[40K] La vengeance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[40K] La vengeance

Message par Lamiad le Jeu 30 Jan 2014 - 18:31

Bonjour à tous, je met mon tout premier écrit, c'est un peut mélange d'action, d'humour et de suspens. Dites moi si vous aimez car si c'est le cas, je continuerais à écrire cette histoire. Et surtout, s'il vous plaît, dites moi ce qui ne vas pas et que je peux améliorer.
Merci et bonne lecture. Smile (j'ai inventé tous les personnages et les lieux.)
M40-système Toyorn

La vengeance


Le capitaine de chapitre Julius Daerus était de taille moyenne pour un space marine, il était plutôt âgé, et ses cheveux gris renforçaient cette impression. Il possédait un œil bionique et se battait au marteau tonnerre, le sien avait plus de cent ans. Il avait été envoyé avec son chapitre sur un système éloigné du centre de l’imperium. On lui avait dit que des Word Bearers  séviraient sûrement dans ce système. Julius se disait que ça puait la fausse alerte, et en plus les habitant les avait fait chier avec des demandes de bénédictions, ils n’avaient jamais vu des Ultramarines ou quoi.
En ce moment, Julius était avec son état major dans une des seules forteresses du monde principal, ils prenaient le dîner lorsque un membre de son escouade commandement, Drakeus, un géants car il atteignait presque les trois mètre, avec des cheveux blonds, se leva et s’exclama :
« J’en ai marre d’attendre ! Voilà cinq mois qu’on attend et toujours rien ! Pas une trace de ces Word Bearers ! »
Julius connaissait Drakeus, il était impulsif, c’était un soldat, pas un tacticien, il le calma :
« Calmez-vous ! Nous partirons dans deux semaines s’ils ne se montrent pas. »
Drakeus se rassit et maugréa. Julius se leva et dit :
« Je vais annoncer la nouvelle aux troupes, finissez sans moi messieurs. »

Julius était un maître de chapitre inhabituel, il voulait quasiment toujours annoncer les nouvelles à ses troupes lui même. Il partit accompagné de son second, Gaellus, un space marine plus petit que la moyenne, chauve avec toujours un masque à oxygène sur lui depuis qu’il avait failli être asphyxié. Il lança un appel sur les voies de communications :
« Réunion sur la place publique dans une heure, et vite ! »

Une heure plus tard, Julius pu admirer son chapitre au grand complet :
Plus de mille spaces marines, cinq cents chars rhino, land raider, predator, … . Il était accompagné de deux cents milles gardes impériaux avec mille leman russ et mille transports chimères. Et sa grande fierté, deux banblade, un shadowsword et un stormlord. Des chars si rare, se dit Julius, déployé inutilement se dit-il. S’il avait su. Il s’adressa à ses troupes :
« Soldat, il s’emblerait que nos ennemis ait eu peur de notre déploiement massif de troupe ! »
« Ah, il sait enjoliver les apparences, se dit Gaellus »
Il y eu des « froussards ! », des « femmelettes ! ».
« Du calme ! Du calme ! Cria Julius, vous aurez remarqué que les dieux du chaos rendent leurs stupides laquets aussi froussard que des bonnes femmes, mais bon, que peut-on y faire à part les rassurer en leur donnant le biberon. »
Il y eu des explosions de rire.
« Quel orateur, se dit le second de Julius.»
« Bon, rompez les rangs ! Cria le capitaine.»


M40-à proximité du système Toyorn

A bord de son vaisseau de commandement, le capitaine Ultramarine Quaesirus était occupé à étudier l’art de faire guerre des hydejaer, des espèces de chien sur deux patte, lorsque son second, Kaellus, lui dit d’un ton affolé :
« Capitaine, nous avons un problème sur le radar !
-Voyons, voyons, calmez-vous, que se passe-t-il ? »
Il arriva dans la salle du radar et vit.
« Il faut prévenir Julius ! Cria-t-il »

M40-principale forteresse de Roytorn, monde primordial du système Toyorn

« Seigneur Julius, nous avons reçu une tentative de message provenant du vaisseau amiral deyorn mais le message n’est pas passé, sûrement une mauvaise transmission.
-Bien, tentez de rappeler, dit-il.
S’il avait su. Car si le message n’était pas parvenu c’était car le vaisseau avait explosé juste avant l’envoi du message ce qui a fait que seulement des birbes étaient arrivées sur Toyorn.
« Le vaisseau amiral ne répond capitaine Julius comme s’il avait été détruis !  
-Envoyez sur le champ un croiser pour voir ce qu’il se passe ! C’est peut-être un signe de manifestation de ces pleutres de Word Bearers.
-Bien mon capitaine.
-Gaellus !cria Julius, rassemblez mon escouade de commandement, notre chapelain et toute la clic, il faut que l’on parle.
-Je les rassemble où ? Lui répond-il.
-Dans la grande salle ! Triple buse ! Et ne me pose plus de question aussi idiote où je te fais dégrader ! Cria Julius. »
« Ou lala, il est de mauvaise humeur se dit Gaellus en déguerpissant.»
Gaellus passa sa mauvaise humeur sur un officier impérial qui passait par-là en lui criant :
« Allez me chercher le conseil de commandement, et qu’ça saute ! »


M40-salle principal de la forteresse Roytorn

« Bon commençons, dit Julius, un de nos vaisseau fait le silence radio dans le secteur où les Word Bearers risquaient d’arriver, ce qui veut dire ?
-Qu’il a déserté ? Se hasarda un membre de son escouade de commandement, Frartitus.
- Mais non ! Explosa Julius, mais vous le faites exprès !
-Qu’il s’est perdu, essaya Zrarus, un membre du conseil.
-Mais dites moi que vous le faites exprès, pleura Julius.
-Ha, j’y suis, dit Drakeus, leur système de communication est cassé.
-Bouh, sanglota Julius, mais qui m’a donné des idiots pareil ?
En fait, il faut préciser qu’en temps de repos, le conseil de Julius était particulièrement lent d’esprit. Heureusement, le chapelain vint à sa rescousse:
-Mais non messieurs, ce que veut nous dire Julius c’est que le vaisseau a été détruit, dit il calmement. »
Le chapelain, il s’appelait Bjoran, était plutôt grand, et évitait le plus souvent possible d’enlever son masque crâne car il avait eu le visage brûlé par un lance-flamme et parlait d’une voit métallique.  
« Ah, enfin quelqu’un qui a de la jugeote, dit Julius, bon, alors messieurs, je crois que nous devrions prendre des mesures, n’est ce pas ! Cria-t-il en tapant sur la table pour réveiller les nombreux endormis.
- Euh oui, dit Frartitus en sursautant
- Bon, dit le capitaine énervé, mon escouade et moi irons sur Eyorn, la lune la plus proche de l’accident avec le chapelain (il faut
dire que Julius voulait être sur d’avoir quelqu’un d’intelligent avec lui). »
Il attrapa  Zrarus qui s’était rendormi par le cou et le projeta contre le mur de la salle. Il se réveilla en sursaut à terre, se releva péniblement et balbutia un désolé capitaine. Julius se remit à parler :
« Bon messieurs, la séance est terminée, allez rassembler les troupes, et si l’un de vous refait le guignol, je m’occupe personnellement de son cas, pigé ? »
Ils partirent tous, laissant Julius seul dans l’immense salle. Celui-ci s’assit et sombra bientôt dans un profond sommeil, et il se souvint.

40ans avant
Julius se leva, il n’avait pas encore son œil bionique, il regarda par la fenêtre, il était dans bastion, lors du dernier assaut contre une troupe de space marine du chaos qui terrorisait un système solaire. Il descendit, arriva dans une salle où Drakeus, Gaellus, Frartitus et Zrarus l’attendaient.
« Êtes-vous prêt capitaine ? Dit Gaellus.
-Oui, allons-y, répond il. »
Et les cinq space marine sortirent du bastion, la bataille avait déjà commencé, et lorsque Julius se montra, il y eu des cris de victoire. Mais déjà une bande de renégat se jetaient sur eux. Julius para le premier et l’envoya contre un mur avec son bouclier tempête et écrasa un second sous son marteau tonnerre. Pendant ce temps, Gallus en enferma un dans son gantelet énergétique et l’écrasa, éclaboussant ses compagnon du sang du traître. Drakeus en avait embroché un sur son épée tronçonneuse et, d’un magnifique revers d’hache énergétique, décapita un deuxième et envoya sa tête aux  pieds d’un troisième qui s’enfuit mais n’alla pas très loin car le fusil à plasma de Frartitus le fouetta en plein dos, ne laissant qu’un cadavre avec un trou béant.
« Attention à vos arrières, dit Zrarus à Julius en découpant un space marine du chaos avec ses griffes éclairs »
Soudain, le capitaine aperçu le chef ennemi, il était impressionnant, enfoncé dans une armure rouge sang. Les piques de son armure détenaient  trois têtes de space marine et un troisième gisait à ses pieds, éventré. Julius, nullement impressionné, lui lança :
« Alors, petit enfant apeuré, pour une fois on dirait bien que tes putrides dieux, il cracha, ne te seront d’aucun secours, lui lança Julius. »
Le champion ennemi se retourna et lança un regard chargé de sang sur le capitaine téméraire. Aussitôt, dix renégats se jetèrent sur Julius. L’un fut foudroyé par le fusil à plasma de Frartitus, Drakeus fonça et en emporta trois avec lui. Les six autres tirèrent mais leurs bolts ricochèrent sur le bouclier tempête de Julius. Il en envoya deux voler en l’air avec son arme et Gaellus chargea en tirant avec son bolter, en abattant deux. Les survivants partirent en courant. Alors, Julius se moqua du traître :
« Alors, tu n’a pas trouvé mieux pour te protéger que ces minables pleutres ! »
Le champion sorti une hache tronçonneuse et tira avec un pistolet à plasma. Le tir éclata une épaulière de l’armure de Julius. Le champion des dieux sombres chargea le capitaine encore sous l’effet de surprise, Julius échappa de peut au coup de hache habile d'un pas de côté, essaya de riposter mais le rata d’un cheveu. Les deux adversaires se tournèrent autour, s’observèrent et Julius chargea, bouscula le champion, le mit à terre. L’ennemi se dégagea, envoya le plat de sa hache dans la figure de Julius. Celui-ci vacilla mais se rattrapa et broya la jambe du traître avec son marteau, mais le champion, dans sa chute, dégaina son pistolet à plasma et tira dans la tête du capitaine qui s’évanouit. Julius se réveilla en sursaut. La suite, il la connaissait, on la lui avait racontée : Drakeus était intervenu, avait découpé le renégat au niveau de la taille. Et lui, le grand Julius avait perdu son œil. Il avait appris son nom, à ce fils de chienne, il s’appelait Eragax, un fanatique de Khorne. Julius se leva. Gaellus apparu :
« Nous sommes près à partir, le reste du chapitre nous suivra après, le temps d’être tout à fait prêt.
-Bien, dit le capitaine encore un peu endormi, j’arrive. »


Dernière édition par Lamiad le Jeu 6 Fév 2014 - 16:46, édité 8 fois


Le mot que tu retiens est ton esclave, celui que tu prononces, ton maître.

Ecoutes la voie de la raison et de la vérité, lorsque tu te tais, tu l'entend, lorsque tu parles, tu ne l'entend plus.

Lorsque tu lances la flèche de la vérité, trempes sa pointe dans du miel.

Poses la question qui ne te concernes pas et tu auras la réponse qui ne te plaît pas.
avatar

Lamiad
Scout
Scout

Messages : 96
Age : 17
Localisation : bien caché

Revenir en haut Aller en bas

Re: [40K] La vengeance

Message par Lamiad le Ven 31 Jan 2014 - 17:56

Allez, dites se que vous en pensez! N'hésitez pas à dire que ça ne vous ne plaît pas


Le mot que tu retiens est ton esclave, celui que tu prononces, ton maître.

Ecoutes la voie de la raison et de la vérité, lorsque tu te tais, tu l'entend, lorsque tu parles, tu ne l'entend plus.

Lorsque tu lances la flèche de la vérité, trempes sa pointe dans du miel.

Poses la question qui ne te concernes pas et tu auras la réponse qui ne te plaît pas.
avatar

Lamiad
Scout
Scout

Messages : 96
Age : 17
Localisation : bien caché

Revenir en haut Aller en bas

Re: [40K] La vengeance

Message par Lamiad le Sam 1 Fév 2014 - 18:19

Allez, quoi, donnez votre avis, je ne vais pas vous manger(quoique Twisted Evil )


Le mot que tu retiens est ton esclave, celui que tu prononces, ton maître.

Ecoutes la voie de la raison et de la vérité, lorsque tu te tais, tu l'entend, lorsque tu parles, tu ne l'entend plus.

Lorsque tu lances la flèche de la vérité, trempes sa pointe dans du miel.

Poses la question qui ne te concernes pas et tu auras la réponse qui ne te plaît pas.
avatar

Lamiad
Scout
Scout

Messages : 96
Age : 17
Localisation : bien caché

Revenir en haut Aller en bas

Re: [40K] La vengeance

Message par uther33 le Sam 1 Fév 2014 - 20:35

Je n'ai pas encore lu ton écrit .

Cependant, la 1ere impression qui me vient à l'esprit est :

- trop compressé, pas assez d'espace. Il faut aérer ton texte à chacune de tes grandes parties ou paragraphes.
- 1 titre
- les fautes d'orthographe à corriger

Une fois ces modifs réalisées, je jetterai un petit oeil à ton histoire et je pense que d'autres le feront.


Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !



Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire
avatar

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 46
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: [40K] La vengeance

Message par Corax le Sam 1 Fév 2014 - 21:26

Je suis Uther, prends bien compte de ses conseils, ton récit en sera que meilleur à lire pour les membres du Forum, je ferais une petite critique dès que tu auras suivis ces précieux conseils.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [40K] La vengeance

Message par Lamiad le Dim 2 Fév 2014 - 19:52

Voilà, j'ai fait des modifications. Merci beaucoup pour les conseils thanks


Le mot que tu retiens est ton esclave, celui que tu prononces, ton maître.

Ecoutes la voie de la raison et de la vérité, lorsque tu te tais, tu l'entend, lorsque tu parles, tu ne l'entend plus.

Lorsque tu lances la flèche de la vérité, trempes sa pointe dans du miel.

Poses la question qui ne te concernes pas et tu auras la réponse qui ne te plaît pas.
avatar

Lamiad
Scout
Scout

Messages : 96
Age : 17
Localisation : bien caché

Revenir en haut Aller en bas

Re: [40K] La vengeance

Message par Lamiad le Dim 9 Fév 2014 - 16:41

Bon, alors je poste une suite Smile (il y'a ma petite comptine dedans):

M40-à proximité de l’accident

Le vaisseau Vengeance of Emperor était le premier croiser à être arrivé sur le champ de l’accident. Le commandant de ce vaisseau éclaireur avait décidé d’envoyer une escouade spécialisée dans l’épave du vaisseau, pour voir s’il y avait des survivant où un indice sur ce qui c’était passé. Ils furent envoyés en module d’atterrissage. Le capitaine de l’escouade, il s’appelait Rai, était un space marine assez indiscipliné, et qui avait déjà plusieurs rappel à l’ordre mais on l’envoyât quand même car c’était le seul à savoir faire ce genre de travail. Il dit à son escouade :      
« J’vais pas vous mentir, mais je sent qu’une fois d’plus, on nous envoie faire le sale bouleau : achever les agonisants, se débarrasser de l’avant garde ennemi, faire disparaître les infos secrètes que les autres ultramarines ne seraient pas contant de trouver »
Il fut interrompu par un choc brusque. Ils venaient d’atterrir. Rai s’avança en premier, brandissant son bolter qu’il avait trafiqué lui-même, pour que la portée soit allongée, que la précision soit accru et qu’il ne tire plus en automatique. Ils avaient atterri sur l’une des moitiés du vaisseau, ils flottaient dans l’espace, mais ils avaient des combinaisons adaptées. Ils ouvrirent une porte menant à l’intérieur de la moitié de carcasse. Bizarrement, l’oxygène était toujours présent à l’intérieur du vaisseau.
« Se qui voulait dire que quelqu’un était toujours vivant à l’intérieur »
Se dit Rai. Il fit signe aux autres d’avancer discrètement. Ils parcoururent une partie du vaisseau quand Rai entendit une sorte mélodie. Il s’approcha et ce qu’ils virent lui et les siens les subjugua : au moins cent words bearers avaient installé une sorte chapelle et ils chantaient une mélodie macabre :
Sang frais, sang du matin
Sang qui coule du crâne de ton voisin
Joie du sang qui coule
Abreuvons-nous du sang                            
Frais, sang du matin
Et cela tournait en boucle. Tout d’un coup, quelqu’un toucha le dos de Rai.


M40-croiser renégat près du système Toyorn

Eragax était près pour la vengeance, il avait attendu ce moment si longtemps. Il en frémissait de plaisir, il avait acquiert une nouvelle hache, imprégnée d’énergie warp. Il avait des jambes de métal, se terminant par de terribles serres. Grâce à de nombreux pactes passés avec différents démons, ses mains étaient devenues violettes de magie de l’immaterium. Et au ceinturon il portait le mythique pistolet à plasma qui avait rendu borgne Julius, qui était devenu une relique. Il se leva de son siège, se réjouissant d’avance du carnage qu’il allait organiser, et s’approcha d’un autel dédié aux dieux du chaos (il avait abandonné le culte unique de Khorne car sinon il n’aurait jamais pu devenir un sorcier). Il prit un athamé, s’entailla la main et prononça des paroles blasphématoires envers l’Empereur. Puis il fit un signe à un apôtre noir qui lui amena un homme. Il lui trancha la gorge et l’apôtre lui en amena un autre, et ainsi de suite.


Le mot que tu retiens est ton esclave, celui que tu prononces, ton maître.

Ecoutes la voie de la raison et de la vérité, lorsque tu te tais, tu l'entend, lorsque tu parles, tu ne l'entend plus.

Lorsque tu lances la flèche de la vérité, trempes sa pointe dans du miel.

Poses la question qui ne te concernes pas et tu auras la réponse qui ne te plaît pas.
avatar

Lamiad
Scout
Scout

Messages : 96
Age : 17
Localisation : bien caché

Revenir en haut Aller en bas

Re: [40K] La vengeance

Message par Lamiad le Sam 15 Fév 2014 - 10:34

Comme j'avais commencé à écrire il y a assez longtemps, je peux déjà poster une suite:

M40-vaiseau de commandement de la compagnie de Julius, le Armor of the Emperor

« Rien qu’une avarie mon capitaine, dit Gaellus, nous serons retardés de seulement quelques heures.
-Mais se sont des heures cruciales, imbéciles ! Il nous faut arriver au plus vite ! Cria Julius.
- On fait ce qu’on peut, mais il semblerait qu’on ait un trou dans le réservoir de carburant.
-Mouais, un trou dans l’réservoir, maugréa le capitaine énervé. »
Il s’enferma dans son bureau, histoire de ne couper la tête de personne. Et puisqu’il n’avait rien à faire, il se plongea dans la lecture d’un rapport qui parlait des anciens habitants du système Toyorn. Apparemment, c’étaient des sortes de chiens sur pattes qui aimaient particulièrement le blé. Julius en avait déjà marre. Il posa le rapport et admira l’espace.

M40-moitié du vaisseau détruit

Celui qui avait touché Rai n’était autre que le commandant de ce vaisseau, Quaesirus. Il était impressionnant, enfoncé dans son armure terminator, son bras gauche pendait mollement, couvert de sang, et son bras droit tenait une gigantesque épée énergétique.
« Qui est le chef de cette escouade ? dit-il.
-Moi, dit Rai.
-Il faut fuir, et vite, pour prévenir Julius, il faut qu’il sache ce que j’ai vu, répondit le géant.
-Mais qu’avez-vous vu, questionna le chef d’escouade intrigué.
-Plus tard, maintenant, il faut fuir, dit le terminator qui semblait apeuré. »
A ce moment, un renégat apparu devant eux et ce mit à crier :
« Des chiens de loyalistes ! Venez mes frères ! Ils sont ici ! »
Il n’en dit pas plus, un bolt trafiqué de Rai lui avait transpercé la bouche. Le chant s’arrêta et on entendit des cris sauvages. Un ultramarine fut transpercé par deux bolts. Le reste de la troupe se mit à courir. Un autre des frères de Rai fut fauché par les tirs de bolters. Ils n’étaient plus que huit, plus Quaesirus. Deux loyalistes se retournèrent :
« Nous protègerons votre fuite, dirent-il »
Les traîtres furent surpris par ces deux courageux, ce qui leur laissa le temps de lancer toutes leurs grenades, l’un d’eux avait une bombe à fusion, qui explosèrent au milieu de la masse grouillante créant une pagaille. Pendant ce temps, les autres continuèrent à courir mais un autre groupe de renégat s’élança à leur poursuite. Et Rai perdit encore trois frère, transformés en passoire par les projectiles de leurs ennemis. Enfin, ils atteignirent la porte qui menait sur l’espace. Ils s’y engouffrèrent. Les spaces marines du chaos ne les suivirent pas, leur combinaison n’étant pas adaptée.
« Enfin sauvé, dit Rai.
-Tu crois vraiment, mortel ? »


Le mot que tu retiens est ton esclave, celui que tu prononces, ton maître.

Ecoutes la voie de la raison et de la vérité, lorsque tu te tais, tu l'entend, lorsque tu parles, tu ne l'entend plus.

Lorsque tu lances la flèche de la vérité, trempes sa pointe dans du miel.

Poses la question qui ne te concernes pas et tu auras la réponse qui ne te plaît pas.
avatar

Lamiad
Scout
Scout

Messages : 96
Age : 17
Localisation : bien caché

Revenir en haut Aller en bas

Re: [40K] La vengeance

Message par Lamiad le Lun 17 Fév 2014 - 9:58

allez hop, une suite (et oui, j'ai pas mal de temps pour écrire)

M40-croiser Armor of Emperor

« Nous pouvons enfin repartir, capitaine, dit Gaellus.
-C’est pas trop tôt ! Répondit Julius. »
Il va arrêter de grogner un jour, se demanda Gaellus. Le vaisseau démarra, en direction d’Eyorn. Julius reçu un message du croiser de reconnaissance Vengeance of Emperor :
« Mon capitaine, nous n’avons plus de novelles de notre escouade de reconnaissance, et les radars ont enregistré des tirs de bolters. Devons-nous prendre d’assaut l’épave ?
-Non, ne faites rien avant mon arrivée, répondit Julius
- Bien mon maître »
« Mais bon sang, mais tous ces empotés veulent que je meure d’une crise cardiaque, à faire des choses sans mon autorisation, se dit le capitaine grincheux »
« Gaellus ! Dans combien de temps arrivons-nous ? Lança-t-il.
-Dans environ une heure, mon capitaine.
-Bien, bien, merci. »
Julius remarqua qu’il venait de dire merci, ce qui ne lui était pas arrivé depuis longtemps. A l’extérieur, Gaellus se rendit compte que Julius venait de lui dire merci, ce qui n’était pas arrivé depuis longtemps. Il alla rejoindre Drakeus, Zrarus et Frartitus sur le pont :
« Je sent que cette bataille ne vat pas être comme les autres, commença Fratitus.
-Et pourquoi donc ? Dit Drakeus qui était toujours très confiant, tu aurait peur ? Il aimait bien provoquer aussi.
-Un mauvais pressentiment, répondit il, en élucidant la provocation.
-Arrêter donc de vous chamailler comme des enfants, dit Zrarus.
-Moi ! Un enfant ?! Cria Drakeus.
-Oui, parfaitement, renchérit Zrarus. »
Drakeus se jeta sur lui, et le renversa. Gaellus intervint, attrapa Drakeus et l’envoya sur le mur.
« Non mais ça va pas ?! Hurla-t-il, présentez vos excuses, tous les deux !
-Désolé, Zrarus.
-Pardon, Drakeus.
-En fait euh, commença Drakeus, y faudrait que vous m’aidiez à annoncer à Julius un truc assez important.
-Et quoi ? répondit Zrarus, parce que je sens que ça va nous attirer des ennuis.
-Ben voilà, à la bataille où Julius a perdu son œil, j’ai vu Eragax s’enfuir.
-Mais putain ! Hurla Gaellus, mais t’es complètement con ! Pourquoi t’a attendu aussi longtemps ?! »

M40- croiser renégat

« Enfin, c’est, bon il est apparu, dit Eragax »
A ses pieds gisait des centaines d’homme, et au-dessus de lui, un gigantesque prince démon. Pas n’importe quel prince, un du nom de Yeatron, qui avait été oublié depuis des millénaires, mais qui en était en tout cas extrêmement puissant.
« Pourquoi m’a tu réveillé, petite chose ?
-Pour que le monde puisse encore une fois admirer votre immense puissance et votre grandeur, le flatta-t-il.
-Mais toi, qu’est-ce que tu y gagnes ?
-Seulement une vengeance et des offrandes pour nos dieux bien aimés.
-Soit, tes motivations sont valables, nous détruirons le plus de chose avant d’être renvoyé dans le warp, à mais oui, toi, quand tu meure, tu ne revient pas dans le warp, dommage, mais peut être deviendra tu l’un des nôtres, les démons.
-Mais je le compte bien, si les dieux veulent bien me l’offrir.
-Bien, bien, j’aime les partenaires qui ont de l’envergure, termina le démon. »


Le mot que tu retiens est ton esclave, celui que tu prononces, ton maître.

Ecoutes la voie de la raison et de la vérité, lorsque tu te tais, tu l'entend, lorsque tu parles, tu ne l'entend plus.

Lorsque tu lances la flèche de la vérité, trempes sa pointe dans du miel.

Poses la question qui ne te concernes pas et tu auras la réponse qui ne te plaît pas.
avatar

Lamiad
Scout
Scout

Messages : 96
Age : 17
Localisation : bien caché

Revenir en haut Aller en bas

Re: [40K] La vengeance

Message par Lamiad le Ven 21 Fév 2014 - 16:50

Coucou touts le monde, je poste une petite suite:

M40- moitié du vaisseau accidenté

Celui qui avait prononcé cette phrase était un champion du chaos, avec une grosse hache énergétique à deux mains. Rai allait armer son arme lorsque Quaesirus s’interposa :
« Laisse-le moi, c’est sous ses ordres que mon vaisseau a été détruis et mes frères tués. Je me vengerais de lui seul. »
Et le terminator chargea avec son immense épée. Le renégat parât mais sous la violence du choc, il fût envoyé au loin dans l’espace. Il fit quelques mouvements de nage pour se rapprocher, et chargea. Sa massive hache énergétique arracha des morceaux d’armure au terminator loyaliste, mais sans trop l’abimer. Le terminator envoya un revers d’épée énergétique, découpant le bras du champion. Mais celui-ci, au lieu de crier de douleur, se mit à rire. Et une sorte de bras fait de chaire boursoufflante poussa à la place du bras. Ce dernier bras était beaucoup trop grand pour son porteur, et était parsemé d’espèce bouche et d’yeux, qui riaient en cœur avec le renégat. Quaesirus, surpris, tenta de faire un pas de côté mais fût attrapé par l’immondice qui servait de bras au champion des dieux sombres. Les bouches commencèrent à labourer de toutes part l’armure du space marine. Tout d’un coup, Rai se rendit compte d’une chose : le bras continuait de grandir ! Il arma son bolter modifié avec des bolts inflammable et se rendit compte qu’il était dans l’espace et que donc ses armes de tir étaient inefficaces. Pendant ce temps, Quaesirus se démenait comme un beau diable pour tenter d’échapper à l’étreinte mortelle. Dans un ultime acte de désespoir, il lança avec ses dernières forces son épée, qui coupa en deux le traître. Le bras moisi d’un seul coup et le space marine du chaos arrêta enfin de rire. Rai se rendit auprès du chef de vaisseau et ce qu’il constata lui coupa le souffle. L’armure du champion space marine ne présentait pas que des traces de morsure mais aussi des traces de brûlures, mais il ne s’en étonna pas tant car après tout, cela venait du chaos et tout ce qui venait du chaos était irrationnel. Il remarqua également que son armure était fissurée à maint endroit. Rai jura et appela les rescapés de son escouade pour transporter le blessé.
« Ne vous souciez pas de moi, dit-il, il faut que vous disiez impérativement à notre maître ce qui se passe ici.
-Mais nous ne pouvons pas repartir, dit Rai, nous devons attendre notre vaisseau mais nous n’avons aucun moyen de le contacter, notre opérateur radio est mort lors de la course poursuite.
-Vous n’avez qu’à vous servir du module d’atterrissage pour atterrir sur Eyorn, avec la batterie du canon laser de votre escouade, vous réussirez sûrement à l’atteindre.
-Mais, et vous ?
-Je suis trop encombrant, vous n’arriverez pas à vous sauver avec moi. Je ferais en sorte que les fils de chienne ne vous tire pas dessus. »
Et il se leva, s’éloigna pour mettre fin à l’entretien. Il entra dans la moitié de vaisseau malgré ses blessures et fit un signe d’adieu à Rai. Le chef d’escouade secoua la tête, triste. Il entra dans le module d’atterrissage avec les trois survivants de son escouade, dont celui qui avait le canon laser :
« Joran, branche la batterie du canon laser sur le couplage d’alimentation du module, et Hector, redirige la trajectoire Eyorn, la lune qui est la plus proche, dit Rai.
-Mais que faisons nous du terminator ? Répondit Hector.
-Il veut mourir en héros, alors laissons le, finit Rai. »
Et le module d’atterrissage s’ébranla, ses réacteurs se mirent à luirent et il se propulsa, telle une comète. Cependant, à l’intérieur de l’épave, Quaesirus se rendit compte qu’il avait oublié de signaler à Rai ce qu’il avait vu sur le radar. Mais il n’eut pas le temps de s’en préoccuper car déjà des Words Bearers se précipitaient sur lui. Il faucha le premier d’un revers, mais, à cause de son combat récent contre un champion du chaos et de ses blessures, ne pût faire plus et fut recouvert d’une masse de space marines du chaos.


Le mot que tu retiens est ton esclave, celui que tu prononces, ton maître.

Ecoutes la voie de la raison et de la vérité, lorsque tu te tais, tu l'entend, lorsque tu parles, tu ne l'entend plus.

Lorsque tu lances la flèche de la vérité, trempes sa pointe dans du miel.

Poses la question qui ne te concernes pas et tu auras la réponse qui ne te plaît pas.
avatar

Lamiad
Scout
Scout

Messages : 96
Age : 17
Localisation : bien caché

Revenir en haut Aller en bas

Re: [40K] La vengeance

Message par Lamiad le Dim 2 Mar 2014 - 19:31

Bon ben, je poste une suite:

M40- vaisseau amiral Armor of the Emperor

Contrairement à ce que s’attendaient les membres de l’escouade de commandement, Julius était fou de joie :
« Mais ça veut dire que je vais le pourfendre tout seul, ce fils de bâtard, il prit Drakeus dans ses bras, vous ne m’aviez jamais annoncé de meilleure nouvelle ! Dès que nous en aurons finit avec ses Words Bearers, je me lancerais personnellement à sa poursuite pour lui montrer de quel bois je me chauffe. »
Une lueur bestiale faisait briller ses yeux. Ses subordonnés quittèrent promptement la salle, car Julius avait commencé à imaginer comment il le tuerait, et tapait sur un peu tout avec son marteau tonnerre.
« Cette fois-ci tu t’en sors bien, dit Gaelllus à Drakeus.
-Il est pas un peu fou notre capitaine ? Intervint Zrarus
-Juste un peu, plaisanta Frartitus »
Et ils éclatèrent de rire. Mais un officier impérial vint les interrompre :
« Nous sommes presque arrivés sur Eyorn, mon seigneur.
-Bien, dit Gaellus, je vais prévenir le maître. »
Il entra dans la salle de Julius :
« Nous arrivons sur Eyorn, mon capitaine, commença-t-il.
-Et bien, que vous arrive-t-il, aujourd’hui, vous rivalisez pour me donner des bonnes nouvelles, peut-être commencez-vous à être intelligent ? Plaisanta-t-il. »
Et les deux fils de Roboute rirent de bon cœur.

M40- Eyorn

L’atterrissage fut brutal. Rai tomba à terre, sonné.
« Comment allez-vous ? Dit Hector.
-Bien, bien, savez-vous où sommes-nous ?
-Sur la moitié sud de la lune… »
Il fut interrompu par un bruit de bolter et par la tête de Joran qui atterrit à ses pieds. Rai et Hector se retournèrent et virent le corps décapité du space marine et leur troisième confrère qui gisait troué par des bolts. Et au-dessus de leurs confrères sans vie, se tenaient cinq plagues marines. Leur chef faisait une tête de plus que les autres, et il tenait dans ses mains son intestin, auquel il avait ajouté deux épée énergétique. Ils étaient bouffis par la pourriture, des mouches voletaient autour d’eux et l’on voyait leurs organes et leurs os à maints endroits. Ils empestaient la chaire en décomposition. Rai et Hector se mirent à courir. Les esclaves de Nurgle se mirent à leur poursuite.
« Nous devrions nous séparer si nous voulons plus de chance de survie, lança Rai.
-Bonne idée, approuva Hector. »
Et ils partirent chacun de leur côté. Mais Rai, en bon confrère, fit exprès de laisser des traces pour être sûr que ce soit lui que les plagues marines poursuivraient. C’est ce qu’ils firent. Il courut avec l’énergie du désespoir, et s’enfonça dans une forêt, et s’accorda enfin un temps de repos. Il observa le paysage. Il était assez banal, avec des arbres, mais une majorité de chênes. Il arriva à la lisière de la forêt. Au delà, le sol était complètement nu, aucune végétation ne poussait, comme si un cataclysme c’était produis et n’avait touché qu’une moitié d’Eyorn. Il entendit une branche craquer derrière lui.


Le mot que tu retiens est ton esclave, celui que tu prononces, ton maître.

Ecoutes la voie de la raison et de la vérité, lorsque tu te tais, tu l'entend, lorsque tu parles, tu ne l'entend plus.

Lorsque tu lances la flèche de la vérité, trempes sa pointe dans du miel.

Poses la question qui ne te concernes pas et tu auras la réponse qui ne te plaît pas.
avatar

Lamiad
Scout
Scout

Messages : 96
Age : 17
Localisation : bien caché

Revenir en haut Aller en bas

Re: [40K] La vengeance

Message par Lamiad le Ven 7 Mar 2014 - 17:21

Désoler, mais je vais mettre l'histoire un peu en veilleuse, le temps de faire ma participation à lettre de sang 8, mais j'y reviens dès que j'aurais fini, promis Wink 


Le mot que tu retiens est ton esclave, celui que tu prononces, ton maître.

Ecoutes la voie de la raison et de la vérité, lorsque tu te tais, tu l'entend, lorsque tu parles, tu ne l'entend plus.

Lorsque tu lances la flèche de la vérité, trempes sa pointe dans du miel.

Poses la question qui ne te concernes pas et tu auras la réponse qui ne te plaît pas.
avatar

Lamiad
Scout
Scout

Messages : 96
Age : 17
Localisation : bien caché

Revenir en haut Aller en bas

Re: [40K] La vengeance

Message par Lamiad le Ven 21 Mar 2014 - 18:33

J'ai fini mon texte pur lettre de sang, je reviens à vous!


Le mot que tu retiens est ton esclave, celui que tu prononces, ton maître.

Ecoutes la voie de la raison et de la vérité, lorsque tu te tais, tu l'entend, lorsque tu parles, tu ne l'entend plus.

Lorsque tu lances la flèche de la vérité, trempes sa pointe dans du miel.

Poses la question qui ne te concernes pas et tu auras la réponse qui ne te plaît pas.
avatar

Lamiad
Scout
Scout

Messages : 96
Age : 17
Localisation : bien caché

Revenir en haut Aller en bas

Re: [40K] La vengeance

Message par Lamiad le Dim 23 Mar 2014 - 16:03

Hop, enfin une suite:

M40- partie désertée de la lune

« Mon capitaine, l’épave a disparu de notre radar.
-Comment ça, disparue ? Demanda Julius.
-Elle n’émet plus aucun signal, répondit un officier impérial.
-Bon, et l’escouade d’éclaireur qu’on avait envoyé ?
-Leur module d’atterrissage a émit un signal, il vient de poser sur Eyorn.
-Mais c’est un truc de fou, d’abord il disparaît, puis il réapparaît, et après ce sera quoi ? Il vaincra la treizième croisade noire ?
-Devons-nous aller les chercher ? Continua l’officier impérial, décidant d’ignorer les remarques du space marine.
-Oui, oui, Faîtes, termina Julius. »

M40- lune Eyorn

Rai se retourna d’un trait, et ce qu’il vit le subjugua. Les cinq plagues marines étaient  à trois cents mètres de lui, et ils lui fonçaient dessus. Le space marine arma son bolter, et vida son chargeur sur les attaquants, dont aucun ne tomba à terre, à cause de leur résistance hors du commun. Rai se remit à courir, mais commençait à être fatigué. Il slaloma entre les arbres, pour tenter de les semer, mais se retrouva en face d’un rocher, avec aucune issue sur les côtés.

M40- lune Eyorn

Hector s’arrêta, soulagé de voir qu’il n’était pas poursuivi, mais priait mentalement pour que Rai s’en soit sorti. Il marchait lorsqu’une géante ombre se projeta sur lui. Un géant prince démon se tenait devant lui. Yeatron sourit :
« Tu vas avoir l’honneur d’être ma première victime, mortel.
-Sûrement pas, Rugit Hector en dégainant une bombe à fusion. »
Il la lança. Yeatron l’avala. On entendit un bruit sourd puis le prince démon se jeta sur Hector, le déchirant à la seule force de ses bras :
« Pathétique »


Le mot que tu retiens est ton esclave, celui que tu prononces, ton maître.

Ecoutes la voie de la raison et de la vérité, lorsque tu te tais, tu l'entend, lorsque tu parles, tu ne l'entend plus.

Lorsque tu lances la flèche de la vérité, trempes sa pointe dans du miel.

Poses la question qui ne te concernes pas et tu auras la réponse qui ne te plaît pas.
avatar

Lamiad
Scout
Scout

Messages : 96
Age : 17
Localisation : bien caché

Revenir en haut Aller en bas

Re: [40K] La vengeance

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum