L'Eveil de la Bête - VI - Les Echos de la Longue Guerre de David Guymer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN :

0% 0% 
[ 0 ]
25% 25% 
[ 1 ]
75% 75% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

L'Eveil de la Bête - VI - Les Echos de la Longue Guerre de David Guymer

Message par Nico. le Sam 27 Aoû 2016 - 20:30

Sixième livre d'une série de 12 romans.

Présentation:



==> Les Echos de la Longue Guerre Hardback

Paralysés par l'invasion ork de l'espace impérial, les Seigneurs de Terra sont embourbés dans disputes intestines. Face à cette situation, Koorland, le dernier Imperial Fist encore en vie, perd finalement patience et prend le contrôle du Haut Conseil. Pendant ce temps, le chapitre des Fists Exemplar se voit forcé de combattre aux côtés des Iron Warriors sur un monde impérial étant été colonisé par les orks. Où une telle alliance mènera-t-elle, et qui donc est le véritable ennemi de l'humanité ?

256 pages • Septembre 2016 • ISBN 9781780302812 • Illustration de Victor Manuel Leza Moreno




logo2


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8508
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - VI - Les Echos de la Longue Guerre de David Guymer

Message par Emperor le Dim 28 Aoû 2016 - 22:40


Quelques commentaires rapides.

C'est le premier livre de David Guymer que je lis (peut-être déjà lu des nouvelles de lui mais pas sûr) et j'ai trouvé qu'il y avait quand même beaucoup de passages assez confus. Je ne sais pas si c'est parce que je "n'étais pas dedans" ou quoi mais j'ai vraiment eu du mal à me brosser certaines scènes et situations. Parfois carrément eu l'impression de rater une page ou deux alors que non. Bizarre et perturbant. A voir si d'autres confirmeront.

A part ça, l'écriture est pas trop mal, avec même quelques tournures de phrase intéressantes et renouvelant le genre. Ça fait du bien un peu de sang frais.

Sa vision des Space Marines est par contre carrément faiblarde. Les mecs ont la "nausée" face à certaines choses horribles qu'ils sont amenés à voir, hurlent quand ils se font un gros bobo, plissent les yeux quand il y a trop de luminosité, nécessitent une piquouse de l'apothicaire après une chute, tombent plusieurs heures dans les pommes après s'être cognés suite à une embardée du vaisseau lorsqu'il subit des touches directes (alors que tous les humains sur la passerelle vont bien, merci).... Un véritable supplice à lire, une honte suprême xD

Sinon, l'historique et la mentalité des Fists Exemplars sont un peu plus détaillés dans ce tome.
On pourrait même les appeler Ultra Fists puisqu'on apprend qu'ils suivent eux aussi le Codex Astartes à la lettre et que leur fondateur et premier maître de chapitre serait en fait à l'origine du "revirement" de Dorn sur la question de l'adoption du Codex et de l'éclatement des légions.
On en arrive même à ce que certains d'entre eux en viennent à nourrir un certain ressentiment à l'encontre de leur Primarque lorsqu'ils apprennent que celui-ci avait prévu de court-circuiter les directives de Roboute avec son protocole du Dernier Rempart (qui je le rappelle permet le regroupement des chapitres affiliés aux Imperial Fists en une seule force de combat). C'est pas banal.

Autrement, l'histoire n'avance pas des masses, avec malheureusement toujours ce syndrome de l’alliance facile entre les SM loyalistes (ici les Fists Exemplars) et les Iron Warriors. Et c'est un euphémisme. Les quelques réticences que peuvent avoir les fils de Dorn sont balayées d'un revers de la main en quelques lignes, les Fists Exemplars se parjurent aisément, sans sourciller et il n'y a tout simplement pas de tensions entre les deux groupes antagonistes. Bref, je réfute en bloc.

Pas grand chose d'autre à en dire, le scénario est pratiquement au point mort et comparé au précédent il n'y a que très peu de passages sur Terra et sur Mars. Certains personnages importants passent à la trappe (l'Inquisition par exemple) alors qu'on s'appesantit lourdement sur l'association contre-nature des SM et chaoteux au cours de situations et de missions qui paraissent complètement annexes.

Ah si, quand même, il y a un revirement que j'ai trouvé particulièrement intéressant en terme de fluff. Face à l'incurie des High Lords (Seigneur Militant, Seigneur Amiral,...) qui gèrent leurs ressources militaires n'importe comment, on apprend que le Commissariat - soutenu par l'Inquisition et l'Officio Assassinorum - prend l'initiative d'adopter une stratégie d'endiguement et de terre brûlée face aux orks qui avancent dans tout l'Imperium, et ce en utilisant.... les Scions comme troupes paramilitaires, sans en référer au commandement de la GI. Et moi qui croyais qu'ils n'avaient été créés que récemment dans le fluff.

D'ailleurs dans le livre on voit quelques Kasrkins Scions bien compétents comme il faut et dont les descriptions mettent très bien en valeur leur supériorité face aux GI de base. Pas mal.

Au final, livre très moyen j'en ai peur. A dans un mois. Smile




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4288

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - VI - Les Echos de la Longue Guerre de David Guymer

Message par PetitPierre le Lun 29 Aoû 2016 - 10:39

Rha, ca devient galere si les tomes ne gagne pas en qualité... grrr...
Et ca à l'air étrange comme tu dit cette version "light" des SM

En tout cas merci pour ta review (+1) Wink


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Je suis Coutelier Forgeron venez voir :  MON ACTU sur FB
- sur le web Pierre Forge Tranquille
- Envie de forger vous même ??? :  FAITES UN STAGE
avatar

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2397
Age : 34
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - VI - Les Echos de la Longue Guerre de David Guymer

Message par Capitaine Felix le Lun 29 Aoû 2016 - 13:29

+1 pour ta critique Emperor.

Donc pas d'évolution dans l'intrigue. Dommage. Au moins, ils prennent le temps cette fois-ci d'expliquer posément "l'alliance" (de circonstance) entre Astartes loyalistes et chaotiques.

Je pensais qu'il serait disponible au moins début septembre. Donc, il est en boutique.


Dernière édition par Capitaine Felix le Mer 31 Aoû 2016 - 0:33, édité 1 fois
avatar

Capitaine Felix
Scout
Scout

Messages : 84
Age : 35
Localisation : Sud-ouest de la France (Terre)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - VI - Les Echos de la Longue Guerre de David Guymer

Message par Emperor le Lun 29 Aoû 2016 - 18:35


Pour la qualité, ça va ça vient au gré des auteurs je dirai. Mais le format n'aide pas c'est sûr.

En ce qui concerne l'intrigue, il y a quand même un revirement sur Terra mais je ne voulais pas spoiler. L’événement est d'importance mais injustement rendu par l'auteur je trouve (peu développé, trop convenu).

Sinon je lis les ebooks, qui sortent régulièrement avant la version papelard. Donc je ne sais pas si le bouquin physique est déjà sorti.

Et merci à vous deux. Smile




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4288

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - VI - Les Echos de la Longue Guerre de David Guymer

Message par PetitPierre le Mar 30 Aoû 2016 - 8:12

On va suivre ca de pret  alors. j'ai les 4 premiers tomes à manger.
mais je vais attendre que toute la série sorte pour m'y lancer Wink

Et merci de ta précision sur l'intrigue, et c'est certain que ce format court oblige à avoir un sacré talent pour rendre ca génial !


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Je suis Coutelier Forgeron venez voir :  MON ACTU sur FB
- sur le web Pierre Forge Tranquille
- Envie de forger vous même ??? :  FAITES UN STAGE
avatar

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2397
Age : 34
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - VI - Les Echos de la Longue Guerre de David Guymer

Message par Capitaine Felix le Sam 10 Sep 2016 - 2:11

Donc voici ma review du tome 6.

Comme indiqué par Emperor, l’intrigue générale avance peu. Mais quelques rebondissements. En lieu et place, l’auteur nous offre un scénario secondaire mais néanmoins prenant. En fait : un focus sur une alliance désespérée à des années lumières de Terra. Un interlude sur une coalition contre nature, entre deux camps a priori irréconciliables, entre deux cœurs irréductibles. Bref, David Guymer nous offre, le temps d’un battement, l’occasion d’apprécier quelques échos lointains d’une guerre millénaire. Appréciable en soi, mais bon, était-ce vraiment nécessaire ?



Scénario et mise en scène = 4/5

Nous retrouvons ainsi le chapitre des Fists Exemplars. Suite à l’affrontement dantesque du tome précédent, une partie de la flotte de ce chapitre héritier de la VII est renvoyée vers Phall. Officiellement, les Fists Exemplars doivent réapprovisionner, remettre un peu d’ordre dans leur logistique.
Spoiler:
Officieusement, cette translation vers Phall est un gage donné au seigneur commandeur Udo du Senatorum. Les Hauts seigneurs de Terre souhaitent vivement une dissolution du Dernier rempart. Koorland a aussi chargé le maitre de chapitre Thane de reprendre contact avec les Soul Drikers
L’histoire s’articule notamment autour du personnage de Zerberyn. Cet ex-sergent vétéran a été promu premier capitaine de la première compagnie du chapitre, suite aux pertes occasionnées sur Eidolica (cf. tome 2 Prédateur, proie). Il est placé à la tête de la barge de bataille Dantalion.
Le vaisseau en transit vers Phall capte alors un signal impérial. Zeberyn estime qu’une enquête doit être diligentée. Le Datalion prévient le reste de la flotte et fonce vers l’origine présumée du signal, vers l’amas de Sycrax. Après un saut dans l’espace réel, les Fists Exemplars surgissent au beau milieu d’une bataille spatiale, opposant les Orks à un groupe disparate et énigmatique de vaisseaux Astartes. L’Imperium découvre alors une nouvelle arme des Peaux vertes.
Spoiler:
Un immense porte-aéronef ork, ridiculisant les cuirassés et barges de bataille. Ce vaisseau dispose d’ailleurs d’une technologie inédite basée sur les pouvoirs psy des Bizarboys. Par ailleurs, les Impériaux sont confrontés à des équipes d’abordage très bien rodées aux assauts par téléportation. Ces Orks spécialisés utilisent d’ailleurs des ersatz d’armures énergétiques de facture inhabituelle pour les peaux vertes. En fait, des armures énergétiques volées ayant appartenu à des Space marines
Fort heureusement, le Datalion voit arriver le reste de la flotte des Fist Exemplars. Ils attaquent de front et parviennent au centre de la bataille. Et là ils apperçoivent, médusés, les mystérieux vaisseaux astartes, évoqués plus haut. En fait, la même alliance licencieuse décrite dans le tome précédent.
Spoiler:
Il s’agit du l’Obsidan Sky du maréchal Black Templars Magneric et du Palimodes des Iron warriors. Ils combattent toujours ensemble sous le coup d’une trêve très précaire.
Les orks se sentant dépassés, emploient leur technologie dans une attaque suicide.
Spoiler:
Ils créent un trou noir artificiel. En réponse, l’Obsidan Sky parvient à éperonner le porte-aéronef ork. Avant la destruction du vaisseau Black Templars, le maréchal Magneric parvient à envoyer des enregistrements d’importance stratégique au Datalion
La flotte des Fists Exemplars est décimée et dispersée. On suit alors les péripéties du Datalion et de son équipage, sur un monde humain colonisé par les Peaux vertes, la planète Prax. Les Impériaux croisent alors le Palimodes du Maitre de forge Kalkator, rescapé lui aussi de la bataille spatiale décrite précédemment. Une alliance se forme alors.
Car :
Spoiler:
Il se trouve que la planète Prax est un ancien monde appartenant aux Iron warriors. Du moins redécouvert et libéré durant la Grande croisade. Les Astartes du Chaos offrent donc aux Impériaux leur expertise et leur connaissance de leur ancien fief. Le capitaine Zerberyn accepte à contrecœur cet arrangement. Car il souhaite investiguer sur Prax, devenu depuis l’occupation ork une plate-forme logistique très importante pour l'ennemis xeno. Les Peaux-vertes ont en effet bâti d’immenses installations, aussi hautes que des Ruches et Zerberyn veut en savoir plus.  
Une fois au sol sur Prax, Iron warriors et Fists Exemplars entament une infiltration.
En premier lieu, Zerberyn et ses frères s’enfoncent seuls au cœur d’un bâtiment. Et là ils découvrent une abomination.
Spoiler:
Des prisonniers humains (de tout sexe et de tout âge) sont parqués par milliers comme des bêtes par les Orks. Ils n’ont plus de vêtements. Leurs dents ont été arrachées, de même que leurs ongles. Les Peaux vertes gavent les prisonniers de stéroïdes, de drogues incapacitantes. Ce ne sont même plus des esclaves, mais des bêtes. D’ailleurs, ils servent de nourriture aux orks. Il semble que le clan Snakebite soit en charge de cet élevage de la mort.
Ils tombent aussi sur un peloton de scions de la Garde impériale.
Spoiler:
Le Commissariat a en effet mis en place une stratégie de guérilla. Des troupes du Tempestus sont envoyées sur les mondes impériaux tombés. Ces pelotons isolés doivent s’infiltrer et mener sur place des actions de sabotage ou de renseignement. Et préparer la reconquête.
Les Peaux vertes finissent par découvrir nos protagonistes. L’assaut est donné. Impériaux et Astartes chaotiques reculent en bon ordre, mais ont beaucoup de mal à stopper les orks. Les Iron warriors amènent les Impériaux dans une cache à plusieurs centaine de mètre sous la surface de Prax. Un repaire bien singulier comme seul Perturabo sait les creuser.
Spoiler:
Un dispositif d’auto-destruction planétaire s’y trouve. Kalkator l’active au grand dam des Fists Exemplars. Le Forgeron de guerre parvient à convaincre ses alliés que nécessité fait loi, et que par conséquent la destruction de Prax porterait un coup décisif contre la race orkoïde. Zerberyn et ses frères admettent le raisonnement de leur triste associé. Un fâcheux contretemps apparaît : les scions comprennent la nature démoniaque des alliés des Fists Exemplars. La moitié du peloton est abattue par les chaoteux. Dépité, Zerberyn est contraint d'ordonner l’élimination de l’autre moitié pour garder le secret et sauver son chapitre.
La planète Prax disparaît des annales de la galaxie. Les Exemplars survivants ont tout juste le temps de regagner leur vaisseau.


Dans le système Sol : Koorland ne supporte plus la médiocrité du Sénatorum. Drakan Vangorich et ses partisans de l’Inquisition offrent leur appui à l’Adeptus Astartes.
Spoiler:
Koorland s’invite à une session en compagnie de 4 autres représentants du Dernier rempart. Il dépose symbolique l’amiral Udin Macht Udo de sa charge de Seigneur commandeur du Senatorum. L’Arbitres et de nombreux autres parties reconnaissent sa légitimité. Koorland, le dernier First, exerce désormais le leadership des Haut seigneurs en leu et place de l’amiral déchu.
Sur Mars : la cabale de l’Officio assassinorum découvre un secret conservé au sein d’un laboratoire du Mechanicum. Associés au Magos Urquidex, les agents de Vangorich ont tout juste le temps d’envoyer un message incomplet à Terra.
Spoiler:
Le Fabricator général Kubik et ses sbires connaissent la localisation du monde d’origine des orks actuellement en guerre avec l’Humanité. Les cercles secrets transhumains martiens étaient au fait de ce secret avant même Ardamantua. Ullanor, la bête s’éveille sur….Ullanor


Au final : scénario assez bien ficelé. C’est correct, mais on n’avance pas trop.

Une bonne note quand même : 4



Style et écriture = 3/5

C’est la première fois que je découvre David Guymer. Je crois que cet auteur a écrit quelques tomes et des histoires courtes pour la saga Gotrek et Félix.
En tout cas, c’est fluide et correcte. L’auteur prend parfois le temps de rédiger de longues descriptions. Intention louable, mais parfois, on a l’impression de perdre le fil de l’histoire lors de ces passages évocateurs.

Les franglais sont toujours aussi despairing. Forgeron de guerre, Warsmith. Apothicary…. J’en passe et des meilleurs. Mais bon, c’est une constante désormais.

Une note moyenne : 3



Intérêt fluff = 4/5

C’est très intéressant. L’apport fluff est important.

Les Fists Exemplars : beaucoup de personnages issus de ce chapitre sont passés à la loupe. Astartes comme serfs. On apprend ainsi le contexte de la création de ces descendants du Primarque Dorn. Leur philosophie, leur culture doivent beaucoup à la personnalité de leur premier maître de chapitre, Oriax Dantalion. En relation avec l’application du Codex Astartes dans la VIIème légion. Le roman de David Guymer construit d’ailleurs son intrigue autour du capitaine Zerberyn, quasi avatar de son lointain géniteur.  Lui aussi entretient une relation « dialectique » avec l'héritage de Guilliman. Ouvrage salutaire, mais aussi incommodant devant la cruelle réalité de la guerre (ou mieux encore la théorie face à la pratique). Pour protéger son chapitre, il est douloureusement contraint à la fin de l’intrigue de donner un ordre sans équivoque. Ainsi, il est face à ce dilemme tant de fois évoqué dans d’autres littératures : trahir ses idéaux pour mieux protéger. Il semble par ailleurs mal à l’aise devant ses nouvelles responsabilités de capitaine. On se surprend en outre de son humanité, plus précisément lorsqu'il découvre l’ignominie des xénos sur Prax. Un peu comme Emperor, je dirais trop humain pour être Astartes. Ou alors il s'agit peut-être d'un choix scénaristique délibéré de l’auteur = un Astartes velléitaire, c’est une faille que pourrait exploiter à termes un Forgeron de guerre Iron warriors un peu habile.

Les Orks et l’occupation d’une planète : nous avons un bref descriptif d’un monde humain réduit en esclavage par les Peaux vertes. Et bien, ce n’est pas triste, nos amis orkoïdes n’ont rien à envier aux Eldars noirs.

Les Tempestus scions : c’est aussi intéressant. C’est la première fois que je découvre dans un roman, l’action des troupes de choc nouvellement (re)nommées dans le dernier codex.
- Emperor - a écrit:les Scions comme troupes paramilitaires, sans en référer au commandement de la GI. Et moi qui croyais qu'ils n'avaient été créés que récemment dans le fluff.
Il me semble : ce sont les troupes de choc classiques, le terme « scion » ayant été simplement ajouté par Games Workshop lors de la sortie des figurines en 2014 (Mini HS = certainement pour quelques obscures raisons commerciales). En tout cas, les soldats du Tempestus sont d’une redoutable efficacité, preuve d’un équipement et d’un entrainement bien au dessus du simple garde lambda. Toutefois, l’auteur aurait pu, en lieu et place, mettre en avant des gardes vétérans spécialistes (Mini HS : S'il-te-plaît M. Games Workshop, vas tu sortir enfin un kit vétéran de la garde ?! Ou au moins un repack des cadiens….).

Enfin, à l’inverse du tome précédent, l’auteur prend le temps de développer le contexte de l’alliance contre-nature entre les Fists Exemplars et les autres protagonistes.

Donc une bonne note : 4



Appréciation personnelle = 3/5

Un roman intéressant et bien rédigé. Un fluff important, un scénario qui tient la route. Mais il ne s’agit que d’un entracte, et il me semble, au détriment de l’intrigue principale. On fait du sur-place. C’est dommage car le tome précédent avait ouvert beaucoup de perspectives.

Plaisir intact mais avec quelques regrets.

Donc une note moyenne : 3

- Note globale = Total des points 14/20


A dans un mois  Very Happy
avatar

Capitaine Felix
Scout
Scout

Messages : 84
Age : 35
Localisation : Sud-ouest de la France (Terre)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - VI - Les Echos de la Longue Guerre de David Guymer

Message par Anton Narvaez le Mar 20 Sep 2016 - 16:30

C’est la première fois que je découvre David Guymer. Je crois que cet auteur a écrit quelques tomes et des histoires courtes pour la saga Gotrek et Félix.

Il a notamment écrit les deux Tomes The End Time de Gotrek & Felix.

Et il a eu également deux romans Warhammer nominés aux prix Gemmel.
Relativement rare chez la B.L, de tête il n'y a que MC Neill et King qui ont déjà été nominés.
Un auteur avec une certaine cote donc, même si pour ma part je trouve son style poussif.
avatar

Anton Narvaez
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 608
Age : 28
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - VI - Les Echos de la Longue Guerre de David Guymer

Message par Emperor le Mar 20 Sep 2016 - 18:51


Anton Narvaez a écrit:Et il a eu également deux romans Warhammer nominés aux prix Gemmel.
Relativement rare chez la B.L, de tête il n'y a que MC Neill et King qui ont déjà été nominés.

Darius Hinks aussi, pour son Prêtre Guerrier. Il a même remporté le prix.




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4288

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - VI - Les Echos de la Longue Guerre de David Guymer

Message par Anton Narvaez le Ven 23 Sep 2016 - 9:50

Merci Emperor pour ta précision.
J'ignorais totalement cet état de fait.

J'en profite (évitant ainsi un mono-ligne) pour demander une petite précision Fluff...
On voit apparaitre différents clan Orks dans le bouquin (Blood Axes, Bad Moons et Goffs notamment).

Et voilà, il y a un petit truc qui me turlupine. Les SM n'ont aucune idées de ce que sont ces différents clans. Ils ne les connaissent tout simplement pas en arrivant sur Grax.
Or dans plusieurs autres livres BL (Les Mondes de Rynn notamment), les SM de 40k sont relativement au courant de l'existence et des différences qui caractérisent les Clans Orks.

Bref, j'ai interprété le truc comme quoi les différents clans majeurs qui composent les Orks en 40k sont apparus justement pendant cette Waaagh! de la Bête.  Les Fists Examplar ne les connaissaient pas parce-qu'ils n'existaient pas avant cette Wagh!

Du coup je me demande si c'est un délire qui m'est propre, ou si vous aviez compris le schmilblick comme moi? Et qu'en fait les Examplars ne connaissaient pas les clans simplement parce-qu'ils s'en tapaient jusqu'à là?
avatar

Anton Narvaez
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 608
Age : 28
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - VI - Les Echos de la Longue Guerre de David Guymer

Message par PetitPierre le Ven 23 Sep 2016 - 12:32

bien ta review Capitaine Felix, je l'avais zapé !!!
elle apporte beaucoup ! +1 Wink


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Je suis Coutelier Forgeron venez voir :  MON ACTU sur FB
- sur le web Pierre Forge Tranquille
- Envie de forger vous même ??? :  FAITES UN STAGE
avatar

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2397
Age : 34
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - VI - Les Echos de la Longue Guerre de David Guymer

Message par Capitaine Felix le Ven 23 Sep 2016 - 19:15

- Anton Narvaez - a écrit:J'en profite (évitant ainsi un mono-ligne) pour demander une petite précision Fluff...
On voit apparaitre différents clan Orks dans le bouquin (Blood Axes, Bad Moons et Goffs notamment).

Et voilà, il y a un petit truc qui me turlupine. Les SM n'ont aucune idées de ce que sont ces différents clans. Ils ne les connaissent tout simplement pas en arrivant sur Grax. [....].
Bref, j'ai interprété le truc comme quoi les différents clans majeurs qui composent les Orks en 40k sont apparus justement pendant cette Waaagh! de la Bête.  Les Fists Examplar ne les connaissaient pas parce-qu'ils n'existaient pas avant cette Wagh!

Pour te répondre Anton : sauf erreur de ma part, à aucun moment, les Fists Examplars ne citent les différents clans orks. En fait, le capitaine Zerberyn et ses frères en mission sur Prax découvrent à certaines occasions du récit, des glyphes orks. Dont un, représentant clairement un serpent.
Spoiler:
Page 163 de l'édition française : le glyphe est tatoué sur la nuque d'esclaves humains
Le serpent est, me-semble-t-il, le totem du clan Snakebite. J'ai tout de suite fait le rapprochement avec ce clan spécialiste de l'élevage de squigs, de grots et de snots.
Dans d'autres passages, on voit apparaitre succinctement les couleurs ou les totems d'autres clans. N'étant pas spécialiste du fluff ork, il y a deux hypothèses : soit les clans ont toujours existé, soit ils furent crées à un moment donné. La créature appelée "Bête" peut très bien avoir suscité cet agencement clanique. Après tout, plus les tâches sont parcellisées dans un groupe donné, plus forte est l'action de cette collectivité. Mais, bon spéculation, le taylorisme n'est sans doute pas applicable chez les orks.
A voir pour la suite. Un paradoxe dans cette série mettant en scène un Waaghhh galactique: le récit est très centré sur l'Imperium, et moins sur les Peaux vertes.

Pour Petit Pierre : merci. Ta review sur le roman de Sanders était aussi excellente!
avatar

Capitaine Felix
Scout
Scout

Messages : 84
Age : 35
Localisation : Sud-ouest de la France (Terre)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - VI - Les Echos de la Longue Guerre de David Guymer

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum