Yarrick: The Pyres of Armageddon de David Annandale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Yarrick: The Pyres of Armageddon de David Annandale

Message par Nico. le Sam 16 Mai 2015 - 11:23

En Mai 2015 sort Yarrick: The Pyres of Armageddon de David Annandale. Deuxième tome de la série sur cet emblématique personnage.


Présentation:



==> YARRICK: THE PYRES OF ARMAGEDDON Hardback

Commissar Sebastian Yarrick returns to action to defend the world of Armageddon. When the largest ork horde seen for centuries hits the hive world, the Imperial forces are faced with an overwhelming attack. As battle rages across the planet, Yarrick and his allies lead the defence, striking at the orks in a series of daring assaults. Even if it means incurring the wrath of Armageddon’s corrupt Overlord, Commissar Yarrick will not let Armageddon fall.

Le Commissaire Sebastian Yarrick retourne à l'action pour défendre le monde d'Armageddon. Lorsque la plus grande horde d'orks vue depuis des siècles frappe le monde ruche, les forces impériales sont confrontées à une écrasante attaque. Alors que la bataille fait rage à travers la planète, Yarrick et ses alliés mènent la défense, frappant les orks dans une série d'attaques audacieuses. Même si cela signifie encourir la colère de l'Overlord corrompu d'Armageddon, le Commissaire Yarrick ne laissera pas Armageddon tomber.

320 pages • Mai 2015 • ISBN 9781849709118 • Illustration par Phroilan Gardner




Artwork:


logo2



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6574
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yarrick: The Pyres of Armageddon de David Annandale

Message par Nico. le Lun 25 Mai 2015 - 23:11

! TRANSLATOR HERE !

       

Voici ma review du dernier Yarrick, j'ai eu du mal à le noter.

- Scénario et mise en scène : 4/5

Il y a un grand bond chronologique entre le premier tome et celui ci, dans Imperial Creed Yarrick débutait son travail de commissaire, là cela fait plus d'un siècle qu'il est en poste. Nous ne retrouvons donc pas les personnages du régiment du premier tome, désormais Yarrick est l'officier politique du 252ème régiment de la Légion d'Acier. Il y a un lien rapide avec une précédente histoire courte. Parue après le premier tome et montrant l'affectation de Yarrick à ce régiment, il avait alors sous ses ordres une sergent Brenken... désormais Colonel du régiment depuis 70 ans. C'est terminé l'époque du jeune commissaire, désormais Yarrick est vieux, bien qu'entretenu grâce aux juvenats, il se sent en fin de carrière.

On retrouve tout de même deux autres personnages dans ce tome. Seroff, l'autre apprenti commissaire d'Imperial Creed, désormais Seigneur Commissaire. Et Setheno, la soeur de bataille devenue une canoness errante, son ordre ayant été détruit.

Seroff était sympathique et drôle dans le premier livre, mais après le dénouement de celui ci son état d'esprit a totalement changé: il déteste Yarrick. Il est un bon commissaire mais surtout un politicien, il use de ce pouvoir pour éloigner Yarrick du pouvoir décisionnel et pour le punir régulièrement. Pour lui, Yarrick n'a aucune conception de la loyauté, il a trahit leur formateur Rasp (premier tome) et mérite la pire humiliation et une mort déshonorante. Sa haine envers Yarrick lui fait prendre des décisions déraisonnées.

Pour assouvir sa vengeance il s'allie avec le gouverneur von Strab afin de muter Yarrick comme formateur dans une cité Ruche d'Armageddon. Sauf que des indices d'une menace Orks arrivent... mais von Strab est un incompétent qui ne prend pas ça au sérieux. En revanche, il est très bon en rhétorique et politique, il contrôle Armageddon fermement et ne permet pas à Yarrick de préparer une défense efficace.

L'invasion démarre, Armageddon n'est pas prêt, Yarrick va devoir lutter avec ce qu'il peut pour tenter de sauver ce monde.

Le scénario reprend les points de la chronologie de cette deuxième guerre d'Armagaddon que nous connaissons, c'est une version romancée du fluff avec quelques ajouts pour le rendre plus personnel.

L'ajout de Setheno en fait parti et permet de faire un beau duo (bien que trop rare) à la tête des opérations. Yarrick tente de donner du moral aux troupes, Setheno est fataliste, nihiliste, elle ne cache rien et a tendance à plus démoraliser les hommes. Notre commissaire doit se démener pour donner du courage à des hommes qui savent qu'ils vont être sacrifiés face à l'avancée inexorable des peaux vertes.

Comme dans Imperial Creed, Yarrick est un vrai commissaire. Il se démarque de Gaunt ou Cain, il n'hésite pas à faire mourir des innocents pour une victoire sur le long terme. Le sort des citoyens est secondaier a la situation stratégique, ils doivent se battre jusqu'à la dernière goutte sang ou mourir. Ils doivent ça à l'Empereur et l'Imperium pour tout ce qu'ils ont eu avant. Yarrick n'hésitera pas à exécuter des civil n'obéissants pas, pour l'exemple. Ou a laisser mourir toute la population d'une cité dans les plaines désertiques de la planète dans le seul but de ralentir un peu l'envahisseur. Yarrick est un Commissaire Impérial, un vrai. Il est juste mais a un profond respect envers l'Imperium et son rôle d'officier politique, il fait ce qui doit être fait s'il pense que cela permettra de gagner. Cela change un peu des commissaires habituels, héros d'autres publications, qui ont tendance à être un peu plus laxistes (Gaunt exécute que très peu, ses collègues en font de même).

Et en même temps, il n'a de cesse de se poser des questions sur ses actes: a-t-il fait le bon choix ? Devait-il obéir au gouverneur ou faire ce qui lui semblait le plus adapté ? Il cherche à se trouver des raisons, des justifications. Il se dit que même s'il a tord au final, il aura fait ce qu'il pensait être juste le moment venu. C'était déjà le cas dans le précédent tome et c'est réutilisé ici, le héros Sebastian Yarrick que nous, lecteurs, connaissons n'est pas infaillible et toujours sûr de lui. Au contraire, il réfléchit sans cesse à comment il va procéder, à quel est le choix le plus optimal. Et en même temps, il n'hésite pas à jouer cette image naissante de héros d'Armageddon, il l'utilise pour inspirer du courage et la foi: un commissaire doit être un guide. C'est sympathique et rajoute de l'épaisseur au personnage. Yarrick est un meneur né, un personnage de premier ordre et ce livre lui fait honneur, ce n'est que les prémices de sa légende.

Cette analyse du comportement de Yarrick est intéressante, cela donne un personnage bien construit.


Nous n'assistons ici qu'à la moitié de la deuxième guerre d'Armageddon, les Orks envahissent la planète et brûlent la plupart des cités ruches malgré la défense en place. La guerre côté impérial n'est pas évidente à mener, il y a une vraie guerre des chefs, les ordres sont contradictoires, certains suivent von Strab, d'autres Yarrick. La confusion règne, au détriment de la population et de la planète. Yarrick comprend très vite que la menace est atypique, le chef Ork Ghazghkull est très intelligent pour son espèce, un fin tacticien à la tête d'une immense horde.

Je vais spoiler ici la fin du tome pour que vous sachiez où cela se situe dans la chronologie:

Spoiler:
Après avoir perdu plusieurs villes, Yarrick et son régiment se posent dans la Ruche Hadès. Là il décide de lutter jusqu'au bout. Les dernières pages du livres relatent son duel avec un chef Ork, celui lui arrachant le bras. Yarrick triomphe, coupe le bras mécanique de son ennemi ainsi que sa tête et la balance du haut des murailles. Les Orks ont peur et fuient.

Le livre se termine ainsi, la guerre n'est pas terminée, on sait très bien que ça sera pour le prochain tome.

Et c'est là qu'il y a un problème, le livre débute des intrigues qui sont soit en retrait (Seroff est très peu présent), soit non terminées. C'est plutôt frustrant. Autre point énervant, et ce n'est pas la faute de l'auteur mais de la BL, c'est la cover du livre montrant un Yarrick avec son fameux bras mécanique et son oeil modifié. Or, tout le livre Yarrick est en bonne santé, il ne perd son bras que dans les dernières pages et n'a rien à l'oeil. C'est un peu mensonger comme cover, cela utilise l'image du Yarrick que nous connaissons mais ne reflète pas du tout ce qui ce passe dans le livre.

Et même si c'est une série, cela fait bizarre d'avoir un livre (plutôt court, 320 pages) qui se termine brusquement comme ça sans terminer les intrigues.

Dernier point que j'aimerai aborder: les personnages secondaires. A part quelques uns comme Setheno, le colonel Brenken et 3 ou 4 autres, le livre manque de personnages secondaires. Et des consistants encore plus. Un comble pour un livre où les chapitres sont découpés par point de vue des divers personnages. Je ne sais pas, mais j'ai trouvé qu'ils manquaient de profondeur, ou juste de "vrais" personnages secondaires attachants. C'est normal que Yarrick ait le premier rôle, mais les autres font plus figuration qu'autre chose, en plus d'être peu nombreux.


Si je devais résumer, je dirais que sous sa forme classique (respect de la chronologie GW), ce livre arrive quand même à se trouver une identité par le biais du personnage de Yarrick et sa façon très personnelle de prendre son devoir de commissaire.  Malgré les défauts, je mets un bon 4/5 vu que tout s'imbrique bien, que les différents points de vue apportent un plus et que ce Yarrick a lui seul vaut bien des points (quel charisme, quelle volonté d'acier). La mise en scène rattrape les lacunes du scénario (mais j'ai grandement hésité avec 3/5).


- Style et écriture : 4/5

Se lit bien, agréable, fluide. J'ai parcouru le livre rapidement sans soucis. Du bon Annandale.

Le découpage des chapitres par personnages permet d'avoir les points de vues de personnes dont parfois les avis divergent, cela nous donne un aspect global aux situations.

- Intérêt fluff : 3/5

Le livre est principalement basé sur la chronologie connue de cette Guerre, il y a donc peu de nouveautés. Je me permets d'ajouter quelques éléments.

Le personnage de Yarrick permet de bien parler du poste de commissaire. Il est le garant de la foi et de l'ordre, son rôle disciplinaire et politique amené ici. Un commissaire est utile dès l'entrainement des recrues pour leur rappeler leur place et qu'ils aient peur d'une autre personne que leur sergent.

La présente de la soeur Setheno apporte aussi une illustration de la Foi impériale, à un moment elle va recruter des détenus de pénitencier, et sa simple présence et ses paroles leur retourne l'esprit. Ils sont emprunts d'une ferveur absolue et vont se battre jusqu'à la mort pour trouver la Rédemption.

C'est dans ce tome que Yarrick rencontre le sergent Lanneur, un personnage présenté dans la novella Chains of Golgotha, la toute première publication d'Annandale sur Yarrick et se déroulant des années plus tard avant la 3ème guerre d'Armageddon. J'avais aimé ce personnages à l'époque, et le retrouver ici est sympathique.

- Appréciation personnelle : 3/5

Entre la fin abrupte, les personnages secondaires sous exploités et le fait que le livre soit une succession de combats (la guerre débute au chapitre 2), j'ai moins apprécié le scénario de ce livre que son prédécesseur. Heureusement il reste des passages politiques, ce qui faisait selon moi la force d'Imperial Creed, mais des pages et des pages de combats ne me passionnent pas. C'est un avis purement personnel, je sais que sur internet certains n'avaient pas aimé Imperial Creed pour son manque de batailles, que c'est 40K donc on veut de la baston, etc. Mais ce n'est pas ce que j'apprécie le plus dans un livre, je préfère les relations entre des personnages bien construits et des intrigues développées. On va me rétorquer que la première guerre d'Armageddon est un énorme conflit, devant être illustré par plein de combats... oui mais ça peut être fait autrement (et ce n'est pas ce que je préfère dans les publications BL).

Je pense que les avis négatifs (voir haineux) du premier tome des forums du web ont poussé la BL à changer de direction (et de look ... ce livre ne ressemble pas du tout aux deux premiers dans ma bibliothèque, c'est moche). Les gens n'avaient pas apprécié de voir un Yarrick hors Armageddon et jeune, ils voulaient la grosse guerre et le personnage que l'on connait déjà. Je ne suis pas de leur avis, j'aurai aimé plus de tomes avant d'arriver à cette guerre, pour voir la construction de ce héros et pas un ellipse de 150 ans entre les deux livres.

A mon grand regret, j'avais adoré le premier livre et là je l'ai trouvé sympathique mais pas plus. Grande déception pour moi, j'avais de grands espoirs (surement trop) sur cette série et là je dois dire que je suis un peu refroidi par ce changement de cap et de look.

J'ai tout de même apprécié ce livre, il est agréable à lire et le personnage de Yarrick est bien développé (notamment ses doutes). Mais je l'ai trouvé dans son ensemble un peu trop convenu, trop classique (en même temps, comment faire original si on doit suivre une chronologie bien définie de ce conflit, cela limite les possibilités pour l'auteur). Cela reste néanmoins un bon livre à parcourir.



Total : 14/20



------------------------------------------------------------



Je vais pour une fois ajouter des élément hors critique, je viens de relire l'interview que j'avais faite avec David Annandale en Mai 2014 et voici des éléments troublants:

8 ) Allez vous tenir le rythme d'un Yarrick par an ?

Oui, cela va être une longue série à sortie annuelle. Mais il ne va pas se limiter à des romans, il y aura d'autres novellas lui permettant de faire des sauts dans le temps. Les romans vont se suivre chronologiquement, alors que les novellas pourront l'amener à écrire sur d'autres périodes avec un Yarrick vieux comme dans Chains of Golgotha.

Cet été il va écrire la suite d'Imperial Creed, il précise que les trois premiers romans de cette série sont en fait une trilogie de présentation, ils vont être très liés. On va donc y retrouver certains personnages du premier roman, et suivre leur évolution. La jeune sœur Setheno sera un personnage récurrent. Yarrick va devoir affronter les répercussions de ses actes au fil de ces trois premiers livres, son apprentissage sera rude. Et il y a un troisième grand personnage que l'on retrouvera (-je ne sais pas lequel-).

9) La Légion d'Acier / Steel Legion n'arrive qu'à la toute fin d'Imperial Creed, Yarrick était alors service d'un autre régiment, et pourtant dans la courte histoire A Plague of Saints (sortie en même temps) il est le commissaire du 252ème d'Armageddon. Va-t-on avoir une explication sur son arrivée au sein de la Légion d'Acier ?

Oui c'est prévu, c'est juste que Plague of Saints a été écrit avant la publication d'Imperial Creed alors il ne pouvait pas spoiler la fin. Le régiment impérial du premier livre est quasi décimé à la fin, il lui faut du temps pour se reconstruire. Yarrick va alors aller au service de la Légion d'Acier "par intérim" le temps que son régiment initial se remette en marche. Puis au fil des livres nous saurons comment il deviendra le commissaire à temps plein de ce régiment d'Armageddon.

3 tomes d'introduction très liés ? Non là on a "150 ans plus tard, avec un autre régiment et d'autres personnages".

Montrer progressivement comment il arrive à la tête d'un régiment d'Armageddon ? Ouais, en 2 lignes au début du livre, sans raison valable ni d'informations sur ce qu'est devenu son ancien régiment.

Des novellas pour faire des bons dans le temps comme Chains of Golgotha ? Non à la place on va directement dans le "futur" avec les romans, au diable la jeunesse de Yarrick les gens veulent du combat avec un bras mécanique et un oeil laser.


J'ai comme l'impression que la BL a revue son intention sur cette série. Réduction des tomes, directement aller sur Armageddon avec le vieux Yarrick. Je pense que les critiques des forums du net y sont pour quelque chose, les gens ne voyaient pas l'intérêt d'une série sur un Yarrick pas Héros d'Armageddon (... je suis d'un tout autre avis). La BL a dû se dire que c'était plus rentable (et plus court) de virer l'ascension du commissaire pour foutre la 2ème guerre d'Armageddon en 2 tomes (celui ci et le prochain), puis quelques histoires courtes + novellas. Et peut être la 3ème. Un vrai gâchis. La série avait de l'ambition, j'avais beaucoup d'espoirs. Il semblerait qu'il n'en sera rien (extrapolation personnelle). Cela explique à mon avis le changement drastique de look des livres: avant c'était sobre, classe, là on a un GROS YARRICK SUR FOND ROUGE avec un aquilla ultra classique au dos du livre, pour bien que ça se voit dans les étalages des boutiques. En regardant on a l'impression que c'est une toute autre série. Elle a été sabordée.


Raaa, je n'aime pas du tout du tout. C'est du gâchis complet même s'il est fort probable pour que je sois le seul à râler (vu que j'avais adoré le premier tome, et les autres non), je suis très très déçu. Je ne pense pas que ça soit la faute de l'auteur, il avait l'air très enjoué à l'idée d'écrire cette série et ces livres sur la jeunesse du commissaire. Bref, on verra le prochain tome...



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6574
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yarrick: The Pyres of Armageddon de David Annandale

Message par Emperor le Mar 26 Mai 2015 - 11:15


...Je pense que les critiques des forums du net y sont pour quelque chose...

Je pense plutôt que les chiffres de vente ont parlé. Leur manque de respect des lecteurs est de plus en plus décomplexé... Mais comme quoi, leurs annonces et infos éditoriales distillées dans les Weekender sont vraiment du flanc (ce n'est pas la première fois qu'ils changent comme ça).

Après, ils ont peut-être jugé un peu tardivement que leur personnage pré-Armageddon allait faire doublon avec tous les autres commissaires présents au travers des autres romans (même s'il a une logique, un mode de pensée et des considérations différentes des autres, c'est assez léger pour se démarquer), et qu'il fallait un "vrai" Yarrick en fin de carrière pour se différencier réellement du reste, et plaire aux fanboys qui veulent de la pince énergétique et de l'occulo-ultralaser.

En tout cas, je n'avais déjà pas très envie de lire la suite, mais là t'as carrément éclairé mes derniers doutes, ça sera niet. Si même toi ne met "qu'un" 14...

Merci pour la critique, donc. Wink





Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 3699

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yarrick: The Pyres of Armageddon de David Annandale

Message par Nico. le Mar 26 Mai 2015 - 13:49

Si même toi ne met "qu'un" 14...

Comme je l'ai dit au début, j'ai eu du mal à le noter.

Au départ, j'avais noté moins mais je n'étais pas satisfait de ma critique. Je l'ai laissé de côté quelques heures pour y revenir "à froid". Je me suis rendu compte que je pénalisais le livre non pas pour ce qu'il est mais pour ce que j'aurai aimé qu'il soit (et par extrapolation: la série). Je n'ai pas trouvé ça juste, alors j'ai édité et modifié l'agencement (avec ma "gueulante" en hors critique pour bien différencier).

Le livre en lui même, si tu le prends comme ça hors contexte, il reste cool avec un bon personnage principal, c'est bien écrit et se lit bien. D'où mon 14. Et encore, même le lendemain j'ai encore des doutes sur si j'ai surnoté ou non. J'ai du mal à dissocier le contenu du livre de ce que j'attendais.

Après, ils ont peut-être jugé un peu tardivement que leur personnage pré-Armageddon allait faire doublon avec tous les autres commissaires présents au travers des autres romans (même s'il a une logique, un mode de pensée et des considérations différentes des autres, c'est assez léger pour se démarquer)

Justement je ne trouve pas, c'est bien d'avoir enfin un VRAI commissaire en héros. Vu que chez la BL, les commissaires sont soit des gros connards méchants en personnages secondaires, soit des personnages principaux donc cool et sympathiques. Or là, on a un mec qui exécute sans remord et laisse mourir des villes entières pour le bien de l'Imperium. Cela change vraiment des commissaires de la série Gaunt, de Cain ou des quelques autres héros de livres.

Il y avait moyen d'avoir un série sur un vrai commissaire, la personnalité et la charisme de Yarrick lui permet de se démarquer des autres publications. Sans avoir besoin d'un oeil bionique et d'un bras métallique.

Mais comme quoi, leurs annonces et infos éditoriales distillées dans les Weekender sont vraiment du flanc (ce n'est pas la première fois qu'ils changent comme ça).

Hélas, et je pense que les premiers touchés par ça sont les auteurs qui voient leur ambitions restreintes.

On attend toujours la série de Phil Kelly sur les Tau et le Commandeur Farsight annoncé pour "bientôt"... en Avril 2014. Depuis, plus de nouvelles.

Tout comme la série Black Templars de Guy Haley qui devait arriver "early 2015" et plus de news depuis, à mon avis ça sortira avec le codex BT cet été ou à la rentrée.

Le Elfdoom annoncé à la fin de Master of Dragons et que Nick Kyme m'avait dit en Mai 2014 qu'il allait l'écrire... pour qu'en fait il soit remplacé par The Curse of the Phoenix Crown de CL Werner.

Ou le Bloodragon annoncé à la fin de Master of Death et... annulé.

Il y a d'autres cas comme ça, malheureusement. Avec leur politique ils dégoûtent les fans, même moi je commence à me détacher un peu de la BL (je lis moins de nouveautés).



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6574
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yarrick: The Pyres of Armageddon de David Annandale

Message par - Ghost of Arkio - le Mar 26 Mai 2015 - 22:07

Il y a le fan service qui fait retour sur investissement, et il y a celui qui n'en fait pas.
Un bon roman qui ne surfe pas sur les attentes du fan service du plus grand nombre ne pourra pas être vendu à perte par GW. Peu de maison d'édition feraient ça.

On attend pas un nouveau Gaunt qui fasse 6 romans avant d'arriver sur armageddon= personne n'est capable de remplacer les Gaunt ni Abnett. On le sait, BL le sait, et sans doute les ventes le savent aussi maintenant (surtout avec le prix de lancement des bouquins'; les gaunt était une série populaire grâce aussi à son format et son prix poche). Ce qui se vend + est fan service, c'est du Armageddon y a pas photo.

Tu donnes ton point de vue lecteur de SF, mais on est sur du roman goodie obligé de suivre les ventes de figs et de codex; c'est pas de la SF normale, BL.

Bon, moi j'attendais aussi un "armageddon" plus dans le ton du Hellsreach d'ADB; avec cette capacité à jongler entre des persos astartes et humains aussi personnalisé que servant à incarner le fluff; mais c'est devenu une denrée rare.

J'attend surtout le traitement des Blood Angels, puisqu'elle est centrale dans la 1ère invasion.
Smile

Le monde que l'on souhaite est celui que l'on consomme; donc j'attendrais Dante rire1

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9534

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yarrick: The Pyres of Armageddon de David Annandale

Message par Nico. le Mer 27 Mai 2015 - 1:09

Je n'attendais pas 6 tomes pour arriver sur Arma, mais au moins 2 tomes (ou 3 comme sugéré par Annandale) pour installer les personnages et faire la transition. Pas un Yarrick qui débute puis hop 150 ans plus tard le vieux Yarrick. Y'a comme un manque, ça fait très bizarre.


Je sais que le fan service a son rôle, et je sais que je dois être un des seuls à ne pas avoir attendu Armageddon. Mais bon, chacun ses envies du moment que le livre final est bon et bien amené. Or là, ce n'est pas le cas, y'a des soucis de continuité pour la série (est-ce encore une série ? La changement de look me fait penser que non) et cela se ressent dans le livre lui même. Il pêche sur certains points (personnages secondaires, chronologie stricte, fin abrupte de merde...).

Ce qui m'énerve c'est que je sais que je note à la cool, je ne suis pas très exigeant en matière de BL et j'ai tendance à pardonner facilement. Mais là, pour ce livre, je ne sais pas y'a un truc qui m'a énervé et je n'arrive pas à m'en débarrasser. Je ne suis toujours pas satisfait de ma critique.

Bref, c'est ma grande désillusion du moment. Vous ne m'avez pas vu pester pendant la lecture. Razz


J'ai hâte de voir vos retours sur la VF... en 2016. Saleté de décalage, à chaque fois je me sens ultra seul ici et je n'ai personne avec qui débattre. Quand ils arrivent en VF et que vous échangez dessus, pour moi c'est vieux et j'ai oublié les 3/4. Sad



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6574
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yarrick: The Pyres of Armageddon de David Annandale

Message par PetitPierre le Mer 27 Mai 2015 - 7:39

Nico. a écrit:
J'ai hâte de voir vos retours sur la VF... en 2016. Saleté de décalage, à chaque fois je me sens ultra seul ici et je n'ai personne avec qui débattre. Quand ils arrivent en VF et que vous échangez dessus, pour moi c'est vieux et j'ai oublié les 3/4. Sad

Et nous alors !!! Tu n'imagines pas comment tu nous mets l'envi en plein crane avec toutes tes lectures en avances. Hun ? on fait comment nous quand tu nous balance des review de super tome, de novelas, d'audio, ...

En attendant, moi qui aime bien Armageddon, j'ai lu tes critiques avec attention. Et sache que je serais parmi ceux qui feront un retour de la VF !!! J'ai été tellement déçu par "la croisade d’Armageddon" que la j’espère en avoir pour mon compte.

En tout cas, merci bien pour tes retours, et garde le cap !!! Razz


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- la Forge Tranquille, c'est sur ma page pour voir MON TRAVAIL
- Ou une compile DANS CE PDF

PetitPierre
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1656
Age : 32
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yarrick: The Pyres of Armageddon de David Annandale

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:19


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum