Fléau du Loup de Guy Haley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation globale du roman

Fléau du Loup de Guy Haley I_vote_lcap29%Fléau du Loup de Guy Haley I_vote_rcap 29% 
[ 2 ]
Fléau du Loup de Guy Haley I_vote_lcap57%Fléau du Loup de Guy Haley I_vote_rcap 57% 
[ 4 ]
Fléau du Loup de Guy Haley I_vote_lcap14%Fléau du Loup de Guy Haley I_vote_rcap 14% 
[ 1 ]
Fléau du Loup de Guy Haley I_vote_lcap0%Fléau du Loup de Guy Haley I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Fléau du Loup de Guy Haley I_vote_lcap0%Fléau du Loup de Guy Haley I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Fléau du Loup de Guy Haley I_vote_lcap0%Fléau du Loup de Guy Haley I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 7

Fléau du Loup de Guy Haley Empty Fléau du Loup de Guy Haley

Message par Nico. le Sam 27 Oct 2018 - 14:52

En Novembre 2018 sort le tome 49 de la série Horus Heresy.

Présentation:




==> Fléau du Loup Premium

Le moment est venu pour Leman Russ, primarque des Space Wolves, d'accomplir son vœu et de tenter d'arrêter le Maître de Guerre Horus avant qu'il ne se rende au Segmentum Solar. Face à l'opposition de trois de ses frères primarques, Russ retire la légion des Space Wolves de Terra et se hâte de trouver la position d'Horus. Les rapports des agents de Malcador le Sigillite suggèrent qu'Horus est complètement changé, infusé avec un pouvoir diabolique si grand qu'aucun homme ne peut s'opposer à lui. Un guerrier de Fenris n'abandonnerait jamais son serment, mais avec Horus au-delà du contact des lames mortelles, le Seigneur de l'Hiver et de la Guerre pourrait s'être condamné pour le principe de l'honneur ...

352 pages • Novembre 2018 • ISBN 9781780304090 • Illustration par Neil Roberts


Fléau du Loup de Guy Haley Bd62c310

Artwork:

Spoiler:
Fléau du Loup de Guy Haley Blprev10

Critique d'Aenar à la sortie VO:

Spoiler:
Je prends enfin le temps de vous faire un retour complet sur Wolfsbane. J'ai mis du temps à le lire, pas parce que je n'ai pas aimé le livre, au contraire, mais parce que j'avais pas mal de choses à faire à côté.

Tout d'abord, en guise de préambule, ce livre est la suite directe des événements décrits dans Prospero brûle, Wolf King, la bataille de Molech et les Fils de Lupercal. Et cela explique la situation des Wolves dans Weregeld qu'on trouvera dans le livre sur Corax qui sort ce mois-ci en français.
Ce n'est pas nécessaire de les avoir lus pour comprendre l'histoire mais cela aide quand même pas mal.

J'ai bien apprécié ce livre mais comme je suis fan des wolves, je peux être partial. Je vais également largement spoiler le livre. Donc si vous ne voulez pas vous spoilez, n'ouvrez pas les spoilers. Wink

Scénario et mise en scène : 4/5

L'histoire commence après les événements de la bataille de Molech. Loken et les survivants de son escouade reviennent sur Terra pour faire leur rapport à Malcador. Russ qui attendait leur retour pour lancer son expédition contre Horus les reçoit également afin de préparer son plan d'attaque.

Spoiler:
Suite au rapport de Loken, Russ est bien conscient qu'il n'arrivera pas à battre Horus. Mais il est déterminé à essayer quand même pour le blesser et infliger des pertes sévères aux traitres. Ce que ses fils n'arrivent pas à croire d'ailleurs. Pour eux, Russ est imbattable.

Russ décide de retourner sur Fenris au grand dam de Dorn qui voudrait conserver les wolves sur Terra pour défendre les murs. On a d'ailleurs une excellente scène d'un conseil de guerre entre Dorn, le Khan, Sanguinius et Russ.

Spoiler:
Les Wolves retournent sur Fenris car Russ fait confiance à ses prêtres des runes pour faire des divinations sur l'issue de son coup de poker. Pour lui cela nepeut être fait que sur Fenris car l'esprit de la planète va protéger les prêtres des runes et augmenter leurs pouvoirs.

Les wolves lancent donc leur attaque sur la flotte d'Horus et d'autres légions qui est stationnée dans le petit système de Trisolian A-4, un système appartenant au Mechanicum que les forces d'Horus viennent de "convaincre" de rejoindre leur cause. On a d'ailleurs une partie du livre qui décrit ce système du Mechanicum avec notamment l'apparition de Belisarius Cawl. Les wolves lancent leur attaque et se concentrent sur le Vengeful Spirit. Il s'ensuit le duel entre Russ et Horus décrit dans la couverture.

Spoiler:
On a le droit à une très bonne description de l'avancée des wolves sur le Vengeful Spirit. Le vaisseau n'est plus un vaisseau Gloriana "normal". Il a subi de nombreuses avaries qui ont été réparées mais il est également largement corrompu par le Chaos avec des couloirs qui se modifient tous seuls...

Style et écriture : 4/5

Guy Haley écrit très bien. On voit qu'il a fait beaucoup de recherches sur la mythologie nordique et tout est bien amené pour la culture des wolves et la psychologie de Russ. Le seul bémol est que j'aurais apprécié que le livre soit plus long bien sûr. Wink
Je n'ai pas trop compris l'apport de Cawl et du Mechanicum dans ce livre mais j'y reviendrai dans la partie fluff.
Quand j'ai parlé d'une petite erreur qu'il a faite à Haley, il la reconnu d'emblée. Cela prouve la qualité du bonhomme. En effet, il a dit qu'Hvarl Red Blade était le Jarl de la 7ème Grande Compagnie alors que dans Inferno, il est le Jarl de la 4ème. Wraight avait aussi fait la même erreur.

Intérêt fluff : 5/5

C'est, pour moi, le gros point fort du bouquin.

Je vais commencer par le plus simple : le Mechanicum et Belisarius.

Spoiler:
Le monde de Trisolian 4 est une possession du Mechanicum duquel il retire des gaz rares permettant de faire différentes choses. On a une bonne description de comment les magos contrôlent leurs automates et surtout de la guerre interne au mechanicum entre les partisans du tout mécanique et ceux qui veulent conserver leur enveloppe, la plus humaine possible. Belisarius Cawl fait partie de ces derniers. C'est un magos qui veut amasser le maximum de savoirs et il joue à un jeu dangereux en ne choisissant pas de voie spécifique. Il est partisan de l'innovation et invente des choses qu'il n'hésite pas à se greffer sur lui même parfois. Il est bien conscient du danger qu'il court et qu'il doit continuer à rester caché. Cependant, pour sauver une expédition du mechanicum, il dévoile ses capacités supérieures et sa maitresse lui fait du chantage pour qu'il soit complètement à son service sous peine de mort. Cette maitresse trahit ensuite l'Imperium en se mettant au service d'Horus après une attaque des Night Lords et de l'Alpha Legion. Cawl fait également semblant de prêter allégeance à Horus même s'il est bien décidé à s'esquiver à la première occasion. Ce qu'il réussit d'ailleurs à faire en profitant de la confusion provoquée par l'attaque des wolves tout en en profitant pour tuer sa maitresse et lui voler tout son savoir. Clairement Cawl n'apporte pas grand chose dans l'histoire mais je pense qu'il a été mis là pour de futures trames narratives pour la suite de la collection, notamment sur Terra, Mars...

Ensuite, on apprend de petites choses sur les Sons of Horus, le Vengeful Spirit et Horus lui-même.

Spoiler:
Au moment de l'attaque, les Sons of Horus sont définitivement tombés du côté du Chaos. On voit donc les Lupercii, des Sons of Horus possédés par des démons. De même, le Vengeful Spirit est devenu un véritable vaisseau démon avec des parties organiques qui ont fusionné avec le métal, des voix démoniaques qui gênent les assaillants ainsi que des couloirs qui se modifient tous seuls. Les Space Wolves échappent à la majorité des effets nocifs car les prêtres des runes ont protégé leurs armures avec des runes. Horus, quant à lui, est un primarque d'une puissance terrifiante : il arrive à faire stopper un gigantesque affrontement rien qu'avec sa voix. Mais il est également particulièrement fier et confiant dans ses capacités. C'est justement cette faiblesse que Russ va utiliser contre lui. Mais j'y reviendrai dans la partie sur les wolves.

La psychologie des wolves et de Russ en particulier sont particulièrement bien décrites. On apprend énormément de choses sur Russ, son "enfance", sa personnalité, ses relations avec l'Empereur, les autres Primarques et Malcador, son évolution psychologique suite aux derniers événements, le rapport des wolves avec la vérité impériale...

Spoiler:
Tout d'abord, au niveau des wolves. La légion a été particulièrement marquée par les épreuves qu'elle a traversée pendant l'hérésie : Prospero et la manipulation dont ils ont fait l'objet, Alaxxes, la campagne de Vannheim. Ils restent également profondément marqués par leur culture fenrissienne avec ses superstitions et ses croyances mystiques. C'est d'ailleurs en désaccord total avec la vérité impériale. Les prêtres des runes sont ainsi les représentants des chamans fenrissiens au sein des wolves. Ils croient particulièrement dans la divination et le pouvoir de leur monde. Ce qui les différencie des Thousand Sons et qu'il fait que leurs pratiques sont acceptées par l'Empereur, c'est qu'ils gardent un contrôle très fort de leurs pouvoirs. Pour mener leurs divinations, ils déclarent à Russ qu'ils doivent retourner sur Fenris et c'est ce que Russ fait car même s'il croit à la vérité impériale, il croit également aux superstitions fenrissiennes. Les sept prêtres des runes les plus puissants se sacrifient même pour que Russ ait quelques réponses avant de mener son attaque contre Horus.

Ensuite, nous avons Bjorn. Il se sent isolé dans la légion car Russ l'a pris sous son aile mais sans expliquer vraiment pourquoi. Les autres jarls ne comprennent pas cette décision et regardent Bjorn de haut à cause du traitement de faveur qui lui est réservé. Il gagne peu à peu leur respect tout au long du livre même s'il continue de rêver de retourner dans son ancienne meute.

Mais le plus intéressant reste Russ. On découvre un primarque particulièrement intelligent. cependant, il cache cela derrière ses airs de barbare mal dégrossi. On le voit juste après que l'Empereur l'ait trouvé sur Fenris, la rivalité naissante avec Horus qui se rend compte qu'il ne sera plus qu'un primarque parmi les autres. Devant la jalousie d'Horus, l'empereur lui rappelle que certes il a conquis Chtonia mais Russ a conquis la moitié d'une planète cent fois plus difficile et dure que Chtonia. On voit ensuite Russ après les événements de Prospero et Alaxxes. Il est particulièrement marqué par le fait d'avoir été manipulé par Horus. Il regrette ce qui s'est passé sur Prospero et est résolu à ne plus se faire duper.
On voit qu'il est également très proche de Malcador qu'il considère comme son deuxième père après l'Empereur. Malcador dit même qu'il y a toujours eu beaucoup d'exceptions pour les wolves en raison de la manière dont l'Empereur a créé Russ. Il a été créé pour être indépendant des autres Primarques et c'est pour ça qu'il y a des exceptions en ce qui concerne les psykers, la forteresse du Croc qui a été la première construite pour une légion...
Russ est également un adepte du renseignement. Il collecte le maximum de renseignement sur son adversaire avant de lancer son attaque et cette dernière tombe sur les points de faiblesse de ce dernier.
Russ possède également la "lance de l'Empereur". C'est une arme qu'il n'aime pas du tout car la première fois que l'empereur lui a présenté, il a une vision en l'empoignant. Il était seul sur un champ de bataille dévasté avec des space wolves morts à perte de vue. Cependant, il se rend bien compte que c'est la seule arme capable de blesser Horus sous sa nouvelle forme et il est résolu à l'utiliser même si cela signifie la mort de sa légion.
On a un passage dans lequel les prêtres des runes permettent à Russ de rentrer dans un univers parallèle de Fenris peuplé de loups et de garous. Il y subit des épreuves (qui sont directement tirées de la mythologie nordique) et finalement est blessé par la lance de l'Empereur. Cette blessure lui permet d'obtenir la sagesse (un peu à la manière d'Odin). Et c'est comme cela qu'il lance son attaque.
Russ n'est pas comme les autres primarques pour son rapport à ses fils. Il est un roi fenrissien, un loup alpha. Même si ces fils sont des membres de sa meute et qu'il ressent la perte de ses fils, il est prêt à les sacrifier pour arriver à ses fins. Avant de lancer son attaque, il demande donc à ses fils s'ils sont prêts à le suivre car il est bien conscient qu'ils vont subir de très fortes pertes. Bien sûr, aucun des wolves ne recule.
Russ est bien conscient de la supériorité d'Horus sur lui. Mais il compte utiliser ce sentiment de supériorité d'Horus pour le piéger. Russ joue donc son rôle de barbare mal dégrossi pour qu'Horus pense qu'il est devenu "incontrolable" suite à ce qui s'est passé sur Prospero. Horus reste néanmoins stratège et laisse les wolves pénétrer dans le Vengeful Spirit pour les perdre et les user prématurément. Il finit par se montrer devant Russ et s'ensuit un combat titanesque entre les deux. Russ manie la lance de l'Empereur. A un moment, il se laisse blesser par Horus pour pouvoir lui porter un coup avec la lance. Horus est térassé par la puissance et Russ essaie de lui parler pour ramener Horus à la raison. Mais le pouvoir du Chaos est trop fort et Horus reprend le dessus. Russ est gravement blessé et il faut le sacrifice de nombreux space wolves pour qu'il réussisse à s'échapper, aidé par Bjorn tout au long du chemin de retour dans le Vengeful Spirit.
Les wolves ont subi de nombreuses pertes lors de cette expédition. Ils étaient 40000 à s'être lancé et a priori seulement un cinquième de la légion a réussi à s'en sortir. De nombreux vaisseaux ont été détruits, wolves ou traitres.
Alors que Russ est en convalescence et que tous les jarls et bjorn pensent qu'il a fait une erreur en s'attaquant seul à Horus, ils décident de rester groupés et de se diriger vers Yarant. Ils veulent mener une dernière résistance tous ensemble et hurler leur défi à la tête de tous leurs ennemis : Alpha Legion, World Eaters, Word bearers et Sons of Horus.  
Cependant, l'épilogue du livre nous montre, qu'en fait, le sacrifice des wolves a porté ses fruits : Horus a maintenant une faiblesse psychique. Je pense qu'on commence à assister aux petits retcons de la fin de l'hérésie. N'en déplaise aux joueurs Blood Angels, je pense que Russ est le premier à ouvoir ouvert une faille dans la psyché d'Horus, Sanguinius ouvrira une brèche dans son armure et c'est la combinaison des deux qui permettra à l'Empereur de battre Horus.
De plus, si Russ n'avait pas hésité en voulant parler à son frère après l'avoir blessé avec la lance, Horus serait mort. Il le reconnait lui même.
Qui est le primarque le plus puissant? Russ avec la lance de l'Empereur, CQFD.  Razz  

Voilà. Il y aurait encore beaucoup de choses à dire mais je vais m'en tenir là pour l'instant et je verrai pour éditer plus tard.

Appréciation Personnelle : 4/5

J'ai beaucoup aimé ce livre. Je ne mets que 4/5 parce que c'est les passages sur le Mechanicum et Cawl ne m'ont pas intéressé plus que cela. Mais pour le reste, ce n'est que du bon. Foncez. Vous ne serez pas déçus.
On apprend beaucoup de choses sur les wolves, leur évolution et ce qui explique leur comportement très indépendant jusqu'au 40ème millénaire.

Au final, je lui mets donc un bon 17/20.

A vos cailloux, questions.

Et mon avis complémentaire:

Spoiler:
Ah enfin ! Je vais pouvoir ajouter quelques choses si ma mémoire est bonne, cela fait déjà presque 2 semaines que je l'ai terminé.

Globalement je rejoins l'avis d'Aenar même si je l'aurai moins bien noté (pour une fois que c'est moi qui pondère ma notation Very Happy ), c'est son côté fanboy qui parle. Wink

Le livre est sympathique, j'ai beaucoup aimé les apports sur Russ, sa personnalité, sa façon de penser, son regard vis à vis de cette Légion particulière. Aenar explique bien les choses, y'a beaucoup d'apports fluff sur ce Primarque et les Space Wolves. Dont justement, l'origine du nom "Space Wolves" venant du discours de Russ lors de leur départ de Fenris il parla de "Wolves that stalk the stars" et cela a été repris partout et transformé en Space Wolves. Alors qu'eux détestent cette appellation.

Russ est dans une phase de reconsidération de sa façon de procéder, avant il obéissait aux ordres, maintenant il en a marre qu'on abuse de lui et le prenne pour un outil alors il décide de suivre ses envies. Il reconnait s'être peut être trompé à Nikaea, sa farouche opposition envers les psykers était hypocrite vu que lui affectionne ses prêtres runes, mais il reste sur l'idée que Magnus a abusé de pouvoirs interdits et méritait sa sanction, même si Russ a été floué par Horus à propos de Prospero.

Russ aurait aimé se confronter à ses frères, juste pour le plaisir du combat et voir s'il peut gagner, il estime être capable de presque tous les battres. Seul Sanguinius pourrait le vaincre, il reconnait son talent martial et sa férocité, ou Curze parce qu'il est trop imprévisible. Il pense qu'affronter Horus aurait été dur mais faisable. Nous avons un Russ sûr de lui, de ses capacités, mais aussi lucide sur ses chances: il sait qu'il ne peut vaincre le Horus transformé depuis Molech.

Et c'est là qu'arrive pour moi un des points faibles du livre, décrié sur les forum anglophone mais apprécié par le fanboy qu'est Aenar.  Razz  

Spoiler:
Je ne trouve pas cela normal que Leman Russ tout seul puisse battre le Horus ultra puissant d'après Molech. Il est quand même sensé être au niveau de l'Empereur, plus fort que tous les autres Primarques, que seul le sacrifice de Sanguinius (reconnu comme le meilleur combattant de tous) permettra à l'Empereur de le battre in extremis. Donc que Russ arrive à le blesser dans un élan désespéré, je veux bien, mais là de voir Horus à genoux demandant presque pardon pour ses crimes.... Déjà c'est un miroir de la scène du duel Horus vs Empereur, mais aussi ça montre que si Russ n'avait pas tenté de discuter avec lui il l'aurait tué (il le regrette à la fin). En plus, Russ reconnait lui même qu'il n'est pas super bon avec une lance, il préfère toutes les autres armes, il ne l'utilise que parce qu'elle est imprégnée du pouvoir de l'Empereur et que sa grande allonge lui permet de ne pas se faire tuer. Alors que Russ arrive à tuer Horus avec une lance, je trouve ça vraiment exagéré. Cela réduit le sacrifice et le moment de gloire de Sanguinius. Les fans de Russ sont peut être contents que leur Primarque soit aussi puissant dans le livre, mais pour les autres ça fait bizarre. J'aurai trouvé ça con de la même manière que le Khan batte Horus en duel. Après Molech il est sensé être super fort, on nous le rabâche tout le long du livre qu'il est dans niveau supérieur, quasi divin. Ba non il se fait quand même humilier, presque tuer, par Russ. Bref. Sujet à débat.

Autre point faible, tout le pan scénaristique sur le Mechanicum/Mechanicus et Belisarius Cawl. Je n'ai jamais apprécié les histoires des adeptes de Mars ou tout ce qui touche à la mécanique/les machines. Mais là, en plus, c'est un personnage qui sort de nulle part et vient occuper presque la moitié du livre. Cela n'est qu'un ajout post-M42 de GW, il faut bien faire apparaître ce personnage qui est sensé surveiller l'Empereur depuis l'Hérésie. Donc là on l'introduit comme simple adepte qui est extrêmement doué et avide de savoir. Sauf que cela aurait été mieux dans une novella à part ou des histoires courtes, mais là ça fait un peu hors sujet avec le reste du livre (il n'y aura quasi aucun lien entre les deux histoires). Après, j'ai bien aimé la fin de cette histoire sur Cawl, ce personnage reste atypique pour un adepte du Mechanicus, même s'il semble être bien trop doué/puissant. Il est là pour être présent lors du Siege et à la toute fin pour gérer le Trône.


Sinon, il y a quelques miettes sur les fameux Primarques inconnus.

Malcador à Russ:

Your purpose is singular, and He relies on you to perform it. So many of the others have been disappointments, first those we do not name, then Horus and the rest, but not you. He trusts you, Leman. I need to know I can too.

Russ à un de ses fils à propos de l'ordre de découverte des Primarques:

When we found our third brother, and we know how tragic that tale was. And then there was Ferrus, then the rest.

On savait déjà que l'un des deux Primarques avait été trouvé entre Horus & Leman et Ferrus (qui est depuis considéré comme le troisième, vu que l'autre faut l'oublier).


Pour conclure, ce livre reste intéressant mais il m'a perdu par moments (Mechanicus, un peu lent à arriver à l'affrontement). Je lui aurai donné un 14 ou 15 mais pas plus. Les fans de Russ & SW vont adorer, les autres seront un peu moins captivés.

logo2 Fléau du Loup de Guy Haley Horus_15


Fléau du Loup de Guy Haley 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 9035
Age : 29
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Fléau du Loup de Guy Haley Empty Re: Fléau du Loup de Guy Haley

Message par Corax le Sam 27 Oct 2018 - 15:00

Merci beaucoup pour la présentation et le retour sur le Livre, cela est fort intéressant. Je penses l'acheter dès que je le trouve.


corax Fléau du Loup de Guy Haley 25154110  ravenguards

d) Codex Raven Guard
Corax

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6762
Age : 41
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Fléau du Loup de Guy Haley Empty Re: Fléau du Loup de Guy Haley

Message par Tyrion60 le Dim 28 Oct 2018 - 14:44

Hâte de lire ce bébé suite à vos critiques!

Tyrion60
Scout
Scout

Messages : 78
Age : 32
Localisation : Poissy

Revenir en haut Aller en bas

Fléau du Loup de Guy Haley Empty Re: Fléau du Loup de Guy Haley

Message par Argel Tal le Sam 3 Nov 2018 - 15:25

J'espère aussi l'avoir vite entre les mains, juste pour la puissance d'Horus après Molech et ces fidèles lieutenants du Mournival Smile
Argel Tal

Argel Tal
Space Marine
Space Marine

Messages : 369
Age : 20
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Fléau du Loup de Guy Haley Empty Re: Fléau du Loup de Guy Haley

Message par Nero le Dim 11 Nov 2018 - 22:07

Terminé à l'instant! que dire... un régal! Very Happy Haley s'est montré très consciencieux. c'est un très bon tome que voilà, même si Pharos m'avait quelque peu laissé sur ma fin sur certains points.

Je ne fais pas de gros retour, même si tout est à chaud dans ma tête puisque je viens de refermer ce tome et de le ranger dans ma biblio avec un "Whaouu". Et surtout car en section VO tout a été dit.

Cependant, ce que je peux dire en  3 lignes, c'est que les personnages sont très bien dépeints, de A à Z, les intrigues bien menées et surtout la fin tient en haleine, malgré le carnage que cela est et les pertes à jamais perdues. (on ne citera personne !)
Je mets d'ailleurs un point d'honneur au personnage de Bjorn qui m'a beaucoup plus et dont le Wyrd me surprend encore!
Cela est plaisant de retrouver Horus également même si j'aurais aimé peut être un eu plus d'actes de présence de son quatuor...

Après, je ne trouve pas que la place du Mechanicum dans le livre gène tant que ça. Peut être au début un peu barbant... mais elle s'insert très vite dans le reste de la trame. On apprend pas mal de choses sur Mars et les adeptes sur leur foi inébranlable en le Dieu Machine. D'ailleurs le duo que forme Cawl et son confrère m'a bien plu! ils étaient bien marrants  Wink

A présent, après tous ces événements héroïques comme suicidaires, il est temps de rejoindre la XIX à Yarant et de retrouver la VI! Very Happy

Je mets un bon 16/20 pour ce volume. Je crois que depuis Maitre de l'Humanité, Praetorien de Dorn et Le Sentier Celeste, je n'en avais pas lu d'aussi bons!


AVE DOMINUS NOX
Nero

Nero
Scout
Scout

Messages : 144
Localisation : Amas de Thramas

Revenir en haut Aller en bas

Fléau du Loup de Guy Haley Empty Re: Fléau du Loup de Guy Haley

Message par Jcpatiti le Lun 19 Nov 2018 - 20:09

Hello à tous ! A mon tour de vous proposer une review de la VF de Wolfsbane que je viens de finir.

Scénario et mise en scène : 3,5/5

Le roman débute par un petit flashback bien croustillant : la rencontre entre Horus et Leman Russ, alors que l'Empereur vient de le retrouver. On y apprend que Russ est le 2e primarque retrouvé, ce qui fait qu'il débarque alors qu'Horus est fils unique et donc le chouchou... Donc il n'est pas forcément super bien reçu.

Suite à cette mise en bouche, l'action débute alors que les Blood Angels, suite aux évènements de La Tempête de la Ruine, viennent d'arriver dans le système de Sol. Un conseil de guerre s'ensuit, qui réunit les 4 primarques présents sur Terra : Dorn, Russ, le Khan et donc, Sanguinius, ainsi que Malcador. Malgré les imprécations de Dorn, Russ affirme sa volonté de poursuivre son plan : aller porter le combat vers Horus en tête à tête, avant qu'il n'atteigne Terra. Pour ce faire, il compte sur le travail d'infiltration effectué par Loken et consorts lors des évènements de Vengeful Spirit.
Problème, toutes les informations qu'il recueille laissent à penser que la transformation d'Horus (suite à ces mêmes évènements), l'a rendu beaucoup trop fort pour que même lui, Leman Russ, puisse le vaincre. Qu'à cela ne tienne, Russ va aller jusqu'au bout de ses idées et aller chercher son frère qui se trouve sur la route de Bêta Garmon - après un détour par Fenris qui lui apportera la "révélation" de comment éventuellement il pourrait atteindre Horus.
En parallèle de cette trame narrative principale, l'auteur met en scène (pour la première fois dans l'HH) le fameux Belisarius Cawl. Ce dernier n'est alors qu'un adepte de rang subalterne, qui va de monde forge en monde forge pour accroître ses connaissances. Le hasard fait qu'il se trouve sur le monde forge où Horus et ses forces se font attaquer par les Space Wolves.

Je m'arrête là pour le résumé, je ne veux pas vous gâcher la lecture du combat Russ/Horus ou des péripéties de Cawl. Je me permets juste de signaler que la fin du roman permet de faire le lien avec Corax.


Style et écriture : 3,5/5

Pas grand chose à dire, j'aime bien l'écriture de Guy Haley. N'étant pas forcément très fan du Mechanicum, j'ai parfois un peu zappé ces parties mais je ne pense pas que l'écriture y soit pour quoi que ce soit.
Seul petit bémol, j'ai trouvé la 2e partie du livre un peu moins bien menée que la première. Je trouve que Haley est plus à l'aise avec les mises en situations de dialogue ou de contexte que les scènes d'action. En bref, c'est pas du ADB ou du Abnett dans ces moments-là.


Intérêt fluff : 3/5

Point positif, Haley respecte très bien l'identité donnée aux Space Wolves dans les précédents tomes de l'Hérésie, en particulier Prospero Brûle. On retrouve donc tout le folklore et les coutumes des Rout qui avaient fait le sel de ce roman. La personnalité de Russ est particulièrement abordée avec soin, et son choix en apparence simpliste est en fait le fruit de considérations bien plus complexes.
D'ailleurs, j'ai vraiment été pris par la première partie du livre, qui met ce choix en scène et permet de faire se retrouver 4 Primarques ensemble (toujours cool).

Sorti de là, je dois avouer qu'Abnett avait déjà fait une bonne partie du boulot dans Prospero Brûle, et donc niveau fluff sur les Space Wolves, on n'apprend pas grand chose de plus.
Du côté de Cawl, son histoire m'a paru bien trop longue et peu intéressante. Elle permet de mettre en scène le personnage, d'apprendre à connaître (un peu) ses motivations et ses convictions. Mais ça sent un peu trop le placement opportun par rapport au Dark Millenium. Le lien entre l'histoire de Cawl et celle de Russ est très ténu, et encore je suis généreux...


Appréciation personnelle : 3,5/5

Là, je dois vous avouer que j'ai eu du mal à noter le livre. D'abord parce que tout au long de la 1ère partie, j'ai pris mon pied. L'action s'insère parfaitement dans le fil de l'HH, les Primarques loyalistes se retrouvent, les pièces du puzzle se mettent en place, chacun dans son registre... bref c'était vraiment cool. Je pensais déjà à la review que j'allais écrire : "meilleur livre depuis Le Maître de l'Humanité, des 4/5 partout" !  Very Happy
Et puis... et puis Cawl entre en scène. Son histoire casse immédiatement le rythme de la narration. On est à la page 85 et on a l'impression de recommencer un nouveau livre. Dans un premier temps, cela n'est pas trop gênant parce que le fil narratif principal continue d'être très prenant. Mais à partir du moment où Russ repasse par Fenris, le récit s'enlise un peu. Du coup, les chapitres sur Cawl qui viennent s'intercaler donnent encore plus l'impression qu'on joue la montre avant le grand final et le combat contre Horus.
Enfin, le combat proprement dit. L'auteur a (un peu trop) bien fait monter la mayonnaise, et du coup j'en suis sorti un peu déçu. Le livre se termine un peu en eau de boudin, surtout du côté de Cawl. Bref, je reste sur ma faim, d'où la note finale un peu plus faible que ce que j'avais escompté au départ.

Cela dit, attention : comparé au Roi Ecarlate, à La Vieille Terre ou encore La Tempête de la Ruine, le livre est bien meilleur ! Et il prépare de façon très alléchante le suivant...


Note globale : 13,5/20


J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur...
Jcpatiti

Jcpatiti
Scout
Scout

Messages : 87

Revenir en haut Aller en bas

Fléau du Loup de Guy Haley Empty Re: Fléau du Loup de Guy Haley

Message par Emperor le Sam 24 Nov 2018 - 18:18


Je ne vais pas paraphraser le livre car mes prédécesseurs ont été assez complets.
Jcpatiti l'a plutôt bien résumé d'ailleurs (+1).

Haley a une écriture solide, et assure bien le job, notamment avec ses descriptions généreuses et bien senties. Je pense en particulier à celles de l'intérieur du Gloriana de Russ en orbite de Terra, au début du livre, qui sont juste excellentes et mettent tout de suite dans l'ambiance.
La représentation du Croc est également impressionnante.

Et le tout est, dans le détail, dans la droite ligne de ce qu'avait pondu Abnett dans Propero brûle, avec pas mal de références que l'auteur a développé ici un peu plus, comme cette histoire de Space Wolves qui arborent des masques en cuir lorsqu'ils ne sont pas de service par exemple.

A défaut d'être un innovateur, Haley est un bon suiveur. Il poursuit très bien le travail des autres, c'est sa grande force, et c'est à mon sens ce pourquoi il a aussi bien réussi à s'intégrer aussi tardivement dans le cycle de l'Hérésie, même s'il n'y brille pas non plus.

Par contre là où ça pèche pas mal avec lui, c'est dans les scènes d'action. Exemple et non des moindres, le fameux duel Russ/Horus, qui se révèle assez mou en fin de compte, et est vite expédié. Après s'être autant fait mousser, c'est un peu dommage...

Par contre je pensais que Russ aurait été plus amoché que ça après son duel contre Horus, vu l'état dans lequel il est (coma) dans l'une des nouvelles du recueil Corax, et qui fait suite à ce livre.
Il s'est donc encore fait blessé par des troupes de base sur Yarant ? Abaddon peut-être ? mecontent

En tant qu'auteur, Haley n'a pas la vision d'ensemble d'un McNeill pour les batailles (on l'avait déjà vu dans Pharos), ni la qualité d'ADB pour retranscrire la transhumanité des SM, et encore moins celle des Primarques, ou de l'Empereur. Rolling Eyes  
Les scènes représentant tout ce beau monde sont assez basiques. On sent qu'il n'est pas à l'aise.

On a donc des persos sans nuances : l'Empereur enjoué, Dorn colérique, le Khan quelconque dans ses réparties (aucune prise de risque), Malcador taiseux (idem pour la prise de risque), Valdor docile (il s'imagine perdant dans un duel avec Russ alors que d'autres textes nous disent qu'au combat il est du niveau d'un Primarque...), Horus arrogant dans le flashback du début.

C'est déjà mieux du côté de Russ. Le personnage est tout en nuances, et on sent qu'Haley s'en est bien imprégné, comme il l'explique d'ailleurs dans la postface.  

Autrement, l'intrigue avec Belisarius Cawl relève presque du hors-sujet en effet. On se doute bien que l'éditeur a obligé Haley à l'intégrer dans le livre, comme la partie avec les Iron Hands dans Vieille Terre...


Au final, roman noté moyen.
Très bonne ambiance Space Wolves, avec tout plein d'éléments issus de la mythologie nordique et des descriptions aux petits oignons. Rien à dire à ce niveau là.
Par contre dès lors qu'on sort du cadre "exclusivement loulou" et qu'on passe aux interactions verbales ou physiques avec les autres factions, que ce soit avec les autres loyalistes ou les Sons of Horus, ça devient beaucoup plus quelconque. Dommage.
Les chapitres quasi ad hoc sur Belisarius sont quant à eux moyennement intéressants. Le personnage est très loin de ce à quoi il ressemble au 41ème millénaire et j'ai trouvé que sa présence au sein du livre, quasi méta, brise presque le quatrième mur. Assez étrange à lire.



Fléau du Loup de Guy Haley 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4435

Revenir en haut Aller en bas

Fléau du Loup de Guy Haley Empty Re: Fléau du Loup de Guy Haley

Message par Tyrion60 le Lun 25 Fév 2019 - 16:10

+1 pour vos critiques.

Pour ma part j’ai particulièrement apprécié ce roman (peut être parce-que c’est un plat de choix après la lecture de la vieille terre).

Le style d’ecriture d’Haley me plait vraiment. Il est assez doué dans ses descriptions comme l’a souligné L’ami Emperor avec sa description du vaisseau mère de la legion des Vlka Fenryka au début du roman.
La petite rencontre avec Malcador était plutôt réussie. On a pu voir le côté calculateur et manipulateur de celui-ci, quand il pose des questions ou répond à celle-ci par de courte phrases, histoire de faire cogiter son interlocuteur.

Gros bémol effectivement, mais je ne sais pas si c’est la volonté de l’écrivain: encore un roman bâclé à la fin, alors que l’on a de bonnes mises en bouche dans les deux premiers tiers du roman. Grosse bataille à la fin expédiée, combat entre primarque expédié. Alors que l’on a une description chirurgicale de l’avancée du petit groupe de Bror à l’interieur du Vengeful Spirit (et la fin de ce groupe bien vite expédiée en à peine une page biensur! )

Je dois être le seul satisfait de l’apparition de Cawl par contre. Celle-ci est intéressente. On peut voir son attrait quasi religieux pour la connaissance. Et je comprends donc plus son état 10k après, comment il a pu en arriver à un tel stade. Idem pour la résistance du Mechanicum contre leur homologue corrompu (hormis biensur la domina bêta gamma sigma truc machin chose). Ce ne sont pas de simple machines décérébrées qui n’ont soif que de connaissance au détriment du libre arbitre. N’étant vraiment pas fan du mechanicum, ça m’a permit de voir que ce ne sont pas que de simple boites de conserves.

On va mettre 15/20 pour le bon moment que j’ai passé à le dévorer. J’espere seulement que mort de titans sera du même niveau (je sens l’auteur poussé au miche par l’editeur, pour sortir 2 livres en 2 jours)

Tyrion60
Scout
Scout

Messages : 78
Age : 32
Localisation : Poissy

Revenir en haut Aller en bas

Fléau du Loup de Guy Haley Empty Re: Fléau du Loup de Guy Haley

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum