L'Eveil de la Bête - II - Predateur, Proie de Rob Sanders

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN :

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 6 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 6

L'Eveil de la Bête - II - Predateur, Proie de Rob Sanders

Message par Nico. le Lun 25 Avr 2016 - 0:18

Deuxième livre d'une série de 12 romans.

Présentation:



==> Predateur, Proie Hardback

Après des siècles de paix, les orks qui menacent l'ensemble des mondes humains sèment la panique au cœur de l'Imperium. À l'origine d'innombrables massacres, les lunes d'attaque orks détruisent les planètes les unes après les autres, employant des armes gravitiques contre lesquelles l'Humanité est impuissante. Sur Terra, les Hauts Seigneurs restent paralysés face à l'envergure de cette menace, incapables de mener la moindre action efficace. Alors que la nouvelle de l'extermination d'un chapitre entier de space marines se propage, qui saura se dresser en défenseur de l'Imperium ??

256 pages • Mai 2016 • ISBN 9781780302683 • Illustration de Victor Manuel Leza Moreno




logo2


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8508
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - II - Predateur, Proie de Rob Sanders

Message par Anton Narvaez le Sam 14 Mai 2016 - 10:37

Franchement je suis surpris que l'Eveil de la Bête n'intéresse qu'aussi peu.
J'ai voté Bon.

J'ai terminé le Tome II, il est pas mal, mais moins bien que le premier.
Il y a pas mal de nouveauté Fluff distrayantes et rafraichissantes (dont un chapitre de Seconde Fondation inédit), et des passages intéressant (notamment sur le Mechanicus).

Et il y aussi pour moi une ÉNORME erreur Fluff.

Spoiler:
Je suis pas expert en IF mais il me semble bien qu'ils ne peuvent développer leurs membranes de stases en cas de blessures graves du fait d'une défaillance dans leurs codes génétiques.
Et pourtant on a bien 3 IF retrouvés par le Mechanicus en état de léthargie protectrice. Bref, j'ai trouvé ça bizarre.

Review à venir.
avatar

Anton Narvaez
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 608
Age : 28
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - II - Predateur, Proie de Rob Sanders

Message par Emperor le Dim 19 Juin 2016 - 14:30


Sanders fait le café, et le fait plutôt bien compte tenu de ce format abraracourcix.

Bonne poursuite du travail d'Abnett, terminé l'ennemi random du premier livre, les choses sérieuses s'enclenchent, très doucement toutefois.

Très bonne idée que ce théâtre d'opération sur un waterworld où cohabitent plus ou moins violemment corsaires marginaux et marsouins de la Garde Impériale, et où viennent méchamment amerrir ces damnés orks, nous donnant ainsi la chance de lire de bons combats maritimes et côtiers, très bien décrits par ailleurs cheers
Ondine, gros coup de cœur de ce livre !

Autrement, des intrigues de High Lords encore poussives et qui me laissent pantois (j'ai vraiment du mal à associer ce genre de têtes de porte-bonheur avec le traitement aussi léger et infantile - et incohérent - auxquels ils ont droit dans cette série...). Quelques bons moments quand même, notamment les interactions entre les HL de l'Assassinorum et de l'Ecclésiarchie. Dommage que Gavin' ait gâché la suite.

La partie Space marine est correcte. Quelques moments bolt-porn et d'autres survolés mais bon, le format tout ça.

Plutôt bon livre donc  Smile




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4288

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - II - Predateur, Proie de Rob Sanders

Message par Illuminati le Ven 1 Juil 2016 - 12:36

Terminé aussi et j'avoue avoir lu de très bonnes surprises.
Avec ce second tome, Sanders nous fait rentrer dans le vif du sujet. On l'avais bien senti à la fin du tome 1, ce qui n'avait débuter que comme une simple purge de bestioles à coquille allait forcément finir en un véritable échec militaire cuisant pour l'Imperium.

Là, on assiste - spectateur - à la destruction massive et inéluctable de mondes - comme Ondine, un monde océan qui, malgré une lutte bien sentie, va se faire balayer comme des dizaines d'autres mondes évoqués.
Ondine et sa poignée de gardes badass qui résistent contre orks et marées est d'une pure justesse et préfigure déjà la fin de cette période de paix au profit d'un avenir bien plus dark que l'on connait. Gros point fort du roman.

L'autre gros point fort, Sanders reprend les personnages décrits par Abnett et parvient à les caractériser avec la même justesse. Vangoritch de l'Assassinorum devient là, le personnage centrale de ce début de série. Gros point fort aussi : la présentation d'un cadre d'assassins, avec une Vanus, deux Callidus, deux Vindicare et un Eversor dans sa boite. Là, on sent du lourd à venir car ils disposent d'un potentiel de malades.
Idem pour les technoprêtres...ok, on sait depuis longtemps qu'ils sont un peu comme les nains dans le Fantasy, ils ne roulent que pour eux et pensent aux profits qu'ils vont pouvoir en tirer. Là aussi c'est très bien vu, on sent que leurs propres intérêts ne sont pas ceux de l'Imperium mais juste ceux de Mars avec toute la logique binaire dont ils font preuve, regardant mourir les mondes comme le ferait un drone en plein enregistrement de données ou disséquant les derniers marines survivants, pour la beauté de la science...

Rôooo yabon, l'allusion aux excavations commencées dans le Noctis Labyrintus de Mars.... ^^

Et très bon aussi l'autopsie du magos biologis sur le cadavre d'un ork, qui découvre que les orks n'ont pas développé leur aptitude à maitriser la technologie au cours d'une évolution graduée - comme les humains, mais qu'ils la possèdent de façon innée et ce, depuis l'aube de leur race. Idem, il découvre une sorte d'énergie qui émane du cadavre et qui permet de faire fonctionner leur technologie toute seule...l'orkitude fluff, tout ça...très sympa donc puisque parfaitement raccord avec le vrai fluff - bon point pour Sanders Wink

Les orks donc...haa on les voit enfin de près et ils sont totalement hystériques et impossibles à stopper. J'aime les gardes qui tirent aux fusils laser pour voir que leurs armes ne laissent que des simples traces de brulure sur la peau des orks ^^ Les malheureux...
En tout cas, ils sont là et bien là et on comprend que l'Imperium va prendre très cher.

Après, concernant les Imperial Fists...
Bon y a des points qui font un peu tiquer, comme cette histoire de cocon de stase...mais bon passe encore, ou encore le fait qu'un chapitre soit éradiqué, comme ça et que ça passe aux travers des mailles du fluff (ok, y aura une explications plus tard, je n'en doute pas mais forcément, les Fists du M41 possèdent désormais un secret bien gardé...).

Après le bon point est d'introduire les Fists Exemplars, chapitre de la seconde fondation avec toutes les questions que semblent poser l'application du Codex Astartes. Mais c'est très bien vu.
Ici Sanders nous dépeint un Fist Exemplar du nom de Maximus Thane...
Je spoile :
Spoiler:
Petite allusion à mettre en lien avec l'excellentissime et très antique roman de Ian Watson sur les Fists ou Maximus Thane est justement le nom d'un des anciens maitre de chapitre des Imperial Fists...du coup les puristes du fluff auront compris comment le chapitre aura survécu à son extinction... Wink

Sur le côté un peu moins bon...je dirais un passage boltporn qui dure un peu et qui m'a pas franchement séduit plus que ça.
Les Hauts Seigneurs encore plus mous du genou qu'avant, là on a des vrais flanby et on sait que l'Imperium va plus dérouiller à cause d'eux qu'à cause des orks...Après coup je ne pense même pas que ce soit une faiblesse du roman mais plutôt une volonté de montrer l'incompétence des énarques du M32 à prendre des décisions autres que pour leurs propres intérêts. Donc frustrant de bêtises mais finalement plutôt juste j'imagine...

Si je devait donner une note, je mettrai 15/20, parce que j'ai trouvé très plaisants les moment forts de ce livre avec une vrai mise en place de l'histoire.




Vil xenos omniscient
avatar

Illuminati
Space Marine
Space Marine

Messages : 278
Age : 46
Localisation : Quelque part dans la Bibliothèque Interdite

http://illuvoxludi.e-monsite.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - II - Predateur, Proie de Rob Sanders

Message par Ivan le Fou le Jeu 1 Sep 2016 - 8:41

J'ai terminé le deuxième tôme avant hier et dans l'ensemble je suis assez d'accord avec mes voisins du dessus.

Cependant il y a une chose qui m'ennuie beaucoup et qui me pose un très gros problème, surtout étant donné que cela apparait très tôt dans la série: la traduction.

La traduction est ignoble. Des anglicismes à la pelle, une sorte d'inconstance dans le style qui va du soutenu hyperbolique au courant voir limite familier par moments (le tout dans un même chapitre), des lourdeurs, etc... Ces défauts rendent, pour moi en tout cas, la lecture pénible.
Et ces défauts me sautent d'autant plus aux yeux que je lis plusieurs livres en parallèle (à savoir L'Architecte du Destin, La Bataille de Calth et un autre roman qui n'a rien à voir avec l'univers WH).

Du coup j'en suis à me demander si je vais poursuivre la lecture de cette série et ce malgré l'intérêt fluffique (dont je suis très friand).


Your authority is not recognized in Fort Kickass.
Follow me on flickr.
avatar

Ivan le Fou
Space Marine
Space Marine

Messages : 270
Age : 33
Localisation : Angers

https://www.flickr.com/photos/ivan-le-fou/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - II - Predateur, Proie de Rob Sanders

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum