[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DES COMICS

[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K I_vote_lcap0%[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K I_vote_lcap50%[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K I_vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K I_vote_lcap50%[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K I_vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K I_vote_lcap0%[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K I_vote_lcap0%[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K I_vote_lcap0%[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K Empty [BD]Série BD/Comics Warhammer 40K

Message par Rhydysann le Dim 11 Oct 2015 - 15:57

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine est sortie une série de comics/BD, séparé en trois sous parties...
Elle est écrite par plusieurs grand auteurs de la BL(Abnett, Graham etc..)
La voici donc



==> Warhammer 40.000, Tome 1 : La croisade des damnés Comics

Au quarante et unième siècle, seule la puissance de l'immortel empereur de Terra pour prévenir l'extermination du genre humain... Les frontières de son imperium galactique grouillent d'extraterrestres hostiles, tandis que des créatures maléfiques et rebelles hérétiques le menacent de l'intérieur. Inspirée par le plus célèbre jeu de figurines au monde, la Croisade des damnés nous plonge dans la terrible réalité de Warhammer 40000, un monde sans pitié où l'honneur et le devoir transcendent la notion même de survie.

68 pages • Mars 2008 • ISBN 2302001567 • Illustration par ?

[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K 5154criLaJL._SX321_BO1,204,203,200_



==> Warhammer 40.000, Tome 2 : La Bataille de Carrion Gulf Comics

Au quarante et unième siècle, seule la puissance de l'immortel empereur de Terra pour prévenir l'extermination du genre humain... Les frontières de son imperium galactique grouillent d'extraterrestres hostiles, tandis que des créatures maléfiques et rebelles hérétiques le menacent de l'intérieur. Inspirée par le plus célèbre jeu de figurines au monde, la Croisade des damnés nous plonge dans la terrible réalité de Warhammer 40000, un monde sans pitié où l'honneur et le devoir transcendent la notion même de survie.

62 pages • Mars 2008 • ISBN 2302002032 • Illustration par ?

[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K 51bp5ey8piL._SX327_BO1,204,203,200_



==> Warhammer 40.000, Tome 3 : Tonnerre de sang Comics

Encerclé par les Orks, sans le moindre espoir d'être secouru, le colonel des gardes du désert de Tallarn combat pour survivre. Témoin d'une lutte sans merci, au sein du clan de l Hache de sang, il assiste à un combat des chefs violent et sanglant.

46 pages • Novembre 2008 • ISBN 2302004698 • Illustration par ?

[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K 51T2jTNPGSL._SX316_BO1,204,203,200_



==> Warhammer 40.000, Tome 4 : Le clan des Orks Comics

Encerclé par les Orks, sans le moindre espoir d'être secouru, le colonel des gardes du désert de Tallarn combat pour survivre. Témoin d'une lutte sans merci, au sein du clan de l Hache de sang, il assiste à un combat des chefs violent et sanglant.

150 pages • Novembre 2008 • ISBN 2302004701 • Illustration par ?

[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K 51ADOWVFEEL._SX312_BO1,204,203,200_



==> Warhammer 40.000, Tome 5 : A l'épreuve du feu   Comics

Entre deux missions, les Gardes Impériaux de la Compagnie Blazer sont stationnés à Paradise City, baptisée ainsi ironiquement par les soldats. Pour faire face aux attaques des Taus , le régiment dispose de leurs célèbres tanks Hellhound et de mortiers superpuissants. Au cœur de la bataille, le destin de la guerre jouera-t-il en faveur des troupes impériales ?

44 pages • Février 2009 • ISBN 2302004892 • Illustration par ?

[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K 51Wj3W9GCpL._SX325_BO1,204,203,200_



==> Warhammer 40.000, Tome 5 : A l'épreuve du feu   Comics

Entre deux missions, les Gardes Impériaux de la Compagnie Blazer sont stationnés à Paradise City, baptisée ainsi ironiquement par les soldats. Pour faire face aux attaques des Taus , le régiment dispose de leurs célèbres tanks Hellhound et de mortiers superpuissants. Au cœur de la bataille, le destin de la guerre jouera-t-il en faveur des troupes impériales ?

44 pages • Février 2009 • ISBN 2302005643 • Illustration par ?

[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K 51u3lOZ4PwL._SX327_BO1,204,203,200_

Les Omnibus des Comics:
[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K Couv_126460[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K Couv_126461[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K Couv_113151

A vos claviers pour nous faire une petite critique pour ceux qui l'ont déjà lu.


[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K Playgw16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1717
Age : 20
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K Empty Re: [BD]Série BD/Comics Warhammer 40K

Message par - Talos - le Dim 11 Oct 2015 - 18:32

Entre nous, je n'ai pas aimé pour les raisons suivantes :

- Les événements s'enchaînent sans réelle cohérence.
- Les personnages manquent de charisme.
- Les combats ? Quels combats ?
- Les ennemis de l'Imperium qui ont droit à une illustration A4 et qui se font déglinguer la page suivante.
- Les Thousand Sons plus criards que des Noise Marines.

Et surtout...

La qualité du dessin qui est de pire en pire ! Franchement quand j'ai vu les Tau dans le T.6 je me suis franchement demandé si on se payait ma tête...

Enfin bref, je vais rester sur les romans, au moins là j'ai de quoi me faire une idée propre Razz


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion : Leviathan
Mes reportages et maquettes historiques, c'est par là : Voile Noire



"Mourrez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1939
Age : 30
Localisation : Covenant of Blood

Revenir en haut Aller en bas

[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K Empty Re: [BD]Série BD/Comics Warhammer 40K

Message par Rhydysann le Lun 12 Oct 2015 - 20:32

@Vect: J'hésite à acheter ces BD, pourrais tu m'envoyer une photo de quelques pages pour que je me fasse une idée de la qualité des dessins svp?


[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K Playgw16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1717
Age : 20
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K Empty Re: [BD]Série BD/Comics Warhammer 40K

Message par - Talos - le Mar 13 Oct 2015 - 4:38

Pas de soucis, là je pars au boulot donc ce sera pas avant cet après-midi. En revanche je posterai les photos en spoiler pour ne pas encourager/décourager d'éventuels intéressés Wink


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion : Leviathan
Mes reportages et maquettes historiques, c'est par là : Voile Noire



"Mourrez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1939
Age : 30
Localisation : Covenant of Blood

Revenir en haut Aller en bas

[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K Empty Re: [BD]Série BD/Comics Warhammer 40K

Message par Vaïkan le Mar 16 Avr 2019 - 18:38

Et voilà mon retour concernant la lecture du Tome 01 - La Croisade des Damnés study :

- Résumé personnel =

Spoiler sur la tram narrative:
Dans la mesure où ce comics alterne des scènes entre trois protagonistes majeures, la tram narrative sera donc « réorganisée » (et ce, dans un souci de clarté) :

Partie « Raclaw » : Sur un monde arriéré, une sélection (il faut comprendre par là : des combats à mort) est faite pour déterminer qui pourrait être une hypothétique recrue pour les Black Templars. C’est ainsi qu’un guerrier clanique (Raclaw, des Drumkil) est repéré. Après avoir affronté une redoutable bête féroce, il vouera allégeance à Frère Brunner. S’en suit sa transformation en Astartes (ou, tout du moins, en néophyte), qui se conclura par la mise à mort d’un autre candidat (qui, pour le coup, n’a pas supporté les implantations d’organes)… Par la suite, il affrontera une marée Ork (à Golgotha), ainsi que des Eldars (sur Hephaestus, cette fois-ci). C’est d’ailleurs sur ce dernier monde que Frère Brunner se voit arraché en deux par une « machine » xéno…

Partie « Gerhart » : Space Marine des Black Templars, il combattra notamment des Nécrons (à Succubae Gates). Ses frères craignant de le voir succomber à l’attrait de la gloire personnel (et de moins en moins à l’Empereur) : Gerhart mènera une introspection (avec l’aide d’un Chapelain), au cœur d’une église.

Partie « Tankrouge » : Frère tombé au combat, mais trop combatif pour céder à la mort, Tankrouge est un Dreadnought ! Il alterne donc les séances de « repos / veille / sommeil » (dans les soutes de la Barge de Bataille Démolisseur), à celles des conflits… Par exemple, il combattit les T’au durant l’offensive Black Templar sur Kasiroth. Il en sortira victorieux, bien qu’avec de nombreux dégâts mécaniques…


- Infos en vrac =

Spoiler sur le contenu:
● Raclaw était un guerrier du clan Drumkil avant d’être intégré au vénérable Chapitre des Black Templars (en devenant, au passage, en néophyte).

● Gerhart est un Space Marine à part entière. Le fait d’être l’un des premiers à charger et le dernier à quitter un combat mènera ses frères à douter des raisons qui le motive tant…

● Tankrouge est un Dreadnought. Il « vit » principalement au cœur du sépulcre, dans les entrailles de la Barge de Bataille du Démolisseur.


- Scénario et mise en scène = 2/5

Le fait d’alterner entre trois protagonistes (Raclaw, Gerhart et Tankrouge) permet d’avoir un aperçut plutôt complet sur l’ensemble de ce Chapitre ! De l’apprentissage d’un néophyte, à la préparation d’un Dreadnought pour la bataille à venir, en passant par un valeureux frère d’armes : autant de points de vue unique et différents sur les Black Templars.

Mais (parce qu’il y a un « mais »), il s’agit là d’un comics de 68 pages (et non d’un roman beaucoup plus étoffé) ! De ce fait, chaque héros ne se voit attribuer qu’un nombre restreint de planches…

À cela s’ajoute une quantité assez impressionnante d’ellipses spatio-temporelles ! Les différents sujets n’ayant visiblement pas vécut « en même temps »… Tout cela donne, malheureusement, une certaine complexité à la lecture (ce qui peut perdre plus d’un lecteurs…).


- Dessins et colorisation = 3/5

Les dessins possèdent cet aspect « sales » qui retranscrit, en partie, la violence de cet Univers qu’est Warhammer 40.000 ! En même temps, la guerre au 41ème millénaire ne saurait être édulcorée…

Et en ce qui concerne la colorisation, les rares touches d’éclaircissement mettent en valeur les détails / instants importants du récit (moment de prière devant un autel, le flash des bolters…). De plus, certains passages ont vu leurs couleurs « atténuées » pour d’autant mieux illustrer un instant de trans de combat (présence de rouge sur un fond en noir et blanc, par exemple).

Cette association est semble plutôt bien représentative de Warhammer 40.000 !


- Intérêt fluff = 3/5

Ne possédant pas de monde « fixe », savoir comment le Chapitre des Black Templars recrute est un ajout intéressant (en guise de fluff). D’ailleurs, une « récolte » de quatre âmes est considérée comme exceptionnelle ! Autant dire que leurs méthodes de sélections doivent être drastiques…

Aussi, être dans l’intimité d’un Dreadnought et de son Techmarine rendrait presque ce vénérable combattant attachant… Souvent considéré avec vénération, les Dreadnoughts restent, malgré tout, d’ancien Astartes ! Ce pan de leur « vie » mériterait d’avantage de planches…

Et en ce qui concerne les (innombrables) batailles : aucune d’entre elles ne fait l’objet d’une description détaillée… Il y a donc un certain manque de profondeur, à ce niveau-ci. Malgré la présence d’un mémo pour aider le lecteur à se situer.


- Appréciation personnelle = 4/5

Ayant pour habitude de lire les synopsis avant toute lecture, constater que ce récit se déroule au quarante et unième siècle… Désespérant…

Au-delà de cet erreur, toutes ces ellipses m’ont « un peu perdu » et donc, ont influencées (en mal) mon appréciation ! Peut être trouveront-elles une raison d’être dans le tome suivant…

Toutefois, ce premier volume laisse présager une suite plus « convenable », puisque le formation de ce néophyte est terminée et que les bases de cette histoire sont plantées. À voir, donc…



- Note globale = 12/20

merci  (ce post a été édité pour uniformiser mes retours et en rédiger des plus "complets")


Dernière édition par Vaïkan le Ven 20 Sep 2019 - 15:37, édité 3 fois


study Pour l'intégralité de mes retours, c'est par ici study
Vaïkan

Vaïkan
Scout
Scout

Messages : 47
Age : 27
Localisation : Montpellier

https://www.dropbox.com/home

Revenir en haut Aller en bas

[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K Empty Re: [BD]Série BD/Comics Warhammer 40K

Message par Argel Tal le Mer 17 Avr 2019 - 23:47

Merci Vaïkan pour ton retour, je vois qu'on a peu près la même analyse Wink

Puisque le sujet revient un peu sur le devant de la scène, pourquoi pas en profiter pour faire un petit retour sur les tomes 3 et 4 de cette série de BD Warhammer. C'était parmi mes premiers achats, en même temps que Déluge d'Acier si je me souviens bien. Bref, c'est parti pour une petite critique.

Scénario et mise en scène : 2.5/5

Tome 3 :

Nous suivons les combats que mène le colonel des forces de Tallarn Izraell Castillan alors qu'il est chargé de mener son régiment dans la défense d'une ruche sur Damaris III. Ses forces sont en mauvaises postures, privés de renforts et de ravitaillement, les orks redoublent d'efforts pour massacrer la population, aidés par le nombre et la sauvagerie inhérente à leur race. La situation semble perdu, et le colonel ne devra sa survie qu'à son intelligence et sa foi en l'Empereur.

Spoiler:
Le colonel Izraell survit miraculeusement au combat de la ruche, ceci après être tombé dans une cuve de produits chimiques qui lui donne l'apparence d'un xenos, semblable aux peaux - vertes, qu'un chef ork opportuniste va percevoir comme un porte bonheur suite à la mort malencontreuse de ses rivaux et sa subite monté en grade, ce qui va permettre un colonel de survivre en captivité assez longtemps pour espérer s'échapper et regagner les lignes impériales. Malheureusement pour lui, les aléas de la guerre va l'en empêcher, ceci a cause d'une tentative avorté qui résulte d'un enchaînement malchanceux d'événements et même d'une nouvelle monté en grade de son tortionnaire ork. Le Colonel mûrit alors un plan à plus long terme pour se venger.

Tome 4 :

Le Colonel Castillan survit tant bien que mal aux affres de la guerre. Toujours prisonnier des orks et de son tortionnaire, il rumine sa vengeance et prépare son échappatoire. Il profite d'une nouvelle vague de combats meurtriers sur Armageddon pour ourdir un plan visant à porter un coup fatal aux orks et ainsi les forces du Commissaire Yarrick.

Spoiler:
Le colonel Izraell a peu d'espoir de survie depuis que son tortionnaire ork devient chef de guerre. Néanmoins, par la grâce de l'Empereur, le colonel parvient a s'échapper et même à tuer son bourreau avant que ce dernier ne devienne trop puissant, ceci en réduisant en cendre son Gargant et une partie de ses forces. Sauvé par des forces impériales de Tallarn, le colonel retrouve son honneur et peut regagner le champ de bataille d'Armageddon.


Styles et écritures : 2.5 / 5

Bon je le dis direct je ne suis pas un expert mais j'ai lu pas mal de BD et je trouve le dessin assez rapide et un peu brouillon, avec des dialogues un peu simple bien que collant fidèlement à la mentalité ork. Comparé à la bande dessiné l'Honneur de Maccrage, le dessin paraît assez simple et la palette de couleur assez peu varié, toujours dans les tons marrons, vert et rouge, sans réelle déclinaison intéressante ni même de prise de risques afin de proposer quelque chose d'innovant ou du moins de changeant un peu. Je sais que c'est le thème d'Armageddon et quil faut coller à l'image de l'enfer industriel mais je trouve quand même les décors, les personnages et plus particulièrement les orks un peu tous semblables, sans de réelles différences de taille ou de proportion de leurs corps, ils sont tous à peu près de la même carrure alors que l'on sait que les chefs orks ont tendances a prendre d'immenses proportions quand ils grimpent dans la hiérarchie xenos, que des chefs au sommet de la chaîne d'évolution des orks sont des êtres de la trempe de Thraka, hors ici avec le chef on n'y croit pas du tout, il a plus l'air d'un sous - fifre qu'un véritable leader.

Là c'est vraiment dommage car tout les personnages sont relativement sans reliefs, le personnage principal est brave et a la foi mais a part ça il n'exprime pas grand chose, il ne doute quasiment pas et arrive à se sortir de situations périlleuses sans presque ne subir aucun dommages, il est relativement en forme malgré sa condition d'esclave et de porte bonheur et ne tombe à aucun moment dans une forme de folie ou au moins un début de doute sur sa condition et le fait qu'il ait perdu tout ce qu'il connaissait et qu'il pourrait bien mourir sans jamais avoir achever sa mission. Je sais que les persos impériaux de Warhammer 40 000 sont très pieux mais là le gars peut être bombardé Cardinal voir Saint Vivant à la fin de la guerre tellement l'Empereur semble veiller sur lui et le ramener quasiment indemne chez les Impériaux, sans même une blessure par balle ou un coupure d'arme blanche, ce qui est quand même embêtant pour une race xenos connus pour la brutalité. Le gars se paye même le luxe de donner des coordonnées précises depuis sa cellule pour faire effectuer un bombardement qui va venir désorganisé la horde d'ork et permettre une contre attaque massive des White Scars.

Intérêt Fluffique : 3 / 5

La encore, je suis obligé de mettre la moyenne car à l'époque je ne connaissais quasiment rien à Warhammer et c'était une véritable mine d'or, mais avec le recul là aussi je me rends compte que c'est assez fade. Les orks n'ont pas une énorme différence avec les milliers d'autres orks que l'on connaît déjà, ils fonctionnent comme toute les sociétés orks et ils n'ont pas un petit quelque chose qui pourrait permettre de les iconiser un peu, de leur donner un peu de carrure, au sens propre comme au sens figuré. Je ne demande pas que cela soit des véritables monstres à l'image de La Bête mais là c'est presque comique de voir comment ils se font roulés dans la farine et n'anticipe pas du tout ce que les impériaux pourraient faire.

On sait que les orks ne sont pas particulièrement intelligent mais c'est presque enfantin. Les événements s'enchaînent avec peu de rebondissements et donne finalement l'impression que l'Empereur, Gork et Mork ont choisis leurs champions et qu'il ne peut par conséquent rien leur arriver jusqu'au dénouement, la encore sans surprise. Ils y a des moments de tension mais pas de réel danger de la part d'autres protagonistes qui pourraient renverser le récit à toute instant comme cela pouvait être le cas dans Le Monde de Rynn par exemple.
Deux petits points positifs tout de même : premièrement certaines scènes de batailles sont assez cool quand elles sont vues dans leur globalité, notamment un très beau dessin d'un bombardement aérien qui donne un côté Seconde Guerre mondiale vraiment sympa et permet de donner de l'envergure au récit et permet de contrebalancer la présence des Gargants qui roulent littéralement sur les impériaux.
Deuxièmement, c'est le côté évolution chez les orks, si c'est dommage que le personnage ork principal ne devienne pas plus massif, on remarque quand même que les divers paliers qu'il franchit permette au lecteur de se rendre bien compte de la couardise, de la brutalité et des coups de traîtres présents dans la hiérarchie ork, avec une conception bien particulière de la religion xenos finalement assez sympa.

Appréciation personnelle : 3 / 5

Même si je suis assez critique avec ces deux BD, je me dois de mettre un peu d'eau dans mon vin. Lorsque j'ai eu ces BD dans les mains, j'étais trop content, c'était un peu le début de la découverte de Warhammer, avec des images sanglantes et glacantes qui vous marque la rétine et ne vous lâche plus. Même si les deux tomes ont des défauts, ça reste relativement bon, particulièrement pour ceux voulant commencer l'univers Warhammer sans se plonger dans des complots politiques ou des enquêtes inquisitoriales. On reste finalement sur du classique ici avec le trio Garde Impérial, Space Marines et Orks et finalement c'est peut-être mieux ainsi. Les tomes nous plonge dans les affres de la société la plus brutale et la moins organisé de la galaxie et cela a un côté assez drôle et stimulant de constater que tout est presque dû à la chance et à l'instinct chez les orks. Dommage que les personnages ne soient pas dans l'ensemble plus approfondies et que l'histoire ne soient pas un peu plus longue afin de développer un véritable récit poignant.


Note finale : 11 / 20


PS : pour ceux qui veulent un excellent récit en format BD dans l'univers Warhammer, je vous conseille de lire la BD Daemonifuge si elle est toujours en vente, une histoire sur les Sœurs de Bataille que je trouve toujours aussi cool malgré le dessin en noir et blanc qui a peu vieillis. Mise à par ça, l'histoire est vraiment cool, avec une intrigue plutôt bien ficelé qui nous fait voyager et rencontrer tout une galerie de personnages de divers branches armés, religieuses ou politique de l'Imperium, des forces du Chaos et des xenos, avec certains dessins à la fois très beau et très repoussant dans ce qu'ils représentent. Bref une très bonne surprise et un récit que je relis avec plaisir.
Argel Tal

Argel Tal
Space Marine
Space Marine

Messages : 372
Age : 20
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K Empty Re: [BD]Série BD/Comics Warhammer 40K

Message par Vaïkan le Jeu 18 Avr 2019 - 9:38

Pourquoi s'arrêter en si bon chemin Rolling Eyes  Et voilà mon impression sur le Tome 02 :

- Résumé personnel =

Spoiler sur la trame narrative:
Comme précédemment, ce tome alterne entre « trois » protagonistes. C’est pourquoi, dans un souci de simplification, la tram narrative sera réorganisée comme suit :

Partie « Raclaw » : Cela fait maintenant six décades que le néophyte Raclaw est testé ! Suite à la mort de son maître Brunner, c’est au tour de Frère Tove de le former. Peu après un assaut victorieux contre des cultistes du Chaos, Raclaw est élevé au rang de frère. Et afin de rendre hommage à son premier tuteur, ce tout « jeune » frère demande à prendre le prénom de Gerhart.

Partie « Gerhart » : Sur Magnus Christi, un monde reculé de l’Imperium, les forces du Chaos rasent systématiquement chaque ville. C’est pourquoi les Black Templars sont particulièrement étonnés lorsque Carrion Gulf semble épargné… Par conséquent, un groupe d’éclaireurs part enquêter sur ce mystère : ils découvriront que les Thousand Sons ont découvert deux Titans enfouis ! Une charge est menée par les loyalistes avant que ce trésor de guerre ne revienne à l’ennemi. Et c’est durant une diversion que Gerhart sera vaincu par un Space Marines du Chaos… Par chance, son esprit sera suffisamment combatif pour être inhumé au cœur d’un Dreadnought du Chapitre !

Partie « Tankrouge » : Une incursion démonique de grande ampleur réclame la participation du vénérable Dreadnought. Durant un combat contre un Prince Démon, Tankrouge est grièvement blessé (tant d’un point de vue mécanique, que physiologique) !

- Infos en vrac =

Spoiler sur le contenu:
● Magnus Christi est un monde reculé de l’Imperium, sans grand intérêt. Tout du moins, jusqu’à la découverte de deux Titans, enfouis sous l’une des cités…

● Il aura fallu une période de tests de 60 ans avant que le néophyte Raclaw ne soit élevé au rang de Frère.

● Raclaw, Gerhart et Tankrouge ne sont, en réalité, qu’une seule et même âme !


- Scénario et mise en scène = 4/5

Dans la continuité du premier tome, le lecteur est amené à suivre les combats menés par le Chapitre des Black Templars. Mais contrairement au précédent volume, moins d’ellipses spatio-temporelles sont présentes ! Cela signifie donc que chaque engagement se trouve être plus détaillé. Ainsi, la bataille de Magnus Christi, par exemple, trouve une certaine logique (un but à atteindre, autre que « juste » exterminer les forces adverses).

De plus, un scénario s’élabore au fil des pages, pour aboutir à une conclusion assez surprenante… Et cette même « révélation » amènera une bien meilleur compréhension de toute l’intrigue (entamée depuis le tout début de La Croisade des Damnés, en fait) !


- Dessins et colorisation = 2/5

Les Black Templars, avec leur livrée noire et blanche, sont identifiable immédiatement : en cela, la colorisation est impeccable ! Le sang, toujours en abondance, est bien représenté.

En revanche, pour les Space Marines du Chaos, il en va bien autrement… Bien entendu, le Chaos peut revêtir plusieurs couleurs, mais… La livrée des Thousand Sons (pourtant iconique) est presque absente ! Le lecteur devra d’avantage se fier aux coiffes élaborées (de style égyptien) pour les reconnaître. En cela, la colorisation est assez douteuse…

Contrairement au tome précédent, il n’y a pas de planche où les couleurs sont d’avantage stylisées. Pour représenter un instant de trans, par exemple… C'est bien dommage !


- Intérêt fluff = 3/5

Pour ce volume, la bataille « majeure » trouve, enfin, un intérêt fluff ! Au lieu de tuer des ennemis de l’Humanité parce qu’ils sont, justement, des ennemis : les Black Templars ont un but plus « pressant » à atteindre… Cela donne une certaine profondeur, au récit.

Mais bon, le nombre de planches étant assez restreint, les dessinateurs / scénaristes n’ont pas eu la possibilité d’approfondir à souhait leur idée. Ainsi, la bataille de Magnus Christi paraît particulièrement simpliste…


- Appréciation personnelle = 4/5

Cette surabondance de batailles et de lieux visités trouvent enfin un sens (même l’absence de repère chronologique, c’est pour dire) ! Même s’il faudra attendre les toutes dernières pages…

Et dans la mesure où je recherche des scénarios bien ficelés (au cours de mes lectures) : être amené à en découvrir un si « complexe » dans un comics, fut un réel plaisir (et une surprise) !

Un bémol persiste toutefois dans le condensé de ces révélations… Autant de découvertes, pour seulement 62 pages (en comptant les scènes d’action, du coup) donne une impression de rapidité / d’œuvre bâclée. Peut être cette série était-elle censée durée plus de tomes, initialement…

Enfin, je recommande chaudement la lecture de l’intégrale (regroupant les deux récits centrés sur les Black Templars) !



- Note globale = 13/20

merci  pour votre lecture !


study Pour l'intégralité de mes retours, c'est par ici study
Vaïkan

Vaïkan
Scout
Scout

Messages : 47
Age : 27
Localisation : Montpellier

https://www.dropbox.com/home

Revenir en haut Aller en bas

[BD]Série BD/Comics Warhammer 40K Empty Re: [BD]Série BD/Comics Warhammer 40K

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum