[Lettres de Sang 10] Une funeste nouvelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Lettres de Sang 10] Une funeste nouvelle

Message par Jago Sevatarion le Dim 9 Nov 2014 - 19:31

Il prit la route du Nord, 
bien qu'aucune route ne soit plus guère visible ; pas même une piste tracée par les bêtes.
Il traversa d'innombrables paysages, pays et climats, et la nature semblait devenir muette à son passage. 
Marchant de jour comme de nuit, il ne laissait derrière lui qu'un sillon éphémère dans le sable, la neige et la boue.

Un jour enfin, il arriva aux portes d'une forêt noire comme un tombeau, où le soleil n'entrait pas. 
Devant lui, enchevêtré sous un siècle de racines, un chemin de pierre blanche s'enfonçait en luisant dans la pénombre du sous-bois.
Il sourit. Il n'était plus seul.

- A croire qu'après toutes ces années, tu penses que ne serai pas capable de sentir ta présence Faenaria, tu vas finir par me vexer...

Le sommet de l'arbre le plus proche frémit légèrement et une ombre glissa le long du tronc jusqu'au sol.
Gracieusement, elle se déplaça et une elfe toute de noir vêtue se tint devant lui.
-Et moi qui pensais qu'après toutes ces années, tu serais plus silencieux et discret qu'une recrue, tu m'en vois déçue dit-elle d'une voix nasillarde.
-Au moins, notre proie saura que je ne suis pas très loin et prêt à le renvoyer là où il ne causera plus aucun tort.
Faenaria secoua la tête et rit.
-Malgré les nombreuses vies que j'ai vécues, tu es de loin l'humain le plus affligeant que j'ai pu rencontrer. Mais trêves de plaisanterie veux-tu,dit-elle sur un ton plus sérieux, as tu trouvé ce que tu cherchais ?

Einrich se défit la besace qui pendait en bandoulière autour de lui et lui montra le contenu.
-Comme tu peux le voir oui, dit-il avec une pointe de satisfaction, malgré le fait que les individus vivants sur lesquels j'ai dû les prélever ne ce sont pas montrés coopératifs,mais j'ai pu réunir le nécessaire.
-Tu veux parler de la sorcière du Convent Lugubre et de ses consorts, j'imagine ?
-Exactement, pouffa-t-il, mais elles n'auront plus besoin de leur sang ou de leur bile là où elles se trouvent.

Il se défit également d'un autre sac et le donna à son homologue.
-Qu'est-ce que c'est ? Demanda-t-elle surprise
-Un cadeau d'un ami ingénieur de Nuln qui me devait certains services, une arbalète à répétition avec deux chargeurs et des fioles d'eau bénite pour les carreaux. Tu es plus habile au tir que moi, il est tout naturel qu'elle te revienne.

L'elfe soupesa l'arme qu'elle tenait entre les doigts et essaya de se familiariser à son contact.
-Et de ton côté ? Lui demanda-t-il, tu as pu trouver son tombeau au milieu de tout ce fatras de ronces et de buissons ?
Faenaria accrocha l'arme à son épaule et ceignit les munitions.
-Il se trouve un peu plus loin au sud, mais je crains que nous ne soyons pas les seuls à le chercher...
-Qui d'autre ?Répondit Heinrich d'un ton inquiet, des répurgateurs ? Des membres de ton ordre ou bien d'autres qui ont un projet différent du nôtre ?

Elle se retourna vers les bois et soupira,
-Hélas, je pense que notre proie possède une certaine importance que nous ne soupçonnions pas et soit d'une valeur supérieure à celle que nous lui accordions. Car les nécromanciens qui dirigeaient les recherches portaient les couleurs des Von Carstein.

Heinrich inspira profondément.
Les choses n'allaient pas être si simples que prévu. La campagne d'épuration menée par lui et ses frères d'armes dans cette contrée allait se révéler bien plus délicate qu'à l'accoutumer. Il pensait se débarrasser d'un éventuel vampire oublié par ses pairs et laissé dans un tombeau pourrissant, lui laissant une plus grande liberté d'action.
Les vampires, ces êtres égoïstes et hédonistes se souciaient peu de leurs semblables,surtout si ces derniers n'étaient pas de leur lignée.
Cette division facilitait en partie le travail qu'il accomplissait depuis de nombreuses années au service du dieu Mórr, traquant dans l'ombre les nécromanciens et les vampires quels qu'ils soient à travers le monde.
Cependant ,si les Von Carstein envoyaient des troupes portant leurs couleurs afin de ressusciter  un vampire de moindre envergure , cela signifiait que quelque chose d'important se préparait .

-Heinrich ? Demanda la voix de Faenaria, tout va bien ?
-Oui, mentit-il, j'essayais d'analyser notre situation et ce que nous devions alors envisager...
-Ne crois pas que je suis resté à t'attendre comme une sentinelle pendant que tu gambadais à travers l'Ostermark, le fustigea-t-elle, j'ai déjà envoyé un corbeau à mon maître pour l'avertir des manœuvres des Von Carstein.
-Et tu penses que l'ennemi a déjà mis la main dessus ? Demanda-t-il d'un ton grave
-Je ne pense pas, quelques heures auparavant, je les ai observés et ils semblaient toucher au but, mais nous avons encore un peu de temps devant nous pour les arrêter.
-Fort bien, alors mettons nous en route...

Ils mirent quelques jours à parcourir la forêt hostile, en évitant soigneusement les bandes de goules et les autres créatures répugnantes qui maraudaient à travers les sous-bois.
Heinrich fut contraint à un moment où l'obscurité était si opaque, de s'attacher à une corde le reliant à Faenaria pour éviter de se perdre dans ce capharnaüm.
Quand soudain, elle s'arrêta, lui mettant un doigt sur la bouche afin qu'il ne dise mot et le dirigea vers un buisson assez dense pour qu'ils s'y dissimulent.
-C'est ici, chuchota-t-elle, mais je crains que les préparatifs pour le rituel ne soient déjà entamés et que notre proie se réveillera à nouveau.

Ils virent une cinquantaine de gardes cryptes et quelques nécromanciens réunis auprès d'un tumulus enseveli sous l'humus et les ronces,ces derniers s'affairaient à lancer leurs invocations sur le tombeau.
-Ils auraient dû directement envoyer un vampire pour le ressusciter, ironisa Heinrich, ces pauvres diables semblent peiner comme des damnés pour le ressusciter.
-Je reconnait là de vieilles runes naines destinées à enfermer un ennemi redoutable ,rétorqua Faenaria, et je sens que leur puissance retiennent quelqu'un d'infâme.
-Quelqu'un ou quelque chose de très instable, on dirait. Regarde, dit, il en lui indiquant un groupe de garde décharnés, ce sont des chaînes très solides et des longues lances qu'ils ont amenés.
-Qu'est-ce que cela peut être ? A-tu vu la taille de ces chaînes ?
-Effectivement, je ne pense pas que cela puisse être...

Un cri inhumain vint du rassemblement dans la clairière et ce qu'ils virent leur glaça le sang.
Un varglhuff, un vampire qui avait abandonné tout apparence et civilisation afin de n'être que la bête qu'il était au plus profond de lui. Voilà ce qu'était leur proie.
La bête s'excava de sa tombe et se mit à attaquer les nécromanciens qui se trouvaient près du tumulus, les écharpant comme du bétail.
Les gardes des cryptes le harponnèrent afin de le maîtriser pendant que le dernier nécromancien en vie tentait de prendre le contrôle de la bête folle furieuse.
Certains des revenants furent éparpillés comme des feuilles mortes par le monstre, mais ils tenaient bon face à sa fureur et avec le concert de leur maître, parvinrent à lui poser les chaînes.

-Qu'allons-nous faire face à cette horreur, s'étrangla Faënnaria, nous ne pourrons le vaincre seulement à nous deux.
-Je sais, je sais, dit Heinrich l'esprit en ébullition à la recherche d'un plan, profitons qu'il ne l'est pas encore tout à fait sous leur contrôle et de l'effet de surprise.
-Que proposes-tu ?
-Prends l'arbalète et abats autant de gardes cryptes que tu peux. Tandis que moi, je m'en vais lui faire don d'un pieu en plein cœur.
Elle prit le temps de considérer les options qui s'offraient à eux et jugea que cela pouvait marcher.
-D'accord, fonce, je vais te couvrir.
Il lui baisa la joue et lui dit avec un sourire :
-Allons courtiser la fille et rencontrer le père.
Puis il partit vers la clairière en courant.
Elle soupira, chargea l'arbalète et se mit à tirer sur les gardes squelettiques.

Les traits oints d'eau bénite se fracassèrent les morts-vivants avec l'effet d'un marteau, le nécromancien décontenancé par cette menace, ne vit que tardivement l'humain courir en direction du vampire enchaîné.
Il lança une série de sorts dans sa direction ,mais il atteignit une chaîne qui entravait l'aile gauche du varglhuff et la rompit.
Ce dernier sentit la volonté du nécromancien se relâcher et la sienne reprendre le dessus.
La bête se débattit et commença à prendre son envol comme il le pouvait, mais Heinrich parvint à s'accrocher à une touffe de poils.
Il parvint à trouver le cœur à travers la pelisse crasseuse et malgré le chaos provoqué par les soubresauts ,il arma son coup.
Mais son pieu lui échappa de la main et tomba au sol, la bête, quant à elle, entreprit de se débarrasser de cet individu gênant.
Elle se jeta au sol en écrasant Heinrich de tout son poids et s'apprêta de le dévorer.
Heinrich en voyant le regard haineux du vampire sentit sa dernière heure arrivée, quand des traits s'enfoncèrent dans la chair du prédateur.
Faenaria sortit de son couvert et tirait sur le varghluff ,qui sous l'impact des traits bénit hurla .

Heinrich parvint à s'extraire de la masse du varghluff et rampa jusqu'à atteindre son pieu qu'il ramassa promptement.
Il réprima la douleur qu'exprimait son corps en se relevant dans un ultime effort et chargea sur la bête blessée.
Mais cette dernière ne voulut pas s'avouer vaincue et déploya ses ailes en signe de défi.
À sa portée elle voulut lui arracher la tête d'un coup de mâchoires, mais l'humain eût le réflexe de se baisser et tendit son bras vers sa poitrine.
Le pieu d'if perfora la chair et vint se loger dans le cœur du vampire qui hurla une ultime fois avant de s'effondrer.

Faenaria vint aux côtés de son ami qui d'épuisement, s'était laissé tombé à genoux au sol et tentait de lutter contre la douleur.
-Heinrich ? Est-ce que ça va ?
Il n'eut pas le temps de répondre qu'un craquement de branches trahit le nécromancien qui prenait la fuite.
-Arrête-le, murmura-t-il, il peut nous dire ce qui se cache derrière tout ça.
Instinctivement, l'elfe épaula l'arbalète et tira en direction de l'homme qui poussa un juron en recevant le carreau dans la jambe.

Elle s'approcha de lui calmement et sorti un poignard.

-Dit moi ce qui se passe pour que tes maîtres s'intéressent aux damnés comme cette créature ? Que préparent-ils ?
Réponds-moi et je ferais en sorte que les corbeaux se posent sur toi.
Le nécromancien ricana et cracha aux pieds de Faenaria.
-Sale sorcière elfe, tu crois que je vais m'incliner devant la racaille inféodée à Mórr simplement pour mourir plus simplement ?
Elle le prit au col et sorti sa dague afin de lui ôter un œil, mais il l'arrêta.
-Après tout, dit-il avec un sourire narquois, je veux voir ton visage quand tu apprendras la vérité...
-Laquelle ? Demanda-t-elle décontenancée
-Monseigneur Manfred ne pouvant être partout à la fois, il a envoyé un certain nombre de ses agents réveiller d'autres vampires à travers le monde et de constituer une armée décente à notre seigneur.
-Votre seigneur ? Son père ?
-Réfléchis un peu mieux et tu comprendras le sens de mes paroles, dit-il avec un sourire mauvais.

Et elle comprit à quel être abjecte le nécromancien faisait allusion et ses yeux s'ouvrirent en grand en réalisant les conséquences de cette nouvelle.
Le nécromancien se mit à rire devant l'incompréhension de Faenaria, mais elle lui trancha la gorge d'un simple geste de main et parti en direction d'Heinrich qui s'était relevé.

-Alors ? Que t'as t'il dit au sujet du varghluff et des Von Carstein ?
Il put remarquer que quelque chose avait changé et qu'elle semblait atteinte au plus profond d'elle-même par les paroles du nécromancien.
Elle ne s'arrêta pas ni le lui répondit, mais se dirigea vers la carcasse du vampire et entreprit de la détruire par le feu.

-Aide-moi à immoler cette ordure, lui demanda-t-elle, nous en parlerons sur le chemin.

1790 mots

NB: Je tenais à présenter mes excuses à l'ensemble des participants du concours Lettre de Sang et tiens à remercier Ghost pour m'avoir permis de me remettre dans la course.


Dernière édition par Jago Sevatarion le Sam 15 Nov 2014 - 18:04, édité 1 fois


alphalegion
Hydra Dominatus

Ave Dominus Nox
nightlords

Jago Sevatarion
Space Marine
Space Marine

Messages : 400
Age : 26
Localisation : Nostramo

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 10] Une funeste nouvelle

Message par Magnus le Dim 9 Nov 2014 - 21:07

Idée intéressante de relier ton texte avec l'evolution du fluff de Warhammer.
Le texte est bien équilibré et construit .
Cependant quelques expressions sont mal utilisées pour la comprehension général .

Bravo Wink


———
"Pride,not flesh, is weak"
vulkan

"Quel mal pouvait bien causer l'étude et l'apprentissage ?"
magnus

Magnus
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2298
Age : 38
Localisation : Normandie , LE pays du Cidre ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 10] Une funeste nouvelle

Message par Emperor le Mar 11 Nov 2014 - 13:09


Ça sonne comme une partie de JDR réglée à coup de dés chanceux tout ça ^^

Mais j'aime bien le duo humain/elfe. Un classique toujours efficace, mêlant des philosophies bien différentes qui sont sympa à confronter. Et tout ça m'a rappelé un livre de Warcraft tiens.

Dommage qu'il n'y ait pas de sensation de réel danger dans le texte, et pour les dialogues un peu légers je trouve.

Mais bravo pour avoir fini ton texte quand même. Smile





Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 3713

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 10] Une funeste nouvelle

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 12 Nov 2014 - 0:45

Moi aussi, je l'ai trouvé sympa ce duo elfe/humain Smile

Une bonne petite histoire de chasse aux vampires dans un texte équilibré descriptions/dialogues, bienaéré et qui se lit bien.

Pour ce que j'en connais, c'est du fluff battle? la chute,ce serait pas l'annonce du retour de Manfred von Carstein qui se rangera (en vain) aux côtés de l'Empire contre Archaon? (merci wikipédia..)

Dommage pour la relecture: des fautes de frappe que tu aurais trouvé tout de suite.

Un bon texte sympa tout de même. Smile

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9574

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 10] Une funeste nouvelle

Message par MysterJZ le Jeu 13 Nov 2014 - 17:49

pas mal. manque un peu de descriptions mais ça parle vampire alors j'aime!^^
On annonce pas plutot les prémices de End of Times avec Nagash là? Smile



La connaissance est en elle-même puissance.
thousandsons

MysterJZ
Space Marine
Space Marine

Messages : 201
Age : 36
Localisation : Genève ou sur Prospero...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 10] Une funeste nouvelle

Message par Jago Sevatarion le Dim 23 Nov 2014 - 21:53

Merci pour vos retours les amis =)

Alors oui ce texte est en parallèle du nouveau fluff de Warhammer où notre grand nécromancien fait son retour.

Je voulais recréer une ambiance à la "Van Helsing" pour la traque au vampire (le déballage des ustensiles), mais j'avais pensé le duo elfe/humain un peu comme Aragorn et Arwen, mais je n'ai pas su mettre en évidence les liens profonds qui les unissaient (hormis la chasse évidemment ^^)

Pour infos, Heinrich fait parti de "L'Ordre de la Couvée des Corbeaux" (dont ses membres traquent les nécromanciens et vampires de façon clandestine) et Faenaria de "La Confrérie du Suaire (qui s'organise d'une façon plus militaire, mène des croisades et accueille des membres de toutes races qui veulent combattre les morts-vivants).

Deux termes qui apparaissent dans le texte et qui vous ont paru peut être "codés" , se traduisent par :
-"-Je ferais en sorte que les corbeaux se posent sur toi" (Faenaria au dernier nécromancien) :
«Que les corbeau se posent sur toi.» : Que ta mort sois facile.
-"-Allons courtiser la fille et rencontrer le père."(Heinrich à Faenaria) :
«Si vous courtisez la fille, vous rencontrerez le père.» : Tous ceux qui prennent le risque d'être fréquemment blessés (et qui visitent souvent les Temple de Shallya) finiront par se faire tuer (et feront donc donc la connaissance de Mórr).
(Sources : bibliotheque-imperiale.com)

Mais sinon oui les combats paraissent assez facile ,mais ce sont des vétérans qui ont une certaine expérience et ont un long passif dans la traque aux vampires (mais j'aurai pu mettre Faenaria plus en danger face aux gardes des cryptes il est vrai)


alphalegion
Hydra Dominatus

Ave Dominus Nox
nightlords

Jago Sevatarion
Space Marine
Space Marine

Messages : 400
Age : 26
Localisation : Nostramo

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 10] Une funeste nouvelle

Message par Anakwanar Sek le Ven 28 Nov 2014 - 6:34

C'est vraiment trop cool ces concours ! Le prochain je participe !

Le texte est très bon, il change des SM. Il risque d'etre bien placé dans mon vote !

Anakwanar Sek
Recrue
Recrue

Messages : 8
Age : 25
Localisation : Eurasia

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 10] Une funeste nouvelle

Message par Honsou Tof le Dim 30 Nov 2014 - 13:24

Beau duo que cette Elfe et cet humain ...

Le texte se lit facilement et il y a une belle gestion des dialogues ...



" Dans le doute, frappe encore...."   chaosign


http://arghail.blogspot.be/

Honsou Tof
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2301
Age : 49
Localisation : Terne et grise Belgique au coeur chaud

http://arghail.blogspot.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 10] Une funeste nouvelle

Message par Vlad le Dim 30 Nov 2014 - 23:27

J'ai vraiment bien aimé le duo entre l'Elfe et l'Humain, comme tu le dis, avec ce petit côté Van Helsing, que se soit par rapport au duo en lui-même ou par rapport à la traque du Vampire (et aussi, pour le coup de l'arbalète à répétition ! Wink ). Du bon Battle, et du bon fluff Battle, comme j'aime !

Bravo à toi ! okay



Vlad
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2946
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 10] Une funeste nouvelle

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:18


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum