[Roman The End Times] Les Aventures de Dreng Six-Griffes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Roman The End Times] Les Aventures de Dreng Six-Griffes

Message par Anton Narvaez le Lun 2 Fév 2015 - 14:36

Suite, à la lecture d’excellents récits sur ce forum, je me suis dit, "pourquoi pas moi?"
Je me suis donc lancé dans l'écriture d'une petite histoire concernant les skavens.
Je débute dans l'écriture et toutes les critiques sont bienvenues pour améliorer l'écriture.
Déjà : une petite présentation :

-Clan Snotliz : Clan Mineur assujetti au Clan Mors
-Fondateur :  Snotlizeex le pestiféré
-Lieu : La Planque, à l'est de la cité aux piliers, au cœur des Terres Sombres
-Effectifs: 3000 Skavens (Esclaves compris) +150 femelles
-Armée : 250 vermines de chocs réparties principalement en 3 bandes, 1000 guerriers des clans répartis en 5 griffes, 2500 esclaves, 300 skavens spécialisés
-Héraldique : Trois rats qui se dévorent la queue en formant un cercle.
-Couleurs : Le clan affectionne les tuniques et robes rouges.

Personnages Principaux :

-Chef de clan : Dreetchk œil qui suinte, commande 100 vermines de chocs : Les Griffes-Noires
-Second-chef : Khcteerd Suinte de l’œil, gère 30 vermines de chocs : les Crocs-Pourris
-Troisième-chef : Qucurz le vicieux, Seigneur de Guerre, a sous ses ordre les chefs de griffes. Sa garde rapproché est composé de 50 vermines de chocs : Les Coupe-Couineurs
-Maître des Esclaves :Gratchll, il a une bande de 100 skavens : Les fouette-feignants
-Le Grand Téleveur : Nikral le dingue, il a 200 Homme-rats à son service

Les Chefs de griffe, Chacun dirige une bande de 200 guerriers de clan et 10 vermines de choc :
-Dreng Six-Griffes et sa bande : La Septième Griffe.
-Rodaclam, et sa bande : Les Casques-Cornus
-Zrortch et sa griffe : Les Crocs-Rouges
-Odeys  Le vieux, et son équipe : Les Discretieux
-Briiml Couine-Beaucoup et ses gars : L'Ost du Cornu


-Rizgqueez : Adjoint de Dreng
-Frenat : Adjoint de Zrortch


Carte de la Caverne Peaux-Verte:


Les aventures de Dreng Six-Griffes


Prologue :

Dreng renifla bruyamment. Cela faisait plus de deux heures que lui et ses gars rampaient dans les tunnels étroits qui séparaient La Planque  des champs de champignons des chose-vertes. La roche parsemant ces étroites galeries étaient tranchantes comme des rasoirs. Une longue rigole de sang, provenant des blessures et écorchures de la bande , aspergeait littéralement le sol et les parois du passage. Les guerriers en queue de la procession étaient poisseux de cette hémoglobine, et glissaient constamment dans les flaques de sangs, se taillant les chairs dans leurs chutes. Ils alimentaient ainsi le sinistre ruisseau.

«  Un bon présage que le sang coule avant même l'attaque, murmura Dreng pour lui même.
-Hein ? Qu'est ce t'as dit chef-chef ? brailla le stupide subalterne qui le suivait.
-Tais toi Stupide-chose ! Ou je te donne en pâture aux rats-rats ! » jura le chef de griffe en se retournant.

Et pour donner du poids à ses paroles, il asséna un grand coup de sa cravache dans le visage de l’intéressé, un dénommé Gritch. Il frappa avec une telle force que les dents du malheureux volèrent en tous sens. La victime ensanglanté bascula en arrière, et se fracassa le crane contre un rocher particulièrement pointu. Le museau ravagé, l' arrière de la tête en miette, de la cervelle mélangé a du sang coulant par ses oreilles, Gritch, aux portes de la mort, poussait de misérables couinements, entrecoupés de quintes de toux tandis que de la bile remontait de sa gorge.

«  J'ai dit TAIS TOI ! » hurla Dreng ivre de colère. Mais le sous-fifre ne pouvait déjà plus l'entendre, et son râle d'agonie semblait résonner dans le souterrain, tel les cloches hurlantes de Skarogne.
Sans crier gare, le meneur du clan bondit sur sa proie, et d'un rapide coup de son coutelas fétiche, lui trancha la carotide.Une fois son forfait accompli, il fit face à ses guerrier, cracha un glaire sur le plus proche et déclara :

«  Plus un bruit, tas de vermines, nous sommes proche-proche du but. Le prochain qui l'ouvre je lui arrache la langue et je la lui enfonce au fond de son sale gosier crasseux. COMPRIS ? »

Un mutisme, presque surnaturelle pour la race bruyante et désordonnée que formaient les skavens, fut la seule réponse qu'il reçu de ses guerriers. Le chef, gronda :

« J'ai dit : COMPRIS ? »
Un peu plus de cents guerriers de clan et d'esclaves lui faisaient face, et pas un ne lui répondit. Dreng les fusillait du regard, comme si il allait personnellement tous les égorger, il renifla de dédain et répéta, « Compris ?! 
-Oui-oui chef, glapit un homme-rat quelques rang plus bas dans la galerie.
Un sourire sadique se dessina sur le visage du commandant :
-J'avais dit pas un bruit ! Vous deux, il désigna les voisins du récalcitrant, Veiller à appliquer la punition adéquat ! »
Les intéressés, ne se le firent pas dire deux fois, et se ruèrent sur leur camarade, l'un l'enserrant de ses bras velu, l'autre enfonçant son bras dans sa gueule avec l'intention évidente de lui saisir la langue afin de la lui couper.

L'opération dura un certain temps, la victime ruant et crachant à tous va. Et un des agresseurs perdit plusieurs doigts lorsqu'il fit mine d'enfoncer la langue dans la gorge du malheureux.
Quand tout fut finis, Dreng fit signe de reprendre la marche, et silencieusement cette fois le convoi s’enfonça dans les ténèbres.


Chapitre 1 : Messes Basses

« Plus que quelques mètres, et nous surplomberont là premières cave à Champignons.
-Bien-bien ! Bon Travail, siffla Dreng en félicitant l'éclaireur, Tu sais quels genres de fongus c'est ?
-Non, Chef j'y connais rien en ces trucs-trucs de chose-vertes.
-Il y a des gardes ?
-Non-non, Il n'y a personne. Et c'est pareil, pour les trois prochains champs-champs.
-Chef, si les prochaines grottes ne sont pas surveillées, c'est que ce sont de simples cave à nourriture. On est pas encore arrivé aux Champi-Gobs » Glapit un troisième skaven.

Dreng, le dévisagea, c'était Rizgqueez son fidèle second, enfin fidèle selon les critères Skaven. Il avait précédé de quelques jours la Septième-Griffe afin de reconnaître les lieux et repérer les endroits ou ses sales choses-vertes faisaient naître leurs abominables rejetons.
«  Et ou sont ces 'champi-choses' ? Grogna le chef.
-La quatrième et cinquième caverne je pense-pense, siffla son bras droit »
Rizgqueez, était malin, peut être même trop, et bien qu'il l'ait toujours admirablement servis, Dreng se méfiait de lui. Un coup monté, ou une lame entre les cotes, pourraient très bien lui faire perdre sa place, au profit de son ambitieux subalterne.

Ce dernier était, un Homme-rat particulièrement étrange. Bien que jeune, pas plus de cinq ans, il avait la fourrure grise, et celle-ci pelait par endroit dévoilant ainsi des plaques de peaux nues recouvertes d’abcès et de nécrose. Ses dents étaient toutes pourries, et il saignait toujours abondamment de la gueule lorsqu'il mangeait ou parlait. Comme beaucoup de Skavens du Clan Snotliz, il souffrait de diverses malformations, la principale était qu'il avait deux yeux dans son orbite gauche. Enfin, il s'était greffé,Dreng ne savait comment, des cornes de boucs sur la tête.
Il se servait de ça pour influencer les plus crédules du clan, en effet il aimait se faire passer pour un élu du Rat-cornu, et ainsi obtenir des avantages pour lui et son Chef de Griffe..

« Pas d'entourloupes Rizgqueez . Ou je t'arrache tes cornes et te les enfoncent dans ton ...
-Oui-oui chef-chef, s’agita le second, Promis pas de soucis-soucis.
-Bon, Va chercher les téleveurs,ordonna le chef, On va direct aux Choses-champis qui font pousser les chose-vertes, mais avant on va s'assurer qu'il aient plus rien à bouffer.
-A vos ordres chef ! Dit le bras droit en s'inclinant.
Dreng ,ne l'écoutait déjà plus, il se tourna vers l'éclaireur :
-Allez-allez, Amène moi à cette fameuse cave ! On doit se dépêcher, Qurcuz et ses coupes-couineurs vont pas tarder à se dévoiler en surface. Et tu voudrais pas que notre noble troisième-chef, meurt à cause de notre retard ?
-Non chef, vite-vite suivez moi !
L'éclaireur bondit en avant, invitant son maître à le suivre, il ne vit donc pas Dreng murmurer à l'oreille d'une Vermine de Choc à l'air particulièrement patibulaire.
Pas plus que Dreng ne vit les deux yeux rouges qui le fixaient depuis une alcôve le surplombant.


Chapitre 2 : Des Champis et des Rats

Le Champignon explosa, répandent des spores partout sur la patte du guerrier. Il en ramassa un bout  au sol et se mit à le mâcher bruyamment. Il le recracha par terre et commença à le triturer de sa griffe.

« Alors ? grogna le chef.
-Oui-oui, ce sont des champi-gobs ! C'est là que naissent les choses-vertes ! répondit l'expert, un dénommé Scrritch.
-Et les vermisseaux de Dreng, ils sont face à de la simple nourriture ?
-Je pense que oui-oui. »
Zrortch, le chef de la griffe des Crocs-Rouges se mit à à se gratter frénétiquement la gorge. Ça lui calmait les nerfs. Il s’arrêta net. Son œil valide se fixa sur  ses vermines.
«  Lâchez les rats-goinfres, déclara-t-il finalement, On fout le camp et on rejoint nos positions.
-Et les cadavres des choses-vertes ? S'interrogea un grand raton à l'air ahuris, On les cache-cache ?
-Non. On a pas le temps-temps. Allez vite-vite ! Passez devant je vous suis ! »

La bande s'enfuit rapidement par une galerie, ne restaient que Zrortch et l'expert en gobelin.

« On fait quoi nous ? S'enquit le spécialiste.
-Moi je me replis, toi tu sonnes l'alarme !
-Quelle alarme ? »
D'un geste rapide et direct,  Zrortch planta un surin dans  le cou de l'autre skaven. Puis, il appuya  sa patte arrière sur la poitrine de la victime, la fit basculer au sol en forçant en avant  de tout son poids. Il retira sa lame et la planta à nouveau deux fois dans la poitrine de  Scrritch.
« Cette alarme, Abruti » cria le chef, tandis qu'il se faufilait à la suite de ses hommes dans l'étroite galerie. Dans la cave à champis, il ne restait plus que les rats qui grignotaient les précieux champignons des Gobelins, ainsi que les cadavres des  trois gardes chargés de surveiller cette nurserie peaux-verte. Mais surtout, il y avait, baignant dans une mare de son propre sang, Scrritch le grand expert chose-verte du clan Snotliz. Et dans son agonie, il hurlait une longue complainte aiguë qui se répercuta dans tout le repère des Gobelins.


« Les rats sont tous dans la nature, chef-chef.
-Bien  Rizgqueez, le félicita Dreng,Dis aux hommes de se cacher, on doit attendre que le plan se mette en marche ».

Ce dernier était simple, le troisième-chef Qurcuz allait faire un grand ramdam à la surface, afin d'attirer les gobelins hors de leurs tanières. Lorsque les chose-vertes attaqueraient les coupes-couineurs du seigneur de guerre , la bande de Zrotch et celle de Rodaclam sortiront de leurs cachettes et prendront chacune un flanc de l'armée peaux-verte. Pendant ce temps là Dreng et ses gars devraient détruire tous les champignons de leur ennemis afin que les éventuels rescapés meurent de faim, et qu'il n'y ait pas de nouveaux gobs qui émergent  un jour de la grotte. Une fois le forfait accomplis Dreng devra quitter la grotte par la sortie principale et prendre à revers les derniers   combattants, refermant ainsi un étau de guerriers de clans Skaven, sur des misérables chose-vertes.
Le plan avait été nommé : La mâchoire du Rat Cornu.

Dreng jubila intérieurement. Bien sur, il suffirait que lui et sa Septième Griffe, mettent plus de temps que prévu à se porter au secours de leurs frères de clan, pour que quelque rivaux notables décèdent dans la bataille. Avec un peu de chance, Qurcuz lui même décéderait, et toute la gloire retombera sur Dreng, qui fera basculer la bataille au tout dernier moment.

« Oui-oui, bientôt-bientôt, je serais le Seigneur de Guerre » s'enthousiasma-t-il.

Soudainement, des tambours se mirent à résonner dans toute la caverne, rapidement suivi par les hululements stridents de choses-vertes. Le vacarme que faisaient les gobelins était assourdissant. Les cris étaient très certainement des appels aux meurtres et à la guerre, du moins, Six-Griffes le pensait. Il se releva quelque-peu de son camouflage fongique et harangua ses troupes ;
« Les Stupides chose-vertes vont bientôt sortir, restez cachés, dans pas longtemps nous couvrirons de... »

Il ne finit jamais sa phrase, une flèche peaux-verte venait de s'enfoncer dans son épaule. Sans un bruit, il bascula en arrière et chuta dans les champignons. Toutes les vermines et guerriers présent le regardèrent tomber dans un silence presque assourdissant. Il y eut quelque secondes de flottement..puis dans un capharnaüm de bruits et de cris de guerres , les Gobelins chargèrent dans la caverne.
Seul, Rizgqueez eut le sang-froid de prendre les choses en mains. Il Le va son cimeterre et hurla:
« A l'attaque bande de vermines, tuez ces sales chose-vertes ! Pas de pitié les gars, ils ont tué le chef ! Ce sera eux ou nous! Vengeance pour le chef ! Vengeance pour le chef ! »
Des skavens surgirent de tous les cotés, jaillissant de leurs planques et de leurs trous et se ruèrent dans la bataille. Les Gobelins n'étaient pas si nombreux pour le moment, et les Skavens ne sont jamais si courageux que lorsqu'ils sont en supériorité numérique.

Profitant de la cohue, Le leader autoproclamé s'accroupis dans les champignons. Il devait faire quelquechose.
 Rizgqueez ne savait que penser, certes il avait projeter de tuer Dreng aujourd'hui, mais pas de cette façon. Il voulait simplement le faire poignarder lors de l'escarmouche finale. Il était mort trop tôt, il n'arriverait pas à contenir les gars dans la bataille,surtout que les peaux-vertes semblaient débouler continuellement dans la  cave à champis.
Une seule conclusion arriva à l'esprit du second, « Quelqu'un à trahis Six-Griffes avant moi »


Chapitre Trois : Mort-mort pour les traîtres.

«Tuez les! Tuez ces sales choses-vertes!» Beugla Rizgqueez pour que sa voix soit audible par delà le fracas.
Le fracas. Il était omniprésent. Toute la cavité n'était que crissements, d'acier contre acier, du choc des lames contre les boucliers, des haches fracassants des cranes  ou encore du sifflement des flèches.
La taille de la cave à champis amplifiait encore ce boucan, l’écho donnait l'impression que des milliers de belligérants s’affrontaient.. En vérité c'était une simple escarmouche comparé aux batailles qui ravageaient le Vieux Monde, et face aux guerres de conquêtes que préparait la race des homme-rats ce n'était guère mieux qu'une rixe de poivrots à la sortie d'un bar de Middenheim.

Mais au milieu de la mêlée,  Rizgqueez était à des années lumières de faire ce genre de comparaisons.
La peur s'empara de lui, il lâcha involontairement une effluve de vapeurs malodorantes provoquée par son effroi. Le second était loin d’être stupide, il ne s'était heureusement pas placé aux premier rang. Il devait s’éclipser, et ce, sans tarder.
«Allez-allez les gars! Ils ne vont pas tarder à céder! Montrez leurs la fureur de la Septième-Griffe», encouragea-t-il ses nouvelles troupes tout en reculant pas à pas. Il devait se dépêcher.
Plus d'une trentaine de guerriers du clan avaient déjà passer l'arme à gauche contre une dizaine de choses-vertes seulement. La débandade générale était proche. En vérité du coin de ses yeux gauches il voyait  déjà des guerriers se replier sans demander leur reste. Il se tourna, avec l'intention de fuir à toute jambes, oubliant ainsi tout semblant de dignité. Il n'avait fait que deux pas qu'une main griffu s'accrocha à sa jambe et l’entraîna dans les champignons.

«Qu'est ce qui se passe? Pourquoi ils ne sortent pas, ces stupides choses-gobs? J'entends pourtant leurs cris-cris et leurs tambours.»
Briiml réfléchit avant de répondre. Le Seigneur de Guerre était visiblement contrarié, il ne devait pas faire une mauvaise formulation au risque de contrarier son maître
«Peur-peur mon maître. Peur de vous ont ces racailles de fond-de-fausse, couina le chef de griffe.
-C'est surement vrai. Mais ces choses-vertes aiment la bagarre, ils devraient sortir! Dis à ta bande de faire plus-plus de bruit»
Le chef de l'Ost du Cornu fit signe à ses gars de souffler plus fort dans leurs cornemuses, de taper avec plus d'ardeurs sur les cloches-peste, de tambouriner, de taper leurs lames sur leurs plastron...Bref de faire tout leur possible pour faire sortir ses gobelins de leurs trous.
«Quelquechose approche! Alerta une vigie.
-Qu'est ce que c'est? Le tança Qurcuz.
-Je ….je crois que c'est un skaven!
-Tu crois-crois? Le Troisième-chef du clan Snotliz pris un air faussement étonné, Ou tu en es sur?
-Sur-sur un Skaven! Il porte un message, glapit le sous-fifre.
-Un messager de qui?»s'enquit Briiml.
-C'est un Croc-Rouge! Oui-oui, le surveillant leva son œil de son porte-vue acheté à prix d'or au clan Skyre et fixa le Seigneur de guerre. C'est un émissaire de Zrortch, déclara-t-il finalement.


Rizgqueez chuta lourdement sur le dos et il sentit son agresseur sur sa droite. Bien que d'apparence chétive il était néanmoins puissant et disposait d'une force surprenante. D'une rotation de son bassin il donna un énorme coup de coude à la créature sur son flanc.
«Ouchhh! Triple-abruti! C'est moi! Dreng ton ami depuis des cycles
-Chef! Vous êtes vivant?» S'étonna t-il.
-Non-non, je te parle depuis depuis le royaume du Rat Cornu, Triple-andouille! vociféra la voix.
Le faux prophète gris ne voyait pas son chef dans l'épaisseur du champs de champignons. En fait il n'entendais presque plus la clameur de la bataille. Mais il n'était pas dupe, les chose-vertes auraient vite fait de les repérés, surtout que les rats-goinfres allaient rapidement décimer leur camouflage fongique. Il interpella son maître:
«Qu'est ce qu'on fait-fait chef?
-Aide moi a enlever cette flèche-flèche mon ami! Je souffre-souffre.»
Rizgqueez fronça des sourcils. Que Six-Griffes l'appelle son ami et ne cache pas sa douleur était révélateur de sa faiblesse. Une proie facile songea le second. Mais face à la débâcle qui se profilait, il ne souhaitait pas être en première ligne face au Seigneur de Guerre. Mieux valait que Dreng soit vivant et face office de tampon entre lui et la punition de Qurcuz. Et qui sait, peut-être que le puissant fourrure noire aurait besoin d'un nouveau chef de griffe plus compétent. Rizgqueez sourit
«J'arrive chef, je vais vous sortir de là»

«Répètes un peu ça? Tonna Qurcuz le Vicieux en direction du messager.
-O plus noble des guerriers, plus terrifiant seigneur de guerre de...
-Non-non, juste le message! Pas tes stupides flagorneries! S’exaspéra-t-il.
-Le terrible et puissant  Zrortch Pougarnie, chef de la griffe des Crocs-Rouges, pourfendeur...
-Viens en au faits. Ou je te donnes-donnes à manger à mes Coupe-Couineurs»
Frenat, le second de Zrortch glapit. Il jeta un coup d’œil furtif à la garde rapprochée du Seigneur de Guerre,et en vit distinctement un se lécher les babines en le regardant. De peur, Frenat se mit à déballer à toute vitesse.
«Les choses-vertes, elle se battent dans la caverne!  Zrortch pense que ce misérable Dreng n'a pas suivi le plan, et qu'il cherche à s'approprier toute la gloire qui devrait vous échoir.
-C'est bien ce que j'avais compris.» Qurcuz était juché sur son rat de guerre. Tout en flattant l'encolure de sa monture il déclara avec une joie non-dissimulée.
«Cours dire à Zrortch que lui et sa bande doivent rentrer dans la caverne pour attirer les gobs à l'extérieur. C'est primordiale pour le plan.» Le grand guerrier jubila face à la mine déconfite du messager.
«Allez, cours-cours rejoindre ton chef de griffe. Et dis lui bien qu'aucun Traître ne doit sortir vivant de cette grotte.


Chapitre 4: Convergences

«Archhhhgg! Fais attention! Tu essayes de m'assassiner pauvre rat d'égout? Couina de douleur Dreng.
-Non chef, je fais attention. J'ai pas encore touché la flèche.
-Dépêche toi de m'enlever ce dard, j'ai mal-mal.
-Oui, et il faut réorganiser les troupes, ou on va tous se faire massacrer» lui rappela Rizgqueez.
Six-Griffes haletait, il souffrait le martyr et son sang coulait abondamment. Cet empoté de mal-formé triturait la flèche en tous sens et ne parvenait pas à la lui retirer. Il était au bord de l'évanouissement, il allait mourir sous les coups de ces sauvages à peaux vertes. Si seulement il lui restait un peu de poudre de Malepierre pour calmer sa douleur. Il palpa la petite besace accrochée à son cou par association d'idée. Vide depuis des mois, il ne se souvenait même pas l'avoir amené avec lui lors de cette attaque. Quelle ne fut donc pas sa surprise lorsqu'il sentit du bout de ses doigts griffus le frottement caractéristique de la poussière de Malepierre au sein de la minuscule sacoche.
Il avait à peine la force de bouger, il fit action de toute sa volonté pour arracher la besace et son précieux contenu. Il ne voulait pas révéler ce petit secret à  Rizgqueez. Dans un dernier effort il balança la poudre dans sa gueule sans même la sortir de son emballage. Il mastiqua deux fois et avala le tout dans un bruit écœurant. Peut-être que cette dose de cheval lui permettrait de mourir sans douleur. Il sombra vite dans l'inconscience.

 Rizgqueez avait vu son chef dévorer sa sacoche de Poudre de Malepierre. Le pauvre était sans doute aux portes du Royaume du Cornu. Cela faisait plus de trois mois que sa besace était vide.
Le faux prophète le savait bien, il vérifiait souvent si il ne pouvait pas en volé à son maître, ce dernier ignorant totalement que son second était au courant de l’existence de son petit trésor...
Ah enfin, il avait réussis à retirer la flèche de la poitrine de son chef. Il avait arraché pas mal de chairs en ce faisant mais la fin justifie les moyens songea-t-il. Soudain il réalisa que Dreng était étrangement silencieux. Il regarda de près son chef et vit qu'il avait les yeux révulsés et que de la bave coulait sur ses babines.
«Merde-merde, cet abruti s'est étouffé en mangeant sa....»
La Main du chef le saisit à la gorge, puis l'enserra avec vigueur. Les six griffes qui avaient valu son nom à Dreng, commençaient à creuser les chairs de Rizgqueez. Les yeux du convalescent s'ouvrirent tout à coup, un reflet verdâtre brillant dans leurs pupilles. Le Chef de griffe se redressa, il sortit du couvert que lui offrait les champignons tout en tenant encore son adjoint à bout de bras et par la gorge. Il approcha le visage terrifié et suppliciant de son allié juste devant sa gueule, et d'une voix qui n'était plus vraiment la sienne, lui dit:
«Regarde bien mon «ami», tu vas voir comment un vrai Skaven se bat.»

Tout en haut de la caverne, comme accrocher au plafond, une silhouette  noire observait la scène avec intérêt. Lorsqu'elle vit Dreng sortir de sa cachette, une aura de puissance l'entourant, elle fut rassurée. Le plan était toujours en marche. Aussi furtivement qu'elle était apparu, elle disparu dans les ombres au sein même de l'obscurité. Pas un des protagonistes de la bataille sur le sol de la cave ne l'avait ne serait-ce qu’entraperçu.

Zrortch Pougarnie jura d'une façon à faire pâlir une poissonnière de Bordeleaux. Ce bâtard de Qurcuz avait flairer le coup fourré. Il allait devoir faire le sale boulot comme un vulgaire esclave de Malefosse, et ce sale boulot était dangereux qui plus est. Il regarda par dessus son épaule comme pour retarder son entrée dans les combats.
Le seigneur de Guerre était à cinq-cent mètres de là, assis sur son énorme rat de guerre et entouré de sa garde rapprochée au grand complet. Briiml et ses gars étaient sur sa gauche, fixant  l'entrée de la grotte sans faire le moindre mouvement. Il y avait en plus de cela, une bonne vingtaine de Skaven chevaucheurs de rats et surtout, des rangs et des rangs d'esclaves encadrés par les Fouette-Feignants du gros  Gratchll. En comptant les Casques-Cornus embusqués de l'autre coté de la cavité, il y avait bien un total de six cents skavens. Se rebeller était donc exclu, il n'avait d'autre choix que d'obéir aux ordres du Seigneur de Guerre.
Marmonnant dans sa barbe il fit signe à ses guerriers de le précéder dans le bastion Gobelin. Frenat mènerait l’assaut, lui en tant que Skaven important se devait de rester en sécurité, après tout les homme-rats étaient vite remplaçables. C'était une autre pair de manche que de remplacer un chef de sa qualité. Oui, c'était son devoir que de préserver au mieux sa vie.
Avant de s'engouffrer enfin dans les tunnels, il fit signe à ses Vermines de chocs de rester à ses cotés et les apostropha:
«On a une mission secrète les gars. Je l'ai pas dit aux autres car seul vous êtes l’élite de cette bande.
Si jamais on croise des survivants de la bande à Six-Griffes, on les élimine. Qurcuz veut pas de ces faiblards dans nos rang compris?
-Oui chef!, lui répondirent sans conviction les vermines de sa protection personnelle.
-Et j'oubliais,  pour celui qui prendra la tête-tête de ce  fils de génitrice bon marché qu'est Dreng, il y a de grande chance que la récompense soit de le remplacer à la tête de sa Griffe.»
Un concert de hurlements, de vivats et d'applaudissement lui répondirent. Zrortch se félicita, ces débiles congénitaux allaient faire le sale boulot pour lui. «Pfff Chef de la Septième griffe,» gloussa-t-il, ces imbéciles ne se rendaient même pas compte qu'il n'y aurait plus de guerriers à commander d'ici la fin de la journée. Et puis, il ne seraient pas trop de dix pour défaire Dreng, si ce dernier n'était pas encore mort.
«Allez les gars, en avant! On a du boulot avant ce soir!»

Dreng lâcha son second mais après lui avoir pris des main la flèche qui l'avait tant fait souffrir. Il la regarda un moment, ce demandant comment il était encore vivant alors que celle-ci était imprégné de poison et que Rizgqueez avait fait un travail digne du clan Moulder en la lui retirant.
Il la lança en direction des choses-vertes sans crier gare, de toute ses forces nouvellement revigorées. Il se sentait bien, incroyablement bien, il se sentait....Invincible.
«Guerrier de ma Septième-Griffe! Beugla Dreng, l'heure de la Vengeance a sonné! Tous nos ennemis vont mourir-mourir avant le couché du sale soleil!»

Comme subjuguer par ses paroles, les survivants de la bande, Rizgqueez le premier, regardaient en fait l'énorme gobelin planté dans la paroi de la caverne, à facilement trois mètres de hauteurs. La flèche qui avait antérieurement blessé leur chef, vibrait encore entre ses deux yeux porcins.


Chapitre 5 : Tourner dans le vide

La flèche n'avait rien de magique, finalement le poids du Gobelin couplé à la gravité firent leur effet. Le cadavre chuta lourdement au sol.
Ce fut comme un signal, Dreng se jeta dans les rangs gobelins qui franchissaient le tunnel d'accès à la caverne. Pas mal de peaux-vertes étaient déjà dans la salle, mais il n'en avait cure, ses hommes s'en débarrasseraient facilement.
L'esprit de Dreng était comme affûté, tout en fonçant dans les guerriers ennemis, il prit en compte qu'au moins cinquante skavens étaient morts. C'était une perte minime, même pour un clan de petite taille, mais ces guerriers risquaient de faire défaut si Six-Griffes voulait remporter la bataille.
Les espions du clan avaient dénombrer à environ trois-cents les choses-vertes vivant dans ces cavernes. Le rapport de force était loin d’être en sa faveur, et il le savait. Son seul espoir, était de rejoindre la Surface et les armées de Qurcuz. C'est pourquoi il avait pris dés le début l’initiative d'attaquer le tunnel d'accès, non seulement car ils étaient en direction de la sortie, mais aussi car les Gobs ne pouvaient pas se tenir en rang de plus de cinq ou six, limitant ainsi leur avantage numérique.

Il bondit les deux pattes arrières en avant, il les appuya sur le balèze-Gob lui faisant face, et s'en servit pour prendre une impulsion, faisant chuter le gros guerrier dans les troupes derrière lui.
Il y avait bien deux vingtaines de skaven qui gardaient cette entrée, mais il risquait à tout moment d’être submerger. Si ce cordon tombait, toute la griffe serait perdu. Dreng ne pouvait permettre cela.
D'un vaste coup circulaire de son cimeterre il décapita un Gobelin, puis dans le mouvement de sa rotation,il planta sa dague courbe dans l’œil du suivant. Le balèze-Gob dans sa chute avait ralentit la pression qu’exerçait les peaux-vertes. Dreng esquiva en se baissant un coup vertical porté par la hache d'un ptit costaud, celui ci emporté par son élan planta son arme dans la tête de son voisin qui tentait de prendre le Chef de Griffe à revers. Dreng poignarda ce piètre guerrier d'un coup direct de son coutelas juste sous le menton. Puis, soulevant la carcasse toujours planté sur son arme, il fonça sur le rang suivant en se servant du cadavre comme d'un bouclier. Il fit chuter deux  Gobelins, et intercepta le coup de rapière que voulait lui mettre un troisième grâce au corps mort de son congénère. La lame du gobelin resta coincée dans le bouclier improvisé, son propriétaire visiblement paniqué tirait de toute ses force pour l'en déloger. Dreng hurla un cri de guerre et d'un coup vertical de son cimeterre mis fin aux angoisses de la choses-vertes. Les troupes ennemis commençaient déjà à refluer, ou du moins à être moins pressentes. Peut-être que Qurcuz avait lancer un assaut.. Soudain sa moustache se mit à frémir, il avait un pressentiment. Il jeta rapidement un coup d’œil derrière son épaules et vit un énorme guerrier se diriger vers lui.
Le balèze-Gob enfin debout, allait le prendre à revers si il ne faisait rien. Dreng le sentait mais il y avait encore quatre choses-vertes face à lui, et il ne pouvait tourner le dos à ce danger imminent.
Fort heureusement, une hallebarde abatis le gros gobelin. Sa septième-Griffe était en train de reformer les rangs.

En effet, Rizgqueez avait envoyé les vermines de chocs soutenir leur chef pendant que lui gérait l'annihilation des peaux-vertes, majoritairement des snotlings, déjà présents dans la cave.
Il en restait une quinzaine guère plus, il allait vite pouvoir rejoindre son chef. A moins qu'il profite de la cohue pour s'enfuir par le tunnel qui les avaient vu arriver. Après tout, le combat semblait quand même loin d’être gagner, et il fallait quelqu'un pour rapporter la nouvelle à La Planque, et rattraper les fuyards. L'escroc cornu regarda son chef qui repoussait les rangs ennemis pour voir ou en était la bataille. Ses yeux s'élargirent, un Petit gobelin sautait d'une corniche en hauteur directement sur Dreng, un poignard tordu tenu à deux mains.
«Chef! Attention!» hurla-t-il.

Son épée s'enfonça jusqu'à la garde dans la fourrure poisseuse du skaven rachitique et empestant la peur. Zrortch cracha sur le cadavre et jura. Ses Vermines de Chocs tuaient eux aussi les fuyards de ses propres troupes. Cet imbécile de Frenat était incapable de tenir les hommes.
Au début ils avaient progresser dans le tunnel comme une souris dans le gruyère, éliminant facilement les rares gobs qu'ils croisaient, puis alors qu'ils arrivaient dans une grande salle, il tombèrent sur des dizaines et des dizaines de choses-vertes qui s'engouffraient dans une galerie dans le fond de l’immense cavité.
Les Gobelins s'étaient vite détourner du tunnel pour foncer droit sur eux. Ses troupes avaient bien tenu lors du premier choc, mais maintenant c'était la bérézina. En effet une bande de cinq gobelins causaient des dégâts inimaginables. Ces dégénérés, drogués et endoctrinés, armés d'énormes boulets reliés à des chaînes, tournaient sur eux même à une vitesse insensée et perforaient ses troupes. Bras têtes, hallebardes, lances, tout était réduit en miette par ces cinq malheureux gobelins. Tous les rangs semblait se désagréger. Zrortch envisagea de se replier, après tout Qurcuz lui avait ordonné d'attirer les Chose-vertes au grand jour, peut être que si il effectuait un replis tactique, les gobs le poursuivraient. Le chef des Crocs-Rouges écarta cette idée, rien ne disait qu'il entraînerait les peaux-vertes à sa suite. Et puis le Seigneur de Guerre avait dit que ce fourbe de Dreng devait mourir, et pour une fois Zrortch avait hâte d'obéir à son chef direct. Il poussa des cris d'encouragements.
«En avant Crocs-Rouges! Si vous fuyez, Qurcuz s'occupera de vous! Avancez-avancez!» Puis il s' adressa à ses vermines de choc, «Tuez tous ceux qui fuient»

«Chef! Attention!»
Dreng entendit l'avertissement malgré le fracas. Il ne vit pas le danger mais par réflexe fit une roulade de coté. Un gobelin s'écrasa sur le sol là ou il était un instant plus tôt, sans même se retourner, la créature s'enfuit à contre-courant de ses frères de race. Six-Griffes avait entendu parler de ces gobelins, ils se nomment des zigouillards, des pendants chose-verte du clan Eshin, des assassins. Dreng ne pouvait pas laisser se danger ambulant le tuer plus tard. Il lança son coutelas dans la marée verte. Ce dernier se figea à un cheveux, du petit gobelin, dans la joue d'un de ses congénères.
Le chef de Griffe jura, il devait faire vite, visiblement le pouvoir de la Malepierre refoulait de son organisme.

Finalement ils réussirent à se débarrasser des fanatiques. Deux d'entre-eux se télescopèrent violemment s’annihilant mutuellement. Un coup chanceux de Hallebrade coupa en deux la tête du troisième. Et les deux derniers s'enfoncèrent tellement dans les rangs, qu'il ne purent bientôt plus bougés. Coincés par un amalgame de cadavre skaven, ils se firent dépecer vivant par les rescapés.
Zrortch rejoignit difficilement le premier rang, sa visibilité était réduite en queue de peloton. Ses vermines de chocs donnèrent force coup de matraques et de fouet pour creuser un passage à leur chef. Frenat, son incompétent adjoint le héla.
«Chef, c'est la guerre-guerre, des morts-morts partout! Couina-t-il.
-Tais-toi imbécile! Et fais face, il y a encore pleins-pleins de choses-vertes, rétorqua Zrortch, occupes-toi plutôt de...»
Une lance perfora littéralement  Frenat et alla se planter dans la cuisse d'une vermine de choc derrière lui. Le chef des Crocs-Rouges fut éclaboussé de Tripes et de sang.
«Qu'est ce que...»
-Une Balise! Sur un chose-huitpattes géante!» Hurla un guerrier.
Zrortch se tourna et n'en cru pas ses yeux, comment ce petit clan de Peaux-vertes avaient pu se procuré une telle créature.
L'ennemi avait une arachnarock.

Chapitre 6 : Libérer- Délivrer


Dernière édition par Anton Narvaez le Jeu 5 Fév 2015 - 18:49, édité 3 fois
avatar

Anton Narvaez
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 534
Age : 27
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roman The End Times] Les Aventures de Dreng Six-Griffes

Message par - Ghost of Arkio - le Lun 2 Fév 2015 - 21:46

C'est bien-bien rire1

+ la mise en page aérée et le découpage en sections courtes cohérentes, bonnes couleurs au bon moment.
+ la relecture (attention, espaces et virgules), et le style imagé des skavens
+ ce que tu me disais= en mettant l'accent du récit sur les dialogues, le récit est dynamique et se lit plus facilement encore

Après coté fluff je suis un peu largué, vu que j'y connais rien à Battle.
Je vois que les Skavens sont d'étranges versions ratifères des eldars noirs... rire1 .. et passent encore plus de temps à s'empoisonner et se poignarder dans le dos ; dans ton récit c'est carrément à chaque paragraphe et je finis par me demander sérieusement comment cette race là est capable de simplement lever un armée, un clan, construire des villes ou vivre à plus de 2 dans la même pièce! scratch

Ha, et surtout,
chapeau pour oser parler de races quasi absentes des récits et peu présentes dansa les romans: les peaux vertes/races de bêtes ne motivent pas beaucoup d'auteurs et c'est encore pire à 40k.. surtout pour un fan affiché des Night lords. (?)

Au vu de ton Dramatis personnae, je me dis que tu hésites encore entre le rapport de bataille/armée perso et l'intrigue centrée sur Dreng, mais tous ces noms, ces rangs et le nombre de troupes devraient pouvoir trouver une place dans le récit dans une partie introductive ou pendant le déploiement.

Continue d'updater ton 1er post avec la suite plutôt que de le découper, ce sera plus simple en effet.
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10476

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roman The End Times] Les Aventures de Dreng Six-Griffes

Message par Anton Narvaez le Lun 2 Fév 2015 - 22:10

Et bien merci Laughing

demander sérieusement comment cette race là est capable de simplement lever un armée
Et bien ils ont un cycle de reproduction calqué sur les rats. Donc très très prolifique.
Selon le Fluff c'est une femelle Skaven pour 9 males. Et si une femelle a (comme les rats) 60 petits par an (ce qui fait 6 nouvelles femelles par an), le rythme de naissance devient exponentiel.

+ la relecture (attention, espaces et virgules),
C'est à dire? Des erreurs d'espaces après les virgules?
Je ne suis pas au top en règles de mises en page informatiques.


Au vu de ton Dramatis personnae, je me dis que tu hésites encore entre le rapport de bataille/armée perso et l'intrigue centrée sur Dreng
Ce sera centré sur Dreng.... avec des rapports de batailles! Razz
Plus sérieusement, je vois à assez long terme cet histoire, jusqu'à rejoindre la fin des temps en fait.

En tout cas merci beaucoup pour ta critique, et surtout d'avoir pris le temps de lire.

Ps: Je suis en train de lire Dans la tempete, et ces vermines des mers m'ont tout l'air d'etre des Hruds! Cool
avatar

Anton Narvaez
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 534
Age : 27
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roman The End Times] Les Aventures de Dreng Six-Griffes

Message par - Ghost of Arkio - le Lun 2 Fév 2015 - 22:29

Mise en page: des espaces en trop entre 2 mots, des virgules dans le vide; mais ça gène pas la lecture.

Pour la reproduction des skavens.. je suis toujours pas convaincu ^^ c'est bien beau d'en faire plein comme des lapins mais ça les empêchera pas de s'entre-tuer dès la naissance rire1 qui dit armée dit discipline, chef, un minimum de confiance entre certains, etc. mais en fait je connais surtout mal la société skaven.

Ps: Je suis en train de lire Dans la tempete, et ces vermines des mers m'ont tout l'air d'etre des Hruds!
C'est vrai qu'ils sont petits les Hruds, mais cette vermine-là je l'ai inventée. Wink


Dernière édition par - Ghost of Arkio - le Lun 2 Fév 2015 - 22:53, édité 1 fois
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10476

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roman The End Times] Les Aventures de Dreng Six-Griffes

Message par BlooDrunk le Lun 2 Fév 2015 - 22:44

Très bon récit Anton, j'aime beaucoup, mention spéciale à ton intro de présentation à la mode End Times, on sent bien que tu as envie de te faire une armée perso de Skavens avec tout un fan-fluff sur eux.

Par contre à ta place je n'aurais pas mis cette intro en spoiler, autant qu'elle soit visible directement c'est important comme renseignements je trouve.

+1 au passage! Smile

ps: on compte sur toi pour participer au prochain LdS (Lettres de Sang, nos concours d'écriture mensuels)

EDIT:
Ghost les Skavens ça pullule encore beaucoup+ que les Hommes Bêtes.. c'est dire! En plus de femelles "normales" certains clans ont aussi des super-pondeuses en mode reine-norne tyty si j'ai bien compris, dans Thanquol un passage décrits ces pouponnières remplies d'usines à ratons...
Et oui un Skaven c'est très fourbe, la traitrise dans les gènes même, avec eux tout est question de domination/soumission généreusement saupoudré de complots et autres embrouilles.


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 7934
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roman The End Times] Les Aventures de Dreng Six-Griffes

Message par - Talos - le Mar 3 Fév 2015 - 8:27

Salut Anton !

Très bon récit, je ne suis pas fan de Battle et encore moins des Skavens mais ton écriture donne envie d'en savoir plus ! Fais juste attention à la conjugaison, et surtout ponds nous une suite ! What a Face

+1 mérité okay


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Découvrez mes tutos sur Youtube
Mes figurines tous univers confondus, c'est par là : Voile Noire
Et partagez vos peintures ici ! Very Happy


"Mourrez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.

     
avatar

- Talos -
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1787
Age : 28
Localisation : Covenant of Blood

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roman The End Times] Les Aventures de Dreng Six-Griffes

Message par Anton Narvaez le Mar 3 Fév 2015 - 17:47

Et bien merci, à @Vect et à @Bloodrunk, pour vos critiques et surtout d'avoir pris le temps de lire.

J'ai écris le chapitre 3, j'éditerai quand je serai au chapitre 5 je pense.
Je me suis téléchargé un logiciel pour corriger la mise en page, on verra bien si c'est mieux.
Et pour la conjugaison je vais regarder ça. Je me suis relu pourtant.

ps: on compte sur toi pour participer au prochain LdS (Lettres de Sang, nos concours d'écriture mensuels)
J'ai peur de faire pale figure face à certains, mais j'essayerai quand meme.
J'ai déjà une petite idée dans ma besace.

Edit:
-Très bon récit Anton, j'aime beaucoup, mention spéciale à ton intro de présentation à la mode End Times, on sent bien que tu as envie de te faire une armée perso de Skavens avec tout un fan-fluff sur eux

Exactement, je me suis mis à la peinture, et je me fait des osts de Skavens!
avatar

Anton Narvaez
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 534
Age : 27
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roman The End Times] Les Aventures de Dreng Six-Griffes

Message par - Ghost of Arkio - le Mar 3 Fév 2015 - 20:07

ha-HA! il y avait donc une partie hobby là-dessous! rire1

Et fait pas le timide pour les LdS, faut bien se lancer un jour ou l'autre et la forme imposée est aussi un bon exercice d'écriture de manière générale. Wink
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10476

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roman The End Times] Les Aventures de Dreng Six-Griffes

Message par Anton Narvaez le Jeu 5 Fév 2015 - 18:53

Petit-up!
Trois nouveaux chapitres des Aventures de Dreng, plus une petite carte explicative (assez rudimentaire) en prologue.
De quoi patienter pour les LdS Cool
Bonne lecture. Hésitez pas pour les avis négatifs.
Là j'ai particulièrement réduit le nombre de virgules, et je pense être pas trop mal coté espace.
avatar

Anton Narvaez
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 534
Age : 27
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roman The End Times] Les Aventures de Dreng Six-Griffes

Message par Vlad le Jeu 5 Fév 2015 - 22:40

+1 également !

C'est très skaven, j'aime ! Ça m'a rappelé par moment Hiver Mort de C.L Werner (si tu ne l'as pas lu, je te le conseille, même si les Skavens n'en sont pas les protagonistes principaux, ils sont toujours là d'une manière ou d'une autre !).

On sent que tu aimes les Skavens, c'est le genre de fan-fluff qui est super agréable à lire !

De quoi patienter pour les LdS Cool B-)

Nous avons donc déjà un candidat ! Wink

Et j'espère aussi que tu nous montreras quelques photos de tes figurines ! ^^


avatar

Vlad
Primarque
Primarque

Messages : 3276
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roman The End Times] Les Aventures de Dreng Six-Griffes

Message par Anton Narvaez le Ven 6 Fév 2015 - 4:43

Et bien merci à toi pour ta critique et pour avoir pris le temps de tout lire.

Hiver Mort est un des premier Warhammer Battle que j'ai lu (hors Gotrek et Felix), peut etre est ce lui qui m'a fait aimer les Skavens.
J'ajouterai que le retard de sa suite Les Ruines de l'Empire m'a mis au fond du gouffre. Crying or Very sad

Et j'espère aussi que tu nous montreras quelques photos de tes figurines ! ^^
Pour l'instant j'ai peur d'avoir le niveau d'un enfant de 5 ans.
avatar

Anton Narvaez
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 534
Age : 27
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roman The End Times] Les Aventures de Dreng Six-Griffes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum