[Faction] Chapitre perso : les White Shadows

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Faction] Chapitre perso : les White Shadows Empty [Faction] Chapitre perso : les White Shadows

Message par Le Seigneur Du Sang le Sam 20 Fév 2016 - 11:33

Maljour à tous,

Je vous présente ici un chapitre de mon invention, qui a finit par recevoir une version plus ou moins définitive de son fluff. Bonne lecture ! (les photos suivront quand j'aurais le courage de me mettre à peindre Laughing )

Informations générales

Le chapitre des White Shadows est un chapitre successeur des Imperial Fist créé lors de la  18e fondation. Leur armure est entièrement blanche, à l’exception des gantelets qui sont noirs. La presque totalité du chapitre porte de surcroit une cape noire à capuche. Le chapitre compte un nombre inconnu de membre, mais il est probable qu’ils ait passé sous la barre des six cent marines.

Le nombre de marines de ce chapitre étant très bas, et le renouvellement des effectifs quasiment nul suite à la perte de leur stock de glandes progénoïdes et de leur monde chapitral, leur organisation diffère totalement de l’organisation préconisée par le codex. Les space marines sont répartis en cadre de Traque de taille variable, menés par un officier ou un vétéran de ce qui fut jadis leur 1re Compagnie. Ces groupes sont itinérant, apportant leur soutient où la présence d’une force d’Astartes est nécessaire.

Comme leur chapitre fondateur, les White Shadows sont réputés pour leur détermination, bien que dans leur cas, elle se rapproche nettement plus de la folie suicidaire. En effet, il est rare de voir un space marine de ce chapitre ne serait-ce que céder un pouce de terrain à l’ennemi tant qu’il puisse abattre ses cibles, même si cela l’amène à rester à découvert et sous un feu nourri. Il est même fréquent qu’un marine juge qu’en mourant il emportera un nombre suffisamment considérable d’ennemis pour justifier sa propre fin, et qu’il se jette donc dans une fusillade acharné sans plus se soucier de sa protection. Un marine ayant ainsi entamé son propre chant mortuaire est terrifiant à affronter, car son sang se verra augmenter d’une quantité effarante de drogues de combat, le rendant presque invincible jusqu’à ce que les substances le tuent. Ainsi, le sacrifice de l’Astartes est inéluctable, le poussant à accomplir des exploits extraordinaires pour que son nom reste gravé à jamais dans la mémoire de ses frères et de ses adversaires survivants.

Cependant, ce mépris de la mort n’est pas la seule caractéristique du chapitre. En effet, du fait des traditions de leur ancien monde de recrutement, les marines ont appris un nombre conséquent de chants de bataille et de litanies mélodiques, qu’ils récitent en plein combat sans la moindre difficulté ni la moindre fausse note. Les chants les plus connus sont la Liturgie de la Mort, la prière préparatoire à la bataille, le Chœur Macabre, un chant de guerre permettant à toute une escouade d’entrer dans une sorte de transe durant laquelle leurs mouvements se coordonneront au rythme des paroles, permettant d’arriver à une synchronisation à faire rougir de honte le plus méthodique des Skitarii, et la Messe du Sacrifice, une mélopée sinistre résonnante synonyme de chant mortuaire pour celui qui l’entonne alors que les drogues de combat affluent dans ses veines.

Tactiquement parlant, le chapitre préfère la fusillade au barrage d’artillerie et la presque totalité des frères de batailles sont équipés pour le combat à courte portée. Les armures Terminator sont également plus rares, car les tactiques suicidaires des White Shadows amèneraient bien trop souvent à perdre ces inestimables reliques. Les véhicules de toutes sortes sont de la même façon peu utilisés, à cause de la destruction du parc à véhicule du chapitre, exception faite des dreadnoughts, qui restent très peu nombreux et dont le nombre ne se renouvelle presque pas. L’on notera également une absence presque totale de scout.

Stratégiquement parlant, le faible nombre d’Astartes de ce chapitre et son organisation pousse les White Shadows à éviter les affrontements majeurs et les batailles rangés quand ils ne peuvent compter que sur leurs seuls effectifs, préférant combattre en tant que soutiens d’une force impériale plus importante. Outre cela, les Cadres de Traque se chargent aussi de la poursuite et de l’élimination de cibles précises (Boss Ork et sa garde personnelle, Seigneur du Chaos…) qui déshonorèrent le chapitre, ce qui les amènent fréquemment à collaborer avec l’Inquisition. Des dettes de sang se sont bien souvent créées entre ces deux organisations.

Néanmoins, rien ne pourra mieux définir le chapitre des White Shadows que leur cri de guerre, clamé haut et fort quand les projectiles commencent à fuser :

« VOUS NE POUVEZ PAS NOUS TUER, NOUS SOMMES DÉJÀ MORTS ! »

Histoire du chapitre

Le monde chapitral et monde de recrutement principal des White Shadows était le monde féodal nommé Charon III par l’administration impériale et Nuriamar par les indigènes. Sur cette planète s’affrontait de nombreux royaumes et duchés, tantôt amis tantôt ennemis, sans qu’aucun camp ne l’emporte jamais vraiment.

Cependant, ce n’était pas parmi les fiers chevaliers ou les courageux hommes d’armes de ces pays qu’avait décidé de recruter le chapitre, mais parmi les novices du Monastère, une organisation religieuse vénérant l’Empereur après qu’un missionnaire soit arrivé sur le sol de Nuriamar. Ces moines-soldats en cape noir possédaient un large territoire dans les montagnes, qu’ils défendaient avec férocités des seigneurs un peu trop expansionnistes. Les Manteaux Noirs, comme les appelaient la population, étaient d’une grande ferveur et avaient déjà la réputation d’être indifférent face à la mort. C’est donc sans grande surprise que le chapitre profita de cette manne de recrues bien entrainées et déjà endoctrinées. Les chants traditionnels du chapitre et la cape noire que revêtent les Astartes découlent directement de l’influence qu’a eue le Monastère dans l’établissement des doctrines des White Shadows.

Pendant des millénaires, les White Shadows combattirent comme une force d’Astartes assez commune, suivant les préceptes du Codex,  écrasant des millions d’ennemis sous leurs assauts inexorables, et bien que déjà réputés pour leur pugnacité, les marines étaient encore bien loin de la folie suicidaire que l’on leur connait aujourd’hui. À cette époque, leur armure était entièrement blanche, et leur cri de guerre était : « La parole de l’Empereur se transmet dans le fracas des armes ! ».

Cette période faste, durant laquelle le chapitre s’illustra sur tant de théâtres d’opération avec des pertes insignifiantes, connu une fin tragique en 888M40. Une flotte du Chaos frappée d’une rose noire fit son irruption dans le système de Nuriamar alors que la majorité du chapitre combattait hors du secteur. La garnison chapitrale, appuyée par les combattants du Monastère et par nombre de soldats des royaumes environnants, effectuèrent une résistance héroïque, détruisant plusieurs vaisseaux ennemis toujours dans l’espace et infligeant de sérieux revers aux renégats menant l’assaut au sol, mais cette défense fut aussi courte que brave. Les forces du Chaos, menée par Jeskael l’Executeur, dérobèrent les reliques de la forteresse monastère, emportèrent le stock de glandes primogénoïdes des White Shadows, avant de raser la totalité de la surface de Nuriamar d’un bombardement orbital intense ne laissant aucun survivant pour témoigner de la violence des combats.

La perte de toutes leurs possessions et surtout de la capacité de renouvellement des marines fut un coup dur pour les White Shadows, qui ne s’en remirent jamais. Dorénavant incapable de remplacer ceux qui tombaient, le chapitre tomba peu à peu dans le nihilisme et la fascination de leur propre mort, se sentant de toutes façons condamnés. Les Astartes ne se souciaient plus de survivre, voulant juste que leur mort soit éternelle, et le taux de pertes lors des engagements qui suivirent la tragédie, appelée le Crépuscule des Ombres par les marines, augmenta drastiquement. Voyant les effectifs de son chapitre fondre comme neige au soleil, le maître de chapitre Lucius Draken instaura une nouvelle organisation, créant les Cadres de Traque, réforma les doctrines du chapitre et décréta que dorénavant, les gantelets de chaque armure devront être peints en noir pour représenter l’agonie qu’ils vivent et qu’ils dispensent à l’ennemis pour laver leur honneur. Peu à peu, un nouveau cri de guerre émergea, remplaçant le précédent, le tristement célèbre : « Vous ne pouvez nous tuer, nous sommes déjà morts ! ».

Depuis ce jour, les White Shadows combattent partout dans l’Imperium, mourant chaque jour un peu plus, mais s’assurant que pour chacun de leurs frères qui trépasse, encore plus d’ennemis le suivent dans la tombe…


Personnages célèbres


Lucius Draken : maître de chapitre, dirige le plus grand Cadre de Traque, de la taille d’une Compagnie. Lui seul parvient à contenir la folie suicidaire des marines sous ses ordres, et c’est sous son commandement que le chapitre revit ses heures les plus glorieuses, au moins le temps d’une bataille.

Gloriel Trakler : maître de Traque, est à la tête d’un petit Cadre de Traque d’une vingtaine de marines. Il était jadis le capitaine de la seconde compagnie des White Shadows, et tout le chapitre le respectait pour ses talents de tacticien et de duelliste hors pair. La position qu’il occupe aujourd’hui semble injuste pour de nombreux Astartes qui le connurent, mais il est en réalité chargé d’une mission bien particulière : retrouver et éliminer Jeskael l’Exécuteur…


Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet ère de démence, faites confiance au fou pour vous montrer le chemin.

Il existe trois comportements abjects : la traitrise, la lâcheté et l'incompétence. Ce qui est assez amusant, c'est que se défendre d'une de ces accusations confirme souvent les deux autres.

Mes écrits :

A la fin, c'est toujours l'Empereur qui gagne
Portrait de Noël 2015 : Alicia Dawn
Les fabuleuses aventures d'Alicia Dawn
Le Seigneur Du Sang

Le Seigneur Du Sang
Scout
Scout

Messages : 87
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum