La Vieille Terre de Nick Kyme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation globale du roman

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

La Vieille Terre de Nick Kyme

Message par Nico. le Ven 31 Aoû 2018 - 16:03

Tome 47 de la série Horus Heresy.

Présentation:



==> La Vieille Terre Premium

Renaît dans le corps et l'esprit sous le mont Deathfire, le primarque Vulkan rassemble ses fils les plus fidèles et se prépare pour la dernière partie de son voyage. Les légions brisées à Isstvan V ont retardé l'avance du Maître de Guerre à travers la galaxie, mais de nouvelles fissures se propagent à travers l'alliance entre les Iron Hands, les Salamanders et la Raven Guard, ainsi que de mystérieuses rumeurs sur le retour de Ferrus Manus. Hanté par un sentiment de destin non réalisé, Vulkan doit choisir entre se joindre à sa guerre de vengeance contre les traîtres, ou suivre son propre chemin qu'il ne comprend pas totalement jusqu'au Trône-monde lui-même.

440 pages • Septembre 2018 • ISBN 9781780303932 • Illustration par Neil Roberts



Artwork complet:

Spoiler:

Ma critique de la sortie VO:

Spoiler:
- Scénario et mise en scène : 3/5

Le scénario va permettre de conclure deux arcs de l'Hérésie: celui de Vulkan et celui des Shattered Legions sous Meduson. En effet, moi qui pensais lire un livre sur Vulkan et ses Salamanders, je me suis retrouvé avec un livre à moitié sur Meduson et les Iron Hands. Sachant que je n'apprécie pas spécialement les histoires avec les Iron Hands, ni celles avec les Salamanders, autant vous dire que je me suis plutôt ennuyé. Tout l'arc Shattered Legion ne m'a pas intéressé, le sort de Meduson m'importe peu. A cela s'ajoute les Eldars & la Cabale, or tout ce qui touche aux Eldars ne m'attire pas beaucoup.

L'arc sur Vulkan et ses Salamanders n'est pas le plus intéressant de l'Hérésie, que ce soit les novellas ou les livres j'avais trouvé cela moyen, et là ba, c'est un peu pareil mais avec des réponses aux questions de toutes les publications précédentes. Vulkan est vivant, ressuscité depuis Deathfire, le Primarque sait qu'il doit aller sur Terra, il a un but mais il ne sait pas quoi. Tout le livre va conter ce chemin de Vulkan vers Terra. Il va passer par la Webway et croiser les Iron Hands de Meduson. Un alliance va se faire pendant quelques chapitres, le temps de conclure l'arc de Meduson.

Spoiler:
En gros, Meduson veut absolument tuer Tybalt Marr, tellement qu'il en arrive à ne plus vraiment privilégier l'avenir de la Légion au profit de sa vengeance. Cela va faire naître des dissensions dans son groupe. Vulkan débarque mais ne veut pas s'impliquer, il doit rejoindre Terra et n'accepte de suivre Meduson que quelques temps. Et là, arrive un truc que j'ai trouvé vraiment stupide. Des Iron Hands disent que Ferrus Manus est revenu et les guide, mais il ne s'agit en fait que d'une machine en métal à laquelle ils ont implanté une main du Gorgon récupérée sur son corps. J'ai trouvé tout ce passage con. Ok les Iron Hands sont désespérés et très affectés par la mort de leur primarque, mais bon, de là à vénérer une machine avec la main de Ferrus.... Cela permet de faire un lien avec une histoire courte, Keys of Hel. Bref. Vulkan arrive, il trouve ça con, il défonce la machine et explose la main de Ferrus. Hop, les IH se rendent compte que c'était stupide, puis retournent derrière Meduson. Je n'ai pas apprécié tout ce passage du livre, ce n'était pas sensé pour moi. Peut être qu'un fan des IH y trouvera une vraie explication logique.

Meduson trouve Marr, il lance une grosse attaque avec le plus gros rassemblement de IH depuis Istvaan. Mais c'était un piège, il se fait tuer comme une merde par Marr après s'être fait abandonner par son second qui estime qu'il faut sauver les IH au lieu de juste Meduson aveuglé par sa vengeance. Triste fin.

Vulkan n'a pas participé au combat, il s'est barré avant.

Quant à l'arc de Vulkan:

Spoiler:
Le fait qu'il vive n'est connu que par 3 de ses fils, ceux de la cover et de celle de Deathfire, il ne veut pas prévenir les autres parce qu'il sait qu'il ne pourra plus les commander, il doit aller sur Terra. Il a forgé une amulette, en sachant que c'est l'Empereur qui lui a fait forger. Il passe par la Webway, y'a un portail sur Nocturne, se retrouve avec Meduson, se barre, va sur Caldera, la planète de Promethean Sun, passe encore par la webway et arrive là où les Custodes se battent, puis arrive sur Terra. Il est aidé par Eldrad Ulthran qui a droit à son petit arc à lui mais j'en parlerai après.

Une fois sur Terra (à la fin du livre), il parle vite fait avec Dorn, puis avec Malcador, puis l'Empereur. Ce dernier lui révèle que son amulette est faite pour être placée dans le Trône, et que si elle est enlevé, Terra explosera. J'ai fait des recherches sur le net, parait que c'est quelque part dans le fluff avec les Chevaliers Gris qui connaissent l'existence de ce truc. Bref. L'Empereur explique que Vulkan a un rôle crucial, de protéger ce mécanisme du Trône en étant le gardien de la porte warp à côté. Vulkan y va, il est sensé se battre éternellement là pour empêcher les démons d'entrer.


Et donc pour Elrad, il tue 2 perpétuels avec l'aide du Word Bearer Barthusa Narek (celui qui est loyaliste). Il cherche à retrouver Ollanius Persson, il parle avec Grammaticus et lui explique qu'il ne lui reste plus qu'une vie. Il explique que Grammaticus et Ollanius auront un rôle très important à jouer à l'avenir. Elrad tente de sauver l'Humanité, faire perdre Horus, pour ne pas nourrir les dieux du chaos des humains, alors que ses congénères sont plus de l'avis de laisser les humains se sacrifier, de toute façon ils sont attardés et ne servent à rien.

Globalement, le scénario ne m'a pas emballé. En plus ce livre a eu le malheur d'être lu juste après l'excellent Warmaster d'Abnett, forcément j'ai eu du mal à faire la transition. Tous les passages dans la webway, avec les eldars et avec les Iron Hands m'ont ennuyés. Et cela représente la quasi totalité du livre. Je suis sûrement un peu trop sévère là dessus, les fans des Salamanders ou des Iron Hands seront peut être plus intéressés.

- Style et écriture : 3/5

Nick Kyme et les Salamanders, cela ne m'a jamais captivé. Ce n'est pas lourd, mais cela ne m'a pas emballé.

- Intérêt fluff : 3/5

Je n'ai pas pris de notes alors je vais être très bref.

Le sort de Meduson, des Iron Hands.

Le sort de Vulkan.

La Cabale, Elrad, Narek et les perpétuels.

Cela permet de faire le lien entre plusieurs arcs et histoires de l'HH.

- Appréciation personnelle : 3/5

Comme vous vous en doutez, ce livre ne m'a pas transporté bien loin. Il est correct, il y a des passages intéressants, mais beaucoup trop de choses qui ne sont pas dans ce que j'aime (j'ai vraiment, vraiment, du mal avec les Iron Hands et l'arc Shattered Legions). Pour moi c'est un livre moyen, utile pour connaître le sort de Vulkan, mais le reste je m'en fiche un peu. Je me demande si je n'ai pas préféré Ruinstorm. Very Happy

Total : 12/20



logo2


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8432
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vieille Terre de Nick Kyme

Message par Jcpatiti le Mar 30 Oct 2018 - 11:39

Bonjour à tous,

Comme personne ne s'est pour l'instant lancé, je tente une petite critique de la version VF de "La Vieille Terre". Nico ayant déjà bien débroussaillé le sujet avec sa critique sur la sortie VO je ne reviendrai pas sur les détails de l'histoire.

Scénario et mise en scène : 2,5/5

Nick Kyme reprend la trame de l'histoire de Vulkan là où il l'avait laissée. Suite à "Deathfire", le primarque a ressuscité des flammes de la montagne éponyme. Il perçoit que son destin se situe en dehors de Nocture, et rassemble trois de ses fils pour l'accompagner dans son voyage vers Terra. En chemin, il est amené à croiser des protagonistes d'autres arcs scénaristiques de l'HH notamment le grand prophète eldar Eldrad Ulthran.
Ce dernier poursuit ses propres actions, qui s'avèrent antagonistes à celles de la Cabale. Là où celle-ci tente de précipiter la corruption de l'Humanité pour tenter de détruire le Chaos et de sauver la galaxie, Eldrad est persuadé qu'au contraire les humains peuvent être de précieux alliés dans la guerre contre les entités du Warp.  Il va ainsi aider Vulkan dans sa quête, et dans le même temps liquider quelques agents et membres de la Cabale pour les empêcher de mener à bien leur plan.
On croise donc également quelques protagonistes bien connus comme John Grammaticus et Daemon Prytanis, ce qui n'était pas pour me déplaire. D'ailleurs, le lien entre Ulthran et Grammaticus est clairement établi, et permet de faire avancer la quête de ce dernier.

Jusque-là l'ensemble se tient pas mal, et permet de donner de la cohérence à la fois à la quête de Vulkan et à la vision du prophète Eldar. Le problème est qu'on croise beaucoup d'autres personnages dans ce roman qui fait ce rencontrer non pas deux mais trois arcs narratifs principaux de l'HH : Vulkan,  le plan de la Cabale vs celui d'Eldrad et... les Légions Éclatées.

Oui oui, vous avez bien lu ! Or, à cause de cet empilement de trames, à aucun moment je n'ai ressenti une vraie unité scénaristique dans le livre. En particulier, utiliser le voyage de Vulkan vers Terra comme un prétexte pour le faire croiser Méduson et les rescapés d'Istvaan et permettre de boucler ce côté de l'HH alourdi l'ensemble et donne vraiment un sentiment d'opportunisme de la part de la BL. Autrement dit on fait d'une pierre deux coups, quitte à ce que Vulkan soit spectateur de son propre roman pendant un bon tiers de l'ensemble !

Style et écriture : 2,5/5

J'ai personnellement trouvé que c'était le moins bon livre de la trilogie sur Vulkan. A cause de l'empilement narratif, l'écriture de Kyme est moins fluide. L'auteur peine à trouver de la cohérence entre Vulkan et les autres protagonistes. Aussi, il essaye de montrer que la dernière résurrection du primarque a eu un impact sur sa personnalité, et multiplie les passages où Vulkan a des visions/révélations/interrogations. Problème, cela nuit à la fluidité de la lecture et alourdi inutilement l'ensemble. La caractérisation de Vulkan était pour moi déjà bien posée par "Vulkan est vivant", le personnage déjà suffisamment épais pour pouvoir justement éviter de repasser par là. Dommage...

Fluff : 2,5/5

Mis à part la clarification bienvenue de la vision d'Eldrad Ulthran et de son plan, les apports de ce tome sont bien maigres. Quelques infos sur les origines de Vulkan et sa vie sur Nocturne avant l'Imperium, la révélation sur le rôle qu'il doit endosser pour la suite de l'histoire et la résolution de l'arc de Méduson : voilà en gros la contribution du livre à l'HH.
Mentionnons quand même que le livre, de part la destination de Vulkan (Terra et en particulier la salle du Trône), est en lien direct avec "Le Maître de l'Humanité" :
Spoiler:
en effet, on comprend que si l'Empereur a saigné à blanc les Custodes et les Sœurs du Silence, c'était pour maintenir le plus longtemps possible le lien entre la Toile et la salle du Trône ouvert, pour que Vulkan le rejoigne par ce biais. Au final, c'est Eldrad qui permet à Vulkan de quitter la Toile et de rejoindre le Palais par la surface.

Appréciation personnelle : 2,5/5

Vous l'aurez compris, j'ai été très déçu par ce dernier volet des aventures de Vulkan. Je ne suis pas particulièrement fan de ce personnage ou de sa légion, mais j'avais bien aimé "Vulkan est vivant" et malgré ses longueurs, "Deathfire" apportait sa pierre à l'édifice. Je m'attendais à un beau final en conclusion de la trilogie mais elle n'est malheureusement pas à la hauteur des deux volets précédents.

Le plus gros handicap du roman est pour moi la partie sur les Légions Éclatées. Je comprends que cela soit bien commode pour la BL de faire d'une pierre deux coups. Mais le seul intérêt de le lier à Vulkan est de le placer face à un choix : combattre à la tête de la "résistance" à Horus, un genre de Corax bis ; ou suivre son instinct et retourner sur Terra. Sorti de là, la mise en scène de Méduson et de ses suivants est inutilement longue et fastidieuse.
Les Iron Hands sont à la fois lassés de cette guérilla, et toujours sous le choc de la mort de Ferrus. Certains font même croire à sa résurrection pour tenter de renverser Méduson et se retirer du combat! On les sent perdus, et en même temps à la fin de ce passage (qui représente en gros le 1/3 central du livre), on n'a pas l'impression d'être plus avancés.
Spoiler:
Sauf qu'au bout du compte Méduson meurt.... Je m'interroge encore sur l'utilité de cette péripétie. Peut-être que ça permet à la BL de dire "bon maintenant leur leader est mort donc on n'en parle plus ?" Les débats sont ouverts...

Je mets néanmoins la moyenne pour l'apport d'Eldrad Ulthran et de sa lutte avec la Cabale. C'est pour moi un arc important de l'HH et c'est une bonne chose qu'il soit aussi clairement exploré. Enfin, la révélation finale sur le rôle de Vulkan dans la guerre civile, et plus particulièrement dans la guerre opposant l'Empereur au Chaos, est quand même importante pour la suite :
Spoiler:
Vulkan est le gardien de la Porte d'Eternité. En cas de défaite de l'Empereur dans la bataille contre Horus pour Terra, il est censé déclencher "l'autodestruction" de Terra pour éradiquer d'un seul coup les traîtres et donc le canal par lequel la corruption du Warp pouvait s'étendre à l'Humanité
En bref, quelques apports intéressants mais un livre pas indispensable dans la série.

Note globale : 10/20


J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur...
avatar

Jcpatiti
Scout
Scout

Messages : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vieille Terre de Nick Kyme

Message par Anton Narvaez le Mar 30 Oct 2018 - 19:01

+1 pour ta review Jcpatiti
Je suis totalement d'accord avec ta critique.
Un roman qui j'espère clôturera définitivement l'association Kyme/Vulkan..
I
avatar

Anton Narvaez
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 608
Age : 28
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vieille Terre de Nick Kyme

Message par Nico. le Mar 30 Oct 2018 - 20:33

+1 aussi pour ta critique. Wink

Globalement on est d'accord sur le fait que ce livre est plus que moyen. A voir si d'autres y trouvent plus d'intérêt. Je m'attends déjà à un beau retour d'Emperor. Very Happy


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8432
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vieille Terre de Nick Kyme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum