Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Nike : 25% de réduction supplémentaire ...
Voir le deal

Night Lords - Leviathan

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Night Lords - Leviathan - Page 2 Empty Re: Night Lords - Leviathan

Message par - Talos - le Ven 31 Juil 2020 - 20:17

Chapitre XX

Night Haunter










La salle du trône n'avait rien de ce qu'on pouvait imaginer en tant que telle. Ses vitraux creux, sans couleurs, évoquaient des scènes de carnage et d'horreur. Aux colonnes de pierre étaient rivetées des cages, des corps décharnés où la vermine venait se repaître. Une forêt de chaînes pendait de la voûte ferrée, tintant contre des bannières déchirées qui se balançaient mollement.

Au dehors, le froid de l'espace était encombré par des vaisseaux de guerre aux couleurs sinistres. Aucun d'entre eux, cependant, n'était assez macabre pour rivaliser avec le Nightfall. Le vaisseau-amiral des Night Lords évoquait un requin terrible, lent et froid, prêt à déchaîner une violence inconcevable à tout instant. Tel un banc de prédateurs, le groupe se laissait dériver aux abords d'une planète désertique, prisonnière d'une atmosphère turquoise. Un monde de plus allait subir de plein fouet les cataclysmiques conséquences de son refus à intégrer l'Imperium.

Ce spectacle n'émerveillait aucunement les guerriers présents dans l'enceinte, habitués à ce temps de préparation qui précédait chaque conquête, durant lequel le calme latent n'était qu'une chape de brume trompeuse.
La sauvagerie, bientôt, éclaterait.

Debout, sans casques, ils restaient silencieux, comme de sombres gardiens aux ordres de leur maître. À leur tête, Sevatar portait comme à son habitude sa hallebarde posée sur l'épaule avec négligence. Certains ici-même l'enviaient, il le savait, mais ne s'en souciait pas. En ce lieu, ils n'étaient pas ennemis.
Ils étaient le Kyroptera, l'élite de la légion, le cercle de conseillers directs de leur Père. Seul Corten, un sergent aux états d'arme exemplaires, n'appartenait pas à la confrérie.

À en juger par les regards dont il était la cible, certains se demandaient pourquoi, lui aussi, avait été convoqué. De telles considérations n'étaient pas de leur ressort et, même s'ils s'interrogeaient, ils étaient tous des officiers exceptionnels à même de ne pas perdre de temps sur des suppositions.
Juger les ordres de leur Père n'était pas concevable pour eux.

Son trône d'obsidienne, épineux et tranchant, les surplombait.
Personne n'aurait pu dire si Konrad Curze, Primarque des Night Lords, évoquait plus un monarque sans pitié ou un roi vaincu, aux ailes brisées.

Sa cape faite de peaux suturées tombait en cascade de son trône. Son visage, plus froid que la mort, était encadré de ses longs cheveux noirs et ses minces lèvres violacées cachaient un sourire plus effrayant que n'importe quelle lame.
La voix du Primarque évoquait un roulement de galets dans une rivière de sang.

- Corten, avance.

Le sergent vint se placer sous le regard du Primarque, mettant un genou à terre. Les Night Lords ne s'agenouillaient que devant leur père.

- Tu retournes sur Nostramo.

La stupéfaction se lit dans les yeux de Corten. Autour de lui le Kyroptera échangea des regards emplis de moquerie, à l'exception de Sevatar.
Konrad parla avant que l'un de ses fils n'ait le temps de le faire.

- Je ne t'y envoie guère faire pénitence, mon fils, dit-il. Depuis trop longtemps, la légion est rejointe par de vils individus indignes de mon sang.
Des incapables ignares et perdus à mille lieues de mes enseignements polluent nos rangs.

Les mots du Night Haunter ajoutèrent au froid de la salle le souffle glacé de ses remontrances.

- J'ai appris que les Word Bearers, dans le souci d'entretenir leur foi idiote, avaient créé un ordre de Chapelains chargés de sermonner et diffuser le credo de Lorgar à ses fils. Malgré l'inimitié que je peux ressentir envers mon frère, ce concept m'a séduit. J'ai décidé que la légion inclurait dorénavant des Chapelains pour assurer que tous respectent mes édits.

Il se leva, tendant une main griffue vers le sergent à genoux.

- Corten, je te nomme Premier Chapelain de la légion. Je connais ta valeur et ta loyauté. Tu vas partir pour Nostramo et veiller à ce que mes fils ne reçoivent mes gènes que s'ils les méritent. Ils seront le bras armé qui sèmera la mort en avant de la légion.
Ils seront l'incarnation de mon courroux et rappelleront à la galaxie la sentence qui attend les systèmes séditieux.
Donne-moi une nouvelle Compagnie, Corten. Une Compagnie de la Terreur.

Le Premier Chapelain acquiesça.

- Je ferai selon vos ordres, monseigneur.

Le Primarque tourna son regard vers Sevatar.

- Premier Capitaine, la tâche de sélectionner les futurs Chapelains vous incombe. Je sais que ce travail ingrat ne vous sied guère, mais vous êtes celui que je choisis pour mener à bien cette entreprise.

Le Premier Capitaine fit la moue brièvement. Personne ici, même Corten, n'ignorait qu'il était celui en qui leur Père avait le plus confiance.
Cette assignation était tout, sauf illogique.

- Pars sur-le-champ, Corten. Tu peux prendre l'Abhorrent, je t'en confie le commandement. Entoure toi de ceux que tu jugeras utiles à ton entreprise. Mon fils, je place en toi ma confiance, ne me déçois pas...

Il n'y avait nul besoin d'en dire plus. L'avertissement était terriblement clair.
Au-dehors, des lances de lumières apparurent alors que les vaisseaux lançaient leurs modules d'atterrissage à l'assaut de la planète. Les défenses orbitales ouvrirent le feu et bientôt, le ballet des vaisseaux et des ogives dessina des arcs colorés dans le silence de l'espace.
Les sables de ce monde seraient bientôt gorgés de sang.

Les yeux du Primarque semblèrent se perdre dans le vide l'espace d'une seconde, avant qu'il se rasseye sur son trône.

- Enseigne-leur, Corten. Fais leur comprendre la souffrance et débarrasse leurs cœurs de toute pitié. Apprends-leur l'implacabilité.

Le sourire qui se dessina sur le visage de Konrad n'en était pas un.
Il découvrit ses dents acérées ; un tableau fracturé à la gloire de la cruauté.

- Et quand ce sera fait, Corten, enseigne-leur la vengeance.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourrez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


Night Lords - Leviathan - Page 2 Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 2038
Age : 30
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

Night Lords - Leviathan - Page 2 Empty Re: Night Lords - Leviathan

Message par - Talos - le Ven 31 Juil 2020 - 20:18

Épilogue











La peau tendue ruisselait de sang sous un ciel bas et lourd. Écartelée entre deux spires, la carcasse exposait à la cité ses entrailles répugnantes. Ses bras étaient écartés, accrochés avec du fil barbelé aux tuiles humides. Du visage en ruines, il ne restait plus grand chose. Ses yeux avaient été arrachés et jeté en contrebas, où des corbeaux se battaient pour récupérer le butin. Dans les orbites vides avaient été enfoncés les ongles arrachés aux mains et aux pieds.
Ses lèvres et sa langue avaient été tranchées. Cela n'empêchait pas le condamné de gémir dans le microvox qui pendait à son cou. Ses râles d'agonie étaient retransmis en échos sinistres dans tout le disctrict de Nostramo Quintus, portés par les vents pollués jusque dans les cœurs des habitants.

Sur le toit opposé, au milieu des stryges et des cheminées, se tenait une ombre parmi les ombres. De ses yeux rouges, elle fixait le cadavre plaintif sans aucun plaisir, ni aucun remords.
Le gang des Barbelés n'était plus. Ils avaient tenté de l'arrêter avec leurs armes pathétiques ; il leur avait brisé les os comme des allumettes. Leur bête ridicule lui avait sauté dessus, mais il l'avait arrêté en plein saut en l'attrapant par le cou.
Elle avait jappé, faisant claquer ses crocs dans le vide en griffant son armure dans une frénésie risible. D'un simple geste, il lui avait brisé la nuque et avait renvoyé le cadavre rouler aux pieds de son maître, dont le visage masqué avait eu bien du mal à garder sa prestance.
Saoul de terreur, il avait pensé en réchapper en balbutiant des promesses inutiles. Ce n'est que lorsque le géant avait retiré son casque qu'il l'avait reconnu. Il l'avait alors appelé par son prénom, un prénom que seules deux personnes connaissaient, et l'une d'elles était morte.
C'est pour Celyne qu'il était venu, mais le chef du gang révéla au géant qu'une autre femme avait voulu le venger.
Elle avait tué quatre hommes, et les autres l'avaient gardée captive pour lui faire payer son audace. L'un d'eux, un retors aux cheveux longs et sales, au ventre barré de cicatrices, avait fait d'elle l'objet de sa rancune.

Il avait refusé d'en dire plus, constatant la fureur de son adversaire. Ce dernier lui avait fracassé les côtés à coups de poings pour le forcer à parler.

C'est en vomissant du sang à travers son respirateur qu'il avait avoué, agonisant, que son second l'avait gardée prisonnière, enchaînée à la merci de tous les abus et tortures que le gang avait imaginé, des mois durant.
Quand elle fut devenue trop faible, son corps ravagé et meurtri fut livré en pâture aux carnivores des bas-fonds. Les hanches brisées, sous les rugissements de la foule, elle avait crié son nom sous le supplice.

Un grésillement dans ses oreilles le tira de ses pensées.

- Capitaine ?

Ses yeux restèrent figés sur l'épouvantail sanglant qu'était devenu Dorkh.

- Kordha.

Numéro Trois.

- Le Leviathan est prêt à quitter l'orbite vers le point de saut. La flotte nous attend, frère. Nous ne sommes pas encore à la manœuvre mais l'impatience de Veryn devient... agaçante.

Certaines choses ne changeraient jamais...

- Cependant, il attendra, répondit Vytraan d'une voix calme. La galaxie peut brûler sans nous, quelques heures de plus.

Quitter Nostramo, il n'aurait jamais pensé le faire un jour. Puisque le temps était venu, autant profiter quelques instants de plus du spectacle.
La pluie commençait à tomber. La lueur de l'éclipse éternelle creva les nuages, donnant à la cité l'aspect fade qu'elle avait toujours eu, en palette de cobalt et d'ardoise sous le ciel ocre.

Les corbeaux décidèrent soudain de délaisser les yeux glissants et peu pratiques, pour se délecter de viande fraîche directement sur leur proie.
La plainte du nostramien monta crescendo et résonna dans les rues alors que ses chairs étaient arrachées de ses os.
Très vite, d'autres charognards se joignirent à la curée, et l'averse se fit plus forte.

L'Astartes s'accroupit, penchant la tête sur le côté comme il savourait le goût de la revanche. Fut un temps où la chaîne alimentaire faisait de Dorkh un prédateur dangereux pour lui.

Au son des hurlements, Vytraan concéda avec un sourire sadique que certaines choses pouvaient changer.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourrez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


Night Lords - Leviathan - Page 2 Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 2038
Age : 30
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum