Fabius Bile: Primogéniteur de Josh Reynolds

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation globale du roman

33% 33% 
[ 1 ]
67% 67% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

Fabius Bile: Primogéniteur de Josh Reynolds

Message par Nico. le Dim 1 Oct 2017 - 14:28

Présentation:



==> Fabius Bile: Primogéniteur Hardback

On lui donne bien des noms : Seigneur des Clones, Ecorcheur, Primogénitor. Il est l'incarnation de la perversité et de la perfidie, et humains comme monstres le craignent. Autrefois maître apothicaire des Emperor's Children, ce désaxé connu sous le nom de Fabius Bile possède une connaissance de la manipulation génétique inégalée. Aujourd'hui traître parmi les traîtres, il est abhorré de ceux qu'il appelait jadis ses frères, et même le plus avili des space marines du Chaos le redoute. Exilé à cause de ses sinistres expériences, Bile s'est retranché en bordure de l'Œil de la Terreur, laissant dans son sillage une traînée d'abominations difformes. Mais lorsque l'un de ses anciens apprentis rapporte la nouvelle que la récompense ultime est à portée de main, Bile ne peut résister et plonge à nouveau dans le creuset de la guerre. Mais pour s'emparer de cette récompense, le Primogénitor doit découvrir le seul secret qui s'est toujours refusé à lui... Celui qui lui permettra d'échapper à un inévitable fatalité.[/quote]

368 pages • Octobre 2017 • ISBN 9781780303529 • Illustration de ???



Artwork complet:

Spoiler:



logo2


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8492
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabius Bile: Primogéniteur de Josh Reynolds

Message par Capitaine Felix le Dim 5 Nov 2017 - 12:41

Et bien, et bien.

Voici donc un livre intéressant sur un personnage si singulier.

Scientifique aux savoirs infinis ; officier supérieure de l’antique troisième légion de l’Empereur de Terra ; dément impitoyable sur le champ de bataille ; légende plurimillénaire tant chez les astartes vétérans de la longue guerre, que dans les plus hauts cercles de l’Inquisition. Xylo entre les doigts de sa main, et tourmenteur dans l’autre, le bon docteur s’avance, sourire aux lèvres sur l’écheveau du destin, un sillage de cadavres derrière lui. Quelle combinaison ! Un posthumain qui a parcouru le temps des deux côtés du chemin sans fin.
Que lui réserve donc l’aube de ce 42ème millénaire ?

Josh Reynolds tente ici de définir ce destin. Après lecture, on peut conclure que l’exercice est réussi avec quelques imperfections malgré tout.
Ben voyons.
Disséquons un peu la chose


Scénario et mise en scène = 4/5

Le scénario se tient. On a une ligne principale, assez bien introduite. Puis l’auteur énonce les revirements progressifs. On finit bien avec une bataille. L’issue laisse songer à une suite. Pas mal.

Le récit débute par l’arrivée d’un ancien apothicaire de la Troisième, Oleander Koh sur un monde désolé en bordure de l’œil de la Terreur ; Urum dit la morte-vivante, et dernière demeure connue de Fabius Bile et de sa coterie. En effet depuis son exil, Bile s’est efforcé de rassembler des anciens apothicaire des légions (ou des chapitres renégats), désireux d’apprendre sa science et partageant ses goûts….En dehors de toute allégeance officielle. J’y reviendrai dans la partie fluff.
Oleander est un ancien élève du maitre apothicaire. Il avait été banni de cette confrérie, officiellement pour manquement aux règles de bienséance de son maître.

Le disciple (ou fils) prodigue revient donc proposer à Fabius Bile un marché
Spoiler:
Oleander a trouvé refuge au sein d’une autre horde d’Emperor’s children, l’ex-XIIème compagnie. Oleander est désormais sous les ordres de Kasperos Telmar dit Le roi radieux. Cet ancien laquais d’Eidolon a réussi à rassembler une coalition de bandes d’adorateurs du Prince du Chaos. Plus d’une centaine d’anciens de la Troisième, un culte des Noise marines, et une petite flotte de guerre conséquente.  Le nouveau maître d’Oleander souhaite mener un raid sur un vaisseau monde eldar (Lunnagath), au nom de Slaanesh dit-il. L’entreprise est risquée et ils ont besoin des talents de Fabius Bile. Ce dernier disposerait en effet dans ses réserves de matière organique prélevée sur des psykers. Associée à un dispositif de son invention, Fabius Bile serait en mesure d’occulter toute une flotte de guerre en dépit de la technologie xéno. En échange de sa coopération à cette entreprise, Bile pourrait disposer des pierres esprits des Eldars, enfuies au sein du vaisseau monde

Fabius Bile accepte (non sans quelques réticences) le marché proposé par son ancien disciple.

Ils partent donc vers la planète Sublime. Un monde servant en quelque sorte de zone neutre aux légions hérétiques, et plus largement aux empires humains vénérant le chaos. C’est aussi un immense marché où s’échangent armes, esclaves, artéfacts technologiques, et informations diverses. Des mercenaires xénos y offrent également leurs services aux plus offrants (les loxalts de la série Les fantômes de Gaunt sont cités). Et même….
Spoiler:
Des corsaires eldars. D’où la venue de Fabius Bile et d’Oleander. Ils capturent un spécimen. Non sans mal. Grâce à un des procédés dont il a le secret, notre bon docteur peut alors transcrire par voie électronique toute la mémoire de l’infortunée, y compris les informations relatives à la structure exacte du vaisseau-monde

Ils se rendent ensuite sur le vaisseau amiral du Roi radieux, le Quarzharat. Et là quelques surprises pour Fabius Bile
Spoiler:
D’une part, Kasperos Telmar est presque à l’apothéose d’une prochaine (trans)mutation en prince démon. D’autre part, ce favori de Slaanesh n’a pas sollicité la venue de notre bon Docteur. Tout a été orchestré par Oleander. L’ancien disciple souhaite ardemment que Bile reprenne pied au sein de la Troisième légion. Quoi de mieux qu’une glorieuse attaque pour ranimer le mythe.

Notre bon docteur n’est pas ravi. Certaines parties de l’affaire commencent à l’inquiéter fortement.
Spoiler:
La duplicité de son ancien disciple le laisse un peu au dépourvu. Il pensait s’être libéré définitivement de ces questions de pouvoir, somme toute très terre à terre. Et voilà, que l’on veut lui mettre à nouveau le pied à l’étrier. Et l’exposer à la vindicte de ses ennemis. Il appréhende malgré tout le danger de cette expédition. Et pour cause : des Arlequins sont intervenus durant les péripéties sur Sublime. Il ne dispose pas de tous les paramètres
Tout ceci l’agace, mais il remplit sa part du marché et s’attèle (consciencieusement) à préparer l’assault.
Spoiler:
Il opère un légionnaire noise marines, un dénommé Elian Pakretes. Il insère ainsi ses réserves de cellules nerveuses directement dans le cortex (déjà fortement ravagé) de Pakretes. Cette lobotomie macabre transforme l’infortuné cobaye (qui est quand même volontaire) en nodal de réseau psychique. Une fois le réseau activé, les vaisseaux de la flotte du roi radieux sont sensés devenir totalement indétectables, non seulement aux senseurs du vaisseau-monde, mais aussi aux capacités pré-cognitives des xénos. Inutile de préciser que le noise marine volontaire ne survit pas bien longtemps au processus. Il meurt (béat)juste après le début de l’attaque.


La flotte des Emperor’children vole vers sa cible. La surprise est totale.
Spoiler:
C’est un carnage pour le peuple Eldar. Des démons sont lâchés dans les coursives du vaisseau-monde. Bile mène un contingent vers le dôme des prophètes de Cristal. Il espère ainsi récupérer le plus de pierres-esprits. Kasperos Telmar participe à tous les massacres. A l’apogée des tueries, le Prince du Chaos, satisfait, lui accorde sa plus grande faveur. Son élévation en créature du Chaos débute.
Mais les choses s’emballent. L’écheveau est moins clair pour les fils de la Troisième.
Spoiler:
Les Emperor’s children tombent dans leur style inimitable. Ils massacrent méthodiquement en hurlant et criant gaiement et profanent encore plus méthodiquement les dépouilles de leurs victimes. L’attaque perd très rapidement sa cohérence et les escouades sont de plus en plus isolées. La contre-attaque eldar est prompte et taille dans les rangs des Astartes du Chaos. Un masque d’Arlequins mène la danse. Kasperos Telmar est tué alors même sa chair accueillait les ultimes bienfaits du Warp. Fabius Bile est obligé de battre en retraite.

Notre bon docteur prend connaissance, effaré, des tenants et des aboutissants de « l’Arlequinade » dont ont été victimes les chaoteux.
Spoiler:
Les Arlequins avaient apparemment conclu un pacte avec Oleander. Ils auraient ainsi dévoilé en partie la localisation du vaisseau-monde et incité indirectement Bile et Telmar à déclencher l’attaque. Il s’agissait de supprimer Telmar au cours de sa transmutation en prince-démon, c’est-à-dire au moment où il était le plus vulnérable. En fait Telmar devait tôt ou tard attaquer Lunnagath. Il eut mieux valu pour le peuple Eldar que l’attaque ait lieu avant sa potentielle ascension en prince démon. Les Arlequins devaient aussi favoriser le retour de Fabius Bile au sein de la hiérarchie de la Troisième légion (ou de ce qui l’en restait). Une légion restaurée au bon soin du maitre apothicaire, était sensée, se tenir éloignée du peuple Eldar. Donc logiquement tourner son attention sur les mondes impériaux. Vers la fin, les Arlequins passent outre toutes ces possibilités, et décident directement d’en finir avec Fabius Bile. Son élimination, au beau milieu d’un vaste vaisseau monde en ruine, était aussi une possibilité facile de l’écheveau.
Bile est furieux. Mais il refuse cette destinée funeste.
Spoiler:
Il rallie les survivants, et établit promptement une plan de repli en bon ordre dans les modules d’abordage. Les bandes de déments hurlants redeviennent par miracle des astartes disciplinés (le temps d’une retraite).

L’histoire se clôt par le retour de Fabius Bile sur Urum.
Spoiler:
Il décline la place laissée vacante par la disparition de Kasperos Telmar. Il laisse partir Oleander vivant, en dépit de son ancien pacte avec les xénos (les Arlequins ont aussi essayé de l’éliminer). Le disciple est de nouveau en exile.

Le bon docteur continue donc son œuvre.




Style et écriture = 3/5

Assez fluide. Les passages descriptifs sont assez aisés à lire. J’avoue ne pas connaitre suffisamment Josh Reynols pour me faire une idée précise.

Le franglais est encore (une fois) au rendez-vous. Bien dégueu. Il y a quelques fautes de frappe. Une dernière relecture avant la publication ? Dommage.

Le roman reste quand même agréable à parcourir. Note moyenne.

NB : j’aurais personnellement opté pour un usage de la première personne du singulier. Du moins sur quelques passages emblématiques du récit. Il aurait été intéressant de faire parler les deux principaux protagonistes du récit : Fabius Bile et Oleander Koh. Dommage, une dialectique maitre-disciple aurait été la bienvenue.  




Intérêt fluff = 4/5

Là, nous sommes servis. On en apprend pas mal sur la Troisième légion en post-héresy. Plus encore sur Fabius Bile.

Sauf erreur de ma part, l’auteur n’énonce aucun repères historiques précis. Abbadon est évoqué à plusieurs reprises ainsi que ses croisades noires, mais aucune autre information ; quoique le temps dans l’œil de la Terreur…..
Mince indication temporelle sur cette histoire : bien après la bataille de Skalathrax, les premières guerres entre légion, et surtout plusieurs éons après la « ville des Cantiques », épisode au cours duquel la Black légion détruisit les clones d’Horus, et accessoirement les travaux de notre bon docteur. La Troisième légion est depuis totalement éparpillée, brisée, et en proie aux présents du Prince du Chaos. Apparemment beaucoup de bandes, et trop peu de coalitions suffisamment puissantes pour restaurer la gloire de l’ancienne légion. L’intégralité de la légion réside dans l’œil de la Terreur. Ou dans ses abords les plus proches de l’espace normal. Dans le meilleur des cas, ils se contentent de mener des raids dans l’espace impériale en quête de ressources et d’esclaves. Pas de grands projets. Certains membres souhaitent toutefois pouvoir reformer un semblant d’organisation, notamment en appelant les anciens officiers supérieurs. Oleander fait partie de ceux-là.

Dans les passages centrés sur le vaisseau, on voit à peu près le quotidien d’une compagnie d’Emperor’s children. A quoi passent-ils leurs journées ? Et bien, quelques entrainements, sinon beaucoup d’art : pièce de théâtre sanglantes, jeux charnels avec leurs esclaves humains….Josh Reynolds reprend le fluff développé dans Graham McNeill dans L’ange exterminatus (cf. les débauches dans la Fénice).

Le culte des noise marines aurait mérité quelques développements. Comme vous le savez, il s’agit bien d’une confrérie très particulière, née au sein des Emperor’s children au moment de l’Hérésie. A ma connaissance, les noise marines demeure une unité propre à la Troisième légion. Ils ne sont pas devenus culte inter légion, à la différence des raptor / serres du warp (probablement nés au sein des Night lords) ou des Obliterators (nés certainement au sein de la légion de Perturabo).
Je ne suis pas spécialiste du fluff marines du chaos ; si quelqu’un peut apporter plus de précision.
Pour le reste, cela colle avec le descriptif classique : des astartes déments, ayant accepté les pires opérations de neurochirurgie et autre. Ils sont capables de percevoir le moindre stimulus avec une précision mille fois plus aigüe qu’un être humain normal. Donc le meilleur appareillage possible pour apprécier les faveurs du Prince du Chaos. Ils disposent en priorité des armes soniques de l’arsenal de la Troisième. Sans compter les mutations que peut offrir l’Empyrean. Au combat, ils sont utilisés comme troupe de choc. Toutefois, leurs frères coreligionnaires semblent les considérer avant toute chose comme des artistes disposant de dons uniques.
Image:
" />
A la mélodie du bonheur !

Les apothicaires Emperor’s children : le fluff indiquait que la Troisième légion, disposait des meilleurs éléments dans cette spécialité. Après l’Heresy, les apothicaires sont encore tenus en très hautes estimes. Ils sont indispensables pour la fabrication des drogues, ou encore pour les multiples améliorations, mutations nécessaires aux satisfactions perverses quotidiennes des légionnaires. Les apothicaires sont également essentiels au processus de mutation des cultes noise marines. Chaque capitaine ou  maitres des bandes Emperor’s children s’oblige à détenir au moins un apothicaire en service. Leurs travaux font leur renommée, et Bile n’échappe pas à la règle. S’il n’est pas promptement abattu lors de son arrivée dans la flotte de Kasperos Telmar, c’est parce que ses compétences (son art ?) sont âprement appréciées au-delà de ses actes.
Quand on a du talent on se doit d'en tirer profit ?
Spoiler:
Telmar essaie d’ailleurs de le recruter à son unique profit.

Justement venons-en à notre bon Docteur.
Il est très conscient de ses compétences, mais aussi de ses limites. Il a trop d’ennemis au sein des vieilles légions, et sa position est très précaire.
Presque, il perçoit la propre corruption de son ancienne légion, et veut s’en tenir à l’écart. Il ressent d’ailleurs sa propre malédiction
Spoiler:
il rêve que son harnais devient autonome et se détache de sa carcasse, pour s’en aller faire à son tour de sombres recherches alchimiques.  
Son véritable but est son œuvre :
Spoiler:
D’une part, il veut lutter contre le temps, et s’attache à prolonger sa vie, par transplantation sur des clones. Il veut accumuler le plus de connaissances possibles à ce sujet. La peur de la mort ? Il sait qu'il n'est pas immortel.
D’autre part, il souhaite engendrer une humanité parfaite, au sommet de son évolution et de ses possibilités biologiques. Et bien au-delà.
Josh Reynolds reprend encore une fois ici le fluff développé par McNeill (cf. la conversation entre Bile et Cassander). Un héros faustien donc.
Les moyens pour y parvenir : il a créé un rassemblement inter-légion particulier : le Consortium
Spoiler:
Cette cabale réunie les apothicaires partageant ses desseins, ses méthodes et sa folie. Bile ne prétend pas les diriger. En quelque sorte, il en est le coordinateur, car il ne souhaite pas passer pour un commandant ou un tyran. Cette cabale de savant fou passe son temps à réaliser moult expérience génétique. Chacun est libre d'orienter ses recherches comme il l'entend, pourvu qu'il ne mette pas en danger le collectif. Ils ont apparemment l'habitude de se réunir au cours de sorte de séminaires pour présenter mutuellement leurs travaux et leurs avancées.
Ils vivent avec Fabius Bile et disposent de laboratoires, d’Apothecarions, d’asiles pour mutants. Dans le roman, les installations principales sont localisées sur la planète Urum.
Les moyens matériels sont modestes mais efficients. A noter le nom de la frégate personnelle de Fabius Bile, un clin d’œil au célèbre anatomiste André Vésale.
Les défenses du Consortium : outre ses membres, des hordes de mutants et rébus des travaux peuvent prendre part à la défense des laboratoires. Bile dispose d’ailleurs d’une troupe de choc.
Spoiler:
Les traques-gènes issus de ses travaux les plus récents. Il s’agit d’humains (femmes et hommes), géno-modifiés, à un niveau moindre que les astartes.  Mais d’une manière beaucoup subtile, et apparemment sur la base d'une stabilité génétique suffisante pour résister aux affres de l’Empyrean. Ils sont parfaitement capables de combattre des space marines. Bile en est très fier et tient à les préserver. Les traques-gènes ont été conçus de manière à être parfaitement fidèles à leur « bienfaiteur ».

Seul bémol : le fluff eldar. En spoil.
Spoiler:
J’ai beaucoup de mal à croire que des Arlequins aient pu ainsi sacrifier des représentants de leur propre espèce au travers de leurs multiples machinations. Des milliards d’humains ou de citoyens impériaux. Pourquoi pas ! Mais là, il s’agit d’un vaisseau-monde.

Ensuite, il est question à un moment d’un passage de la toile directement relié à un vaisseau du chaos. Et personne n’aurait rien vu, ni entendu.
Si des connaisseurs du fluff peuvent apporter leurs observations




Appréciation personnelle = 4/5

Du bon. A lire si vous vous intéressez à la Troisième légion. C’est globalement un bon apport sur le fluff.

Il me semble qu’il s’agit d’une trilogie. J’espère bien disséquer la suite dans le prochain tome (Fabius Bile : Clonelord). Le synopsis fait mention d’une excursion sur Solemnace. Faustien dément contre collectionneur hystérique. Entre damnés, on se comprend si bien.


Noté bon



Note globale = Total des points 15/20


Dernière édition par Capitaine Felix le Mer 22 Nov 2017 - 20:05, édité 1 fois
avatar

Capitaine Felix
Scout
Scout

Messages : 84
Age : 35
Localisation : Sud-ouest de la France (Terre)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabius Bile: Primogéniteur de Josh Reynolds

Message par Rhydysann le Lun 6 Nov 2017 - 0:10

+1 pour ton long retour, sur un personnage SM qui m’intéresse énormément.(un des seuls) La psychologie du bon docteur est-elle bien développée? Tu me tentes pas mal là.


avatar

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1560
Age : 19
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabius Bile: Primogéniteur de Josh Reynolds

Message par Ayagami le Lun 6 Nov 2017 - 0:22

Merci pour le retour sur l'un des personnages chaotique les plus intéréssant!
avatar

Ayagami
Scout
Scout

Messages : 117
Age : 26
Localisation : Reims

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabius Bile: Primogéniteur de Josh Reynolds

Message par Zekka le Lun 6 Nov 2017 - 13:06

Et bien, un autre livre à prendre, la nouvelle le concernant m'avais intéressé dans un des recueils de l'HH ^^ on y apprenait d'ailleurs quelques sinistres secrets ,autant sur Fabius que sur ses projets ^^
avatar

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1034
Age : 26
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabius Bile: Primogéniteur de Josh Reynolds

Message par Capitaine Felix le Lun 6 Nov 2017 - 23:31


Merci pour vos retours. C'est effectivement un personnage intéressant, et potentiellement prometteur en fluff
Image:
" />


Rhydysann a écrit:+1 pour ton long retour, sur un personnage SM qui m’intéresse énormément.(un des seuls) La psychologie du bon docteur est-elle bien développée? Tu me tentes pas mal là.

Sur la psychologie : il y a des éléments, mais c'est insuffisant. Surtout si on compare par exemple à la trilogie Night lords d'ADB. On cerne le personnage, mais sans plus. Le récit reste dans le descriptif.
Peut-être que le fond explique ceci : on a affaire à un chercheur. Fabius Bile tient ses travaux en très haute estime. Cela passe avant ses anciens frères de la Troisième, voire ses (con)disciples du Consortium. Ses regrets, ses doutes, sa nostalgie...Et bien, l'auteur semble délaisser un peu tout cela. Peut-être cette approche sera-t-elle modifiée dans le prochain roman.

A suivre.
avatar

Capitaine Felix
Scout
Scout

Messages : 84
Age : 35
Localisation : Sud-ouest de la France (Terre)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabius Bile: Primogéniteur de Josh Reynolds

Message par blackout31 le Mer 8 Nov 2017 - 21:02

merci pour le retour, j'ai eu la chance de le trouver à moitié prix chez Gibert donc je l'ai pris ^^
il rejoint la liste des livres en attente...


avatar

blackout31
Scout
Scout

Messages : 96

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabius Bile: Primogéniteur de Josh Reynolds

Message par vzh le Ven 10 Nov 2017 - 10:46


J'avais écrit une LDS sur ce personnage, ô combien très intéressant.
Fabius Bile est le "Orochimaru" (cf manga Naruto) de l'univers W40K.
Merci à toi Capitaine Felix pour ton retour qui me donne très envie de lire ce roman ( okay +1)
avatar

vzh
Scout
Scout

Messages : 111

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabius Bile: Primogéniteur de Josh Reynolds

Message par nomak le Dim 19 Nov 2017 - 11:03

Voici ma modeste contribution suite au post complet de capitaine felix,

Globalement c'est un très bon livre, c'est pour ce genre de livre la que je continue a suivre BL. Même si vous n’êtes pas un grand fan des emperor children et du personnage de bile je vous assure que ce livre en vaut la peine.

- La couverture: la classe a dallas, un fabius en grande forme avec une bonne tête de fou furieux, une armure tuné couverte de peaux, des armes porté que l'on découvre dans le livre et qui apporte et s’intègre a l'histoire. le tout chapeauté par un chirugeon qui lui aussi s’intègre bien a l'ensemble et ressemble a une araignée dont les pattes dépassent de sont paquetage dorsal. Beaucoup de détail, bref avis très positif.

- Fabius Bile dans ce livre: excellent tout simplement, ironique, provoquant ses ennemis, implacable, froid, calculateur, et d'un sarcasme désarmant. Le personnage est a l'origine de dialogue détonnant et que l'on relit avec plaisir.

- Le contexte de l'histoire: il fait des rappel a de vieux personnage que perso je n'avais plus vu depuis galaxie en flammes comme eidolon ou lucius, bref le bestiaire des emperor children qui pour moi est un plus. Je pense que les histoires développé doivent toutes capitaliser correctement sur l'existant de la licence.

- Les histoires parallèles: notamment celles du chirugeon et celle du rapace écorcheur qui sont inintéressante, super bien amené et qui s’intègre bien dans l'histoire. Vous voyez messieurs les auteurs, c'est possible au final. Pas besoin de nous endormir avec des annexes nulles qui durent dix pages. Et oui on peu le faire avec classe et sur trois pages, ça s'appelle le talent d’écriture je crois.

- Les personnages secondaires: ils sont au top, le world eater, le word bearer, le iron warrior, les humain bidouillé ils sont tous très classe, bien décrit et avec des trait de caractère propres a leur légion/origine. Mention spéciale pour avoir réussi avec brio a élargir le sujet de la sorte sur d'autres chapitre du chaos, surtout sans que cela ne passe pour de la présentation gratuite type catalogue de la profondeur de la licence.

- Non aux bien pensant: et oui pas d’état d’âmes de gentil garçon bien pensant comme dans l'immense majorité des livres de la licence que j'ai lu recensement, ici ils sont méchant et machiavélique et l'ambiance du 41e se rapproche des premier livre sur la licence que j'ai lu. Merci, vraiment.

- De multiple acteurs: humain, space marines renégat, eldars, castellax, demons, loxalt, mutant, abhumain c'est la fête a tout le monde et personne n'est la juste pour faire de la figuration. Tout le monde participe activement et a le droit a son espace. C'est un exercice difficile a faire sans ce planté. Bravo.

- Décadence (Slaanesh oblige): la cours du roi radieux est bien décrite sans assommer avec l'histoire de la troisième. Comme dit, non aux bien pensant, c'est trash, hardcore et sans compromis. Même chose pour les personnage des la 3e dont la duplicité constante est un pur régal. Encore un bon point.

Un dernier point. Je ne sait pas exactement si le perso principal de cette histoire est Bile lui même ou Oleander, et c'est très bien comme ça. La ou je veux en venir c'est que dans ce livre on a pas une monopolisation de l'attention par un perso mais un équilibre avec les différent perso tout en ayant un point de vu privilégié avec Oleander. Cet aspect m'a egalement beaucoup plus.

Au final je recommande ce livre, le meilleur que j'ai lu sur w40k depuis longtemps.

"C'est donc juste une bande de fous qui rêvent encore de folie" Fabius Bile.
avatar

nomak
Scout
Scout

Messages : 24
Localisation : Baal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabius Bile: Primogéniteur de Josh Reynolds

Message par Zekka le Ven 15 Juin 2018 - 15:38

Bon, on va faire plus court que les autres pour ce 2ème morceau de la Trilogie de la Décadence
Mais l'avis est le même, un personnage intéressant qui a, dans ce roman, reçu le roman intéressant qu'il méritait.
Sans trop se centrer sur lui (on a quand même un certain nombre d'acteurs principaux, oui, le terme d'acteurs est voulu, à bons entendeurs ;p ) on arrive à en apprendre plus sur sa psyché et sur son histoire d'un des plus vieux EC encore en vie, ou presque. Ce sacré Fabius Bile est tel un soleil dont les autres acteurs seraient les planètes-satellites, tournant autour de lui, chacuns avec un objectif le concernant, mais sans jamais l'atteindre ^^
En somme, un livre à dévorer pour toute personne un tant soit peu intéressée par le Primogénitor !
avatar

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1034
Age : 26
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabius Bile: Primogéniteur de Josh Reynolds

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum