Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

[Horus Heresy] Primarch Series - Sons of the Emperor - Anthologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Horus Heresy] Primarch Series - Sons of the Emperor - Anthologie

Message par Nico. le Jeu 15 Fév 2018 - 2:03

Présentation:




==> Sons of the Emperors Hardback

Pas de synopsis.

Un hors série, actuellement exclusif au Warhammer World et aux event Black Library, contenant huit histoires sur les Primarques.

248  pages • Février 2018 • ISBN 9781784967239 • Illustration par Sam Lamont



Contenu:

Spoiler:


logo2


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8497
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Primarch Series - Sons of the Emperor - Anthologie

Message par Nico. le Jeu 15 Fév 2018 - 2:04

Voici un retour résumé/avis des histoires de ce recueil, chacune fait environ une trentaine de pages. Je spoil les histoires, vu qu'elles ne sont pas prêtent d'arriver en VF voir en VO non réservé aux event.

----------------------------------------

The Passing of Angels de John French - 1/5

Histoire sur Sanguinius, d'ailleurs c'est plutôt particulier parce que c'est écrit à la première personne. Je ne me souviens pas d'avoir déjà vu ça pour un Primarque. C'est .... étrange.

L'histoire est là pour montrer l'utilisation d'unités de destroyers. Utilisées uniquement dans les cas extrêmes, ici pour sanctionner une planète qui a utilisé une arme interdite par l'Imperium. Pour les fils de l'Ange, c'est difficile de se servir d'armes de destructions, ils ont honte, et c'est un fardeau. Pour cacher ceci, les membres de ces escouades doivent porter un masque et ne plus utiliser leurs noms le temps de leur affectation dans ces unités. L'utilisation de ces armes destructrices fait douter Sanguinius sur le but de cette Croisade, cela va à l'encontre de ses principes.

Cette histoire m'a laissé totalement indifférent, je n'ai pas accroché au côté 1ère personne de Sanguinius, je n'aime pas le style de French dans toutes ses histoires, c'est pompeux, chiant et sans grand intérêt (le fait que les Destroyers dérangent les BA ayant déjà été abordé dans la novella sur le Khan).

----------------------------------------

The Abyssal Edge d'Aaron Dembski-Bowden - 4/5

Un archiviste Impérial de la 8ème Légionl ne comprend pas pourquoi les registres d'une opération mêlant Thousand Sons et les Night Lords sont inexistants pour sa Légion. Il va demander des infos, et c'est nul autre que Sevatar qui vient lui conter l'histoire. Mais il le prévient, s'il lui dit, il devra le tuer ensuite parce que c'est un secret qui ne doit être révélé.

Pour faire simple, les flottes TS et NL sont arrivées en même temps pour soumettre une planète. On comprend que les NL ont utilisé leur tactique habituelle: terroriser la population en massacrant une ville, pour faire plier les autres. Cela déplaît fortement à Magnus, cette violence gratuite, Curze lui rétorque que cela a permis d'épargner 99% de la population de la planète, et des pertes chez les SM. Mais le problème principal est que les TS protègent avec un bouclier psychique une bibliothèque que les NL veulent détruire. Magnus plaide pour conserver ce savoir précieux pour l'Humanité, mais Curze est inflexible: l'Empereur a demandé de faire un exemple, "the Law is the Law". On dirait Judge Dredd le Konrad, mais pour lui ils ont enfreints la loi, ils doivent être punis sans concession. Il y a un débat sur l'utilité de la connaissance, Kurze explique que tous les humains ne sont pas prêts à accéder au savoir. Il prend exemple sa planète, où la vie a toujours été difficile, et une fois l'arrivée de l'Imperium on leur a fait découvrir d'autres mondes bien meilleurs et cela a foutu un peu le bordel. Il dit que depuis son départ, la Loi n'est plus respectée. Bref, grosse engueulade entre les deux, Magnus supplie Konrad qui refuse et fait bombarder la bibliothèque en disant que les psykers de Magnus ne pourront pas tenir longtemps et vont mourir sous l'effort. Magnus est fou de rage, il dit qu'il s'en souviendra.

Cette rixe entre Primarques ne doit être contée, il ne faut pas montrer que les fils de l'Empereur ne s'apprécient pas tous. Toute trace de cette histoire doit être purgée.

J'ai plutôt apprécié cette histoire, cela fait plaisir de voir Magnus le pédant se faire un peu humilier et devoir fermer sa gueule devant un Konrad qui se fiche complètement de ses arguments.

----------------------------------------

Mercy of Dragon de Nick Kyme - 3/5

L'histoire est en deux parties, l'un sur la première rencontre entre Vulkan et l'Empereur, l'autre sur sa première conquête aux côtés de l'Empereur et Ferrus Manus.

Sur Nocturne, l'Empereur veut convaincre Vulkan de le rejoindre dans sa Grande Croisade, mais celui ci hésite, il ne se considère pas comme un guerrier ou un général, mais un forgeron, il ne veut pas détruire, combattre d'autres civilisations. Il demande à l'Empereur de lui donner une bonne raison de le faire. Celui ci lui dit que ses frères sont de bons généraux et excellents guerriers, Ferrus, Horus, Fuglgrim et Russ, mais Vulkan a une particularité: son humanité. Il peut apprendre à ses frères cela.

Pour illustrer ceci, l'autre partie (qui est en même temps, c'est mélangé) parle d'une invasion d'un planète par Vulkan, Ferrus et l'Empereur. Manus ne comprends pas ce que Vulkan a de particulier, il est fort, impressionnant même, mais pas si différent des autres. Mais deux choses vont arriver: Vulkan va se faire bombarder et en ressortir sans égratignure, et il va ordonner à tous les belligérants d'arrêter de se battre et risquer sa vie pour .... protéger une enfant.

Alors, j'ai bien aimé la discussion Empereur/Vulkan, mais le coup du Primarque qui protège une petite fille, je trouve ça un peu trop niais.

----------------------------------------

Shadow of the Past de Gav Thorpe - 3/5

Cette histoire n'est pas une Primarchs comme les autres, elle se passe pendant l'Hérésie (ou juste après ?), sur le monde de Sicarus, le nouveau monde des Word Bearers. Ce monde est colonisé dans la fin de Macragge's Honour et dans l'audio Children of Sicarus . Les Word Bearers utilisent des esclaves pour construire des bâtiments, mais quelque chose tue les marines un par an. Une ombre. Les Marins galèrent, ils pensent que c'est un démon, ils se replient et veulent aller chercher Lorgar pour les aider. Une fois au QG des Word Bearers, on croise un certain Marduk, héros de la trilogie d'Anthony Reynolds.

Lorgar débarque, pas très content et surtout sous forme démoniaque, il demande pourquoi on vient le déranger. Les Marins lui disent qu'un démon trop puissant les attaque, il leur dit que ce n'est pas un démon mais son frère. Et oui, l'ombre est en fait Corax qui.... pour une raison inconnue arrive à se déplacer sous forme d'ombre/corbeaux. Je n'ai pas trop compris comment il fait cela, il a des pouvoirs Corax à un moment ? J'ai dû louper un truc. Bref. Corax a décidé de traquer tous les traîtres, il est la vengeance incarnée. Duel entre les deux, Lorgar galère, ses fils viennent l'aider, Corax doit se replier mais dit qu'il a désormais "son odeur" et va le traquer.

Mouaaaais, j'ai au début apprécié le côté mystérieux de l'agresseur, les Marines qui paniquent un peu face à un ennemi bien plus puissant qu'eux. Par contre, je n'ai pas compris ce Corax fantôme corbeaux.

----------------------------------------

The Emperor's Architect de Guy Haley - 5/5

Histoire qui s'intègre parfaitement avec le Primarchs sur Perturabo, avec des bouts sur les premiers moments du Primarque sur Olympia et des événements juste avant la révolution sur sa planète.

On suit deux auteurs Impériaux, ils ont pour projet d'écrire 18 livres sur les Primarques, cela fait des années qui en suivent pour cela. Et là, leur nouvelle commande est sur Perturabo. Les deux personnages sont un couple, la femme a l'air très contente de faire ce métier, l'homme beaucoup moins. Il n'aime pas les primarques, il les trouve arrogants, comme des enfants jaloux, il n'aime pas l'adulation qu'ils provoquent. Ils ont fait Fulgrim, jugé trop vantard, Russ qui leur a interdit de venir sur Fenris, Lorgar qui a  refusé de les voir, Vulkan les a reçu une heure mais était très sympa, Dorn a gonflé le mec.

L'histoire alterne entre leur mission et les débuts de Perturabo sur cette planète. Cette deuxième partie est intéressante, c'est rare de suivre un Primarque juste après l'arrivée de sa capasule, et d'habitude on ne connait son histoire que quand il monte la montagne Phyrgean. En gros, c'est un génie, il comprend tout rapidement, il voit des fermiers se faire tuer par des bêtes, il estime que c'est son rôle de fort de protéger les faibles puis de les améliorer. Mais régulièrement il gagne en connaissance, cela lui vient instantanément au détriment de sa mémoire, il oubliera petit à petit toute son histoire d'avant le mon Phyrgean.

L'histoire des auteurs est aussi intéressante, on voit les prouesses architecturales de Perturabo, tout est fait pour montrer que c'est un génie. Mais le mec trouve ça un peu étrange, que tout soit si beau, si propre. Ils vont voir un forgeron, le petit fils d'un mec qui vivait avec Perturabo (son frère adoptif ? Je ne me souviens pas). Il demande aux IW de partir pour parler librement. Il leur explique les IW recrutent tous les jeunes de la planète, ils ne laissent que ceux non aptes, cela suscite de l'énervement, la colère gronde. Mais il conte aussi l'histoire de son grand père, qui était un artiste très talentueux, qui aurait pu être un génie de son âge mais il a eu le malheur d'être là en même temps que Perturabo. Cet homme était Angos, Perturabo adorait lui lancer des défis d'art pour avoir la joie de toujours le battre. Angos en eu marre, il n'a plus voulu affronter le Primarque, mais celui ci l'a longtemps tanné pour faire un concour de statue. Angos accepte, il travaille dur, bien plus longtemps que Perturabo. Au final, celle du Primarque est parfaite en tout point, c'est un travail hors pair. Mais, celle d'Angos a un petit truc en plus, il lui a apporté son humanité, la statue fait naître des sentiments en ceux qui la regarde, et ça change suivant l'angle de vue. Il est déclaré vainqueur. Cela énerve particulièrement Perturabo, il détruit les deux statues. Cela montre la personnalité du Primarque, il est très doué mais ne supporte pas l'échec, de ne pas être le meilleur. Il est froid et très violent.

Les auteurs doivent écrire leur livre, l'homme veut parler cela mais la femme lui dit que non, c'est interdit. Les histoires des Primarques doivent être hagiographiques. L'homme trouve que cela falsifie la vérité, que Perturabo est violent, colérique, il sacrifie ses hommes pour rien, il a plus de pertes que les autres Légions, il fait vivre un enfer à sa planète. Mais il ne veut pas dire la vérité, la femme est en faite convertie à la religion, pour elle l'Empereur est un dieu, et les Primarques doivent être des objets de fascination, peut importe la vérité. Un révolte éclate, l'homme s'y joint, elle est violemment réprimée par les IW. La suite sera dans le livre sur Perturabo.

J'ai pas mal aimé cette histoire, probablement la meilleure du livre, on voit clairement les mensonges de la Vérité Impériale, les défauts inhérents des Primarques et surtout la personnalité dure, froide et mauvaise de Perturabo.

----------------------------------------

Prince of Blood de LJ Goulding - 4/5

Cette histoire se passe juste après Heart of the Conqueror , où la navigator du vaisseau d'Angron se suicide pour les bloquer. Le Primarque est devenu un Prince Démon, sa transformation touche aussi le vaisseau, du sang s'écoule partout, l'eau est changée en sang, l'équipage humain souffre. Ils sont perdus dans l'espace, Lorgar les a abandonné après les avoir trahit. Khârn repense à son père, sa vie, ses malheurs. Il va voir Angron, le Marine reste fidèle envers son père malgré tout. Mais Angron est à moitié fou, il a soif de sang, il est dévoré par une rage sans fin, il renie ses fils, il ne veut plus que se battre pour son seigneur Khorne. Et les World Eaters, en voulant le garder avec eux, dans le monde physique, lui ont mal. Khârn culpabilise un peu, mais il ne veut pas quitter son père. Angron se dit prisonnier, esclave du monde réel.

A la fin de l'histoire, Khârn change son armure, il laisse tomber ses anciennes couleurs et décide de se mettre au rouge et bronze, en honneur de son père. Il décide de servir Khorne à jamais, au nom d'Angron. Peut importe qui il affrontera, il veut juste verser le sang et ramasser des crânes.

J'ai aimé le relation Khârn/Angron, le respect qu'il a pour son père malgré que celui ci ait maltraité ses fils depuis le début (il est fait mention de divers épisodes où Angron s'est ... emporté contre eux).

----------------------------------------

The Ancient Awaits de Graham McMneill - 2/5

Histoire aussi longtemps après l'Hérésie. Des Thousand Sons sont envoyés par Magnus sur une planète abandonnée. Sur place ils découvrent un vieux Dreadnought, on comprend qu'il s'agit de l'Ancient Rylanor et que la planète n'est autre qu'Istvaan III ! Oui oui. Il dit qu'il a activé un truc pour tendre un piège, mais pas à eux. Et là Fulgrim en prince démon débarque, il se moque de Rylanor qui a attendu des milliers d'années sous les gravats pour avoir sa vengeance. Le Dread veut déclencher une bombe virale (celles qui ont ravagé la planète), un TS bloqué psychiquement le déclencheur. Fulgrim en profite pour se moquer d'avantage de Rylanor, il lui propose de le rejoindre, Rylanor l'insulte et le dénigre. Puis Fulgrim dit qu'il va l'utiliser contre son grès en jouant avec son corps dans le Dread. L'autre TS ne trouve pas cela très cool, il tue son frère TS, cela fait exploser la bombe. Ils meurent. Sauf Fulgrim, Slanesh ne veut pas laisser mourir son protégé, son corps se reconstruit, mais le ton irrespectueux du dread et le fait que son idée de jouer avec son corps lui a été refusé a blessé son ego, Rylanor a eu sa vengeance.

Euh.... Je n'ai pas compris l'utilité de ressortir un vieux personnage mythique disparu depuis le tome 3 de l'HH, lui avoir fait attendre des milliers d'années pour crever comme ça. Surtout qu'au final cela n'a pas trop d'impact, Fulgrim survit, c'est juste son ego qui est blessé. Et le fait que le TS tue son propre frère pour empêcher Fulgrim d'avoir sa victoire, j'ai trouvé ça bizarre. Bref, je ne comprends pas l'utilité de cette histoire. Le seul truc cool est de revoir un vieux personnage et comment il répond à Fulgrim.

----------------------------------------

Misbegotten de Dan Abnett - 3/5

Ullanor a été désigné comme endroit où les Orks seront vaincus, mais avant cela Horus s'occupe de ramener les planètes d'un système dans le giron Impérial. Il reste 20 mois à cela, aucune effusion de sang, tout se passe tranquillement. Sauf un endroit sur une planète, où 400 humains résistent. Sejanus est envoyé pour s'en occuper, mais Horus veut aller l'aider pour ne pas qu'il soit seul à faire ce sale boulot (tuer des humains).

Sauf que, Sejanus lui dit que ce ne sont pas 400 humains mais des centaines de milliers de machines construites à partir de morceaux de 400 humains. Horus se souvient d'une vieille histoire impériale sur un dénommé Fo qui aurait quitté Terra il y a des milliers d'années pour avoir construit des machines monstrueuses. Ils se battent, Horus défonce tout et va parler à Fo. Celui ci lui dit qu'il est parti de Terra pour ne pas vivre sous le rêve de l'Empereur, il l'a connu avant qu'il ne soit le tout puissant chef de Terra et voyait que son rêve pour l'Humanité n'était pas pur. Quand Horus lui dit qu'il a fabriqué des monstres, il dit que ce n'est rien à côté de ce que l'Empereur a fait, les Primarques. Les créations de Fo n'iront jamais conquérir des systèmes entiers et raser des civilisations. Il a peur des Primarques et de ce qu'ils vont causer comme mal à l'Humanité. Horus ne comprend pas, il le prend pour foi et l'envoi sur Terra pour qu'il se rende compte de son erreur. Des années après l'Hérésie, la Purge etc, Fo est toujours emprisonné sur Terra, et il se rend compte qu'il avait raison.


Mouais. J'aime bien le côté "j'avais raison" et le fait qu'il insinue clairement ce qu'il va se passer, l'hérésie, à Horus lui même mais qu'on le prend pour un fou. Mais je trouve ça un peu gros ce mec qui vit des milliers d'années grâce à ses inventions, et reste sur Terra encore très longtemps après. J'ai hésité à lui mettre 2 pour manque d'intérêt réel, mais comme c'est Abnett c'est bien écrit quand même.

----------------------------------------

Globalement ce recueil varie entre les histoires sympathiques (notamment celles sur Curze et Perturabo) et des histoires de moindre intérêt (Sanguinius, Horus, Fulgrim). Je suis plutôt mitigé, ce n'est pas un excellent recueil mais il n'est pas mauvais non plus.


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8497
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Primarch Series - Sons of the Emperor - Anthologie

Message par Anton Narvaez le Jeu 15 Fév 2018 - 17:09

+1 pour la review.
Finalement cette série "Primarchs" que je jugeait purement marketing est souvent plus intéressante que ce qu'est devenu la série "Horus Heresy".
Deux points m'ont interessé:
- Corax.... peut-être une piste pour le nouveau Fluff..
-Et Mc Neill....qui passe de top écrivain BL à vieux rentier recyclant ses heures de gloire..Plus ça va et plus je me réjouit de son désintérêt pour Warhammer.
avatar

Anton Narvaez
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 608
Age : 28
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Primarch Series - Sons of the Emperor - Anthologie

Message par Rhydysann le Jeu 15 Fév 2018 - 18:04

+1 pour tes deux critiques, t'as été motivé pour tout lire en si peu de temps!
The Emperor's Architect de Guy Haley
À lire ton retour sur cette nouvelle, même si je ne suis l'HH que de loin cela donne vraiment envie de la lire. Pour l'effet reportage sur les primarques.


avatar

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1562
Age : 19
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Primarch Series - Sons of the Emperor - Anthologie

Message par Oculus Magnus le Sam 17 Fév 2018 - 10:41

Rhydysann a écrit:Pour l'effet reportage sur les primarques.

Une mise en abyme du propre travail des écrivains de la BL ? Wink
avatar

Oculus Magnus
Space Marine
Space Marine

Messages : 196

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Primarch Series - Sons of the Emperor - Anthologie

Message par Aenar Sigvardr le Dim 18 Fév 2018 - 15:53

+1 pour le retour Nico. Surtout que je te l'avais demandé.

Un gros merci pour les résumés, je ne regrette pas de l'avoir acheté celui là : aucun des primarques ne m'intéressait vraiment.


Il n'y a pas de loups sur Fenris !

Cela demande beaucoup de contrôle de soi pour être aussi dangereux !
avatar

Aenar Sigvardr
Scout
Scout

Messages : 142

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Primarch Series - Sons of the Emperor - Anthologie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum