Imperium secundus de Dan Abnett

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation globale du roman :

15% 15% 
[ 5 ]
71% 71% 
[ 24 ]
14% 14% 
[ 5 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 34

Imperium secundus de Dan Abnett

Message par uther33 le Lun 7 Avr 2014 - 21:36

Ce nouveau tome de l'Hérésie d'Horus est signé Abnett. Son grand retour dans la série depuis la Bataille de Calth. "Impérium Secundus " est prévu pour le 20 juin 2014.

Prix : 17 € - Format "premium" BLF.

Le titre est en précommande sur amazon.fr depuis janvier 2014.

Présentation :


==> IMPERIUM SECUNDUS de Dan Abnett

Loin sur la frange orientale, le royaume d'Ultramar est seul. Après avoir essuyé l'attaque des Word Bearers sur Calth et les conséquences de leur croisade sombre contre les cinq cents mondes, le Primarque des Ultramarines Roboute Guilliman rassemble toutes les forces loyalistes à Macragge en même temps qu'il réfléchi à l'avenir de l'humanité.

Isolé de Terra par de redoutables tempêtes Warp, Guilliman propose un nouveau pacte aux réfugiés de cette guerre qui commencent à affluer de plus en plus dans son royaume et ce, afin de pouvoir rivaliser avec le Maître de Guerre renégat Horus.

(Traduction : - Uther33 -) • juin 2014 • 9781780301662 • 17€





 logo2 abnett2 


Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !



Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire
avatar

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 47
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par uther33 le Sam 12 Avr 2014 - 7:46

Ceux qui ont fait des critiques/remarques lors de leur lecture en VO sont invités à mettre une copie ici et à noter le livre  Very Happy 


Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !



Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire
avatar

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 47
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par - Ghost of Arkio - le Sam 12 Avr 2014 - 10:06

J'accepte ton invitation. Smile

critique VO a écrit:
Fini aujourd'hui.

Mais je suis pourtant resté un peu déçu sur le résultat d'ensemble, à la fois pour le roman et pour la série.

********************************************************************************************
ATTENTION,
ces spoilers contiennent de nombreux éléments du scénario d'Abnett, Vous êtes prévenus !

Je m'adresse avant tout à ceux qui ont déjà lu le roman !
Wink

********************************************************************************************
- Scénario et mise en scène : 3/5
Spoiler:
Abnett maîtrise comme à son habitude une pléthore de personnages et de factions, en récupérant ceux de quasi tous les autres auteurs de l'HH créés à travers des romans ou des novellas entourant les événements de Calth ou d'Istvaan V.

C'est une excellente idée à ce moment de la série:

+ série envahie de novellas, audiobooks et histoires parallèles avec des ouvertures sans suite
+ "une lumière dans les ténèbres" = métaphore exacte : Ultramar incarne déjà l'espoir de survie de l'Imperium avant même la mort cérébrale de l'Empereur ! quasi le seul primarque à vivre dans le futur et non à défendre le passé comme les autres primarques loyaux. C'est le moment de vérité pour Roboute du Codex Astartes et cette partie du fluff de l'Hérésie.
+ le début: ambiance de couloirs de château danois, shakespear et les intrigues de cour empoisonnées par la peur et les ambitions, les assassinats familiaux = tout à fait l'ambiance que je me faisais de ce séjour sur Macragge tout à coup enfermée sur elle-même dans une nuit sans étoiles de la ruinstorm, et ces complots/retournements de situation où Abnett excelle (Eisenhorm, Ravenor, Paria)

- ... mais, c'est aussi le reflet malheureux de la sur-commercialisation de la série, morcelée, multipliée, recoupée ou diluée pour être vendue + chère sans forcément faire preuve d'une cohérence d'ensemble. Toutes ces histoires parallèles autour de Calth, dernier pivot avant la route vers Terra devaient être réglées, mais je doute qu'un esprit comme celui d'Abnett ait apprécié de faire la femme de ménage de "Guru Gouldie" (voir sa postface)

- La conséquence: comme le disait Nico. trop de personnages en même temps, des personnalités intéressantes comme Faffnr (SW), Gantulga (WS) et Kleve (IH), Dantioch (IW) ou Pollux (IF) qui après de courtes répliques restent de simples figurants dociles et sous exploités, à la botte des ultramarines.
à part les SW traités comme des chiens jusqu'à la caricature (bien + que dans Prospero Burns) et les DA qui ont le Lion, tous les autres se soumettent sans broncher et jurent allégeance à Guilliman en reniant leurs vœux à l'Empereur. super.

Les persos secondaires principaux: Euten, Gramaticus et Damon, tiennent le véritable centre du scénario au même niveau que Guilliman et un Lion qui subit plus qu'il n'intervient.
Coté Ultramarines, seuls Dolor (tetrarque), Prayto (Maître du Librarium) et Auguston (1er capitaine) possèdent des scènes importantes et indépendantes, avec pour moi le préjugé persistant que tous ces ultra sont assez interchangeables.
Coté Dark Angels: le vide spatial. Holguin et Redloss (des noms qui vous font penser à Caliban...?) sont les seuls cités, mais les moins exploités de tous les persos astartes.
Le Lion est cependant bien représenté dans sa solitude paranoïaque, mais est placé par le scénario d'Abnett dans une position où il perd plusieurs fois la face, et se contente de plusoyer Roboute dans son idée d'Imperium Secundus..

Coté Blood Angels: le désert radioactif. Un seul perso = Sanguinius. Il arrive au dernier chapitre avec ses BA de manière littéralement torché, excusez-moi. L'arrivée de 20,000 DA est montrée comme si le Lion possédait l'armée la plus puissante de la galaxie, avec citations historiques, défilé, ballet aérien, etc. (sale chouchou!) Celle de 100.000 BA au bord de la rage noire avec une flotte d'un milliers de vaisseaux intacts passe par = 2 lignes et sans aucune conviction.
Sanguinius est littéralement jeté comme une excuse pour en finir avec ce livre qui a du faire suer Abnett en manque d'inspiration, l'érigeant en docile parjure à l'Empereur, sans même lui donner la parole ou l'impression qu'il réfléchit par lui-même. Evil or Very Mad Abnett, tu quoque mi fili !!

- Style et écriture : 3,5/5
Spoiler:

La conséquence de ce trop plein de personnages n'est pas tant qu'Abnett n'a pas su le gérer = il fait des choix entre figurants, second rôles et principaux comme expliqué dans le précédent spoiler. Ce qui a pour conséquence un récit rapide, tambour battant, dynamique et finalement qui se lit facilement.

Mais la cohérence d'un scénario ou un style fluide est-elle une garantie de bon roman?
Pour moi non = car on sent très bien que derrière cette lourde carte détaillée au début ajoutée à cette liste impressionnante d'invités surprises (Vulkan, Curze, la cabale, le loyaliste Word Bearers), Abnett a été obligé d'aller à l'essentiel et de rendre le scénario beaucoup plus simple qu'il aurait du l'être =

Se résumant par = la cabale + Curze + Vulkan + le rôle du Pharos.

La réflexion sur cet Imperium Secundus est bien là, mais comme une page de publicité. Aucune représentation du peuple, aucune réaction. Mis à part une petite dispute pour la forme avec le Lion, aucun suspens ni difficulté particulière; Guilliman réfléchit tranquillement en privé et sans pression concrète, jusqu'à la scène finale même de "couronnement" expédiée en un éclair..." Félicitations! régent de .. de Macragge!" (il n'existe toujours ni navigation ni communication avec les autres 500 mondes - soupir)
Dan, était-ce si urgent que ça..?

Curze est le seul qui va réellement focaliser l'attention/tension du lecteur et embrocher tout le scénario au 1er tiers de l'histoire. Merci Curze Smile

En postface, Abnett avoue avoir écrit avec difficulté, buttant sur chaque phrase, terrorisé par ne pas respecter un aspect du fluff, etc. De lire cet aveux à la fin ne m'a ni choqué ni surpris.
Et même si son style se lit agréablement et que le roman se lit bien, il manque à mon avis dans le scénario comme l'écriture = le charme et la profondeur que j'attendais d'une suite à Betrayer et Calth, qui pour moi sont 2 réussites, et qui pourtant avaient autant de personnages et de complexité fluffique à gérer.

- Intérêt fluffique : 3,5/5
Spoiler:
beaucoup de choses enfin réglées.
Esclave des scénarios/perso de tant d'auteurs, Abnett règle et rassemble les différentes histoires parallèles, mais s'occupe surtout d'un combat de primarques où Curze est la vraie star. On a cependant des éléments très importants:
+ le devenir de Vulkan jusqu'au M41,
+ Le tournant dans la vie de John Grammaticus et l'identité de la faction xeno qui tente de contrer la cabale,
+ la situation sur Macragge, bien qu'encore une fois, la "population" est complètement absente de l'échiquier (citoyens, PDF, régiments de l'armée impériale = zéro persos), MAIS au centre des angoisses d'un Guilliman qui désespère à mi-temps et pense déjà son Père mort.. parce qu'il est coupé du reste de l'Imperium? (Ultramar = 1/2 de la galaxie..? si les 3/4 sont renégats, a-t-il une chance? la priorité est-elle de s'occuper de politique intérieure..? Abnett ne m'a pas convaincu)

+ Le pharos= Deus Ex Machina scénaristique qui explique enfin comment Ultramar a pu survivre à ces heures sombres, et va pouvoir contrecarrer les plans de lorgar... Dommage que cette conque géante nous soit livrée comme une totale nouveauté auto-suffisante, conscience omnipotente, gentille et empathique, obéissant sagement aux loyalistes alors que fabriqué par on ne sait quelle race antédiluvienne intraçable dans le fluff. Technologie totalement ignorée des suppôts du warp (Lorgar, Horus, les Davinites) et renvoyant les moteurs warp et la Toile eldar à l'équivalent de l'utilisation de la charrue au moyen âge.
Un peu "occus pocus". il est vendredi soir, mrdr.

- Appréciation personnelle : 2,5/5
La moyenne pour moi, qui reflète de plus larges attentes d'un rendez-vous comme celui-ci.

..Bon en gros =
Spoiler:
j'ai refermé ce livre et j'avais en tête :

"j'ai lu l'histoire de 4 primarques qui se pourchassent et s’entre-tuent/s'allient ; à la fin ils finissent tous par survivre et un cinquième arrive pour être couronné Roi-régent.

Vulkan tombe du ciel en un seul morceau et pulvérise un pâté de maison, tout ça grâce à un marteau géant-téléporteur. Curze a obtenu des pouvoirs de prince-démon avec le sourire de Joker; capable de se faire briser le torse et le dos à coup de marteau géant, puis dans la foulée de tuer (...) un démon qui l'emporte (par mégarde!) DANS LE WARP, et de réapparaître 'occus pocus' aux abords de la ville même pas essoufflé. Les doigts dans le nez.
Le Lion oublie de couper son micro au seul moment où il peut enfin tuer Curze (excès de ruse?), et préfère passer des journées protocolaires à siroter du vin avec Roboute tandis que Curze peut théoriquement défoncer son vaisseau amiral de fond en comble.

Curze se balade où il veut quand il veut, défie les lois du temps et de l'espace, et a le même code génétique que Lion El'Johnson Shocked heu... Curze qui se ballade incognito dans une aire de lancement surpeuplée et chope LA plaque qui décide de tout. Un coup de léchouille lascif sur un bête écran de donnée (la technique est montrée juste avant avec Guilliman, qui lui signe sa plaque d'un chaste bizou..) et hop!, 6000 dropods largués sans vérification (imaginez = comment le lion devait-il lancer l'attaque depuis le sol, déjà..?)

Guilliman a un papa (Konor) et une maman (Euten) qui tient tête à Cruze (et toc!). Il est très bavard mais toujours surclassé au combat et incapable de placer des armes de défense automatiques dans son propre bureau (c'est beau l'innocence) Il jalouse tous ses frères, ricane sur les parades en technicolor des DA qui font des ronds... des carrés... des triangles... et s'adressant à sa mère adoptive = "...et bien on dirait qu'ils ont eu le temps de s’entraîner ; hur hur hur."

Vulkan est fou furieux !.. en fait non, il se fait amadouer par un parfait inconnu (Grammaticus) et se fait tuer puis faire sauter la cervelle par un .. autre humain.. non augmenté ..armé de .. pistolets shurikens... hum 
Mais tout de suite après échange de coups à une vitesse supersonique contre un Curze arrivé de nulle part, Curze qui demande ensuite poliment 3-4 fois de suite à Grammaticus de lui donner l'arme pour tuer Vulkan (au lieu de la prendre); quel gentleman..

Sanguinius? c'est qui? combien de divisions de répliques? Smile
Baratiné par le Lion et Guilliman fermement convaincus qu'il doit faire ce qu'ils n'osent pas faire eux-même par manque de conviction, Sanguinius répond z'alors qu[...] NON. pas le temps. Il répondra rien. Soit beau et tait toi. Scène suivante: voir la couverture (les mots de Guilliman, seul (Le courageux lion s'est éclipsé..) sont alors "inaudibles"
puis FIN. tada..!

.. bon courage /ou mrdr à celui qui sera obligé d'écrire la suite..

Ce qui fut pour moi de bonnes surprises (calth et betrayer) s'est transformé dans cette suite en ce qui m'a paru être un peu "mise en ordre après l'épidémie des novellas/romans parallèles" (la stratégie commerciale de Gouldie) J'ai le sentiment (renforcé par la postface de Dan) que cela a empêché Abnett de donner le meilleur de lui-même et l'a obligé à tourner le centre de son scénario autour d'un axe plus simple et vendeur = un combat de catch entre 4 primarques. C'est au détriment d'un Roboute Guilliman certes plus approfondit que dans Calth, mais trop humain et bavard pour me faire penser au 1/2 dieu froid et laconique du 1er chapitre du 1er Hérétique, et me semble en dessous du Guilliman de la Bataille de Calth. Roboute apparaît ici finalement le plus fragile
Spoiler:
(il pleure, se sent dépassé, a une gueule de bois et tient pas le mjod rire1 ...)
de tous les primarques au combat (depuis Kor Phaeron, il perd tout le temps).

Un roman à lire pour comprendre la série (un axe dans la trame) et pour tous ceux qui s’intéressent aux ultramarines.
Mais il n'a eu pour moi ni la profondeur des personnages de Betrayer, ni le niveau d'originalité "Ultramarines au M31" de la bataille de Calth.

Total : 12,5/20

J'ai voté moyen,
et heureusement que c'était Abnett.


Dernière édition par - Ghost of Arkio - le Mar 2 Sep 2014 - 15:23, édité 3 fois
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10496

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par Nico. le Sam 12 Avr 2014 - 10:25

uther33 a écrit:Ceux qui ont fait des critiques/remarques lors de leur lecture en VO sont invités à mettre une copie ici et à noter le livre  Very Happy 

Chef oui chef !


Spoiler:
- Scénario et mise en scène : 3/5

L'histoire se déroule 2 ans après les événements de Calth, 3 ans apres Isstvan V.

Guilliman est toujours bloqué avec ses Ultramarines sur Macragge par une puissance tempête warp empêchant toute communication avec le reste de l'Imperium ou même de tenter de de voyager.

Les marques de la guerre sont présentes, les Ultramarines sont fortement troublés par les évènements de Calth (ils n'osent plus prononcer ce mot) et Roboute ne parle plus de trahison mais d'Hérésie.

Le sous titre du livre est "A light in the darkness". En effet, très rapidement dans l'histoire, une lumière apparaît à l'horizon. Il s'agit d'un "phare" xenos récupéré par des loyalistes (dont le warsmith Dantioch, l'un des rares Iron Warriors fidèles à l'Empereur). Cet instrument permet "d'enluminer Macragge" et de rendre la planète visible pour tous les vaisseaux perdus dans les tempêtes warp.

Les 500 mondes sont isolés du reste de l'Imperium, mais cette lumière va leur donner un espoir. Et surtout, elle va permettre à de nombreux vaisseaux loyalistes de les rejoindre, chacun emportant des Marines de diverses Legions racontant leur histoire sur cette Hérésie. Ceci va permettre, enfin, à Guilliman d'en apprendre plus sur ce soulèvement. On lui rapporte même que 3 de ses frères sont morts: Ferrus, Corax, Vulkan (bien sûr nous lecteurs savons que certaines données sont erronées...).

Le livre débute ainsi, les Ultramarines ne sont enfin plus seuls et sont rejoints par des membres de toutes les Legions.


Spoiler:
Dans ce livre il y a de l'Ultramarines, du Iron Hands, du Raven Guard, de l'Imperial Fists, du Salamanders, du White Scars, du Space Wolves, du Dark Angels, du Blood Angel, de l'Alpha Legion, du Word Bearer, du Night Lords et de l'Iron Warrior. Pas moins de 13 Legions, plus ou moins abordées. Mais également 5 Primarques: Roboute Guilliman, Lion El'Jonson, Sanguinius, Konrad Curze et ... un autre Wink.

Comme l'a signalé Magnus dans ce mini retour, le livre est très riches au niveau des personnages étant donné qu'il conclu ou fait avancer l'histoire de 11 publications précédentes. Vous avez intérêt à avoir une bonne mémoire, même si Abnett réexplique brièvement le pourquoi du comment. Si vous avez le temps, relisez la nouvelle "Armes Brutales" du recueil L'Âge des Ténèbres (XVI tome), dont la toute dernière phrase n'est autre que la motivation d'un personnage de ce roman (XXVII tome). Perso je l'ai fait en plein milieu du roman pour me rappeler certains éléments.

Le scénario est par conséquent riche, il se passe énormément de choses, nous avons de nombreux clins d’œils et personnages connus. Cependant je tiens à signaler que la couverture est mensongère, ce n'est pas Guilliman et Sanguinius les personnages principaux du roman, mais Guilliman et Lion El'Jonson. Le Primarque de la 1ère Légion est important, très bien développé (merci Abnett) et très présent. Une première !

Il y a plein d'autres personnages déjà vus auparavant, dont certains ont plus d'importances que d'autres.


Spoiler:
Forcément John Grammaticus n'est jamais bien loin, et cette fois il n'est pas le seul perpétuel du coin. On retrouve son homologue Damon Prytanis vu dans Betrayer. Deux agents de la Cabale sur une même planète pour une mission similaire, c'est de l'inédit. Cette mission doit être de la plus haute importance...


Mais d'un autre côté, à trop vouloir en dire, en ajouter, le scénario se perd un peu. Certains points et personnages sont sous exploités (les White Scars on une vraie personnalité au début, les autres Legions rescapées ne sont que des noms et n'ont pas de poids dans l'histoire). De plus, les derniers chapitres souffrent du syndrome "il faut terminer le livre", ce qui amène des situations très expéditives et une fin abrupte.


- Style et écriture : 4/5

Du Dan Abnett est toujours bon, même si je n'ai pas retrouvé la qualité et la grandeur de certains de ces précédents écrits (comme La Bataille de Calth auquel j'ai beaucoup accroché).

- Intérêt fluffique : 4/5

Autant de Légions et de Primarques entraîne forcément un bon nombre d'apports fluffiques.

Déjà nous avons l'état d'esprit de la 13ème Légion, ils sont isolés et très fortement marqués par les événements de Calth. Roboute n'est plus aussi sûr de lui qu'auparavant, il prend conscience de l'ampleur phénoménale de cette Hérésie et s'inquiète quant au sort de ses frères loyalistes et de son père. Il croit ici que son petite empire de 500 mondes et tout ce qu'il reste de l'Imperium et se doit de le préserver coûte que coûte.

Nous avons toujours plus d'informations sur ce Primarque, sa jeunesse et ses Ultramarines. Si vous êtes fans de lui, ce livre vous plaira.

Mais l'autre grand personnage de ce roman n'est autre que Lion El'Jonson,  Primarque peu illustré dans la série (merci les deux tomes Dark Angels de qualités moyennes...). Ici le Lion est un personnage digne de son statut, il est le noble Primarque de la Première Legion. Abnett prend un malin plaisir à décrire l'aspect mystérieux de celui ci, les secrets des Dark Angels sont une raison de douter de leur loyauté. Guilliman n'a pas entièrement confiance en son frère. Les dialogues entre ces deux Primarques sont réellement savoureux. Ce livre joue constamment entre ce que sait le Lion et ce qu'il révèle à ses interlocuteurs, il cache toujours des choses...


Spoiler:
Cela est d'autant plus pénible pour Roboute qu'Abnet nous explique que le Primarque des Ultramarines respecte certains de ses frères mais en admire d'autres, certains lui font de l'ombre par leur grandeur lorsqu'ils sont en sa présence: Horus Lupercal et Lion El'Jonson. Guilliman voue une profonde admiration pour son frère Dark Angel.

C'est intéressant que le futur auteur du Codex, le Primarque "modèle" comme disent certains, a un léger complexe d'infériorité par rapport à certains de ses frères.

Nous avons également quelques infos sur les Space Wolves, avec leur caractère très... rustre.

Spoiler:
Ces fameux bourreaux de l'Empereur. On apprend notamment que le Sigillite et Russ ont décidés d'envoyer une escouade de Loups à la rencontre de chaque Primarque pour s'en assurer la loyauté. Si elle n'est pas approuvée, ils ont alors le devoir de l'exécuter.


Bien sur ce qui m'a le plus intéressé, c'est la personnalité de Konrad Curze. Vous savez que j'ai une affection toute particulière envers ce Primarque. Sa folie prend de l'ampleur (oui c'est possible), il est de plus en plus troublé par ses visions. Il se réfugit alors dans son double, le Night Haunter, et sème alors la terreur un peu partout. Malgré ses troubles psychologiques, il est toujours très lucide quant aux événements. Pour moi, il est le plus à même de comprendre l'Hérésie et ses répercussions.

Spoiler:
Par contre, j'ai beau aimer ce personnage, il faudrait que les auteurs se calment un peu. Cela fait deux romans d'affilés qu'il a un rôle conséquent, il ne faut pas abuser du personnage. Il faut garder son côté mystérieux, ne pas trop l'user et le rendre barbant à force de toujours faire la même chose. Je ne dis pas que c'est comme ça dans ce livre, loin de là, mais juste qu'il ne faut pas trop l'utiliser. Ici il est quand même surpuissant... cela ne me déplaît pas étant donné qu'il est LE Primarque, n'en déplaise à ses détracteurs Razz, mais quand même il y a des limites.


Je ne peux, et ne veux, pas citer tous les apports fluffiques du livre (il y en a tellement, et je n'ai même pas abordé la Cabale), je vais donc arrêter d'en parler. Wink


- Appréciation personnelle : 4/ 5

Un bon roman HH, on sent que c'est vraiment un tome charnière de la série. Il répond à de nombreuses publications précédentes et met en place des pistes pour les suivant. L'Hérésie est bien lancée, déjà 3 ans, l'histoire va désormais bien avancer dans les prochains tomes.

Ce livre est très agréables à lire, ce n'est pas pour rien que je l'ai lu non stop entre 17h et 3h du mat (bon ok j'ai pris le temps de manger et d'aller aux toilettes, mais quand même !). Chaque page apporte son lot d'éléments, de révélations.

Et pourtant, à la fin je suis resté sur ma faim. Il manque quelque chose, les péripéties sont nombreuses mais pas toutes abouties. Certains personnages sont trop sous exploités ou font juste de la figuration.

Un élément du scénario, dont je ne peux pas vous parler, m'a semblé peu intéressant voir excessif. Je ne comprends pas vraiment l’intérêt de la BL d'avoir développé une telle histoire pour la conclure si abruptement. Je ne peux pas vous en parler, on en débattra dans quelques mois lorsque vous aurez lus les tomes HH jusqu'à celui ci.

Bref, c'est un bon tome mais pas un excellent. Et contrairement à Solathen, j'ai préféré Vulkan Lives pour certains points. D'ailleurs il est fortement recommandé de lire le tome XXVI avant le XXVII...




ultramar Total : 15/20 ultramar 






J'espère que cette critique vous aura plu.

J'ai voté "bon".

Smile


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 7586
Age : 27
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par Emperor le Dim 22 Juin 2014 - 23:17


Avec ce livre on sent clairement que c'est la fin d'un arc narratif. Et bon Dieu que c'est pas trop tôt ! On va enfin pouvoir espérer avancer. Enfin, s'ils ne nous enlisent pas derechef avec ces Shattered Legions...

Mais quoi de mieux pour commencer qu'une petite rancune à l'encontre de la BLF. Smile
=>
Il y a plein de personnages dans ce livre, c'est un fait. Et je n'ai pas du tout aimé ne pas avoir toutes les billes pour bien resituer l'histoire de chacun d'entre eux (Polux, Curze...), tout ça parce que les recueils se vendent soit disant moins bien en France. J'aurai vraiment aimé pouvoir lire Mark of Calth et Shadows of Treachery AVANT ce livre.

M'enfin.

Niveau scénar, on a ici un huis clos sur Maccrage Civitas, une cité romaine en bonne et due forme, avec une ambiance sympa mais qui n'est malheureusement que très peu décrite, la faute à tous ces persos dont il faut parler et la grosse conclusion de tout ça, qu'il faut amener... en 400 pages. Comme d'hab.

Pas de grosse scène d'action dans ce livre, mais de petites escarmouches, de la traque, de la tentative d'assassinat,... le tout bien rythmé, comme sait si bien le faire le Monsieur. On ne s'ennuie pas. oui 

La pseudo-controverse sur le projet d'Imperium 2.0 de Guilliman, autour duquel tourne le scénario, est un peu exagérée quand même. Faux problème + branlette intellectuelle autour d'un concept pas prioritaire. *baillement J'ai pas du tout accroché.

Autre point : il y a tellement de gros clients dans cet Imperium Secundus que des personnages qui d'ordinaire pourraient être les protagonistes principaux de livres "normaux" sont sous-exploités, ce qui est assez frustrant, surtout quand ils ont du potentiel et qu'ils sont préalablement très bien présentés par Abnett Surprised

Autrement, l'histoire fait un peu penser à une pièce de théâtre par moment, avec ses acteurs principaux manichéens (Primarques) qui se coursent et cherchent à se taper dessus comme dans un spectacle de Guignol.

Assez déçu des Primarques d'ailleurs :
Spoiler:
Guilliman est trop humain et faible (aie aie aie les bolts alors que Corax encaissait les décharges de canons laser sans sourciller -_-), et ses palabres incessantes sur le "pratico pratique" lui ferait mériter des claques par moment..., Curze est bien trop balaise, rapide et résistant (ça en devient chiant hum ), Vulkan est mauvais et est humilié encore et encore, le Lion est un poil gentillet et Sanguinius... euh y'avait Sanguinius ? => bon en même temps la DRAMATIS PERSONAE mettait la puce à l'oreille hein  Smile

Par contre les Perpétuels sont excellents, encore très humains malgré leur loooongue vie, contrairement à l'Empereur, ce qui les rend intéressants à suivre. Ils font des blagues, jurent comme des charretiers, insultent l'Empereur :p : par moment on se croirait dans un Gaunt !  Et c'est sympa de les voir pour une fois sur la durée, d'en savoir plus sur les plans de la Cabale, le pourquoi du comment. Une bonne petite dose de fluff à ce niveau là.

Spoiler:
Et le Damon qui s'est tapé Little Big Horn et Luther King ^^ Abnett s'est fait plaisir ! Razz 

Je lui mets 14/20, ce qui n'est pas ouf. Pourtant le récit est vraiment dynamique, c'est très bien écrit, l'ambiance y est mais l'histoire en elle-même est déjà cousue d'avance, beaucoup de choses/persos/scènes passent trop vite à la trappe et les Primarques sont assez mal représentés (désolé mais quand j'ai pas de frisson quand des Primarques se battent c'est que c'est mal représenté).

Mais la prochaine fois, essayez de ne pas bloquer Abnett avec plein de mini histoires imposées qu'il doit finir et laissez-lui le champ libre, merci. Wink




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4109

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par BlooDrunk le Lun 23 Juin 2014 - 18:44

plusun pour ta critique Emperor.

Et bien... j'ai soigneusement évité tes spoilers, je le commence ce soir.  Wink 

Par contre ça:
Emperor a écrit:
Il y a plein de personnages dans ce livre, c'est un fait. Et je n'ai pas du tout aimé ne pas avoir toutes les billes pour bien resituer l'histoire de chacun d'entre eux (Polux, Curze...), tout ça parce que les recueils se vendent soit disant moins bien en France. J'aurai vraiment aimé pouvoir lire Mark of Calth et Shadows of Treachery AVANT ce livre.
et ça:
Emperor a écrit:
Mais la prochaine fois, essayez de ne pas bloquer Abnett avec plein de mini histoires imposées qu'il doit finir et laissez-lui le champ libre, merci. Wink
... Ça me fait un peu peur.  Neutral 

Je n'ai pas lu toutes ces nouvelles, ebook et autres audio, et les deux recueils qu'on attends toujours en vf.
J'espère ne pas être trop paumé du coup.  Mad 


Mais bon, ça va pas non plus m'empêcher de le lire, surtout que d'après vos critiques ce livre est plutôt bon, et qu'il constitue une charnière pour passer enfin à un autre arc de l'HH.
 bounce 


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 7960
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par - Ghost of Arkio - le Lun 23 Juin 2014 - 19:20

Moi qui avait lu la série en VO et dans l'ordre, je dirais qu'on est pas paumé.. Abnett se sert davantage des persos que de leur précédents BG.
Mais c'est plutôt l'impression que c'est l'auteur qui est un peu paumé... rire1
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10496

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par Nero le Lun 23 Juin 2014 - 21:04

Terminé à l'instant! C'est encore tout chaud.

Alors que dire. Hum, hum. Je ne vais pas spoiler, tout à quasiment été dit.

(Juste avant de débuter, je dois reconnaitre que ça m'a embêté de ne pas avoir lu au préalable la nouvelle de Crimson fist et Prince of crows, dont nous avons néanmoins un petit retour dans ce tome là).

Alors j'ai tout simplement trouvé ce tome super! Peut être court il faut l'avouer, sans doute trop court même. C'est cependant fluide, c'est du Abnett, c'est bien écrit, et l'auteur s'en sort très bien avec ses nombreux personnages.
On est scotcher à l'histoire tout le long!
En fait comme il a déjà été dit ce tome-ci résume tous les tomes/nouvelles précédents. On retrouve beaucoup de personnages, toujours aussi attachants et ça fait plaisir! Depuis le temps qu'on attendait de savoir ce qu'il adviendrait d'eux. Et notamment la présence de nombreux primarques.
La description des lieux est également très bien décrite, bien qu'absence ici trop souvent à mon goût des simples mortels.

J'admets aussi que la fin est bâclée. On sens ici le gros soucis comme il est le cas depuis certains tomes, la décision de la BL de raccourcir la taille des volumes. Bien dommage...
En somme, ce livre est une étape charnière dans série, on sent bien que c'est une page qui se tourne. Que l'on voit enfin le bout de quelque chose qui se profile.

Je lui mets un bon 16/20 du coup!

Mais j'ai deux questions:
Spoiler:
"Qu'advient-il selon vous de la personne de John Grammaticus par la suite dans la série? sa place?  Et y a t-il un lien entre Vulkan et le gardien de la Porte de l’Éternité?"


AVE DOMINUS NOX
avatar

Nero
Scout
Scout

Messages : 118
Localisation : Amas de Thramas

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par Emperor le Mar 24 Juin 2014 - 0:16


BlooDrunk a écrit:
... Ça me fait un peu peur.  Neutral 

Je n'ai pas lu toutes ces nouvelles, ebook et autres audio, et les deux recueils qu'on attends toujours en vf.
J'espère ne pas être trop paumé du coup.  Mad 

On est pas paumé si on connaît déjà bien l'Hérésie auparavant ou même si on a suivi les tomes FR précédents avec sérieux, comme nous pirat , mais il y a quand même de sacrés trous !

En fait c'est plus chiant qu'autre chose, dans le sens où on a parfois l'impression d'avoir raté une marche (celle de Phall ou Thramas par exemple), alors qu'elles existent pourtant bel et bien. Mad 



Nero a écrit:
Mais j'ai deux questions:
Spoiler:
"Qu'advient-il selon vous de la personne de John Grammaticus par la suite dans la série? sa place?  Et y a t-il un lien entre Vulkan et le gardien de la Porte de l’Éternité?"

Spoiler:
Pour Grammaticus, franchement aucune idée de la façon dont ça va se passer avec la Cabale. Mais je le verrais bien de nouveau en lien avec l'Alpha Legion à l'avenir. Smile 

J'avais déjà entendu parler de la théorie de Vulkan en gardien de la Porte d’Éternité. En gros il serait actuellement dans la Toile à défendre l'accès indéfiniment, et à soulager en partie l'Empereur de la pression des démons, c'est ça ?
+ en lien avec la prophétie de l’Ère du Loup où le personnage reviendrait pour La Fin des Temps quoi. Why not ^^




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4109

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par BlooDrunk le Sam 28 Juin 2014 - 14:27

Terminé cette semaine, j'ai beaucoup aimé, du bon Abnett.

La 1ère partie est un peu longue, le temps de poser la situation mais c'est tout de même passionnant car très bien décrit avec le style habituel maîtrisé de cet auteur.
Ensuite ça s'emballe carrément et on est happé par l'action et les intrigues, j'ai trouvé le scenario particulièrement bien construit et prenant, sans être trop prévisible non plus.
Le tout est assaisonné de quantité de fluff et des personnages secondaires pour la plupart très intéressants et bien traités.

Je trouve que vous (Ghost & Empreror) avez été particulièrement durs avec le traitement de Guilliman fait par l'auteur... Ce Primarque j'ai appris à l'aimer avec La Bataille de Calth et franchement je trouve qu'il est ici dans sa parfaite continuité, certes il est un peu diminué, plus dans le doute, mais pas moins charismatique ni efficace. Pour l'histoire de sa résistance physique aux bolts je ne rentrerais pas dans ce débat, car pour moi c'était parfaitement réaliste comme passage. La comparaison avec d'autres Primarques/romans est superflue je pense.

Au final pas le meilleur Abnett que j'ai lu, mais clairement un incontournable pour l'HH, hâte que l'histoire avance et de découvrir le fin mot du rôle de Grammaticus, Oll Personn, Damon, de la Cabale / AL etc...

15/20 voté Bon.


Sinon, histoire d'être sur que j'ai bien tout pigé:
Spoiler:

Vulkan est bel et bien mort cette fois?
Mais le coup de la fulgurite et l'hallucination du battement de coeur laisse une porte ouverte à une énième et ultime résurrection?
Car il va bien ressuscité non? Et se perdre dans le warp comme Russ si mes souvenir de l'ancien fluff sont justes..?

Pour rappel si vous pouvez m'aider (un audio ou ebook que j'ai du louper):
Spoiler:

Comment Curze, Sevatar et d'autres NL se sont ainsi retrouvés sur le vaisseau du Lion?
J'avais lu la nouvelle de je-sais-plus-quel recueil  avec la bataille DAvsNL mais je ne me rappelle plus de la fin... en tout cas dans mes souvenirs les NL avaient finalement réussit à fuir la planète. Donc j'ai du louper un audio ou autre chose...
 Neutral 

Théorie fumeuse ON/ :
Spoiler:

Et si John G. avait planté Curze avec sa lance, ça aurait aussi pu le "guérir" de sa folie non?
 Twisted Evil 


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 7960
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par - Ghost of Arkio - le Sam 28 Juin 2014 - 15:30

@trop durs: C'est p.e. à cause de la distance et de ce qu'on a lu entre Calth et celui-ci.
Mais pour moi le Guilliman de cet opus n'est pas celui de Calth (et encore moins celui de Félon).
Certains ont clairement leur chouchou: Graham suit régulièrement Fulgrim, ADB Lorgar.
Mais Abnett m'était apparu + négligeant avec son Guilliman ici que dans Calth.

Mais tu peux répondre directement à nos arguments si penses qu'ils ne sont pas justifiés. Wink

Ton Spoiler 1:
Spoiler:

Non, il est en une sorte de coma et rapatrié sur Nocturne.
Je ne connais pas d'ancien fluff où Vulkan disparaît dans le warp.. ??  scratch 

Ton spoiler 2:
Spoiler:

Tu ne te rappelles pas de la fin de la nouvelle "Le Lion", dans le recueil les Primarques?
Sinon oui, il te manque quand même un peu la lecture du recueil "Shadows of treachery" (qui contient l'excellent "Prince of Crows" justement sur cet épisode)

Ton spoiler 3:
Spoiler:

..mais tu as du remarqué que John a demandé poliment à Vulkan..? ^^ du reste je pense pas qu'ils auraient pu prendre un primarque comme Curze par "surprise"..  sarcastic 
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10496

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par BlooDrunk le Sam 28 Juin 2014 - 16:05

- Ghost of Arkio - a écrit:@trop durs: C'est p.e. à cause de la distance et de ce qu'on a lu entre Calth et celui-ci.
Mais pour moi le Guilliman de cet opus n'est pas celui de Calth (et encore moins celui de Félon).
Certains ont clairement leur chouchou: Graham suit régulièrement Fulgrim, ADB Lorgar.
Mais Abnett m'était apparu + négligeant avec son Guilliman ici que dans Calth.

Mais tu peux répondre directement à nos arguments si penses qu'ils ne sont pas justifiés. Wink
Nan mais ça doit être ça, j'ai lu la Bataille de Calth juste avant.
Pas besoin d'expliquer plus, c'est juste logique selon moi et ma lecture récente de Calth, Roboute est en pleine période de doutes, donc diminué.

- Ghost of Arkio - a écrit:
Ton Spoiler 1:
Spoiler:

Non, il est en une sorte de coma et rapatrié sur Nocturne.
Je ne connais pas d'ancien fluff où Vulkan disparaît dans le warp.. ??  scratch 
Ok merci.
Je peux me tromper, mais j'ai ce vague souvenir...
Ajoute à ça l'histoire de la Porte d'Eternité relatée plus haut par Nero et Empreror, faudrait démêler tout ça mais c'est pas forcément faisable, ça reste des théories.

- Ghost of Arkio - a écrit:
Ton spoiler 2:
Spoiler:

Tu ne te rappelles pas de la fin de la nouvelle "Le Lion", dans le recueil les Primarques?
Sinon oui, il te manque quand même un peu la lecture du recueil "Shadows of treachery" (qui contient l'excellent "Prince of Crows" justement sur cet épisode)
Nan j'ai du zapper.
ha ce fameux recueil...  Mad 
On peux toujours l'attendre en vf.  Evil or Very Mad 
Tu peux me résumer ça en spoiler vite fait stp?

- Ghost of Arkio - a écrit:
Ton spoiler 3:
Spoiler:

..mais tu as du remarqué que John a demandé poliment à Vulkan..? ^^ du reste je pense pas qu'ils auraient pu prendre un primarque comme Curze par "surprise"..  sarcastic 
lol c'est clair^^ (j'avais bien dit "fumeuse" hein!  Razz )


Dernière édition par BlooDrunk le Sam 28 Juin 2014 - 16:10, édité 1 fois


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 7960
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par Emperor le Sam 28 Juin 2014 - 16:09


BlooDrunk a écrit:Pour l'histoire de sa résistance physique aux bolts je ne rentrerais pas dans ce débat, car pour moi c'était parfaitement réaliste comme passage. La comparaison avec d'autres Primarques/romans est superflue je pense.

Superflue je ne pense pas, car ça souligne une fois de plus les incohérences et le manque d'harmonie entre les différents livres/auteurs, en l’occurrence sur le sujet de la résistance/régénération d'un Primarque (et de la résistance de son armure)...
C'est un truc qui m’agace, surtout quand on va d'un extrême à l'autre d'un bouquin à l'autre ^^



BlooDrunk a écrit:Sinon, histoire d'être sur que j'ai bien tout pigé:
Spoiler:

Vulkan est bel et bien mort cette fois?
Mais le coup de la fulgurite et l'hallucination du battement de coeur laisse une porte ouverte à une énième et ultime résurrection?
Car il va bien ressuscité non? Et se perdre dans le warp comme Russ si mes souvenir de l'ancien fluff sont justes..?

+

- Ghost of Arkio - a écrit:
Ton Spoiler 1:
Spoiler:

Non, il est en une sorte de coma et rapatrié sur Nocturne.
Je ne connais pas d'ancien fluff où Vulkan disparaît dans le warp.. ??  scratch


Voir la théorie du "Gatekeeper" dont on parlait plus haut en spoiler avec Nero.


BlooDrunk a écrit:Pour rappel si vous pouvez m'aider (un audio ou ebook que j'ai du louper):
Spoiler:

Comment Curze, Sevatar et d'autres NL se sont ainsi retrouvés sur le vaisseau du Lion?
J'avais lu la nouvelle de je-sais-plus-quel recueil  avec la bataille DAvsNL mais je ne me rappelle plus de la fin... en tout cas dans mes souvenirs les NL avaient finalement réussit à fuir la planète. Donc j'ai du louper un audio ou autre chose...
 Neutral 

Et voilà ! C'est le genre de trucs qui m'a manqué aussi, et c'est pour ça que je me plaignais dans mon post de ne pas avoir les recueils en français. non

Edit : Grillé !




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4109

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par BlooDrunk le Sam 28 Juin 2014 - 16:18

Emperor a écrit:
BlooDrunk a écrit:Pour l'histoire de sa résistance physique aux bolts je ne rentrerais pas dans ce débat, car pour moi c'était parfaitement réaliste comme passage. La comparaison avec d'autres Primarques/romans est superflue je pense.

Superflue je ne pense pas, car ça souligne une fois de plus les incohérences et le manque d'harmonie entre les différents livres/auteurs, en l’occurrence sur le sujet de la résistance/régénération d'un Primarque (et de la résistance de son armure)...
C'est un truc qui m’agace, surtout quand on va d'un extrême à l'autre d'un bouquin à l'autre ^^

Je voulais dire "superflue" justement dans le sens  qu'il y à déjà tellement d'incohérences entres les romans et auteurs... Donc voilà quoi, chacun traite les Primarques à sa sauce, c'est dommage mais c'est comme ça.
Donc du coup on ne peux en vouloir spécifiquement à Abnett dans ce cas, on pourrait en vouloir autant ou même plus à l'autre auteur qui à over-abusé en faisant résister Corax à des tirs de canon laser...
Mais bon.  Smile 

Emperor a écrit:
Et voilà ! C'est le genre de trucs qui m'a manqué aussi, et c'est pour ça que je me plaignais dans mon post de ne pas avoir les recueils en français. non
Ouep je te rejoins complètement.
C'est vraiment pas cool pour les lecteurs vf.
Quel manque de respect pour les fan que cet ordre de sorties biaisé.  Evil or Very Mad


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 7960
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par - Ghost of Arkio - le Sam 28 Juin 2014 - 16:38

@Gatekeeper : non, je parlais d'un éventuel "vieux fluff" là dessus. Le reste a été longuement discuté dans le sujet sur vulkan:
Topic sur le Fluff de Vulkan

@Guilliman en petit forme: oui, Abnett le signale dans cet opus, effectivement, et à plusieurs reprises; j'ai trouvé que pour un primarque, il ressemble ici + à un colonel Gaunt qu'au moteur de calcul biologique M31 brûlé par la soif de revanche vu de Calth et Félon.

+1 pour les VF manquantes, c'est vraiment la déglingue côté budget chez BLF Neutral

@Prince of Crows: tu l'auras voulu BlooDrunk ! lol!
Spoiler:

Cruze s'impatiente, et finit par tomber dans une embuscade DA= le Lion le blessant à mort.
Sevatar qui a pris le cdt de la légion durant le coma de Kurze, mais sentant que sa flotte perd Thramas, Kurze sort de son coma boudeur et devenu fou, aborde le vaisseau amiral du Lion en ordonnant à Sevatar de le suivre avec les atramantars, où ils font un carnage.

Finalement, ils sont fait prisonniers sauf Kurze qui se planque dans l'Invincible Reason comme le leader inspiré et bon perdant qu'il .. n'est pas.
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10496

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par BlooDrunk le Sam 28 Juin 2014 - 17:07

Merci pour le spoil, et ça m'empêchera pas de le lire quand ça sortira enfin...


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 7960
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par Morgan Chane le Mar 1 Juil 2014 - 6:57

Je viens de terminer ce roman ce matin. J'ai noté bon. Il aurait gagné, comme je l'ai lu plus haut, à être un peu plus long, une bonne centaine de pages supplémentaires afin d'approfondir la psychologie des personnages, y compris des primarques, qui est très sommaire, voir quasi inexistante. Heureusement l'action pure et la dynamique des multiples récits qui s'entrecroisent compensent l'absence d'épaisseur. Pour finir cette brève critique, si ce roman s'impose comme un pivot dans la saga de l'hérésie, il n'en reste pas moins écrit de façon alimentaire. Perso je suis de plus en plus déçu par les styles des différents auteurs qui se succèdent sur la série, dont l'écriture s'uniformise au profit d'une ligne pour adolescents boutonneux qui se posent pas de question sur les innombrables incohérences qui parsèment chaque roman. De plus en plus cette série ressemble à du Harry Potter dans l'espace. Un peu décevant quand même.
avatar

Morgan Chane
Scout
Scout

Messages : 27
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par BlooDrunk le Mar 1 Juil 2014 - 9:54

Morgan Chane a écrit:
Perso je suis de plus en plus déçu par les styles des différents auteurs qui se succèdent sur la série, dont l'écriture s'uniformise au profit d'une ligne pour adolescents boutonneux qui se posent pas de question sur les innombrables incohérences qui parsèment chaque roman.
Série pour ados..?  Razz T'y va fort...
Pour les incohérences c'est loin d'être nouveau, malheureusement.

Morgan Chane a écrit:
De plus en plus cette série ressemble à du Harry Potter dans l'espace. Un peu décevant quand même.
Carrément!  Suspect 

Et bah, c'est du cassage gratuit je trouve, bien trop exagéré, et surtout sans argumentation ni critiques constructives...


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 7960
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par - Ghost of Arkio - le Mar 1 Juil 2014 - 11:53

@Morgan Chane: tu as noté le roman "bon", mais on aurait aussi voulu savoir pourquoi.

C'est pour cela qu'on donne des grilles de notes /5 et /20 à thèmes ; et parce qu'on a déjà un topic de défouloir.

Et puis soit cohérent :
- tu veux seulement parler de ce tome ? de la série entière? à partir de quel tome est-ce du harry potter? Imperium Secundus devrait incarner la série et tous ses auteurs différents? attention à ne pas faire dans les généralités (les critiques sont les bienvenues, mais argumentées et sans HS), et pense au topic "étudié pour" dans nos laboratoires  study :
Défouloir
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10496

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par Morgan Chane le Mer 2 Juil 2014 - 5:07

Messieurs les modérateurs, je sens en vous comme une pointe d'exaspération au fait que j'ai pu dire du mal de ce roman et de son auteur, et pourtant je suis un fervent admirateur de Dan Abnett depuis qu'il est traduit en français. Son style, ses personnages et ses mises en scène sont habituellement empreints de profondeurs, mais je trouve qu'Imperium Secundus est bâclé, trop superficiel dans son écriture. Je parle pas de l'histoire bien sûr, qui s'inscrit dans le grand scénario de l'Hérésie d'Horus, et qui apporte son lot de révélations, d'une quantité phénoménale de fluff comme vous diriez. Ma critique va à l'encontre du travail d'écriture de Dan Abnett, et concerne sans doute aussi son traducteur, qui s'est laissé emporté dans la frénésie scénaristique. Les personnages sont bien là, mais ce ne sont que des silhouettes fugaces qui vont et qui viennent. Même les primarques mis en scène donnent l'impression de s'ennuyer ferme (je pense au Lion en particulier, quand à Sanguinius qui fait une apparition éclair à la fin du roman, c'est à peine une ombre informelle et sans concistance...).
Bien sûr il ne s'agit que de mon avis personnel, mais ce roman qui s'impose comme un pivot important entre deux arcs narratifs est d'une faiblesse littéraire telle que cela fait peur pour la suite, à croire que Dan Abnett, respectant en cela un contrat purement formel avec la BL, ne s'est pas trop attardé sur l’œuvre, la torchant rapidement afin de pouvoir s'en débarrasser au plus vite.
Dans un certain sens, j'aurai préféré que ce soit Graham McNeill qui s'attèle à cette histoire, il lui aurait apportait la profondeur et le niveau qu'elle aurait mérité.
Bonne journée à vous messieurs.  Smile
avatar

Morgan Chane
Scout
Scout

Messages : 27
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 2 Juil 2014 - 8:58

Monsieur le user, la définition de modérateur est de modérer les gens,

et si tu relis plus attentivement ma propre critique de ce roman (et pas de l'auteur) tu te rendras compte que ton argument ne fonctionne pas avec moi, et que je ne pense pas qu'il y ait délit d'influence. Mais comme il est beaucoup plus rare sur le net de pousser les gens à justifier leur 'bonnes' notes que leur coup de gueule, nous en sommes encore à renvoyer les gens devant leur propre méthodologie, pour obtenir davantage que des impressions.

Encore un détail :
- Comment un traducteur pourrait être rendu responsable du scénario, ou l'auteur d'une "frénésie scénaristique" (?)
- les primarques s'ennuient, certes, mais tu contournes volontairement Kurze, qui lui s'éclate comme un dingue

Un roman pivot, je le définirais surtout comme celui réglant des nœuds scénaristiques, et pas comme une obligation de best seller, après je te rejoins dans le sens où j'ai également senti qu'Abnett avait un peu peiné à la tâche/commande.
Mais comme tu le dis toi-même (si Graham...) on ne peut pas tirer de conclusion sur la série puisqu'elle est l'oeuvre d'une dizaine d'auteurs différents. Smile
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10496

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par BlooDrunk le Mer 2 Juil 2014 - 9:23

Voilà Morgan, là tu argumente un peu plus, et c'est tout ce qu'on demande.  Smile 

Après j'abonde dans le sens de Ghost, ne juge pas l'avenir entier de cette série sur ce tome qui t'a déçu... Attends les prochains tomes (Scars et Vengeful Spirit), tu aura encore un autre avis, qui sera certainement meilleur sur cette série de l'HH, j'en suis sur.

En bref: l'HH à toujours été assez inégale, certains tomes sont moins bons, moins importants etc, et selon les gouts de chacun ces appréciations divergent aussi.

Bonne journée à toi.  Smile 


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 7960
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par shinou le Jeu 3 Juil 2014 - 22:19

Terminé d'une traite. Plutôt plaisant à lire et efficace. Il était temps de lier la dizaine de romans/nouvelles dernièrement parus et c'est fait de façon plutôt propre.

Hormis le coté un peu "expédié" de la toute dernière partie de ce tome je n'ai que trois reproches  à faire au niveau du scénario (les deux premiers étant clairement louches d'un point de vue du fluff).

Deus Ex Machina:
Le Pharos était une excellente idée. Expliquer comment Ultramar avait pu se relever de la tempête de la ruine et justifier cet improbable rassemblement grâce à une balise xenos m'a paru tout à fait brillant. Jusqu'à ce qu'Abnett en fasse trop.Beaucoup trop. La téléportation instantanée grace a une gentille machine empathique par la force des désirs est totalement barrée. Et elle ne sert en rien le scénario. Cette capacité surpuissante et bien plus difficile a avaler que le simple point "d'ancrage naturel". Pourquoi avoir intégrer cet élément ? Juste pour un aller/retour sans intérêt permettant aux Primarques d'échapper à des grenades ? Cette scène aurait pu être totalement mise de coté sans nuire à la trame. Et cela aurait éviter d’intégrer un élément aussi incroyable à l'univers HH.


Who's your daddy:
Cruze est surpuissant. C'en est ridicule. On pourrait l'accepter si c'était également le cas pour ses frères mais apparemment il semble le seul doté d'un tel traitement. En l'espace de trois heures il massacre plusieurs escouades de DA, se balade dans le vide, décime une escouade Termite Ultra + un land raider en 1min30, tue un nombre incalculables de gardes Ultra dont des vétérans chevronnés , affronte  sans probleme deux Primarques préparés et en pleine possession de leur moyens et arrive même à les blesser (et les aurait sans doute tués sans cet absurde twist), massacre une compagnie de SW spécialement dédiée à la surveillance et à la potentielle mise à mort d'un Primarque, ridiculise un Primarque enragé, immortel et connu pour être physiquement supérieur à la majorité de ses frères en le tuant plusieurs fois (alors qu'il était très largement surclassé par Vulkan dans le tome précédent) , affronte deux perpétuels armés d'une arme capable de tuer instantanément un Primarque, Tue un démon après l'avoir combattu dans le warp et...retourne à ses affaires en marchant dans la neige. Le tout sans aucune interruption.STOOOOOP. Franchement.  

Did i forgot something ?:

Lion El Jonson qui parade et participe à un banquet pendant qu'un Primarque traitre est en liberté dans son vaisseau amiral en orbite autour du dernier bastion de l'Imperium. VRAIMENT ?


Dernière édition par shinou le Jeu 3 Juil 2014 - 23:06, édité 1 fois

shinou
Recrue
Recrue

Messages : 1

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par - Ghost of Arkio - le Jeu 3 Juil 2014 - 22:52

@Shinou: TB, merci pour tes arguments et tes exemples qui rejoignent également les miens ;
mais tu penses à te présenter avant de te parachuter ici ? les forums ne fonctionnent pas comme les murs de FB.
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10496

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par uther33 le Jeu 10 Juil 2014 - 12:12

Tome terminé pour moi en 2 jours. Ne désespérant pas d’avoir de bonnes nouvelles sur les futures sorties de la BLF pour la fin de l’année (édition des 2 recueils manquants), j’ai essayé de résister à la tentation pendant quelques jours mais j’ai finalement craqué.

Beaucoup de chose ont déjà été dites plus haut sur l’histoire, le fluff. Je ne reviendrais donc que sur quelques points tout en gardant la notation traditionnelle.

Scénario et mise en scène : 3/5

Je salue Abnett dans son rôle d’équilibriste de l’Hérésie. Son roman permet de rattacher plusieurs histoires différentes et d’aboutir finalement à un « tout » plausible. D’autant plus que ce roman marque la fin d’une ère : celles de la fin des « tollés » pour les loyalistes.

Quelques petits bémols cependant à mon gout pour lesquels Abnett ne s’est pas foulé :

Spoiler:
- - Le coup de l’alpha légion pour essayer d’assassiner le Primarque des Ultra qui fait un peu réchauffé et bouche trou d'action.
- Le « glaviot » génétique de Curze qui lui permet de s’échapper du vaisseau amiral du Lion. Shocked 

Et d’autres qui vont nous induire des histoires abracadabrantes dans les prochains tomes:

- Comment Curze va-t-il faire pour s’échapper de Maccrage ? Question 
- Comment et quand Vulkan va-t-il se réveiller ? Le coup de la lance encore dans le bide .. Rolling Eyes 

Un petit sourire cependant quand Roboute se trouvant devant le cercueil de regénération dans lequel se trouve Vulcan et qu’il dit qu’il ne souhaite à personne de se retrouver dans cette position.

Une multitude de protagonistes mais pas trop cependant.

Intérêt fluffique : 4/5


Un descriptif de Maccrage très bien détaillé qui pourrait ressembler à s’y méprendre à une ville romaine.

Spoiler:
L’origine du phare qui guide les loyalistes vers Maccrage. Des légions utilisant des technologies xenos ?

Enfin, les loyalistes se retrouvent, reprennent des forces et sont maintenant en position d’attaquer. 3 légions sont enfin réunies.

J'ai bien apprécié aussi même si c'était sous forme de croquettes, les quelques bribes d'infos sur la 1ere légion: l'existence de 6 ailes distinctes (correspondant à des grandes compagnies ou chapitres), comme c'est la 1ere légion à être formée, elle est généraliste ...

Spoiler:
La cabale dont on n’avait plus beaucoup de nouvelles et dont le plan pour éliminer Vulkan a échoué. Ce qui pose la question du futur de Vulkan ? Que va-t-il faire par la suite pour que la cabale veuille le tuer.

Une bonne description des 3 principaux primarques.

Conrad, le spécialiste de la terreur et de la nuit qui fait des malheurs sur cette future capitale du second empire.

Roboutte, l’humble et pragmatique encore un peu naïf mais qui sait s’entourer : Polux pour sa gestion défensive, Dantioch, Dolor, etc ..

Le Lion, mystérieux et secret mais fidèle à son père.

Style et écriture : 3.5/5

Encore une fois, la lecture de ce tome a été rapide (2 jours) montrant ainsi la qualité globale d’écriture. Un seul bémol, j’ai constaté quelques erreurs d’orthographe ainsi que des oublis de traduction. Le « Red Pen» a semble-t-il été un peu rapide.

Appréciation personnelle : 3.5/5  

Une lecture bien agréable au final. Des trous dans l’histoire, Thramas pour l’essentiel et pour ne pas le citer, mais surtout liés à une politique incompréhensible pour le coup de la part de BLF avec l’histoire de leur non édition des 2 recueils.


Total 14/20 noté Bon


Edit uther: merci pour les sploilers  Very Happy


Dernière édition par uther33 le Ven 11 Juil 2014 - 19:23, édité 4 fois


Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !



Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire
avatar

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 47
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Imperium secundus de Dan Abnett

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum