La Damnation de Pythos de David Annandale

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN

9% 9% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
27% 27% 
[ 3 ]
45% 45% 
[ 5 ]
18% 18% 
[ 2 ]
 
Total des votes : 11

La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par Nico. le Mer 28 Oct 2015 - 0:47

En Novembre 2015 sort La Damnation de Pythos de la série Horus Heresy.



==> LA DAMNATION DE PYTHOS Hardback

A la suite du Massacre du Dropsite d'Isstvan V, une force battue et ensanglantée d'Iron Hands, de Raven Guard et de Salamanders se regroupe sur ce qui ressemble à un monde mort insignifiant. En parant des attaques de toutes part commises par les créatures monstrueuses, ces alliés hargneux trouvent un espoir en la forme de réfugiés humains fuyant cette guerre grandissante et jetés à la dérive dans les courants du warp. Mais alors même que les Space Marines se taillent un sanctuaire pour se réfugier dans les jungles de Pythos, une ombre grandissante se rassemble et se prépare à les consumer tous.

416 pages • Novembre 2015 • ISBN 9781780302416 • Illustration par Neill Roberts





logo2 abnett2


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 7557
Age : 27
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par Nico. le Mer 28 Oct 2015 - 1:02

Pour les indécis ou les curieux, ma critique de la version VO:

Spoiler:
- Scénario et mise en scène : 3/5

Un groupe de loyalistes composé principalement d'Iron Hands mais aussi un peu de Salamanders et de Raven Guard arrive dans le système de Pandorax et s'y retrouve bloqué à cause de tempêtes warp étranges. Il décident de se poser sur Pythos... et se rendent compte que la planète est très très inhospitalière avec ses denses jungles bourrées de plantes venimeuses mais surtout de sa faune extrêmement agressive et nombreuse. Au moment où ils cherchent un moyen de partir d'ici, un fort contingent de milliers de civils arrive dans le secteur et se dépose sur Pythos, en détruisant leurs navires. Poussés par les Salamanders, les Astartes décident d'aller leur prêter main forte contre les monstres, mais est-ce une bonne idée ? Et que viennent faire ces colons sur une planète isolée si dangereuse ?

Je ne vais pas tout spoiler quand même mais sachez que lire la courte histoire Sermon of Exodus du recueil Sedition's Gate avant d'entamer ce roman est une très mauvaise idée. Cela gâche une grosse partie du suspense... (vous vous en doutez que je l'ai fait).


Ce qu'il faut retenir de ce roman au niveau de son histoire est surtout son atmosphère angoissante, les Marines & colons ne sont pas du tout les bienvenus sur Pythos... les nuits sont horribles pour les simples humains, les cris se font entendre et chaque matin on découvre de nouveaux cadavres. D'ailleurs cette jungle et ces monstres font facilement penser à des films comme Jurassic Park pour ne citer que le plus important. Même les Astartes ne font pas les malins face à cette menace très agressive et sans fin. Ils tentent tant bien que mal de survivre dans leur petit camp retranché, au prix de lourdes pertes.

Le scénario prend divers points de vue, les Iron Hands particulièrement peu sympathiques, les Salamanders & Raven Guard qui font profils bas, les serviteurs humain du vaisseau Veritas Ferrum ainsi que quelques étranges colons.


Cela pourrait en décourager certains, mais cette histoire est vraiment parallèle à l'HH, il n'y a pas d'autres Légions, pas de combats Astartes vs Astartes, aucun traître. Rien. Justes ces quelques loyalistes et humains qui tentent de survivre sur cette planète hostile. Ce n'est que dans le dernier tiers que l'on a des réponses et que l'on comprend que ce livre sert surtout à parler d'Iron Hands et à préparer quelque chose d'autre...


Spoiler:

Les colons ne sont pas là par hasard, ils veulent invoquer un puissant démon... Madail.

Si je ne mets que 3/5 c'est justement à cause de cet écart par rapport à l'HH, cela fait bizarre de lire ce livre après Vulkan Lives, The Unremembered Empire, Scars et Vengeful Spirit très riches en Primarques, Légions, fluff, etc. Et peut être que comme je m'étais gâché un peu le mystère en lisant l'histoire courte avant je n'ai pas pû pleinement apprécier le scénario. Celui ci reste tout de même sympathique et est bien mis en scène.


La fin en revanche est très inattendue et peu commune, si bien que j'ai presque envie de vous la spoiler...



- Style et écriture : 4/5

Du bon Annandale comme d'habitude, bien construit, fluide, agréable à lire. Et plus comme il est un gros gros fan des monstres en tous genres, il s'est amusé ici (et il le rappel dans son "afterword").

- Intérêt fluffique : 4/5

Il s'agit du premier tome avec les Iron Hands vraiment en personnages principaux. Les fans de cette Légions vont être ravis.

La Xème Légion est, comme vous le savez, traumatisée par la mort de son Primarque et la trahison d'Isstvan V. Mais au lieu de se plaindre, se morfondre, ils transforment leur peine en rage. Ils sont très vindicatifs et n'ont qu'une envie: faire payer les Emperor's Children et les traîtres dans leur ensemble.

Ils sont très déterminés, trop têtus on pourrait dire, et surtout très centrés sur eux même. Ils ne font confiance à personne, même pas les Salamanders qu'ils jugent responsables de la mort de Ferrus Manus en effectuant une retraite au lieu de percer avec les IH sur Isstvan. Ils tolèrent leurs alliés Salamanders et Raven Guard, mais ne prennent pas en compte leurs avis ni ne leur font totalement confiance. Ils sont très paranoïaques.

Comme le dit un personnage RG, la mort de leur Primarque a fondamentalement changé les IH, ils sont limites dangereux avec leur rage sans bornes. Ils sont trop extrêmes dans leur méthode de réflexion, et terriblement ancrés dans leur mantra: Flesh is weak. Ils considèrent les colons comme des faibles qui doivent mériter de survivre par eux même, il n'y a pas à les aider ils n'en valent pas la peine. Les simples humains sont des parasites tout juste tolérés. La chaire amène des émotions et doutes voués à l'échec, on ne peut pas être logique et efficace. Les Iron Hands sont d'une froideur totale dans leurs raisonnements. Ils ne se considèrent pas responsables des faibles, leur travail est de détruire les ennemis de l'Empereur, le reste est un luxe qui ne les intéressent pas.

Comme je le disais, leurs relations avec les survivants d'autres Légions sont tendues, les Salamanders & Raven Guard n'ont pas vraiment leur mot à dire, ils vivent sous le diktat des Iron Hands. Ce qui va amener à des confrontations entre le Capitaine des IH voulant laisser mourir les colons et le chef des Salamanders désirant protéger les humains...


Ce livre retranscrit vraiment bien le traumatisme subit par cette Légion et l'impact non négligeable que cela inflige à ses membres.


Mais vu qu'il n'y a pas vraiment d'autres Légions, ce sont les seuls apports fluff avec ce que réserve Pythos...

Spoiler:
Pythos n'est pas une banale planète, sous terre se trouve les fondations d'un immense portail démoniaque: La Cache de la Damnation.




- Appréciation personnelle : 3/5

C'est indéniablement un bon livre, mais j'ai quelques regrets a cause de son histoire un peu trop annexe. Et puis des Marines contre des monstres c'est bien sympathique mais peut être pas durant tout un roman.

Et aussi un peu le manque de personnages ou de situations différentes, on voit toujours les mêmes. A la fin, quand j'ai terminé le livre, je me suis dit qu'il manquait quelque chose, un je ne sais quoi qui rendrait l'expérience plus palpitante.

Bref, une bonne lecture bien agréable mais qui pourrait en rebuter certains (peu de Marines, pas de Primarques, etc). Mais les fans d'Iron Hands pourraient en revanche être comblés.


Total : 14/20

Ce tome n'est pas indispensable dans la trame HH, mais peut s'avérer sympathique si on aime les Iron Hands et les moments de tensions.

C'est le roman où les Iron Hands sont à l'honneur, le premier de la série. Mais si vous n'êtes pas fan de cette Légion, ni des dinosaures, ni des scénarios type film d'horreur, ni des histoires parallèles à l'HH, vous n'allez peut être pas apprécier.

A vous de voir si ça vous tente, je ne peux pas le conseiller à un fan de l'HH comme je ne peux pas dire qu'il est inintéressant.


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 7557
Age : 27
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par Variel le Mer 28 Oct 2015 - 11:20

Peut-être que je le prendrais, étant fan des gros monstres en tout genres !


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- Les Hawk Angels / - LdS 11 / - Roman 40K : La Désolation de Malerek / - LdS 13 / - Eternal Warriors
avatar

Variel
Capitaine Space Marine
Capitaine Space Marine

Messages : 995
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par Kajah Haig'uiye le Ven 30 Oct 2015 - 10:07

Iron Hands !

Rien que pour ça il sera mien (même si je désapprouve de plus en plus l'effet "réponse commerciale").


ironhands "La chair est faible."
                  Crédo Iron Hand
avatar

Kajah Haig'uiye
Space Marine
Space Marine

Messages : 431
Age : 31
Localisation : Sur un tas de cailloux au milieu de la boue.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par Aegis le Ven 30 Oct 2015 - 11:19

Effectivement en tant que premier roman mettant en avant les Iron Hands, je ne vais pas m'abstenir de le lire .. mais seulement lors de sa sortie en poche (ma bibliothèque n'aime pas l'aspect chaotique des livres aux formats variés).
avatar

Aegis
Scout
Scout

Messages : 59
Age : 36
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par Garro le Sam 31 Oct 2015 - 1:30

Bouquin fluff de Légion en gros ? Ça a l'air sympa
avatar

Garro
Scout
Scout

Messages : 21
Age : 24
Localisation : Nocturne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par Caddon Varn le Mer 4 Nov 2015 - 17:27

Ça pourrait être intéressant de le lire, après Pandorax...
Faudra que je réfléchisse...


"Pourquoi devrais-je craindre le démon? Il n'a aucun pouvoir sur moi."
                                                                                      -Frère-Capitaine Castavor Drak des Grey Knights

 :inquisition:
Mon chapitre perso : Golden Arrows
avatar

Caddon Varn
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 604
Age : 17
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par Emperor le Mar 24 Nov 2015 - 0:27


Une fois n'est pas coutume, je vais utiliser le patron du forum pour articuler ma critique puisque ce découpage servira tout particulièrement ce que je veux exprimer ici : des défauts et des qualités parfaitement distincts et facilement catégorisables.


  • - Scénario et mise en scène : 0/5
    Traitement d'un événement anecdotique de l'Hérésie dont les dernières lignes nous font en plus l'affront d'appeler une, voire des suite(s) - $$$$ - pour poursuivre une fin tellement ouverte qu'elle en devient parfaitement ridicule.
    Des combats contre de grosses bêtes (et entre grosses bêtes) abrutissants au possible, et sans la finesse de la prédation ou de l'embuscade pour les sauver. On est à des parsecs de Jurassic Park (mais plus dans l'esprit du dernier Godzilla au ciné).
    Un Annandale qui retombe une fois de plus dans les travers de ses bestioles et machineries ésotériques WTF (après le ver abusé et le concasseur de planètes de La mort d'Antagonis)...
    Le livre => Un traité qui pourrait s'intituler : "De l'intérêt du Warp comme joker scénaristique pour multiplier les concepts ravageurs débridés et les surprises irréalistes sans avoir la nécessité d'en étayer les bases". Et par bases j'entends création, fonctionnement, viabilité des concepts dans le materium... La facilité plutôt que le respect du lecteur donc, à l'inverse d'autres auteurs de la BL qui au moins font cet effort d'explication et d'approfondissement.
    Seul le début du livre est "bien", ou disons plutôt dans la veine des dernières productions de la BL. Le reste est largement en-dessous, en terme d'histoire.
    Spoiler:
    Le fait qu'il n'y ait pas d'happy end est par contre un plus non négligeable car je ne compte plus le nombre de romans BL qui sont à la limite de l'hypocrisie sur ce sujet, c'est-à-dire où les loyalistes se prennent une tannée sur des centaines de pages pour finalement voir leurs meilleurs éléments survivre d'une manière éhontée afin de ne pas contrarier le fluff..... Ici, pas de sentiment de faux danger, en tout cas sur la fin. Un élément positif donc, mais je conserve quand même une "note sanction" pour cette partie.


  • - Style et écriture : 5/5
    Je vous préviens tout de suite, je suis extrêmement réceptif au style d'Annandale. Smile
    Excellente écriture, excellent style, des tournures de phrase soutenues qui s'intègrent parfaitement à l'univers et donnent un petit côté frenchy au récit, des zeugmes divins, des descriptions de phénomènes warpesque innovantes et bien inspirées.
    Rien à redire, et ça me fait mal de le dire car voir autant de potentiel gâché par une vision scénaristique aussi médiocre... sérieux quoi.


  • - Intérêt fluffique : 4/5
    Là aussi le livre aurait pu se prendre un caramel mais - d'un élan magnanime :p - j'ai choisi d'ignorer l'absence totale d'apport fluffique à l'échelle de l'Hérésie pour ne prendre en compte que le traitement plus local, c'est-à-dire celui des Iron Hands, qui est ma foi très bon. L'auteur les a superbement bien cernés. C'est même la meilleure vision de cette légion que j'ai pu voir jusqu'ici!, avec en point de mire ce monstrueux Atticus, l'archétype parfait de l'IH indéboulonnable, et qui d'un point de vue psychologique fait passer Ferrus Manus pour un vulgaire SM vanilla conciliant.
    La délivrance de la chair est aussi intelligemment mise en scène :
    -avec ce combat permanent que mènent ces quelques survivants de la Xème contre les tonnes de barbaque saurienne et démoniaque qui se précipitent à leur encontre, qui symbolisent la faiblesse et la folie.
    Spoiler:
    - avec cette illustration, que dis-je ce cas d'école!- d'une manipulation Warpesque rondement menée, qui joue sur les aspects humains des différentes légions (poke les gros cons de Primarques) pour les mener à la baguette. Ainsi, dans le but de manipuler insidieusement, les fourberies du Chaos utilisent et l'empathie des Salamanders et l'hybridité des IH (chez qui la rationalité de la machine ne compense pas les failles d'une irrationalité ponctuelle qui reste toujours prégnante chez les membres de la légion à cause de leur origine organique, en particulier chez les éléments les moins augmentés de la compagnie).


  • - Appréciation personnelle : 2/5
    Vraiment moyen.
    De très bons Iron Hands, vraiment, servis par une écriture de qualité, mais mis en scène dans une histoire sans intérêt, superficielle, aux revirements trop faciles et aux éléments modificateurs trop rapidement survolés afin de - j 'imagine - rapidement passer aux péripéties de marmules qui s'ensuivent... et qui là encore j'imagine doivent être plus intéressantes à imaginer et à écrire pour l'auteur.

    Et donc, un beau gâchis en ce qui me concerne car l'auteur a vraiment des qualités. C'est pas la première fois qu'il me donne une impression de ce genre en plus. Bon après, il est encore relativement novice au sein de la BL (et aussi en tant qu'écrivain) et j'espère bien qu'il va s'améliorer, enrichir ses scénarios et finir par gommer - ou devrais-je dire estomper, car ça a quand même certaines qualités - ce qui apparaît comme de fâcheuses retranscriptions littéraires d'un mec que l'on sent à la fois gamer et amateur de films d'horreur. rire1


    TOTAL : 11/20





avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4099

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par Nico. le Mar 24 Nov 2015 - 2:17

Merci pour ton retour sur ce tome très peu utile pour l'HH, mais très sympathique sur les Iron Hands. +1

Tu es méchant avec ton 0/5 sur le scénario. Very Happy


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 7557
Age : 27
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par Vlad le Mar 24 Nov 2015 - 3:12

+1 également, merci pour ton retour Emperor ! Wink

Même si comme tu le dis (et Nico. également), ce tome n'apporte rien à la trame, je le lirai quand même je pense, pour les IH et le style d'Annandale que j'aime bien aussi.


avatar

Vlad
Primarque
Primarque

Messages : 3277
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par BlooDrunk le Mar 24 Nov 2015 - 10:41

+1 aussi, merci à toi.

Emperor a écrit:
Vraiment moyen.
De très bons Iron Hands, vraiment, servis par une écriture de qualité, mais mis en scène dans une histoire sans intérêt, superficielle, aux revirements trop faciles et aux éléments modificateurs trop rapidement survolés afin de - j 'imagine - rapidement passer aux péripéties de marmules qui s'ensuivent... et qui là encore j'imagine doivent être plus intéressantes à imaginer et à écrire pour l'auteur.
Yop, donc ça me conforte (encore) dans mon choix de zapper ce tome. Dommage pour le gâchis...
A réserver aux gros fans des IH pas trop regardants sur le scénar.


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 7934
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par Nero le Mar 24 Nov 2015 - 13:25

Terminé dans la matinée.

Bon, j'ai pas envie de faire de retour sur ce tome. Je pense que tout ce qui a été dit concorde assez bien avec ce que j'en conclue moi même.

Un intérêt tout particulier est a louer pour la Xè dans ce tome. Le style d'Annandale, auquel je n'avais encore jamais touché, m'a beaucoup plu. Ça se lit très bien!

Pour le reste, j'ai trouvé la mise en scène assez sympa mais assez rébarbative. (gros monstres-bolters-viande hachée-démons...). C'est trop tourner autour du peau pour les 2/3 du romans.
Attention, il y a quand même de bons voire très bons passages! D'ailleurs la présence des serfs et des colons étaient la bienvenu, ça changeait un peu de la froideur dégagée par les IH (qui sont au passage également, très bien exploités).
Et puis de se trouver plonger dans leurs peaux nous rappelait comme qui dirait, un coté plus humain...

En soi, un tome sympa à lire, qui nous met un peu en dehors du file originel de l'HH, mais dans lequel on se sent vite oppressé et attiré vers la Damnation.... Wink

Je lui ai mis un moyen. Soi un 12/20 pour moi.


AVE DOMINUS NOX
avatar

Nero
Scout
Scout

Messages : 118
Localisation : Amas de Thramas

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par - Ghost of Arkio - le Mar 24 Nov 2015 - 14:42

Une review qui mériterait une review ! Smile (et qui aurait une meilleure note que celle d'annandale)

Merci pour ton sacrifice Emperor sur ce tome dont le scénario et la mise en scène ne sont pas seulement coupables de leur décalage inédit dans la trame de l'HH, et n'a apparemment pas pu être sauvé par les trouvailles du traducteur, mais qui comporte de belles figures de style.

Moi qui ai trouvé son Antagonis un bricolage, son Mephiston bavard comme un divan de psy mais sa nouvelle dans l'anthologie Meduson subtile et bien écrite ("The Noose"), je devrais p.e. essayer cette VF pour son fluff et son écriture. Quand on avait parlé de Pythos lors de la sortie VO et que je n'avais pas dépassé le 1er chapitre, on en avait tous gros sur la tournure de la série HH qui se précisait.
Je serais curieux d'avoir une idée plus concrète de ces fameux "très bons passages".

Pour ce qui est de la représentation des Iron Hands, les lecteurs de VF seront ravis du contenu de l'anthologie Meduson.
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10484

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par Nero le Mar 24 Nov 2015 - 16:33

Les "très bons passages" se situent pour mois dans le 1/3 du romans.
Spoiler:
La découverte de la planète avec ses escarmouches et l'assaut contre les EC, même s'ils n'ont qu'une place minime et peut être peu voire pas d'intérêt pour bcp.
.
Or, il y a des passages assez sympas tout le long de l’œuvre et pas mal d'apport fluffique.
Spoiler:
La démence des serfs de légion puis l'arrivée des davinites.

En ce qui concerne Meduson, je ne les ai pas toutes lu. Mais celle de Meduson, Unforged, Grey Talon sont très bien! Pas encore lu Noose d'Annandale ^^


AVE DOMINUS NOX
avatar

Nero
Scout
Scout

Messages : 118
Localisation : Amas de Thramas

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par - Ghost of Arkio - le Mar 24 Nov 2015 - 16:55

Merci pour la précision Nero,

Pour toute la discussion sur le background fluff que l'on avait cerné à l'époque de la sortie VO, voir d'abord l'autre topic:
http://www.black-librarium.com/t2951-horus-heresy-the-damnation-of-pythos-de-david-annandale#122120

Concernant l'écriture, Magnus allait jusqu'à invoquer Saint H.P.
Disons que c'est le premier qui pousse vraiment le coté horreur lovecraftienne que peut avoir certains cotés de l'univers.

Donc si le 1er chapitre en VO m'avait rappelé l'écriture de son Antagonis VF, p.e. que le filtre français va me faire terminer ce tome. Faut dire qu'on aura plus d'autres sorties VF jusqu'à Noel et ce tome de l'HH devient notre seul os à moelle à ronger jusqu'aux prochaines sorties/traductions.

Et je vous recommande oui le recueil Meduson, qui est bien plus proche de la trame et cohérent que bien d'autres recueils qui ont précédé dans la série.
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10484

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par Variel le Mar 24 Nov 2015 - 17:37

+1 pour le retour d'Emperor (0/5 c'est vraiment méchant !!)

Je vois que l'on tombe sur des notes assez approchées, 11, 12 et 14 restant à peu près dans le même zone.

Malgré certaines des critiques qui descendent vraiment le roman (0/5 par exemple Very Happy ) je pense le prendre un de ces jours, peut-être en fin d'année !


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- Les Hawk Angels / - LdS 11 / - Roman 40K : La Désolation de Malerek / - LdS 13 / - Eternal Warriors
avatar

Variel
Capitaine Space Marine
Capitaine Space Marine

Messages : 995
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par Emperor le Mar 24 Nov 2015 - 18:24


Pour le côté "méchant" de ma critique, c'est voulu. Je voulais bien marquer le coup en martelant ce que je pense de ce genre de dérive scénaristique qui n'a aucune raison d'être dans cette suite d'événements d'importance qu'est l'Hérésie. Je veux dire, il y a largement de quoi faire dans l'histoire sans avoir besoin de s'égarer de la sorte et de broder ce type de c*** (même si je comprends que c'est tellement hypé XXIe siècle ce genre d'histoire et de kaijū...).

Après oui j'aurais pu égaliser un peu plus mes notes et ajouter un point dans "Scénario et mise en scène", et de même en retirer un de "Style et écriture" puisque la perfection littéraire n'existe pas.

Mais je suis sacrément mécontent car les ressources pour faire de bons livres, la BL les a. Ça aurait été une pure bouse (ou une copie servile d'un autre livre/auteur) que j'aurais été moins déçu, mais là y'a des trucs vraiment bons, c'est frustrant !


En tout cas merci à vous pour vos retours sur le retour. Very Happy

EDIT : Je ne sais pas si je peux décemment en conseiller la lecture (Ghost) mais c'est vrai que pour les fans hardcore y'a des trucs vraiment sympa à en retirer sur les IH, et même si ce n'est pas divertissant par l'histoire, ça l'est par moment grâce au style d'Annandale je trouve, ce qui n'est pas rien.




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4099

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par - Ghost of Arkio - le Mar 24 Nov 2015 - 19:57

L'un des problèmes principaux que j'ai avec cet auteur est que je le trouve "hors sujet", dans son style comme dans ses scénarios, il me laisse toujours le sentiment de ne pas lire du 40k et de pas être très intéressé par le fluff (exception de "The Noose", sa novella la plus récente) et sans avoir lu ses yarrick.

..mais tout le monde peut changer.. Smile

Ta critique n'est pas incendiaire à mon sens car c'est rarement la note finale que l'on retient (.. enfin, moi je lis les critiques en entier ^^) mais plutôt les pro/contra, et tu donnes avec Nero des points positifs en fluff et dans le style que j'ai rarement vu dans un retour de roman 30-40k.

Alors entre toi et magnus et nero, ce cross over 30k-lovecraftien avec de "très bons passages" rend forcément curieux quand d'autres publications cumulent à peine une review, et dans ce contexte de disette.

ha! faiblesse du fanboy de sf qui se laisse attendrir par un simple nom Very Happy (au lieu de relire tout simplement le HP lui-même)
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10484

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par Emperor le Mer 25 Nov 2015 - 13:18


Hors sujet je sais pas mais c'est vrai qu'il a une approche peu conventionnelle de l'univers, ce qui est pas mal à certains moments car ça permet de rafraîchir un peu la chose en faisant péter le moule éditorial de la BL (auquel on s'est peut-être un peu trop habitué au cours de toutes ces années), mais beaucoup moins bien quand il dévie (ou simplifie l'existant) par fainéantise ou pour faciliter ses scénarios.

En tout cas j'ai trouvé ses IH parfaitement fluff-compatibles ici, et même beaucoup mieux que ce que d'autres auteurs en ont fait pour cette période shattered legions, avec ces SM survivants beaucoup trop extravertis, émotionnels et qui font connerie sur connerie. Ici il n'en fait pas trop et se coule parfaitement dans l'esprit space marine.




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4099

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par BlooDrunk le Mar 3 Mai 2016 - 15:38

Bon bon bon...

Hum, j'aurais mieux fait de me fier à ma 1ère impression et de zapper ce tome, je ne sais pas quelle folie m'à pris mais je m'étais mis en tête qu'il serait utile de le lire avant d'attaquer Pandorax, le coté dino et les IH que je connais peu y était aussi pour qqchose dans cette décision.

Et bah bien mal m'en à pris, voilà pourquoi:

- j'ai commencé Pandorax depuis (100x mieux rien qu'au 1er quart) et visiblement il n'y a aucun lien, ou très peu, ça viendra peut être mais j'ai pas l'impression que ça soit vital d'avoir lu ce tome-croquette de l'HH..

- aucun intérêt pour la trame de l'HH.

- les dinos, mouais, rôles figuratifs et éphémères de chair à canon écervelée (et très peu décris physiquement).

- le fluff sur les IH? Quasi inexistant, rien de concret, que du rabâchage futile sur "La Chair est Faiiiible", d'ailleurs Annandale en fait presque un mantra à force de le répéter à toutes les sauces.. pénible.

- tant qu'on y est ce bon David était vraiment pas en forme je trouve, loin du niveau de son Mort d'Antagonis que j'avais bien aimé. Son style est ici alourdis de moultes redondances, de répétitions, de descriptions inintéressantes et parfois maladroites etc.

- le scénar? Une semi-bouse, et je suis gentil, aucune gestion du suspens, on voit venir les événements à 100lieux, et les pauvres personnages aux charismes d'huîtres eux non, j'en ai presque rigolé, pas futés pour un sous (même les officiers), elle est belle l'élite Astartes.
Spoiler:

Ok ce reste de Cie IH n'était pas trop au courant du Chaos, des Cultes Davinites etc... mais punaise le coup des exilés qui débarquent tous en chantant, montent leurs petites Loges-églises sous leurs yeux, le Cpt Atticus qui leur prête même ses serf pour les aider à contruire leur village de réfugiés... Navrant

- je ne note pas en détail les nombreuses incohérences, raccourcis, facilités et autres inepties, c'est pathétique.

En bref ce me fût très pénible, mais comme je l'ai acheté dans le but d’enchaîner sur Pandorax je me suis fait violence pour le terminer, et vite... La loose au final. Chose rare je fus tenté de zapper des pages, et le livre me tombait carrément des mains en plein dans certains passages d'actions..

Note: 09/20
Voté: Passable, à tendance Mauvais!

(et j'ai fait un effort de noter gentiment hein, pour les 2 ou 3 passages sympa du livre, comme l'embuscade contre la flotte EC par exemple)

Fuyez pauvres fous!! Mad ( ou vous serez Pythosement Damnés!! Evil or Very Mad )


Dernière édition par BlooDrunk le Mer 4 Mai 2016 - 0:21, édité 1 fois


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 7934
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par Zekka le Mar 3 Mai 2016 - 16:17

09/10 = passable ?
Sans doute Sa main t'a fait réviser ton jugement BlooDrunk ?
avatar

Zekka
Capitaine Space Marine
Capitaine Space Marine

Messages : 922
Age : 25
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par - Ghost of Arkio - le Mar 3 Mai 2016 - 16:43

@Bloodrunk: Par de revue détaillée alors ? (scénar/écriture/fluff/)

Mais bon, moi je comprend pas comment vous avez pu aimé Antagonis puisqu'ils sont écris pareil.
Ta description du bouquin qui te tombe des mains, le fluff au rabais, la pauvreté/absence des descriptions physiques, décors, armements ou combats (le comble pour des livres goodies liés à une licence de jeu de plateau) et des pages à sauter me rappelle ma lecture d'Antagonis ET du 1er chapitre VO de Pythos que j'avais tenté l'an dernier.
Des cultistes qui se révèlent + tard.. à l'origine d'un rituel... (*baille*), dinosaures méchants NPC lambda, jungle.. un gros démon caché qui se réveille.. Sleep

Ce genre de roman, ça fait un peu emploi fictif.

Dans le genre, (p.e. Annandale a tenté de s'en inspirer) j'ai préféré beaucoup plus l'ambiance de Flesh of Cretacia, où les indigènes sont davantage rogue et les dinau et la nature ont du relief (sans parler des FT)
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10484

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par Emperor le Mar 3 Mai 2016 - 21:00


On est d'accord pour le scénario nullissime / honteux / sans importance aucune / au ras des pâquerettes ; mais tu n'y a vu aucun point positif en dehors de cet aspect ?

Perso j'avais bien aimé le rendu de l'esprit IH par exemple.





avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4099

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par BlooDrunk le Mer 4 Mai 2016 - 0:28

Zekka a écrit:09/10 = passable ?
Sans doute Sa main t'a fait réviser ton jugement BlooDrunk ?
09/20 my bad^^ ..oui Sa main certainement lol (édité)

- Ghost of Arkio - a écrit:@Bloodrunk: Par de revue détaillée alors ? (scénar/écriture/fluff/)
Nope, il ne le mérite clairement pas.

@ Antagonis: oups je confonds avec l'autre roman au nom proche, La Mort d'Integrity je crois (celui avec le spacehulk), mais c'est de Haley.

Emperor a écrit:
On est d'accord pour le scénario nullissime / honteux / sans importance aucune / au ras des pâquerettes ; mais tu n'y a vu aucun point positif en dehors de cet aspect ?
L'embuscade sur la flotte EC était pas mal je trouve, ça plus 1 ou 2 autres trucs, mais rien de transcendant quoi..

Emperor a écrit:
Perso j'avais bien aimé le rendu de l'esprit IH par exemple.
Pour ma part pas du tout, au contraire j'ai trouvé ça plat, rébarbatif et sans saveur.
Va savoir peut être que "l'esprit IH" ne me dit rien, mais je pense plutôt que c'est l'auteur qui n'a su bien le décrire et m'y faire accrocher.


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 7934
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 4 Mai 2016 - 9:20

L'esprit IH est déjà bien mieux approché par Graham himself dans Fulgrim et dans Angel Exterminatus ; mais le plus précis sur les conséquences traumatisantes de la mort de Ferrus sur le champ de bataille sur sa legio se trouve sans doute dans le recueil de nouvelles Meduson. (pour les curieux des IH)
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10484

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Damnation de Pythos de David Annandale

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum