Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-46%
Le deal à ne pas rater :
Montre connectée HONOR Band 5 Sport
14.44 € 26.99 €
Voir le deal

Récit incomplêt d'une lettre de sang....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Récit incomplêt d'une lettre de sang.... Empty Récit incomplêt d'une lettre de sang....

Message par Dieter Hervolt le Sam 25 Avr 2015 - 14:10

Bien le bonjour à tous,

J'avais participer a la Lettre de Sang 9, mais n'ayant pus finir mon récit a temps, a cause notamment d'un manque d'inspiration, j'ai du renoncer.

Mais j'ai tous de même pris du plaisir a écrire ce bout de récit, surtout en temps que maitre de jeux aimant mettre sur papier les environnements, les actions...

J'aimerais bien avoir l'avis des courageux qui voudrais lire un texte incomplet et remplis de fautes.

Pour ceux qui n'auront pas trop compris le récit, voici en spoiler l'explication:

Spoiler:
Le récit raconte le réveil d'un soldat de l'Armée Impérial, équivalent de l'actuelle GI durant la Grande Croisade. Alors que lui et sont régiments étant en cryo-sommeil durant un voyage warp, un dysfonctionnement a désactivé une partie des système du vaisseaux, le laissant alors voguer dans la warp. L'équipage est mort, sauf le soldat dont le caisson est rester en fonctionnement. Le vaisseaux ressort du warp, empruntant une perturbation provoquer par une bataille spatiale assez importante, l'explosion de plusieurs moteurs warp et générateur de champ de geller ayant pas mal perturber le warp. Le soldat ce réveille alors grâce au quelques systèmes plus ou moins fonctionnelle. Il ce retrouvent alors prisonnier d'une escouade de troupes de choc envoyer en reconnaissance dans le vaisseaux.


Des images tournoyaient en silence dans son sommeil lourd et chimique:
Celles d'un hall d'embarquement caverneux plongé dans les ténèbres, où des collisions et des explosions étouffées éclairaient furtivement un récif de débris de toutes tailles suspendus dans le vide. Baigné par la lumière rouge des éclairages d'urgence, son regard vide observait les cadavres de machines éventrées défiler devant lui, frôlant son habitacle dans un grondement de fonds marins...

Un bruit le réveilla, puis s'échappa aussitôt de sa mémoire.
Sa gorge poisseuse émit un croassement pour amener davantage d'oxygène dans ses poumons endoloris. Combien de temps était-il resté inconscient? Le monde avait cessé de bouger, et sa respiration devint plus régulière.
Essuyant la buée sur l'étroit hublot à quelques cm de son visage, il se contorsionna pour apercevoir son nouvel environnement. Ses yeux explorèrent lentement les recoins d'une salle mal éclairée, notèrent le souffle d'une prise d'air, puis revinrent sur ce qu'il avait pris tout d'abord pour une tâche carbonisée au sol.. même immobile, l'ombre d'une silhouette s'y découpait distinctement.

Sa main se referma prudemment sur la poignée d'ouverture...

…..le caisson de cryo-sommeil s'ouvrit, laissant s'échapper une brume opaque.
L'esprit troubler, et assaillie par un terrible mal de crâne, la silhouette humaine sortie, et tombât a genou. Il arracha alors son respirateur, et vomit abondamment sur le sol métallique du hall d'embarquement.
« Ou suis-je ? »
Ce souvenant des consignes des prêtres de la machines assigné a son régiment, il entreprit de ce rappeler de son nom, son régiment, son origine.
« Soldat Higaao Mitsu, 8e régiments de lancier-samou de Terra. Rattacher a la 915th flottes Expéditionnaire, au coté de la 5e légion, les Whites Scars. »
Respectant les consigne de réveil, il entreprit de s'assurer de son intégrité physique, et de celle de son équipement. Pas de blessure, ni de douleur. Son armure lourde est bien harnacher, et sa naginata intact, ainsi que la carabine laser intégrer au manche. Son sabre est la aussi, symbole fièrement porter, prouvant a tous son statut de vétéran de la grande croisade.

Une fois les vérification faite, il entreprit d'observer son environnement. Aucune trace des ses frères d'armes, ni de l'ombre qu'il avait distinguer, et qu'il avais pris pour un des membres d'équipage charger de s'assurer du bon réveil des soldat endormie. Il fut quelque pas en dehors de la ligne de caisson. La poussière et la saleté recouvrait l'immense hall.
« Impossible, une partie de l'équipage ne dormais pas durant le saut warp, afin de s'assurer la maintenance et l'entretiens. Mais que ce passe t-il ici ? » pensât alors Higaao, serrant de plus en plus son arme, rendue nerveux pas la situation. Et les flash de lumière passant a travers les grande baie vitrer et blindé ne le rassurait pas beaucoup plus. Si la flottes était engager en plein combat, ou était le reste de l'équipage, sur le pied de guerre ?

Il vit alors de nouveau l'ombre, mais elle n'était pas seul. Aveugler par le faisceaux de leur lampe visiblement porter au casque, Higaao portât sa main devant ces yeux, mais désenchanté de l'autre la sécurité de la carabine.

« Pas un geste , ou nous ouvrons le feux ! » La voie était autoritaire, malgré la déformation causez par le casque que l'homme portait. « Qui êtes vous, et que faite vous ici ? »

Higaao n’eus d'autre choix que coopérer, ne sachant toujours pas ce qu'il ce passait ici.

« Soldat Higaao Mitsu, 8e régiment de lancier-samou de Terra, 915e flotte expéditionnaire »

Retrouvant l'usage de ces yeux, il vie que les ombre semblait ce consulter du regard.
« Ils doivent sûrement communiquer par radio . Mais que font t-il ici ? Je n'ai jamais vue d'armure de ce genre, et leur insigne ne me disent rien »
Ces interlocuteur portait des armure de plaque blindé, recouvrant une combinaison sombre. Dans leur dos ce trouvait un lourd paquetage, visiblement doter d'une sorte de système de propulsion.
«
« Vous allez lâcher vos armes, et nous suivre. Le commandement veux vous voir. »

Higaao refusa d'abord de lâchez ces armes, mais voyant que plusieurs fusil était pointé vers sa tête, il entreprit alors de posez respectueusement ces armes au sol, et ce sentit alors plus vulnérable que jamais. Même ces compétence de combat a mains nue ne pourrais l'aidez a vaincre une dizaine d'ennemie armée.

Alors qu'il suivit le groupe, il vit a travers les vitres d'un caisson proche, en partie recouvertes de poussières, une silhouette. Il reconnue le lieutenant de sont peloton. Le corps étaient décomposer, les os presque dénuder, le tous entourer de sont armure.
Dieter Hervolt

Dieter Hervolt
Space Marine
Space Marine

Messages : 312
Age : 27
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum