[Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour Empty [Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour

Message par Emperor le Ven 2 Jan 2015 - 16:03


Point de non-retour


[Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour Empero12



«Ce n*&est qu^%au bord du chaos que l*%Humanit^# peut prospérer.» - žTø*%$ #à$r¬ - M2


«Le bord du chaos se définit comme la zone de conflits et de perturbations où il y a assez de changement pour conserver un système vivant en mouvement et suffisamment de stabilité pour l’empêcher de basculer dans l’anarchie. S’il se rapproche trop près du bord, le système risque de tomber dans l’incohérence et la dislocation ; s’il s’en écarte trop, il se paralyse, devient rigide, totalitaire. Les deux états conduisent à l’extinction.» - Slau Dha


----------------------------------


Il savait, c’était une évidence. Si lui-même était au courant, comment imaginer que Lui ne le soit pas. Inutile de tenter de l’informer.

Son sceptre surmonté d’un aquila palatial à la main, le Sigillite s’approchait en boitillant de l’immuable et éblouissante carrure de son Suzerain. Le Grand Maître de l’Officio Assassinorum se remettait petit à petit de sa dernière mission extérieure, qui avait été éprouvante…

Les deux silhouettes, celle d’un vieillard encapuchonné et courbé avançant en claudiquant vers un colossal Dieu d’Or, n’auraient pas pu être plus contraires. Toutefois, la différence de taille et de corpulence entre les deux individus n’était rien à côté du gigantesque écart psychique qui les séparait.

Tandis qu’il progressait parmi les statues d’onyx, Malcador entraperçu la silhouette en arme de Constantin, patrouillant autour du périmètre de la rencontre. Il sonda brièvement le Prétorien… et ne put s’empêcher d’hoqueter. Son esprit était ceinturé de falaises, dont la hauteur et l’aspect parfaitement rectiligne témoignaient d’une rigueur mentale effarante. Des centaines de noms y étaient gravés, en un gigantesque cordon spiralé autour de l’affleurement à-pic… Non, pas des centaines de noms. Un seul. Mais loin de constituer des accroches pour l’escalade, chaque lettre disposait de contours tranchants comme des rasoirs monomoléculaires, qui auraient écharpé l’esprit de tout psyker qui s’y serait aventuré.

Soudainement, le Sigillite se sentit rejeté avec mépris. Il se retrouva à fixer le sol de marbre poli à ses pieds et un sourire s’épanouit sur sa face parcheminée. Constantin exécrait tout type d’intrusion.

Bien que dépourvu de tout potentiel psychique, Valdor était par bien des côtés celui qui ressemblait le plus à l’Empereur, plus encore que les Primarques. Tout son être tendait vers un tropisme inné envers le seigneur de l’Humanité, et cela n’était pas seulement dû à son patrimoine génétique aussi unique que spécial... Car contrairement aux Primarques, qui s’étaient élevés parmi les humains, le chef des Custodes était un pur produit de l’Empereur, resté constamment en Sa présence et devenu au fil des siècles une version miniature de celui qu’il protégeait, tout du moins en ce qui concernait la posture mentale et le caractère. Dorn s’en approchait également, et ils étaient semblables sur bien des points, mais il n’avait pas l’intransigeance absolue que Valdor était seul à partager avec l’Empereur.

Émergeant de ses pensées, il s’aperçut alors qu’il avait couvert toute la distance qui le séparait de l’architecte de la destinée humaine.

- Qu’allez-vous faire ? se contenta-t-il de dire. Malcador devait lutter contre la pulsion inconsciente qui le poussait à se mettre à genoux. Il la réprima. Cela l’aurait incommodé, comme Il le lui avait dit autrefois.

- Ce qui doit être fait. Lorgar s’égare.

Bien qu’exprimée exclusivement oralement, le Sigillite en était certain, la sentence résonna psychiquement, en un phénomène effarant qu’il avait appris depuis bien longtemps à ne plus tenter de comprendre. Et malgré la gravité de la situation, un frisson de plaisir le parcouru tandis qu’il savourait ces sonorités incroyables. L’effet ne s’était jamais estompé malgré les siècles passés en Sa compagnie.

Les yeux plissés, et dans une tentative pour déchiffrer Ses pensées, Malcador s’attarda sur Sa physionomie inébranlable, qui irradiait d’une lumière pure et puissante, ceignant Sa tête d’un halo coruscant. Pas une once de clémence ne se distinguait sur Son visage, pas plus qu’il ne s’y voyait de la colère. Pour autant, ce n’était pas là l’impavidité de l’indifférence. Il se surprit à s’égarer sur cette glorieuse figure au port altier.

Contrairement à des êtres physiquement idéaux mais infatués comme Fulgrim, dont la perfection faciale ne s’incarnait prétentieusement que par une symétrie impeccable et des traits parfaitement proportionnés, le visage de l’Empereur respirait, lui, fondamentalement l’excellence.

Des traits tirés au cordeau, agencés en un tout sans défaut, ne laissaient entrapercevoir qu’un inimaginable pouvoir et une volonté absolue. Nulle trace de superficialité, aussi infinitésimale qu’elle ait pu être, ne se décelait sur Son faciès hégémonique.

Sortant de sa rêverie contemplative, l’esprit tacticien du Sigillite s’attela immédiatement à la recherche d’arguments qui pourraient influer sur Sa décision. Il suspectait ce qui allait se passer, et même si ce n’était peut-être pas en son pouvoir, il se devait d’empêcher que cela n’arrive.

- Et votre travail sur la Toile Eldar, Monseigneur ? Il ne peut être interrompu.

L’Empereur, bien qu’entravé physiquement, intellectuellement et psychiquement par la conduite de projets phénoménaux tels que celui qu’Il menait actuellement dans les cryptes souterraines de Terra, disposait de capacités incroyables, suffisantes pour infléchir le destin de la galaxie. Mais cela avait tout de même des inconvénients… Pour se déplacer à l’échelle galactique, par exemple. Sans compter qu’Il devait déléguer.

Mais sans freins de ce genre, Son potentiel aurait été presque illimité. A supposer que la totalité des Primarques, unifiée, ait rencontrée un ennemi insurmontable pour eux tous, et que l’Empereur ait été totalement libre de Ses mouvements et de Sa pensée, Sa simple et pleine attention portée sur le problème aurait indubitablement suffit à le résoudre.

Ce n’était pas là quelque chose que Malcador pensait, ou même un vulgaire éloge panégyrique, mais la simple expression d’un fait à la véracité intrinsèque.

- Et il ne le sera pas. Les intonations étaient aussi inflexibles que mélodieuses.

La nature plus que laconique de la réponse fit naître un tic d’agacement sur le visage de Malcador, qui se perdit aussitôt au milieu de l’expression de totale stupéfaction qui prit possession de ses traits pourtant rompus à la feinte inexpressivité du politicien. Rien de tout cela n’échappa à l’Empereur.

- Que… ? Comment allez-vous vous y prendre ?

Le Régent de Terra l’observa encore avec attention tandis qu’il lui posait sa question, sentant son corps tressaillir face aux forces incalculables qui émanaient du réceptacle transhumain bardé d’or et de gloire qui lui faisait face. Malgré l’absence de courants d’air, Sa cape ondulait. L’air était doucereusement chaud.

Bien que l’Empereur lui ait révélé nombre de détails sur Sa nature au fil du temps, Ses origines représentaient toujours un mystère pour Malcador. Mais croire qu’Il ait pu apparaître par le simple fait du hasard de l’évolution revenait à imaginer qu’une macro-tornade s’abattant sur un tas de ferraille puisse assembler les pièces détachées d’une barge de bataille pour en faire un appareil fonctionnel. Non, Il était infiniment trop complexe pour cela et à la différence des simples psykers, même des trillions d’années d’évolution chanceuse n’auraient pas permis d’atteindre un tel résultat.

Là où la toute-puissance du warp était contenue au sein d’une surface dimensionnelle en théorie infinie, celle de l’Empereur, tout aussi inconcevable, se retrouvait endiguée dans un espace infiniment plus confiné, celui d’un simple être charnel, aussi éloigné fut-il de la simplicité.

Le résultat en était autrement plus impressionnant. Et pourtant, Malcador savait que ce n’était là qu’un léger aperçu contrôlé de l’avatar physique de l’Empereur. Bien évidemment, le leader de l’Humanité restreignait sciemment son aura pour ne pas tuer les mortels qui portaient le regard sur lui, se limitant à une apparence qui n’allait pas plus loin qu’à les faire larmoyer, convulser ou dans le pire des cas perdre connaissance. Selon les magos triés sur le volet qui avaient étudié le phénomène, il s’agissait d’une réaction physiologique qui semblait s’inscrire dans les gènes de l’humanité, un mécanisme d’auto-préservation atavique se déclenchant face au domaine de l’inconcevable.

Lui-même n’avait vu qu’en une seule occasion la véritable forme de l’Empereur, du moins l’avait-il cru sur l’instant, et il lui avait alors fallu déployer la moindre parcelle de son énorme puissance psychique pour appréhender ce qu’il voyait et empêcher son organisme de se réfugier dans l’obscurité rassurante du coma.

Il se souvint du soulagement qu’il avait ressenti lorsque cette supernova irradiant de puissance qu’était l’Empereur avait réintégré son apparence traditionnelle. Il était alors à genoux, son corps exténué par l’effort, perclus de crampes et trempé de sueur.

En réalité, il avait encore suffoqué lorsque l’Empereur lui avait dit ne lui avoir révélé qu’environ soixante pour-cent de son potentiel incarnable.

Et à présent, il le voyait sourire - sourire ! - en une expression dont la beauté surpassait celle de la genèse d’une étoile, ce qui lui fit venir les larmes aux yeux.

- La modestie m’interdit de vous exposer les détails d’un phénomène qui porte mon nom, mon vieil ami.

Magnus avait des airs doctes, Lui en était dépourvu. C’était là toute la différence.

Flatté par le ton léger de l’Empereur, la félicité voulut l’envahir, ce qui l’irrita. Quand s’accoutumerait-il donc de ce charisme inhumain ? Il tua la sensation dans l’œuf, en soupirant intérieurement. C’était un combat de tous les instants.

- Soit. répondit-il, contrarié. Mais pour en revenir à Lorg…

Durant un très bref instant, la plus divine des sensations l’envahit. Il eut l’impression que son cerveau reposait, immergé dans un bain de miel tiède. Ce moment d’extase n’était pas venu seul car le Sigillite sut également ce qu’Il allait faire. D’un simple regard, l’Empereur lui avait permis d’accéder à Ses intentions.

Il en resta tout d’abord sans voix, mais après un instant de réflexion, il acquiesça.

La sanction que l’Empereur s’apprêtait à rendre pouvait paraître d’une violence et d’une intransigeance inouïe, surtout en conséquence d’actions et de louanges entreprises avec les meilleures intentions… Mais à Son auguste et titanesque échelle, et dans une moindre mesure à celle de Son fils, il ne s’agissait tout juste que d’une légère remontrance. Le passé en témoignait ; cela aurait pu être pire. Bien pire.

Il acquiesça encore une fois, s’inclina, puis pris congé.

La réaction de Lorgar devrait être tout autant mesurée. Tout du moins, Malcador l’espérait… Non. Pour le bien de l’Imperium, il le fallait.

Il eut en repartant comme un début de pressentiment, rapidement et inexplicablement étouffé toutefois. Étrange.

Le Sigillite oublia bien vite la sensation tandis qu’il prenait la mesure de l’ampleur des préparatifs à effectuer avant le départ pour Monarchia. Alors qu’il clopinait vers ses appartements, il envoya une série d’ordres et de requêtes psychiques.

----------------------------------

Au sein de ce royaume de folie débridée et de cauchemars déments qu’est l’Empyrean, quatre Dieux semblaient plus que satisfaits de la tournure des évènements. Mais contrairement à leurs habitudes, ils ne rirent pas. Cela aurait averti l’esprit alerte de l’Anathème.

Si le concept de fatigue avait existé dans cette dimension, on aurait pu dire qu’ils étaient exténués. Car même ligués comme ils l’étaient pour la réalisation du Plan, leur cible restait implacable. Fort heureusement, le leurre l’accaparait. Ils devaient toutefois procéder avec attention, car à force de se concentrer sur lui et ses fils, ils en avaient oublié le plus petit, étrangement compétent. Il avait à l’instant faillit faire la lumière sur l’avenir.

Redoublant d’attention, ils continuèrent donc à tisser le destin du Materium, prudemment et en silence.




/1875 mots/


Dernière édition par Emperor le Sam 3 Jan 2015 - 16:07, édité 1 fois



[Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4398

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour Empty Re: [Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour

Message par Corax le Ven 2 Jan 2015 - 18:41

Magnifique histoire entre L'Empereur et Malcador.


corax [Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour 25154110  ravenguards

d) Codex Raven Guard
Corax

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6762
Age : 41
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour Empty Re: [Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour

Message par Garvieloken le Sam 3 Jan 2015 - 23:24

Franchement un gros bravo à toi car tu as réussi à mettre en scène l'Empereur sans que le sens du fluff et du texte paraisse incohérents ou ridicule ( cela peut être le risque avec ce genre de perso). De + le choix du contexte ctd avant Monarchia est ingénieux car l'empereur n'apparait (hélas) rarement. Bref, tu mérites amplement un +1 de ma part Wink


Tout n'est que poussière.
Garvieloken

Garvieloken
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 640
Age : 20
Localisation : Prospero : Tizca

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour Empty Re: [Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour

Message par Caddon Varn le Dim 4 Jan 2015 - 13:30

La vaaache, y a du niveau!
On voit tout de suite que t'as de l'expérience!
En tout cas, j'ai bien aimé voir le Sigillite, le fondateur des GK, mes favoris...^^'
L'anecdote sur la puissance de l'Empereur était sympa!


"In darkness, all men are equal. Save those who embrace it."
                                                                   - Kayvan Shrike
Caddon Varn

Caddon Varn
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 619
Age : 19
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour Empty Re: [Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour

Message par Emperor le Lun 5 Jan 2015 - 19:06


Merci pour vos retours !

Comme vous le savez sans doute, c'est de loiiiiin mon perso préféré et en plus j'ai un peu pris le type "portrait" au mot, d'où les descriptions à gogo, vous m'en excuserez ^^

Le texte se veut dans le déni d'un certain néo-fluff réducteur...

Et comme disait ADB, écrire sur l'Empereur à la première personne, c'est coton... d'où la présence du Sigillite, qui était ici tout indiqué pour le rôle. Smile



[Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4398

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour Empty Re: [Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour

Message par - Ghost of Arkio - le Dim 18 Jan 2015 - 13:07

Ha, tu l'aimes ton personnage-fétiche ! Smile
La montagne de über-charisma qui épuise l'univers entier, Malcador le plus puissant psyker de la galaxie et même les 4 dieux du chaos réunis, rien que ça! ^^

Je te donnes aussi raison, on ne peut décrire l'Empereur (de même que n'importe quel dieu du fluff) que par le regard d'autres personnes.
- @Constantin aussi d'accord = version miniature la + proche de l'Empereur "fait homme", et un paysage mental made in Emperah qui fait de chaque custodes une part de lui-même. (+1 aussi pour la référence au noms des custodes taillés comme des forteresses mentales, qui renvoie à la possession de l'un d'entre eux en fin de Prospero Burns et au mystère du nom de l'Empereur qui n'est qu'un simple titre)
- Pauvre Malcador! éternel Alfred de notre batman préféré, à traîner la patte dans l'ombre de son maître à travers les romans (1er hérétique et Némésis notamment) bafouillant et se contrôlant avec peine alors qu'il est normalement badass lui aussi!

Quasi 3 portraits en un. Où ne serait-ce que certains persos font quasi parti intégrante de l'image de l'Empereur? L'Empereur a tout créé, il y a une parcelle de lui dans chacune de ses créations; davantage pour celles qui le côtoient en permanence depuis des siècles.

Par contre je ne suis pas vraiment parvenu à situer le contexte chronologique: sanction de lorgar?
- si on est dans la phase repli sur Terra de l'après Ullanor/bloqué sur le Trône d'or, la première mauvaise nouvelle reste Istvaan (?) donc Horus
- Monarchia , mais aussi son escapade dans l'Oeil de la Terreur sont déjà loin derrière

L'Empereur sourit et semble "savoir" pour lorgar = donc les 4 fantastiques sont encore plus dupes que dans le fluff?
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10806

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour Empty Re: [Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour

Message par Emperor le Dim 18 Jan 2015 - 16:44


Merci pour le retour. Wink

Pour la place du récit sur la timeline :

L'action du texte se situe pendant la seconde moitié de la Grande Croisade, peu avant les évènements du début du livre Le premier hérétique, où Guilliman, Malcador et l'Empereur se rendent sur Monarchia pour sanctionner Lorgar suite à la déification qu'il fait du Patriarche.
L'Empereur n'est pas encore cantonné sur Terra ni même sur le Trône suite au bordel instauré par Magnus. Mais j'ai pris la liberté de le faire entamer un travail préparatoire sur son projet sur la Toile (le "leurre"), ce qui le rend progressivement de moins en moins disponible en cette seconde moitié de Grande Croisade, avec des allers-retours Terra-frontières en expansion de l'Imperium. Le Sigillite est bien sûr au courant de ce que projette l'Empereur, d'où ses remarques sur les problèmes survenant - et surtout à venir - avec un Empereur indisponible.

Le sourire de l'Empereur est lié à la curiosité de Malcador. Il sait juste que Lorgar le déifie. Les whatfor ne sont pas vraiment dupes mais plus satisfaits qu'Il aille déclencher tous les évènements à venir, avec le petit soufflet sur Lorgar et ses WB qu'Il projette. Le fameux point de non-retour à tout ce bordel. Smile



[Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4398

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour Empty Re: [Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour

Message par BlooDrunk le Dim 25 Jan 2015 - 16:05

Eblouissant, digne de l'Empereur himself! king

Tu as parfaitement géré ce défi, tu peux en être fier c'est très réussi.
Ce personnage est sans doute le plus difficile à décrire et tu as excellé dans l'exercice, ton texte est même celui parmi tous les portraits de ce concours qui est effectivement le plus un véritable portrait, dans le sens descriptif du terme.

J'aime aussi beaucoup le dernier paragraphe du point de vue des what4, belle implication et interprétation dans la trame de l'HH.

Bravo, et +1. cheers


[Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8582
Age : 36
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour Empty Re: [Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour

Message par Vlad le Mer 28 Jan 2015 - 21:40

Quel texte !

Ton écriture est toujours aussi fluide et recherchée, je suis toujours autant admiratif du vocabulaire que tu emploies, encore plus ici, au vu du Personnage que tu décris.

Charismatique oui, si ce seul mot suffisait à décrire l'aura qu'à l'Empereur. Et quand on voit que, rien que dans ton texte, il éclipse des êtres comme Malcador et a obligé les Quatre à s'unir, ça rend encore plus ''cruelle'' la trahison des Primarques. Vu l'admiration (et le mot est faible) qu'il suscite, il aura finalement été vaincu par des choses très humaines, la jalousie ou plus simplement encore, l'absence.

Bref, superbe récit ! Bravo à toi Wink


[Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour Helder10
Vlad

Vlad
Primarque
Primarque

Messages : 3516
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour Empty Re: [Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour

Message par Honsou Tof le Dim 1 Fév 2015 - 21:41

Excellent.

le style et l'ambiance générale du récit est très recherché mais lisible. Agréable de voir un écrit sur l'Empereur.

J'ai eu cette impression d'un personnage "effacé" malgré la description faite de sa puissance ...


" Dans le doute, frappe encore...."   chaosign


http://arghail.blogspot.be/
Honsou Tof

Honsou Tof
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2301
Age : 52
Localisation : Terne et grise Belgique au coeur chaud

http://arghail.blogspot.be/

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour Empty Re: [Portrait de l'Empereur de l'Humanité] Point de non-retour

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum