Fall of Macharius de William King

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fall of Macharius de William King

Message par Nico. le Sam 1 Mar 2014 - 22:28


En Juin 2014 sort Fall of Macharius le dernier volume de la trilogie de William King.


Présentation:



==> Fall of Macharius Hardback

For decades, Lord Solar Macharius and his loyal forces have crusaded across the stars, bringing the Imperial Truth to uncounted worlds and purging aliens and heretics from the dark places at the fringe of the galaxy. But all things must come to an end. His soldiers are weary, his generals fractious, and the legend of Macharius may no longer be enough to hold them together. Called by a representative of Terra to a council of generals, Macharius fears treachery - but will it come from closer to home than he could possibly imagine?

Pendant des décennies, le Seigneur Stellaire Macharius et ses loyales forces ont fait une croisade à travers les étoiles, apportant la Vérité Impériale à d'innombrables mondes et purgeant les aliens et hérétiques des sombres bordures de la galaxie. Mais toute chose a une fin. Ses soldats sont las, ses généraux grincheux et la légende de Macharius n'est plus être suffisante pour les maintenir unis. Appelé par un représentant de Terra à un conseil de généraux, Macharius craint la trahision - mais viendra-t-elle de plus près qu'il ne pourrait imaginer ?

300 pages • Juin 2014 • ISBN 9781849707367 • Illustration par Raymond Swanland





logo2



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6593
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fall of Macharius de William King

Message par Nico. le Lun 30 Juin 2014 - 16:34


Review plus courte que d'habitude pour la conclusion de la trilogie sur Macharius.


- Scénario et mise en scène : 4/5

Cela fait 25 ans que la Croisade a commencé, et 30 ans que le personnage principal, Lemuel, est dans la Garde. Le temps commence à se faire long.

De plus, l'histoire prend place sur une planète assiégée par les forces de Macharius depuis déjà 2 ans, il s'agit de la campagne la plus longue effectuée par le génie de l'Imperium habitué aux victoires rapides. Et ils sont en train de perdre face aux hordes ennemies dirigées par Richter, un ancien général de Macharius.


Le livre est découpé en trois grosses parties: une bataille de tranchées infernale, des complots sur le vaisseau d'état major, et l'assaut final.

Ce tome instaure une atmosphère presque apocalyptique, sombre, lourde. Les armées de Macharius piétines et se font battre pour la première fois en presque trois décennies. Nos trois compères Lemuel, Ivan et Anton sont des vétérans comme la plupart des soldats de cette croisade. Les hommes sont fatigués, usés, et ne rêvent plus de gloire ou de conquêtes mais de simplement pouvoir se reposer, enfin. Le parallèle avec l'armée d'Alexandre le Grand est prononcé, Macharius n'est autre que son homologue 40K: un grand conquérant qui pousse ses armées à aller toujours plus loin, trop loin, au risque de trop les user. Macharius lui même n'est plus comme avant, on observe sa lente décrépitude et perte de sa prestigieuse aura. C'est très prenant.

Et les ennemis ont beau être classiques, des zombies pour la plupart, c'est pas mal fait et apporte des scènes dignes des meilleurs films de morts vivants. J'ai particulièrement apprécié leur utilisation, et impact sur les gardes, qui change un peu de leur rôle habituel de horde juste là pour se faire déchiqueter.


Par contre, j'anticipe les remarques: on ne voit Macharius qu'à partir du Chapitre 12. C'est la principale critique des lecteurs envers cette série, d'avoir le point de vue de simples soldats et finalement peu la présence du héro donnant son nom à la série. Cela ne me gêne pas outre mesure étant donné que j'aime les histoires sur de simples soldats de la Garde.

On retrouve tous les personnages vus dans la série, et chacun a droit à une petite partie dans l'histoire et un dénouement. Cela fait plaisir d'avoir des réponses sur certains, et tout simplement d'en revoir d'autres qui amènent encore plus de mystères...


Déception: la sous exploitation encore plus accentuée de leur lieutenant The Undertaker. On le ne voit que 2 ou 3 fois pour dire une phrase. Je ne comprends pas pourquoi un personnage si utilisé dans le premier tome, subissant une telle transformation, se retrouve mis à l'écart ensuite. Il y avait vraiment moyen de faire des moments épiques avec lui.

Et aussi, le dénouement est comme souvent: expéditif. C'est fort dommage de terminer comme ça, même si c'est moins exagéré que dans Bane of Malekith qui est pour moi le livre avec la fin la plus abrupte qui soit. Et puis la fin de Macharius, je ne m'attendais pas à quelque chose... comme ça. Je ne veux pas spoiler mais ça surprend.


- Style et écriture : 5/5

Toujours du William King et vous commencez peut être à comprendre que j'aime beaucoup cet auteur. C'est bien écrit et bien construit.

Ce tome est plus sombre que les précédents, tout comme sa cover, l'auteur arrive bien à nous immerger dans une atmosphère de "fin de Croisade", où l'on sait que la gloire et le prestige sont révolus.

Et au milieu de tout ça, King arrive tout de même à amener un peu d'humour au travers des liens entres les trois gardes Lemuel-Ivan-Anton. J'aime bien ce trio et leur évolution au fil des tomes.

- Intérêt fluff : 3/5

Pas forcément de l'apport fluff, rien de particulier sur les Space Wolves (très peu présents) ni même la Garde. Tout repose sur cette fin de Croisade et les dissensions entre les hauts dignitaires.

On avait déjà des pistes dans le tome 2, ici c'est amplifié. On a régulièrement des reproches de soldats envers l'Administratum qui ne fait pas parvenir le ravitaillement, ou du matériel obsolète du Mechanicus. Les bureaucrates minent les efforts de la Croisade.

Les généraux ne sont plus autant fidèles qu'à la grande époque, ils sont déjà dans les jeux politiques de "l'après Macharius". Ils veulent le faire remplacer d'une manière ou d'une autre... ils veulent récolter leur part de la gloire de cette Croisade. Ils sont de grands généraux à la tête de nombreux régiments ayant conquis une multitude de mondes, alors pourquoi rester dans l'ombre de Macharius au lieu de se mettre en lumière et en récolter les fruits ?

Macharius lui même est usé, moins resplendissant qu’auparavant ni même convaincant. Il commet des erreurs tactiques, et le reconnait.


Le livre aborde aussi le cas des simples soldats, comme je le disais ils sont des vétérans fatigués et désabusés. Un passage clé du livre le met bien en avant, Macharius fait un discours comme il en a le secret pour galvaniser les troupes. Mais celles ci ne sont plus aveuglées par la ferveur des débuts, les mots de leur général n'ont plus d'impacts sur eux.

- Appréciation personnelle : 3/5

J'ai apprécié ce tome, son côté "tout est perdu", le fait qu'il soit plus sombre que d'habitude et surtout d'assister à la chute de Macharius.

C'est indéniablement un bon livre mais, comme le reste de la série, il n'est pas excellent. Encore une fois j'étais ravis de lire cette histoire, c'est agréable mais il manque quelque chose pour la rendre vraiment meilleure. Je ne sais pas quoi, mais c'est le sentiment que j'ai eu à la lecture de chaque tome, et vos retours (ainsi que sur internet) semblent être les mêmes. C'est fort dommage.

Cela n'en reste pas moins une bonne trilogie et un tome de fin de qualité (peut être le meilleur des trois).


Total : 15/20



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6593
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum