La garde de fer de Mark Clapham

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation globale du roman :

22% 22% 
[ 2 ]
44% 44% 
[ 4 ]
33% 33% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 9

Re: La garde de fer de Mark Clapham

Message par Capitaine Felix le Mer 24 Aoû 2016 - 1:00

Une review sur ce roman.
Les précédents post ont déjà apporté beaucoup de précision
Étant un collectionneur de la Garde impériale Astra Militarum, je me devais de lire cet ouvrage. La Garde de fer de Mordia représente en effet un système militaire de renom, parmi les innombrables régiments de la Garde. Leurs états de service, leur monde, leur culture…. Il est dit que la discipline des régiments de fer est sans équivalent. Depuis la première invasion du Chaos sur leur planète d'origine (fluff V2 anglaise / V1 française) jusqu’à la décimation de Komarl, on dit qu’ils obéissent aux ordres sans sourciller, sans faillir, sans reculer. Ce roman a-t-il pu retranscrire ce background ?
Résultat mitigé.

Scénario et mise en scène = 4/5
C’est une approche par l’immersion. On suit les tribulations d’un ancien ganger de ruche, Fernand Hool, enrôlé bon an mal an dans le 114ème régiment de l’Iron guard, plus connu sous le nom des Inébranlables. Après une courte campagne sur Elisenda, un détachement du 114ème est déployé sur le monde minier de Belmos VII. Un message d’un représentant de l’Adeptus Mechanicus a incité effectivement les autorités à mener une enquête. Le détachement se déploie sur la principale (et seule) cité-usine. Les gardes  ne trouvent que des installations désertes. Puis vient alors la nuit....
Spoiler:
Ils sont attaqués par des habitants. Ceux-ci ont apparemment été infectés par une substance inconnue. Résultat : la journée, les contaminés sont totalement indolents.Mais ils perdent leur humanité une fois le soleil couché et se comportent comme des bêtes. Certains colons n’ont pas été touchés par cette mystérieuse substance. Les gardes trouvent ces survivants au cours de la première nuit.  
Un début de scénario similaire au synopsis du Aliens Return de Cameron.

Finalement, l’origine du problème se trouverait au fin fond d’une quelconque mine, dans une excavation récemment mise à jour. Une force est envoyée en reconnaissance. A partir de là, les véritables responsables se dévoilent.
Spoiler:
Les Eldars noirs. Le Voïvode Archon Kulkavar est à la recherche d’un des artéfacts de Dalson Graath, eldar natif de Commorragh et tourmenteur à ses heures perdues. Le leg de ce tortionnaire (le poumon) est capable de métamorphoser les êtres humains en rebuts prédisposés à l’esclavage de masse. Ce dispositif est enfui sous la surface de la colonie minière. Les ouvriers humains ont malencontreusement été en contact avec l’artéfact. D'où les évènements précisés plus haut  
Les gardes reçoivent une aide inattendue
Spoiler:
L’inquisiteur Felip Velasco de l’Ordo Xeno atterrit sur Belmos VII. Il traquait lui aussi l’héritage de Graath  
L’histoire se termine par un nouveau fait d’arme du 113ème.

C’est fluide, assez bien décrit. Chaque personnage a son caractère et son rôle. On retrouve les figures classiques : le novice Hool, le vétéran Smooker, l’impitoyable commissaire commissar Torvez (qui pensait se la couler douce avec le 113ème). Le sergent instructeur Polk. Ou encore l’ouvrier Calway prêtant main forte aux gardes. Et pour finir les méchants de la petite cabale.
C’est bien, mais sans profondeur.

Je mets quand même un 4 sur 5.



Style et écriture = 2/5
Là, c’est un coup de gueule. Le franglais est infect. Je me suis farci du commissar tout le long du roman. J’ai noté aussi du chimera à toutes les sauces. Autant sur la série TBA, cela passait inaperçu, autant sur des termes auxquels tout collectionneur ou joueur de la Garde est habitué, cela devient ridicule. J’espère que les prochains romans (avec des gardes impériaux ou non) ne donneront pas dans les regimental specialists, ou encore les heavy weapons squad…..
Bon, il m’arrive de faire du franglais aussi (comme la prose de Monsieur Jourdain : post, review…..)
En dépit de ce défaut majeur, le style est très fluide. Donc un 2 sur 5 (au lieu d’un 1)



Intérêt fluff = 3/5
C’est intéressant, on apprend quelques éléments sur la Garde de fer. Ses méthodes de recrutement, la psychologie de ses officiers. C’est bien, mais on aurait pu s’attendre à plus. Quand aux personnages, nous sommes encore loin des standards observés dans la série des Fantômes de Gaunt (attention : je ne dis pas que les romans de Abnett sont tous parfaits). Plus d’épaisseur aurait été bienvenue.

Il semble que Mordia organise ses forces autour de régiments motorisés (Chimera !!). Mais surtout, la psychologie inculquée très tôt dans la population permet aux Tétrarques de disposer d’une troupe régulière parmi les plus disciplinées de l’Imperium. Aussi, on peut suspecter que le Minitorum privilégie des affectations sur des planètes en rébellion ouverte contre l’autorité de Terra (gardes disciplinés = gardes sans scrupule). Mais bon, pures spéculations.



Appréciation personnelle = 4/5
Malgré ses défauts, c’est un roman honnête. Certainement indispensable pour un fan de la Garde impériale Astra Militarum. C’est intéressant de viser un régiment en particulier et de pouvoir en apprécier ses particularités.

Noté moyen.

- Note globale = Total des points 13/20
avatar

Capitaine Felix
Scout
Scout

Messages : 84
Age : 35
Localisation : Sud-ouest de la France (Terre)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La garde de fer de Mark Clapham

Message par Rhydysann le Mer 24 Aoû 2016 - 10:18

+1 pour la critique camarade/ami de la GIMP/AM!

Capitaine Felix a écrit:Quand aux personnages, nous sommes encore loin des standards observés dans la série des Fantômes de Gaunt (attention : je ne dis pas que les romans de Abnett sont tous parfaits).
Je vais te redire exactement la même chose qu'à Emperor plus précédemment dans ce sujet.
Spoiler:

Rhydysann a écrit:Juste peut être que ta comparaison avec les fantômes de Gaunt est un peu grosse et c'est bien pour cela que tu as trouvé moyen ce roman!  Étant donné que les fantômes sont la meilleure série AM/GIMP, c'est dur de comparer ceux-ci à un one shot!!
Car c'est plus simple de développer quand tu as une série de 14 tomes, contre une histoire d'un tome.

Capitaine Felix a écrit:Là, c’est un coup de gueule. Le franglais est infect. Je me suis farci du commissar tout le long du roman. J’ai noté aussi du chimera à toutes les sauces. Autant sur la série TBA, cela passait inaperçu, autant sur des termes auxquels tout collectionneur ou joueur de la Garde est habitué, cela devient ridicule. J’espère que les prochains romans (avec des gardes impériaux ou non) ne donneront pas dans les regimental specialists, ou encore les heavy weapons squad…..
Welcome in BLF! Tu n'en as pas fini avec cela, plus son avance plus c'est pire. Maintenant tout est en franglais. Quant aux aux prochains romans, il y en a très peu, du Best Arise, HH et une série(mauvaise) sur le mechanicium.(en franglais) On n'est pas au bout de nos peines.


Capitaine Felix a écrit:Aussi, on peut suspecter que le Minitorum privilégie des affectations sur des planètes en rébellion ouverte contre l’autorité de Terra (gardes disciplinés = gardes sans scrupule). Mais bon, pures spéculations.
Spéculation mais pas forcément fausse! Je pense que oui les régiments aussi loyalistes que des mordians, doivent être envoyés le plus possible dans des zones de rébellions(mais pas que bien sûr)


avatar

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1560
Age : 19
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La garde de fer de Mark Clapham

Message par Capitaine Felix le Mer 24 Aoû 2016 - 21:44

Merci Rhydysann

Rhydysann a écrit:
Je vais te redire exactement la même chose qu'à Emperor plus précédemment dans ce sujet.
Tu as raison. Il n'est pas possible en un seul roman de développer des personnages en profondeur. D'ailleurs, ce roman n'est pas supposé avoir de suite.

Rhydysann a écrit: Spéculation mais pas forcément fausse! Je pense que oui les régiments aussi loyalistes que des mordians, doivent être envoyés le plus possible dans des zones de rébellions (mais pas que bien sûr)
Oui, il est clair que certains régiments sont plus "déployables" dans certaines circonstances ou sur certains théâtres d'opération. Les Catachans par exemple sur des mondes hostiles. Je vois bien le Death Korps de Krieg être déployé sur zones de combat type guerre d'usure (Des régiments potentiellement mortels pour les Iron warriors?). Les Tallarn ou les fantômes de Tanith sont peut-être conservés pour des missions type renseignement ou raid en profondeur. Ou encore l'exemple des Tempestus scions, utilisés en réserve stratégique.
A ce titre, il serait intéressant d'aller lire le background du jeu de rôle Only war . In English of course !
avatar

Capitaine Felix
Scout
Scout

Messages : 84
Age : 35
Localisation : Sud-ouest de la France (Terre)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La garde de fer de Mark Clapham

Message par Rhydysann le Mer 24 Aoû 2016 - 23:12

Capitaine Felix a écrit:Tu as raison. Il n'est pas possible en un seul roman de développer des personnages en profondeur. D'ailleurs, ce roman n'est pas supposé avoir de suite.
En fait c'est spécial ce roman fait partie d'une série de trois bouquins sur les GIMP/AM(nommé trilogie WHY?) qui comporte la garde de glace(Sujet ici), La Garde de Fer et????(aucune idée, si il y a un autre roman ou si la série n'a jamais été terminé, ce qui est digne de la BL de faire des séries non terminé).

Capitaine Felix a écrit:Oui, il est clair que certains régiments sont plus "déployables" dans certaines circonstances ou sur certains théâtres d'opération. Les Catachans par exemple sur des mondes hostiles. Je vois bien le Death Korps de Krieg être déployé sur zones de combat type guerre d'usure (Des régiments potentiellement mortels pour les Iron warriors?). Les Tallarn ou les fantômes de Tanith sont peut-être conservés pour des missions type renseignement ou raid en profondeur. Ou encore l'exemple des Tempestus scions, utilisés en réserve stratégique.
A ce titre, il serait intéressant d'aller lire le background du jeu de rôle Only war . In English of course !
Oui exactement certains régiments sont plus spécialisés dans certaines situations(ou on le voit vraiment dans les fantômes de Gaunt), mais cela n'empêche pas qu'ils peuvent être déployé sur n'importe quel théâtre d'opération. La Death Korp of Krieg, ils veulent seulement être déployés dans les zones les plus dangereuses(souvent guerre d'usure). Il y a aussi les Paras Elysiens, parfait pour l'abordage et les combats spatiaux, tout comme le parachutage. Quant aux aux Tempestus Scion(soit les troupes de choc) leur cas est plus spécial, ce sont l'élite de l'élite des unités de la Garde(ils ont suivi un entrainement spécial). Ils sont rarement déployés tous ensemble en un seul et même régiment. Mais son envoyé par compagnies aider d'autres régiments. De plus ils savent effectuer toutes missions des plus dangereuses et périlleuses aux plus simples. Il n'est pas rare que certains soldats des troupes de choc deviennent même commissaire pour te dire.


avatar

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1560
Age : 19
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La garde de fer de Mark Clapham

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum