[Lettre de Sang 11] Le sauvetage du Lion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Lettre de Sang 11] Le sauvetage du Lion

Message par Le commémorateur15 le Dim 8 Mar 2015 - 22:03

"La nuit était hantée de menaces. Depuis l'horizon, des flashs de lumière se mêlaient au bruit du tonnerre, illuminant durant de courts instants un ciel immense obstrué de nuages cendreux pourchassés par les vents. De son point d'observation sur les toits, son regard parcourait les faîtages et versants de toutes tailles s'étendant à perte de vue, et sur lesquels s'abattait la fureur des éléments."

-----

 La pluie battait son visage tel un million de points d’impact délivré par de lointaines et célestes batteries d’artilleries aux ordres de Mère Nature. Plusieurs dizaines d’hommes appartenant à la Garde du Lion entouraient l’homme le plus puissant et influent sur des dizaines d’années lumières à la ronde. Ils étaient tous bien charpentés, déployés en un schéma de défense ne souffrant d’aucune faille et armés du meilleur arsenal que les usines de la Croisade étaient capable de fournir à l’heure actuel tel les tout derniers fusils Laser Radiant  Modèle Paladin. Ces armes étaient de véritable bijou en matière d’armement pour l’infanterie et leur coût de production en matière de ressource valait plus d’un millier de fois celui d‘un fusil Laser standard.


En vérité la garde rapprochée de Macharius  disposait du meilleur armement parmi toutes les armées de la Croisade et aucune mesure n’avait parus trop onéreuse ou disproportionnées afin de garantir la sécurité du Maitre de la Croisade. Malgré la sécurité apparente  de cette abondance d’homme en arme, Léo Lemuel était inquiet au sujet de cette mission et l’avait fait savoir à son supérieur : un officier à la peau d’une pâleur extrême et au regard vide portant le surnom de Fossoyeur. Ce dernier se tenait en ce moment même une dizaine de mètre de Léo et scrutait l’horizon au moyen de jumelle thermique.


 Les auspex de la flotte de guerre avaient désignés ce monde comme celui de Delliosa. La planète avait fait sécession de l’Imperium il y a plus de trois cent ans maintenant. L’Imperium était alors confronté au Grand Schisme et aucune force armée de reconquête n’avait été envoyé ici au nom de l’Empereur. Mais les temps avaient bien changés depuis cette sombre époque, le Grand Schisme s’était terminé, l’Imperium avait peu à peu réunifié ses royaumes sous la gouverne de Sainte Terra et sous l’impulsion de la Croisade Macharienne et de ses talentueux et diligents généraux, de large pans de la galaxie encore inexplorée avaient reçus l’illumination de la Vérité Impériale.


Poussé par son propre élan, la Croisade n’a cessé alors d’étendre les domaines de l’Empereur et cela sans qu’aucun ennemi ne puisse mettre en échec les armées de l’Astra Militarum apparemment invincible. Tel un domino à l’échelle stellaire, les planètes étaient tombées les unes après les autres en entrainant la chute de systèmes hérétiques et l’annihilation d’empire xenos. De partout dans l’Imperium des régiments de la Garde Impériale nouvellement formés demandaient à être affectés à la Croisade Macharienne dans l’espoir de connaitre la gloire. Macharius était surement le plus grand général de son époque, investit de la mission sacrée de ramener les enfants perdus et dispersés de l’humanité sous la bienveillante égide de l’Empereur. Lorsque que le général mourra, un monument serait à coup sûr construit sur Sainte Terra en son honneur et son nom sera béni sur un millier de monde. La mission de Léo était bien moins glorieuse que celle de Macharius mais tout aussi importante : il devait, au péril de sa vie, garantir la sécurité du général et s’assurer que ce dernier ne succombe pas sous des tirs hérétiques ou par la lame d’un assassin.


Cette dernière pensée le troubla lorsque l’image d’Anna lui revint en mémoire. Cela faisait maintenant plusieurs mois qu’il n’avait pas croisé le regard de cette agent aux ordres de l’Inquisiteur Drake mais Léo savait qu’elle ne se trouvait jamais bien loin. Macharius lui non plus n’était pas bien loin, à vrai dire il était à moins de cinq mètres de ses hommes. Léo, Anton, Ivan et tous les autres membres présents de la Garde du Lion s’assuraient à chaque instant qu’une muraille de chair sertie d’innombrables fusils Lasers et de baïonnettes se tenait entre le général et les dangers d’une zone de combat telle que celle-ci. La présence de Macharius  dans un tel endroit n’était pas fortuite et relevait d’un objectif bien précis, un objectif donné par Macharius lui-même il y a moins de quatre heures maintenant.


Pour comprendre la situation actuelle, il fallait se remémorer le conseil de guerre qui s’était tenu sur le vaisseau-amiral de Macharius il y a maintenant plus de quinze heures. Ce dernier avait réuni le conseil de guerre afin de fixer les objectifs qui permettraient aux différents groupes d’armées de faire tomber Delliosa en moins d’une semaine. Le conseil de guerre s’était appuyé sur des informations transmises par les agents infiltrés de l’Inquisiteur Drake au sein de la population locale. Ces informations étaient le fruit de plusieurs mois de reconnaissance et d’espionnage et leurs authenticités n’avaient nullement été mis en doute. Jusqu’à maintenant du moins.


Delliosa était une planète lourdement industrialisés et fortifiés, elle était un nœud de communication entre différentes routes commerciales inter-systèmes et conservait aux yeux de tous une importance majeur non-négligeable. Les larges batteries de défense planétaire ainsi que les silos de lancement d’engins nucléaires étaient capable d’endommager sérieusement voir de détruire n’importe quel vaisseau présent en orbite basse. La planète comptait une armée de défense forte de cinq millions d’hommes et de femmes aguerris bien que dirigés par des officiers corrompus avide de pouvoir ayant vendu leurs âmes aux puissances du Chaos. Quiconque voudrait s’emparer de Dellosia devrait compter assez d’hommes dans ses rangs pour pouvoir attaquer simultanément sur tous les fronts et opérer la capture ou la destruction de tous les points névralgiques présents à la surface. Pour espérer une victoire rapide et un minimum de perte, Macharius avait réunis pas moins de trois groupes d’armées de la croisade, ce qui représentait un total de plus de vingt millions d’hommes.


C’est ainsi que les généraux Tarka et Richter s’étaient présentés au conseil de guerre parés de plus beaux habits et atouts afin de recevoir leurs ordres pour la bataille à venir.  Le général Tarka avait été chargé de mener un assaut aéroporté sur les positions des armes de défense terrestre. Une fois ces armes réduites au silence, un débarquement dans les plus parfaites règles de l’art serait orchestré et prendrait les défenseurs par surprise en les noyant sous un flot de soldats et de blindés impériaux. La mission de Tarka s’avérait donc vitale pour la conquête de Delliosa. C’est ainsi que ce dernier s’était élancé à la tête de cette opération comprenant pas moins d’une centaine de transporteur de type Valkyrie et d’une millier d’homme des troupes de choc aéroporté Elysienne. Les transporteurs s’étaient élancés suivant une route préétablie entre les différentes positions de batteries antiaériennes. Cette route avait été tracée suivant les cartes fournis par les agents de l’Inquisition apparemment découvert par les autorités de Delliosa.


En effet, les batteries antiaériennes étaient bien représentés sur la carte mais d’autre avaient été volontairement cachés par les hérétiques et étaient ainsi passés inaperçus aux yeux des agents de Drake. Les transports de troupe avaient suivis la route indiquée et s’étaient alors retrouvés par surprise sous le feu ennemi. La tempête d’obus et de missile avait littéralement soufflée la flotte aérienne et aucun n’appareil n’avait pu engager une retraite. Le général Tarka avait alors été porté disparus et l’opération d’invasion toute entière était remise en question. Mais la grâce de l’Empereur était acquise au général Tarka et par miracle il avait survécu au crash de son aéronef et s’en était tiré avec quelque blessure et contusions légères. Une opération avait alors été mise sur pied afin que Tarka soit sauvé et extradé de la surface avant que les hérétiques ne le trouvent et l’exécute. Macharius avait rassemblé un centaine de ses meilleurs éléments de la Garde du Lion et s’était élancé à la tête d’une dizaine de Valkyrie. Les transporteurs de troupe avaient déposés la Garde du Lion sur des toits d’immeuble à deux kilomètres du lieu du crash. Depuis cette instant, Macharius n’avait que peu parlé et Léo savait que le général était en pleine réflexion afin d’établir la stratégie la plus approprié. Finalement, Macharius prit la parole:


« Formez cinq escouades. Je veux qu’elles se couvrent toute mutuellement, il ne faut laisser aucun angle mort qui pourrait permettre à notre ennemi d’effectuer une percée au travers de nos lignes. Soyez vigilants, l’ennemi est averti de notre présence et la fenêtre de temps dont nous disposons est très courte avant que les hérétiques n’engagent une riposte. Nous sommes sûrement déjà épiés et le général Tarka a peut-être été découvert. Messieurs, en avant. »

Telle une machine bien huilée, les escouades se formèrent et s’élancèrent au travers des blocs d’habitation, Léo, Anton et Ivan quant à eux se tenaient à chaque seconde sur les talons de Macharius. Le premier kilomètre fut parcouru rapidement et sans encombre. Les ennuis commencèrent quand la totalité des escouades furent prises sous un feu nourri provenant de bâtiments et de toits adjacents.


 Anton fut le plus rapide à réagir, il empoigna son fusil de précision avec célérité, fit glisser une balle dans l’arme avant de rectifier sa visée. Il coupa sa respiration et d’un geste assuré alla loger ladite balle dans la tête d’un hérétiques présent derrière une cheminée. Il rechargea son arme et tira une nouvelle fois, il ne tua pas l’homme visé mais le fit se jeter à terre, les deux mains à l’endroit où son oreille droite avait été arraché. Anton campa sur ses positions et s’appliqua à délivrer une mort rapide et précise à chacun de ses ennemis.

Macharius quant à lui s’élança, l’épée au clair dans sa main gauche et son bolter ornementé d’écriture d’or dans sa main droite. En quelque seconde, il avait engagé la mêlée au sein d’un groupe d’hérétique surpris de tomber nez à nez avec le général. Ses coups étaient rapides et sans disproportions, à chaque mouvement de sa lame la mort embrassée un hérétique sans que ce dernier ne puisse esquiver ou riposter. Son bolter faisait mouche à chaque fois et le contenu de la cervelle de ses ennemies se retrouvait répandu sur l’acier mouillé, le sang se mêlant à l’eau avant de se diluer. Léo se tenait au côté de Macharius et dispersait les hérétiques à l’aide de son arme, le shrapnel lacérant le corps de ses assaillants. Ivan se tenait à côté de lui, son arme déchargeant ses munitions solides afin de protéger le flanc du général. Drake pour sa part se tenait en retrait et usait de ses pouvoir afin de détruire l’esprit des hérétiques et leurs enlevés tout sentiment de combativité.


Malgré l’opposition tenace des hérétiques, la Garde du Lion progressait toujours plus en avant, à chaque mouvement galvanisée par la  présence et la voix de leur héros. Rien ne semblait pouvoir épuiser Macharius, sa vitesse ne faiblissait pas et ses ennemis succombaient à chacune de ses estafilades. En retrait du combat au corps-à-corps, La Garde du Lion s’appliquait à délivrer un véritable déluge de tir afin de maintenir à distance d’éventuels assaillants. Le second kilomètre mit une heure et demi à être parcourut là où le premier avait mis un quart d’heure et il couta à Macharius un tiers de ses hommes. La Garde du Lion retrouvât le général disparu, ce dernier se défendant face un groupe d’hérétique uniquement armé d’un pistolet laser et d’une dague de combat. Malgré ce bien maigre armement, les talents d’épéiste de Tarka étaient légendaires et capable de rivalisés avec ce de Macharius. Une dizaine de cadavre se trouvaient aux pieds de Tarka, la plupart entaillés au niveau du cou et se vidant de leur sang. Macharius, Drake, Léo et Ivan furent les premiers à atteindre Tarka, ce dernier se permettant alors de poser un genou à terre, son corps brisé par la fatigue. La zone fut sécurisée et un message d’extradition rapide fut envoyé au Général Richter. Macharius se tint alors face à Tarka qui se releva :

« J’ai bien failli y rester cette fois. »

« Nous sommes arrivés à temps. »

« Quel est la suite des opérations ?»

« Nous retournons aux vaisseaux afin de panser nos plaies. »

« Et ensuite ? »

« Nous soumettrons ce monde, comme tous ceux qui viendront ensuite. »

 
1998 mots


agila
"Seule l'Empereur et le tout-puissant Imperium de l'Humanité sont en droit de régner sur cette galaxie."
Cardinal Umberto II, Haut Seigneur de Terra

Le commémorateur15
Space Marine
Space Marine

Messages : 209
Age : 17
Localisation : Paris / Terra

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettre de Sang 11] Le sauvetage du Lion

Message par - Talos - le Lun 9 Mar 2015 - 16:21

Texte intéressant, avec une bonne mise en situation, l'aspect tactique est bien représenté que ce soit en termes d'assaut planétaire ou de progression urbaine.

Attention tout de même à l'utilisation des temps et aux accords, ça pique un peu les yeux...

Gros point fort, l'apparition de Macharius, qui reste assez rare et donc inédite ici. J'affectionne pas forcément le personnage mais j'ai l'impression qu'on ne le voit pas assez souvent, du coup l'idée d'en faire un personnage actif dans ton récit est un gros plus !

A quand la suite pour la soumission de la planète ? Wink


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Découvrez mes tutos sur Youtube
Et partagez vos peintures ici ! Very Happy


"Mourrez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.

     

- Talos -
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1584
Age : 27
Localisation : Covenant of Blood

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettre de Sang 11] Le sauvetage du Lion

Message par Anton Narvaez le Mar 10 Mar 2015 - 22:10

J'ai lu ton texte hier mais je n'avais pas eu le temps de commenter, de ce fait

Anton fut le plus rapide à réagir

n'est pas vraiment approprié pour le coup Wink.

Je plussoie à ce qu'a dit Vect, éloges comme critiques (bien que n'étant pas très bien placé pour cela) à l'exception notable que je n'ai pas rencontré de soucis avec les temps utilisés.

C'est au demeurrant un bon texte, bien écrit et dynamique (et le dynamisme j'aime ça).
De plus tu t'appuies sur des personnages connus et ça donne des repères à nous autres, pauvres lecteurs. Ca fait plaisir de revoir les Lemuel, Ivan et autre Fossoyeur.
En tout cas tu aimes le cycle de Macharius, et tu as bien fait d'écrire sur quelquechose que tu aimes.

Petit bémol, l'écriture noire, sur un fond foncé, c'est pas très agréable.

l’image d’Anna lui revint en mémoire. Cela faisait maintenant plusieurs mois qu’il n’avait pas croisé le regard de cette agent aux ordres de l’Inquisiteur Drake
Quelquechose me dit que tu n'as pas lu La chute de Macharius? non?

Edit: Au temps pour moi.


Dernière édition par Anton Narvaez le Mar 10 Mar 2015 - 22:35, édité 1 fois

Anton Narvaez
Space Marine
Space Marine

Messages : 480
Age : 26
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettre de Sang 11] Le sauvetage du Lion

Message par Le commémorateur15 le Mar 10 Mar 2015 - 22:22

Merci de ces critiques de votre part, je les prends en considérations avec le plus grand intérêt. J'espère pouvoir continuer à écrire sur Macharius car c'est un héros fascinant.

De plus, j'ai été un peu déçu qu'il n'y est eu que tous livres sur la Croisade Macharienne alors qu'une telle entreprise militaire en mérite au moins le double. J'espère pouvoir ravir les fans de l'Astra Militarum autant que ceux qui n'y sont pas habitués.

Pour ce qui est d'Anna, mon récit se déroule bien avant La Chute de Macharius , la preuve est que Richter est encore loyal à L'Imperium.


agila
"Seule l'Empereur et le tout-puissant Imperium de l'Humanité sont en droit de régner sur cette galaxie."
Cardinal Umberto II, Haut Seigneur de Terra

Le commémorateur15
Space Marine
Space Marine

Messages : 209
Age : 17
Localisation : Paris / Terra

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettre de Sang 11] Le sauvetage du Lion

Message par Corax le Sam 14 Mar 2015 - 15:43

Cela a l'air sympa à lire, par contre l'écriture en noir, ce n'est pas terrible .

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 38
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettre de Sang 11] Le sauvetage du Lion

Message par Caddon Varn le Mar 17 Mar 2015 - 8:03

Très bon texte plutôt sympathique !
C'est vraiment cool de revoir des persos que j'avais beaucoup aimés dans les bouquins. Vivement la suite !


"Pourquoi devrais-je craindre le démon? Il n'a aucun pouvoir sur moi."
                                                                                      -Frère-Capitaine Castavor Drak des Grey Knights

 :inquisition:
Mon chapitre perso : Golden Arrows

Caddon Varn
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 604
Age : 17
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettre de Sang 11] Le sauvetage du Lion

Message par - Ghost of Arkio - le Dim 22 Mar 2015 - 14:47

mais... et ensuite?

Un bon film récit de guerre, bien écrit et décrit avec application ; sans doute dans la lignée de la série sur Macharius (que je n'ai pas lu) ?
Donc étonnant pour moi quand même de trouver un Maître de croisade commandant des milliards d'hommes, descendre pour une mission d'extraction, même pour si c'est pour un de ses généraux. scratch

Mes canons de référence étant la Croisade des Mondes de Sabbat, je ne suis p.e. pas au diapason avec le style de William King, moins "hard SF" que Abnett.

Attention aussi à la relecture, des fautes d'orthographe qui traînent encore!
ha, et la couleur: personnellement j'ai du mettre le texte en blanc pour le lire, sinon c'est trop sombre.

Je ne savais pas qu'on l’appelait aussi le lion, comme Jonson!

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9568

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettre de Sang 11] Le sauvetage du Lion

Message par Le commémorateur15 le Dim 22 Mar 2015 - 15:09

Merci Ghost pour tes remarques constructives Smile

Pour ce qui est de la mission d'extraction, un aspect de Macharius qui m'avait beaucoup plu est que ce dernier se retrouvait de son plein gré en première ligne, au plus près de ses hommes. C'est cette aspect qui donnait toute son intensité et son importance au récit. De plus, cela justifiait l'intervention des hommes de la Garde du Lion. Bien sûr c'est une première LDS et j'espère m'améliorer. je travaille déjà à une suite afin de compléter les récits de la Croisade Macharienne.

Pour ce qui est du surnom de Lion, c'est aussi l'emblème de Macharius et de sa famille Wink


agila
"Seule l'Empereur et le tout-puissant Imperium de l'Humanité sont en droit de régner sur cette galaxie."
Cardinal Umberto II, Haut Seigneur de Terra

Le commémorateur15
Space Marine
Space Marine

Messages : 209
Age : 17
Localisation : Paris / Terra

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettre de Sang 11] Le sauvetage du Lion

Message par Emperor le Dim 5 Avr 2015 - 14:09


Un récit qui s'insère plutôt bien dans la trilogie, et qui en reprend la recette. Et pour rebondir sur la remarque de Ghost, le Macharius de Kim va souvent au CàC, donc c'est là aussi fidèle aux livres. Smile

Autrement, le scénario autour du sauvetage du général m'a furieusement rappelé la mission de StarCraft où on va sauver les miches d'Edmund Duke sur le lieu du crash de son Battlecruiser What a Face

Pour les détails, comme déjà dis, le texte en noir est une mauvaise idée par contre. J'ai dû le mettre en surbrillance pour pouvoir le lire. Surprised

Ensuite, "extradé / extradition", c'est pas un taulard qu'ils vont chercher hein ^^ Ici on parlera plutôt d'exfiltration.

Bravo pour ce 1er texte en tout cas. okay





Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 3710

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettre de Sang 11] Le sauvetage du Lion

Message par Jago Sevatarion le Dim 12 Avr 2015 - 20:18

Une bonne description de la stratégie et des enjeux militaires de la campagne de Delliosa.

J'ai pu en apprendre un peu plus sur ce Macharius et il faut dire que c'est un commandant assez "couillus" qui n'hésite pas à se mettre en danger pour ses généraux, ça change!

Quelques fautes et des répétitions qui auraient rendu le texte un peu plus fluide à certains endroits, mais pour un premier texte tu te défends bien =).


alphalegion
Hydra Dominatus

Ave Dominus Nox
nightlords

Jago Sevatarion
Space Marine
Space Marine

Messages : 400
Age : 26
Localisation : Nostramo

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettre de Sang 11] Le sauvetage du Lion

Message par Le commémorateur15 le Dim 12 Avr 2015 - 20:22

Je tiens à vous remercier pour vos avis constructifs. Vos retours encourageants m'incitent à continuer d'écrire sur Macharius et sa Croisade Smile
J'espère avoir le temps et l'inspiration d'écrire une suite rapidement Wink


agila
"Seule l'Empereur et le tout-puissant Imperium de l'Humanité sont en droit de régner sur cette galaxie."
Cardinal Umberto II, Haut Seigneur de Terra

Le commémorateur15
Space Marine
Space Marine

Messages : 209
Age : 17
Localisation : Paris / Terra

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettre de Sang 11] Le sauvetage du Lion

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum