La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN :

42% 42% 
[ 5 ]
25% 25% 
[ 3 ]
25% 25% 
[ 3 ]
8% 8% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 12

La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par Nico. le Dim 31 Mai 2015 - 20:23

En Juin 2015 sort le premier tome de la série Black Légion d'Aaron Dembski Bowden.



==> LA GRIFFE D'HORUS Hardback

Lorsqu'Horus tomba, ses fils chutèrent avec lui. Une légion brisée, divisée par les rivalités et traquée par ses alliés d'hier, ceux qui se nommèrent un jour les "Luna Wolves"sont à présent éparpillés à travers le royaume torturé de l'Oeil de la Terreur. Et à propos d'Abaddon, le premier et le plus grand parmi ceux qui suivirent la bannière du Maître de Guerre, aucune nouvelle n'a été entendue depuis des années. Mais lorsque le corps d'Horus est enlevé de sa tombe, une confédération de légionnaires part à la recherche de l'ancien Premier capitaine, pour le convaincre de prendre sa destiné en main et de continuer la guerre commencé jadis par Horus.

Juin 2015 • 416 pages • ISBN 9781780301839 • Illustration par Raymond Swanland





logo2mcneill


--------------------------------------------------


Pour informations, ma critique VO de l'époque:

Spoiler:
- Scénario et mise en scène : 4/5

L'hérésie est terminée, les renégats sont repoussés et isolés dans l'Oeil de la Terreur, ils s'y affrontent sans cesse, ils sont déchirés, il n'y a plus de leader pour les unir, les Primarques vivants sont désormais des pions des Dieux du Chaos et totalement désintéressés de leurs fils, des warband se créent et se multiplient. Cet état est connu sous la nom de Legion Wars.

La vie dans l'Oeil n'est pas aisée. La survie passe pas des alliances entre membres des diverses légions et le lot de trahisons que cela apporte.

C'est dans un tel contexte que Iskandar Khayon, un ancien Thousand Son, doit évoluer. Il ne croit plus aux Légions, il a quitté la sienne, et s'allie avec un Sons of Horus: Falkus Kibre, le commandant des Justaerin.

Celui ci lui apprend que le bastion nommé Lupercalios a chuté. Le Monument, lieu où corps Horus reposait, a été pillé. Les restes d'Horus sont emportés par les Emperor's Children pour être cloné. Cela fait peur, ce clone serait alors le seul primarque encore mortel, il gagnerait les Legion Wars et menacerait alors l'Imperium. Mais ne serait pas le même, ce ne serait pas Horus mais une invention des Emperor's Children, un danger pour tous les autres renégats. Pour empêcher cela, Kibre et Khayon décident d'attaquer la citadelle des EC, Canticle city, mais pour ça ils ont besoin de quelque chose de spécial: le vaisseau Vengeful Spirit, perdu depuis bien longtemps, beaucoup de bandes s'étant perdues en essayant de le retrouver...

Pour ce faire une équipe va se former: le Son of Horus, le Thousand Son et son ancien maître, un World Eater, un Emperor's Children, un Word Bearer va les guider, une Démon alliée à Khayon et même une Eldar Noir.

Spoiler:
Pour infos, le Démon est dans le corps d'un Loup de Fenris ayant failli tuer Khalon.

L'Eldar Noir est une sorcière recherchée par sa race, elle se cache alors dans l'Oeil (lieu très évité par les Eldar vu la présence des Dieux du Chaos, surtout Slaanesh le fléau de leur race) et s'allie à Khayon.

Oh et il y a un truc particulier avec elle... attention spoiler de presque fin de livre (oui je mets une sous section spoil dans un spoiler).

Spoiler:
Elle est morte, mais Khayon utilise sa magie pour faire circuler son sang et la faire "vivre", il a effacé sa mémoire du moment où elle se fait tuer devant lui. Personne ne connait son sort, sauf Khayon, le Démon et Abaddon.

C'est une idée de malade non ? Cela ma très agréablement surpris, c'est fou comme idée. En plus cela va surement avoir une rôle dans la série, il cherche à tout prix à ne pas perdre le contrôle de son pouvoir sur elle (sinon elle meurt) ni à faire en sorte qu'elle se rende compte qu'elle est morte... sinon elle mourra (prise de conscience ferait perdre le sort).

Voici les bases de l'intrigue, le but du livre, mais beaucoup de choses vont se passer au fil des pages.

Notre équipe de choc n'est pas totalement unie, il y a peu de confiance, ils ne s'aiment pas trop.

Spoiler:
Khayon a même utilisé sa magie pour contrôler le EC, il lui a enlevé toute sensation (colère, envie, plaisir) et l'empêche de se rebeller...

Tout va n'être que survie, alliances et trahisons. Khayon est idéaliste par rapport à ses pairs, il a compris que le clivage entre Légions est inutile et qu'il faut sortir de se carcan pour évoluer. Ce personnage est très intéressant, il est très puissant et le leader de ce groupe, mais souffre intérieurement de certains échecs. L'Eldar voit juste et le met face à ses tourments, notre héros ne sait pas où se situer, il est perdu, seul, meurtri. Il a tenté de stopper Ahriman et son fameux sort le Rubric. Mais il a échoué et éprouve constamment des remords envers ses anciens frères, les rubricae. Deux d'entre eux sont d'ailleurs mis en avant, ils ont quelques réminiscence de leurs âmes passé peuvent un peu communiquer. Ils sont très touchants et certains moments héroïques leurs font honneur. Aaron a réussit à donner vie à des êtres sans vie, ils ne sont pas juste des pantins comme bien souvent, on s'attache à eux.


La mise en scène de l'histoire est intéressante également, Khayon est en fait le narrateur. Au début il y a une introduction en 999 M.41 où il raconte s'être rendu à l'Imperium et raconte aux Inquisiteurs l'origine de la Black Legion. Cela permet à nous lecteur d'avoir une "excuse" pour qu'il narre la série. Ce système narratif, à la première personne, est intéressant parce que régulièrement Khayon va ajouter un avis lors du récit ou rétrospectives sur les événements. Cela apporte de la crédibilité et du corps au récit.

Autres points à noter, l'atmosphère, l'environnement est vraiment chaotique. On est plongé dans cet Oeil de la Terreur et les luttes intestines entre les renégats. On croise certains lieux et personnages dont je suis sûr que leur rôle sera développé dans d'autres récits. C'est une série sur le long terme, ça ce sent et ce premier tome prend son temps pour s'installer.


Petites reproches tout de même, certains moments, certaines péripéties du livre ne sont peut être pas indispensables, ils ont eu tendance à réduire mon entrain. Et puis je sais pas, mais il manque peut être un peu de folie, de côté épique transcendant l'histoire. Mais c'est pas grave du tout, cela reste un très bon livre.

Il y a aussi le simple fait, connu à l'avance, que le livre se concentre beaucoup sur ce groupe mais très peu sur Abaddon. Installation de la série oblige, cela pourra peut être en rebuter certains. Le Warmaster n'arrive que dans le Chapitre 13... mais dès qu'il est là, il claque.

- Style et écriture : 5/5

Rien à dire, du ADB parfait comme souvent. Très agréable à lire, bien construit, avec de la profondeur et même certains moments originaux très intéressants.

On vit vraiment une incursion dans l'oeil warp et les domaines chaotiques.

- Intérêt fluff : 4/5

Pas mal de choses, je ne vais pas tout dire pour que vous puissiez le découvrir.

Après l'Horus Heresy, l'Imperium est basé sur ignorance, on essai d'enlever toute traces de cette guerre et du Scouring d'après (traque des Légions et Primarques). On cherche à effacer la trace des Légions traîtresses, les membres de l'Imperium ne doivent pas connaitre leur existence.

La Legion Wars fait rage dans l'oeil, les Neuf Légions se déchirent. Il n'y a aucune confiance envers les Sons of Horus, à l'origine de leur malheur, l'ancienne première légion est proche de l'extinction. Les renégats sont regroupés en bandes, ils renient plus ou moins leurs légions d'origine (sauf les Word Bearers, très peu le font). Ils sont tous d'accord pour avoir une haine contre les Sons of Horus, ayant abandonnés Terra après la mort d'Horus. Mais personne n'aime non plus les Emperor's Children accusés d'avoir satisfaits leurs propres désires en massacrant la population sur terra au lieu d'aider au siège, ils étaient déjà perdus dans leur folie.

Venons maintenant à Abaddon, le mec sur le cover, véritable héros de la série.

Lorsqu'on retrouve Abaddon, il semble n'être que l'ombre de lui même, loin de sa gloire mais tout ceci est une facette. Il est doté d'une grande lucidité, pour lui les légions  sont ruinés et la Legion Wars est futile et sans fin. Il a une réelle passion et ambition, il veut récupérer l'Imperium.

En effet, selon lui l'Imperium leur revient de droit, ils l'ont forgé et doivent se battre pour le futur de l'humanité et non pas juste le trône comme Horus voulait. Il était manipulé par les dieux, eux non.

Il redonne un espoir à ces Légionnaires brisés, il leur promet une fraternité qu'ils n'ont plus. Il minimise les tensions entre membres des différentes Légions, au contraire met en exergue les points communs, les liens fraternité et la cohésion. Ils se battent parce qu'ils ont quelque chose qui en vaut la peine, pas pour faire plaisir dieux. C'est la force de la Black Légion, il regroupe ensemble des guerriers désabusés et leur apporte ce qu'ils veulent: une cohésion et un but => la conquête empire de l'oeil puis de l'Imperium.

Cette présentation du crédo de la Black Legion est très intéressante. Moi qui ne suis pas fan des Space Marines du Chaos et ne connais pas plus que ça la Black Legion, ce livre m'a presque convaincu à leur idéal.

La bataille finale de Canticle City est la dernière bataille où les guerriers portent les couleurs de leurs Légions, ensuite ils prendront le noir et or.

Spoiler:
Et d'ailleurs, juste pour vous donner envie. Fabius Bile, des Emperor's Children clone Horus. A la fin du livre, Horus Lupercal est là, ainsi que des bébés des autres Primarques, et il y a un duel Horus vs Abaddon...

Il y a d'autres choses, mais je ne vais pas tout vous dire, lisez le livre.

- Appréciation personnelle : 4/5

J'ai grandement aimé ce livre, vous pouvez vous en douter. Même si je trouve qu'il manque quelque chose, un petit plus, quelque chose qui captive et rend le livre vraiment excellent. Cela ne retire rien à la qualité générale du livre.

J'ai beaucoup écrit, je recommande ce livre à tous ceux qui veulent lire du 40k, qui veulent connaître la suite de l'Hérésie, ceux qui aiment le Chaos et ceux qui aiment Abaddon.

Les suites s'annoncent très prometteuses...

Dans la conclusion, on a des infos sur ce que vont faire Abaddon et ses acolytes: sujet des autres romans.

Spoiler:
La fin de la Legion Wars, l'unification de la plupart des Légions sous sa bannière, le fait que chaque Primarque renégat s'allie avec Abaddon (certains plus ou moins volontairement, Magnus devra être battu et mené à genoux devant le Warmaster par son propre fils Khayon). Mais surtout, un teaser sur ce qui sera surement le prochain tome ou celui d'après: la 1ère croisade et le duel Abaddon vs Sigismun des Black Templars qui l'attendait devant l'Oeil de la Terreur. Cela s'annonce grandiose !


Total : 17/20


Dernière édition par Nico. le Lun 22 Juin 2015 - 21:39, édité 1 fois


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8317
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par - Talos - le Dim 31 Mai 2015 - 22:08

Rien que la note finale de ta critique ne laisse aucun doute quant à la qualité de cet opus. Je sens que je vais très vite craquer Very Happy


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion : Leviathan
Mes reportages et maquettes historiques, c'est par là : Voile Noire



"Mourrez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


     
avatar

- Talos -
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1890
Age : 28
Localisation : Covenant of Blood

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par Vlad le Dim 31 Mai 2015 - 22:13

L'un des titres BL que j'attends le plus depuis ta critique Nico. ! Vivement qu'il sorte !


avatar

Vlad
Primarque
Primarque

Messages : 3435
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par Le mal entendu le Mar 2 Juin 2015 - 14:38

Sacrée critique, bravo!

Petite question, chronologiquement ce livre se situe combien de temps après la bataille de Terra? Ca a l air d'introduire les débuts des chaoteux après la fin des HH et je me demande si ça ne serait pas mieux de les finir avant de commencer cette suite.
avatar

Le mal entendu
Scout
Scout

Messages : 137
Age : 32
Localisation : Paris, segmentum solar

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par Kajah Haig'uiye le Mar 2 Juin 2015 - 15:01

Je m'avance peut être,mais en logique ce devrait être la 1ère croisade noire.


ironhands  ''les hommes d'honneur sont appréciés de ceux qui fabriquent des médailles et de ceux qui creusent des trous dans le sol pour les défunts. Le fer ne doit rien à l'honneur.''

K.Stronos
avatar

Kajah Haig'uiye
Space Marine
Space Marine

Messages : 453
Age : 32
Localisation : Segmentum Val de Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par Nico. le Mar 2 Juin 2015 - 15:38

Le mal entendu a écrit:Sacrée critique, bravo!

Petite question, chronologiquement ce livre se situe combien de temps après la bataille de Terra? Ca a l air d'introduire les débuts des chaoteux après la fin des HH et je me demande si ça ne serait pas mieux de les finir avant de commencer cette suite.

Je n'ai plus la date exacte, mais c'est quelques temps après l'HH. Entre la mort d'Horus et la formation de la Black Legion, et la Première Croisade (tome 2 ou 3).


Et tu peux entamer cette série avant de lire la fin de l'HH, qui n'arrivera que dans très très très très longtemps.



J'espère que vous allez autant apprécier ce tome que moi, je ne pense pas me tromper vu que les critiques sont unanimement élogieuses sur le net. Ce qui est rare. Smile


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8317
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par Konrad Curze le Mar 2 Juin 2015 - 19:37

y'a t'il beaucoup de personnages secondaires ? fluff ?
ou est-ce centré sur Iskandar et sont escouades ?



La mort hante les ténèbres, et elle connaît votre nom ! Je suis Night Haunter.
Non, ne t'envole pas, petit corbeau. Reste. Nous n'en avons pas terminé, toi et moi.( Konrad à Corax)
Vous êtes tellement plus que simplement abjects. (Konrad à Lorgar)
avatar

Konrad Curze
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 676
Age : 30
Localisation : oeil de la terreur caché

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par asterion molocs le Mar 2 Juin 2015 - 22:27

Enfin avoir une vision en profondeur de l'après heresy au sein des légions renégats ! Abbadon un des personnages les plus intéressants de cet univers a mon avis
avatar

asterion molocs
Space Marine
Space Marine

Messages : 228
Age : 36
Localisation : seine et marne 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par PetitPierre le Ven 5 Juin 2015 - 14:21

Je n'ai pas trop lu vos critiques, pour ne pas me spoiler.
Mais juste une question, ce tome ci ne spoil t'il pas des passages de l'HH dans son ensemble ?

je me tate à l'acheter mais j'ai pas envi de trop me griller les tomes que je n'ai pas lu.


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Pierre Forge Tranquille, c'est sur ma page FB pour voir MON TRAVAIL
- Ou sur le Web chez Pierre Forge Tranquille
avatar

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2366
Age : 34
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par BlooDrunk le Ven 5 Juin 2015 - 15:45

PetitPierre a écrit:ce tome ci ne spoil t'il pas des passages de l'HH dans son ensemble ?
MEGA SPOILER DE LA MORT QUI TUE:

L'Empereur tue Horus et est mortellement blessé, GO dans son super-trône!
Blague à part non, l'HH on connait tous à peu prêt le déroulement donc tu peux être tranquille, là ça se passe après la bataille de Terra.


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8334
Age : 36
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par PetitPierre le Lun 8 Juin 2015 - 7:08

Salaud !!! tu viens de me ruiner la fin avec ton spoile que j'ai lu alors que je ne devais pas ...
Argh ... me voila piégé ... reste plus qu'a brûler tout mes livres ... argh ...

Mais merci de l'info Cool


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Pierre Forge Tranquille, c'est sur ma page FB pour voir MON TRAVAIL
- Ou sur le Web chez Pierre Forge Tranquille
avatar

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2366
Age : 34
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par Anton Narvaez le Sam 20 Juin 2015 - 12:59

Je viens de terminé La Griffe d'Horus.
Petite Review ====>

Scénario et mise en scène: 3/5
Le héros (et narrateur) de ce bouquin est Khayon le noir. Un Thousand Sons qui a échappé au Rubric d'Ahriman. Il est le capitaine d'un vaisseau de guerre, le Tlaloc (dans lequel on a surtout de l'esclave, du Rubricae et une collection d'automates du Mechanicum) et vend ses services aux plus offrants. Car l'histoire se passe dans l'Oeil de la Terreur, après la chute d'Horus (plusieurs siècles après, mais le temps dans l’œil..... tout ça toussa) et les légions sont pour la plupart explosées en bandes de guerre de plus ou moins grandes importances et se foutent joyeusement sur la gueule.
Voilà, je vous invite à lire la Review de Nico., il est très pointilleux et précis dans sa présentation de texte (je n'ai rien à dire qu'il n'est pas déjà écrit).

Style et écriture : 4/5
La meilleure façon de décrire ce récit est de le comparer aux autres livres d'ADB. La narration se fait comme dans Le Don de l'Empereur, à la première personne. Avec la petite subtilité que le récit est raconté par Khayon à des tierces personnes. Pour le reste on retrouve un petit coté Night Lords dans le traitement des renégats. Ils sont capables d'introspections et de nuances vis à vis du Chaos. D'ailleurs la psychologie de Khayon et ses tirades philosophiques sur le Warp sont plutôt réussis.
Le récit n'est clairement pas fait d'action, il n'y en a que très peu, au début et à la fin du livre. Il est néanmoins passionnant. Je trouve le tout quand même un poil moins bien écrit que la trilogie de Talos et que ses bouquins HH. C'est ADB donc c'est très bon, mais c'est pas le top du top non plus.
Je dirais que par fois le récit est trop étouffé par des réflexions philosophiques un peu lourdes (alors que la plupart du temps ces réflexions donnent corps au récit) et que le texte manque tout de même de surprises. Ces deux petit bémols étant clairement très sévères.

Fluff : 5/5
Génial tout simplement.
Outre le fait qu'on découvre des événements majeurs dans l'histoire des légions, on a également une description très détaillé de la vie dans l'oeil de la terreur (comme je ne l'avais jamais lu, dans un roman BL). Le tout dans une atmosphère très proche de la série NL (les Légionnaires sont clairement à la deche..)

Déjà on apprend (du moins moi) le nom de quelques planètes de l’œil et leur mode de fonctionnement:
-Sortiarus, la fameuse planète des sorciers des Thousand Sons, peuplée de mutants et possédant un anneau un peu particulier.
- Malleus pour les Son of Horus, avec le Mausolée d'Horus nommé le Lupercalios.
On a aussi la Cité Cantique des EC, une planète du Mechanicum, des régions isolées de l’Oeil ou il ne fait pas bon se promener ect..

On a aussi de petites infos disséminer ci et là. Par exemple Abaddon suggère que la 20ème légion est bel et bien dans L'oeil de la Terreur (alors que ce n'est pas vraiment très Fluff GW).
On apprend qu'ils sont (déjà) bien peu à s'intéresser aux Primarques, et que chaque bandes ont des intérêts qui leurs sont propres.
On découvre au moins une facette fascinante de l'Empereur.... mais je ne spoilerai pas.

Et puis évidemment, on a des tonnes d'évènements important qui sont plus ou moins évoqués et détaillés:
-Bataille de Terra
-Bataille de Skalathrax
-Bataille de Lupercalios et la Bataille de la Cité Cantique
-On évoque vaguement la première croisade noire
-Ect....

Bref, le livre entier est bourré de Fluff. Je n'ai pas très envie de dévoiler ce qu'on peut y trouver parceque ça gâcherait un peu votre lecture. Mais je serai surpris si quelqu'un ne trouverai pas son compte dans le bouquin.

Appréciation personnelle : 5/5
Fluffiquement passionnant, histoire bien écrite, personnages charismatiques... tout est bon dans ce bouquin. C'est clairement un must have de la BL.
Pour trouver un défaut, je dirais que ce livre n'est pas vraiment sur la Black Legion mais plutôt sur les événement qui précèdent sa fondation (Khayon lui même le dit).
Et enfin le livre laisse entrevoir des événements qui vont dépoter du steak dans les suites du roman.
Événements dévoiler par Nico. dans un spoiler.
Bref, un excellent livre quasi au niveau de la Trilogie NL (quoi qu'un poil en deçà) qui a le mérite de parler de choses assez peu traité par la BL?

Note finale : 17/20 et ça les vaut largement.
avatar

Anton Narvaez
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 597
Age : 28
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par BlooDrunk le Sam 20 Juin 2015 - 13:24

+1 pour ta review Anton!

Commandé pour ma part, il me tarde de le dévorer.


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8334
Age : 36
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par Nico. le Sam 20 Juin 2015 - 14:31

Merci pour ta critique Anton Narvaez. plusun


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8317
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par Emperor le Mer 1 Juil 2015 - 14:57


999.M41, deux minutes avant minuit.
C'est ainsi qu'ADB nous aguiche, en surfant sur les derniers "rebondissements" de la timeline 40k et le fonctionnement erratique du Trône d'Or et de l'Astronomican. Par la voix de Khayon, un TS qui s'est rendu à l'Inquisition, il nous promet la fin imminente de l'Imperium. En attendant que cela arrive (jamais ?), il décrit le processus qui a conduit à la genèse de la Black Legion.

Je dois dire que ce livre est un étrange mélange entre le tome 1 d'Ahriman et la trilogie NL, avec les défauts du premier et les qualités des seconds. Car s'il est assez tranquille dans sa narration et propose une ambiance similaire à celle d'Ahriman de John french (bien qu'il ne soit pas aussi mou du genou), il reprend aussi pas mal d’éléments vus dans les aventures de Talos, à commencer par les personnages SM qui alignent ici la même psychologie que les NL.

Mais là où le côté renégat fonctionnait très bien pour la légion des NL, ici on y croit moyennement. ADB revisite et développe cette partie du fluff très peu détaillée jusqu'ici, un travail dur et respectable, mais les choix qu'il fait et la manière qu'il a de les aborder sont discutables. Perso, en lisant le livre je n'y croyais pas, j'étais pas dedans, je n'arrivais pas à raccorder ça à l'univers établi.

Le côté Chaos y est édulcoré en ce qui concerne les SM, l'œil de la Terreur ne les transforme pas, même le peu de possédés qu'il y a sont ici super "légers".
Spoiler:
Autre exemple : le Vengeful Spirit, décrit d'une manière extrêmement dégueulasse, crados et suintante dans les vieilles nouvelles, est ici bien propret, tout juste a-t-il quelque visages et membres en cristaux sur les parois...

La manière dont les SMC ont retourné leur veste vis-à-vis de leurs géniteurs est hyper drastique et à la limite de l'incohérence tant ce n'est pas développé plus que ça. On voit juste que les mecs n'arrêtent pas de cracher sur leurs pères (après les avoir suivis comme des moutons), "ces faibles qui ont succombé au Warp ou qui ont honteusement faillis (comme Horus)" alors qu'eux-mêmes sont suuuper bad-ass et pataugent dans l'Oeil pendant des décennies sans conséquences, à la seule force de leur volonté.

J'attends vraiment de voir si ce degré de corruption à la limite de l'inexistant chez les personnages importants de cette histoire sera raccord avec la fin de l'hérésie en livres...

Sinon, dans ce livre on est en plein dans la vision subjective de Khayon, dont c'est les mémoires. Alors autant j'adore l'utilisation de la première personne et ce procédé d'écriture a posteriori qui nous donne parfois quelques indices sur l'avenir (comme dans Eisenhorn), mais là c'est une vision étriquée, arrogante et assez lassante des faits, qui se résume à une simple mise en avant de l'over puissance des protagonistes. Du vrai prosélytisme.

Autrement, on a ici le même problème que dans Félon, avec ces quelques ellipses bien reloues qui nous zappent des scènes d'action qui promettaient d'être intéressantes, comme l'abordage des EC et la réaction des nombreux robots de combat qui défendent le Tlaloc, dirigés par l'Anamnesis. Un truc que j'attendais énormément, hé bah nan on y a pas droit alors qu'il y avait largement la place de le caser, le roman n'est pas super long.
Pareil pour la bataille finale contre la citadelle EC, expédiée en 2-2 d'une manière un peu facile.

En point positif, on a ici d'excellentissimes descriptions sur le Warp, la démonologie, les phénomènes d'astropathie,... un must-have pour les novices qui voudraient un cours aussi rapide que didactique (et avec un style excellent) sur ces phénomènes cardinaux de 40k.
Par exemple :
Spoiler:
ADB a fait fort en nous détaillant d'une manière plutôt cool le processus de création des démons (dont les plus puissants sont issus d'évènements historiques majeurs et violents) en prenant l'exemple du chevalier en haillons. Cette entité provient de la souffrance engendrée par le meurtre des Cathares par l'Inquisition française. Excellent !

Un petit focus sur les persos qui m'ont déçu :

Khayon, avec sa collection de cartes d'invocation qui ne ferait pas tâche dans un Yu-Gi-Oh!, est monstrueusement overcheaté ;
Spoiler:
Le mec tracte psychiquement un vaisseau pendant des mois... et ressort de sa transe avec un léger coup de fatigue. A peine relevé, le mec part en abordage illico...
Khayon qui maintient passivement l'eldar noire en vie. Mouais... Même quand il dort, qu'il tombe dans les paumes ou lorsqu'il en est coupé psychiquement comme ça arrive lorsqu'il découvre le Vengeful Spirit ?? ...
Et comme si ça ne suffisait pas, le mec va mettre Magnus à genoux.

Ensuite on a Abaddon, le mec auquel on y croit pas du tout.
Spoiler:
Ce gros rageux miraculeusement reconvertit en moine solitaire expert en génétique et master en introspection, puis qui redevient un gros rageux ensuite dans le fluff. Sérieusement ?
Le perso est également overcheaté :
über baddon qui tue le clone d'Horus les doigts dans le nez. Il arrête un méga coup de Primarque (ce même coup qui te réduit jusqu'ici les SM en chair à pâté, 5 par 5...) d'une main, sans sourciller et sans effort, et cela parce que son arme est soi-disant plus puissante que Briseuse de monde, une masse forgée par l'Empereur lui-même ? Je ne sais plus dans quelle mauvaise série j'avais vu un truc de ce genre, où les armes faisaient la toute puissance des mecs, nonobstant les lois physiques les plus élémentaires, mais là c'est du même niveau.
Je redoute les moments où il va faire plier les Primarques Prince démons...

Et ne parlons pas d'Imperious :
Spoiler:
Un véritable affront à l'Empereur. Une entité minable, venant supplier et pleurnicher. Uniquement créée pour mettre en exergue la toute puissance des protagonistes. Genre l'Empereur se conchie face à la menace à venir de la Black Legion, ahaha. Pathétique.


Bref, extrêmement déçu de ce livre. C'est bien écrit et le crew de Khayon est sympathique, super diversifié et intéressant - avec ce loup, cette eldar noire, cet ancien maître albinos, ce gestalt humain qui fait office de spirit machina,... - mais ADB a encore une fois viré dans le grosbillisme (après les Loups du Don de l'Empereur) et pris le parti de faire un livre partisan, où tout semble rouler sur des rails et où le danger ne se fait pas sentir. Et malgré le fait que l'histoire se passe dans l’Oeil de la Terreur, le Chaos y est aussi beaucoup trop aseptisé, bien identifié au travers des démons ou des phénomènes chelou mais pas assez insidieux et imprégnant tout, comme on est en droit de l'attendre => Les SM méchants sont beaucoup trop dissociés de tout état de corruption. J'espère que ça changera à l'avenir.

Ma note : 13/20, pour un livre que j'ai énormément de mal à accepter comme un contenu canon. J'avais eu la même impression avec l'histoire de Lysander dans Malodrax. Je pense vraiment qu'il y a des pans de l'histoire de 40K que l'on ne devrait pas développer.

Enfin bon, même si j'ai quelques craintes pour la suite, je pense quand même qu'elle sera meilleure, avec les vrais problèmes qui commenceront à arriver et un Abaddon qui tendra de plus en plus vers ce qu'il est à 40K, bien plus intéressant pour moi que cette espèce d'ovni Astartes qu'il semble être devenu entre temps oO


Et j'ai super hâte de voir Sigismund, qui parait vraiment monstrueux OMG.  bravo Cet énoooorme templier pétri de certitudes, attendant sur son trône, et dont les descriptions m'ont rappelé cette illustration de l'inquisiteur Hand =>
Spoiler:

Si Abaddon le tue, je rage quit la série xD




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4251

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par BlooDrunk le Mer 1 Juil 2015 - 15:50

Merci de retour.... +1

Et bien, très critique comme critique^^
Inquiétant les points que tu soulèves, après je ne suis pas aussi exigeant que toi, Felon j'ai adoré mais le Don de l'Empereur m'avait aussi relativement déçu, donc bon... pas rassuré le Bloody.

Perso j'attendrais de pouvoir enchainer les 3 tomes pour me faire une opinion générale. Smile


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8334
Age : 36
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par Vlad le Mer 1 Juil 2015 - 21:24

+1 également pour ton retour !

J'attendais ce bouquin avec plus d'impatience que la plupart des autres productions de la BL, mais pour le coup, comme Blood, je peux pas dire que ça me rassure ce que tu dis là xD

J'ai hâte de le lire quand même, étant fan de la Black Legion !

EDIT : j'avais zappé celle d'Anton (+1 également), et du coup, ça me rassure un peu. Faut vraiment que je le lise celui-là.


Dernière édition par Kelsier Criid le Mer 1 Juil 2015 - 23:57, édité 1 fois


avatar

Vlad
Primarque
Primarque

Messages : 3435
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par Magnifique le Mer 1 Juil 2015 - 23:45

Je viens de terminer ce livre et je comptais en faire un compte-rendu mais Emperor et Anton l'ayant très bien fait, inutile d'en rajouter trop.

Tout d'abord je tiens à signaler que cela fait un certain temps que je n'avais pas lu un ouvrage "BL" avec tant de facilité, comme souvent avec ADB, le livre est largement au-dessus de ce qu'on nous propose habituellement.

Le lisant rapidement, j'ai été séduit et comptais en faire une "éloge" et puis... les jours passant, en y repensant et en le re-feuilletant, un "je ne sais quoi" me restait coincé entre les dents et la critique d'Emperor m'a en quelque sorte sorti de ma catharsis.

Je ne reviendrai pas sur le style, l'intrigue ou la forme en général, c'est du ADB et ça tient plus que la route. Mais beaucoup de choses ont titillé mon âme de fan du fluff (et de loyaliste  Razz ).

Tout d'abord le côté "sympa" des SMC du roman. Centré principalement sur Kanyon, un TS, on a droit à un mixe entre les "érudits humanistes" d'Un Millier de Fils et les salauds badass des Nights Lords. Si c'était novateur avec Talos et ses potes, là ça me donne un sentiment de "déjà vu" mais surtout de "too much".

ADB en fait trop, dénaturant presque ses personnages. On en arrive à se demander comment tous ses braves gars ont pu renier leurs serments d'allégeance à l'Empereur et de protection de l'Humanité, pour ensuite trahir/abandonner leurs Primarques adorés et vivre des vies de pirates sanguinaires pendant des siècles. Bien sûr, de temps à autres on sous-entend qu'ils ont fait des trucs pas très "kawaï" mais bon, on ne s'attarde pas trop dessus et puis c'est parce qu'ils n'avaient pas le choix vous comprenez Wink .

Le personnage d'Abaddon aussi m'a hérissé le poil, impossible de vraiment comprendre comment il passe de la brute de l'Hérésie fanboy de son "père" à l'hermite thèseux du roman puis le futur archi-ennemi qu'il va devenir.
Spoiler:
En plus bon le gars durant sa "retraite" s'est découvert tous les talents, scientifique génial, messie Prophétique, limite en apprenant quasiment à Kanyon sur l'occultisme(équivalent d'Arhiman niveau puissance) et quasiment des dons d'omniscience tant il a réponse à tout et a déjà tout prévu... mais bon faut ce qu'il faut il a certainement fait de la gonflette en même temps car il démonte le clone d'Horus (quasi au sommet de sa forme) d'une main.
Et l'histoire de ses "yeux dorés" qui lui refilent certainement une parti de sa puissance/savoir... comment il les a eu, oh bah il a fixé l'Astronomicom...assez longtemps... bon bon bon...

Autre truc qui m'a grandement dérangé, le côté inéluctable de la victoire du Chaos annoncée (pas à la fin du roman mais à la Fin Fin... l'annonce sous-jacent que l'Imperium ne peut pas gagner et qu'on est en bout de course avec la XIIIeme Croisade).

Alors bon, je sais que c'est un univers "noir" où il n'y a que la guerre et patati et patata... mais au bout d'un moment c'est lassant. On aimerait caresser l'espoir d'un possible statu quo voir même une trêve de circonstance face aux nécron, aux tyrannides, n'importe quoi... mais toujours nous faire comprendre qu'à la fin c'est le Chaos qui va gagner erk hein... (c'est bon ils nous ont déjà fait le coup à Battle on peut innover maintenant Rolling Eyes )

Spoiler:
comme Emperor, j'ai failli m'étouffer avec Primordius, c'est une scène qui n'avait aucune nécessité et qui niveau crédibilité frise le zéro absolu... on est quelques siècles après l'HH tout roule relativement pour les gentils et l'Empereur n'a rien de mieux à faire que détourner une partie de sa conscience pour venir supplier une bande de clodos de l'espace de ne pas faire de bétises

Pour finir comme le fait remarquer Emperor, ADB sombre dans le "grobillisme" et souvent par facilité
Spoiler:
le coup du Tlacloc remorqué pendant des mois par les pouvoirs de Kanyon pour en faire un "missile géant", on pouvait faire la même chose avec un équipage suicide réduit ou même un "auto-pilote"... non il faut souligner la puissance du TS capable de remorquer sur des année lumières un vaisseau de 2 km
.

Mais il y a Sigismund qui pour moi aussi est le vrai coup de coeur du bouquin... l'un de ces moments de lecture où tu ressens des frissons et ton coeur palpite... ça ne dure pas même 2 pages mais rien que pour ça il faut lire ce livre. A mon sens une légende est née dans ces 2 pages et j'espère au moins une trilogie sur lui un jour pour lui rendre justice. Tout ce qu'on peut avoir imaginé et rêvé sur un SM durant une vie de fan transpire dans ces 2 pages... une classe absolue.

En bref un bon livre comparé aux productions habituelles mais avec pas mal de "facilités" et qui met trop en valeur les SMC... à force de les rendre trop cools/humains/héroïques on ne fait que diminuer au fur et à mesure le côté Imperium du fluff et ça devient habituel.
avatar

Magnifique
Space Marine
Space Marine

Messages : 397
Age : 37
Localisation : Charente

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par Emperor le Jeu 2 Juil 2015 - 12:25


Voilà, tu mets le doigt sur des choses que j'avais du mal à formuler. Wink

Et sinon, je me suis pas mal attardé sur les points négatifs car les bons côtés ressortaient des critiques précédentes mais c'est clair que ce n'est pas non plus un mauvais livre en soi. La recette ADB reste efficace et hyper maîtrisée.


PS : Aaaaah Sigismund, parangon suprême du SM, cet énorme boeuf de Kobé millénaire qu'ADB nous a laissé entrapercevoir là Shocked
Qu'il lâche un peu ces renégats et écrive sur du loyaliste dediou !




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4251

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par - Ghost of Arkio - le Jeu 2 Juil 2015 - 12:42

Ce n'est pas la première fois qu'il nous ferait entre-apercevoir qu'il peut faire des loyalistes qui ont la classe ; c'en devient même des pépites dont on peut se souvenir des années après et malgré le passage d'autres auteurs (Le Lion des Armes Brutales la novella, le Roboute Guilliman (et l'Empereur!) du 1er hérétique), ou plus ancien encore ses flesh Tearers de At Gaius Point; tous les 4 jamais égalés selon moi.

Le fait qu'il se répète en faisant du SMdC est p.e. un bon signe ? qui sait.
Vos reviews m'ont quand même rendu curieux, et vu les publications en ce moment, il n'a quasi aucune concurrence!
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10734

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par Anton Narvaez le Lun 6 Juil 2015 - 10:05

plusun Emperor et Magnifique pour vos reviews.
Elles m'ont fait réfléchir sur la façon dont j'avais perçu le roman.
Certaines de vos critiques sont plutôt dans le vrai.
Mais j'ai tout de même essayé de nuancer vos propos.

Le côté Chaos y est édulcoré en ce qui concerne les SM
C'est vrai, mais pas totalement. Khayon le dit lui même dans une introspective, à l'époque il n'était pas autant bénis par les forces du Chaos qu'il le serait plus tard. Il dit même que certains vont jalouser ses "bénédictions". En fait nos héros n'ont pas encore subit totalement l'influence du Chaos. Mais des persos comme le prophète WB et/ou surtout Fabius sont déjà pas mal chaoteux je trouve.

Mais là où le côté renégat fonctionnait très bien pour la légion des NL, ici on y croit moyennement.

La différence c'est que Talos et cie ont ce comportement en 40k. Alors qu'ici Khayon décrit des événements pré-Première croisade noire. Donc si Talos n'a pas évoluer, ce ne sera pas le cas de la Black Legion.


J'attends vraiment de voir si ce degré de corruption à la limite de l'inexistant chez les personnages importants de cette histoire sera raccord avec la fin de l'hérésie en livres...
C'est très intéressant, et je t'accorde que les livres HH sont déjà plus fournis en mutations que cet opus.


Khayon, avec sa collection de cartes d'invocation qui ne ferait pas tâche dans un Yu-Gi-Oh!, est monstrueusement overcheaté
J'ai bien aimé personnellement. On parle quand même d'un très gros poisson là et ça donne un petit coté original et un peu barré que j'aime bien. Le chaos n'est pas que Khorne et Nurgle, il faut se rappeler qu'au début du Fluff il y avait plus de folie dans le concept du Chaos.

Et ne parlons pas d'Imperious :
D'accord.

ADB en fait trop, dénaturant presque ses personnages. On en arrive à se demander comment tous ses braves gars ont pu renier leurs serments d'allégeance à l'Empereur et de protection de l'Humanité, pour ensuite trahir/abandonner leurs Primarques adorés et vivre des vies de pirates sanguinaires pendant des siècles
Il faut aussi ce dire que ADB décrit des personnages hors du commun dans ce bouquin. Ce sont les fondateurs de la Black Legion, pas de pauvres WE décérébrés ou des pesteux de Mortarion. Ils se sont rebellés pour de fausses raisons (Khayon sait par exemple que le sac de Prospero est de la responsabilité d'Horus) et ça doit les travailler. Et vu que les Astartes sont fières (et que personne ne leurs pardonneraient de toute façon), il n'ont d'autres choix que de continuer à se battre contre l'Imperium, qu'ils ont eux même fondés.


ADB sombre dans le "grobillisme" et souvent par facilité
C'est pas faux.
Mais toi qui te plains de coté Édulcorée du Warp, tu devrais te réjouir que certaines choses vont au delà de la raison.

Mais il y a Sigismund
Et j'ai super hâte de voir Sigismund

C'est dingue comment une demi-page du livre à fait un tel effet sur tout le monde.
avatar

Anton Narvaez
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 597
Age : 28
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par Emperor le Lun 6 Juil 2015 - 16:46



Anton Narvaez a écrit:
Le côté Chaos y est édulcoré en ce qui concerne les SM
C'est vrai, mais pas totalement. Khayon le dit lui même dans une introspective, à l'époque il n'était pas autant bénis par les forces du Chaos qu'il le serait plus tard.

Yes, c'est en grande partie pour ça que j'ai dis que je pensais que les suites seront meilleures. Mais force est de constater que dans ce premier tome, c'est tout de même un peu léger. Surtout que l'histoire ne se passe pas 2 mois après le siège de Terra mais plusieurs dizaines d'années plus tard au bas mot. Plusieurs décennies dans l'Oeil donc.
Mais ce qui m'inquiète surtout, c'est de voir des persos quasi similaires à ce qu'ils sont actuellement là où on en est arrivé dans HH, ne leur laissant aucune perspective d'évolution pour la fin de l'Hérésie... Ou alors ça ne sera pas cohérent. Et ça ne l'est déjà plus sur certains points (genre exit le Abaddon et sa voix cireuse, transformée "à jamais" par l'une de ses péripéties dans Vengeful Spirit...)


La différence c'est que Talos et cie ont ce comportement en 40k. Alors qu'ici Khayon décrit des événements pré-Première croisade noire. Donc si Talos n'a pas évoluer, ce ne sera pas le cas de la Black Legion.

Perso ça m'a surtout donné l'impression qu'ADB appliquait la même formule que pour les NL malgré les disparités en terme de mentalité qui existent entre les différentes légions, et normalement fortement accentuées avec le temps par l'action du Chaos.

Et puis Talos en 40K, c'est juste 200 ans dans l'Oeil depuis l'Hérésie en fait.

EDIT : Pour résumer, ma vraie crainte c'est qu'il ne faudrait pas que la "cool attitude" devienne la norme chez les SMC.


Khayon, avec sa collection de cartes d'invocation qui ne ferait pas tâche dans un Yu-Gi-Oh!, est monstrueusement overcheaté
J'ai bien aimé personnellement. On parle quand même d'un très gros poisson là et ça donne un petit coté original et un peu barré que j'aime bien.

Oui, je me moquais un peu gratuitement pour le coup ^^ Son deck de bestiaux est plutôt pas mal comme idée.
Le vrai problème, c'est qu'il est complètement pété (même dans un environnement riche en mana Warp). Allez, même en étant gentil, le mec il est quoi, dans le top 5 d'une Légion Astartes ?
Soyons sérieux, si on devait conserver cette échelle de puissance, l'Empereur aurait foutu Malcador 5 minutes sur le Trône le temps de bouter la flotte d'invasion de Terra en solo en se la jouant Space Invaders.



Ce n'est pas la première fois qu'il nous ferait entre-apercevoir qu'il peut faire des loyalistes qui ont la classe

Oui, je garde un très bon souvenir aussi de ses Custodes gourmands croquants (Ventana, l'Occuli Imperator) et de ses Marines Errant ! okay




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4251

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par Cara1928 le Jeu 16 Juil 2015 - 22:02

Livre juste fini hier! Je ne referais pas de critique complète vu que le principal a été dit, je ne parlerais que des éléments qui m'ont interpellé :

ATTENTION, MEGA SPOIL

Spoiler:
- Abaddon a toujours été présenté comme un gros bourrin, un peu sanguin. L'Abaddon d'ADB a acquis de la sagesse (et c'est bien!) mais c'est presque trop, il sait tout sur tout,c'est un vrai philosophe,il a vaincu les plus grands démons, son parcours est digne d'un primarque! Dans l'univers de 40k, Abaddon est certes le plus grand champion du Chaos, mais c'est ce dernier qui lui insuffle un grand pouvoir. Dans le bouquin, Abaddon renie clairement les dieux du Chaos! Il renie aussi clairement les Sons of Horus et n'accorde plus aucun intérêt aux anciennes légions. Je me demande comment ADB va s'en sortir par la suite, le symbole de la Black Legion étant tout de même l’œil d'Horus entouré de l'étoile du Chaos, les deux éléments que renie le personnage...

- Les rubricaes avec des niveaux de consciences différents! Ça j'avoue avoir adoré, Mekhari étant l'ami d'enfance de Kayon, il semble avoir une plus grande part de conscience, dû surement à des liens d'amitié très puissants avec Kayon (jusqu'au sacrifice final). D'ailleurs celui-ci couve ses Rubricaes, ça en devient touchant et on s'attache à ses automates magiques (même Djedhor!). Le flash back très prenant de l'effacement d'Arhiman rajoute au coté dramatique de leur histoire.

- La façon dont est traité l’allégeance aux Dieux du Chaos : Malgré une dévotion qui n'est pas clair et ouverte, certains marines sont malgré eux esclaves de leur dieux respectifs : Telemachon ne peut s'empêcher d'être à la recherche de sensations, Lheor ne peut pas (trop) contrôler sa soif de violence et Ashur Kai est de plus en plus obsédé par l'échevaux du destin et les futurs possibles, par conséquent ils servent bien leurs dieux. Je trouve ça très bien trouvé, ces Astartes se pensent libres alors que ce n'est pas le cas. Pour l'instant le chaos universel n'a pas été traité et c'est ce qui gêne certains lecteurs mais je pense qu'ADB traitera de la corruption au fur et à mesure, l'on est qu'au début.

- Dans le dramatis personae, Telemachon et Terran mais lors d'un dialogue, il parle de sa Chemos natale, petite boulette!


The galaxy will burn!
avatar

Cara1928
Space Marine
Space Marine

Messages : 195
Age : 30
Localisation : Red Tear

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par - Ghost of Arkio - le Ven 17 Juil 2015 - 7:00

Faites simple :
quand vous annoncez un spoiler, mettez la balise, et puis voilà. (je viens de la mettre dans ton post)
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10734

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par diavolo66fr le Lun 20 Juil 2015 - 18:18

Bonjour à tous,
J'ai pas fini le livre mais j'ai un doute :
page 183 ADB nous décrit un Abaddon qui porte les griffes qui tuèrent 2 primarques ... Sanguinius ça fait 1 mais qui est le 2nd ? Y a un truc que j'ai oublié, y a une boulette, y a un début d'explication pour l'un des primarques loyalistes disparus dans l'oeil ?
avatar

diavolo66fr
Scout
Scout

Messages : 84

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Griffe d'Horus d'Aaron Dembski Bowden

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum