[Horus Heresy] Primarch Series - IV - Perturabo de Guy Haley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Horus Heresy] Primarch Series - IV - Perturabo de Guy Haley

Message par Nico. le Ven 14 Avr 2017 - 14:27

Quatrième volume d'une série dérivée de l'Horus Heresy, 18 tomes au total, 1 par Primarque.

Présentation:



==> Perturabo: The Hammer of Olympia Hardback

Born to a life of political conflict, Perturabo was always considered a child prodigy among the people of Olympia – indeed, his philosophical and scientific works were beyond compare. But then, after his rediscovery by the Emperor and decades of thankless military campaigning on the Great Crusade, the primarch begins to resent his Legion’s place in the Imperium. When word reaches him of turmoil on his adoptive home world, he orders the Iron Warriors to abandon their campaign against the alien hrud and crush this emerging rebellion by any means necessary...

Né pour une vie de conflit politique, Perturabo était toujours considéré comme un enfant prodige parmi les gens d'Olympie - en effet, ses travaux philosophiques et scientifiques étaient hors de comparaison. Mais, après sa redécouverte par l'Empereur et des décennies de campagnes militaires ingrates sur la Grande Croisade, le primarque commence à ressentir la place de sa Légion dans l'Imperium. Quand le mot lui arrive d'une agitation sur son monde adoptif, il ordonne aux Iron Warriors d'abandonner leur campagne contre les xenos et d'écraser cette rébellion émergente par tous les moyens nécessaires ...

200  pages • Avril 2017 • ISBN 9781784965587 • Illustration par Mikhail Savier





Artwork:

Spoiler:



logo2


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 7224
Age : 27
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Primarch Series - IV - Perturabo de Guy Haley

Message par Nico. le Dim 23 Avr 2017 - 16:33

- Scénario et mise en scène : 4/5

Le livre se divise entre des chapitres sur la jeunesse du Primarque sur son monde adoptif, et ceux sur sa campagne contre les Hrud. Il commence directement après les passages flashback d'Angel Exterminatus, quand Perturabo grimpe une montagne. On va suivre toute sa jeunesse dans sa famille adoptive. C'est très intéressant de voir comment un Primarque se construit, sa jeunesse quand il n'est pas encore chef de Légion. Et puis Perturabo est vraiment particulier, on n'a pas souvent de livres sur lui, il a vraiment un sale caractère tout en étant un génie dans divers domaines. On en apprend beaucoup sur lui, j'en parlerai un peu plus section fluff.

Le livre est très agréable à suivre, ce Primarque étant peu illustré là on a vraiment son point de vue, ses pensées et on final on comprend mieux comment il procède. Les chapitres sur sa jeunesse nous montrent à quel point il est compétent, et ceux contre les Hrud sont au contraire un de ses rares moments d'échec. Dans ceux ci, il est allié au Mechanicum et c'est marrant de voir les échanges entre un Primarque avide de savoir, très intelligent et les prêtres de Mars qui eux aussi vouent un culte à la recherche du savoir. Sauf que pour Perturabo, leurs avis sont biaisés par leur Foi idiote. Il est trèèèès anti Dieux et religions. Sinon, de le voir aux commandes de son armée permet de bien montrer qu'il a une façon très particulière de faire la guerre, il envoi ses troupes souvent à la mort sans remord. Pour lui, le sacrifice est pour un but plus grand, chaque soldat est un outil s'il est dans de bonnes mains. Les Iron Warriors ont un taux de perte très important, cela demande d'avoir constamment de nouvelles recrues venant du monde Olympia. Sauf que cela va finir par agacer la population... et arrive enfin la nouvelle de l'envie de rébellion du monde d'adoption de Perturabo. Même si cela n'arrive qu'à la page 160 sur 200, alors que c'est dans le synopsis.

Spoiler:
Pour faire simple, les chapitres sur sa jeunesse sont là pour illustrer son intelligence mais aussi son caractère arrogant. Il en a marre d'être toujours sous estimé et il se sent comme un pion pour son père adoptif. Ceux contre les Hrud montrent une défaite des IW, notamment de Dantioch qui va vieillir de 3000 ans à cause de la technologie des Hrud et se faire punir par Peturabo, il est envoyé en exil et son nom supprimé des honneurs de la Légion. Et à la fin sur Olympia il tente d'être sympa au début, d'accepter d'écouter les plaignants... mais rapidement il s'énerve et va décider de TOUT raser. Il va détruire toutes les villes, tuer ceux qui résistent et prendre en esclavage les autres. Sans pitié. Et les Iron Warriors qui refusent d’exécuter les ordres subiront le même sort. Le plus intéressant reste un dialogue vers la fin où Perturabo explique que l'Empereur a échoué par vanité. L'Imperium ne marche pas, c'est de la folie, l'Humanité est trop chaotique pour accepter l'ordre. Mais son interlocuteur lui fait prendre conscience de tous ses propres défauts: il se comporte comme un enfant voulant l'impossible et rageant quand il n'y arrive pas. Perturabo refuse les liens avec les gens mais veut qu'ils obéissent sans hésitation. A sa prise de pouvoir il a décimé sa Legion, tuant ceux qui n'étaient pas parfaits, il a régulièrement trop de pertes, il fait mourir ses hommes bêtement pour prouver des choses et se plaint quand personne les remarques ou ne salue ses succès. Il fait tout pour se faire acclamer par ses frères ou l'Empereur, mais il les fait de façon tellement brusques que forcément ceux ci n'aiment pas... et ça l'énerve d'avantage. Il prend alors conscience de ses erreurs, il se rend compte qu'il a détruit son propre monde, qu'il n'est pas mieux que Curze... voir pire vu que lui avait pour excuse sa folie. Il a honte, il sait que l'Empereur ne le pardonnera jamais. Il demande alors de cesser l'extermination de son peuple. C'est quelques années seulement avant le début de l'Hérésie.

Dans la conclusion on a le moment où l'Empereur arrive sur Olympia et découvre Perturabo, ce dernier est très heureux d'enfin rencontrer son créateur.

Le scénario est vraiment très sympa, même si j'ai un peu moins accroché aux passages contre les Hrud, je voulais surtout lire sur la jeunesse de Perturabo et ses pensée. Du bon travail, intéressant et très riche en information sur ce Primarque peu illustré.

- Style et écriture : 4/5

Du bon Guy Haley, rien à redire.

- Intérêt fluff : 4/5

Pas mal de choses sur Perturabo et la vie sur Olympia. Je ne vais pas tout dire, juste quelques éléments.

Perturabo a un gros défaut, son ego. Il ne sait pas dire non aux défis ou aux ordres, il veut toujours prouver qu'il est le meilleur. Le soucis étant qu'il s'y prend toujours de manière brutale et n'a par conséquent que peu de reconnaissance en retour. Il en a marre qu'on remette en doute ce qu'il dit, il se sent constamment sous estimé. L'Empereur l'ignore, ses triomphes ne sont pas commémorés, on l'envoi toujours dans les campagnes les plus difficiles contre les monstres les plus violents. Sauf que ceci est voulu par l'Empereur, il a créé Perturabo pour cela, c'est un Primarque qui n'abandonnera jamais, ne pliera jamais et affrontera les tâches les plus dures avec une volonté de fer. Sauf que Perturabo veut toujours se faire remarquer, il utilise les plans les plus durs pour ses assauts, très sanglants, et son arrogance le met à l'écart. Bref, un Primarque très intelligent, un génie dans plusieurs domaines mais avec un mauvais caractère et toujours en manque de reconnaissance.

Sinon on a pas mal de trucs sur les Iron Warriors, leur état d'esprit, leur fonctionnement etc. On voit qu'ils n'utilisent que très peu de serviteurs humains, ils n'ont pas confiance et préfèrent utiliser des Marines pour les tâches utiles.


- Appréciation personnelle : 4/5

J'ai vraiment apprécié, j'avais déjà été intrigué par la mentalité de Perturabo dans Angel Exterminatus (c'était le Primarque que je connaissais le moins, on ne le voit quasi jamais dans toute la série) et ses quelques passages dans le précédent livre sur Magnus. Voir ses pensés et les réguliers conflits intérieurs qu'il a, était plutôt cool.

Un bon livre que je recommande à tous fans de Primarques et spécialement aux adeptes des Iron Warriors.

Total : 16/20


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 7224
Age : 27
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Primarch Series - IV - Perturabo de Guy Haley

Message par Nulthan le Lun 24 Avr 2017 - 11:55

Merci beaucoup Nico pour cette review.

Je n'ai qu'une chose à dire : à moi à moi à moi. Je le veux et c'est pas avant juillet 2017 en Français...

Finalement cette série Primarchs va peut être nous apporter du très bon ! (et j'avais de sérieux doute au début!)

Nulthan
Scout
Scout

Messages : 12

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Primarch Series - IV - Perturabo de Guy Haley

Message par PetitPierre le Lun 24 Avr 2017 - 12:35

Iron Within Iron Without !!!
Super review Nico, a donne bien envie !

+1 !!!


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Pierre Forge Tranquille, c'est sur ma page FB pour voir MON TRAVAIL
- Ou sur le Web chez Pierre Forge Tranquille
avatar

PetitPierre
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 2048
Age : 33
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Primarch Series - IV - Perturabo de Guy Haley

Message par Oculus Magnus le Lun 24 Avr 2017 - 16:32

Ah que oui, ça donne envie ! Very Happy

C'est amusant : pour le moment, 4 bouquins, 2 bof, 2 biens.
(bon, je m'avance un peu pour Perturabo, je l'ai pas encore reçu... Neutral )
avatar

Oculus Magnus
Space Marine
Space Marine

Messages : 156

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Primarch Series - IV - Perturabo de Guy Haley

Message par Bwazaaah le Lun 24 Avr 2017 - 17:30

Olaketal !

Même si j'ai pas été aussi rapide que Nico', j'ai fini le précieux à l'instant. Je tiens juste à préciser, avant de commencer à en parler, que si j'ai compris le bouquin, mon niveau d'anglais n'est pas non plus exceptionnel, donc concernant le style, je suis pas forcément celui qui en saura le plus.
Et je précise aussi qu'il y aura des spoils dans cette review.

Scénario : 4/5.  La façon dont l'histoire est racontée est plaisante, même si c'est pas incroyablement original, c'est toujours efficace, puisque comme l'a dit Nico' (dont je lirai le reste de la review après avoir fini la mienne btw), c'est divisé entre Perturabo jeune à Olympia, et Perturabo pendant la Grande Croisade, ce qui permet de croiser les regards et de voir efficacement les évolutions et les continuités.
Et c'est très intéressant de voir la jeunesse de ce vieux Pert'. Je précise juste qu'il vaut mieux avoir lu l'Ange Exterminatus et connaître un tout petit peu le personnage et la légion pour pleinement apprécier le bouquin, ce qui ne veut pas dire qu'il faut être un expert des IW, ce que je ne suis clairement pas. Ca permet d'avoir en tête le moment de son arrivée sur Olympia, une discussion qu'il a eue avec l'Empereur juste après avoir été récupéré, et de manière générale de mieux comprendre son comportement et certains éléments.
C'est intéressant de voir sa jeunesse car elle est caractéristique de son développement (comme tous les autres Primarques bien sûr), et que c'est intéressant de voir un Primarque évoluer sans vraiment savoir qui il est ni d'où il vient.
Spoiler:
Dans le cas de Perturabo, ça permet de bien voir comment le milieu dans lequel il évolue le conditionne. Il s'agit en effet d'Olympia, un monde très inspiré de l'Antiquité grecque comme vous l'aurez compris, et dont le système de gouvernement (des cités-Etats, dirigées apparemment uniquement par des tyrans (terme à l'origine pas négatif btw)) en est clairement tiré. Dans ce cadre, la vie de cour est semée de tromperies, de complots, etc... ce qui jouera un rôle dans la conception du monde de Perturabo. Mais on voit aussi que même si ça joue énormément, Perturabo refuse de base l'affection de son père, en partie à raison car il y a effectivement calcul derrière ; mais la nature très logique de Perturabo l'empêche d'éprouver des sentiments, ou plutôt il n'en voit pas vraiment l'utilité. Haley nuance cependant ça avec sa soeur, c'est assez bien dosé.

Un élément intéressant développé dans un chapitre, c'est l'aspect proprement incroyable des Primarques, puisqu'un tyran invité par le père adoptif de Perturabo, Dammekos, pense que les hauts faits de Perturabo sont de la propagande car ils sont impossibles. L'idée est bien vue, ça pose la question du temps d'acceptation des Primarques sur leur monde d'origine, du moment où ils commencent à être connus et passent pour... disons des imposteurs, on en tout cas des personnages largement mythifiés.

Le scénario passe aussi par quelques personnages secondaires, qui ont leur utilité pour mieux comprendre l'ambiance générale du bouzin, et permettent de replacer Perturabo dans un contexte un peu plus large. Le souci ici, c'est qu'ils sont peu développés, mais c'est clairement à cause du court format imposé par la BL, et Haley s'en sort bien, en dosant tout ce bazar assez justement.
On les voit surtout avec les hruds, des extraterrestres que je développerai plus dans la partie apports fluffiques, et ces parties là du roman sont très intéressantes à lire, d'autant plus que ça fait partie des apports que je n'attendais pas, ça a donc été une bonne surprise.

La fin est proprement excellente, que ce soit l'arrivée sur Olympia, l'assaut, et surtout 7 pages de conversation entre Perturabo et sa soeur qui résument la "thèse" de Haley sur Perturabo, bien menée et assez juste. On a même un petit cadeau à la fin,
Spoiler:
3 pages sur le moment exact où Perturabo découvre son père.

Je ne mets pas 5/5 au scénario car, mis à part le fait que certains élément sont peu développés (ce qui n'est pas tant imputable à Haley qu'au format imposé, comme déjà dit), j'aurais bien voulu voir le moment où Horus (ou un autre de ses frères d'ailleurs, on ne sait pas) convainc Perturabo de rejoindre la rébellion contre son père. Il manquait aussi, à mon sens, des moments passés avec ses frères, ou  en tout cas quelques passages qui montraient en quoi Perturabo est sous-estimé par ses frères, et laissé dans l'ombre de la Croisade, d'autant plus que pour le coup, j'en attendais. Le fait que ça n'y soit pas se justifie par (encore une fois) le format, mais aussi par le fait qu'on suppose que le lecteur du bouquin connaîtra cet aspect (notamment avec la lecture de l'Ange Exterminatus), mais j'ai trouvé ça dommage.

Apport fluffique : 4/5
Là aussi du très bon, puisqu'on a vraiment de quoi se mettre sous la dent, ne serait-ce qu'Olympia et des parties de la jeunesse de Perturabo, la première n'ayant jamais été vraiment présentée, la seconde seulement évoquée par moments dans l'Ange Exterminatus. On voit l'évolution de Perturabo, et sa manière de penser se créer au fur et à mesure. DE ce point de vue là, le fait qu'on ne voie que le début de l'unification d'Olympia est justifié non seulement par le format court, mais aussi et surtout parce que ça suffit : ça montre très bien le mode opératoire qu'il a choisit, la logique dans laquelle ça s'inscrit, et c'est très pertinent par rapport à l'évolution de Perturabo.

Un autre élément qui est très développé, ce sont les hruds, des xenos (ceux-là même qui ont transformé Dantioch, l'ont rendu très âgé) qui sont très bien détaillés.
Spoiler:
Ces extraterrestres maîtrisent rien moins que le temps, ou en tout cas s'en servent extensivement et de différentes manières, que ce soit pour rendre en quelques secondes des humains âgés de centaines d'années, et donc les faire mourir, pour faire exploser prématurément des bolts,
faire vieillir des munitions pour qu'elles se dégradent avant qu'elles ne les atteignent... à un tel point que la légion entière des IW n'arrive pas à les battre, et subit de très lourdes pertes. En plus de montrer des xenos assez originaux et pas connus, ça a aussi le mérite de souligner la résistance acharnée à laquelle l'Humanité peut se retrouver confrontée, et ici une menace potentielle importante qui n'était pas connue via les bouquins précédents.

Et surtout, la discussion finale entre Perturabo et sa soeur, et la suite immédiate, sont très intéressantes, puisque ça permet d'apporter un autre point de vue sur Perturabo que le principal qu'on avait via les bouquins précédents, à savoir celui de Perturabo lui-même.

Spoiler:
Sa soeur lui reproche en effet d'agir de manière contradictoire, de se cantonner dans l'ombre,
d'agir sans chercher à ramener la gloire à lui, tout en espérant que son entourage fasse remarquer que précisément il fait son travail dans l'ombre, ce faisant il espère être glorifié. Elle lui reproche de considérer l'amour et les sentiments comme une faiblesse tout en cherchant au final à en recevoir.
Elle lui dit que si l'Empereur l'envoie faire tout le sale boulot qu'il fait, ce n'est pas parce qu'il ne l'estime pas, mais précisément parce qu'il pense qu'il est le seul capable de le faire. J'ai trouvé ça très pertinent, même si ça ne change rien au fait que les frères de Perturabo soient globalement pas cools avec lui, et qu'ils auraient dû lui laisser la gloire qu'il mérite, ça montre que Perturabo a lui-même joué un rôle important dans sa mise à l'écart.
Perturabo reconnaît finalement en lui-même que sa soeur a raison, et ce qui est intéressant, c'est que la fin laisse percevoir qu'un autre Perturabo aurait pu exister si il n'y avait pas eu l'Hérésie. Après cette conversation, il pleure, choisit de laisser les Olympiens survivants en liberté, et se dit que l'Empereur ne pourra pas le pardonner. Mais si ça avait été le cas, si l'Hérésie n'avait pas eu lieu,
que Perturabo était allé voir son père et que ce dernier, tout en ne laissant pas ça complètement impuni, n'avait pas éradiqué sa légion ni trop durement humilié son fils, Perturabo aurait peut-être pu être autre chose qu'un génie colérique et sanguin renfermé sur lui-même, et destiné à devenir de plus en plus colérique. Ce n'est qu'une hypothèse, qui est loin d'être certaine, mais ce qui compte ici pour moi, c'est de montrer que rien n'est décidé à l'avance, que l'histoire n'est pas écrite avant même d'avoir commencé. C'est renforcé par les 3 pages finales, où Perturabo rencontre son père, et où on voit un Perturabo radicalement différent de tout ce qu'on a pu voir.

Là aussi, et encore une fois à cause de la taille du livre, certains éléments passent un peu trop vite à mon goût. Par exemple, les Stor-Bezashk, l'artillerie lourde des IW, est mentionnée comme étant une spécificité olympienne précédant Perturabo, mais pas développée : et certains personnages secondaires sont peu développés aussi, même si l'objectif est de laisser plus de place à Perturabo dans un roman court. Encore une fois, le reproche ici n'est pas tant fait à Haley qu'à la BL, avec ses formats trop courts.

Style : 4/5.

Là, je l'ai dit, je ne suis pas un expert en anglais, mais Haley écrit très bien, c'est fluide, ça se laisse lire, bref, très agréable. J'ajoute à ça le fait que si c'est bien écrit, ce n'est pas inutilement compliqué ou pompeux, ce qui m'a permis de tout comprendre, et ça c'est appréciable.

Intérêt personnel : 5/5.
Je n'aimais ni les IW ni Perturabo avant d'avoir lu l'Ange Exterminatus, mais je les ai trouvés très intéressant dans ce livre, donc j'attendais avec hâte le livre sur leur Primarque. Et je n'ai pas été déçu, tant dans le rythme de l'histoire que dans ce qu'elle apporte. J'ai donné les éléments principaux que je regrette, mais je précise aussi qu'en lisant le résumé, j'étais inquiet que Haley n'ait pas le temps de tout développer correctement à cause de la rapidité du roman. Et si tout n'est effectivement pas aussi développé que ce que j'aurais voulu, Haley s'en sort très bien, en dosant comme il faut les différents passages, en montrant ce qu'il faut pour qu'on voit ce qu'il faut vraiment voir... bref, il a réussi un exercice qui était, à mon sens, vraiment pas évident ici, puisqu'il y avait énormément de choses à dire en 200 pages.
La fin est parfaite, ce qui fait que je mets 5 et pas 4 à l'appréciation personnelle, parce qu'elle m'a vraiment enthousiasmé.

Note globale : 17/20. Je rejoins Nico' sur sa conclusion, je recommande vraiment ce livre à tout le monde, y compris à ceux qui n'aimeraient pas les IW et Perturabo, ça apporte un regard très intéressant sur tout ce bazar.

Nico' > Très bonne review, vraiment, j'espère avoir été aussi clair mais c'est pas gagné. On retrouve bien les grandes idées et l'intérêt du bouquin, + 1 ! o/


Hail to metal!



"Vous me croyez stupide parce que je suis direct" Angron
avatar

Bwazaaah
Space Marine
Space Marine

Messages : 196
Localisation : Entre mes deux écouteurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Primarch Series - IV - Perturabo de Guy Haley

Message par Oculus Magnus le Lun 22 Mai 2017 - 9:47

Petite info rigolote : je l'ai reçu...aujourd'hui ! What a Face
(je sais que Perturabo est minutieux mais quand même ! Laughing )
avatar

Oculus Magnus
Space Marine
Space Marine

Messages : 156

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Primarch Series - IV - Perturabo de Guy Haley

Message par Oculus Magnus le Mer 24 Mai 2017 - 10:12

Fini.

Je ne vais pas reprendre ce qui a été dit dans les excellentes chro' de Nico et Bwa, mais plutôt m’appesantir sur ce bon vieux 'Bo. Wink

Primo, il n'est pas sympathique (pas DU TOUT sympathique, même). Mieux : il ne tient pas à l'être et se moque d'être perçu comme tel. Il se sait supérieur aux humains et ne se prive jamais de leur rappeler à la moindre occasion. En découle un melon gros comme Terra et une capacité de remise en question proche de zéro.
D'ailleurs, il se prendra le bec avec le Mechanicum (considérés comme de stupides religieux par l'athée forcené qu'est le Primarque), bien qu'un magos relève une erreur dans un de ses calculs.

Ensuite, il considère absolument tout le monde (humains ou astartes) comme du consommable/sacrifiable, dévolu à un seul but : la victoire. En cela, je l'ai trouvé assez proche d'un Angron, par exemple, pour le côté "si vous zêtes pas contents ou si vous ne me comprenez pas, je m'en tape, obéissez et c'est tout". Seul Forrix surnage un peu parmi ceux qu'il considère comme de simples sbires ("the most faithful of my sons") et encore, uniquement par sa loyauté. Mais Haley ne s'attarde pas vraiment sur les Astartes, pas même les Triarques ou les noms connus (bon, un peu Dantioch, quand même).

Enfin, il sait que son caractère et ses sautes d'humeur dévastatrices l'éloigneront tôt ou tard de l'Empereur, mais j'ai l'impression qu'il ne fait pas grand chose pour l'éviter. Comme une sorte de fatalité, au même titre que l'Oeil de la Terreur.
En ce sens, je n'ai pas aimé du tout ce côté -que je trouve caricatural- borné/boudeur du Primarque.

Bref, les notes :

Scénario : 4/5
Fluff : 4/5
Style : 3/5
Intérêt perso : 4/5

Note globale : 15/20
avatar

Oculus Magnus
Space Marine
Space Marine

Messages : 156

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Primarch Series - IV - Perturabo de Guy Haley

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 24 Mai 2017 - 10:18

Je suppose qu'il a voulu dépeindre une personalité en forme de fortification, rien ne rentre ni vient "perturaber" ses certitudes, même quand il sait qu'il a tord. Smile

En tous les cas, merci pour vos retours qui donnent envie de lire!
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10279
Localisation : Hollow Knight

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Primarch Series - IV - Perturabo de Guy Haley

Message par Oculus Magnus le Mer 24 Mai 2017 - 11:13

Oui Ghost, c'est d'ailleurs ce que j'ai compris : le Fer dans "Iron Warriors", c'est ça, la VOLONTE de fer. Volonté qui s'apparente très beaucoup à de l'obstination envers et contre tout/tous.

IRON WILLFUL, qu'ils auraient dû s'appeler. Razz

Et bien que je n'ai pas aimé les 3/4 du caractère de ce Primarque, tel que le décrit Haley, j'ai assez apprécié le bouquin, d'où la note.
avatar

Oculus Magnus
Space Marine
Space Marine

Messages : 156

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Primarch Series - IV - Perturabo de Guy Haley

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 24 Mai 2017 - 11:55

@la VOLONTE de fer: là, c'est plutôt la tête de bois, oui ! si perturabo montre un trait de l'Empereur, ce doit être le gène du gros borné qui n'écoute personne d'autre que lui. Very Happy

Vivement la VF.


Dernière édition par - Ghost of Arkio - le Mer 24 Mai 2017 - 18:22, édité 1 fois
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10279
Localisation : Hollow Knight

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Primarch Series - IV - Perturabo de Guy Haley

Message par Bwazaaah le Mer 24 Mai 2017 - 17:24

Oculus Magnus > Oui, mais ce côté borné lui vient aussi du fait, à mon avis, qu'il n'a jamais eu tort. Doublé au fait qu'il a une absence quasi-totale de sentiments, et que son mode de pensée est donc très différent de celui des autres, la conséquence est qu'il devrait fournir un effort important (je pense) pour réussir à comprendre leur point de vue (si tant est qu'il pourrait le comprendre). Effort qu'il a d'autant moins envie de fournir étant donné jusqu'à assez longtemps, il n'a jamais eu tort, ou en tout cas n'a jamais été vaincu. Il estime donc que ceux qui ne pensent pas comme lui ont tort, et probablement que d'essayer de comprendre leur mode de penser est une perte de temps.

Concernant le fait que peu d'IW soient développés, c'était malheureusement obligatoire vu le format du bouquin, en même temps quelle crétinerie pure de la part de la BL de limiter à ce point les formats...


Hail to metal!



"Vous me croyez stupide parce que je suis direct" Angron
avatar

Bwazaaah
Space Marine
Space Marine

Messages : 196
Localisation : Entre mes deux écouteurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Primarch Series - IV - Perturabo de Guy Haley

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum