Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-48%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS SHB3175BK/00 Casque Bluetooth technologie BASS+, – 12 h ...
35.69 € 68.37 €
Voir le deal

Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre IV (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre IV (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion) Empty Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre IV (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion)

Message par Grundzan le Ven 12 Mai 2017 - 20:37

Une nouvelle partie de mon récit sur les fils de l'Hydre. Bonne lecture ^^

Chapitre 4

Assit dans son trône de commandement avec une tasse fumante, le capitaine Thutis contemplait l’espace qui s’étendait de l’autre côté de la verrière de la passerelle. Dans quelques jours, il pourrait admirer les docks d’Hazia Capitalis, profiter de son vaste appartement, retrouver son bar préféré, le bordel de Madame Ezerman... Ses songes cessèrent lorsqu’un toussotement discret se fit entendre sur sa droite. Il tourna lentement la tête en direction de son interrupteur, un jeune homme à l’uniforme impeccable et au visage agréable.
- Ah, monsieur Xial, comment se déroule les manœuvres ?
- Aucun incident à déplorer capitaine, tous les hommes sont à la manœuvre.
- Vraiment ? Même ces chiens de cale que la compagnie nous a forcée de recruter à la dernière escale se sont tenu tranquilles ?
- Même eux.
L’officier porta sa tasse à ses lèvres pour boire une petite gorgée de liquide.
- Bien... vous demanderez tout de même à nos matelots les plus anciens de les garder à l’œil et de rapporter tout comportement déviant à leur contremaître.
Que les raclures de fond cale se surveillent entre eux.
- Dois-je donner les mêmes consignes au commandant des fusiliers ? Nous accueillons après tout une nouvelle compagnie de défense.
- Non, je fais confiance à notre employeur quand à la sélection de son personnel de sécurité. Vous pouvez disposer.
Le second allait partir exécuter les ordres de son supérieur lorsqu’un des officier préposé aux auspex leva la main pour l’appeler.
- Monsieur, pardonnez moi mais j’ai une signature bizarre sur mes instruments, pourrais je avoir votre avis ?
En quelques enjambées, Xial fut près de lui et se pencha sur le terminal. Il mit un certain temps à déceler ce que l’homme voulait dire : une ombre à la limite des scanners de vaisseau, presque imperceptible pour les appareils.
- Vous avez poussé le signal ?
- Il est au maximum...
Intrigué, le second allait revenir vers le capitaine pour lui demander son avis lorsqu’un bip retentit. L’ombre radio se déplaçait. Dans leur direction.

Un vaisseau de guerre émergea du nuage de gaz qui l’avait dissimulé et se dirigea à pleine vitesse en direction du transporteur. Un instant circonspect devant cette apparition impromptue, le cargo mit quelques secondes avant de se rendre qu’il était devenu une proie. Affolé, il commença à virer de bord à grand coup de retrofusées, cherchant à mettre la plus grande distance possible entre lui et cette lance de métal qui venait vers lui avec des intentions manifestement néfastes pour son intégrité. Implacable, le chasseur poursuivi sa route, rattrapant inexorablement sa proie pour le coup de grâce. Des flashs en provenance de sa proue illuminèrent pendant un battement de cœur son corps d’acier et trois projectiles à grande vitesse, presque imperceptible pour l’œil humain, passèrent outre les boucliers du transporteur et vinrent le frapper en divers points de sa coque, créant des explosions mineures qui disparurent bien vite. Comme un animal piqué par un taon, la proie rua, poussant sur ses moteurs, désespérée... avant de se rendre compte que le prédateur s’était complètement stoppé, attendant au milieu de l’espace comme un animal repu de sa chasse, avant de finalement tourner le dos à sa cible pour repartir en direction du nuage dont il était sorti. Trop content de ce miracle, le cargo s’éloigna au plus vite de son agresseur, tirant une ou deux salves avec ses batteries dorsales dans l’espoir de décourager la poursuite.

Les alarmes ne cessaient de retentir sur l’ensemble de la passerelle, mais le calme était revenu parmi les membres de l’équipage. Toujours assis dans son fauteuil, Xial à ses côtés, le capitaine Thutis examinait les rapports en provenance de l’ensemble du vaisseau.
- Prévenez immédiatement les équipes techniques, qu’elles se dirigent vers les points d’impact, ordonna le maître du vaisseau.
- Bien monsieur.
- Avons-nous plus d’information sur ce chien de pirate Xial ?
- Non capitaine, il n’est pas référencé dans nos banque de données... néanmoins, il semblerait que sa description corresponde à un navire de l’Adeptus Astartes...
- Les Space Marines ? Pourquoi en voudraient-ils à un bâtiment de commerce comme nous, c’est ridi...
- Capitaine, le coupa un des préposés aux communications intérieures, le chef d’équipe Dussius vous réclame. C’est à propos des dégâts aux points d’impact des torpilles, je crois.
Thutis ordonna qu’on lui transmette l’appel. Il suffit d’une seconde pour qu’il apparaisse sur son écran, dévoilant un homme de peine au visage sale et aux yeux emplis d’une terreur muette.
- Chef d’équipe Dussius, quel est l’ampleur des dégâts ?
- Pas... pas très grave mon capitaine... mon équipe est déjà en train de réparer... le problème, ce sont les projectiles qui nous ont touchés...
- Qu’est ce qu’ils ont ces missiles ?
Dussius déglutit avant de reprendre.
- Ce ne sont pas des missiles... enfin pas vraiment...
Le capitaine, au comble de l’exaspération jeta un rgard noir à l’homme de peine.
- Dussius, si vous ne me dîtes pas clairement ce que sont ces torpilles ou ce qu’elles ont fait à mon bâtiment...
- Ce sont des engins d’abordage monsieur... et ils sont vides...

Un profond silence accueillit ces paroles, comme si une tonne de plomb s’était abattue sur l’ensemble des membres d’équipage présent sur la passerelle. Thutis mit plusieurs secondes avant d’ouvrir la bouche, et encore, ce ne fut qu’avec lenteur et difficulté.
- Vous... pouvez... me... répéter... cela ?
Dussius allait s’exécuter lorsque l’officier des communications internes leva la main, demandant l’attention de ses supérieurs.
- Monsieur... je, euh... je viens de demander des informations aux chefs des batteries dorsales... aucun ne répond.
Un frémissement de panique commença à parcourir la salle, mais le second y mit fin sèchement.
- Que tout le monde garde son calme ! Cette absence de réponse peut être dû à n’importe quoi : un problème technique ou...
- Un abordage en règle, termina le capitaine. Il ne faut pas nous voiler la face et réagir, monsieur Xial. Immédiatement, il commença à pianoter ses directives et formula ses ordres.
- Que toutes les sections de fusiliers de se tiennent prêtes et quadrillent le vaisseau. Les matelots qui ne sont pas utile à l’accomplissement des tâches vitales doivent être armés sur le champ. Nous allons expurger cette tumeur, soyez en certain.

Les dires du capitaine furent contredis une heure après l’assaut des torpilles. Lentement mais sûrement, les escouades anti-abordage et les groupes de matelots ne transmirent plus leur rapport, la chambre du navigateur devint muette, les données des salles moteur ne s’affichèrent plus sur les écrans et le dernier son qui provint de la garde de l’armurerie fut le gargouillis d’une gorge tranchée. Toutes les offensives pour reprendre les couloirs et les salles échouaient invariablement, les hommes envoyés disparaissant dans un  silence assourdissant. Complètement désemparé par le grignotage progressif de ses effectifs et la perte de tous les composants de son navire, Thutis avait rappelé les dernières escouades de fusiliers pour protéger la passerelle de commandement.
- Condamnez toutes les portes menant à nous et dépressurisez l’ensemble du vaisseau ! Nous allons faire crever ces chiens en les asphyxiant !
- Je ne pense pas que ce soit une bonne idée capitaine, intervint Xial... nous avons encore des hommes là bas... notre navigateur, nos technoprêtres...
- Je m’en contrefous, qu’ils meurent si cela peut nous permettre de faire crever ces bâtards ! C’est un ordre monsieur...
- Capitaine, le coupa un des officiers, nous recevons un message vox interne !
Thutis mit une demi-seconde avant de répondre. Soit son second avait raison et il pourrait avoir des renseignements intéressant sur leur assaillant, soit l’ennemi venait l’humilier ou le forcer à se rendre, auxquels cas il avait une idée pour renverser la situation.
- D’où provient-il ?
- Je n’arrive pas identifier clairement sa provenance, elle est émise par un appareil qui ne fait pas partie de notre structure vox...
- Officier Falas. Dîtes moi simplement d’où elle vient.
- Je... je dirais que celui qui l’émet est très proche.
- Bien, nous allons le faire réagir pour qu’il se dévoile. Prenez la communication. Que nos hommes se préparent à intervenir, on les tient.
En quelques manipulations précises, l’officier enclencha la diffusion sur l’ensemble des haut-parleurs de la pièce. Presque aussitôt, une voix grondante, entre le son produit par un humain et le bruit d’un tonnerre lointain, retentit sur la passerelle, s’éteignant aussi rapidement qu’elle avait surgi.
- Les masques peuvent tomber.
Thutis fronça les sourcils devant l’écoute de cette simple phrase.
- Qu’est ce que ça veut dire ?
- Que les choses vont revenir à la normal, l’informa Xial d’un ton détaché.
Interloqué, le capitaine se tourna vers son second pour découvrir le canon d’un pistolet pointé sur son front. Il n’entendit pas le coup de feu partir.

Des fusiliers pénétrèrent sur la passerelle au pas de course dans le cliquètement des pièces d’armure, tenant fermement leur fusil à pompe contre leur plastron. Les membres d’équipage et les divers officiers, paralysés, semblèrent se réveiller et se mirent à invectiver et à menacer Xial, enjoignant les soldats de se saisirent de lui ou de l’abattre. Un petit groupe prit l’initiative de les devancer, se dirigeant droit vers le second qui se tenait toujours à côté du siège du commandement. Très serein, le pistolet rangé et les mains dans le dos, il ne fit même pas mine de vouloir leur échapper. Alors que ses meurtriers autoproclamés allaient monter les quelques marches menant à lui, une série de tirs puissants les fauchèrent dans leur élans, criblant leur corps de plomb. Les fusiliers venaient de d’ouvrir le feu. Aussitôt, ils tournèrent leurs armes encore fumantes vers les autres exécutants du défunt capitaine, prêt à les envoyer rejoindre leurs camarades aux moindres signe d’agressivité. A genoux, les mains en l’air ou sur la tête, ces derniers avaient compris le message. Alors que des hommes commençaient à les fouiller pour récupérer des armes éventuelles, Xial descendit les marches, toujours aussi calme. Il passa parmi ses anciens subordonnés sans se soucier de leurs regards haineux ou des murmures rageurs proférés et sortit dans l’antichambre de la passerelle. Silencieux et immobiles, un groupe d’Hydra’s Heirs attendaient dans la lumière blafarde des éclairages. L’humain s’inclina avec respect devant les surhommes qui se fendirent d’un hochement de tête.

Opharion lisait avec attention le manifeste détaillant la cargaison du navire pendant que des matelots transbordaient cette dernière dans le ventre du Shadow of Alpharius qui s’était mis bord à bord. Plusieurs tonnes de munitions de tous calibres, des caisses entières de fusils laser et de composant pour les réparer ou les entretenir, des dizaines de bolters lourds et d’autocanons, cent marcheurs de type Sentinelle en pièces détachées, cinquante transports Chimère, trente chars Leman Russ et des plans précis pour construire les chaînes de montage nécessaire à leur production.
- Eh bien, votre employeur est homme généreux, Xial.
L’ancien second sourit.
- Je ne pense pas qu’il puisse imaginer une seconde que des guerriers comme vous puissent arraisonner son vaisseau, seigneur... par contre, je crains que mon contrat ne soit pas renouvelé.
- Ce n’est pas très grave. Vous allez revenir parmi nous et prendre le commandement de notre nouveau croiseur d’attaque.
- Je... merci mon seigneur, c’est un immense privilège...
- Et un devoir non négligeable. Vous sélectionnerez votre équipage parmi les auxiliaires qui nous ont aidés à prendre le transporteur, ils ont d’excellents dossiers. Par contre, je crains que nous manquions de navigateur... Vous pensez que le guide que nous avons capturé peut être rallié à notre cause ?
- Vanj s’ennuyait beaucoup à bord. Si on lui propose un navire bien plus prestigieux pour qu’il le guide, il sautera sur l’occasion. Il nous suivra.
- Bien. Assurez-vous qu’il ne nous trahisse pas, j’en serais très désappointé.
- Je trouverais un moyen de coercition, vous avez ma parole.
Opharion hocha la tête avant de lui rendre la tablette.
- Vous féliciterez vos infiltrateurs de ma part, ils nous ont grandement facilité la tâche pendant la prise de ce navire.
Xial s’inclina à nouveau.
- On a toujours besoin d’une bande de serpent pour croquer une grosse pomme.
Grundzan

Grundzan
Scout
Scout

Messages : 76
Age : 26
Localisation : Guyane ou Catachan... en tout cas y a des arbres

Revenir en haut Aller en bas

 Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre IV (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion) Empty Re: Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre IV (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion)

Message par vulkan le Ven 12 Mai 2017 - 22:14

Superbe récit ,continue comme çà Smile.
Je trouve l'abordage très bien scénariser, avec l'AL ont ne sait jamais d'ou le poignard vient et tu as très bien retranscrit cela. plusun

Petite remarque quand même: je trouve ça bizarre que les légionnaires soient aussi courtois avec leurs agent humains, dans tout les livres sur l'AL que j'ai lut il était considérer comme des éléments quasi négligeables et les Légionnaires ne ce souciait pas trop d'y mettre les formes avec eux.
vulkan

vulkan
Space Marine
Space Marine

Messages : 173
Age : 22
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

 Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre IV (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion) Empty Re: Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre IV (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion)

Message par Grundzan le Sam 13 Mai 2017 - 2:02

Merci beaucoup pour tes encouragements, ça me fait très plaisir ^^ Oui, c'est vrai que l'AL est parfois dure avec ses auxiliaires dans les romans mais je me suis dis que ces nouvelles générations de guerriers, qui étaient parfois eux-même des auxiliaires, peuvent changer d'attitude quand aux humain. Ils savent que leur force vient aussi de ces mortels et puis après tout, on peut remercier un bon outil d'avoir fonctionné.
Grundzan

Grundzan
Scout
Scout

Messages : 76
Age : 26
Localisation : Guyane ou Catachan... en tout cas y a des arbres

Revenir en haut Aller en bas

 Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre IV (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion) Empty Re: Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre IV (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion)

Message par Zekka le Lun 17 Juil 2017 - 15:54

Alors, nouvelle critique :p
Sauf erreur, le fait que certains Chapitres Marines soient chaotiques est connu, donc le capitaine n'aurait pas dû paraitre si surpris, ou à la limite, surpris d'en rencontrer.
Ensuite, la vitesse des torpilles d'abordage est peut-être un peu exagérée ^^' :un projectile allant assez vite pour être "presque imperceptible à l'oeil humain" et qui passe à l'immobilité quasi-instantanément, en admettant que la torpille résiste (ce qui est déjà à voir), encore faudrait-il qu'elle puisse s'accrocher à la coque (et vu la vitesse que tu lui donne et l'inertie qui va avec, c'est pas gagné) ,et quant aux SM dedans, ils ont beau être des surhommes, ils encaisseraient pas très bien le choc (soient étourdis, soient pire)
Pareil, selon ta construction du texte, on a l'impression que le capitaine ordonne d'aller aux points d'impacts à la fin de la "bataille" sans même se dire au milieu de celle-ci: "Tiens, 3 projectiles nous ont percutés, mais aucun n'a explosé, peut-être faudrait-il aller voir de suite ?" ^^'
Ensuite, la cargaison: le Shadow of Alpharius a une remorque ? si non, où est-ce qu'ils comptent ranger tout le matériel ? entre 2 canons babord ou tribord ?
Un vaisseau SM est généralement optimisé pour sa fonction: la guerre, donc pas de places superflues ^^' Ils auraient mieux fait de laisser la cargaison dans le vaisseau et mettre Xial à la tête de l'équipage, avec quelques Marines pour soutenir son autorité
Perso, la familiarité et la (relative) gentillesse du SM vis-à-vis des humains ne me dérange pas, pour la raison que tu cites: en effet, pour l'AL, les humains infiltrés sont autant utiles qu'une lame ou un bolter et, sauf erreur, le moindre SM prend soin de ses armes
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1192
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

 Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre IV (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion) Empty Re: Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre IV (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion)

Message par Grundzan le Lun 17 Juil 2017 - 23:28

encore une fois je me répète pour mes remerciements à ton égard? frère de bataille ^^ et j'enchaîne:
- bon... je suis un littéraire dans l'âme, j'essaye de vraiment peaufiner mes formules et de faire des textes fluides mais c'est vrai que je ne prend pas assez en compte toutes ces données techniques, je ferais mieux la prochaine fois ^^'
- pour les réactions du capitaine, c'est la première fois qu'il se fait sauter dessus comme ça et bombarder par un vaisseau inconnu (tout les capitaines de l'imperium ne sont pas des amiraux, la flotte civile est bien plus importante que l'armada du Trône) donc je voulais montrer qu'il était troublé et secoué
- je ne suis pas tout a fait d'accord avec toi sur le croiseur d'attaque. Ce genre de navire a pour mission de transporter une compagnie de bataille et tout son attirail pendant des campagnes longues et parfois, évoluer avec tout ce petit monde de façon très indépendante. je ne peux imaginer que ce genre de navire ne puisse pas contenir le parc à véhicule et les fournitures nécessaires à la marche de la troupe. si tu veux, on peut que les marines sont partis à vide pour revenir à plein ^^'
Grundzan

Grundzan
Scout
Scout

Messages : 76
Age : 26
Localisation : Guyane ou Catachan... en tout cas y a des arbres

Revenir en haut Aller en bas

 Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre IV (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion) Empty Re: Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre IV (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion)

Message par Zekka le Mar 18 Juil 2017 - 8:36

Grundzan a écrit:- pour les réactions du capitaine, c'est la première fois qu'il se fait sauter dessus comme ça et bombarder par un vaisseau inconnu (tout les capitaines de l'imperium ne sont pas des amiraux, la flotte civile est bien plus importante que l'armada du Trône) donc je voulais montrer qu'il était troublé et secoué
Oui, effectivement, mais bon, pour s'engager dans le transport inter-planètes, faut quand même avoir un minimum de connaissances des dangers ^^'

- je ne suis pas tout a fait d'accord avec toi sur le croiseur d'attaque. Ce genre de navire a pour mission de transporter une compagnie de bataille et tout son attirail pendant des campagnes longues et parfois, évoluer avec tout ce petit monde de façon très indépendante. je ne peux imaginer que ce genre de navire ne puisse pas contenir le parc à véhicule et les fournitures nécessaires à la marche de la troupe. si tu veux, on peut que les marines sont partis à vide pour revenir à plein ^^'
Là on s'approche déjà plus d'une possibilité :p
Mais c'est un vaisseau où il n'y a que les Heirs ,où il a été "donné" à la fraternité ?
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1192
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

 Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre IV (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion) Empty Re: Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre IV (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum