Mephiston : Héritier de Sanguinius de Darius Hinks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation globale du roman

0% 0% 
[ 0 ]
67% 67% 
[ 2 ]
33% 33% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

Mephiston : Héritier de Sanguinius de Darius Hinks

Message par Nico. le Mar 27 Fév 2018 - 21:09

Présentation:



==> Mephiston : Héritier de Sanguinius Semi Poche

Le monde sanctuaire de Divinatus Prime a été coupé de la lumière de l'Astronomican et aucun vaisseau ne peut percer son voile. Seul le Seigneur de la Mort en personne, le Maître Archiviste Mephiston des Blood Angels, a le moindre espoir de discerner ce qu'il est advenu de ce monde pieux. Après avoir accompli un rite sanglant, Mephiston s'entoure d'une escorte de ses frères et se rend sur le monde reliquaire qu'il trouve en proie à une guerre de religion. Chaque faction se dispute un puissant artéfact, la Lame de Pétrification que l'on dit forgée jadis par l'Empereur en personne. Mais derrière le schisme idéologique, Mephiston pressent que Divinatus Prime pourrait lui fournir des réponses sur la manière dont il est devenu le Seigneur de la Mort en résistant à la Rage Noire, ce qui pourrait même suggérer un remède à l'Anomalie chez tous les Blood Angels.

320 pages • Mars 2018 • ISBN 9781780303673 • Illustration de ???



Critique de Ghost à l'époque de la sortie VO:

Spoiler:
- Scénario et mise en scène = 4/5
Agréablement surpris. Je m'attendais à du SMB moyen saupoudré de quelques scènes de bolt porn, mais non: scénario de conspiration chaos habituelle mais plus subtile que le standard habituel. Malgré le 1er chapitre qui plante le décor et les motivations des marionnettes de Tzeentch, la conclusion et les rebondissements ne sont jamais acquis. J'ai aimé:
+ que les 2 magos ne soient ni surpuissants ni manichéens: leur discours est construit autour de deux thèmes majeurs du M41: ils ne se battent pas pour l'hégémonie du chaos sur la galaxie mais contre le fanatisme et l'ignorance source de souffrance et une Foi impériale bien trop aveugle pour aboutir au bien. Bien sûr ils se battent avant tout pour eux-même mais l'auteur les montrent dans des positions où ils ont de vrais sentiments humains envers leurs semblables. Le plus curieux est de retrouver dans le propre discours de Mephiston à la fin ce mantra tzeentschien, comme quoi le changement dirige la vie; libre penseur ce Mephiston.. À suivre .. car bien sûr ce tome ne clôt rien au contraire.

+ le point de vue n'est pas celui de Mephiston mais d'un lexicanum qui gravit les échelons du Librarium: l'occasion de décrire le fonctionnement du Librarium de Baal, ses rites et son architecture particuliers, le rapport de méfiance/admiration messianique prudente avec le reste du chapitre pour Mephiston, prophétisé comme le futur sauveur du chapitre
+ Après ce 1er tiers sur baal, décor digne de la croisade des mondes de sabbat avec un secteur en proie à des guerres civiles sans fin, sur un monde ossuaire qui a tous les symptômes d'un ancien monde démon repris durant la Grande croisade par l'Empereur et Horus en personne.
+ Creuse vraiment Mephiston en respectant le fluff, sa personnalité, son angoisse sur les origines de son pouvoir, qui prend la forme d'un cancer warp qui empire à chaque usage de ses pouvoirs.
+ L'aspect intrigues autant interne à Baal que dans le ministorum.
+  Des persos secondaires bien diversifiés, même si on atteint pas du Abnett

Les moins:
Spoiler:
- Un cardinal obèse qui part seul sur une planète sans même un garde du corps par un portail warp avec 20 Marines: irréaliste et grosse ficelle pour simplifier l'écriture. Dommage que le ministorum soit une fois de plus réduit à la caricature anti-catholique anglaise. Il finira aussi petitement qu'il aura commencé. Dommage.
- Antros qui saute dans les airs et se fait coincer dans un trou dans le warp...  Rolling Eyes pfff.. quelle image cartoonesque après tant de bonnes choses.. dommage. Dommage aussi que les promesses de ses visions

- Style et écriture = 4/5
Moi qui n'avait pas du tout été sensible au style littéraire de l'auteur d'Antagonis Smile ici j'ai vraiment trouvé dialogues, descriptions de personnages et des décors riches et inspirés. Des moments contemplatifs d'Antros sur la fourmilière du Librarius éclairée de bougies comme une nuit étoilée jusqu'à la forteresse ossuaire De Volgatis ou l’amphithéâtre de Mamorth, tout sonne juste et sent les bon les références SF film, jv etc. du 21e siècle. (clairement, l'auteur a joué aux Lords of Shadow)

- Intérêt fluff = 4/5
+ 1ère mention du nom de la forteresse monastère des BA! (arx angelicus) et de nombreuses descriptions sur le quotidien du librarium, ses reliques et son aspect gothique en fait proche des scriptorium du ministorum lui-même.
+ Le sang sert à tout chez les BA, pour lier un portail warp, lire dans les souvenirs, médicaliser Mephiston (explication des seringues sur la fig de Mephiston pour le maintenir maître de lui-même).
+ Les réunions du librarium se font dans les ruines d'une ancienne cathédrale dans un décor digne de la légende arthurienne ; l'enseignement du Lexicanum quasi hors du temps
+ Belle description de Mephiston toujours décrit de l'extérieur, sorte de mélange entre Dr. Spock et le Dracula de Bram Stocker= il passe son temps à surprendre son entourage par ses attitudes et ses décisions, et n'hésite pas à rembarrer tout contradicteur.

Sur les pouvoirs de Mephiston lui-même: mélange de gandalf et du Dracula de Lords of Shadow .. c'est une monstruosité psychique (marqué physiquement) et certaines scènes paraîtront exagérées à certains, mais dans le fluff on parle bien de lui comme probablement le plus puissant psyker de l'imperium.

- Appréciation personnelle = 4/5
Donc j'ai bien aimé. Pas adoré comme la Légion des damnés mais beaucoup apprécié l'effort visible de l'auteur pour un roman qui ne contient aucun placement de produit (ni fig, ni fluff v8), et qui respecte le fluff (rapports entre Astartes et Ministorum, humains et surhumains) en échappant à la simplicité (sorciers humains manipulateurs eux-même manipulés, final qui ne se termine pas dans un tabula rasa total, pas de big secret exagéré, ).

Seul bémol: fin ouverte et il faudra acheté la suite... donc qui dit suite dit risque de baisse de niv. ou du mojo de l'auteur (trilogie Mechanicum, Salamander de Kyme par ex.)

- Note globale = 16/20


logo2


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8492
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mephiston : Héritier de Sanguinius de Darius Hinks

Message par Mytoria le Mar 24 Avr 2018 - 17:15

Ayant terminé de le lire hier, je me propose d'en faire une petite critique. (C'est ma première et je suis pas fort à l'aise avec ça, mais c'est justement ce genre de critiques qui m'aident à décider si un livre en vaut la peine ou non)

- Scénario et mise en scène = 4/5

C'est sans doute le point sur lequel j'ai été le plus agréablement surpris ! On suit le point de vue d'Antros, un Bibliothécaire qui est relié, sans trop savoir pourquoi, à Mephiston. Celui-ci est avide de faire ses preuves, d'apprendre et le livre suit habillement son apprentissage tandis que les Blood Angels poursuivent leur mission sur Divinatus Prime. Je pense que la critique de Nico explique assez bien l'histoire et celle-ci est vraiment prenante. La fin reste relativement ouverte, sans pour autant laisser un arrière-goût de vide ou de fin bâclée.

- Style et écriture = 4/5

C'est plutôt fluide, continu et on ne s'ennuie pas. J'ai cependant, par moment, eu un peu du mal a me situer par rapport à l'histoire, l'antagoniste ou le lieu, surtout au début du livre.

- Intérêt fluff = 3/5

On en apprends pas mal sur les Blood Angels, leurs pouvoirs et principalement Mephiston, de l'acquisition de son nom et l'étendue de son pouvoir, jusqu'au plan que Mephiston réserve à celui-ci.

- Appréciation personnelle = 4/5

Globalement, l'oeuvre de Darius Hinks m'a bien plu. C'est pas un chef d'oeuvre, mais reste suffisamment prenant pour que je le dévore par paquets de 100 pages. (Surtout que j'ai lu La fin de la Croisade juste avant, c'était pas en sa faveur.)

- Note globale = 15/20

blood



necrons Quelqu'un sait ou j'ai garer mon monolithe ? necrons
avatar

Mytoria
Scout
Scout

Messages : 23
Localisation : Belgique, Liège

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mephiston : Héritier de Sanguinius de Darius Hinks

Message par Rhydysann le Mer 25 Avr 2018 - 14:28

+1 merci pour ton premier retour sur le forum.

Je me répète mais il va vraiment falloir que je lise ce roman, Hinks qui écrit quelque chose de correct c'est tellement rare. What a Face


avatar

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1560
Age : 19
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mephiston : Héritier de Sanguinius de Darius Hinks

Message par Mytoria le Mer 25 Avr 2018 - 18:27

Merci ! Il est pas mal, loin d'être un incontournable mai plaisant tout de même Very Happy


necrons Quelqu'un sait ou j'ai garer mon monolithe ? necrons
avatar

Mytoria
Scout
Scout

Messages : 23
Localisation : Belgique, Liège

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mephiston : Héritier de Sanguinius de Darius Hinks

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum