[Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par Nico. le Mer 16 Juil 2014 - 17:33

Le 25 Juillet 2014 sera disponible en commande The Purge par Anthony Reynolds pour une sortie en Août. C'est une Novella en Edition Limitée à 40 € , la version "grand public" arrive entre 1 et 2 ans plus tard.




==> THE PURGE Hardback

The Shadow Crusade spreads across Ultramar, with the Word Bearers 34th Company falling upon the isolated world of Percepton Primus. As the fighting draws out into a programme of extermination, embittered commander Sor Talgron begins to question his part in Lorgar’s grander scheme – for one who stood beside primarchs and high lords in the grand halls of the Imperial Palace, what glory can there now be in punishing Guilliman’s upstart sons? But the price of doubt is known all too well, and if the Word Bearers are ever to return to Terra in triumph then they must purge the last remnants of such unbelief from the face of the galaxy...

La Shadow Crusade s'étend sur Ultramar, avec les Word Bearers de la 34e Compagnie sur le monde isolé de Percepton Primus. Alors que les combats s'étendent en un programme d'extermination, le commandant aigri Sor Talgron commence à s'interroger sur son rôle dans le grand projet de Lorgar - pour celui qui se tenait aux côtés de Primarques et de hauts seigneurs dans les grandes salles du Palais impérial, quelle gloire peut-il avoir maintenant en punissant les arrivistes de fils de Guilliman ? Mais le prix de doute n'est que trop bien connu, et si les Word Bearers veulent un jour revenir sur Terra en triomphe alors ils doivent purger les derniers vestiges d'incroyance de la face de la galaxie ...

128 pages • Août 2014 • ISBN 9781849707725 • Illustration par Neil Roberts



logo2  


Dernière édition par Nico. le Sam 19 Sep 2015 - 17:48, édité 4 fois



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6591
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par uther33 le Ven 25 Juil 2014 - 11:27

The Purge est le tout dernier roman court de la série Horus Heresy et met en scène le Word Bearer Sol Talgron tandis qu’il poursuit sa persécution des Ultramarines. Cette édition est strictement limitée à 3500 exemplaires dans le monde.

Précommande ouverte à 14h sur le site de la Black Library.



Extrait gratuit:

Spoiler:
132006.M31 – Terra
From orbit it was possible to see the coastlines that once delineated the continents of old Terra. The vast ocean tracts that covered the globe were gone, vaporised during the long internecine nuke-wars that almost obliterated humanity in bygone ages, but the original shapes could still be vaguely discerned, like ghosts of the past – though most clearly in darkness.
It was the lights that revealed them. While the entire planet shone like a beacon in the void, lit by the glow of the hives, megacities and highways, those lights were brightest upon the old continents, and the darker tracts of land marked where the seas had once been – or along the straight, unnaturally angular coastlines of the newer, artificial oceans.
Ethereal green aurorae shimmered over the southern horizon, while great chem-storms shrouded the rad-scarred lands to the north, flickering with an almost constant strobe of lightning. It was not in those directions that the lander was headed, however. As its golden-sheathed wings unfolded and the glow of re-entry faded from its thermal shields, it angled its descent towards the very roof of the world.
Within the enclosed cabin, Sor Talgron sat alone, looking out of the viewport. One immense grey-gauntleted hand shielded his view from the shuttle’s interior illumination.
‘Refreshment, captain?’
Sor Talgron glanced away from the port. The interior of the shuttle was all gently curved surfaces, subtle lighting and neutral tones. His synth-leather seat was large enough to accommodate his oversized bulk in considerable comfort. The remaining eleven passenger seats were unoccupied, though there were others on board. Even though he could not currently see them, he could taste their gene-forged scent in the recycled air – at once familiar and yet strange – as well as sense the faint hum of their armour.
The attendant who had spoken was unnaturally tall and willowy, and her large, oval eyes were milky orbs, bereft of pupils. Gene-manipulation had given her this form, though for what purpose he could not fathom. Perhaps humans found her appearance pleasing to the eye. Perhaps they tampered with her genes simply because they could.
‘Sweet nectar? Amasec?’ she said, gesturing languidly at the refrigerated cart that hovered before her. ‘Something else?’
He shook his head and turned back towards the viewport. He saw his own reflection there, frowning back at him. While he was not sure what a human would find appealing in the soft, pale features of the shuttle attendant, he knew what they would find unattractive about his own.
His face was square and hard. Brutish. It was not the face of a scholar or a statesman. A lifetime of battle had flattened his features, and ugly scarring criss-crossed his face and scalp. His own role in the universe could not be mistaken. He was a warrior, a soldier, a killer. It was what he had been made for, a role he had been genetically altered to perform, and it was what he was good at. It was his purpose.
Servo-motors in the joints of his armour whined as he leaned in close to the glass once more, blotting out the glare and his own grim reflection. His eyes scanned the world below as the shuttle’s descent levelled. He saw the burning thrusters of golden interceptor escorts flying off the wing tip, guiding them in.
Sor Talgron stared unblinking, absorbing all that he saw. It was still some time before he would arrive at his destination, flying over the single largest man-made structure the universe had ever seen. Even so, on the very outskirts of that immense continent-spanning mega-structure, it was apparent to Sor Talgron that it was being fundamentally altered.
When he had left Terra the structure below had been a palace. He returned to find it well on the way to being transformed into a fortress.



Sor Talgron walked through fire, flanked by Ahraneth, his standard bearer, and Dal Ahk, master of signal. All three wore dark crimson armour, the colour of pooled blood. The heavy war-plate had received the new Legion colours while en route to Ultramar, but it did not sit well with him. It felt like a betrayal of the Legion’s past.
Around them, centuries of learning and wisdom were being destroyed, filling the scorched air with ash and the fluttering pages of burning books. Thousands of texts and codices were forever lost as librarium data banks were put to the torch, circuitry and silicon-based memory cores melting and crackling in the flames.
Sor Talgron did not mourn this loss.
The great chamber was filled with dust. Clearly, it had been abandoned after the Nikaea edict came into effect. It was highly probable that none had walked its halls since that time.
Until today, when it had become a battleground.
Flames licked at his pauldrons as he strode through the aftermath of the battle, coloured glass crunching underfoot. The immense glassaic windows that had looked down upon the cavernous Librarius atrium would have been an early casualty in the battle for the city of Massilea.
Bodies turned to ragged meat by bolter fire lay splattered across the floor and against the walls. Four Word Bearers were dead, dropped by kill-shots. Several others were down, being attended by the Legion’s Apothecaries. Two bore fatal injuries and were given release, their prayers dying upon their lips. The gene-seed of the dead was extracted, reductors whirring, spitting bone and blood.
A number of the fallen Ultramarines were not yet gone, but there were no XIII Legion Apothecaries to come to their aid, nor any living battle-brothers to drag them to safety. In another battalion, perhaps, their lives would have ended in torment after countless hours of agony and ritual debasement – but Sor Talgron would have none of that, and they were dispatched without ceremony.
They were the enemy, and he would do everything in his power to see them defeated, utterly and completely. But he could not hate them, and he would not see them tortured needlessly.
There was much to admire about the XIII Legion. Their cohesion and discipline in battle was enviable, their execution beyond compare. They were without a doubt the most effective fighting force that Sor Talgron had ever faced, and he respected them greatly.
‘It is Erebus’s wish that every enemy taken alive be sacrificed to feed the Ruinstorm,’ Jarulek had stated at the outset of the system war. ‘This is to be done across all the Five Hundred Worlds.’
‘Erebus be damned,’ had been Sor Talgron’s response. ‘The snake does not command me. My orders are to kill this world. I will do it my way.’
He walked from the atrium, past soaring white marble pillars pocked and cratered by bolter fire. Beyond was a broad semi-circular terrace, bordered by natural stone and immaculately maintained foliage now churned to ruin. A waterfall fell into a pool in the rock, where bodies floated face down. Sweeping marble stairs descended down to lower levels of the concourse.
Sor Talgron walked past a towering white statue depicting a robed figure in a thoughtful, seated pose.
An Ultramarines legionary lay on the ground. He had been cut in half by gunfire; his lower torso and legs were nearby. Blood had pooled beneath him, and his insides were spilled out onto the terrace, but he was alive. Legionaries did not die easily.
Ahraneth levelled his bolt pistol at him.
‘No,’ said Sor Talgron, and his standard bearer lowered his weapon.
The Ultramarine was of a centurion’s rank – a fellow captain, as indicated by the insignia on his shoulder plates. He was clasping his innards with one hand, trying vainly to hold them in, while with his other he was dragging himself along the ground. A volkite serpena pistol lay nearby. He fumbled for it. Even in death, he sought a weapon to use against his enemies.
Sor Talgron’s boot crunched down on his wrist, and he stooped to pick up the serpenta himself. He turned it over in his hands.
‘This is a good weapon,’ he said.
The Ultramarine looked up at him. His helmet was in place. A Mark IV variant, some Ultramar-localised pattern. Its once-pristine cobalt-blue surface and gold-rimmed edges were splattered with blood, rich and bright. A golden wreath had been painted around the temples, some battle honour that Sor Talgron did not recognise.
‘Why?’ asked the legionary. His voice was crackling and bled with static.
Sor Talgron placed the barrel of the volkite pistol to the Ultramarine’s visor lens, aiming it squarely into his left eye. ‘Why what?’
‘Why do you do this?’
Sor Talgron squeezed the trigger. The back of the Ultramarine’s helmet exploded, and the floor beneath lit up in flame.
‘Because I am ordered to,’ he said.

TWO
Chapter Master Aecus Decimus of the Ultramarines Legion, 17th Chapter, planted one heavy boot upon the traitor’s chest and wrenched his blade free. The short sword slid from the fallen enemy’s vox-grille with a wet scrape, and the red-armoured legionary collapsed, joining the blanket of others upon the blood-churned earth.
Choking smoke clouded his vision, the chemicals and blinding micro-particles within it making his eyes sting and his throat burn. Visibility had been reduced to a matter of metres. Augury scanners were rendered useless by the shrouding fog. He had no notion of where the battle lines lay, but it hardly mattered. The engagement had completely lost its shape. The time for strategy had passed.
Another enemy was upon him. He batted aside the legionary’s screaming chainsword and pressed the barrel of his bolt pistol to the Word Bearer’s chest. The force of the detonation hurled the traitor backwards, and he ended up on the ground four metres back, a deep crater in his ruptured gorget. Decimus’s second shot ended him, taking him between helm and breastplate. The detonation almost tore his head from his body.
The neck seal was one of the few locations in the newer marks of armour where bolt weaponry could achieve a clean kill from a distance. He had never seen the effects of bolt weaponry upon legionary power armour prior to this campaign – as far as he knew, no one within the XIII Legion had even considered such an eventuality. The mere thought would have been abhorrent. Now that legionary-legionary engagement was a practical, they had been forced to revise their tactics.
Future marks of power armour would likely be designed to cover such deficiencies, the Techmarine Naxor had predicted. High gorgets, like those of the Cataphractii, would likely be integrated into line plate, he had said, just moments before he was dismembered by a Word Bearers legionary draped in human flesh. That these treacherous savages had ever been called their kin made him want to retch.
The battle had devolved into a savage melee. All around him, legionaries in the crimson of the reborn Word Bearers and the noble blue of the Ultramarines were dying. The scale of the slaughter was galling. There would be no retreat, not from this battle. They would fight and die to the last. All that mattered now was to hold the enemy here long enough. What had started as long-ranged tank battles and lightning-swift assaults had been reduced to slogging through the mud and hacking at the enemy with blunted swords and toothless chainswords. He saw one of his veterans – Vaul Agregius, the Victor of Staxus – gun down a Word Bearer mouthing vile curses, silencing the wounded traitor with a final bolt to the head. Another veteran punched a XVII legionary into the smoking carcass of a desecrated Land Raider, pulping him beneath his energy-encased power fist.
An Ultramarine nearby was dragged down into the mud, his attacker repeatedly stabbing a jagged-bladed knife into his throat until he was still. That Word Bearer was in turn ripped apart by heavy bolter fire, but there were always more, marching out of the fog and intoning their mournful chants.
Evil had rooted itself within the psyche of the XVII Legion. It was the only explanation that Decimus had for what they had become.
The silent company champion Tillus Victorius fought like he did in the duelling cages, favouring a small combat shield and gladius opposite his power sword. He was masterful to watch. He took a blow upon his buckler and spun, cutting a Word Bearer down at the knees before despatching him with a cross-bladed decapitating strike.
The champion had never been beaten blade-to-blade, but as he turned to find a new foe, a stray bolt from out of the smoke took him in the eye. It punched through his left visor lens and detonated in his brain pan. He fell without a sound, blades slipping into the mud from his lifeless fingers. The warrior had been almost obsessive in his training. That had counted for nothing at the last. It was an ignoble end.
Decimus stared down at the champion’s corpse, and hatred coursed through him. He had never known such depth of feeling. He had never hated any of the xenos that he’d fought during the Great Crusade, nor even the recalcitrant humans of those worlds that defied the Emperor’s dominion. He had felt pity for some of these misguided civilisations, disgust or apathy for others, but never hate.
His heavily artificed armour was barely functional. It was running on auxiliary power, and little of its surface still bore the proud cobalt-blue of his Legion, so scorched, dented and cratered were its plates. His left shoulder was a mangled ruin, spitting angry sparks and internal servos grinding incessantly. He could feel bone grinding on bone in the joint. He wore no helm – he had torn it loose after it had borne the brunt of a power maul swing earlier in the battle – and the left side of his face was crusted with congealed blood.
The Chapter Master was bone tired. It had been more than a week since he’d had any rest. For a second there were no enemies running at him, and he wanted nothing more than to drop to his haunches and lean back up against the dead Word Bearers Land Raider… but no. Even now, even as the end closed in with the inevitability of the setting suns, he needed to be seen, defiant and bellicose until the last.
He checked his ammunition. Four bolts. He slammed the clip back into his pistol. He would make each one count.
The ground shook with explosions, the grind of heavy tracks and what felt like an earthquake, but which he knew to be the thunderous footfall of Titans. He could hear them calling to each other with deafening blares of their warhorns, drowning out the pounding of artillery, the chatter of gunfire, the screams of the dying and the clash of blades. The eardrum-shattering roar of their weapons sounded intermittently, and when they did he felt sick thinking of the noble sons of Ultramar being cut down in swathes, like wheat before the reaper.
Communications were down, even the closed Ultramarine vox-channels now infected with insidious whispers, screams and hellish warpsound. But he knew that his captains would be doing him proud, punishing the Word Bearers in this, the last XIII push of the war.
A shout from the rear drew his attention. Squinting into the smoke, he saw enemy figures emerging from the fog behind them. They had been flanked. His captains barked orders, but little could be done as Ultramarines were cut down, already caught in the savage crossfire.
A diminished heavy support squad turned to face this new threat, swinging their autocannons around and planting their feet wide. Even as two of their number were dropped, they unleashed their fury into the enemy, tearing through their ranks and buying time for other squads to get into cover. The barrels of their guns were soon glowing red-hot. Still they pounded the enemy, forcing them down into the mud.
An armoured figure crashed down through the smoke from above, bright flames gushing from his overworked jump pack. The Word Bearer landed in a crouch behind the heavy support squad, one knee and one hand planted to the ground for stability. More of them slammed down around the first, smoke venting from their jump pack stacks. The first gunner sensed the enemy behind him and made to turn, but he was too slow. The Word Bearer was rising, chainaxe screaming.
Chapter Master Aecus Decimus was already up and running, his command squad one step behind. His shot hit the first enemy legionary in the side of the head. It deflected off before detonating, knocking him off-balance. Then Decimus was upon him, tackling him into the mud as he recovered. The Word Bearer’s chainaxe went flying.
They rolled, slipping and sliding down a muddy incline. Decimus lost his pistol but still had hold of his powerblade. As they came to rest at the bottom of the slope, in a ditch filled with armoured corpses, Decimus was on top. He tried to go for the killing blow, but his enemy’s hand was clasped around his vambrace, holding the blade at bay. The Word Bearer slammed his armoured fist into Decimus’s jaw, dislocating it and fracturing bone.
He was momentarily dazed, and the Word Bearer pressed that advantage. He rolled atop Decimus, pinning him face down in the mud and gripping the back of his head. The Chapter Master tried to free himself, losing his grasp on his blade in the process, but he could not dislodge the traitor. His face was slammed into the ground, again and again. Mud and blood filled his eyes.
‘Now you die,’ snarled the Word Bearer. His voice was so twisted that he sounded more like a beast than anything that had ever been human.
Then, in the thunder of close-range autocannon fire, his head disappeared in a red mist.
Decimus wiped mud and blood from his eyes as he rose, scrabbling back up the slope to his frantic command squad under covering fire from the last remaining heavy weapon-toting legionaries.
He threw a glance skyward. He could see nothing, but he knew it must be approaching the appointed time. His adjutant saw his glance.
‘Are you sure about this, my lord?’ he said.
‘I am,’ said Decimus. ‘May the Emperor forgive me.’


Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !



Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 46
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par Solathen le Ven 25 Juil 2014 - 13:29

Ayant apprécié le personnage de Sor Talgron, je n'ai pu que succomber (et j'ai déjà commandé la novella). Voici un petit travail sur la vidéo qui permet d'avoir un premier aperçu de l'artwork:


Solathen
Capitaine Space Marine
Capitaine Space Marine

Messages : 944
Age : 34
Localisation : Planète Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par uther33 le Ven 25 Juil 2014 - 13:41

Solathen a écrit:j'ai déjà commandé la novella
Plus que 3499 de dispo  Very Happy 

Sympa cet artwork !!! encore un coup de Neil Very Happy Merci pour ton travail de réassemblage Very Happy

Bon qui voit-on en bas à gauche ? Malcador ? Euprhati ?


Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !



Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 46
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par Nico. le Ven 25 Juil 2014 - 17:17

Merci pour ton collage Sol, mais sinon y'a l'artwork complet là:

Spoiler:


L'histoire m'intrigue. Je viens de me rendre compte que je n'avais pas traduit le synopsis, je fais ça ce soir. Par contre l'extrait est trop long pour que je le fasse...



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6591
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par - Ghost of Arkio - le Sam 26 Juil 2014 - 1:05

Merci à Solathen pour ce plan "à plat" de l'artwork, même s'il n'est pas complet. Smile

On y voit l'essentiel : la présence des derniers Word Bearers dans le Palais impérial avant la trahison d'Isstvan, ce qui renvoie étrangement à ce tome un peu 'maudit' de "Battle for the Abyss" où apparaissent pour la 1ère fois WB M31 comme légion.

Pour rappel (si je me souviens bien):
Sor Talgron est évoqué dans le tome de Ben Counter comme un traître ambitieux dont la tâche est de brouiller les pistes sur Terra, mais apparaît véritablement (et avec un flash back) comme perso principal dans la nouvelle "Scions of the Storm" (recueil Chroniques de l'Hérésie)
Capt. de la 34th comp. d'assaut montré comme zélote ennemi de Phaeron (épisode du retournement de chemise de Lorgar après Monarchia), et qui sera 'converti' par Lorgar en personne.


= Bref, une bonne occasion de revoir Terra, Les fists, les custodiens? ou seulement des courts flash back comme dans l'extrait?
N'hésite pas sur les spoilers, Solathen hein. ange

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9559

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par Solathen le Sam 16 Aoû 2014 - 14:15

FINI ! C'était bien, … Un peu court n'est-ce pas ? Je vais un peu étoffer mon post.

Reprenons comme nous l'a indiqué juste au dessus Ghost of Arkio, Sor Talgron l'Astartes en couverture et protagoniste de cette novella n'est pas un inconnu de l'HH mais aussi du M41.

Je vais d'ailleur laisser Laurie Goulding (l'éditeur de l'HH) faire un peu de teasing lors de son post du 31 octobre 2013 sur le forum « :The First Expedition » 


To be clear - the limited edition does not contain any extra text that any future edition won't. The format is just completely different.

Sor Talgron has appeared in precisely ONE book ('Tales of Heresy') *so far*. If you think we won't tell the story of what happened to him in the novels, then you're perhaps not giving us enough credit that we know what we're doing... :rolleyes:

We know he fought at Terra. We know he becomes a Dreadnought ("the Warmonger") later on, and that Marduk has a lot more dealings with him. Marduk only just appeared in the HH series.

Patience, brothers. Patience.
Nous pourrions compléter ces informations par des extraits du Collected Visions et de Mechanicum (page 354) confirmant la présence de Sor Talgron et d'un fort contingent Word Bearers (jusqu'à 40 compagnies) dans le Système Sol avant Istvaan. Ils ne sont pas les seuls Astartes présent car au delà des VIIème et XVIIème Légions et de l'Ost de Croisade, une partie de la flotte Night Lords de retour de Cheraut est à quai selon The Crimson Fist et Outcast Death.

Enfin pour ceux qui ont suivi la série d'Anthony Reynolds Dark Apostle ; tient coincidence c'est le même auteur ; ils savent que Sor Talgron sera gravement blessé à un moment sur Terra et qu'il sera intégré dans un Dreadnought.

Le cadre est planté, place au récit.

L'histoire :

Tout commence par un prologue se déroulant le 456.008 M31 dans le Système Percepton, nous sommes sur un vaisseau, dans l'apothecarion un Astartes non-nommé est très gravement blessé et supplie de ne peut pas être intégré (à un dreadnought), l'apothicaire annonce qu'il ne pourra pas le sauver. L'apôtre noir Jarulek indique alors qu'il va voir ce qu'il peut faire.

Nous alternons alors deux trames en parallèle « le direct » deux jours plus tôt le 454.008 M31 durant laquelle nous suivons Sor Talgron participant avec sa 34ème Compagnie à la Shadow Crusade et ses souvenirs du 132.006 M31 correspondant à son dernier jour sur Terra.

Dans un souci de clarté, je vais utiliser l'ordre chronologique mais attention ce n'est que des SPOILERS à partir de maintenant :

 spoiler 

Spoiler:
132.006 M31 sur l'ordre de Lorgar, Sor Talgron commande une bonne partie du Perpetual Spiral Chapter, dont sa 34ème Compagnie en garnison dans le système Sol. S'étant absenté depuis deux mois, il est convoqué seul sur Terra alors que l'ensemble de ses Astartes a été contingenté avec sa flotte dans le port spatial de Luna. Rogal Dorn est arrivé et il a lancé les travaux de fortifications du Palais Impérial et plus largement de tout le système Sol.
Talgron est réceptionné par un vieil « ami », le custodes Tiber Acanthus qui l'avait accueilli lors de sa première visite sur Terra. Le Word Bearer est introduit devant Rogal Dorn, lequel est accompagné d'Archamus ; le Maître de ses Huscarls ; et d'un Capitaine de Bataille de la Death Guard bien connu Nathaniel Garro. Nous assistons, le sourire en coin, à l'annonce par Dorn à ce cher Talgron de la perfidie d'Horus contre les loyalistes sur Istvaan III. Sor Talgron jouant l'étonné alors même qu'il a multiplié les contacts avec les factions horusiennes sur Mars, Terra, Luna et le Système Jovien durant toutes ses années et qu'il a organisé un sabotage consciencieux d'une multitude d'infrastructures sous le couvert d'inspections et de garnisons.
Malheureusement pour Dorn la trop loyale légion des Word Bearers n'est pas dans son collimateur et il accepte le motif de l'absence de deux mois de Talgron (partie officiellement détruire un temple construit par Lorgar à la gloire de l'Empereur sur la Comète de Halley, en réalité y installer un avant-poste), sans sourciller. Le primarque n'a que des louanges à présenter à ce loyal et bon soldat qu'est le capitaine de la 34ème compagnie.
En parlant de loyauté, Dorn ordonne au contingent Word Bearers de rejoindre sa Flotte de Retribution vers Istvaan V afin de régler son compte aux quatre légions renégates. Huit contre quatre c'est gagné d'avance. Et afin de faciliter la sécurité de Terra, les Imperials Fists seront les seuls Astartes autorisés à fouler le sol de Terra. Puis ce qu'il s'en va si Sor Talgron voulait bien récupérer le représentant de sa loyale légion, membre de l'Ost de Croisade enfermé avec ménagement dans la prison sous le Khangba Marwu.
Sor Talgron en bon soldat qu'il est, obéi à cet ordre, et se voit confier son ancien mentor terran, Volkar Wreth. Malheureusement isolé sur Terra celui-ci n'a pas connu les transformations de sa Légion au delà du reniement officiel du culte impérial. Le dernier Word Bearer terran et loyaliste est offert au puissances sombres en sacrifice tout en se voyant prélevé son cœur par Jarulek. La purge est terminée et bientôt la vrai affiliation de la XVIIème Légion pourra être rendue publique.
Leur forfait accompli Sor Talgron et Jarulek sont interceptés par une patrouille de Custodes commandée par Acanthus, ils ne sont pas inquiété mais la Némésis de Talgron nous est dévoilée, ces deux-là se reverront.

454.008 M31, sur l'ordre de Lorgar le bon et noble soldat qu'est Sor Talgron est en train de massacrer le 17ème Chapitre Ultramarines qui était en garnison du Système Percepton. A l'instar et parallèlement à la bataille de Calth, le virus-vox a paralysé la flotte planétaire qui fut attaquée par surprise et une fois la supériorité spatiale accaparée, les troupes au sol qu'elles soient Astartes, humaines ou du Mechanicum ne furent plus que des cibles pour un tir aux pigeons stellaires. Néanmoins il faut éradiquer les dernières poches de résistance, sur ce monde de Percepton Primus qui fut avant Nikaea, le siège du centre d'entrainement de la XIIIème Legio aux sciences du Librarium. Sor Talgron qui fait primer la pratique et le pragmatisme sur la zéloterie poursuit au sol depuis 163 jours les survivants aux couleurs des 500 Mondes d'Ultramar.
La défaite est complète pour le Maître de Chapitre Aecus Decimus, d'ailleurs les Word Bearers commencent à réembarquer leurs troupes, mais il envoie cinq Astartes marqués par la censure se racheter à ses yeux en accomplissant une mission spéciale : conserver une fréquence ouverte avec le dernier vaisseau loyaliste le Righteous Fury.
La communication est repérée et Sor Talgron, échauffé par la mort de son porte-bannière de compagnie, il décide de finir le travail lui-même. Il descend avec deux escouades tactiques, l'escouade de reconnaissance du sergent Loth, celle de casseurs de siège de Telakhas et l'apotre Jarulek par un ascenseur vers le bunker de communication enterré sous une montagne.
Arrivée en bas, dans le tunnel c'est une belle baston qui nous est décrite avec la surprise que l'ancien capitaine ultramarine marqué par la censure qui nous est présenté comme s'appelant Korolos est en fait un Dreadnought Contemptor. Grâce au renfort de cataphratii et après de lourdes pertes Sor Talgron sort vainqueur face à la machine. Le dernier Astartes « censuré », Xion Octavion parvient à faire passé l'ordre de son officier au vaisseau et pour gagner du temps fait face aux traitres en rompant encore une fois son serment. L'ex-membre du Librarium est finalement vaincu par Jarulek mais le mal est fait : bombardement planétaire Ultramarine sur les regroupements Word Bearers.
S'opposant à Jarulek qui préconise la prudence, Sor Talgron remonte en surface avec ses hommes (et sans le sorcier). Là c'est le drame,  Aecus Decimus a ordonné un bombardement au Phosphex, l'arme préférée de la Death Guard, l'ensemble de la planète sera purgée de toute vie et donc des traîtres par une liquéfaction du métal, de la peau,... très dégueulasse.
Sor Talgron est pris dans le bombardement et bien que très amoché il est récupéré par un sergent cataphratii nommé Kol Badar   doute .
Nous nous retrouvons deux jours plus tard au temps du prologue, l'apothicaire Urhlan ne peut le sauver mais le comateux capitaine est touché par la grâce de son primarque et l'Urizen influence les puissances  noires pour le ranimer. Jarulek implantant le cœur de Volkar Wreth permet à Sor Talgron gravement mutilé de renaitre non plus comme un soldat mais comme un véritable croyant tout en conservant l'apparence d'un Astartes par une armure adaptée par le Mechanicum noir.




La Critique:

- Scenario et mise en scène: 5/5

J'ai vraiment apprécié les flash-backs s'intercalant dans le récit principal, la constitution du suspens par l'ajout d'un prologue faisant état à ce que nous savions déjà (Sor Talgron + un futur dreadnought), la vrai surprise que Korolos, marqué par la censure et présenté comme un ancien capitaine ayant échoué dans le passé, soit en réalité un contemptor, enfin l'annonce du futur siège de Terra et de la Némésis de Sor Talgron : le custodes Tiber Acanthus.

- Ecriture: 4/5

RAS, c'est bien écrit, pas de digression, j'avais déjà apprécié l'écriture de Reynolds lors de la première apparition de Sor Talgron dans Les Descendants de la Tempête et cette novella m'a permis de justifier une relecture de celle-ci avec autant de plaisirs.

- Intérêt fluffique: 5/5

C'est une bonne note mais nous en avons pour notre argent, Sor Talgron est un personnage en or pour moi et appréhender l'épisode de sa VRAI rencontre avec la nouvelle foi de sa légion c'est intense, lui qui se contentait d'obéir aveuglément aux ordres de son primarque.
L'auteur respecte le fluff du Horus Heresy: Collected Visions, de la première trilogie, de l'Eisenstein de Mechanicum et bouche les trous avec cette novella. C'est bien fait. Il corrige l'incohérence de la non-visite de Garro sur Terra et il reprend les apports de The Outcast death et de Vengeful Spirit en les complétant.

Ci-joint d'ailleurs The Crusade Host au complet :

Spoiler:

- appréciation personnelle: 4/5

C'était bien, oui j'ai vraiment apprécié cette novella qui reprend les éléments traditionnels du fluff et des premiers romans sans digression sur des épisodes sans intérêt comme The Damnation of Pythos ou Corax: Ravenlord.

Total: 18/20

 okay


Dernière édition par Solathen le Lun 18 Aoû 2014 - 18:10, édité 3 fois

Solathen
Capitaine Space Marine
Capitaine Space Marine

Messages : 944
Age : 34
Localisation : Planète Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par - Ghost of Arkio - le Sam 16 Aoû 2014 - 14:47

Impeccable Smile
+1 pour le résumé concis et ton soucis habituel et "érudit" des détails du 30k.

Attention quand-même à la relecture, parfois tu perds le fil au milieu d'une phrase.

J'aime bien le style de Reynolds, et surtout son amour des détails fluffiques et psychologiques (trilogie WB). Il a une manière de se démarquer de ce qu'on s'attend à lire, et d'éviter les lieux communs.

Preuve en est aussi p.e. que Gouldie garde une oreille sur les critiques de la série, même s'il pourrait le prouver un peu plus souvent et pas seulement quand un auteur s'en occupe lui-même.

Merci pour les spoilers ! (et pour la liste de l'Ost de Croisade)
On approche de Terra !
 okay

EDIT:
où as-tu pris les noms des 2 BA de l'Ost?
Ce qui veut dire aussi que tous les autres sont aussi en prison, loyalistes ou pas.. (?)

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9559

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par Corax le Sam 16 Aoû 2014 - 15:08

Magnifique présentationde Nico, belle critique et présentation de The Crusade Host par Solathen.

Cela donne très envie de l'avoir en français.

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 38
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par Solathen le Sam 16 Aoû 2014 - 15:11

Pour l'ost de Croisade, j'ai pas de mérite elle est donné dans la novella:

" />

mais je voulais rajouté les infos de Riven (l'Iron Hand), Vengeful Spirit (les pathfinders de Loken) et Outcast Death dans lequel (page 235) nous savons que 12 astartes sur les 30 sont emprisonnés sous le Khangba Marwu au moment de l'évasion .
Dans The purge nous avons la liste complète et les justifications un peu hypocrite de Rogal Dorn, comme le fait remarquer Sor Talgron, sur le non-emprisonnement confirmé des Fists et des Wolves au moment du départ vers Istvaan V.


Dernière édition par Solathen le Sam 16 Aoû 2014 - 17:14, édité 1 fois

Solathen
Capitaine Space Marine
Capitaine Space Marine

Messages : 944
Age : 34
Localisation : Planète Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par - Ghost of Arkio - le Sam 16 Aoû 2014 - 15:24

..ce qui voudrait dire que les salamanders, IH et ravens restent enfermés.. pendant que leur légion partent combattre Horus? : )
Ou plutôt seulement les 'non-confirmés' (?)

Bonne nouvelle en tout cas, on va entendre encore parler de cette Ost de Croisade; et si c'est pas Reynolds encore mieux!

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9559

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par uther33 le Sam 16 Aoû 2014 - 15:35

Tu nous parles des "censurés" . Peux tu nous expliquer exactement ce qu'ils sont (pour ceux qui ne le savent pas dont moi même si j'ai de forte présomption ).  Very Happy

Résumé bien sympa que tu nous a fait là sol .. Cette novella donne vraiment envie


Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !



Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 46
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par - Ghost of Arkio - le Sam 16 Aoû 2014 - 15:47

Ces censurés seraient les ex-membres du librarius?
Censurés avec la même désignation que le furent les "casques rouges" à l'exemple de Thiel. (La bataile de Calth)

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9559

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par Solathen le Sam 16 Aoû 2014 - 15:59

Les "censurés" chez les ultramarines se sont ceux comme Aenid Thiel dans la Bataille de Calth qui porte la marque de la censure: le casque rouge. Ils ont fauté.
Le Sergent Thiel de la 135ème Cie avait émis l'idée d'établir des stratégies pour des guerres intra-astartes, ici nous avons 5 Ultramarines:

Spoiler:

- Romus, un frère d'une escouade de vétérans de la 170ème Cie: faute inconnue
- Paulus, un frère d'une escouade de Sky Hunter de la 172ème Cie: faute inconnue
- Sio, un jeune frère de la 175ème d'une escouade tactique de la 175ème Cie: faute inconnue
- Xion Octavion, frère d'une escouade tactique de la 174ème Cie: ancien du Librarium sa faute est l'utilisation de ses pouvoirs après l'édith de Nikaea
-  Aventine Koriol, ancien champion de la 178ème Cie avec le grade de capitaine: sa faute pour affronté un champion Eldar il s'est retrouvé isolé lors de la poursuite avec 200 Astartes, il en a perdu 174 Astartes en un jour lors de l'embuscade qui suivit et il a causé la mort de 380 Astartes supplémentaires des groupes de renforts. Il a été dégradé et pendant 70 ans il a combattu comme un simple légionnaire puis sur Senosia IV il a été intégré dans un contemptor de la 178ème Cie nommé Korolos.


Dernière édition par Solathen le Sam 16 Aoû 2014 - 17:15, édité 1 fois

Solathen
Capitaine Space Marine
Capitaine Space Marine

Messages : 944
Age : 34
Localisation : Planète Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par - Ghost of Arkio - le Sam 16 Aoû 2014 - 17:11

Merci encore pour ces détails; je regrette presque d'avoir succombé aux spoilers et ne pas avoir lu tout moi-même! Smile

Étrange tout de même:
- Champion ET Capitaine de compagnie = ?
- l'utilisation des pouvoirs psy après Nikaea = la condamnation parait légère

Pas mal pour Koriol ; les ultramarines ont vraiment un nouveau potentiel depuis la Bataille de Calth.

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9559

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par BlooDrunk le Dim 17 Aoû 2014 - 20:11

Bravo pour cette critique hyper complète et toutes ces infos. +1 Sol'

J'ai évité les spoilers, en attendant une éventuelle vf... (des chances?)



BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 6977
Age : 34
Localisation : Ariggata

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par Nico. le Dim 17 Aoû 2014 - 20:42


Bon je vois que Solathen a dégainé plus vite, mais je tiens quand même à ajouter ma petite review de cette novella forte sympathique. Je vais essayer d'aborder des points non traités par Solathen et sa review déjà très exhaustive, ou alors en ajouter un peu plus sur d'autres.


- Scénario et mise en scène : 4/5

Je passerai le scénario, Solathen a déjà tout spoilé et raconté. Je vais donc m'attarder sur les aspects de la construction du récit et du personnage de Sor Talgron qui m'ont plu.

Sol Algron est vraiment un personnage intéressant, il respecte les Ultramarines et ne veut pas les torturer pour rien. Il respecte leur discipline, leur cohésion et leur talent d'exécution. Il refuse la torture demandée par Erebus pour alimenter les Puissances de la Ruine. Ce n'est pas l'Apôtre qui commande Sol Algron. Il voit clair dans le jeu d'Erebus, il sait qu'il ne faut pas lui faire confiance et qu'il corrompt la Légion. Mais Sol suit les ordres, peut être un peu trop.

L'aspect psychologique, les sentiments sont abordés dans cette histoire, c'est bien fait et captivant. Le capitaine des Word Bearers n'affronte les Ultramarines que parce qu'il en a reçu l'ordre, pas par haine (cela change des autres Word Bearers vs Ultra). Il n'aime pas le zélotes, le besoin des autres de sa légion de croire en quelques chose de plus important que la vie.

Il est pratique et pragmatique. Un soldat, rien d'autre, pas un prêtre/prêcheur comme les autres de la 17ème. Par contre, pour lui la nouvelle couleur des armures est une trahison du passé de la Légion.

L'histoire alterne donc les passages entre une invasion d'un monde Ultramarines et des flashback sur Terra. C'est bien construit et permet de faire avancer petit à petit le scénario, jusqu'aux derniers chapitres avec retournements de situations et grosses révélations. C'est vraiment bien fait.


- Style et écriture : 4/5

Je n'avais jamais lu d'histoire longue d'Anthony Reynolds, et bien je dois dire que c'est très bon. Il a un style accrocheur, j'aime sa façon de travailler la psychologie de ses personnage. Cela captive dès le début.

- Intérêt fluff : 5/5

Cette novella est riche en informations. Nous avons l'évolution du personnage de Sol Talgron lors de l'Hérésie et de l'invasion d'Ultramar, mais aussi juste après Isstvan III sur Terra.

Nous avons les premières réactions de Dorn, le protecteur de Terra. Il est prêt à tout pour protéger l'Imperium, même emprisonner des loyalistes de manière préventive.

L'opposition Ultramarines vs Word Bearers est également retranscrite, même si Sol respecte ses ennemis, eux en revanche ont droit à une belle montée des sentiments. On passe de la tristesse face au fait d'affronter d'autres Marines, à une haine naissante. Alors que ces vétérans de guerres ayant conquis l'univers n'avaient pas eu une telle rengaine contre des xenos ou des humains récalcitrants à l'idée d’intégrer l'Imperium.

Un moment sur Terra est révélateur des troubles de l'Imperium, de la confrontation entre les Space Marines construisant cet empire et les humains le dirigeant. Il y a un dédain flagrant envers les architectes, les bureaucrates, ceux qui dirigeront le futur imperium sans avoir combattu.

On voit également Garro sur Terra avant d'être devenu un Knight Errant, un passage qui nous manquait. Nous assistons au début de la connaissance de la trahison. Que faire des éléments "loyalistes" dans le système Sol ?


L'autre point intéressant à noter est le petit passage sur les censurés des Ultramarines, ceux aux casques rouges. On en apprend un peu plus sur ce statut particulier...

Et puis on a les noms exacts des envoyés sur Terra de la Crusade Host. Ainsi que quelques ajouts fluff déjà énoncés par Solathen dans sa review.


Cette novella est très riche en fluff.


- Appréciation personnelle : 4/5


J'ai particulièrement aimé cette Novella, après un Ravenlord sympathique mais pas vraiment utile, on retrouve ici une histoire apportant des détails et éléments fluff à l'HH. C'es bien écrit, bien amené, bien construit.

J'ai adoré la personnalité de Sol Talgron, ce Word Bearers différent des autres, un soldat non fanatique... mais va-t-il pouvoir rester comme ça longtemps en cette époque de trahisons ?

Cette novella se trouve désormais dans mon top avec Aurelian et Brotherhood of the Storm.



Total : 17/20


Dernière édition par Nico. le Lun 18 Aoû 2014 - 17:44, édité 3 fois



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6591
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par Corax le Lun 18 Aoû 2014 - 13:26

Encore une belle critique, cette Novella a l'air de plaire beaucoup.

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 38
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par Magnus le Mer 3 Sep 2014 - 11:04

Je viens de le finir . Rien à ajouter sur ce qui a été dit dans les deux précédentes critiques , une nouvelle bien sympatoche et tout et tout .
Mettons lui un bon 15 sur 20 .


———
"Pride,not flesh, is weak"
vulkan

"Quel mal pouvait bien causer l'étude et l'apprentissage ?"
magnus

Magnus
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2298
Age : 38
Localisation : Normandie , LE pays du Cidre ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par Konrad Curze le Mar 7 Oct 2014 - 18:49

Quelqu'un sait ou trouver la cover entière ?
s'il vous plait.



La mort hante les ténèbres, et elle connaît votre nom ! Je suis Night Haunter.
Non, ne t'envole pas, petit corbeau. Reste. Nous n'en avons pas terminé, toi et moi.( Konrad à Corax)
Vous êtes tellement plus que simplement abjects. (Konrad à Lorgar)

Konrad Curze
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 648
Age : 28
Localisation : oeil de la terreur caché

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] The Purge d'Anthony Reynolds - Novella

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:27


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum