Prétoriens de Dorn de John French

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation globale du roman

14% 14% 
[ 1 ]
71% 71% 
[ 5 ]
0% 0% 
[ 0 ]
14% 14% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 7

Prétoriens de Dorn de John French

Message par Nico. le Sam 28 Oct 2017 - 14:49

Présentation:



==> Prétoriens de Dorn Hardback

Rappelé de la Grande Croisade après Ullanor, Rogal Dorn et la VIIème Légion ont été nommés comme les prétoriens de l'Empereur - mais seulement après la trahison du Maître de Guerre a été révélé a tous l'étendue de ce devoir sacré. Maintenant, le système solaire est attaqué pour la première fois depuis la guerre, et la plupart des défenses apparemment inexpugnables forgées par les Imperial Fists se révèlent insuffisantes. Avec tous les yeux fermement fixés sur cette nouvelle menace au-delà des portes de Terra, qui à son tour va protéger Dorn de l'ennemi intérieur?

416 pages • Novembre 2017 • ISBN 9781780303567 • Illustration par Neil Roberts



Artwork complet:
Spoiler:



Ma critique de l'époque de la sortie VO:

Spoiler:
- Scénario et mise en scène : 4/5

Cela fait 6 ans que la guerre a commencé, les IF sont sur Terra à se préparer et ils ne savent pas exactement où en sont les choses en dehors du système Sol.

Pour faire simple, voici le scénario en très rapide:
Spoiler:

Des membres de l'AL s'infiltrent sur Terra pour foutre un peu le bordel. Au fil du roman on apprend que certains sont en place sur Terra depuis 10 ans, soit avant le début de l'HH .... Alpharius avait déjà prévu de laisser des infiltrés dans le coin "au cas ou".

Les AL arrivent à percer jusqu'à l'investiaire (où sont les statues des 18 Primarques), soit dans le Palais de Terra ! Ils font péter toutes les statues sauf celle d'Alpharius et celle de Dorn. Le but de leur infiltration est un grand jeu entre les deux Primarques. Dorn avait dit à Alpharius que ses tactiques n'étaient pas bonnes, ce dernier veut lui prouver que non.

Bref, en gros il se passe pas mal de trucs, ils se battent un peu partout et se font traquer. Comme d'hab, on ne sait pas vraiment qui est qui, certains se font appeler Alpharius, d'autres non, certains ont des objectifs bien précis d'autres des plus développés et exécutent les premiers. Le personnage principal de l'AL a eu la mémoire bloquée, il ne la recouvre qu'au fur et à mesure du lire grâce à des mots clés.

Vers la fin, twist habituel, il semblerait que ce personnage soit en fait .... Alpharius. Le vrai de vrai. Il arme sa lance (celle que seul le vrai Alpharius peut armer) et va attaquer les IF et Dorn. Arrive alors un duel, Dorn est ultra concentré et ne dit pas un seul mort alors qu'Alpharius ne fait que parler tout le long du combat. Il lui explique que cette attaque n'avait que pour but de lui montrer que sa défense n'était pas infaillible, que si lui avait réussi à arriver aussi loin avec si peu de monde, bé Terra courre un grand danger. Selon lui, tout ceci n'était qu'un test sensé montrer à Dorn où accentuer la protection de Terra, Alpharius lui affirme qu'il ne bosse pas pour Horus et qu'il est là pour l'aider si seulement il voulait bien l'écouter... Mais Dorn est obtus comme pas possible, il ne dit rien de rien, semble se ficher de ce que lui dit son frère et se bat avec acharnement (alors qu'Alpharius semble un peu plus contrôler ses coups). A un moment, Alpharius faut une superbe attaque sensée bloquer Dorn, mais un des gardes du corps IF se met sur le chemin, prend le coup à la place, Alpharius est déconcentré .... Dorn en profite pour le planter avec son épée. Au sol, Alpharius continue de lui parler et plaider son amitié, mais Dorn le tue. Toujours sans un mot. Une fois Alpharisu mort, il dit qu'il ne faut jamais croire ce qu'il raconte, et se barre.

Stupeur. Alpharius, le Primarque, le vrai (du moins, c'est ce qui est dit, mais on ne sait jamais avec l'AL) est tué sur Terra par Rogal Dorn. Ce dernier demande à tous les témoins, ses gardes du corps, de n'en parler à PERSONNE. On ne doit pas savoir qu'un Primarque ennemi est arrivé aussi près sur Terra, et encore moins qu'Alpharius est mort.

Cela voudrait dire, qu'après Ferrus, le deuxième Primarque à se faire tuer est Alpharius. Mais que personne, hormis Dorn et ses gardes, sont au courant.

A la toute fin du livre, on est avec Omegon, il se réveille et a une très étrange sensation, il se sent seul pour la première fois de sa vie. Vraiment seul. On lui dit alors qu'Horus souhaite parler à Alpharius. Et là, Omegon se dit qu'il va prendre la décision qui va lui changer son avenir à tout jamais, il répond à Horus "Je suis Alpharius".

Tadaaaaaa ! Cela voudrait dire qu'Alpharius, le vrai, est mort, et qu'Omegon dont personne ne connait l'existence en dehors de l'AL, se fera passer pour Alpharius à l'avenir. Cela amène plusieurs choses:

- Que va penser Dorn quand il verra Omegon en Alpharius ?

- Le fameux duel Guilliman vs Alpharius, serait en fait contre Omegon ?

- Les rumeurs comme quoi Omegon passerait loyaliste et un des premiers Chevaliers Gris deviendrait difficile


Bref, que de choses. Peut être que c'était encore et toujours un leurre et que le vrai Alpharius n'est pas mort, mais tout porte à croire que si. Je dois dire que j'ai été plutôt déçu de ce dénouement, j'ai appris à apprécié Alpharius au fils des écrits (notamment dans The Seventh Serpent), et le voir se faire tuer bêtement par un Dorn autiste qui ne veut pas l'écouter..... j'étais plutôt triste en lisant ça.

On verra ce que ça va donner.

En gros, tout le livre est de l'infiltration façon AL, c'est très détaillé et vraiment bien pensé (ils ont des plans de malades où chaque micro détail compte). Côté IF c'est plus classique, je n'aime pas du tout les IF alors je ne suis pas très objectif, je les trouves sans saveurs. Et Dorn.... je ne peux pas le blairer.

A la toute fin du livre, Dorn apprend que le Khan arrive dans le système Sol. Horus n'est pas très loin, la bataille approche.

- Style et écriture : 3/5

Bon, je l'ai toujours dit, j'ai du mal avec John French. Il n'écrit pas mal, mais des fois il part dans des trucs pompeux ou trop descriptifs, ce qui devient lourd. Ce n'est qu'un ressenti purement personnel.

- Intérêt fluff : 4/5

Des trucs très intéressants sur la façon de fonctionner de l'AL.

Niveau IF, le personnage principal du roman (le fameux Praetorian of Dorn) est le chef des gardes du corps de Dorn, et le "Last of the first". Il s'agit en fait du dernier des 20 Premiers Imperial Fists façonnés sur le monde de Dorn après sa découverte par l'Empereur 170 ans avant Istvaan. Il est le dernier survivant, son autre collègue de "création" était Yonnad, devenu par la suite fleet master et mort dans l'histoire The Crimson Fist de Shadows of the Treachery. C'était le mentor d'Alexis Polux.

On apprend aussi que sur Luna existait une tribu de maître généticiens, après leur intégration forcée (guerre) à l'Imperium, ils ont aidé à la multiplication des légionnaires grâces aux 20 gene seed correspondants à chaque Légion. Intéressant...


- Appréciation personnelle : 3/5

J'ai plutôt apprécié malgré des passages un peu mous, ou trop longs (l'infiltration AL c'est sympa, mais sur 400 pages ça devient un peu redondant). Ce n'est pas un mauvais tome. Peut être que les fans des IF auront seront d'avantages comblés.

Bref, sympathique sans être extraordinaire.

Total : 14/20


logo2


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 7873
Age : 28
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prétoriens de Dorn de John French

Message par Crabouyator le Mer 13 Déc 2017 - 11:53

- Scénario et mise en scène : 4/5
Le scénario est assez bon et permet d'avoir un état des lieux de Terra pré siège.
Après comme pour tous les livres avec l'AL c'est bourré de rebondissements et de twist donc je ne vais pas détailler.
Je n'ai pas relevé d'incohérences majeures ou de contradictions avec le fluff.
L'histoire est intéressante quoique trainant en longueur parfois. Surtout elle apporte un événement majeur sur l'Alpha Légion.
On y suit le groupe d'infiltration de l'AL et le chef de la garde de Dorn qui mène l'enquête contre eux.

- Style et écriture : 3/5
Des longueurs comme je l'ai dis plus haut mais sinon ça reste bon et facilement lisible. La traduction est correcte.

- Intérêt fluff : 5/5
Pelle mère, on y apprend :
Méthodes de l'Alpha Légion tant à l'époque de la Grande Croisade que durant l'Hérésie: minuté et sans erreurs.
L'existence d'un ordre de prêtresses généticiennes sur la Lune qui fut vaincu par l'Empereur et assimilé de force à l'impérium, c'est la première fois que j'en entends de cet ordre. On peut supposer qu'il va lui arriver des bricoles lors du siège de Terra.
On a aussi quelques détails sur des seigneurs de guerre de Terra lors de l'ère des Luttes et le fait que l'Alpha Légion avait depuis longtemps prévu des agents dans le coin au cas où.
Quelques trucs sur les IF: les vingts premiers assimilés à la Légion ont une place d'honneur, l'ordre des gardes du corps personnels du Primarque, et quelques combats durant la Grande Croisade.
Au niveau des événements de l'Hérésie, un événement majeur se produit durant ce livre.

- Appréciation personnelle : 3/5
Franchement sympathique, mais parfois un peu long. Permet de revoir quelques têtes connues qu'on n'avait pas pu croiser depuis longtemps notamment Alpharius et Dorn et surtout sur la relation entre les deux.


ironwar
avatar

Crabouyator
Scout
Scout

Messages : 32
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prétoriens de Dorn de John French

Message par Emperor le Mer 13 Déc 2017 - 13:51


Moui, euh... :
- l'AL qui fait de l'AL, servie par quelques facilités scénaristiques humiliantes au possible pour la crème des loyalistes, encore rabaissée as usual *bâillement
- des Imperial Fists utilisés pour une guerre de l'ombre pendant que les nombreux agents de Malcador ne glandouillent rien
- des flashbacks avec Dorn pendant la grande Croisade qui sont d'une faiblesse... Pas de rencontre Dorn/Empereur par exemple, alors que plusieurs Primarques y ont eu droit.

Et tout ça pour quoi ?
Pour la grosse guerre d'égo habituelle, évidemment : Dorn qui veut prendre en main l'affaire alors que Malcador est bien plus taillé pour le poste (et Malcador qui dit OK! xD), Alpharius qui veut prouver quelque chose à son frère, ...

Les rivalités individuelles chez les Primarques :




LE spoiler :

Spoiler:
Enfin un p***** de primarque dérangé au tapis. Bon sang c'est pas trop tôt. Faut pas le faire chier Dorn Cool Tu fais le kakou, tu le payes cher. C'est pas comme avec ces tocards de Lion, Sanguinius et Guilliman qui discutent avec leur frère renégat et l'épargnent pour des motifs de pleureuses.

Et ne croyez pas ce que dit Nico dans sa critique, Dorn ne subit pas à ce point, à moins que la traduction française ne soit pas fidèle à l'original ?

M'enfin, Alpharius est-il vraiment mort ? Son corps oui, pour sûr. Car c'est bien son corps, à n'en pas douter, et heureusement. Car je ne vous détaillerai pas ma réaction quand j'ai lu qu'un simple marine de l'AL se faisait à lui tout seul 1, 2 puis 3 escouades d'abordage IF en situation de surprise tactique....

Mais pour en revenir à Alpharius, une partie de son esprit ne subsisterait-elle pas chez Silonius ? Leur transfert psychique a pu être mutuel. La scène où cela se passe est tellement fumeuse, imprécise et alambiquée que cette possibilité est pour moi grandement ouverte.


Et en ce qui concerne les cultes génétiques de Luna, j'ai surtout retenu que c'est grâce à leurs méthodes de clonage avancé que des légions comme les Ultramarines, les Word Bearers et les Imperial Fists sont celles qui disposent du plus de marines. Pourquoi ? Car ce sont ces légions (entre autres ?) qui ont participé à la pacification de Luna, et qui ont donc profité en priorité de la technologie ennemie.
On a enfin l'explication de leurs effectifs élevés, du moins partielle, puisque les Ultra auraient aussi absorbé des troupes d'au moins une des deux légions disparues.


Bref, encore un tome de l'HH certes richement détaillé mais dont les motifs scénaristiques principaux sont une nouvelle fois dénués de toute logique.

Merci John French pour ce grand combat de coqs pétris de caprice et de narcissisme débile, dont le synopsis n'est au final qu'un prétexte peu crédible pour que ces deux là (et leurs légions respectives) puissent se rencontrer tranquillement, quasi seuls à seuls.

Livre très médiocre pour qui ne se souille pas de contentement face à ce déluge de techniques trotrotarabiscotées côté AL.




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4180

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prétoriens de Dorn de John French

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 13 Déc 2017 - 16:37

1 +1 chacun Smile
et merci pour avoir pris la peine de le lire en vF.

Après les rivalités individuelles chez les primarques ne viennent pas de nulle part, si on prend en compte le succès légendaire des 2 novellas de Graham et Abnett sur Cruze et Dorn (La tour foudroyée/ le roi sombre), on pourrait même dire qu'au fil de l'HH c'est devenu un classique. Smile

Hé puis bon, c'est une fratrie les primarques.
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10687

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prétoriens de Dorn de John French

Message par Emperor le Mer 13 Déc 2017 - 20:53


Oui enfin là ça commence à faire beaucoup. Perturabo OK, Curze je veux bien, mais Alpharius franchement... Ici c'est clairement tiré du chapeau, avec ce pauvre chapitre flashback qui est censé nous expliquer ce ressentiment mutuel. Et attention, suspense, c'est lié au fait que... chacun désapprouve les méthodes militaires de l'autre, suite à un unique champ de bataille en commun, wouhou. Voilà le prétexte plus que léger à cette histoire.




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4180

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prétoriens de Dorn de John French

Message par - Ghost of Arkio - le Mer 13 Déc 2017 - 22:22

Ouais, c'est aussi p.e. la sur-utilisation de grosses ficèles façon marvel/DC, comme le "Curze fait le trotoir", un coup il a une histoire avec Dorn, un coup c'est Abnett qui le récupère pour son Guilliman, et rebelotte ensuite c'est Thorpe qui le choppe pour son Lion, et Haley pour son Sanguinius, Annandale et son sas, etc.
méchant qui fait vendre, comme un vieux Marlon Brando sur une affiche.

Les seuls que je considère legit sont le Guilliman/lorgar d'abnett et le Russ/Magnus de Graham. Mais c'était le bon vieux temps..

Dommage oui qu'ils aient "humanisé" l'alpharius d'Abnett (légion), que Thorpe transforme en arriviste qui veut doubler tout le monde et maintenant en petit frère frustré. Pas facile cette famille. Smile
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10687

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prétoriens de Dorn de John French

Message par PetitPierre le Jeu 14 Déc 2017 - 7:38

hé bien, c'est sévère comme constat !
Tu ne fias pas semblant Emperor. Ca file des frissons ta conclusion Smile
Je tenterais l’expérience quand même, histoire de me faire mon idée.
Etant donné que j'aime souvent les romans que tous le monde déteste, j'ai une chance de me marrer Wink


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Pierre Forge Tranquille, c'est sur ma page FB pour voir MON TRAVAIL
- Ou sur le Web chez Pierre Forge Tranquille
avatar

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2290
Age : 33
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prétoriens de Dorn de John French

Message par Ayagami le Jeu 14 Déc 2017 - 8:42

Pour ça que Dorn c'est l'meilleur! C'pas une pleureuse lui haha! Smile

Merci pour le retour! On sent qu'on approche de la fin petit a petit...
avatar

Ayagami
Scout
Scout

Messages : 102
Age : 25
Localisation : Reims

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prétoriens de Dorn de John French

Message par Oculus Magnus le Jeu 14 Déc 2017 - 9:03

- Ghost of Arkio - a écrit:

Les seuls que je considère legit sont le Guilliman/lorgar d'abnett et le Russ/Magnus de Graham. Mais c'était le bon vieux temps..

Allez, en étant magnanime, on pourrait aussi ajouter une moitié du Jagathaï de Wraight. Wink
avatar

Oculus Magnus
Space Marine
Space Marine

Messages : 190

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prétoriens de Dorn de John French

Message par - Ghost of Arkio - le Jeu 14 Déc 2017 - 9:30

Ha oui! le 2nd méchant préféré des enfants : Mortarion, les auteurs se le prête pour faire venir du lecteur, mais je me rappelle pas qu'il y ai eu dans le roman de Wraight un antagonisme ancien entre Morty et Khany (?) juste morty qui veut prouver après Istvaan aux autres qu'il peut servir à qq chose.

Mais j'ai surtout oublié Ferrus et Fulgrim, un grand classique, magistralement amené par .. encore Graham. Il va nous manquer sur Terra...

En fait de pleureuse, il faudrait qu'Alpharius ait eu une tirade larmoyante comparable à celles de Curze, lorgar ou Mortarion.
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10687

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prétoriens de Dorn de John French

Message par PetitPierre le Jeu 14 Déc 2017 - 11:22

Alpharius, mais comment il à pu tourner sa veste comme ca celui la...
En tout cas, dommage que les Primarques soient traité comme ca avec un simple trait de caractère tout basique!


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Pierre Forge Tranquille, c'est sur ma page FB pour voir MON TRAVAIL
- Ou sur le Web chez Pierre Forge Tranquille
avatar

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2290
Age : 33
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prétoriens de Dorn de John French

Message par Emperor le Jeu 14 Déc 2017 - 11:41


mais je me rappelle pas qu'il y ai eu dans le roman de Wraight un antagonisme ancien entre Morty et Khany

Non mais il y a toujours quelques chose. Quand le Primarque x ne se retrouve pas en face de sa némésis historique ou du moment, quand c'est pas la petite anecdote moyennement plaisante de la Grande Croisade que les Dieux du Chaos détricotent pour en faire une haine viscérale, quand c'est pas les auteurs qui mettent en face de machin le pokéfrère parfaitement adapté pour le contrer (endurance de Mortarion vs frénésie du Khan), etc, etc. Tu vois ce que je veux dire ? Comme une légère sensation de destinée sacrifiée sur l'autel du suspense et des situations improbables.

C'est là où les tous premiers livres comme Fulgrim étaient différents, et bien meilleurs à mes yeux. La trahison "simple", idéologique plutôt qu'absurdement comportementale, d'un frère envers un autre, qui s'appréciaient. On était encore dans le tragique, pas le tragicomique hollywoodien actuel, avec les What4 qui carburent à plein et avalisent presque fluffiquement les dérives ubuesques des auteurs.


En fait de pleureuse, il faudrait qu'Alpharius ait eu une tirade larmoyante comparable à celles de Curze

Spoiler:
On en est franchement pas loin. On passe du fourbe arrogant, susurrant, sûr de lui et de sa petite démonstration,... puis face au glorieux stoïcisme et à l'imperméabilité absolue de Dorn, tu commences à sentir la petite goutte de sueur sur le gars, qui se met à "crier", à "s'étrangler", à bafouiller des "Mais...". Puis hop, trépané eu'l poupon ! Qui fait l'malin tombe dans l'ravin ! Smile




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4180

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prétoriens de Dorn de John French

Message par - Ghost of Arkio - le Jeu 14 Déc 2017 - 12:00

Non mais il y a toujours quelques chose [...] (endurance de Mortarion vs frénésie du Khan).
Dans cet exemple tu peux pas comparer le couple Ferrus/fulgrim à Khan/mortarion, ou alors c'est plus la peine de s'intéresser aux romans de l'hérésie d'Horus tout court? les stats de figs ne remplaceront jamais l'épaisseur du récit, sinon le Cruze/Sanguinius n'aurait pas été aussi anecdotique (Pharos).
J'aime bien les critiquer mais sans forcément généraliser ou nier le plaisir que j'ai eu à les lire autrefois.

C'est là où les tous premiers livres comme Fulgrim étaient différents, et bien meilleurs à mes yeux.
Oui! Smile

@spoiler: faudrait voir les arguments du discours, mais là on touche je pense à un problème plus structurel= au problème d'écriture même de l'HH qui explique/a pour origine toutes ces précautions bizarres en interne (interdiction d'écrire sur les BA pour ADB, restrictions et liste de personnages autorisés avant manuscrit, prod-cut et réécriture en cas de non, etc.) = Thorpe, Abnett et Graham ont plus de libertés, mais chaque auteur de manière général triture le perso à sa sauce, accouchant trop souvent d'incohérences, comme entre Légion et Délivrance pour Alpharius, où un Curze devenu bouffon super star pour walper du loyaliste à la chaine (Imperium Secundus) rire1 l'Alpharius d'Abnett (Légion) m'avait perso convaincu. RIP

Après, ca fait toujours du bien de voir martyriser un petit gros de l'autre bord après tant de tomes à souffrir comme des femmes.. Very Happy
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10687

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prétoriens de Dorn de John French

Message par Jcpatiti le Mer 20 Déc 2017 - 18:55

Je l'ai pas trouvé si mauvais moi, ce dernier cru. Je souscris à toutes les critiques et remarques précédentes sur les fameuses "disputes" entre frères, mais j'ai bien aimé retrouver l'Alpha Legion.

La première moitié du roman m'a semblé la meilleure, et pour le coup French s'est super bien débrouillé pour faire avancer l'intrigue par plusieurs chemins qui finissent par converger.

Par contre la deuxième moitié est beaucoup plus décevante, il retombe dans ses travers : écriture lourde, descriptions souvent confuses, dialogues tirés par les cheveux... On a du mal à comprendre les véritables motivations d'Alpharius en fait, et l'auteur surjoue à mort le côté "top-méga secret" de l'Alpha Legion.

Là où j'ai été le plus déçu c'est le manque de fluff sur les IF. Vu le titre je m'attendais quand même à un peu plus que juste l'histoire de l'un d'entre eux. Dommage, c'était l'occasion de bien poser la légion et son passé, ce qui avait été très bien fait avec le Lion, Perturabo ou Angron.

Espérons que le tome de la série sur les Primarques nous donnera un peu plus à se mettre sous la dent sur les origines de Rogal Dorn !


J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur...
avatar

Jcpatiti
Scout
Scout

Messages : 10

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prétoriens de Dorn de John French

Message par Crabouyator le Ven 22 Déc 2017 - 15:40

Je te trouve un peu dur dans ta critique Emperor. Malgré les défauts que tu as souligné le livre reste sympa. Après je l'ai lu après Pyhtos, ce qui me pousse à l'indulgence.
- l'AL qui fait de l'AL, servie par quelques facilités scénaristiques humiliantes au possible pour la crème des loyalistes, encore rabaissée as usual *bâillement
Il faut pas exagérer, l'AL prépare l'infiltration sur Terra depuis 10 ans évidement qu'ils les prennent par surprise au début, mais ça s'équilibre vite
Spoiler:
L'embuscade sur le petit astéroïde dont seul Alpharius s'échappe le prouve

- des Imperial Fists utilisés pour une guerre de l'ombre pendant que les nombreux agents de Malcador ne glandouillent rien
Troll on :mais si, ils sont dans l'impérium Secundus, on les voit, dommage qu'il ne pensent pas à prévenir que l'Empereur est vivant
Plus sérieusement, on n'en sait rien s'ils glandent rien ou non. Au vu du stade de l'histoire, ça ne étonnerait qu'à moitié qu'ils soient sur Titan qui a été transféré ailleurs par Malacor

- des flashbacks avec Dorn pendant la grande Croisade qui sont d'une faiblesse... Pas de rencontre Dorn/Empereur par exemple, alors que plusieurs Primarques y ont eu droit.
Je pense que c'est pour illustrer un peu les Impérial Fists qui sont relativement peu illustrés jusqu'à présent dans l'Hérésie (soit en novella (la bataille de Phall, celles sur Sigismund) soit en squattant les romans des autres et ce n'est pas toujours réussi (je pense à Pharos))
Après c'est vrai qu'il n'y a pas de scène de rencontre Dorn/Empereur mais elles sont plutôt rares au final ces scènes là.
On a juste le lion (Le retour des anges), le Mechanicus (Mechanicium), Corax (Délivrance Perdue) Et Perturabo (et encore à peine dans Perurabo Le marteau d'Olympia) qui ont vu la scène de leur rencontre avec l'Empereur novelisé.
Mais ça reste dommage, je partage ton avis


ironwar
avatar

Crabouyator
Scout
Scout

Messages : 32
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prétoriens de Dorn de John French

Message par ZeCid le Ven 22 Déc 2017 - 15:47

Bah le père Dieu et ses fistons Masters of the univers, c'est quand même une sacrée bande de zinzins : le père attribue des traits de caractère aux fistons pour ensuite leur reprocher, les fistons sont jaloux des frérots, et papa il est méchant, et mon frère il fait pas comme moi il est nul, et c'est moi qu'à le plus gros kiki...

Ca fait penser aux fratries germaniques de la fin de l'antiquité / début du moyen-âge : et je bute mon frère car il a buté mon oncle, et on partage entre frères, et je te trucide dans le dos...

Allez vous étonner que la galaxie est en flammes !!!


"L'ennemi est bête, il croit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui..."
avatar

ZeCid
Scout
Scout

Messages : 80
Age : 40
Localisation : La Madeleine (59)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prétoriens de Dorn de John French

Message par Zekka le Sam 3 Fév 2018 - 21:32

Spoiler:
L'AL toujours fidèle à elle-même,Alpharius est-il mort ? Omegon est-il vraiment Omegon ? Silonius est-il vraiment Silonius ?
Parce que bon, Silonius dans le corps d'un Primarque, ça doit faire bizarre pour ses frères non ?
Parce que, n'en déplaise à Emperor, c'est l'âme d'Alpharius dans le corps de Silonius qui est mort, selon moi. Donc son corps se balade toujours
avatar

Zekka
Capitaine Space Marine
Capitaine Space Marine

Messages : 966
Age : 25
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prétoriens de Dorn de John French

Message par Emperor le Dim 4 Fév 2018 - 0:33


Spoiler:
Je ne vois vraiment pas comment il aurait été physiquement capable de se soloter plusieurs escouades d'abordage et de tenir en duel face à Dorn avec un corps de pauvre marine.




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4180

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prétoriens de Dorn de John French

Message par - Ghost of Arkio - le Dim 4 Fév 2018 - 5:47

Spoiler:
Et si c'était juste l'auteur qui avait pas fait gaffe?
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10687

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Mes impressions sur Prétorien de Dorn

Message par DrakenCris le Sam 10 Fév 2018 - 18:38

Avis global : Un roman bien écrit, à l’intrigue prenante, avec des enjeux qui concernent le siège de Terra à venir.

Qualités :  yes
- Accroche rapide des événements dès le début, grâce aux différents points de vue intercalés en courtes séquences successives, qui permettent un suivi clair des progressions conjointes de l’Alpha Legion et des Imperial Fists.

- Quelques événements déterminants pour certains aspects de la saga.

- Infiltration  très originale de l’Alpha Legion. Du genre :
Spoiler:
Amnésie des légionnaires en début d’infiltration, dont la mémoire se déverrouille progressivement.

- Deux récits complets additionnels d’une trentaine de pages chacun, enrichissant le portrait d’Archamus le Prétorien et développant la relation entre Alpharius et Dorn.
Spoiler:
(avec la création de l’un des premiers Imperial Fists et une petite invasion Orks en bonus)

- Quelques séquences de pure Fantasy. Notamment :
Spoiler:
des prédateurs mutants dans un désert de Terra amenés dans une mise en scène brillante avec une bonne description.

- Tous les personnages sont dignes d’intérêt à des degrés divers.

- Raccordement direct avec un autre tome. Livre :
Spoiler:
« Le chemin céleste » de Chris Wraight

- On s’approche enfin de l’invasion finale de Terra !

Défauts :  cartonrouge
- Dorn n’est pas assez présent et Archamus est également sous-exploité.

- Au trois Quarts du livre le récit se veux plus global en se focalisant sur les évènements relatifs aux défenses du système. A ce moment, la progression d’Archamus est occultée sur une longue durée qui casse le rythme du récit, cela m’a fait l’effet d’un trou noir littéraire et littéral.

- A force de plonger dans l’esprit tordu de l’Alpha Legion je ne crois même plus à ce que raconte l’auteur à la fin de l’histoire.

- Les dialogues manquent de développements et d’informations.

- Le style de John FRENCH est parfois trop chargé en métaphores et tournures poétiques.

- On s’approche enfin de l’invasion finale de Terra, mais au compte goute!


Mon ressenti : Ce « Prétorien de Dorn » m’a donné l’impression de simple épisode dilué un peu faiblard et malheureusement pas d’une histoire en béton qui calerait au fond du fauteuil, qui au moment de fermer le bouquin nous ferait dire : « Waouh !!! Ça, c’est une histoire de dingue! ». Au fond ce qui m’a le plus intéressé, c’est le complot de l’Alpha Legion, au détriment de la destinée du prétorien de Dorn qui m’a laissé indifférent. Je pense que ce déséquilibre n’était pas l’intention de l’auteur d’après le thème principal.
Heureusement ce n’est pas un échec car les éléments propres à l’hérésie d’Horus sont bien retranscrits, en particulier sur les défenses du système Sol. L’écriture de John French est plutôt subtile, s’attardant sur les détails physiques et psychologiques. Je fais une mention spéciale pour un passage particulier du livre :
Spoiler:
un interrogatoire des plus cocasses au regard de la nature du « Dark Millenium » (du type : le supplice de Jacquard par Frère Ponce dans les Visiteurs 2, mais en utilisant la privation).

Au final, voici un Horus Heresy bien calibré que j’ai eu plaisir à lire, même si à la fin je ne savais plus si j’étais moi-même Alpharius ou Omegon. Ce tome n’est pas indispensable pour ceux qui cherchent la crème de l’hérésie, mais c'est un épisode intéressent que je recommande.
Un incontournable pour les adeptes de  alphalegion l'Alpha Legion.

Bonne lecture à tous.


Vulkan est vivant.
salamanders
avatar

DrakenCris
Recrue
Recrue

Messages : 5
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prétoriens de Dorn de John French

Message par - Ghost of Arkio - le Ven 16 Fév 2018 - 23:21

Ok,

merci pour ta review détaillée mais ni rouge ni jaune (respectivement couleur pour les modos et pour l'admin) que je viens de remplacer par de l'orange.
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10687

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prétoriens de Dorn de John French

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum