Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN :

38% 38% 
[ 3 ]
25% 25% 
[ 2 ]
37% 37% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 8

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Variel le Mer 29 Juil 2015 - 17:25

Merci pour cette critique, elle donne très envie de lire la trilogie !!
plusun


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- Les Hawk Angels / - LdS 11 / - Roman 40K : La Désolation de Malerek / - LdS 13 / - Eternal Warriors
avatar

Variel
Capitaine Space Marine
Capitaine Space Marine

Messages : 995
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Nico. le Mer 29 Juil 2015 - 19:13

Merci pour ta critique sur cette belle trilogie Blood, dire qu'à la base j'aime pas le Mechanicum.

plusun bien mérité. Wink


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8492
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 29 Juil 2015 - 19:14

Merci pour ton retour Bloody ! et content que la trilogie t'aie plu autant.
Tu dois avoir raison et le fait d’intercaler plusieurs mois avant de lire la suite fait retomber l'effet de surprise (et du coup on est + attentif au moindre défaut). Pourtant je pense que la recette du tome 3 est différente de celle des 2 1er tomes.

@Souffle des dieux: et oui! encore les Nécrons ; ils ont bon dos mais j'ai bien aimé comme toi le raccord fluff, et que McNeil soit resté sur une race connue de 40k (j'avais quand-même espéré les Démiurges.. ou les Squats, mais bon) que d'inventer des gogos tout droits sortis d'un piano-bar de Tatouine (réunion au sommet de la Cabale dans Legion.. je dis ça, je dis rien..).

Mais tu ne parles pas de ce qui a fait tiqué certains d'entre nous = le :
Spoiler:
bizby scénaristique spatio temporel capable d'aspirer tous les milliards de millénaires d'histoire galactique (.. en fait bien au delà de la naissance de Telok et de l'Empereur??) pour utiliser cette "énergie" afin de recréer des galaxies derrière et donc capable de faire sauter/recréer la galaxie autant qu'on veut.

Et là, je me dis que Graham commence à abuser de la Guiness.

Pourtant cet aspect cheaté est déjà présent d'une certaine manière dans la fin de Mechanicum, avec cet espèce de dimension parallèle des connaissances et d'un dieu incarné de la connaissance .. et qui n'est même pas l'empereur.. P.e. le Graham n'aime pas écrire les fins de ses bouquins.

En tous les cas, vu la fin du tome 3 il exige clairement une suite à Gouldie et nous aussi on voudrait voir le Mechanicum plus souvent comme ça!

La création de Mars comme armée jouable aidera, je l'espère, à voir publier davantage de romans martiens ! alien
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10750

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par BlooDrunk le Mer 29 Juil 2015 - 21:01

Merci à vous. Rolling Eyes

Yep Ghost je n'en ai pas parlé car contrairement à toi cela ne m'a pas dérangé, même si ces passages sont un peu lourds il faut l'avouer (comme certains avec les rêves de la Grande Prophète), en imbriquant tout ça au reste de l'histoire et à la nature du Souffle des Dieux le coté épique de la chose m'a assez plus en fait!

Tiens j'ai relus vos critiques de ce T3 à toi et Emperor, et dieu que vous avez été rudes... 13/20 c'est vraiment très/trop salé je trouve.

Surtout ta critique à toi, pas vraiment "à charge" hein mais on sent bien que tu cherche la moindre petite bête lol^^ Bon après on se connait bien et je sais que tu as un niveau d'exigence très haut et que du coup tes critiques sont bien plus incisives voir sévères que les miennes. Là ou tu t'attarde sur des petits (ou gros) détails moi je laisse l'ensemble faire l'alchimie dans mon esprit de fanboy sans faire de fixette sur tel ou tel point.

Sans reproche aucun hein, on déguste juste les romans BL de manière différente, moi comme un glouton cannibale et toi comme un médecin légiste méticuleux^^

J'ai donc grandement apprécié ce T3 en bouquet final bourré d'action haletante (comme Nico d'après sa critique VO), sans me focaliser sur tous les détails qui toi t'ont dérangés.

J'ai parfois l'impression que tu creuse trop le truc jusqu'à en voir des défauts là ou moi non (ou je passe outre, ou c'est dilué dans le reste), les goûts et les couleurs, le niveau d'exigence et de tolérance etc... Moi je suis plus cool, ça reste du 40k et pour le coup c'est du high-level je trouve.

Smile

ps:
qu'on ai une vraie fin, bien développée en longueur est aussi particulièrement appréciable.
Et l'après-fin avec les petites pistes multiples pour d'éventuelles suites est excellent également.


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8405
Age : 36
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 29 Juil 2015 - 21:45

Pour la note, j'ai du mettre une fois un 17 et jamais une note au dessus. 13/20 pour moi n'est pas une "sale" note mais la moyenne+.

Après je rappelle quand-même que tu as lu mon avis sur le seul tome 3.
Ton avis reflète le mien sur les 2 premiers tomes, dont j'ai beaucoup aimé l'atmosphère et il y a eu pas mal de passages du tome 3 que j'ai apprécié.

Après, comme j'ai déjà été à ta place (apprécié un tome, puis lu des avis négatifs), je te comprend mais je ne fais pas dans le gratuit et j'ai argumenté tous mes points négatifs (aussi positifs), ce qu'il faut faire dans tous les cas. Mais comme tu as lu, ce n'était pas seulement le Souffle des Dieux ou la gestion des persos eldars qui m'on fait sortir des rails. Mais tu as raison= je n'aurais pas tant cherché les détails s'il n'y avait pas eu 6 mois entre ma lecture du tome 2 et 3.
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10750

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Emperor le Mer 29 Juil 2015 - 22:44


Cool la critique !

Sinon, lire tout d'une traite a sûrement des avantages mais je pense qu'à les avoir lu selon le rythme de parution, on y gagne aussi sur certains aspects.
Les quelques rappels en mode "previously, in the Mars trilogy..." ne nous paraissent pas redondants avec ce qu'on a lu il y a bien longtemps et déjà à moitié oublié.
Il se passe parfois des ellipses assez conséquentes entre 2 tomes donc lire le livre suivant après plusieurs mois contribue à te mettre aussi en phase avec la chronologie de l'histoire et la vie au sein du navire (souvenirs des persos sur les tomes d'avant qui prennent tout leur sens, etc).

Pour la note, perso mon 13 était relatif aux 16/17 des deux premiers tomes, donné afin de marquer ma différence d'appréciation par rapport aux précédents plutôt qu'en tant que note générique comparable aux notes équivalentes attribuées à d'autres bouquins de la Black Library. Mais avec les deux-tiers de l’œuvre notés très bon et le dernier tiers en moyen +, ça reste quand même au final (et majoritairement) une très bonne œuvre à mes yeux ! Wink




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4282

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Caddon Varn le Jeu 30 Juil 2015 - 8:44

Super critique ! Ça donne envie de lire tout ça !
(c'est un peu le but, non ? ^^)


"In darkness, all men are equal. Save those who embrace it."
                                                                   - Kayvan Shrike
avatar

Caddon Varn
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 619
Age : 19
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par PetitPierre le Jeu 30 Juil 2015 - 8:55

Hé ba... moi qui suit en plein dans la lecture HH Mechanicus, je vais vite fait filer me récupérer les 3 tomes de cette Trilogie. Déjà que Emperor et Ghost m'avaient carrément donné envie, la ça termine de compléter ma motivation.

Merci pour vos review à tous, et à toi Blood pour cette synthèse.

un +1, au passage l'ami Smile


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Je suis Coutelier Forgeron venez voir :  MON ACTU sur FB
- sur le web Pierre Forge Tranquille
- Envie de forger vous même ??? :  FAITES UN STAGE
avatar

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2394
Age : 34
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par MysterJZ le Lun 28 Sep 2015 - 10:00

Salut à tous.

Je viens de terminer la trilogie en enchaînant, à l'instar de BlooDrunk, les 3 romans. Je ne ferai pas non plus de critique basée sur le processum-criticus (^^) propre au forum, vous m'en excuserez. Déjà beaucoup d'avis ont été donnés, je serai sommaire.

Je tire déjà mon chapeau à l'auteur pour avoir autant travaillé sur le Mechanicus. Faut y aller pour donner envie à la base! D'autant plus que l'univers est encore plus technique que pour la Garde Impériale ou les SM. Mais la magie opère, et le background purement SF m'a particulièrement plu.
Je pense effectivement qu'il faut passer outre les coquilles et incohérences que l'on peut trouver à droite et à gauche pour vraiment savourer. C'est plus une lecture "1er degré", à mon avis.

Partir d'un postulat AVENTURE pure était certes classique mais parfaitement efficace. C'est de l'Indiana Jones version Science Fiction 40K. Ce principe marchera toujours. Une troupe de héros, motivés par des raisons complètement variées (quêtes mystiques, revanche, aventuriers dans l'âme, obsédés de l'archéologie, rédemption...) et un univers empli de mystères et de dangers... Bon départ donc!

En terme d'écriture, à part quelques passages un peu longs ou redondant, j'ai apprécié le style de McNeill, la richesse des personnages, la mise en place implacable et dramatique de l'histoire... Vraiment pas mal.

Enfin fluffiquement on prend également grand plaisir à plonger dans les anecdotes, descriptions et tourments savamment placés par l'auteur.
J'ai apprécié plonger entièrement dans l'univers froid et binaire du Mechanicus. La découvert de la noosphère, ou datasphère. La présence constante de l'Omnimessie. La puissance incroyable de l'Arche Speranza, personnage à elle-seule!
Petit coup de coeur perso pour Abrehem et son destin ainsi que Yael et Roboute. Smile
J'ai hâte de lire la suite (étant données les différentes ouvertures offertes!).
Note générale : 15/20


Dernière édition par MysterJZ le Lun 28 Sep 2015 - 10:17, édité 1 fois


La connaissance est en elle-même puissance.
thousandsons
avatar

MysterJZ
Space Marine
Space Marine

Messages : 224
Age : 38
Localisation : Genève ou sur Prospero...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par - Ghost of Arkio - le Lun 28 Sep 2015 - 10:07

Merci pour ton retour!
et sans rancune pour avoir zappé le "processum criticum" Very Happy que tu as justifié de manière honnête.

Dur de savoir parler du Mechanicum oui, où ici il ajoute l'astartes, les Rogue trader et les cadians. Un vrai chef d'orchestre ce Graham; par contre :

j'ai apprécié le style de Mc Neille
Avant que j't'attribue un Mc Qnouille, rire1 évite d'écorcher tes auteurs préférés (surtout quand il figure en titre de tous les posts.)
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10750

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par MysterJZ le Lun 28 Sep 2015 - 10:18

"écorché" bien involontairement  Rolling Eyes
rectif faite. toutes mes excuses à Sir McNeill! Very Happy
et merci pour la défense de mes auteurs préférés.


La connaissance est en elle-même puissance.
thousandsons
avatar

MysterJZ
Space Marine
Space Marine

Messages : 224
Age : 38
Localisation : Genève ou sur Prospero...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Zekka le Dim 24 Jan 2016 - 18:39

mechanicum Amis Magos, bonsoir ! mechanicum

Comme mon camarade MysterJZ des Thousands Sons, je ne respecterais pas le vénéré SCS "Critique Littéraire" et serais bref, au vu du délai depuis la parution de l’œuvre et les nombreuses critiques.

Cette trilogie est excellente, bien qu'on sente effectivement une légère fatigue sur la fin, le manque d'innovation est compensé par les rebondissements scénaristiques et l'action. Le mélange Cadien + Libre-marchand+ Mechanicus (Legio incluse) a ce qu'il faut de "piquant" (différences de points de vue Cadien/Mechanicus, dissension interne Mechanicus vis-à-vis de la chair
Spoiler:
R.I.P Linya et Abrehem
) tout en restant fluffiquement uni.

J'aurais par contre quelques incrédulités différentes de mes pairs, concernant notamment le Tindalosi Vodanus :
Spoiler:
Il est remonté comment à bord du Speranza ? on nous dit qu'il a pris une navette, mais la seule à avoir vraisemblablement jamais touché le sol d'Exnihilo est la navette du Renard, navette prise par Telok et Galatéa ^^' donc ,admettons, il a pris cette navette, pourquoi n'a-t-il pas suivi Telok ,alors qu'il était toujours sous son influence ?
.
En effet, de mon point de vue, les explications entourant le fonctionnement du Souffle des Dieux, se "comprend" dans le sens où est plausible au vu des autres technologies qu'on sait appartenir aux Nécrons (épées de phase, dédale tesseract), mais le seul souci que j'y trouve est que tout le long des explications, on parle DES passés qui servent à alimenter la machine, or cette approche me parait trop "warpesque" pour convenir aux Nécrons à la froide logique et aux antipodes du warp

Ensuite, les seuls éléments qui m'ont paru susceptibles de ne pas venir de ces romans sont:
-Surcouf, Robert de son prénom (Robert, Roboute, quelle différence ?) un bon corsaire de chez nous à la tête de son fidèle Renard.
-Dahan qui se retrouve avec un sobriquet Catachan donné par nul autre que Harker himself !
-Sicarius durant la chute de Damnos (tiens, cette formulation me rappelle une autre œuvre, mais j'ai oublié le nom)

Mais de toute façon, comme le disait Lavoisier : "Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent" donc ,oui il y a des citations des anciennes œuvres de McNeill, mais il y a aussi des tas d'autres choses que nous n'avions fait que survoler dans les autres œuvres: on explore l'Inconnu, nous sortons des frontières de l'Imperium !

Bref, ma note, bien qu'imparfaite, s'élève à 17/20 parce que les légers manquements ou troubles dans les explications de fonctionnement du Souffle des Dieux ne sont que minimes comparés à l'innovation dont à fait preuve McNeill quant à l'exploration hors-Imperium


Dernière édition par Zekka le Dim 24 Jan 2016 - 20:15, édité 1 fois
avatar

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1034
Age : 26
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par - Ghost of Arkio - le Dim 24 Jan 2016 - 20:02

Merci pour ton retour, content de savoir que tu as aimé cette trilogie, en espérant que McNeill nous ménage un jour une suite. Smile

Malgré tout, une petite relecture stp? (orthographe, frappe, syntaxe).
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10750

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Zekka le Dim 24 Jan 2016 - 20:18

- Ghost of Arkio - a écrit:Merci pour ton retour, content de savoir que tu as aimé cette trilogie, en espérant que McNeill nous ménage un jour une suite. Smile
Je l'espère aussi, mais comme l'a dit BlooDrunk, avec son départ à Riot, pas sûr que cette suite soit d'une telle qualité ^^'


Malgré tout, une petite relecture stp? (orthographe, frappe, syntaxe).
Orthographe et frappe corrigées (autant que possible, si il y en a d'autres, je ne les vois pas ou n'ai pas "appris" à les corriger ^^')
Syntaxe.... toujours difficile à repérer, navré ^^'
avatar

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1034
Age : 26
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par - Ghost of Arkio - le Dim 24 Jan 2016 - 20:48

Pour tes questions je n'ai pas de réponses,
et pour les modèle de critique peu importe si le roman est paru il y a longtemps ou pas, mais moi non plus je n'ai pas toujours le temps (bref).
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10750

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Capitaine Felix le Sam 23 Juil 2016 - 2:06

Bonsoir,

Encore un vieux topic. J’apporte donc ma critique sur le dernier tome de la trilogie de McNeill.

Je constate des avis partagés parmi les collègues du forum. C’est intéressant et cela montre probablement toute l’équivoque de ce roman. La mesure d’une œuvre littéraire peut être rapportée à la disparité tirée de ses lectures. Question de relativité.
Essayons un peu !

Autant vous dire, j’ai adoré. Et plaisir coupable, point de review de ma part des deux précédents tomes (je les ai lus !! Si, si !). Pour vous situer, vous pouvez revoir les excellentes review des camarades du forum sur les topic respectifs aux tomes 1 et 2.



- Scénario et mise en scène = 4/5

Le troisième tome prend place aux confins de la galaxie connue. Sur le monde forge Exnihilo, dernier refuge de l’Archimagos perdu, Vettius Telok. C’est sur cette planète et sur sa proche orbite, qui va se jouer cette fresque dantesque aux conséquences certainement galactiques.

Souvenez-vous dans le tome 2, l’expédition Kotov était parvenue à franchir le Halo, puis à suivre les traces de Telok sur un morne monde. La piste avait pu être à nouveau tracée. Et cette fois-ci vers Exnihilo. Autre intrigue : les travailleurs asservis du Speranza avaient réussi sous la férule d’Abrehem Locke, à faire entendre leurs voix auprès de leurs maitres du Mechanicum. Non sans mal. Au fil des convulsions, la belle Linya Tychon avait été très gravement blessée et retirée dans une des infirmeries du vaisseau amiral de Kotov. Le cyborg proscrit, Galatéa, avait peu après profité de la convalescence de la fille du magos Vitali Tychon, pour mettre en œuvre ses effroyables intentions.
Spoiler:
Attaquer l’infirmerie de Speranza. Pratiquer une ablation du cerveau de la pauvre Linya et intégrer l’organe au sein de sa neuro-matrice  
Ignorant cet épisode, les principaux commandants de l’expédition, ont pu atterrir sur le monde forge de Telok. A leur tête, bien entendu, Lexell Kotov. Et là avec la seule compagnie d’une escorte réduite, les (vaillants) explorateurs rencontrérent l’Archimagos perdu : Vettius Telok.

C’est le point de départ de deux intrigues concomitantes : l’une sur Exnihilo, l’autre sur le Speranza.
Sur le Speranza : nous avons le plaisir de retrouver les précédents protagonistes : Locke et ses amis ainsi que le reste de l’équipage
Sur Exnihilo : Kotov est accompagné par quelques gardes de la guilde Skiratii. A ses côtés se trouvent le colonel Ven Anders et quelques soldats du 71ème Cadien. Puis quatre space marines Black Templars avec à leur tête, l’inénarrable frère-sergent Tanna. La délégation de l’Imperium est enfin complétée par deux membres du vaisseau Rogue trader Le Renard : le capitaine Roboute Surcouf et la Technoprêtresse Pavelka.

Le roman est structuré en trois parties (ou « Macrocontenu »)

Le récit débute par la visite du monde forge de Telok. La délégation de l’Imperium est cordialement invitée par le mystérieux Archimagos à découvrir les formidables machineries d’Exnihilo.
Spoiler:
En quelques millénaires, Telok a bâti des installations gargantuesques, défiant en taille les plus hautes ruches de Terra ou de Necromunda. L’Archimagos perdu en tire une formidable énergie

Mais très vite, les choses s’enveniment. La délégation entre dans la forteresse principale de la planète. Et là, Telok dévoile ses véritables intentions à ses invités : « surmonter » l’Imperium de l’Humanité en abattant ses fondations. En quelques mots : asservir le clergé martien et détruire Terra. Cette doctrine hérétique dite de l’Extropie, ne laisse aucun choix à la délégation du Speranza. Les hostilités débutent, mais Vettius Telok parvient facilement à parer tous les assauts, y compris les offensives des Black Templars.
Spoiler:
La description de l’Archimagos perdu est sans équivoque : son corps est aussi monstrueux que son esprit. Près de cinq mètres de haut, et une forme vaguement humanoïde. En outre, ce corps est entièrement composé d’une matière bio-cristalline. Ses quelques restes organiques sont fusionnés avec cette matière. Ne demeure que la partie atavique de son ancien visage. Doté d’une force bien entendu surhumaine, cet avatar de Faust semble capable de générer des champs magnétiques très puissants. Par ailleurs, l’Heretek peut contrôler n’importe quel élément technologique humain, à l’exception des mécanismes rudimentaires
Les représentants de l’Imperium ne doivent leur salut qu’à l’intervention d'un groupe d'eldars. Ceux-ci sont menés par Bielanna Faerelle, redoutable prophètesse de Biel-Tan. Via ses formidables dons, ce personnage avait pressenti dans l’écheveau du temps, les desseins maléfiques de Telok (mais elle n’avait pu contrecarrer l’expédition Kotov – Tomes 1 et 2). Les impériaux et les eldars se téléportent ensuite dans l’une des grandes structure du monde forge. A l’abri momentanément de Telok, ils décident avec beaucoup de réticence de s’unir pour survivre et de s’échapper de la planète.
Car le temps presse : l’Heretek d’Exnihilo lance ses milliers de pions bio-organiques à l’assaut du Speranza. En outre, il réserve un traitement bien singulier à Kotov et à ses compagnons. Telok libère en effet des créatures originaires de la nuit des temps : les Tindalosi, « spectres d’acier et d’esprit ». Ce sont 6 immenses chiens biomécaniques, aussi immortels que leurs lointains géniteurs, et capables de suivre à la trace n’importe quelle forme de vie.

La seconde partie alterne entre la bataille qui fait rage sur le Speranza et les courses poursuites incessantes entre les Tindalosi et l’alliance hétéroclite humains-eldars. Sur le Speranza, l’issue pour l’équipage est très incertaine, car les hordes de cristallithes de l’Heretek sont sans fin. Toutefois, l’espoir pourrait venir d’Abrehem Locke, car l’ancien travailleur asservit commence à maitriser non seulement les implants hérités de ses parents, mais aussi les arcanes de l’Omnimessie.
Spoiler:
Son entrainement a été confié au bon soin d’une Technoprêtresse paria. Locke est toujours soutenu par ses amis (le serviteur Roeven, Coyne...). L’ancien garde de Jouran, le dénommé Julius Hawk rode encore autour de lui  
.
Sur Exnihilo, Kotov et ses infortunés acolytes parviennent au fil de leurs péripéties, à découvrir le véritable but de Telok. Celui-ci est lié au Souffle des Dieux.
Spoiler:
Le Souffle des Dieux : il s’agit d’un procédé énergétique issu de la technologie nécrothyr. A la base, ce procédé tire ses ressources du noyau d’étoiles cibles et peut ensuite s’utiliser dans des opérations d’ingénierie stellaire (créer, détruire à volonté des corps stellaire ou encore influer sur la marche du temps). Les possibilités sont infinies. Toutefois, le spécimen en possession de Telok est érodé. Il doit sa fonctionnalité actuelle à un groupe de xénos Hruds, capturés par Telok. L’Heretek espère utiliser les capacités de portance du Speranza pour déplacer le Souffle des Dieux d’Exnihilo jusqu’à Mars. Plus précisément jusqu’au Noctis Labyrinthus. En effet, Telok sait qu’au sein de ces gorges martiennes se cache les fragments d’un ancien C’tan majeur. En s’en emparant, l’Heretek pourrait ainsi utiliser le Souffle des Dieux au paroxysme de ses capacités.  
Comprenant tout l’enjeu de la lutte, l’Archimagos du Speranza et ses compagnons reprennent espoir.
Spoiler:
Les Tindalosi sont vaincus les uns après les autres. Ensuite, les eldars, Kotov et ses acolytes partent affronter directement Telok. Ils retrouvent ce dernier sur une aire de décollage. Il se prépare à rejoindre ses hordes sur le Speranza  
A ce moment fatidique, le cyborg Galatéa entre en scène. Et se range du côté de créateur, à la grande consternation des Impériaux.
Spoiler:
En réalité, Galatéa était une copie de la personnalité de Telok. Biologiquement, une sorte de clone de son système nerveux. A l’inverse de la créature de Frankenstein, le cyborg ne pouvait se détacher de son géniteur. Un héraut laissé en arrière avec pour mission d'espionner l’Imperium

La troisième partie est axée sur les combats dans le Speranza, et se termine par un dénouement attendu. L'épilogue laisse place à d’éventuelles suites dans l’intrigue générale de Warhammer 40 000.
On assiste d’ailleurs à quelques combats mémorables.
Spoiler:
D’une part, le sacrifice de 3 Black Templars (et des eldars) demeurés sur Exnihilo pour couvrir la retraite des autres Impériaux. D’autre part, le choc entre le Magos Securator Hirimau Dahan et une cristallomorphe alpha  
Pour l’Heretek Telok, l’issue est attendue à la toute fin.
Spoiler:
Il est conjointement vaincu par Kotov, Locke et Linya Tichon qui avait réussi à prendre le contrôle de Galatéa

Je reviendrais sur les épilogues dans la partie fluff.

Je ne donne pas la note maximale, car certains points du scénario m’ont laissé un peu dubitatif. C’est le cas par exemple de la boussole du capitaine Surcouf. L’auteur en fait une balise de téléportation….Un peu niais
Spoiler:
Le commandant Spock aurait grandement apprécié
Je rejoins ici certains posts précédents.

Donc 4/5



- Style et écriture = 4/5

C’est globalement un rythme effréné, mais magnifiquement maitrisé par Graham McNeill. Ni Boltporn, ni descriptif trop long. J’ai retrouvé cet équilibre, découvert dans Fulgrim
Cet auteur maitrise, me semble-t-il, le récit haletant des batailles à un niveau presque identique à celui d’Abnett ou ADB.

On ne s’ennuie pas. Et : pas trop de franglais. It’s good !

Pas de note maximale toutefois, car certains (mais rares) passages manquent d’inspiration ou de cohésion.

Donc 4/5




- Intérêt fluff = 5/5

Dans ce domaine : c’est vraiment le point fort du roman.

En premier lieu, cet ouvrage est bourré d’innombrables références littéraires ou philosophiques. Il est difficile d’en tirer une liste exhaustive. Beaucoup ont été mentionné dans les post précédents.
A retenir peut-être :
* Déjà les titres des romans de cette trilogie : un clin d’œil indirect aux titres des tomes 2 et 3 du cycle de Mars d’Edgar Rice Burroughs (cf. film John Carter)
* Les Tindalosi : une référence, me semble-t-il, au Mythe de Cthulhu de Lovecraft. Le chien de Tindalos est une créature originaire du plus profond des espaces. Il se matérialise à souhait pour traquer sa proie
* « Tigre, Tigre » : l’imprécation lancée par Telok est bien sûr une référence au poème de William Blake (l’édition de la Black library inclue à ce titre une petite note de bas de page). Vous pouvez facilment retrouver cette œuvre sur Internet et je vous invite à en lire quelques bribes. C’est magnifique : Tigre ! Tigre ! Feu et flamme / Dans les forêts de la nuit / Quelle main ou quel œil immortel / Put façonner ta formidable symétrie.


En second lieu : les personnages. Ils avaient été magnifiquement introduits dans le tome 1. Le tome 2 avait poursuivi le descriptif. Ils prennent dans le tome 3 toute leur envergure.
On peut s’arrêter sur quelques cas.
Les Black Templars : inflexibles, très intolérants, ils finissent au fil des combats par trouver une certaine rédemption. Ils saluent un marcheur fantôme allant à la mort. Le frère-sergent Tanna finit pas deviser avec les guerriers eldars, ceux-là mêmes qui avaient tué son réclusiarque. Le passage décrivant leur dernier combat est admirable.
Hirimau Dahan : ce magos choisit à un moment de passer outre ses certitudes informatiques. Il déconnecte littéralement ses cogiteurs de bataille au cours d’un combat, qu’il finit pourtant par gagner (leçon apprise des Astartes dans le tome 1). Si j’ai ben compris le Securator est un type de Magos spécialisé dans la guerre et la gestion des unités Skiratii. Bon un éventuel choix QG pour une nouvelle édition du codex Skiratii ? J’ai beaucoup apprécié la référence au sergent Harker de Catachan.


Enfin le fluff général :
Vettius Telok : il est l’antagoniste principal de roman (le bad guy). Il n’est pas issu des rangs du Mechanicum noir. Donc a priori exempt de toute corruption du Chaos. En fait : il véhicule une conception du clergé martien, poussé à son paroxysme. En gros, l’élévation de l’humanité par tous les moyens, y compris en s’affranchissant de la morale (et de la vie). C’est clairement une déviation (hérétique) du dogme martien. Vous trouverez des références intéressantes dans le supplément Disciples des Dieux sombres de la gamme Dark Heresy (les logomanciens).
Via la référence au Noctis Labyrinthus, l’auteur introduit un lien avec un autre de ses romans : Mechanicum. Mais quel est donc, l’enjeu dérobé du Noctis Labyrinthus ?  Un grimoire à retrouver ? Une gardienne à relever ?
Affaire à suivre.

L’épilogue laisse une éventuelle suite en suspend.
Spoiler:
Il semble que Telok ait put transmettre une faction de sa psyché à un infortuné. Tigre ! Tigre ! A noter que Julius Hawke finit par récupérer un des implants qui appartenait à Abrehem Locke. Son intrépidité pourrait être mise en jeu prochainement. Car chacun sait qu’un Tindalosi n’est jamais loin…

Donc un 5/5. Mataléo ! Mataléo !


 

- Appréciation personnelle = 5/5

Après un excellent tome 1 introductif, un tome 2 bien sur tout rapport mais un peu fade, Graham McNeill nous offre une apothéose.

C’est mon point de vue : j’ai trouvé ce roman remarquable. Et pourtant, je ne suis pas fan de l’Adeptus Mechanicus. Un vrai régal.

Je pense que chacun pourra y trouver son compte. Peut-être une déception. Ou alors un moment de rare science fiction. Ou tout simplement des héros en tribulation de déchainements cosmiques.

A chacun de juger.
Pour moi : voté excellent !
Malheur à toi qui n'honores pas l'Omnimessie, car l'ignorance sera ta perte



- Note globale = Total des points 18/20
avatar

Capitaine Felix
Scout
Scout

Messages : 84
Age : 35
Localisation : Sud-ouest de la France (Terre)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par BlooDrunk le Lun 25 Juil 2016 - 12:11

plusun pour cette très longue critique, nos avis se rejoignent.


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8405
Age : 36
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Eloniel Castana le Dim 31 Juil 2016 - 12:14

J'ai lu ce bouquin avec pas mal de pause (exam ect...) donc je vais avoir du mal à faire une critique aussi détaillée et structurée que mes compères mais bon on va quand même essayé de résumé les points positifs et négatif:

Spoiler:



Positif:
- Les Cristallites sont originaux
- Les Tindalosis nous donne envie d’en savoir plus sur leur créateur
- Les descriptions dans "l'esprit du vaisseaux"


Négatif:
- L'espèce de race avec des effets-temporel ont comprend pas trop comment ça peut contrebalancer les effets du souffles des Dieux
- Le méchant fait clairement cliché du méchant de cinéma à moitié fou/sans profondeur/qui veut dominer le monde, encore s'il il avait voulu faire sortir l'Imperium de ça torpeur en tuant les hauts seigneurs on aurait eut des dilemmes moraux sur le fait que le méchant fait ce qu'il croit être bon
- l'IA qui est en fait une partie de l'esprit du méchant ça me fait clairement penser aux Horcruxes dans Harry Potter
-On voit beaucoup moins les princeps que dans les tomes d'avant

Je m'attendais à quelque chose de plus original en commençant la série, on va dans une autre région de la galaxie exprès pour voir de nouvelles choses et au final on "voit ce qui aurait presque pu arriver n'importe où ailleurs" je sais pas peut être que j'en attendais trop, que j'espérais une nouvelle race extraterrestre, bref j'ai clairement préféré le premier tome, les personnages sont vraiment très bons (presque les meilleurs qu'on ait pu avoir dans des livres warhammer 40k).

Du coup ma notation sur ce tome exclusivement (j'ai fait d'autres critique pour les autres tomes):

- Scénario et mise en scène : 2.5/5: Pas assez original pour moi mais la mise en scène est plutôt bonne

- Style et écriture : 5/5: Rien a dire c'est du Mcneill, c'est très bon

- Intérêt fluffique : 3/5: on apprends plus de chose dans d'autres tomes

- Appréciation personnelle : 2/5: J'en attendais autre chose.

Note: 12.5/20
Voté moyen

PS: Comme j'ai oublié pas mal de truc dans ma critique, j'ai lu la critique de Ghost et il y a beaucoup de point sur lequels je suis d'accord: Certaines choses descendent clairement ce tome: la prêtresse Eldar, la puissance du souffle des Dieux, les Black Templars et les Eldars qui sont mal exploités.
C'est assez perturbant certain pans de l'histoire semble avoir été prévus depuis le début vu leur intéret: les ouvriers, les Cadiens, Roboute et l'équipage du Renard, Linya et son père, l'Arche, Galatea mais d'autre s'emboitent très mal (Eldar, Black Templars, Telos).


Ma page Photographie-------------Besoin d'aide pré-requis entre les livres Heresy Horus
------------*- Sujet des avis sur la page Wikipédia Hérésie Horus -*------------
avatar

Eloniel Castana
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1731
Age : 24

http://eloniel.deviantart.com/gallery/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par PetitPierre le Lun 1 Aoû 2016 - 7:29

tres intéressant d'avoir un retour un poil moins enthousiaste que nos autres amis.
Il va vraiment falloir que je me trouve cette trilogie pour me faire une idée !


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Je suis Coutelier Forgeron venez voir :  MON ACTU sur FB
- sur le web Pierre Forge Tranquille
- Envie de forger vous même ??? :  FAITES UN STAGE
avatar

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2394
Age : 34
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Oculus Magnus le Lun 1 Aoû 2016 - 8:21

Tiens d'ailleurs au fait : est-ce que quelqu'un a pu l'avoir dans un autre format que le hardback ?

J'ai les 2 premiers en semi-poche mais impossible de mettre la main sur le 3e, je ne trouve que du hardback et vraiment ça m'ennuie beaucoup d'avoir 2 formats différents pour une simple trilogie... Evil or Very Mad

[EDIT] En VF, bien sûr.
avatar

Oculus Magnus
Space Marine
Space Marine

Messages : 196

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum