La Forteresse Noire de Darius Hinks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation globale du roman

La Forteresse Noire de Darius Hinks I_vote_lcap33%La Forteresse Noire de Darius Hinks I_vote_rcap 33% 
[ 1 ]
La Forteresse Noire de Darius Hinks I_vote_lcap67%La Forteresse Noire de Darius Hinks I_vote_rcap 67% 
[ 2 ]
La Forteresse Noire de Darius Hinks I_vote_lcap0%La Forteresse Noire de Darius Hinks I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
La Forteresse Noire de Darius Hinks I_vote_lcap0%La Forteresse Noire de Darius Hinks I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
La Forteresse Noire de Darius Hinks I_vote_lcap0%La Forteresse Noire de Darius Hinks I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
La Forteresse Noire de Darius Hinks I_vote_lcap0%La Forteresse Noire de Darius Hinks I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

La Forteresse Noire de Darius Hinks Empty La Forteresse Noire de Darius Hinks

Message par Nico. le Sam 27 Oct 2018 - 15:45

Présentation:




==> La Forteresse Noire Semi Poche

Un groupe d'entrepreneurs et d'aventuriers opportunistes, les Libres Marchands, écument la galaxie en quête de fortune et de gloire, forts de la légitimité que leur confèrent les lettres de marque validées il y a des siècles par l'Empereur en personne. L'un d'entre eux, Janus Draik, désavoué par sa riche famille, recrute une équipe de chasseurs de trésor et tente de s'assurer un avenir.

432 pages • Novembre 2018 • ISBN 9781780304168 • Illustration de Neil Roberts


La Forteresse Noire de Darius Hinks Blproc93

logo2


Dernière édition par Nico. le Dim 25 Nov 2018 - 16:30, édité 1 fois


La Forteresse Noire de Darius Hinks 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 9067
Age : 29
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

La Forteresse Noire de Darius Hinks Empty Re: La Forteresse Noire de Darius Hinks

Message par PetitPierre le Lun 29 Oct 2018 - 9:16

Ho punaise !!! ca c'est du bon !!!
Un roman sur les Libres marchands, je fonce !


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Je suis Coutelier Forgeron venez voir :  MON ACTU sur FB
- sur le web Pierre Forge Tranquille
- Envie de forger vous même ??? :  FAITES UN STAGE
PetitPierre

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2518
Age : 35
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

La Forteresse Noire de Darius Hinks Empty Re: La Forteresse Noire de Darius Hinks

Message par BlooDrunk le Lun 29 Oct 2018 - 14:04

Pareil , il fera parti de mes prochaines lectures pour sûr!


La Forteresse Noire de Darius Hinks 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8626
Age : 37
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

La Forteresse Noire de Darius Hinks Empty Re: La Forteresse Noire de Darius Hinks

Message par Solaris le Mer 5 Déc 2018 - 21:54

Avant de commencer, je précise qu’il s’agit d’une préquelle au jeu, ce qui n’est pas précisé sur le verso ni ailleurs  doute

Scénario et mise en scène : 3,5/5

Après un prologue nous montrant un psyker assermenté de la garde renoncer à ses vœux après avoir survécu à un exterminatus, déclenché après que le haut-commandement ait suspecté les régiments envoyés sur une planète d’être corrompus par le chaos et vu un officier qu’il adulait mourir non , le fil du récit passe sur Précipice, une station située près d’une forteresse noire.

On suit donc Janus Draik, rogue trader de profession, dans sa nouvelle tentative de prendre le contrôle de la forteresse. Après avoir sauvé un Kroot et obtenu des renseignements intéressants, il se forge une nouvelle équipe composée de :
- Lui et son assistante,
- Une pilote de la Marine Impériale déshonorée,
- Grahk le chasseur kroot
- Taddeus, le prêtre de la boîte et Vorne son assistante au lance-flammes tronçonneuse
- Un navigator mystérieux.

On pourrait penser que ce passage est barbant, mais il s’agit de la partie la plus intéressante du livre. La station spatiale est vraiment pas mal décrite mais j’y reviendrai plus tard. Après quelques gunfights, ils se rendent sur la forteresse en question puis s’ensuivra quelques passages de plate-forme, d’autres gunfights, puis un trip nous montrant les différents personnages sombrer dans la folie, la forteresse noire rentrant dans leur tête et leur montrant des éléments de leur passé dont ils sont peu fiers. Sans vouloir spoiler, la dernière partie est vraiment bien, elle prend pas mal au dépourvu et fait penser à un mix entre Inception et Stargate.

Il y a vraiment pas mal de fluff dispersé par-ci par là et le récit est plutôt riche en rebondissements. On ne s’ennuie pas et j’ai vraiment bien aimé l’évolution psychologique des personnages : Ce n’est pas un bête récit d’aventure mais une sorte de descente aux enfers où les protagonistes doivent vaincre leurs démons intérieurs. J’adore ce genre de récit et j’ai vraiment apprécié le perso principal ainsi que le Kroot et le navigator.

Pour les points négatifs, les autres persos ne sont pas aussi développés et le personnage du prêtre est parfois énervant. Il y a quelques grosses facilités  d’écriture sur la fin, qui est d’ailleurs bien vite expédiée. Ce que j’ai surtout trouvé dommage, c’est que rien ne précise qu’il s’agisse d’une préquelle, ce qui aurait été sympathique d’annoncer dès le début.


Intérêt fluff : 5/5

Le gros point fort du livre. Je décrirai l’apport en fluff sur les forteresses dans le sujet de Yarlen, mais je peux vous annoncer que la première partie se passant sur Précipice en contient beaucoup. Il est fait mention d’éléments d'éléments totalement oubliés comme les ambulls, et tout cela nous montre une autre facette de 40k : Le côté RPG.
En effet, la station est remplie d’étals vendant des artefacts ou des reliques et il s’agit de l’un des rares lieux de la galaxie où cohabitent les différentes races, toutes attirées par l’appât du gain. On a de l’humain, des eldars, des abhumains… L’auteur n’est pas avare de détails, et on a notamment droit à un bar malfamé tenu par un cyborg maintenu en vie par une machine bien glauque, et manipulant une douzaine de bras pour servir les clients ! L’un des concepteurs avait dit dans une vidéo s’être inspiré du cliché de western de la petite ville frontalière malfamée où l’autorité de la loi est relative, et qui est située près d’un territoire sauvage.

Sinon, vous trouverez pas mal d’infos sur les kroots  What a Face et les navigators ainsi qu'un un ours mécanique !


Style et mise en scène : 4/5
L’auteur ayant été récompensé du David Gemell Awards (le nom de l’un de mes auteurs préférés !), on a un style très convaincant, bien que l’on puisse reprocher des approximations tels que des passages dans des lieux à la géométrie complètement folle pas très bien décrits ou quelques répétitions.


Note personnelle : 3,5/5
Ma foi, j’ai plutôt bien aimé, mon seul regret étant que rien ne précise qu’il s’agisse d’une préquelle et pas de l’histoire originale. Du coup, ne vous attendez pas à voir plusieurs persos de la boîte. C’est bien sûr l’intérêt fluff qui justifie l’achat du bouzin.

Note finale : 16/20


Dernière édition par Solaris le Mer 16 Oct 2019 - 16:43, édité 1 fois

Solaris
Space Marine
Space Marine

Messages : 268
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

La Forteresse Noire de Darius Hinks Empty Re: La Forteresse Noire de Darius Hinks

Message par Tyrion60 le Ven 7 Déc 2018 - 8:01

+1 pour ta critique Solaris.

Je vais craquer et me le prendre rien que pour le fluff déjà.


Tyrion60
Scout
Scout

Messages : 78
Age : 32
Localisation : Poissy

Revenir en haut Aller en bas

La Forteresse Noire de Darius Hinks Empty Re: La Forteresse Noire de Darius Hinks

Message par Solaris le Ven 7 Déc 2018 - 22:10

Merci, merci ! Et bonne lecture.

Solaris
Space Marine
Space Marine

Messages : 268
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

La Forteresse Noire de Darius Hinks Empty Re: La Forteresse Noire de Darius Hinks

Message par Rhydysann le Jeu 4 Avr 2019 - 22:39

Étant donné que je ne compte pas acheter de roman BL ou autres ce mois-ci j’essaye de rattraper un peu mon retard sur des lectures qui n’étaient à mes yeux pas prioritaires.
Voici donc mon premier roman de Darius Hinks dans l’univers de WH40 k. Comme ceux ayant lu mes critiques sur ces romans WHB le savent je ne porte pas beaucoup Hinks dans mon cœur. Voyons donc voir ce qu’il vaut à 40K.  Twisted Evil


- Scénario et mise en scène = 3/5


Comme dit par Solaris le roman est un préquelle à l’aventure qu’est la forteresse noire pour les joueurs.
Le roman commence par 50 premières pages ennuyeuses. Les 25 premières pages où l’on suit d’ailleurs le « méchant » de l’histoire.

Puis le scénario démarre vraiment. On y retrouve Draik qui cherche un moyen de contrôler la forteresse noire afin de la ramener sur Terra et d’en faire une arme pour l’Empereur.

Une rencontre impromptue démarre alors entre un Kroot et lui-même ou il y a un combat pitoyable, du genre Janus Draik qui se prend pour Indiana Jones, se pend à des lianes (câbles électriques) et fait des saltos en plein combat au milieu des tirs…
Suite à cette rencontre le Kroot et lui-même décide de tenter l’aventure et après cent pages pour mettre en place les personnages de l’histoire et leur recrutement voici tout ce beau monde embarquer pour une visite de la forteresse noire.

Première chose à dire sur le roman c’est que monsieur Hinks n’est toujours pas guérie de sa WTF aiguë et continue de nous pondre du tout et n’importe quoi comme ce qui fait office de méchant, soit dit en passant inutile, qui porte un démon dans son corps(mais lui-même n’est pas encore un « démon »), qui survie à un bombardement viral, grâce à des explications d’une ligne bien foireuse, puis arrive à voyager à travers la flotte Impériale comme si de rien n’était et pour finir traverser la pyramide noire seule…mouais...

Mais toute cette WTF aiguë est contrebalancée par le fait que le cadre ou se déroule l’histoire est très permissif. Ainsi lors de la visite du vaisseau Xenos il y a de nombreuses scènes inconcevable, mais totalement bienvenue et toléré, cela renforce vraiment l’aspect bizarre et mystérieux qu’à la forteresse noire. Comme quoi un cadre tout inspiré pour Hinks qui a tendance à inventer tout et n’importe quoi. Ces romans WHB parlent pour lui, surtout la trilogie Orion.
Ainsi vient la force du scénario, la forteresse noire en elle-même, elle est vraiment bien mise en avant par l’auteur. Durant tout le scénario on ressent vraiment le fait que le vaisseau xénos n’obéi à aucune loi, etc.…sa visite est fort agréable.

La seconde force du roman ce sont les personnages. Hinks essaye de leur donner de la consistance avec plus ou moins de réussite. Ainsi on a donc Draik, le kroot, Taddeus et Vorne qui sont des personnages du jeu mais aussi Isola le bras droit de Draik, Corval noble de terra, et Audus pilote et déserteurs.
Le roman ce focus d’ailleurs beaucoup sur le passé des personnages mais sa je vous laisse découvrir. J’ai bien aimé d’ailleurs les dialogues entre Janus Draik et Corval (dont j'ai toujours cru que c'était le psyker du jeu jusqu'à la fin du roman mais ce n'est pas le cas lol! ) deux nobles de Terra et leurs pensées. Cela change de d’habitude. Tout comme j’ai bien aimé le fait que le kroot soit bien mis en avant même et surtout correctement ! Même s’il faut l’avouer qu’il a tendance à trop parlé comme un humain. Tout comme  j’ai bien aimé Taddeus et Vorne les fous de l’Empereur. Cela change de d’habitude encore une fois même si Vorne (la SDB) a tendance à être un coup dite saine d’esprit, un cout elle est à moitié folle. Incohérence.

Le seul personnage « héros » un peu inutile est la pilote Audus qui est juste là pour faire la femme un « peu badass » comme c’est assez souvent le cas dans les dernières publications, mais ici avec une mise en place un peu bancal. Tout comme le personnage de Bellosus, que je vous laisse le plaisir de découvrir qui est carrément sous-exploité.

À noter que lors de la bonne visite (que je n’ai pas mentionné mais très sympa) de la station orbitale entourant le vaisseau xénos Draik croise inconsciemment tous les personnages du jeu, soit les ratlings, le robot, l’Eldar et le psyker (pas sur pour lui).

Bon après même si l’histoire est assez sympa à suivre, le roman souffre de quand même pas mal de défaut scénaristique comme Hinks m’a habitué.
Déjà le regroupement de l’équipe en moins d’un jour et avec trop de coïncidences. Il y a  en fait beaucoup trop de facilité scénaristique, et c’est bien dommage.

Il y a aussi des fins de chapitre qui veulent faire du suspense du genre Draik tira sur Isola à travers la poussière sans la reconnaitre » mais bon au bout de trente fois je sais que le personnage n’a rien ou n’est pas mort. Une fois ou deux dans un roman c’est bien mais Hinks en abuse carrément.

Les combats aussi il y a quand même une scène où les héros font une course-poursuite style SDA dans les mines de la Moria (scène sympa soit dit passant) avec des ur-ghuls puis entourés par eux mais  les personnages prennent la peine de discuter comme si de rien n’était, tire pas. S’arrête et discute ! Et cela arrive souvent ce genre de scène ou deux personnages s’arrêtent et discutent au milieu d’un combat comme si de rien n’était. Je sais qu’on est dans la forteresse noire Hinks mais un minimum de réalisme est attendu quand même.

Le dernier point négatif ce sont les dialogues. Certains sont très bons, d'autres clairement très moyens, voire mauvais. C’est très inconsistant à mes yeux.

Puis vient la fin, qui est sympa mais sans plus. Même si le « méchant » de l’histoire est carrément inutile.


- Style et écriture = 3/5


Même si Hinks a encore de nombreux défauts à régler on est quand même bien loin de ce qu’il avait écrit à WHB. Ici c’est moins lourd,  plus vivant à lire. Je n’ai pas vraiment peiné à lire le bouquin comme d’habitude et c’est tout à son honneur.
Puis surtout ces descriptions des décors de la forteresse noire et de ce qui s’y passe à l’intérieur sont comme ces descriptions faites lors de la trilogie Orion bien écrite, son point fort.
Quel dommage que les scènes de combat ne soient pas toute si bien écrites et parfois très brouillonnes.
Sinon la traduction est dans les normes de la BL. Ok mais sans plus.


- Intérêt fluffique = 4/5


PLEIN DE FLUFF sur la forteresse noire, quelques personnages du jeu du même nom et sur la station orbitale qui l’entoure.
Pour plus de fluff je vous invite à regarder le retour de Yarlen (Ici) ou à lire le roman vous-même.   What a Face  


- Appréciation personnelle = 3/5


La partie où je peux me lâcher, et hum que dire.

C’est indéniable quoi que le roman ne soit pas un chef-d'oeuvre dans son genre et qu’Hinks reste toujours un auteur médiocre pour le moment à mes yeux, on est bien loin du niveau de prêtre guerrier ou de la trilogie Orion. La BL a peut-être trouvé un cadre parfait pour le WTF habituel que nous sers Hinks à travers la forteresse noire. Ou bien alors que l’univers de WH40K sied mieux à l’auteur. Mais il aurait été temps de le voir avant que celui-ci  ponde des immondices livres de piètre qualité à Battle.

En soi j’ai quand même passé un petit moment assez sympathique (mais pas agréable) lors de la lecture donc ma foi Hinks n’est peut-être pas une cause perdue. À voir ces prochains romans WH40K que je lirai peut-être un jour.

Malgré la note de 13 j’ai mis bon, à la fois car cela ne vaut pas tant un moyen qu’un bon mais plus un moyen bon ou satisfaisant mais aussi car c’est le bon du courage Hinks tu peux peut-être le faire !


- Note globale = Total des points 13/20



@Solaris: j'ai enfin pris le temps de lire ton retour, ne voulant pas être influencé le premier roman WH40K que le lis de Hinks que ce soit en négatif ou positif. Et même si je trouve très généreux envers ce roman(les goûts et couleurs^^) +1

@Futur figurines forteresse noire: n'aurions nous pas Audus ou Isola en figurine? Une figurine de cette dernière serait vraiment sympa. J'ai bien aimé le personnage.


La Forteresse Noire de Darius Hinks Playgw16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1717
Age : 20
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

La Forteresse Noire de Darius Hinks Empty Re: La Forteresse Noire de Darius Hinks

Message par Tyrion60 le Mer 16 Oct 2019 - 10:21

Bouquin finis ce matin. Et mince… déjà, c’était court !

Scénario et mise en scène: 4/5

Scénario sympa où l’on suit une bande margoulin assez atypique.

Le mélange des différentes races est toléré, ce qui permet une mixité dans les différentes bandes de « pirates » et apporte un côté bien badass. On sent bien le côté jeu de rôles, je pense que c’était voulu. Idem pour le bar avec le robot aux multiples bras, les différentes bandes de mercenaires, chasseurs de primes et autres personnages exotiques… Ca me rappel un peu le côté Star Wars avec les bars de Tatooine.

Le charisme des personnages est bien travaillé. On y voit le combat de chacun contre son propre passé, ou à l’inverse pour quel réel motif ceux-ci  se sont joints à l’aventure. Bon le cureton m’a un peu tapé sur le système avec toutes ses prières, messages de foi, sachant qu’il se pose pépère à les faire au milieu d’un milieu « un peu » hostile.

Bon petit point négatif quand même : comme les autres, je n’ai pas compris comment le méchant atterrit au cœur de la forteresse. Et surtout pourquoi celle-ci n’arrive pas à s’en débarrasser toute seule, sachant qu’elle peut se modifier à souhait, créer des robots pyramides, etc…. Bon après il lui faut bien un motif pour faire venir nos héros.

D’accord avec Rhydysann aussi concernant la petite course avec les monstres aux fesses, ça m’a un peu fait pensé au donjon de Naheulbeuk, j’ai rigolé tout seul.

Bon il est un peu bêbête Draik : deviens copain avec Papadon, il sait conduire le gros caillou et veux aussi aller dans le système Sol. Twisted Evil

Style d’écriture: 4/5

Je découvre avec plaisir cet auteur. Ses descriptions sont assez poussées, aussi bien au niveau des personnages, ce qui leur donnent une certaine prestance et surtout l’envie de découvrir leur histoire, qu’au niveau des décors. Celles sur l’intérieur de la forteresse avec les décors qui bougent et se modifient de partout, j’avais l’impression de revoir le film sur Docteur Strange.

Il a une écriture assez fluide qui évite certaines lourdeurs d’autres auteurs. Ecriture assez aérée (oui je n’aime pas les gros pavés où il faut attendre  40 pages pour aller pisser)

Hâte de lire la trilogie Orion !!

Intérêt fluffique : 4,5/5

Du fluff en veux-tu en voilà sur : la forteresse noire bien sûr !!!
Mais aussi sur les libres marchands. Je ne connaissais pas du tout ces gais lurons, et pour le coup, j’espère voir d’autre(s) roman(s) sur eux.

Appréciation personnelle:4/5

Bon roman, j’ai vraiment passé un bon moment avec les différentes péripéties des personnages et ce théâtre d’opération un peu atypique de W40K.
Je vais surement m’acheter le jeu, autant aller jusqu’au bout de l’histoire!

Note : 16,5/20

Tyrion60
Scout
Scout

Messages : 78
Age : 32
Localisation : Poissy

Revenir en haut Aller en bas

La Forteresse Noire de Darius Hinks Empty Re: La Forteresse Noire de Darius Hinks

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum