[Review] Soldats Inconnus - Mémoires de la Grande Guerre -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Review] Soldats Inconnus - Mémoires de la Grande Guerre -

Message par - Ghost of Arkio - le Ven 4 Juil 2014 - 0:39


(Au nouveau cdt en chef des armées françaises à qui on demandait des comptes sur les (350,000) pertes de l'année 1915,
ce dernier répondit, sur un ton rassurant, en parlant des Allemands ) :


"Je les grignote."

Maréchal Joffre, déc. 1915


Et voici comme promis, un p'tit topic sans prétention sur ce jeu coup de coeur,
avec l'excuse que la WW1 est l'une des grandes sources d'inspiration de 40k. Smile


Éditeur: Ubisoft
Dév. Ubisoft Montpellier
Sortie: 25 juin 2014
Site officiel


Le scénario de base : Émile Chaillon est un paysan de Saint Mihiel (Meuse: en Lorraine) qui vit avec sa fille et son gendre, Karl. La guerre éclate, et comme tous les citoyens allemands sur territoire français sont expulsés, Karl est raccompagné à la frontière par nos 'toujours-zélés' gendarmes. Karl comme Émile sont rapidement appelés sous les drapeaux par leur pays, et Émile doit laisser sa ferme et sa fille seule avec son nouveau-né pour rejoindre le front.

Le jeu raconte par chapitre scénarisé et cinématiques le parcours d'Émile et de ses compagnons rencontrés au hasard de la guerre, à travers tous les temps forts et champs de bataille les plus célèbres de la "der' des der", soit :
- de la bataille de la Marne au Chemin des Dames (Août 1914 - Avril 1917)
- de son arrivée en à la caserne de formation de St Mihiel (chapitre 1.1, qui fait office de tuto) jusqu'à la conclusion de l'histoire au dernier chapitre, conclu par une expérience assez perturbante, pour un gamer...


Le gameplay: Singleplayer et jeu de plateforme très simple, sans niv. de difficulté. Les chapitres sont constitués d'énigmes, d'objets à récolter pour ouvrir des niveaux, déclencher des évènements, faire bouger un décor qui est utilisé à fond. Les niveaux sont variés, et on incarne jusqu'à trois personnages agissant à tour de rôle ou en groupe, avec en bonus l'occasion de conduire des taxis et des tanks Mark 1, de l'artillerie de marine, et des explosifs.
Ce jeu n'est pas conçu comme un jeu classique mais comme un hybride entre bande dessinée et jeu, mise en scène "jouable" au service d'une immersion dans une foule de détails sur la 1ère guerre mondiale, qui se caractérise surtout par :

1 - une 100aine d'objets dissimulés dans les niveaux, tous incarnant un détail du quotidien humain de chaque camps, de cette guerre. (plaques d'identification, casques, baïonnettes, livrets d'armée, briquets et 1er masques à gaz, etc.)
ex.:

2 - une collection de notices apparaissant au fur et à mesure de la progression et présentant un résumé court des principales batailles et décors rencontrés (Taxis de la Marne, Verdun, la Somme, butte de Vauquois, le Fort de Douaumont, le Chemin des Dames, Hôpitaux de campagne, Bombardements de Londres par Zepplin, utilisations des gaz, etc. ) => (images tirées du documentaire "Apocalypse")
ex.:


+ 20 succès certains cachés, mais la plupart sans difficulté (sauf p.e. "le soigneur de Héros", un bon test pour vos réflexes)

Les personnages jouables:
- Émile (lorrain, le "poilu")
- Freedie (volontaire US)
- Karl (soldat allemand)
- Anna (l'aide soignante)
+ 'Walt' (le chien)
- l'aviateur anglais n'est pas jouable (aurait pu l'être?)
Spoiler:



Ce que j'en ai pensé :

Jeu vidéo au service de la BD :
Spoiler:
- La principale force de ce jeu est sa puissance narrative. La narration est omniprésente, dans l’enchaînement des chapitres, des personnages jouables et donc des points de vue, dans la recherche de la moindre progression (+1 pour la chaussette lavée en douce avec la vaisselle et échangé contre de l'encre à un administratif corrompu, ou ces fameuses fuites musicales en taxi... Smile)
- on ne tue/tire sur personne = les persos n'ont aucune arme de combat, et ont le + souvent des rôles de sapeur ou de secouriste, ce qui ne les empêche pas de se retrouver toujours en 1ère ligne et voir pleuvoir les morts.
- le style du dessin est efficace, (et rappelle un théâtre de marionnettes) on s'attache vite aux persos, les décors sont soignés et bourrés de détails ; on regarde les rayons de soleil de la Marne à Verdun, les champs de blés non-moissonnés lors d'une attaque française, les portraits de Poincaré et de Pétain, toute la variantes de costumes allant des tirailleurs coloniaux jusqu'à l'ex-instit qui avait gardé sa clarinette avec son barda, ou les dates omniprésentes dans chaque camp "1970" (fondation du 1e reich) "1974" (IIIe république)
- la bande son est inventive, sans exagération ni voyeurisme. VF obligatoire! rien que pour rigoler sur les baragouins des PNJ avec leur vocabulaire vielle-France, pareil pour les anglais, les allemands, (je me suis bien marrer ..  rire1 ) l'américain, ou les soldats des indes britanniques.
+ de bonnes musiques qui accompagnent l'action (les amateurs de piano doivent faire le plein de mouchoirs!)

=> Brassez le tout et abordez-le pour ce qu'il est = pas un défi vidéo-ludique mais une sorte de "BD interactive", et vous passerez un bon moment en apprenant tout un tas d’anecdotes sur la WW1.

Un jeu/BD au service de l'histoire?
Spoiler:

Au fur et à mesure que j'ai joué, je n'ai pas pu m'empêcher de noter les sacrifices du côté historique au service de la narration/du gameplay :
- les allemands sont les vrais seuls méchants de l'histoire = outre qu'ils sont présentés comme des brutes qui s’empiffrent de brezels et de bière, le "Mr. Evil" qui sert de fil conducteur à la quête des gentils s'appelle le baron "Von Dorf" (Dorf veut dire = village, trou, bled, péquenaud) les tirailleurs africains sont les seuls à être édentés, le chien allemand n'aide jamais les allemands, le ricain Freddie (un black?) a une casquette de l'armée sudiste, etc.)

De plus et comme a été dit ailleurs, le mélange permanent des détails historiques horrifiants parfois mis en scène assez cruement (Vauquois, Chemin des Dames) et des mini jeux ludiques à faire courir son chien dans tous les sens ne fera pas toujours le bonheur des férus de la WW1.

Mais le mélange humour-douceur de vivre du début 20e siècle avec l'horreur des tranchées (le son des obus qui tombent est TB reproduit!) n'est-il pas finalement la recette de tous les films sur cette même période de "Grandes désillusions" ?

L'aspect documentaire est TB fait = ni trop épais ni trop dirigiste (davantage une longue liste de détails et d'anecdotes à consulter quand on veut) la collection de photos d'époque colorées + la collection d'objets quotidiens sont bien choisis et ne surchargent ni la progression, ni la lecture. (le studio a loué les services de l'historien conseiller pédagogique de la Mission centenaire. )

L'histoire au service du scénario? :
Spoiler:
Quelle est l'intention des auteurs? choix des persos en fonctions des publics visés + que de l'histoire?
- Freddie l'américain = ils n'interviendront qu'en 1917, donc à la fin de l'histoire. L'histoire de son engagement/mariage à Reims est un peu capillotractée...
- Karl = jeune blondinet sauvé par son amour de la France d'une française, très pacifiste limite déserteur, par rapport aux missions d'Émile et Freddie..
- Vauquois apparaît comme 1 victoire française.. mais ne sera prise que par les renforts américains en 1918

Reste : une belle romance avec une démonstration sans prétention mais efficace sur l'horreur de la guerre 14-18, moralisatrice mais sans désigner de coupables en particulier (les allemands, les généraux alliés, ou la bêtise humaine).
Pas de tirade rageuse sur les "erreurs" de la guerre, de discours revanchard ou pleurnicheur des protagonistes : ils suivent les ordres et subissent les événements + qu'ils ne lutte contre,

et c'est finalement bien ce que 14-18 fut pour la plupart de ceux qui l'ont vécu.

Ici un ex. cité par France Info:
Spoiler:

Au final, et avec une histoire un peu manichéiste, un système de jeu varié et original au service d'une scénarisation des décors/de l'histoire efficace, cette "expérience vidéoludique" plaira aux amateurs de BD et de bons sentiments, puisque l'équipe de Montpellier a su créé je pense un jeu inventif, un univers graphique bien réalisé et respectueux des détails de l'histoire, avec un bon équilibre entre pédagogique et ludique. Smile

Tentez-le,
ne serait-ce aussi que parce que le jeu ne se finit pas avec le fin de la guerre, et laisse le joueur en arrière dans les tranchées ..? ou que le public visé est avant tout les plus jeunes (PEGI 12).

Moi qui avait trouvé que Metro last light méritait la palme du background le + déprimant, enchaîner avec "Soldats inconnus" m'a bêtement rappelé combien la réalité, même adoucie 10,000 fois par cette forme de narration, est imbattable.


Dernière édition par - Ghost of Arkio - le Ven 4 Juil 2014 - 9:02, édité 1 fois

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9547

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Review] Soldats Inconnus - Mémoires de la Grande Guerre -

Message par Vlad le Ven 4 Juil 2014 - 1:49

Très bonne review Ghost !

Tout ce que tu dis rejoins grosso-modo ce que j'en pense aussi de ce jeu, même si je ne l'ai pas encore terminé ! C'est pour cela que je n'en dirai pas plus, je pense faire ma review à la suite de la tienne (même si elle ne sera sans doute pas aussi détaillée et bien écrite) une fois que je l'aurai terminé (me reste le dernier chapitre) !



Vlad
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2938
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Review] Soldats Inconnus - Mémoires de la Grande Guerre -

Message par - Ghost of Arkio - le Ven 4 Juil 2014 - 9:04

Merci Criid! Smile

Kelsier Criid a écrit:
une fois que je l'aurai terminé (me reste le dernier chapitre) !

ha.. et surtout prudence et spoiler avec la toute dernière partie, c'est vraiment la cerise sur le gâteau..

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9547

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Review] Soldats Inconnus - Mémoires de la Grande Guerre -

Message par Emperor le Ven 4 Juil 2014 - 15:04


Merci pour cette occasion d'en discuter et ce premier post très bien fourni Ghost. Smile 

Je me le suis farci aussi, et j'attendais justement votre projet de topic pour en parler.


Un super petit jeu, aux graphismes dans le plus pur style de la BD franco-belge.

On pourra ici faire le parallèle avec la série de jeux à succès de Telltale Games (Walking Dead, The Wolf Among Us...) qui mélangent là aussi un aspect graphique bon-enfant (mais version américain ce coup-ci => dessin comics), charge émotionnelle forte et gameplay à base d'énigmes et de QTE.

/ D'ailleurs j'encourage très très fortement les amateurs d'émotion vidéoludique à se jeter sur leur jeu Walking Dead, qui est juste la quintessence du genrebave /

A mon avis Ubi s'est bien inspiré du concept, en le calquant sur le modèle culturel français et en profitant du centenaire de la WWI pour surfer sur le battage médiatique mais aussi rendre hommage.

J'ai vraiment aimé le jeu, et comme le dit Ghost la narration est excellente, et procure pas mal d'émotion. Et la voix de Dumbledore n'y est pas pour rien ! Razz 


Les informations historiques foisonnent dans ce jeu, au travers des objets trouvables, des photos et descriptions... c'est un pur produit pédagogique ! (qui s'inscrit dans le processus de plus en plus marqué de gamification de notre société)

A mon avis on devrait le donner aux p'tits jeunes qui passent le brevet, peut-être que ça les motiverai plus que ces gros manuels scolaires ^^


Et c'est vrai que la musique est géniale :

- quand elle colle aux mouvements de notre cavalcade en taxi  bravo 

- les bruitages d'ambiance et les musiques instrumentales de terrain de nos braves frenchy sont juste superbes

- hisser le drapeau avec la marsellaise en fond m'a donné plus de frissons qu'un hypothétique France en finale de coupe du Monde de foot.



- l'aviateur anglais n'est pas jouable (aurait pu l'être?)

Alors d'après ce que j'ai lu, l'aviateur britannique (Georges) serait jouable dans un DLC. ET ça devrait nous ammener jusqu'à la fin de la guerre. Hé oui, Ubi perd pas le Nord. Rolling Eyes


Spoiler:

- on ne tue/tire sur personne

On les canarde quand même un peu (grenades, canons, explosif, tank, coup de louche sur la truffe, et si on en tue !). Même si oui, c'est édulcoré dans le jeu.


Spoiler:


- les allemands sont les vrais seuls méchants de l'histoire

Perso ça n'a pas du tout été mon impression. Karl est un archétype "gentil", certains teutons aident notre héros à s'en sortir, ils prennent la sauce vers la fin et on arrive à les prendre en pitié quand ils se font enterrer vivants suite à l'explosion de la contre-mine etc..., les officiers franchouillards qui te poussent au cul pour la charge et qui sont prêts à te dégommer si tu fais demi-tour n'ont rien à envier à nos commissaires impériaux...

Certes, le baron est un germain bien méchant, mais je trouve qu'il n'était pas représentatif de l'armée ennemi, mais équivalait plus à un mercenaire qui fait ce qu'il veut, le prétexte à un boss de fin de niveau quoi. Et la preuve il se fait dégrader par son camp à la fin !


En bref, un bon petit jeu / documentaire intelligent, avec une ambiance excellente, un gameplay basique et parfois un peu répétitif mais globalement efficace, de l'émotion (même si moins qu'escompté : les principes du jeu avec ses QTE et boss de niveau créés un certain décalage avec la réalité de l'horreur de la guerre et nuisent quelque peu à la narration).

Mais chapeau-bas à Ubisoft d'avoir tenté le coup de ce jeu vidéo expérimental. J'espère qu'il connaitra le succès et qu'on en aura d'autre, car je l'ai trouvé vraiment plaisant !





Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 3699

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Review] Soldats Inconnus - Mémoires de la Grande Guerre -

Message par - Ghost of Arkio - le Ven 4 Juil 2014 - 15:15

Emperor a écrit:
- quand elle colle aux mouvements de notre cavalcade en taxi  bravo 

Brahms, Offenbach, Debussy, ces ballets automobiles sont mes passages préférés ! bravo 
un bon exemple des petites surprises des concepteurs et vraiment un amour de mise en scène. ^^

UBI a les moyens de se faire plaisir, mais je soupçonne également une partie des fonds en provenance de la DRAC/affaires culturelles régionales.

Content d'apprendre qu'il y aura un DLC !
Il y a d'autres choses sympas comme les 3 planches exclus à télécharger de uplay, ou des anecdotes supplémentaires sur le site officiel ; comme le fait que les londoniens entendaient les bombardements sur Ypres à 200 km de distance et par dessus la manche (!)

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9547

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Review] Soldats Inconnus - Mémoires de la Grande Guerre -

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:27


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum