Blade Runner 2049

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Blade Runner 2049

Message par - Ghost of Arkio - le Dim 15 Oct 2017 - 22:52

Comme on a fait des topics pour des flims qui en valaient moins le coup, je crée celui-là pour ce qui reste quand-même une source inépuisable de copies au cinéma et dans la SF depuis le 1er (1982)


Alors, je viens juste de le voir et je suis ressorti satisfait. Genre j'ai même pas envie de spoiler à ceux qui ne l'auraient pas encore vu même si c'est pas la grosse claque que j'attendais :

+ Yann Solo débarque assez tard et ne bouffe pas tout l'oxygène à ce pauvre Gosling qui garde le 1er rôle et le joue bien
+ l'esprit poupées russes de K. Dick est respecté, comme celui du 1er
+ contemplatif, prend le temps de poser son ambiance - trailers pas représentatifs du flim, comme GitS
+ bande sonore rappelant le Vangelis du précédent, équilibrée même si anecdotique
+ pas de redites avec Ghost in the Shell Very Happy
+ la fin, coupée au bon moment
+ heureusement que Scott a convaincu Ford de venir!
+ Villeneuve et le casting assume ses références

- les hameçons scénaristiques pour une suite qui promet de s'éloigner carrément des 2 1er du coup
- encore une rébellion.. à voir qui sera au scénario pour le 3
- des raccourcis scénaristiques qui rappellent immédiatement ceux du 1er.. j'aurais aimé un LAPD headquarters 2049 moins le moulin du futur

Bref, un bon film de SF, qui ne fera pas aussi bien que le 1er mais qui laissera une trace.
En bruit de fond de cette énième vision US nombriliste du monde et de l'avenir, où je vois encore dans cette obsession de la fusion homme/machine cette espèce de certitude de pouvoir réduire l'humanité à des données programmables et limitées ; une névrose état-unienne déjà mise en valeur par Eco dans leur rapport dérangé avec leur propre histoire (un musée sur la guerre de sécession contient des scènes de films d'hollywood avec des meubles et des habits d'époque), imposant au monde leur vision anglo-saxonne de la culture où toute création est rationalisable, classifiable, marchandable et collectionnable (l'enfant de Ford).

Dieu/la nature a créé des choses évolutives en constant déséquilibre. Ici on a juste l'homme qui veut créer des copies du lui-même des années 1980th. Ca manque un peu d'ambition.  scratch ... à moins de montrer du doigt qu'il est obsédé de nostalgie sur son passé perdu à jamais et une terre-cadavre.
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10558

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blade Runner 2049

Message par BlooDrunk le Lun 16 Oct 2017 - 22:30

Ce film mérite carrément un topic, c'est une évidence, vu samedi pour ma part.


Une très belle suite oui, je suis d'accord avec 80% de ta critique (dont j'exclus tes 2 derniers paragraphes, là j'ai du mal à suivre ton raisonnement, tu t'éloignes d'ailleurs trop du film à mon sens),  pour moi c'est la grosse claque justement.  Smile


Pas le temps non plus de développer une analyse hyper-complète mais pour faire vite et sans rentrer trop dans les détails (et SANS SPOIL je précise... mais regardez peut être le film d'abord, histoire de bien apprécier vous même, je fait quelques descriptions) voici ce que j'en pense:


1/ J'ai vraiment adoré ! Un coup de coeur !!  I love you
(subjectif oui, ça ne s'argumente pas vraiment mais ça a son importance)
Très fan du 1er je partais pourtant un peu méfiant.. mais avec une once d'optimisme quand même, résultat ça a fait mouche pour moi! Un très beau film que j'ai pris grand plaisir à voir.

2/ Images, sons, musique et ambiance totalement magnifique (POWW comme ça envoie au ciné!!! à voir en salles, vraiment n'hésitez pas!). Rien que ces nombreuses (et variées) vues dérivantes sur cette L.A. obèse et gangrénée... Pfiou quand j'y pense, tout le fluff que ça suggère dans mon imagination (les excellents passages en ville ou dans le hall de son immeuble par exemple, j'ai adoré). San Diego en zone de décharge et de non-droit à la 'Outlander Necromunda', très bon passages aussi, sans parler du Las Vegas atomisé et hypnotique.... Ou même l'ouverture avec les exploitations "agricoles" à perte de vue (hmm les bonnes protéines), fabuleux panoramas et ambiance de gigantisme.

3/ Scénario et intrigue au top, digne suite du 1er pour moi, très bien écrit et respectueux de l'original, beau développement de l'univers aussi avec des évolutions qui ne jurent pas je trouve. J'ai revu le 1er dernièrement... et je suis bluffé par le travail effectué, un sacré hommage! Le coup du black-out excellent aussi, bien malin et plausible je trouve. Pour en revenir un peu au background: les technologies et appareils utilisés, choix très originaux tout en gardant l'esthétique et cette touche un peu 'dystopique' des appareils du 1er film, bien joué là aussi. En passant le concept des hologrammes et de l'IA sont vraiment poussés à fond, presque à glacer le sang par moments.

4/ Le sens "politique" du film que j'ai trouvé génial, la critique des dérives de notre monde hyper-industrialisé et consumériste est vraiment éloquente et réussie, plus détaillée encore que dans le 1er, tout en restant subtile malgré les images et thèmes impressionnants (les enfants par exemple).

5/ Jeux et direction d’acteurs parfaits, je les ai tous trouvé excellents, vraiment. Le père Ford m'a bien fait kiffé, même s'il arrive un peu sur le tard oui, dans le scénario ça se tient donc ça me va très bien.

6/ J'ai adoré, je vous l'ai déjà dit? bah je me répète!
Sans exagérer je pense que K.Dick aurait pu en verser une larme d'admiration... Déjà qu'il avait manqué le 1er de peu mais était super emballé par ce qu'il avait pu voir sur le tournage (cf: reportage Arte), son rdv avec la mort l'aura privé de ce bonheur.
Remarquez, peut être que de sa dimension perdue il jubile devant ce chef d'oeuvre!!!  Razz


Bref je suis rarement aussi comblé par un film, peut être qu'après un re-visionnage à froid j'y trouverais quelques menus défauts (là j'étais trop éblouis pour en remarquer), mais à mon avis il n'y aura vraiment pas grand chose, rien de dérangeant en tout cas.

(pour moi il n'y à pas vraiment de "raccourcis scénaristiques" ici, en tout cas pas remarqué au 1er visionnage, tout se tient je trouve, même ceci:
Spoiler:
Madame qui le laisse partir un peu facilement, ça s'explique parce qu'elle semble amoureuse et déprimée la vieille bique  Razz , et surtout vu le 'secret' de l'opération pour éliminer toutes traces, normal qu'elle n'ai pas besoin de preuves, malgré la "non-conformité" de son agent qui échoue à son dernier test... En préfère ne rien ébruiter de cette situation hors-norme et dangereuse. Elle lui fait confiance par faiblesse et/ou pitié, après un instant d'hésitation bien placé, "L'erreur est humaine" quoi! (valable pour Elle et Lui...  Wink )
)


Bon au final j'ai fait plus long que prévu, huhu^^  Smile

Merci Denis Villeneuve, heureusement que Scott (aka le dégénéré) n'as pas trop mis ses pattes sur cette suite, du coup elle est magnifique.

cheers


*Edit: j'ai rajouté quelques remarques, et oui je plussoie: une fin bien choisie, au bon moment, juste comme il faut.
Je me demande d'ailleurs s'il y aura bien des suites ou si ça va rester en l'état? (c'était annoncé?)


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8020
Age : 35
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blade Runner 2049

Message par - Ghost of Arkio - le Mar 17 Oct 2017 - 8:26

Pas le temps non plus de développer une analyse hyper-complète
Curieux d'explorer avec toi les limites techniques de ce pauvre forum.. ^^

- Merci Villeneuve, ou Scott qui a laissé sa place, et à peugeot aussi Wink
- Oui, l'aspect écologie est bien plus exploité et réaliste dans cet opus, années 2010 contre années 1980, il s'en ai passé des choses en si peu de temps chez nous aussi. Les champs hors sol à perte de vue rappelle des images de la terre vue du ciel et le sacrifice de la terre pour la conquête spatiale, le fait que ca se passe en californie aussi, état qui se prétend à la pointe côté écolo fait penser au détournement des fleuves et aux champs de panneaux solaires qui ont foiré.

@raccourcis scénaristiques: quand dans le 1 comme dans le 2, les persos semblent entrer partout comme dans un moulin et où étrangement les portes les plus gardées et peuplées de gorilles armés jusqu'aux dents deviennent 10min plus tard des déserts.

Spoiler:
Et le fait qu'ils aient négligé d'achever joe..

Mais bon, dans les Scott prod, on a vu bien pire! et le reste du script comme la direction d'acteurs (Robin Wright, toujours aussi rayonnante) compense largement.

L'IA fait tout de suite penser à "Her" et cet épisode de Black Miror (le 1er de la saison 2) mais Villeneuve ne fait pas de copier coller vu le partenaire à qui c'est destiné.

Finalement il reprend la main du thème posé par blade runner (et Asimov) bien avant tous ses "repliquants" = des androids parfaits, répliquant la psychée humaine jusqu'à en faire des humains plus vrais que nature.. parfois on perd un peu de vue ce qui différencie vraiment les 2 races

@hologrammes: oui, on s'éloigne un peu de la SF asiatique, le rapport est plus personnel (la géante) et renvoie à la mutation de la publicité "intelligente" emmenée par les ténors d'internet mais aussi par une image de la femme qui après le noir subsaharien, est une icône historique de l'esclavage humain.

Hâte de voir à quoi ressemblera le scénar du 3!

EDIT: des angles morts du BG: comme dans le 1er, l'absence surprenante des armes (surtout pour la patrie de la NRA), le matos militaire des colonies, et à part la police, zéro fonctionnaire/politicien Smile
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10558

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blade Runner 2049

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum