Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre V (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre V (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion)

Message par Grundzan le Mar 23 Mai 2017 - 20:55

Voici un nouveau morceau de mon récit, en espérant qu'il vous plaira. Je tiens à vous remerciez, que vous me commentiez ou non, pour vos lectures.

Chapitre V

Thulia, à genoux, cala son fusil dans le creux de l’épaule et retint son souffle. Dans son viseur, la cible la narguait en dépit des trois impacts qui la marquaient, uniques traces des tirs qui l’avaient touchés. La jeune femme attendit cinq battements de cœur avant d’appuyer sur la détente. Une détonation et un éclair plus tard, une nouvelle cicatrice ornait le torse du mannequin. Satisfaite, elle murmura des remerciements à l’esprit de son sniper et se releva pour se diriger vers la table où se trouvait le matériel d’entretien. En deux semaines, Thulia avait changé du tout au tout. Son corps, forgé par les séances d’entraînement, était devenu une arme qu’elle ne cessait d’améliorer, son esprit, débarrassé des fausses croyances et des aprioris par des passages réguliers en Salle des Serments, s’affûtait rapidement au contact des instructeurs qui inculquaient leurs savoirs aux nouvelles recrues. Après un examen rapide, quelques ajustements indispensables et la certification de l’adepte en charge de l’équipement, elle déposa son fusil sur un des râteliers du stand de tir et sortie de la salle d’un pas rapide. Elle devait se préparer pour sa ronde dans la station avant que son chef d’équipe ne vienne la chercher par la peau du...
- Bonjour Thulia.
La jeune recrue stoppa immédiatement et se tourna vers l’ombre d’où la voix était partie, une voix qu’elle connaissait bien.
- Maître 2-3-7, excusez moi, je ne vous avez pas vue.
L’homme sortit des ténèbres et un rire bref se fit entendre derrière son masque.
- Je serais un bien mauvais agent si tu m’avais remarqué... et je ne mériterais pas ma charge dans ce cas.
- Je... loin de moi cette idée, Maître.
Son interlocuteur hocha la tête.
- Il n’y a pas de mal Thulia, ne t’en fais pas. Où allais-tu aussi rapidement ?
- Je dois me présenter en salle de rassemblement pour participer à la patrouille du sergent 8-6-1...
- Tu peux oublier ces ordres, tu viens avec moi. J’ai à te parler.

L’homme masqué et la recrue sortirent de la caserne et remontèrent la totalité du couloir avant d’emprunter l’ascenseur menant au hall d’entrée de la tour des maîtres. Thulia restait silencieuse, le visage fermé, mais son esprit le sujet d’une agitation frénétique. Pourquoi le Maître des Agents était venu la chercher ? Qu’attendait-il d’elle ? Avait-il une mission à lui confier ? Non, c’était impossible, son entraînement ne lui permettait pas encore de prendre part à une opération quelconque... Complètement préoccupée par ses pensées diverses, elle ne remarqua même pas qu’ils étaient arrivés. Elle découvrit une vaste salle au sol d’acier et aux piliers de pierre en haut desquels pendaient des étendards au couleur de la fraternité. Au bout de la pièce, une porte d’acier gardé par deux guerriers en armure terminator permettait d’accéder au reste du donjon.
- Tu auras un jour le droit d’y rentrer Thulia, je te le promets.
La recrue sursauta et regarda son guide droit dans les lentilles de son masque, certaine qu’il devait disposer de quelque talent psychique pour pouvoir aussi bien deviner ses pensées.
- Je... je ne saurais connaître un plus grand honneur seigneur.
Il hocha la tête.
- Continuons, que tu ais enfin les réponses à tes questions.
Il la mena vers l’un des piliers. Etonnée, elle le vit retirer l’un de ses gants, révélant une main tatouée de symbole qui n’auraient pas dépareillés dans un gang de sous-ruchard. Le Maître des Agents la posa sur une des plaques de la structure, provoquant un léger cliquetis à l’intérieur même de cette dernière. Une partie du pilier disparue, dévoilant la cage d’un ascenseur. Il l’invita à rentrer la première d’un geste courtois. Thulia n’hésita pas longtemps, trop excitée par ce nouveau mystère. Il prit place à ses côtés, provoquant la fermeture de la porte et la descente de l’ascenseur.

Au bout d’un trajet de quelques minutes, les portes s’ouvrirent à nouveau sur une salle, plus sombre cette fois. Une série de cogitateurs occupaient son centre, desservis par des serviteurs qui ne cessaient de fixer les écrans, compilant les données de façon automatique pour les transmettre à un appareil beaucoup plus gros, connecté à une imposante table hololithique qui affichait à l’heure actuelle une représentation en trois dimension du système Hazia. Dun coin de l’œil, la jeune femme put apercevoir des portes verrouillées de chaque côté de la salle, sans doute des accès à d’autre pièce. Son accompagnateur la devança et se dirigea vers le cogitateur principal. En quelques manipulations, il fit apparaître un écran et parcouru du regard les lignes de chiffre et de lettre qui y défilait. Apparemment satisfait, il revint vers elle, étendant les bras comme s’il voulait la prendre à témoin.
- Bienvenue dans le Caveau des Murmures, centre de commandement de nos opérations d’infiltration et point de traitement de toutes les informations récoltées dans le système. Mon « antre », comme se plaisent à l’appeler nos seigneurs.
- Des auxiliaires m’ont parlés de l’existence d’un tel lieu, mais je doute qu’ils pensaient à quelque chose de ce genre dans toute la station.
- Les mythes sont parfois bien plus palpables que les vérités.
- En parlant de vérité, Maître, j’aimerais que... ma présence ici soit clarifiée.
Son interlocuteur hocha la tête, visiblement compréhensif, et l’invita à s’assoir sur un fauteuil cuir près de la table hololithique. Elle obtempéra et prit place. Il resta debout, les mains dans le dos.
- Thulia, cela ne fait que peu de temps que tu as rejoint nos rangs, mais je décèle chez toi des qualités des plus intéressantes. Tu es la plus réceptive aux séances d’endoctrinement mais tu garde une certaine indépendance d’esprit, tu maîtrise parfaitement notre armement, ta discrétion est louée par tes instructeurs et tes capacités intellectuelles sont remarquable. Tous ces dons ne demandent qu’à être améliorés et je souhaite te donner cette chance.
Sur ces paroles, il s’assit à son tour et attendit une seconde avant de reprendre la parole.
- Tu t’entraîneras à mes côtés, tu accompliras tes missions sous ma supervision et lorsque je t’estimerais prête, tu deviendras un Agent à part entière, une lame forgée pour servir nos maîtres.
Il fallut trente seconde à la jeune femme pour répondre et maîtriser son excitation intérieure.
- Je suis extrêmement honorée de votre offre, Maître, mais, dans l’éventualité où... je la refuserais, que ce passerait-il?
L’homme au masque pencha la tête sur le côté tout en continuant à la regarder droit dans les yeux, cherchant sans doute à déceler la véritable pensée qui se cachait derrière ces paroles prudente.
- Je pense que ce serais fort dommage, mais je ne te forcerais à rien. Si tu refuse, ta mémoire immédiate sera effacée et tu pourras retourner servir comme auxiliaire.
Thulia ne réfléchit pas plus d’une demi-seconde avant de donner sa réponse.

A l’exception de la forge et de la salle d’arme de la fraternité, L’armurerie du Caveau des Murmures ne possédait pas d’égal dans toute la station. Des armes allant de l’épée énergétique en passant par le fusil sniper, le bolter ou l’autocanon étaient soigneusement rangées dans trois lignes d’étagères, d’armoires et de râteliers. Au fond de la pièce, des mannequins supportaient diverses combinaisons et armures destinées à l’infiltration ou au combat. Thulia passa devant chacune d’elles, les jaugeant pendant un instant avant de passer à la suivante. Elle s’arrêta finalement devant la dernière des tenues, intriguée, et se mit à l’examiner attentivement. C’était une armure carapace d’un bleu sombre, rehaussé d’émeraude, reflet humain des harnois herculéens que revêtaient les marines. Un casque surmonté le plastron, recouvrant complètement la « tête » du mannequin. Sa face d’argent avait été façonnée pour ressembler au visage enfantin d’un chérubin aux yeux verts. Une courte antenne fixée au niveau de l’oreille droite complétait le tout, permettant les communications avec le centre de commandement et le reste de l’escouade sans doute.
- Je n’ai jamais vue de pareille merveille dans l’armurerie de la caserne...
- C’est normal très chère, lui répondit son nouveau mentor, c’est cette attirail qui fait notre spécificité en combat.
Il vint se placer à ses côtés et lui désignant les divers éléments portés par le mannequin.
- Pièces incorporant de la caméléonine pour la discrétion, Esprit de la Machine intégré au casque et évoluant en fonction de son porteur, combinaison entièrement modulable... je pense que peu de Mondes-Forges de l’Imperium peuvent se targuer de produire une telle technologie.
Thulia hocha la tête.
- J’imagine que son porteur doit en être très fier.
- A vrai dire, elle n’attend qu’elle.
avatar

Grundzan
Scout
Scout

Messages : 39
Age : 23
Localisation : Guyane ou Catachan... en tout cas y a des arbres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre V (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion)

Message par Zekka le Lun 17 Juil 2017 - 22:53

Alors là... beaucoup à dire :p
Les Terminators à l'entrée du donjon ? pourquoi pas de simples marines ? J'imagine que l'AL et ton chapitre héritier ont des armures Termi mais pourquoi là ? à portée de vue des humains, alors qu'ils ont sans doute des missions plus importantes oo
Ensuite, le Caveau des Murmures, si il n'est censé être accessible qu'aux maîtres, pourquoi ne pas le mettre directement dans leur tour ? pourquoi devoir passer par un ascenseur puis un autre ? surtout que, de mon point de vue, j'ai eu l'impression d'une toute petite pièce du coup (ascenseur pas bien grand, à moins que le pilier soit en fait gigantesque)
On continue avec l'armement: un autocanon ? un bolter ? c'est l'armurerie des marines ou ? autant un bolter, pourquoi pas, mais un autocanon, pas facile à infiltrer ^^'
Pour l'armure, la caméléonine est généralement utilisée dans des capes ,pas des armures carapaces ^^' ,un Esprit de la Machine ne s'adapte pas à son utilisateur, c'est même bien le contraire ^^' ,ou alors ce casque est une hérésie mécanique ambulante oo
Mais du coup, pourquoi se cacher ? l'infiltration des AL peux prendre des années, ils sont patients, ce ne sont pas les NL x')
Pour exemple: ils ont "corrompu" tout un chapitre Astartes en usant d'hypno-endoctrinement sur le monde-chapitral du dit-chapitre, une fois la majorité du chapitre empli de ces "hypnotisés" (en ne se basant que sur les pertes, ça a pris des années, voir des siècles), qu'aucun psyker n'a su repérer, les AL ont attaqués, tout en lançant un message auxquels les "hypnotisés" répondirent en se retournant contre leurs frères ^^' donc voilà, la patience est le maître mot
avatar

Zekka
Capitaine Space Marine
Capitaine Space Marine

Messages : 922
Age : 25
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre V (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion)

Message par Grundzan le Lun 17 Juil 2017 - 23:51

re tousa tousa ^^ on est parti:
- après réexamen, je suis d’accord avec toi, les terminators n'étaient pas utile ici (emportement de l'écrivain)
- je conçois le caveau des murmures comme un espace entre le monde des marines et celui de auxiliaires qu'ils considèrent avec beaucoup de respect, je ne pouvais pas le placer dans la tour, chacun possède un accès mais ne t'en fais pas, je viendrais sur une description plus précise des lieux (et un plan, si j'ai le courage ^^')
- pour l'armurerie je ne suis pas d'accord: les hommes et les femmes qui ont accès aux lieux sont soit des vétérans des auxiliaires, soit des recrues prometteuses comme Thulia, donc (même si je sens venir une nouvelle bordée de remarque ^^) des individus qui méritent le meilleur pour leur équipement et leur armement.
- pour les armures, je trouvais pas mal l'idée d'une troupe à la fois bien protégé et capable de se dissimuler pour frapper d'un coup, cela fait partie de la stratégie de ma bande. mes AL sont des maîtres de la patience mais aussi des marines capable de prendre à la gorge rapidement et discrètement. quand au casque... un peu de technohérésie ou de procédé qui paraîtrait comme telle au yeux du mechanicus ça ne fait pas de mal Wink
avatar

Grundzan
Scout
Scout

Messages : 39
Age : 23
Localisation : Guyane ou Catachan... en tout cas y a des arbres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre V (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion)

Message par Zekka le Mar 18 Juil 2017 - 8:47

Grundzan a écrit:- je conçois le caveau des murmures comme un espace entre le monde des marines et celui de auxiliaires qu'ils considèrent avec beaucoup de respect, je ne pouvais pas le placer dans la tour, chacun possède un accès mais ne t'en fais pas, je viendrais sur une description plus précise des lieux (et un plan, si j'ai le courage ^^')
Ok, et vu tout les chapitres que tu as déjà écrit et comme tu supportes mes critiques, tu en as du courage :p

- pour l'armurerie je ne suis pas d'accord: les hommes et les femmes qui ont accès aux lieux sont soit des vétérans des auxiliaires, soit des recrues prometteuses comme Thulia, donc (même si je sens venir une nouvelle bordée de remarque ^^) des individus qui méritent le meilleur pour leur équipement et leur armement.
Oui en effet, nouvelle bordée de remarque: un autocanon ? Tu infiltres ça comment ? un truc qui fait ta taille et des munitions qui sont assez imposantes pour être remarquées sur un corps humain, tu infiltres ça comment ?
Parce que si c'était l'armurerie des Heirs, pourquoi pas, vu que quand ils arrivent, comme l'AL ,l'endroit est déjà infiltré donc ils peuvent se permettre de porter des armes lourdes, mais là...

- pour les armures, je trouvais pas mal l'idée d'une troupe à la fois bien protégé et capable de se dissimuler pour frapper d'un coup, cela fait partie de la stratégie de ma bande. mes AL sont des maîtres de la patience mais aussi des marines capable de prendre à la gorge rapidement et discrètement
Donc un mélange d'AL et de NL ? x')

quand au casque... un peu de technohérésie ou de procédé qui paraîtrait comme telle au yeux du mechanicus ça ne fait pas de mal Wink
Ah oui, une sacrée technohérésie x')
avatar

Zekka
Capitaine Space Marine
Capitaine Space Marine

Messages : 922
Age : 25
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fils de l’Hydre, La corruption des croisés, Chapitre V (Nouvelle, Warhammer 40K, Alpha Legion)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum