Lukas le Trompeur de Josh Reynolds

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation globale du roman

Lukas le Trompeur de Josh Reynolds I_vote_lcap0%Lukas le Trompeur de Josh Reynolds I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Lukas le Trompeur de Josh Reynolds I_vote_lcap50%Lukas le Trompeur de Josh Reynolds I_vote_rcap 50% 
[ 1 ]
Lukas le Trompeur de Josh Reynolds I_vote_lcap50%Lukas le Trompeur de Josh Reynolds I_vote_rcap 50% 
[ 1 ]
Lukas le Trompeur de Josh Reynolds I_vote_lcap0%Lukas le Trompeur de Josh Reynolds I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Lukas le Trompeur de Josh Reynolds I_vote_lcap0%Lukas le Trompeur de Josh Reynolds I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Lukas le Trompeur de Josh Reynolds I_vote_lcap0%Lukas le Trompeur de Josh Reynolds I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

Lukas le Trompeur de Josh Reynolds Empty Lukas le Trompeur de Josh Reynolds

Message par Nico. le Sam 27 Oct 2018 - 15:01

Présentation:



==> Lukas le Trompeur Semi Poche

Parmi les Space Wolves, il y a autant de sagas qu'il y a de guerriers. Bien que rien ne ressemble à celle de Lukas the Trickster. Renommé et vilipendé de la même façon, le Jackalwolf s'est toujours tenu à l'écart de ses frères, passé de meute en meute par des seigneurs loups aigris. Mais alors qu'un nouvel ennemi envahit les étendues glaciales de Fenris à la hauteur de l'Helwinter, Lukas se retrouve face à un ennemi qui peut rivaliser même avec sa ruse légendaire - le corsaire drukhari, duc Sliscus. Dans la bataille entre le loup et le serpent, qui va sortir triomphant, et qui va répandre du rouge sur la neige ?

352 pages • Novembre 2018 • ISBN 9781780304113 • Illustration de ???


Lukas le Trompeur de Josh Reynolds Tjn5

Artwork:

Spoiler:
Lukas le Trompeur de Josh Reynolds Lukas-12

Mon retour de la sortie VO:

Spoiler:
J'ai terminé ce livre il y a quelques jours, mais je vais laisser le soin à Aenar de faire une belle critique détaillée, il aura bien plus de choses que moi à dire, Space Wolves oblige.

Ce que je peux dire en revanche, c'est ce que ce livre est vraiment sympathique ! Ayant découvert Lukas dans Ashes of Prospero, le personnage m'avait déjà intrigué, et là un roman complet sur lui permet d'en faire un de mes personnages favoris de 40K. J'aime beaucoup son état d'esprit, sous ses blagues et son attitude nonchalante, se cache un SM très atypique, intelligent et bien plus humain que la plupart des SM. Lui prend soin des humains, quand il est sur Fenris il va régulièrement aider les tribus à survivre, leur apportant de la nourriture ou les aidant contre les fameux monstres que la planète recèle. Il est un transhumain depuis plusieurs siècles et pourtant il est encore une Griffe Sanglante, pourquoi ? Tout simplement parce qu'il préfère ce rôle où il peut être libre et instruire les nouvelles générations, plutôt que d'être un Space Marine en armure complète dans un rôle fixe et ennuyeux pour lui (bien qu'on lui dit qu'avec ses compétences il aurait pu être dans la garde d'honneur du Maître de Chapitre s'il avait eu un meilleur caractère). Il aime sa liberté avant tout, il ne respectaucune hiérarchie, aucun ordre, il fait ce qu'il lui plait, mais toujours avec un juste fond derrière.

L'autre personnage du livre est un archon Eldar Noir, un grand rival de Vect en exil. Et je dois dire que cela fait toujours du bien de lire du point de vue de cette race, j'aime beaucoup leur société ultra sadique. C'est vraiment bien exploré, on a vraiment tout ce qui caractérise les Eldars Noirs. Cela donne un livre avec des pans aussi intéressants les uns que les autres (même si perso j'ai plus préféré côté Eldars sur SW parce que bon Fenris tout ça, ce n'est pas ce que je préfère), avec pas mal de fluff sur les deux univers. C'est intéressant de voir des SW s'occuper comme ils peuvent sur Fenris, chasser des monstres, etc. L'histoire est plutôt cool, j'aime bien les échanges entre les membres de la meute de Lukas, c'est plutôt différent des autres scénarios (vu qu'ici on suit un personnage vraiment atypique et un groupe de jeunes recrues et non des SM confirmés), cela reste rare de voir Fenris se faire attaquer (ce n'est pas une planète lambda comme dans la plupart des romans) et le côté Eldars Noirs est sympathique.

Bref, j'ai bien aimé, c'est fun et parfois drôle, je pense qu'Aenar sera totalement d'accord avec moi, vous aurez une vraie critique de sa part.

logo2


Lukas le Trompeur de Josh Reynolds 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 9030
Age : 29
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Lukas le Trompeur de Josh Reynolds Empty Re: Lukas le Trompeur de Josh Reynolds

Message par Emperor le Sam 29 Déc 2018 - 12:52


Une fois n’est pas coutume, petit topo sur le livre, puisqu'il n'y en a pas vraiment eu :
Spoiler:
L'histoire démarre dans le Croc, pendant l'enfer blanc fenrissien, une période cyclique durant laquelle la météo est tellement mauvaise (impossible d'y piloter des aéronefs, les communications vox ne passent pas, la planète est totalement isolée) que même les SW ne sortent pas de leur base montagnarde.
Quatre compagnies de SW y sont donc coincées, et tuent le temps en graillant et s'arsouillant autour des foyers, en se racontant leurs sagas ou en chassant les divers bestiaux qui arpentent les immenses galeries et lacs souterrains qui gangrènent la racine du Croc, histoire de se dégourdir un peu.

Une autre de ces occupations est un concours de lutte entre les chefs de meute présents, qui se battent entre eux pour... ne pas avoir à accueillir Lukas dans leur compagnie. Car ce dernier est un électron libre qui n'appartient à aucune meute et ne fait qu'intégrer temporairement les différentes compagnies. Par roulement car évidemment, personne ne veut de ce boulet qui a pour spécialité de pourrir la vie du commandement, donc à chaque cycle, pendant l'enfer blanc, les jarls se battent entre eux pour savoir qui va se le coltiner. Le perdant du duel final de ce combat des chefs doit accueillir Lukas dans ses rangs jusqu'au prochain cycle, ce qui correspond à plusieurs années standard.

L'un d'eux perd, devenant donc le jarl temporaire de Lukas. Le malheureux essaye tant bien que mal de recadrer Lukas pendant que ce dernier et sa coolitude investissent le territoire des Griffes Sanglantes de la compagnie pour finir par susciter l’intérêt de plusieurs d'entre eux, qui le suivront et le considèreront désormais comme leur chef de meute.
S'en suit un blagounette show dans le Croc digne des pires facéties de Poudlard... qui sera sanctionné par le bannissement de Lukas et de son escouade hors du Croc. Ils devront donc passer le restant de cette sale période dehors, ce qui fera des vacances au reste des SW.

Après quelques semaines passées en parties de chasse et en coups de main apportés discrètement à des clans fenrissiens en galère face aux éléments, l'escouade finit par sauver les restes d'une tribu d'autochtones pourchassés par... des eldars noirs !

Car oui, une bonne partie de l'histoire est racontée du point de vue de corsaires eldars noirs.
Leur meneur, un duc compétent mais blasé de la vie, a décidé d'organiser une partie de chasse sur Fenris, histoire de pimenter un peu son existence avec des proies plus coriaces que d'ordinaire. Il est à moitié manipulé par sa courtisane (qui espère que les dangers de Fenris auront raison de son maître), par son tisseur de chair (qui a ciblé Fenris pour ses "matériaux vivants" bien singuliers, et qui espère aussi la mort du duc) et par des harlequins dont les buts sont toujours aussi fumeux.

L'infiltration des eldars noirs sur Fenris est parfaitement coordonnée. Un de leurs vaisseaux vient titiller la force de défense planétaire pour les attirer hors de l'orbite pendant qu'un autre contingent de xenos - la suite du duc et ses "invités" - utilise la Toile pour investir le continent d'Asaheim, profitant des conditions météo épouvantables pour agir au nez et à la barbe de ces lourdauds de mon-keighs.
Ils viennent rafler des fenrissiens pour en faire des esclaves, capturer des bêtes en tous genres pour leurs arènes (ils arrivent même à enfermer un kraken), et ils pourchassent même des wulfens, dont la génétique bien particulière intéresse les tisseurs de chairs.

Manque de bol, une de leurs expéditions va tomber sur la troupe de Lukas, et se faire décimer. Les Griffes Sanglantes et leur meneur, surpris de voir les xenos sur leur planète, retournent au Croc apporter la preuve de la présence ennemie.

Face à l’évidence, les SW envoient 3 compagnies battre la campagne pour débusquer les eldars, la dernière gardant le Croc. Lukas est également renvoyé dehors avec pour mission de pourrir les eldars un maximum.

Après avoir souillé de nombreux eldars, raiders et motojets inclus, et essuyé quand même quelques pertes face à des mandrakes, Lukas finit par capturer une noble eldar, avec qui il marchande, lui promettant la vie sauve en échange de la localisation du camp des eldars sur Fenris - l’équivalent d’un relais de chasse pour leur battue quoi.

Et donc, arrivée surprise du Loup-chacal dans le campement xeno. Il surprend le duc et fout un joyeux boxon avec son escouade, le temps que le gros des forces SW, à qui il a communiqué les coordonnées, débarque pour purger plus massivement les corsaires.

Les eldars savent qu’ils n’auront aucune chance contre des transhumains en nombre, et commencent donc à se barrer. Lukas les suit dans la Toile en s’infiltrant dans le Raider du duc, qui rejoint leur vaisseau amiral laissé en stationnaire à l’entrée du portail. Lukas fout encore le souk dans le hangar du vaisseau, puis entre en duel avec le duc. Il est sérieusement blessé par l’arme psycho-vampirique du corsaire, et ce dernier finit même par lui arracher l’un de ses cœurs ! Lukas prend cher mais puise dans ses dernières ressources pour s’enfuir, mais pas avant d’avoir craché un copieux jet de salive astartes sur le visage du duc, qui voit son visage ravagé par l’acide.

On apprend plus tard que Lukas a été repêché en orbite par la flotte SW, enfin revenue après avoir mordu au leurre eldar. Il est remis sur pied à l’apothecarion, mais son jarl pète un câble quand il apprend que le loup-chacal a remplacé son cœur secondaire précédemment arraché par une bombe de stase. Plus tôt, Lukas avait repéré la bombe dans l’armurerie de la compagnie. Celle-ci est d’origine Dark Angels, elle a été récupérée sur un champ de bataille par un prêtre de fer.

Enfin, petite scène où l’on voit le duc avec le cœur de Lukas en main. Le chef des harlequins lui apparaît alors. Il avait prédit que l’affaire se conclurait avec le « cœur du loup ». Le duc lui demande s’il veut le cœur, mais l’harlequin rétorque qu’il voulait uniquement que le cœur soit retiré.

Donc, mesdames et messieurs, cette histoire a en fait été montée de toutes pièces par cet harlequin qui voulait clairement que la bombe de stase soit implantée dans le corps de Lukas. A partir de là, il n’est pas difficile d’imaginer que Lukas soit amené à piéger quelqu’un d’important à l’avenir. A ce sujet on repensera évidemment à Magnus, qui a faillit y avoir droit dans Les cendres de Prospero.

Le livre est assez intéressant, même si Lukas est présenté comme étant trop badass, faisant quasi à lui seul tout le travail avec son escouade de Griffes sanglantes. Quant aux autres space wolves, ils ne servent à rien, si ce n’est à être humiliés par le loup-chacal et à tourner en bourrique face à l’agilité des corsaires. Reynolds est peut-être un peu trop effronté sur ce sujet, ça reste des Astartes quand même.

Bien aimé les forces en présence par contre. Je trouve toujours plaisant de faire se confronter space marines et eldars noirs. J’avais déjà apprécié cela dans Le poing de Demetrius, où l’on voyait un jeune Logan Grimnar traquer de l’eldar noir.

Les nobles eldars sont souvent intéressants à lire, de par l’humour noir GWesque qui caractérise leur psychologie aussi complexe que dévoyée, ainsi que leurs actes.
Ici le personnage du duc ne fait pas exception. Sournois, méprisant, sûr de lui, bien balaise, profondément ennuyé, joueur, goguenard, sans compter que tous ces traits de caractère sont magnifiés par une forte inclination à la théâtralisation,… un régal à lire. Le personnage est très bien développé, y compris dans son historique, et j’espère qu’on le reverra.

Juste dommage que ce soit le seul xeno du livre capable d’offrir un tant soit peu de résistance face à ces quelques SW en vadrouille…
Car les autres eldars noirs sont littéralement en papier. Lukas et les Griffes Sanglantes roulent dessus sans problème, en massacrent par brassées entières, déglinguant de nombreux raiders, motojets, venom les doigts dans le nez.
Ce n’est pas que je n’aime pas voir ces infâmes xenos se faire défourailler et humilier par l’élite de l’Imperium, bien au contraire, mais je préfère quand c’est plus équilibré, plus crédible. Ici le rapport de force est complètement éclaté, c’est jouissif sur le coup mais ce n’est pas très cohérent, surtout qu’à part Lukas, les autres SW ne sont que des novices.

Autrement, on retrouve à plusieurs niveaux un effet miroir entre les deux forces, ce que j'ai trouvé assez intéressant également :
- Lukas est l’alter ego mon-keigh du duc,
- Le rapport chasseurs/chassés qui s’inverse à plusieurs reprises au cours du récit, on ne sait plus très bien qui traque qui à certains moments
- Les complots eldars noirs qui sont un peu le pendant maléfique des farces « bon enfant » (pour du SM) de Lukas

Au final, noté seulement Moyen car le fan service Lukassien est trop prégnant, ce qui se fait au détriment des autres protagonistes. Dommage que ça soit un peu trop fortement dosé en la matière parce qu’autrement le livre est vraiment sympa.



Lukas le Trompeur de Josh Reynolds 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4435

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum