La mort d'Antagonis de David Annandale

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation globale du roman :

18% 18% 
[ 2 ]
45% 45% 
[ 5 ]
27% 27% 
[ 3 ]
9% 9% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 11

La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par uther33 le Mer 6 Nov 2013 - 10:37

En mars 2014, un second tome "Space Marine Battle" sera proposé en VF. Petit nouveau, David Annandale nous proposera "La Mort d'Antagonis". Ce recit sera consacré aux Black Dragons. Le prix: 17€

Présentation :


==> LA MORT D'ANTAGONIS de David Annandale

Les Dragons Noirs tombent sur le monde d'Antagonis, appelés à lutter contre l'épidemie de peste morte-vivante qui a englouti la planète. S'alliant avec l'Inquisiteur Werner Lettinger et une force de Sœurs de Bataille, les Dragons Noirs s'efforcent de sauver les âmes des citoyens impériaux qui ont succombé à la contagion. Mais il y a plus en jeu qu'une simple infection - les redoutables forces mensongères du Chaos sont derrière l'épidémie, et les Dragons Noirs sont l'obstacle à la victoire des Dieux des Ténèbres ...

(Traduction Solathen)• Mars 2014 • 414 pages • ISBN 9781849703185  • 17€


 
logo2


Dernière édition par uther33 le Mer 23 Avr 2014 - 21:47, édité 4 fois


Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !



Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire
avatar

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 48
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par BlooDrunk le Mer 6 Nov 2013 - 11:21

Enfin des Black Dragons!

Hâte d'en savoir plus, et de lire les premières critiques... méfiant envers les nouveaux auteurs je suis, surtout dans cette série si inégale.


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8407
Age : 36
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par Corax le Mer 6 Nov 2013 - 12:05

D'après la présentation cela a l'air d'être bien, je suis comme BlouDrunk je me méfie des nouveaux auteurs, déjà que parfois les anciens sont mauvais quand ils présentent des Chapitres Space Marines.


corax  ravenguards

d) Codex Raven Guard
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6744
Age : 40
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par Konrad Curze le Jeu 7 Nov 2013 - 12:39

Ah celui la , je l'attend de pied ferme , j'adore les Black dragons et j'ai hâte .
J'espère en apprendre beaucoup sur eux (tactique , rite , mentalités).



La mort hante les ténèbres, et elle connaît votre nom ! Je suis Night Haunter.
Non, ne t'envole pas, petit corbeau. Reste. Nous n'en avons pas terminé, toi et moi.( Konrad à Corax)
Vous êtes tellement plus que simplement abjects. (Konrad à Lorgar)
avatar

Konrad Curze
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 677
Age : 30
Localisation : oeil de la terreur caché

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par - Ghost of Arkio - le Jeu 7 Nov 2013 - 14:01

@Annandale: pas vraiment nouveau puisque cela fait plus d'un an qu'il publie chez BL.
C'est à lui qu'on doit not. la tentative ratée de lancement d'une série de novellas sur les chefs d'armées ("Eclipse of Hope" et "Mephiston" )

Alors il sortira avant Death of Integrity?
Curieux ces black Dragon qui sont les seuls à afficher ouvertement leur déformation physique (excroissances osseuses)
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10763

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par ANVAL THAWN le Jeu 7 Nov 2013 - 20:30

Les fameux BLACK DRAGONS !!!!
je me rappelle de leurs défense acharné sur Armageddon (3éme invasion)


-----------------------------------------------------------------------------------------------
IMPERATOR INVOCATO DIABOLUS DAEMONICA EXORCIST
:inquisition:
avatar

ANVAL THAWN
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1325
Age : 39
Localisation : Titan

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par Illuminati le Mar 11 Fév 2014 - 17:24

Il a eu de bonnes critiques, outre-manche celui-là !
Pas noté excellent mais de très bons retours tout de même.
Surtout pour le côté chapitre loyaliste mais maudit et sa dualité manichéenne un peu à l'envers. Donc une vraie curiosité à ne pas louper, à mon avis !

Trône, j'ai trop de trucs à lire en ce moment ^^


Vil xenos omniscient
avatar

Illuminati
Space Marine
Space Marine

Messages : 278
Age : 45
Localisation : Quelque part dans la Bibliothèque Interdite

http://illuvoxludi.e-monsite.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par - Ghost of Arkio - le Mar 11 Fév 2014 - 19:41

Illuminati a écrit: sa dualité manichéenne un peu à l'envers.

Tu pourrais nous en dire plus? Histoire d'achalander les français. Smile
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10763

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par Illuminati le Mar 11 Fév 2014 - 23:35

Il y a apparemment quelques éléments sympa dans ce roman :
Le côté que l'on connait bien désormais, qui est de nous présenter des SM pas toujours très droits dans leurs codex...

Les Black Dragons ont un petit souci génétique avec leur ossmodula, du coup ils ont tendance à se voir pousser des excroissances osseuses du genre cornes et griffes...et aussi un paquet d'ennuis pour déviances malgré toute leur bonne volonté à sauver la veuve et le progenium...

Du coup, lorsque les Dragons sont appelé à l'aide pour purger une attaque de cultistes zombifiés, ils se retrouvent sous l'œil scrutateur de l'Inquisition et de la sororita (oui, depuis les louloups, c'est un peu la mode).
Côté bad guys, on a les Swords of Epiphany, une horde de renégats (je crois qu'ils sont présentés comme étant un vrai chapitre, ce qui doit être une erreur fluff) , bref, ce sont les marines affiliés à un cardinal apostat, en même temps que les ennemis jurés des Dragons, qui sont en fait tout leur contraire : Beaux, angéliques et parfaits mais évidemment disposés à faire le mal....

Après, je l'ai pas encore lu, donc difficile de me faire une idée juste comme ça...mais l'idée de départ, avec tout ce petit monde, me botte bien Smile




Vil xenos omniscient
avatar

Illuminati
Space Marine
Space Marine

Messages : 278
Age : 45
Localisation : Quelque part dans la Bibliothèque Interdite

http://illuvoxludi.e-monsite.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 12 Fév 2014 - 0:49

Merci pour ces précisions (que je connaissais déjà + ou moins) .. mais mon imagination débordante ainsi que mon habitude des chapitres issues de la IXe legio me lassait dire que quand tu parlais des black dragons comme :

"..dualité manichéenne un peu à l'envers.."

Tu pensais davantage à autre chose que leur mutation ou leur respect du codex,
du genre que la distinction entre loyalistes et renégats astartes soit + difficile à cerner pas par l'inquisition, mais par le lecteur.
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10763

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par Illuminati le Mer 12 Fév 2014 - 10:42

- Ghost of Arkio - a écrit:
du genre que la distinction entre loyalistes et renégats astartes soit + difficile à cerner pas par l'inquisition, mais par le lecteur.

C'est un peu la tendance, en effet ces dernières années. On le voit dans certains récits avec des marines loyalistes qui vous génocident des populations (Flesh Tearers, Blood Drinkers, Fire Hawks, Charcaradon, etc) et à l'inverse, des renégats qui paraitraient presque sympa. Cette "inversion" est volontaire, elle renforce justement le côté dramatique de cet univers Dark goth où la notion de "bons" est très relative et la confusion voulue.

Là, dans ce roman, je crois que le lecteur n'est pas dupe bien longtemps. Même si les loyalistes ont des cornes sur la tête et que les renégats ont des geules d'anges, la confusion s'arrête là. Certains n'hésitent pas les trouver un peu trop stéréotypés ou caricaturaux, voire un peu X-men sur les bords. Aussi, l'inquisition qui est peut-être trop "déja vue" aussi et un peu sous exploités.

Au-delà de ça, il y a apparemment de très bonnes surprises avec quelques sous-intrigues, comme notamment le cardinal apostat qui est le vrai bad guy du bouquin et aussi le chanoinesse qui, visiblement envoie du lourd, dans le genre "oscar du meilleur espoir féminin de ce livre".

Bref...vu que ça a l'air de s'éloigner des grands standards du boltporn classique pour ados, aux héros rasés de près, à l'armure polie et adeptes de duels bodybuildés et virils, moi ça me va parfaitement ^^


Vil xenos omniscient
avatar

Illuminati
Space Marine
Space Marine

Messages : 278
Age : 45
Localisation : Quelque part dans la Bibliothèque Interdite

http://illuvoxludi.e-monsite.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par Emperor le Ven 4 Avr 2014 - 9:12


Je viens de l'entamer, mais alors tout juste (5% sur Kindle), mais j'en ai déjà une très bonne impression. (D'ailleurs c'est moi ou les SM Battles se bonifient avec le temps ?)

C'est tellement bien écrit/traduit. Shocked Une richesse de vocabulaire incroyable et des trésors de formulation...

Marrante aussi la petite référence au Baron Haussmann. rire1 

Ça + les tweets en français, on dirait vraiment qu'Annandale a un intérêt particulier pour notre pays. Smile


EDIT :

Illuminati a écrit:Côté bad guys, on a les Swords of Epiphany, une horde de renégats (je crois qu'ils sont présentés comme étant un vrai chapitre, ce qui doit être une erreur fluff)

En fait il s'agît des recrues du chapitre des Exorcists qui n'ont pas passé avec succès l'étape de leur initiation durant laquelle ils se lient avec un démon. Le Cardinal était l'un des chefs de projet de la fondation du Chapitre, et s'est barré avec les marsouins démoniaques.


Autrement, je confirme que le Cardinal envoie méchamment du bois !
La Chanoinesse n'a pas l'air d'être en reste. Où j'en suis, elle vient d'arriver.

En tout cas l'auteur se fait plaisir, ça se sent, avec des Dragon Claws en mode Wolverine avec leurs os rétractables recouverts d'adamantium, et puis le côté carrément World War Z de la corruption d'Antagonis. Smile




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4283

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par - Ghost of Arkio - le Ven 4 Avr 2014 - 9:37

Tu nous tease là.. Smile
j'attend avec impatience ta critique, moi qui n'est plus de roman à lire en ce moment.
Annandale m'avait déçu avec son essai sur mephiston, mais tout le monde à droit à des 2-3e chances. Smile

@Swords of Epiphany: tu veux dire plutôt que ce sont les survivants des relictors après la 13e croisade?
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10763

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par BlooDrunk le Ven 4 Avr 2014 - 10:30

Oui tu nous tease méchamment là^^ Razz
Trop hâte de le lire...

Emperor a écrit:

Illuminati a écrit:Côté bad guys, on a les Swords of Epiphany, une horde de renégats (je crois qu'ils sont présentés comme étant un vrai chapitre, ce qui doit être une erreur fluff)

En fait il s'agît des recrues du chapitre des Exorcists qui n'ont pas passé avec succès l'étape de leur initiation durant laquelle ils se lient avec un démon. Le Cardinal était l'un des chefs de projet de la fondation du Chapitre, et s'est barré avec les marsouins démoniaques.

- Ghost of Arkio - a écrit:
@Swords of Epiphany: tu veux dire plutôt que ce sont les survivants des relictors après la 13e croisade?

Arf faut être d'accord les mecs! Issus des Exorcists ou Relictors?

- La 1ère option me fait royalement chier car j'ai écrit un fluff perso sur des renégats de ce chapitre, et cette histoire foutrait tout à l'eau...  pale 
- La 2ème option: Amen, qu'il en soit ainsi, ça me va très bien.

Alors la vérité?


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8407
Age : 36
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par - Ghost of Arkio - le Ven 4 Avr 2014 - 10:39

...la vérité si ment ! c'est l'décalage horaire m'sieur !! ^^

J'ai sauté sur une entrée de google en cherchant les Swords of Epiphany et j'ai confondu les 2 dans les articles du lexi.
Non les Relictors n'ont pas de recrues possédées par les démons mais ont été excommuniés après leur dernier délire mystique dans l'oeil de la terreur.
Et ce sont bien les Exorcists dont les recrues sont possédées, et qui ont eu un parcours parallèle aux Relictors (Armageddon 3 + 13e crusade avec 10 compagnies)

EDIT: mais, bon, essayons de ne pas trop faire spoiler Emperor sur ce roman, et attendons plutôt son feedback définitif.
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10763

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par Vlad le Mar 8 Avr 2014 - 0:11

Fini aujourd'hui, clairement un très bon Space Marine Battle.


La Mort d'Antagonis de David Annandale

Tout d'abord, histoire de prévenir, le titre du bouquin ne fait référence qu'à une seule partie du roman, aussi importante soit-elle pour le reste de l'intrigue, mais la majorité du récit se passe ailleurs que sur Antagonis.


Scénario et mise en scène : 4.5/5

L'un des nombreux points forts du roman. L'histoire est très bien construite, alternant action/dialogue/complot sans traîner en longueur, bien loin du boltporn de certains autres romans de la série (Les Black Dragons dégomment la majorité de leurs ennemis avec facilité, mais au moins, cela reste ''crédible'' étant donné l'ennemi. Et ceux qui leur opposent de la résistance le font réellement). Les combats sont bien décrits, avec une bonne mise en scène des particularités des Black Dragons, et ce, sans en abuser outre mesure.

L'intrigue principale est très plaisante à suivre, avec son lot de rebondissement, idem pour toutes les sous-intrigues qui émaillent le récit. Le lecteur lui-même a du mal à comprendre réellement le but du grand méchant de l'histoire, pendant une bonne partie de l'histoire, on en sait autant que les Black Dragons, les passages côté Chaos apportant plus de questions que de réponses. La découverte finale du but des renégats est peut-être un peu badass, mais elle m'a rappelait un peu le genre d'étrangeté que l'on peut voir chez les nations xenos décrites au début de l'Hérésie d'Horus. Dans tous les cas, je l'ai trouvé vraiment bien pensé, et le côté énorme de la chose est de toute façon pleinement assumé. Un très bon point en soit.

Les personnages sont l'un des autres très bon point du roman. Les principaux ont assez de profondeurs pour qu'on s'y attache, ou au contraire pour qu'on les déteste. Les Black Dragons occupent la majorité de la scène, mais les personnages secondaires ne sont pas en reste (mention spéciale à l'Inquisiteur, le Cardinal, et surtout, la Chanoinesse).

J'ai beaucoup aimé aussi de voir ces Black Dragons dans leur relation aux humains, ainsi que leur questionnement quand ils sont amenés à faire certains actes en rapport avec ces mêmes humains, et qui vont sérieusement chambouler leur façon de penser.

La déchéance de certains personnages est aussi très bien décrite/écrite.

Spoiler:
Les Black Dragons : de part leurs origines, ils sont très indépendants, et aiment encore moins que les autres que l'on vienne fouiner dans leurs affaires. Ils sont fiers de ce qu'ils sont, malgré leur statut de paria à la limite de l'hérésie. Ils sont fiers des altérations qu'à subi leur patrimoine génétique, et qui entraînent une dégénérescence de l'Ossmodula. Mais très vite, on comprend que tous les Black Dragons n'ont pas la même façon de penser, car tous ne sont pas autant atteint par la malédiction de leur Ossmodula. C'est assez intéressant de voir ce genre de sentiments, la jalousie, apparaître au sein d'un Chapitre, et même si cela a déjà été fait, l'originalité vient de la source de cette jalousie, et comment elle détermine une bonne partie des éléments futurs. J'ai beaucoup aimé aussi comment est décrit la ''chute'' d'une partie des Black Dragons.

Les Swords of Epiphany : Aucune personnalité ''potable'' venant d'eux, ils ne sont que les pantins du Cardinal (ils l’appellent Père), et des ennemis récurrents des Black Dragons, en plus d'être leur exact opposé sur tous les plans (armure noire contre armure d'or, imperfection contre perfection, etc...).

le Cardinal Nessun : Le marionnettiste du récit, le vrai méchant. J'ai bien aimé ce personnage, de part son originalité, assez loin des standards du genre. Tous les passages le concernant sont vraiment bons, enfin un chaotique qui n'est pas là juste pour se faire rouler dessus par l'Imperium, et dont l'objectif est aussi ''étrange'' que sa personnalité. J'aimerai voir ce genre de méchant plus souvent.

La Chanoinesse Setheno : L'autre grande surprise du roman ! Elle a un charisme vraiment impressionnant et très bien retranscrit par Annandale. J'ai plus qu'apprécié l'aura de terreur et de suspicion qui l'entoure, au point d'en rendre jaloux l'Inquisiteur (les hommes la craignent tellement qu'ils ignorent parfois complétement l'envoyé de l'Ordo Malleus). On se demande dans quel camp elle est réellement, et on doute sur elle aussi longtemps que le font les Black Dragons. Bref, un personnage original et très bien construit.

L'Inquisiteur Lettinger : Un peu moins intéressant à suivre que les autres personnages, il n'en reste pas moins assez important dans l'intrigue, du moins pendant une grosse moitié du roman. Appartenant à l'Ordo Malleus, il cherche n'importe quel moyen pour prouver l'hérésie des Black Dragons, et fait tout ce qu'il peut pour les condamner. Son évolution est assez intéressante à suivre, surtout qu'elle est liée à celle d'un autre personnage important.


Intérêt fluffique : 4.5/5

Comme pour Sanders et les Excoriators dans son roman La Légion des Damnés, Annandale nous livre beaucoup d'infos sur les Black Dragons. Pour un Chapitre quasi-inconnu, ce livre est vraiment excellent. Il prend les quelques infos déjà connues, et les exploitent suffisamment bien pour nous permettre d'en apprendre plus sur ce Chapitre. État d'esprit du Chapitre, relations avec les autorités impériales ou avec les autres Chapitres, comportement envers les simples humains, doctrines, rites...Même si tous ces éléments ne sont pas approfondis de la même manière, ils le sont suffisamment pour être retenus.

Spoiler:
-ils connaissent l'Ordo Malleus, là où l'écrasante majorité de l'Adeptus Astartes ignore son existence. D'autant plus étrange étant donné leur statut proche de l'hérésie.
-Même si leur patrimoine génétique est impur, chaque contrôle de leurs glandes progénoïdes ne montrent aucune trace de mutation. La ruse qu'utilise le Chapitre est aussi bien trouvée qu'elle renforce leur côté à la limite de l'hérésie.
-Ils éprouvent pour les humains la même chose que les Salamanders, à savoir qu'ils se battent, contrairement à beaucoup de Chapitres, pour l'Imperium de l'Humanité, renforçant les rumeurs de filiation avec la légion de Vulkan.
-Les Black Dragons les plus atteint par la mutation de l'Ossmodula ne sont plus que des berzerks d'os et de chair, drogués pour être maintenu calmes. Un peu comme les Blood Angels et la Compagnie de la Mort.
-Ils ne connaissent que peu de choses sur leur passé, l'un des Black Dragons faisant d'ailleurs la réflexion que la Chanoinesse en connait plus sur eux que les Dragons eux-mêmes.
-Ils n'ont pas de monde chapitral officiel, bien qu'il soit fait mention d'un monde pouvant avoir ce rôle. Mais cela ne reste que rumeur, y comprit pour les Black Dragons.
-Les escouades d'assaut Black Dragons se nomment les Dragons Crows, et regroupent les membres assez sérieusement atteints par la mutation de leur Ossmodula.

On en apprend aussi un peu plus sur la XXIème Fondation des Space Marines, la Fondation Maudite dont sont issus les Black Dragons (ainsi que les Excoriators il me semble) et les Swords of Epiphany, comment fut motivé la création des Chapitres de cette fondation, et, même si ce n'est qu’effleuré, pourquoi beaucoup d'entre eux ont fini détruit/perdu/renégat. On a également droit à quelques informations sur les mondes-ruches et les institutions impériales en place sur ces mondes.
Spoiler:

On apprend peu de choses sur les Swords of Epiphany, hormis qu'ils sont sous le contrôle de Nessun, peignent leurs armures en or, qu'ils sont des ennemis récurrents des Black Dragons, et qu'ils ne souffrent d'aucune mutation visible, malgré qu'ils soient tous possédés par un démon.


Style et écriture : 4/5

Premier roman que je lisais d'Annandale, et j'espère sincèrement le revoir plus souvent ! Son style est fluide et maitrisé et la traduction est excellente. On est loin des tournures de phrases exagérément alambiquées de certains autres auteurs. Certains passages sont vraiment un régal à lire, avec un vocabulaire fouillé et travaillé. Bref, du tout bon. On sent qu'Annandale maitrise son sujet sur le bout des doigts, et place son Space Marine Battle largement au-dessus de certains autres rien que par son écriture. Si ce n'était quelques coquilles/oublis de mots de-ci de-là, il n'y aurait rien eu à redire.


Appréciation personnelle : 4.5/5

L'un des tout meilleurs Space Marines Battle que j'ai pu lire, dans le haut du panier avec La Légion des Damnés et Helsreach. Scénario très bien construit et riche en rebondissements, une intrigue fournie et qui se suit avec plaisir. J'ai beaucoup aimé l'ambiance du roman, assez lourde par moment, de part les sentiments des différents personnages, où quand les pièces du puzzle commencent à s'emboiter, le tout servit par des personnages vraiment intéressants. Bref, du très bon !

Note finale : 17.5/20


avatar

Vlad
Primarque
Primarque

Messages : 3463
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par Emperor le Mar 8 Avr 2014 - 0:39


EDIT : Synchro avec Criid ! Super critique bien complète d'ailleurs Smile La mienne sera plus courte ^^ (ça m'apprendra à me griller avec des posts intermédiaires au fil de ma lecture)



Je l'ai terminé.

Bon, avis final un peu moins enjoué qu'au tout début mais ça reste quand même un des meilleurs SMBattles à mon goût.

Je ne sais pas ce que vaut Annandale en VO (cf la déception sur Mephiston) mais le combo avec son traducteur est vraiment plaisant !
Comme je l'ai dis auparavant, c'est très bien écrit, surtout le début en fait. Cependant, quelques phrases à rallonge où ils ont remplacé des points par des virgules, ce qui donne parfois deux ou trois phrases en une seule. C'est assez bizarre, première fois que je vois ça chez la BL. Question

Le style d'écriture est donc le gros point fort du livre, avec les références. Ça ne m'étonne pas que l'auteur donne des cours sur les films d'horreur ou les jeux vidéo. Son livre en fourmille. Outre celles que j'ai relevé dans mon post précédent, on a aussi droit à du Zelda... Les fans reconnaitront. oui 

Au niveau de l'histoire, il ne faut pas se fier au titre. L'action sur Antagonis ne constitue que le début de l'action et du livre (premier quart). Le reste se passe ailleurs...

Début qui est, je me répète, la meilleure partie du bouquin pour moi. Avec notamment une référence au 11 Septembre, avec des actes terroristes mis à la sauce 40k qui sont sympa à lire. Smile

La suite souffre malheureusement du syndrome McNeill. Trop gros, trop warpesque, moins conventionnel... Bref, tout ce que je n'aime pas trop... Mais certains aimeront sûrement.

Au niveau des persos, c'est pareil, le début promettait beaucoup, et puis on est un peu déçu de la tournure que ça prend.
Les changements de certains persos s'opèrent très vite, trop vite. On souffre ici de l'effet Star Wars III, trop de changements drastiques en trop peu de temps, avec ici un seul livre au lieu d'un seul épisode.

En fait, on est petit à petit rattrapé par ce côté SMBattles, plus lambda, plus grossier aussi, et qui vient graduellement casser la magie du début. Neutral 

Mais autrement cette idée de la lutte de l'obscurité de l'Empereur contre la lumière du Chaos est excellente, et prend à contre-pied tous les clichés habituels.
D’ailleurs, tout au long de l'ouvrage, l'auteur jongle avec les paradoxes comme un demi-Dieu, franchement :p un autre point fort du roman donc  Smile .

En bref, le livre est bien hein. Je peux paraître déçu et faire de cette critique une analyse un peu salée, mais c'est parce que le début était tellement prometteur...
Je commençais presque à remiser Abnett et ADB au placard, rendez-vous compte, et voilà qu'au fil de la lecture on retombe dans un "simple" bon SMB, sans plus.

Ma quête de la pépite parfaite continue donc. Smile

Mais je garderai maintenant Annandale à l’œil, ça c'est certain.


Allez, 14/20 pour l'ensemble. Mais le début en vaut 18. okay




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4283

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par - Ghost of Arkio - le Mar 8 Avr 2014 - 2:11

EN tandem ! les 2 nouveaux du mournival  rire1 

Vous permettez que je vous colle le patch vert bouteille, hein Smile on avait aucun retour jusque là et vous avez argumenté de manière concise et complémentaire.

@criid: on a les mêmes best of en tête pour les SMB, et je remarque que vous insistez tous les 2 sur la qualité du français. Un bon point pour le traducteur qui sont de + en + rarement cités sur les fiches d'amazon, et je trouve ça injuste.
@Emperor: Je pensais moins à son Mephiston novella à 40€ + qu'à celui dans son Eclipse of Hope dont le scénario et la narration à la 1ère personne n'avaient IMHO quasi rien à dire, et je me rend compte que j'avais été conciliant à l'époque.

..mais comme avec Kyme, on dirait que les 2nd couteaux ont l’œil du tigre en ce moment, ou qu'Abnett a vraiment réussi à se cloner pour de bon.

@syndrome McNeill: "Trop gros, trop warpesque" je pense surtout que cela dépend de la manière dont c'est amené. (rien que les scénarios des trilogies Eisenhorn et Ravenor, maintenant Bequin, pourraient faire penser à un syndrome Abnett, non?)

@"presque à remiser Abnett et ADB au placard" : alors là c'est plus du teaser, c'est une bulle papale lol!
Ce sera mon prochain 40k.
Merci pour les retours !
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10763

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par uther33 le Mar 8 Avr 2014 - 11:15

J'ai aussi fini la lecture de ce roman dans la nuit .... Very Happy 

Scénario et mise en scène :4/5

Un plaisir que ce scénario avec ses nombreuses oppositions : dualité sombre/clarté, armure noire/dorée, pureté/monstruosités, imperium/chaos dans lequel les défenseurs de l’imperium portent une Armure noire, sont des « monstres » à cause de leur dégénérescence et qui doivent combattre des renégats du Chaos dans leur armure dorée et dont le visage ressemble à des Anges.

Spoiler :
Spoiler:
C’est aussi un des premiers romans (hors Hérésie d’Horus) dans lequel on voit la scission d’une partie des Space Marines Loyalistes. La 2eme compagnie des Blacks Dragons se voit couper en deux suite à la perversion de certains SM via les messages insidieux des dieux du chaos. Les « pures » Black Dragons combattent les « Monstrueux » Black Dragons difforment et rejoignent ensuite le Chaos.

Intérêt fluffique : 3/5

Je ne reprendrais pas ce qui a été dit plus haut. Une seule déception à mon goût : j’avais été appâté dans les premières pages de ce roman par l’origine des « Swords of Epiphany ». Je m’attendais à retrouver un peu l’esprit « Val Gorbak » avec cette histoire de possession par des démons mais au final on n’en parle pas et ils ne sont simplement décrits que comme des Space Marines du Chaos lambda. Ils ne sont là que pour justifier qu’un « non » Astartes, en l’occurrence ici un ancien cardinal, commande à un ost de SMC.

Contrairement à ce qui est dit dans d’autres messages, les « Swords of Epiphany » ne sont pas les candidats malheureux du chapitre des Exorcits ayant échoués à leur union avec un démon lors de leur initiation. Mais plutôt, les premiers échecs durant la période qui avait précédé la fondation du chapitre des Exorcits d'où un nombre importants de renégats.

Style et écriture : 4/5

C’est l’un des points forts de ce livre. Le duo auteur/traducteur semble avoir très bien marché.
Certainement dû au fait qu’Annandale parle parfaitement le français. Le traducteur a donc pu parfaitement assimiler les messages de David A. et les retranscrire dans la langue de Molière.

Appréciation personnelle : 4/5

Une bonne surprise avec des idées originales.
Spoiler:
Voilà qui pourrait donner à réfléchir pour une future écriture de la guerre de Badad avec la déchéance des Astral Claws ?

Note totale : 15/20 Noté Bon


Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !



Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire
avatar

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 48
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par Emperor le Mar 8 Avr 2014 - 11:33


Ah ! Eclipse of Hope... c'est de l'ordre de la vingtaine de pages ça non ? Alors doublement oui, faut laisser une seconde chance à l'auteur, avec un vrai livre entier. Wink


Pour le syndrome McNeill, je me retrouve dans cette expression mais c'est effectivement dans la manière dont c'est amené et dans la démesure de la chose, qui n'a pas été sans me rappeler un mix entre les scénarios de Fear To tread et de La foi et le feu. J'aurais dû parler de syndrome Swallow en fait. rire1 


@"presque à remiser Abnett et ADB au placard" : alors là c'est plus du teaser, c'est une bulle papale lol!
Ce sera mon prochain 40k.

Attention, avis strictement personnel hein, je ne réponds de rien et tu pourrais être déçu !
Mais il vaut le coup quand même comme livre. Smile 


Contrairement à ce qui est dit dans d’autres messages, les « Swords of Epiphany » ne sont pas les candidats malheureux du chapitre des Exorcits ayant échoués à leur union avec un démon lors de leur initiation. Mais plutôt, les premiers échecs durant la période qui avait précédé la fondation du chapitre des Exorcits d'où un nombre importants de renégats.

Oui, voilà !




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4283

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par Vlad le Mar 8 Avr 2014 - 11:58

Très bonne critique Emperor et Uther !  okay 


Emperor a écrit:Pour le syndrome McNeill, je me retrouve dans cette expression mais c'est effectivement dans la manière dont c'est amené et dans la démesure de la chose, qui n'a pas été sans me rappeler un mix entre les scénarios de Fear To tread et de La foi et le feu. J'aurais dû parler de syndrome Swallow en fait.

Assez d'accord, même si cela ne m'a pas choqué outre-mesure. Quitte à ce que se soit gros, autant y aller à fond, en assumant la chose comme le fait Annandale ! (même si j'avoue que le coup des planétoïdes de Gemini est assez badass  rire1 ).


avatar

Vlad
Primarque
Primarque

Messages : 3463
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par Sire Lambert le Mer 9 Avr 2014 - 9:00

Vous savez quoi ? Ça fait plaisir ces compliments sur la qualité de la traduction. Oui, contrairement à ce qui est écrit dans les crédits de ce roman, c'est bien moi le traducteur, et non Sébastien Delmas (mon néanmoins excellent confrère et ami). C'est lui qui s'occupe normalement de la série Batailles de l'Astartes, et il semble que son nom soit resté dans le fichier... Oups...

Au sujet de cette remarque sur la maîtrise du français par Annandale, sachez que nous n'avons aucun contact avec les auteurs lorsque nous traduisons. J'ignorais moi-même totalement qu'il était aussi bon dans notre chère et belle langue. Bon, je suis "ami Facebook" avec certains, comme William King ou Nathan Long, mais nous n'avons pas pour habitude de les contacter directement. Le seul avec lequel je pourrais discuter en cours de traduction serait Nick Kyme, que j'ai eu le plaisir de rencontrer lors du dernier Games Day français, et qui m'a expressément invité à le faire en cas de besoin, mais c'est tout...

Autre remarque sur la disparition du nom du traducteur des fichiers Amazon : En fait, cela vient de l'éditeur. La Bibliothèque Interdite donnait cette information aux distributeurs, qui eux la répercutaient (ils ont en fait une sorte de fiche produit qu'ils se contentent d'intégrer à leur boutique en ligne. Non, ils ne lisent pas les bouquins qu'ils vendent  Wink ). Le problème, c'est que Black Library ne fait pas pareil, pour eux le traducteur n'est qu'un intermédiaire qui doit s'effacer, une sorte de technicien de l'adaptation qui n'a pas plus d'importance que le preneur de son dans un film ou le gars qui a tapé le générique. Presque un mal nécessaire, quoi, une charge dont ils préféreraient se passer, mais qui leur est (bien malgré eux) incontournable. Pour eux, seul compte l'auteur. Bon, c'est comme ça... À titre personnel, je serais pour que le nom du traducteur figure sous celui de l'auteur sur la couverture d'un bouquin. Certains éditeurs le font, d'ailleurs.

Bon, en tout cas, je suis content de voir que ce bouquin plaise autant, je l'ai moi aussi trouvé plutôt bon, en tout cas à placer dans la partie supérieure du panier... (J'ai cliqué sur "bon" dans le sondage en haut de rubrique).

Sire Lambert

PS : Au sujet des coquilles et "mots oubliés", vous pouvez me les faire passer en MP (ici ou sur Facebook), je les transmettrai à l'éditeur au cas où ils feraient une réimpression.
avatar

Sire Lambert
Scout
Scout

Messages : 73

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par uther33 le Mer 9 Avr 2014 - 9:39

Merci pour ce retour "live" .  Very Happy 

sachez que nous n'avons aucun contact avec les auteurs lorsque nous traduisons.
Je me suis donc avancé un peu vite  Embarassed .... Je pensais que les connections étaient un peu plus élaborées. C'est bien dommage. Le travail de traduction n'en est que plus remarquable  okay 


Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !



Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire
avatar

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 48
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 9 Avr 2014 - 10:02

Je pense que Sire Lambert oublie Nathalie Huet, et les post/préfaces des trilogies de Abnett qui font état de contacts/discussions directs entre elle et Dan, mais je veux bien croire que c'est l'exception qui confirme la règle.

Le problème est :
1- soit que BL sous-estime l'importance capitale des traducteurs dans la littérature
(Edgar Poe sans Baudelaire?)
2- soit le nombrilisme angloaméricain habituel (comme à l'otan ou dans la finance)
3- soit.. que BL considère que ses publications ne sont pas de la littérature  rire1 

Dans tous les cas, merci encore à Sir Lambert pour son intervention et d'être le seul traducteur à établir un contact entre son travail et nous pauvres lecteurs assoiffés de VF !
Moi-même qui lis régulièrement leurs VO, j'aurais préféré au même prix les lire en VF ; car je suis amoureux de la langue française! (le dites pas à ma femme) et un traducteur devient toujours un coauteur voir dans bien des cas un auteur, car aucune langue n'est symétrique à une autre.

EDIT: Et voilà ... un superbe HS ! .. alien mrdr

Nous pouvons également transporter cette discussion dans un topic séparé si elle se poursuivait.
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10763

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par Nico. le Mer 9 Avr 2014 - 10:12

Merci pour ton retour Sire Lambert, c'est toujours agréable de lire tes - trop rares - messages.

Pour ce qui est du lien auteur/traducteur et d'Annandale, vu que je vais lui parler au Horus Heresy Weekender, je peux ptete lui glisser deux mots à ton sujet ? (ou du moins du rôle des traducteurs)


En plus, il s'est récemment procuré ce livre traduit en français et a commencé à le lire pour voir ce que ça fait d'avoir "son oeuvre avec des mots qui sont les siens mais pas vraiment". Nous avons donc la situation d'un auteur VO qui lit son oeuvre en VF. C'est rigolo.



Sinon, vous me donnez envie de lire ce livre avec vos critiques. J'ai hâte de voir ça débarquer un jour en VO Hardback... s'ils continuent comme Damnos et Armageddon.


Smile


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8497
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mort d'Antagonis de David Annandale

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum