alors qu’ils approchaient de la sortie du hall, le niveau sonore atteignit une échelle inhumaine, puis le hall s’ouvrit sur un spectacle digne des mythologies :

L’Ecclésiarchie écrasait les esprits par ses édifices et ceux des fabricators de Mars écrasaient les corps. La cathédrale-Usine de Tempestora, elle, était une apothéose hystérique aux 2 religions de l’Imperium.

La travée - si l’on pouvait encore parler de travée - qui s’ouvrait devant eux était tout simplement gigantesque. On distinguait à peine les ogives gothiques de ses murs. La voûte elle-même se perdait au delà d’un ciel entier de nuages toxiques. Une forêt de piliers larges comme des titans warhoud la soutenaient, taillés à l'effigie de la toute puissance des Saints de l’Eglise Impériale et du Dieu Machine. Mais leur regard ne se posaient plus sur les combattants : leurs bustes démesurés disparaissant derrière cette mer de brumes créée par des millénaires de pollution chimique et d’activité industrielle. Par endroits, on apercevait même des combats aériens et des explosions de DCA résonnant sous un ciel chargé d'éclairs et d’averse, reproduisant la tempête côtière qui se déchaînait hors des murs. Malgré son cadre, le rôle de ce lieu était évident: Partout grinçaient des machines, des chaînes de montage cliquetant, au milieu d'aqueducs de transports s'élançant entre les piliers dans toutes les directions. Étonnamment une grande partie semblait toujours en activité.

Sipius s'aperçût qu’il avait retenu son souffle lorsque la chimère entra dans un autre wagon de liaison, cette fois suspendu sous un rail dorsal. Après un klaxon bref et strident, la motrice partit en flèche et chacun s’accrocha comme il put dans l’espace confiné. Les 5 min. suivantes furent interminables ; ponctuées par les ricochets des balles, le grondement d’explosions et les montés, descentes et virages du rail dorsal, qui en disait long sur le tempérament des tempestoriens.

Décélération brutale / un cri “fonderies des Abysses” / un sas ouvert / lumière / bousculade. Sipius lutta pour garder l’équilibre, les sens saturés à la limite de la rupture. Quelqu’un cria, mais trop tard. Une ombre rouge passa à vitesse supersonique et deux tranchées de balles explosives soulevèrent un geyser de membres et de chairs pulvérisées dans les rangs tassés des gardes. La masse de cottes beiges s'ouvrit en deux, puis se referma sur elle-même comme un plaie sanglante. Scipius jura avoir entendu le jappement hilare du pilote de Dakkajet obsédé de vitesse, qui termina son virage en allant s’écraser sur l’armure de granit d’un primarque, dont la statue titanesque surplombait le quartier entier. Quelqu’un s’agrippa à Sipius, gargouillant en tenant planté dans sa gorge un morceau de baïonnette brisée. L’Inquisiteur lui brisa un genoux d’un coup expert et il disparut rapidement, happé et piétiné par la foule.
Ce fut ensuite le Ltn qui le tira par le bras pour l’extraire de la bousculade  - “Par ici!!” - et ils luttèrent ensemble pour s’extirper de la masse hurlante.
Des grognements animaux surgirent ensuite de l’autre coté de la rue: un petite bande d’orks, bras et cous comme des troncs d’arbre claudiquèrent dans la direction des gardes en tirant et brandissant des hachoirs démesurés. Mais ils avaient plus l’air de fuir que de charger.. une hache brandie sauta d’un bolt explosif avec son bras, puis les orks furent engloutis par les tirs d'une 50aine de fusils lasers auquel se joignit le fuseur du Ltn. - “MORT! aux Xenos!!” tonna une voix métallique derrière les orks, qui à court de munitions furent chargés et submergés par la foule déchaînée qui les taillèrent en pièces. Sipius et le Ltn en profitèrent pour se dégager, et virent leurs 1er Blood Angels: 2 colosses en armure rouges et bolter tenu à 2 mains, qui étrangement, se contentaient d’observer les légionnaires d’Acier réduire les orks déjà blessés en charpie sanglante. On aurait dit des chasseurs rabattant du gibier vers leurs chiens...
Les gardes rassasiés crièrent en brandissant leurs fusils vers les Astartes, dont l’un brandit son poing vers la foule - “..Jusqu’au-DERNIER!!”. Puis ils se détournèrent.

L'inquisiteur réagit aussitôt.
-“Il faut les suivre!”
Ils durent courir pour rattraper le pas des 2 géants, qui finirent par les remarquer.
Sipius brandit une nouvelle fois sa rosette illuminée en hologravure vers les guerriers les dominant à plus de 2,5m, avec cette fois bien moins d’effet. - ”Je dois voir le capt. Tycho; immédiatement!!”
L’expression des 2 blood angels restèrent figées derrière le rictus de leur heaume Mark7, mais la lentille droite de l’un d’eux refléta une activité interne. Ils n’entendirent que la dernière phrase, jeté avec une ironie méprisante.
- “..Identité confirmée - L’Inquisiteur et son escorte' sont en route.”
Puis les 2 astartes repartirent en les ignorant. (..sont "en route?"..) Sipius devrait s’en contenter.
Le Ltn n’avait pu s’empêcher de remarquer les détails ciselés de leurs armures, les réparations hâtives sur des blessures impressionnantes, et le sang séché qui couvrait encore leurs gantelets et leurs canons d’avant-bras.. Il devint nerveux.
- “Pourquoi … vous ont-ils envoyer seul faire ce boulot ?”
Sipius se retourna et le toisa derrière son masque embué.
- “..Écoutez-moi attentivement, ‘acolyte’. S’il m’arrivait quelque chose, c’est l’ordo la puissante de l’Imperium qui placerait mon nom dans son grimoire des rancunes. Vous: vous n’êtes rien. Vous êtes un rat parmi des millions et votre Vie m’appartient. À partir de maintenant, faites exactement ce que je dis, quoi qu’il arrive, quoi qu’il se passe. Et vous vivrez p.e. encore demain. Clair?
Le Ltn resta muet. Sa main se raffermit sur son fuseur. Sipius insista.
- “Ne les regardez pas. Ne pensez à rien. Ne me quittez pas d’une semelle. Allons-y."

--

Ils repartirent ensemble et rattrapèrent au pas de course les deux colosses de céramique, sous les échos de tirs fusant toujours tout autour d’eux.
Les Blood Angels les menèrent à travers un bâtiment proche en ruine, brûlé au moins 10 fois depuis le début de la guerre. Une odeur de souffre et de charnier monta, dont ils comprirent finalement l’origine en débouchant sur une place à moitié effondrée.
Une bataille importante semblait s’être déroulée ici. Un énorme “Landa” ork s’y était crashé en entraînant dans sa chute un désordre de passerelles et des chaînes de montage. Le parvis ressemblait à une banquise de ferrobéton fracturée, à présent recouverte de cadavres d’orks et de gardes. Au loin, un grand-gargant gisait contre un immeuble, des flammes continuant de s'élever avec fureur de sa gueule et de ses oculaires morts.
La 3e compagnie s’était regroupée ici en force. Land Raiders, Predators modifiés et Rhinos Hunter tous frappés du symbole de l’aile arrachée et sanglante - héraldique de la 3e co. des Blood Angels - manœuvraient en vue de l’assaut imminent.

Scipius et le Ltn traversèrent le charnier tant bien que mal à la suite de leurs guides Blood Angels, suivant leurs traces de semelles blindées enfoncées dans le tapis de corps. Devant eux fuyaient des thralls en haillons rouges curieusement occupés parmi les cadavres. Leur visage caché derrière un masque d’or neutre jetèrent des regards furtifs aux nouveaux arrivants.
Ils arrivèrent finalement près d’un Stormraven noirci par une rentrée trop brutale dans l’atmosphère, où un groupe de Blood Angels à visage découverts conféraient autour d’un bloc de communication.
Leurs 2 guides saluèrent d’abord. Puis celui qui semblait les commander tous répondit.
- “Arcula, Zargo ; rejoignez vos positions.” Un visage noble et pâle comme du marbre, ses cheveux noirs salis par le sang et la poussière jugea les 2 mortels d’un regard de pierre. Le Ltn haletait sous son masque.
- “Je suis Machiavi.” puis désignant son compagnon de droite qui salua: - “Et voici le srgt Simeon.”
- “Mes respects, Seigneurs de Baal. J’imaginais que Lemartes.. ”
- “Le Gardien est en prière avec le reste de nos frères. Il ne vous recevra pas. ”
- “..Bien.. Je suppose qu’il vous a expliqué le but de ma présence aussi vais-je êt-....”
- “Vous avez 20min.”
Scipius tenta d’estimer la situation, écrasé physiquement par le groupe de vétérans les entourant, et dont les armures présentaient le même état ravagé et sanglant que leurs précédents guides.
Puis Machiavi pointa son gantelet vers une ouverture sombre; à gauche de l’entrée principale d’un couvent d’où s’élevaient des chants graves et religieux.
- “Là-bas. Le capitaine Tycho s’est retiré pour méditer sur les derniers instants de sa vie.”
Puis ajouta: ”...un jour comme celui-ci, chacun devrait en avoir l’utilité.”

Scipio hésita devant la menace, mais comprit aussi que la discussion était terminée. Ils connaissaient la situation autant que l’Inquisition elle-même. Ils se préparaient à repartir à l’assaut d’une armée ork 10 fois supérieur en nombre. Subitement, tout devint clair: Tempestora, cette bataille perdue d’avance.. c’était un baroud d’honneur. Ils allaient se retirer. Ou périr tous par leur soif de carnage ; mais quitter Armageddon.. Par dessus tout, les baalites semblaient considérer toute cette affaire avec un mépris royal.

Pourtant, en se dirigeant vers l’entrée, Scipio sentit un malaise monter en lui. Quelque chose n’allait pas, tout était trop facile.. Il regarda le museau malmené du Stormraven, chercha puis aperçu de l’autre coté de la place: un Dreadnought au sarcophage bleu immobile, en apparence tourné vers les seuls préparatifs de l’assaut.
- “Faisons vite...”

--

En s'approchant de l’entrée désignée par Machiavi, ils leur sembla devoir entrer dans l’antre d’un dragon. L’odeur d'encens s'en échappait par effluves, mêlée à celle du sang. Une fois dans la pénombre de la cave éclairée par des cierges éparpillés, un rugissement les fit sursauter.. mais le rugissement se changea brusquement en piaillement accompagné d’un bruit de chaînes.

Ils continuèrent d’avancer, prudemment. Le son étouffé de litanies psalmodiées leur parvenait encore d’au delà des murs, entrecoupé par le halètement ravagé d'une bête résonnant dans la cave étroite.
-”..capitaine Tycho..?” risqua Sipius.

Un ork énorme les chargea en surgissant de l'obscurité, ses yeux jaunes barrés de tatouages bleu et fou de rage. Scipius tomba en reculant, mais le Ltn resté en arrière eut le temps d’épauler son fuseur. Bien que rapide, la masse de l’ork joua contre lui et reçu la décharge en plein torse. S’écroulant dans un dernier râle plaintif, Sipius eut à peine le temps de remarquer sur l'ork ses bras brisés et sa mâchoire cassée : le corps fut brusquement rappelé dans les ténèbres d'une alcôve latérale, traîné au bout d'une chaîne attachée à son cou…

Le Ltn, encore haletant dans son masque, regarda aussi le cadavre disparaître, suivit par un bruit d’os brisé.
Des chaînes tombèrent à terre. Puis, après un temps qui leur sembla interminable, une silhouette massive sortit à 1/2 hors de l'obscurité, observant ses visiteurs. Tournant le côté droit de son visage recouvert d’un magnifique demi-masque ouvragé d’or, un œil vert émeraude étrangement calme les dévisagea.
- “Tycho… oui. Je me souviens.”

Sipius fit signe au Ltn de baisser son arme, puis parla lentement.
- “Capitaine Tycho. Je suis l’Inquisiteur Herald Sipius de l’Ordo Xenos. On m’a chargé de recueillir votre version des faits, après cette altercation avec le capt. Conrad, à bord du Kroozer ork Kappa-7945.”

Tycho tourna alors l'autre coté de son visage pour observer Sipius, révélant une expression enragée sur une peau pâle striée de cicatrices, où brillait un oeil rouge sang. Son sourire s’ouvrit, dévoilant des incisives anormalement développées. “Sipius..” “Pius,... oui ..soldat Ollanius, je me souviens. Vous étiez devant Horus alors que je me vidais de mon sang. Vous avez.. changé.”
Le Ltn ne vit que le dos de l’Inquisiteur en cet instant, mais il lui sembla que ce dernier ne respirait plus.
Sans raison, l’expression de Tycho changea encore, et il tourna à nouveau le coté métallique de son visage pour fixer Sipius d’un oeil las: - “Conrad...pauvre Conrad. Oui, je l’ai tué. Pourtant vous savez déjà tout. Puisque vous y étiez.. brave soldat Pius..”
Le Ltn se figea.
- “Puisque vous y étiez.. et que je vous avais reconnu.. Ah, la Rage Noire, cette archive des gènes...je vous avais reconnu et vous aviez organisé ce peloton d'exécution, car vous connaissez, et vous utilisez nos points faibles depuis toujours… Mais ils ne m’ont pas tué; ils n'ont pas pu. Et vous vous êtes enfui comme un lâche. “Horst est au courant ? ..peut-être. Pourquoi êtes-vous là. Pour me tuer..? et que vaut la parole d’un fou au bord de l’abîme, hey?.. Mais non. Il vous fallait être sûr, pour 'Eux'. Poison? retardateur vortex..? “Et lui." (désignant du menton le Ltn.) "ce sont Eux qui vous ont dit comment vous trouveriez un paria pour éloigner les psykers indiscrets ?”

Le Ltn bougea cette fois. “Q..quoi?! Mais de quoi parle-t-il..!?” Sipius lui, ne bougeait plus, tendu à l’extrême.
- “..la mémoire.. quelle merveille.. combien d’entre nous qui se sont souvenu avez-vous déjà assassiné, 1? 2 par millénaire? 100? Ce sont Eux qui établissent quels Fils de Sanguinius se souviendront du brave soldat Pius..? de ce qu’il a réellement accompli sur le Pont du Vengeful Spirit..? Eux qui vous empêche de mourir? Votre ‘Cabale’..?”

Sipius parla enfin, la voix calme et résolue.
- ”Votre.. mémoire n’est donc pas encore complète.. cet événement ne concerne que les derniers spasmes avant la mort de l’Ange..elle est extrêmement rare.”  “Dante vous a envoyé mourir ici; alors faites votre devoir, et mourrez, Erasmus Tycho..”
L’oeil émeraude si parfait de Tycho cligna dans la pénombre avec un cliquetis mécanique.
- ”Oui, mourir est mon devoir aujourd’hui. Et tout comme moi...“
Le Blood Angel tourna une dernière fois vers lui son oeil rouge, brûlant dans une éruption de démence.
- “... VOUS AVEZ CHOISI VOTRE MORT!!”

Tout se passa ensuite à un vitesse surhumaine. Une énorme silhouette jaillit des ténèbres comme un taureau de céramique noire qui souffla toutes les bougies à l'entour. Lorsque le Ltn déchargea son fuseur en hurlant dans le noir, les éclairs de ses tirs lui firent entrevoir un énorme guerrier traînant d'une main le crâne broyé de l’Inquisiteur, l’autre pointant un gantelet d’un facture exquise, surmonté de 4 digilasers.

La dernière chose que le Ltn sans nom vit avant de mourir,
fut le vrai visage des Blood Angels, mi-ange, mi..

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


Rapport de l’enquêteur spé. Vidal pour le Seigneur Inquisiteur Horst.
# Sous-secteur Armageddon


- Monseigneur,

D’après l’enquête de mon équipe déployée dès la disparition de l’Inquisiteur Herald Sipius de l’Ordo Xenos, nous ne possédons aujourd’hui aucune conclusion probante sur les circonstances de sa mort éventuelle, ni trace de son corps. La bataille pour Tempestora, bien que faisant honneur à la gloire des armées de l’Immortel Imperium, est en phase d’être perdue. Malgré la victoire du général Korv profitant de la faiblesse des orks en combat de nuit, l’aube a vu le débarquement surprise d’une armée de kommandos déployés à l'aide d’une flotte de sous-marins, débordant les Storm Giants défendant les docks.
Bien qu’ayant permis la reconquête entière de la Cathédrale-Usine - objectif clé en prévision de la Saison du Feu toute proche - le sacrifice et la mort héroïque du capitaine Tycho à la tête de 30 de ses frères a réduit la 3e compagnie Blood Angels à un niveau non-opérationnel. Les survivants, menés par le nouveau capitaine Machiavi, ont reflué avec le reste des forces impériales de Tempestora dans le dernier ¼ sud de la ruche en ruine, autour du central ferroviaire.
Les baalites ont évacué le corps d'Erasmus Tycho dans un cercueil de pierre scellé, qui sera escorté avec les honneurs à bord de la barge l’Inferno (arrivée en encrage orbite à HI21:47), par une garde d'élite des Salamanders fournie par le Régent de Prometheus Tu'shan, arrivé avec des renforts. Les Blood Angels refusent toute audience, et ont informé le commandement de la flotte qu'ils quitteront le système d'Armageddon une fois les réparations du Blood of Vengeance terminées.

Hormis la situation stratégique sur Tempestora, la zone de guerre où l’inquisiteur Sipius aurait pu trouver la mort est aux mains des orks pour un temps hélas incertain. Je porte néanmoins à l’attention de votre excellence l’attitude suicidaire d'Herald Sipius ayant choisi d’exécuter seul cette mission, ainsi que le fait que nos psykers pisteurs aient vu sa trace disparaître dès la position 1423-B2.


- Pièces jointes - rapport détaillé - copies et pics. Encodage niv. vermillon.

En Son Nom.
Enquêteur Vidal Delcorro


Dernière édition par - Ghost of Arkio - le Lun 17 Nov 2014 - 0:22, édité 6 fois
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10494

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par Magnus le Lun 11 Nov 2013 - 10:43

Encore du tres bon . Bravo !


———
"Pride,not flesh, is weak"
vulkan

"Quel mal pouvait bien causer l'étude et l'apprentissage ?"
magnus
avatar

Magnus
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2298
Age : 39
Localisation : Normandie , LE pays du Cidre ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par BlooDrunk le Lun 11 Nov 2013 - 11:33

Excellent Ghost, en voilà une suite passionnante!

Des Blood bien sauvages, un Cpt au bord de la folie... j'adore.

Dommage que ça soit déjà terminé, je m'attendais à d'autres chapitres après celui là.


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 7954
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par - Ghost of Arkio - le Lun 11 Nov 2013 - 11:48

BlooDrunk a écrit:Excellent Ghost, en voilà une suite passionnante!

Des Blood bien sauvages, un Cpt au bord de la folie... j'adore.

Dommage que ça soit déjà terminé, je m'attendais à d'autres chapitres après celui là.
Oooufff! j'ai passé le BlooDrunk-Test ! lol!

J'ai p.e. une suite en tête. La survivance de la Cabale au M41 + la lente déchéance des fils de Sanguinius toujours poussés par l'anomalie vers l'isolement et une sorte de clandestinité = en font des partenaires compatibles pour des histoires M31-M41. Mais autant développer ce "fil rouge" avec d'autres persos et situations du fluff, avant de risquer d'abuser du même endroit.

@tycho: ici, il a déjà sauté par dessus le bord rire1 complètement skyzo et isolé dans un coin comme une bête sauvage. Il faut dire que Sanguinius est mort en pleine crise de rage noire.

Merci en tous cas pour les retours. Wink
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10494

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par Corax le Lun 11 Nov 2013 - 11:57

C'est clair que c'est assez prenant comme histoire, dommage qu'il n'y ai pas de suite, bien joué Ghost.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par EZEKIELS le Dim 1 Mar 2015 - 13:51

Super histoire vraiment!

J'ai beaucoup aimé le passage du voyage jusqu'au campement blood angel.

Tu as réussi à faire ressentir que l'inquisiteur avait une mission importante à remplir et ça, c'est bien joué.

j'attaque tout de suite Erasmus Tycho
avatar

EZEKIELS
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 522
Age : 23
Localisation : lyon et ces alentour

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par - Ghost of Arkio - le Dim 1 Mar 2015 - 16:06

Les inquisiteurs ont toujours des missions importantes, mais celui-ci n'était pas un inquisiteur... Wink

Merci pour ton retour!
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10494

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LdS V7 - Hors Concours] Une Audience en Enfer.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum