Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation globale du roman

Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley I_vote_lcap50%Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley I_vote_rcap 50% 
[ 2 ]
Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley I_vote_lcap25%Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley I_vote_rcap 25% 
[ 1 ]
Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley I_vote_lcap25%Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley I_vote_rcap 25% 
[ 1 ]
Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley I_vote_lcap0%Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley I_vote_lcap0%Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley I_vote_lcap0%Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley Empty Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley

Message par Nico. le Sam 27 Oct 2018 - 14:58

Deuxième tome de la trilogie Dark Imperium.

Présentation:




==> Sombre Imperium: Guerre et Peste Semi Poche

Dans le vide et sur les mondes du Grand Ultramar, la bataille pour l'Imperium se poursuit. Désireux de reconstruire son royaume natal et de s'en servir comme base pour reconstruire l'empire stellaire ravagé de l'humanité, le primarque de retour, Roboute Guilliman, continue de sa guerre pour chasser Mortarion et sa Death Guard du domaine des Ultramarines. Mais lorsque Guilliman appelle son frère au combat dans les plaines malades de Parmenio, l’intervention d’une puissance plus grande dans leur lutte fraternelle menace de bouleverser la compréhension de la galaxie par le régent impérial et sa place au sein de celle-ci. Les primarques et les idéologies s'affrontent dans cette seconde partie palpitante de la trilogie de Dark Imperium.

432 pages • Novembre 2018 • ISBN 9781780304120 • Illustration de ?


Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley Blproc59

Artwork:

Spoiler:
Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley Blcomi19

logo2


Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8738
Age : 29
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley Empty Re: Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley

Message par Emperor le Mer 16 Jan 2019 - 0:47


Une suite solide à Imperium Sombre, qui comme ce dernier n'excelle jamais vraiment mais propose tout de même quelque chose de très correct. Par contre le livre est moins consistant et propose un peu moins de néo-fluff que le premier tome, mais bon on part quand même de haut.

J'ai particulièrement bien aimé tout le rapport au religieux dans le livre, avec toujours comme fil conducteur la confrontation idéologique entre un Guilliman séculier au possible versus l'extrême majorité de l'Imperium 40K qui suit les préceptes de l'Adeptus Ministorum.
Il y a bien quelques exceptions comme les Astartes, Custodes, ou encore cette libre marchande qui ne croit pas que l'Empereur est un Dieu et que Guilliman a sauvé du bûcher, mais pour le reste, le Primarque continue de prendre sur lui et de faire avec un Imperium qui a très largement dévié de la Vérité Impériale (et avec son apostolique militant qui essaye de le convertir !).

Seulement voilà, son refus de considérer l’Empereur comme un Dieu va être mis à rude épreuve face aux rumeurs qui laissent entendre qu’une Sainte aurait fait son apparition sur la planète qui fait office de champ de bataille principal dans le livre…
Spoiler:
Il s’agit au départ d’une jeune fille qui arrive à purifier un puit contaminé par les émanations de Nurgle. Puis elle accumule les symptômes qui font dire à tout le monde qu’elle est un réceptacle de la Volonté de l’Empereur.

A certains moments critiques, elle change, se met à flotter dans les airs tout en étant nimbée d’une lueur dorée, sa voix se transforme, sa bouche et ses yeux sont illuminés et elle fait usage de pouvoirs comme transformer les acides des démons en eau inoffensive ou même arrêter le temps pendant un moment. Là où elle marche, la corruption de la peste se rétracte et hurle. Elle passe avec succès les tests des Sœurs de Bataille pour voir si c’est une sorcière ou une Sainte ; elle apparaît aussi en songe à l’Apostolique Militant et fait sans forcer usage de pouvoirs psychiques alors qu’elle est recouverte de chaînes hexagrammatiques et collée à une Sœur du Silence ! Surprised

Lorsqu’un Grand Immonde la voit, il la pointe du doigt en se conchiant et en criant « Anathème ! ».
Le tribun des Custodes lui-même semble la reconnaître comme un avatar de l’Empereur.

J’ai trouvé cette idée de mettre Guilliman en face d’un Saint impérial très bonne !
Face au phénomène, on le voit alors se réfugier dans le déni, essayant de justifier ça comme il le peut.
Pour lui, les Saints reconnus par l’Imperium ne sont que de puissants psykers dévots dont la foi canalise leurs pouvoirs en ce genre de manifestations atypiques.
Ou bien ce sont des pions utilisés par les grosses entités du Chaos. En l’occurrence, il suspecte Magnus ou Tzeentch de vouloir contrecarrer Nurgle en simulant un avatar de l’Empereur.

Aussi, dans le Warp, un calme mystérieux semble paver la voie à la flotte de Guilliman. Ce n’est pas du tout normal. Mortarion en est contrarié et suspecte l’Empereur de vouloir aider son fils, ou Magnus de faire son troll.
Mais Guilliman et ses œillères ne veulent pas considérer cela comme l’intervention d’une puissance supérieure.


Autrement, les péripéties militaires de ce livre sont dans l'ensemble vraiment classiques, peu intéressantes à mes yeux, presque quelconques.
On y retrouve d’ailleurs les imbécilités d’usage, comme ces "torpilles anti-Warp de la taille de vaisseaux, parsemées de tourelles de défenses pour éviter d’être interceptées avant l’impact, et qui contiennent dans leur coque des cadavres de parias"…  Rolling Eyes

Ou encore :
Spoiler:
Lorsqu’on nous sort qu’Ultramar est en fait gardé par un fort stellaire de la taille d'une lune qui fait passer le Phalanx pour une vulgaire caillasse et est jugé imprenable, blabla. Mais le truc est envoyé sans escorte (stupide) et se fait annexer en un rien de temps par la flotte de Typhus… Quand il finit par arriver en orbite de la planète, le génie stratégique à l’origine du Codex Astartes se demande si ses armées vont se faire sauver ou anéantir par la forteresse, selon qui aura pris le contrôle de ses armements… *soupir Et il se permet ensuite d’engueuler l’apostolique militant pour son coup de poker avec la Sainte (qui selon lui aurait pu être un vecteur pour le Warp).


Quelques scénettes notables tout de même, mais malheureusement peu développées, comme :
Spoiler:
Le duel entre Typhus et un Justicar Grey Knights, ou encore le tribun Custodes qui tank un Grand Immonde :3
Le maître de chapitre des Nova Marines se fait tuer par Typhus aussi.


Par contre j’ai bien aimé les dissensions internes (politiques et armées) qui s’opèrent au sein des forces impériales suite à l’apparition de la Sainte :
Spoiler:
Guilliman et les SM mettent discrètement celle-ci en quarantaine. Ils se retiennent de la tuer car les humains de base la voient comme une incarnation de l’Empereur, ça engendrerait un mini schisme.

De son côté, l’apostolique militant la joue en sous-marin, persuade la chanoinesse des sœurs de bataille de délivrer la Sainte et de l’emmener à la bataille pour qu’elle puisse les aider à bouter les démons hors de la planète. Pour ce faire, les sœurs tuent des gardes impériaux et même un Primaris. Il y a également un duel bien sympa entre la chanoinesse et la Sœur du silence qui garde la Sainte.

Sinon, dans la même veine que le premier tome, on a ici des démons majeurs de Nurgle qui ont tous une vraie personnalité.
Ça m’avait fait bizarre la première fois de voir ce Grand Immonde alpha blasé de la vie ou encore son second enjoué qui avec son biniou joue des rigaudons xD, mais au final je me suis bien marré. Oui c’est un peu old school, plus dans l’esprit de GW à ses débuts, mais ça me plaît.

A ce sujet j’ai trouvé qu’il y avait pas mal de scènes assez originales, comme celle où un autre Grand Immonde préfère se suicider pour retourner dans le Warp plutôt que de se faire tuer par les Sœurs du silence et de voir son essence anéantie ^^

Par contre Guilliman est toujours aussi insupportable dans son genre…
De même, ses dialogues avec Mortarion ne sont pas ouf.


Au final, je ne note le tome que Moyen+ car l’ensemble de la campagne militaire est globalement assez navrant, comme souvent avec Haley.
Les réels points positifs sont en fait tous les petits à-côtés, comme le caractère sacral du bouquin, qui est vraiment sympa.
Car même si un très léger doute subsiste sur le sujet, on ressent bien la puissance de l’Empereur, au travers de la Sainte (c’est autre chose que le pauvre Imperious que nous avait pondu ADB) mais surtout via les réactions des chaotiques.
Comme ce Grand Immonde alpha, numéro 3 dans la hiérarchie de Nurgle, qui devient hystérique et veut tout arrêter quand Mortarion lui laisse entendre que son père commence à rassembler Sa puissance à nouveau. Cool


Sans même tenir compte de Mortarion, Typhus et cie, qui ne m'intéressent pas et qui vont nécessairement échouer, j'ai quand même hâte de voir comment la trilogie va se terminer en interne car l'apostolique militant (le frater de l’Administratum détaché auprès de Guilliman) est en fait un vrai fanatique ! Et puis à la fin :
Spoiler:
On voit Guilliman lire le Lectitio Divinitatus de Lorgar, une édition d’il y a 10 000 ans que la Libre Marchande à son service lui a rapporté, après l’avoir usurpé aux mains de l’Inquisition…

Smile



Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4380

Revenir en haut Aller en bas

Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley Empty Re: Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley

Message par PetitPierre le Mer 16 Jan 2019 - 9:35

Je suis en pleine lecture de Sombre Imperium, et j'attend cette suite avec impatience.
Ca a été compliqué pour moi de ne pas lire tes spoils.
Merci pour ton retour, c'est top et toujours aussi bien fait !!!


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Je suis Coutelier Forgeron venez voir :  MON ACTU sur FB
- sur le web Pierre Forge Tranquille
- Envie de forger vous même ??? :  FAITES UN STAGE
PetitPierre

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2459
Age : 34
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley Empty Re: Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley

Message par Rhydysann le Dim 20 Jan 2019 - 10:43

+1 pour ton gros retour constructif.


Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley Rhydys16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1635
Age : 20
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley Empty Re: Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley

Message par Ivan le Fou le Ven 1 Fév 2019 - 13:01

Terminé hier.

Et j'ai bien aimé. Bien plus que le premier épisode.


Bon, histoire d'approfondir un peu plus, passées les surprises du premier tome de Sombre imperium, que je n'avais que très moyennement aimé, les choses font un peu plus sens et s'inscrivent dans une logique.

Roboute n'est pas un homme de son temps. Les Primaris ne sont pas, à l'image de Roboute, des hommes de leur temps. Cela se traduit par un sentiment d'inconfort et de gène quand le premier groupe en vient à interagir avec l'Imperium.
On se retrouve avec des Primaris qui, en plus de se sentir "déchirés" par la fragmentation des Fils Innombrables, se sentent étrangers parmi leurs nouveaux frères, le tout nimbé d'une forme d'hostilité et de méfiance. Ce qui m'a d'ailleurs surpris c'est l'apparent manque de préparation en vue de l'intégration de tel ou tel chapitre. J'aurais pensé que les Primaris seraient briéfés quant aux us et coutumes de leurs nouvelles familles.

Et toujours cette défiance vis à vis du crédo religieux. Avec un Roboute qui est de plus en plus près de perdre patience envers le petit Mathieu et les "superstitions" impériales entourant le culte voué à son père. D'ailleurs le twist de fin était assez... surprenant, une future réconciliation en vue? (ce serait intéressant comme discussion, improbable, mais intéressant)
La libre marchante est intéressante aussi, mais son potentiel n'est qu'à peine brossé. C'est clairement un personnage important et utile à l'intrigue, Roboute ne se serait pas donné la peine de la sauver du bucher sinon. Alors quand bien même sa présence est une introduction à la série, il y a comme un arrière goût d'inachevé.

D'autres passages "tombent court". Celui avec Typhus et la bataille de Galatan par exemple. Ou alors la scène de blabla entre Roboute et Mortarion, pour au final aboutir sur rien.
On fait monter la sauce, on fait monter la sauce et... pouf, rien.


Your authority is not recognized in Fort Kickass.
Follow me on flickr.
Ivan le Fou

Ivan le Fou
Space Marine
Space Marine

Messages : 276
Age : 33
Localisation : Angers

https://www.flickr.com/photos/ivan-le-fou/

Revenir en haut Aller en bas

Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley Empty Re: Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley

Message par Argel Tal le Dim 31 Mar 2019 - 23:34

Je fais un petit retour rapide vu que l'essentiel a déjà été dit, je suis majoritairement d'accord avec tout ce qui a été dit et mais j'ai quand même voté excellent, j'avais très hâte de le lire vu la claque que j'avais pris avec Imperium Sombre Tome 1 et la qualité globale assez bonne des livres concernant la période post Treizième Croisade Noire et Croisade Indomitus, comme les Seigneurs du Silence par exemple, je n'ai pas encore lu La Lance de l'Empereur mais cela va venir.

J'ai lu le roman assez rapidement, ce qui était plutôt bon signe et en plus c'était Guy Haley donc cela ne pouvait que me plaire. Et je n'ai pas été déçu, même si je l'ai trouvé un tour petit peu en dessous du premier tome. C'est sûrement dû au fait que le premier tome avait une vraie ambition de faire découvrir ce qu'était devenu la galaxie, l'Imperium, les Astartes, les Primaris et tout le reste. Là on est plus dans un côté revanche entre frères ennemis et bataille entre l'Imperium et le Chaos dans tout ce qu'il y a de titanesque dans ce conflit, avec des armées nombreuses des deux côtés et des batailles sur plusieurs plans avec terre, air, espace... L'ensemble est plutôt bien géré malgré quelques facilités scénaristiques et trous d'airs dans le continuité du récit, avec une fin un peu abrupte et un dialogue avec une certaine saveur entre Guilliman et Mortarion car chargé d'histoire et de reproches mais qui ne débouche finalement sur rien de trop épique.

Par contre, il y a des passages dans le roman que j'ai vraiment surkiffé, c'est quand cela parle de religion. C'est un aspect que j'ai toujours apprécié dans l'univers Warhammer et c'est une des raisons qui me fait tant apprécier les Word Bearers.
Dans le bouquin on a vraiment le droit a des discussions théologiques vraiment bien amenés et pas seulement casuistique, on a une vraie démarche avec d'un côté le Frater Mathieu qui pense toujours pouvoir convertir le primarque et de l'autre côté Guilliman, athéiste confirmé durant 10 000 ans qui nie toujours la divinité de l'Empereur.
Du moins, jusqu'à ce que...

Spoiler:
Jusqu'à ce qu'une Sainte capable de briser les démons et de les purger de la réalité apparaisse sur le champs de bataille et ne sauve quasiment à elle toute seule le dénouement du conflit et permettant aux forces impériales de l'emporter. Une Sainte qui arrive quand même à arrêter Mortarion par la seule force de sa volonté. Au début j'ai trouvé ça un peu cheaté je ne le cache pas puis finalement, le bouquin fait le taff et on en arrive à se dire qu'il s'agit d'une véritable époque de légende, comme au temps de l'Hérésie et que l'Empereur a peut être enfin envoyé un signe tangible de son rôle de gardien de l'humanité en la personne de la Sainte.

C'est d'ailleurs un tel bouleversement intérieur pour Guilliman qu'il en vient à remettre en cause sa non - croyance quasi - génétique. Arrive alors le dernier chapitre qui pour moi est l'un des meilleurs si ce n'est le meilleur du livre. Guilliman est seul et a en sa possession un exemplaire rarissime du Lectio Divinatus, le recueil de diatribes enflammées écrit par Lorgar lui - même, celui par qui tout à commencé. Et c'est un moment rare et absolument sublime de voir Guilliman remettre en cause tout ce qu'il sait ou pense du moins pense savoir sur son Père, sur Mortarion, sur Lorgar et sur l'Hérésie. S'il avait tendu la main sur Monarchia une éternité plus tôt, tout cela : l'Hérésie, Horus, la Purge, Davin, Istvann V, Prospero, etc, toute l'histoire telle que la connaissons aurait elle eu seulement une chance d'advenir ?

J'ai trouvé personnellement ce moment assez incroyable et je tenais à le noter ici, une trame théologique parallèle à la guerre qui se joue en Ultramar et qui me donne beaucoup d'espoir pour l'avenir. J'ai quelques espoirs qui pourraient être vraiment cool s'ils se réalisaient, comme par exemple un chapitre dans le tome 3 consacré à la fameuse rencontre entre Guilliman et l'Empereur dans la salle du Trône d'Or avant que le Primarque n'aille sauver l'Empire de son père et dont on nous parle depuis le début du Fluff V8...
Argel Tal

Argel Tal
Space Marine
Space Marine

Messages : 320
Age : 20
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley Empty Re: Sombre Imperium: Guerre et Peste de Guy Haley

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum