Les Primarques - 6 - Fulgrim de Josh Reynolds

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation globale du roman

50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

Les Primarques - 6 - Fulgrim de Josh Reynolds

Message par Nico. le Dim 28 Jan 2018 - 2:10

Sixième volume d'une série dérivée de l'Horus Heresy, 18 tomes au total, 1 par Primarque.

Présentation:



==> Fulgrim Hardback

Seigneur de Chemos et porteur de l'Aquila Palatin, Fulgrim, primarch des Emperor's Children, est bien décidé à se donner la place qu'il mérite dans la Grande Croisade, quel qu'en soit le prix. Bretteur sans égal, le Phénicien a longuement étudié l'art de la guerre et il est impatient d'éprouver ses talents ainsi que ceux de ses fidèles. Accompagné de seulement sept de ses meilleurs guerriers, il tente de mettre au pas un monde rebelle par tous les moyens nécessaires. Or, Fulgrim apprend bientôt qu'aucune victoire n'est offerte, et que plus grand est le triomphe, plus grand est le prix..

208  pages • Février 2018 • ISBN 9781780303635 • Illustration par Mikhail Savier



Artwork:

Spoiler:


Ma critique de la sortie VO:

Spoiler:
- Scénario et mise en scène : 3/5

Après la découverte de Fulgrim les Emperor's Children ont passé plusieurs décennies sous la tutelle d'Horus et ses Luna Wolves, mais maintenant Fulgrim veut l'autonomie et prouver la valeur de sa Légion aux yeux de tous. Il en a marre d'être traité comme la Légion faible que l'on peut sacrifier, il veut être reconnu, le meilleur, le plus talentueux, être au dessus des autres. Pour ce faire, il va décider de conquérir un monde complet avec seulement 7 Marines et le tout en moins d'un mois. Défi difficile mais prestigieux s'il y arrive, les autres Légions auraient des milliers voir centaines de milliers de Marines pour faire ceci en plus de temps. Mais Fulgrim est un Primarque très fier et sûr de ses capacités, il veut plus que tout se faire remarquer. Il n'aime pas la façon de faire des ses frères, pour eux et même l'Empereur seuls comptent l'efficacité et la rapidité des conquêtes, ils utilisent des tactiques brutales, violentes, destructrices pour y arriver. Lui veut leur prouver que l'on peut faire mieux, avec moins de moyens et plus d'élégance.

Nous avons donc affaire à un Fulgrim particulièrement frustré de n'être considéré que comme un Primarque mineur sous tutelle du grand Horus, il sait qu'il n'est pas particulièrement apprécié par les autres à cause de son attitude arrogante et sa façon de se croire toujours meilleur que tout le monde. Il veut leur prouver qu'ils ont tort et qu'il mérite sa place, ainsi que sa Légion. Je parlerai plus des EC et de pourquoi il est frustré en section fluff.

Le livre nous conte alors la prise d'une planète par Fulgrim, 7 Marines et 1 chroniqueuse impériale. Très peu de combat, beaucoup de diplomatie et politique. D'habitude cela me plait bien, mais là je ne sais pas j'ai trouvé ça pas bien folichon. C'est sympathique, mais ne m'a pas emballé plus que cela. Je ne sais pas trop expliquer pourquoi, peut être parce que je n'aime pas l'arrogance de Fulgrim, toujours trop sûr de lui, et de ses EC qui sont dans la même veine. En revanche, j'ai plutôt apprécié la présence de Fabius Bile, c'est marrant de le voir plusieurs décennies avant l'Hérésie et de voir à quel point il est déjà obnubilé par son travail et a peu de respect pour les autres EC ou même son Primarque. Sur les 7 Marines, le seuls plus développés sont Fabius et le commandant je-ne-sais-plus-qui, les autres ne sont pas vraiment présents dans les dialogues à part dans de petits moments.

- Style et écriture : 4/5

Josh Reynolds est un bon auteur, il fait quasiment toujours des livres appliqués, bien écrits et riches en fluff.

- Intérêt fluff : 4/5

Pas mal de choses sur les EC d'avant et après réunion avec Fulgrim.

Seulement 200 EC étaient encore en vie lorsque l'Empereur est arrivé sur Chemnos. La Légion avait beaucoup souffert de stratégies brutales les utilisant comme ressources à dépenser (il est fait mention de batailles où les EC se sacrifient pour la victoire.... qui est finalement retenue pour une autre Légion dont le Primarque est à leur tête). Ils ont souffert de la découverte "tardive" de Fulgrim, lui même se plaint régulièrement de ne pas avoir été là lors de précédents combats, il pense qu'il aurait pu donner plus de grandeur à sa Légion et surtout moins de pertes. A cela s'ajoute les défauts génétiques qu'ils ont subit et les pertes que cela a causé.

Fulgrim est extrêmement frustré de ne pas avoir été là, que sa Légion soit décimée par les tactiques des autres Légions et qu'il ne soit considéré que comme un Primarque mineur. Peu l'apprécient, certaines le jugent négativement. Il a même été dénoncé pour son hubris par ... le Primarque la Seconde Légion. Oui oui vous avez bien lu. Voici d'ailleurs pour vous le passage où l'on apprend quelques micro informations sur ce Primarque inconnu, enjoy !

The others seemed to share his disdain. Fulgrim bowed his head, suddenly weary. Seven voices, raised in doubt. Seven brothers, arrayed against the eigth. Even the normally contemplative master of the Second had broken his silence to accuse Fulgrim of hubris.

He snorted. There was old Terran saying, about pots and kettles. He'd refrained from sharing it at the time. His quiet brother had no sense of humour that he was aware of. Perhaps that was why he spoke so little.

Ou comment réveiller les fan boy du net. Sur les 8 Primarques présents chronologiquement dans le livre, 7 sont cités: Horus, Leman Russ, celui de la Seconde Légion, Ferrus Manus, Fulgrim, Rogal Dorn et Roboute Guilliman. Le dernier devant être Vulkan. Cela fait toujours du bien d'avoir une petite croquette balancée sur un des Primarques inconnus, et cela montre qu'au moins plusieurs le connaissaient.

Du fluff sur les EC avant la découverte de Fulgrim, leurs faits d'armes, comment ils ont eu l'honneur de porter l'Aquila sur leur torse, la tragédie de la Légion (décimation), etc. Puis comment Fulgrim lutte pour la reconstruire depuis des décennies. Avant la Légion n'était composée que de nobles de prestigieuses lignées de Terra, mais pour renflouer les rangs Fulgrim a autorisé les gens du bas peuple de Chemnos à devenir aussi des Légionnaires, ce qui ne plait pas trop aux anciens. Il y a des rivalités de classes sociales au sein de la Légion.

Fabius était le dernier apothicaire vivant des 200 EC restants. Il n'est pas apprécié de ses frères, il est trop indépendant et se fiche complètement des conventions, il parle mal aux gens et même à Fulgrim. Ce livre montre comment il devient chef apothicaire de la Légion.

Ah et Fulgrim est jaloux de Guilliman et Dorn, lui a été découvert alors qu'il n'était maître que d'une planète alors qu'eux contrôlaient des systèmes entiers. Et ils ont eu directement des centaines de milliers de troupes, alors que lui n'en n'a eu que 200 en mauvais état.

Fulgrim  a été marqué par les épreuves, son enfance (il en parle un peu dans le livre), sa prise pouvoir, sa Légion brisée, etc. Il ne laisse désormais plus de place à l’imperfection, au moindre signe de faiblesse.

- Appréciation personnelle : 3/5

Ce livre permet d'en apprendre pas mal sur Fulgrim, il reste agréable à lire mais il ne m'a pas particulièrement emballé (sans que je le trouve nul, hein). Question de goûts très certainement, j'ai une certaine aversion pour les EC et Fulgrim. Et le scénario est trop prévisible (notamment un twist), on sait à l'avance où tout va se terminer.

Un bon livre mais pas le meilleur de la série Primarchs.

Total : 14/20

logo2


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8432
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Primarques - 6 - Fulgrim de Josh Reynolds

Message par Zekka le Ven 15 Juin 2018 - 15:25

Alors, passons au frère de la Gorgone, et premier livre de ma Trilogie de le Décadence (Fulgrim, Fabius et Lucius)
Encore une histoire d'orgueil, mais une histoire plus subtile, plus politique, donc ça passe mieux, Fulgrim étant certes orgueilleux, mais plus ouvert d'esprit que Ferrus.
On découvre la politique et la vie d'un futur monde impérial loin des clichés de monde hostile ou monde moyen-âgeux aux dirigeant vindicatifs. Là, les ennemis sont plus subtils, maniant des armes plus sophistiquées que le massacre de masse...quoique.
Bref, un roman mettant bien en valeur les Fils de l'Empereur et leur popounet Fulgrim ainsi que leur vision de l'art de la guerre ^^
avatar

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1033
Age : 26
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum