[Horus Heresy] Titandeath de Guy Haley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Horus Heresy] Titandeath de Guy Haley

Message par Nico. le Lun 26 Nov 2018 - 18:18

En Décembre 2018 sort le tome 53 de la série Horus Heresy.

Présentation:





==> Titandeath Hardback

Horus’s armada gathers, and he has defeated all enemies sent against him, even the Emperor’s own executioner. One barrier remains before he can strike for Terra and lay waste to the Emperor’s dream.

The Beta-Garmon system occupies the most direct and only viable route to the Solar System and Terra. To break it, Horus assembles a war host of incredible proportions and Titans in untold numbers. To lose here is to lose the war and Horus has no intention of turning back. But the Imperium understands the importance of Beta-Garmon too. A massive army is arrayed, comprised of near numberless Army cohorts and a mustering of Titans to challenge even the martial might of the Warmaster.

Titans fight against Titans as the God-Machines of Loyalists and Traitors alike go to war. This conflict will be like no other before it, a world-ending battle that will determine the next phase of the war.

L’armada d’Horus se rassemble et il a vaincu tous les ennemis envoyés contre lui, même le bourreau de l’Empereur. Il lui reste une barrière avant de pouvoir frapper Terra et détruire le rêve de l’Empereur.

Le système Beta-Garmon occupe la voie la plus directe et la plus viable vers le système solaire et Terra. Pour le briser, Horus assemble une armée de guerre aux proportions incroyables et des Titans en nombre incalculable. Perdre ici, c'est perdre la guerre et Horus n'a aucune intention de faire demi-tour. Mais l’Imperium comprend aussi l’importance de Beta-Garmon. Une armée massive est construite, composée de cohortes presque innombrables et d'un rassemblement de Titans pour défier la puissance martiale du Maître de Guerre.

Les Titans se battent contre les Titans au moment où les machines divines des loyalistes et des traîtres entrent en guerre. Ce conflit ne sera pas comme les autres avant lui, une bataille d'envergure mondiale qui déterminera la prochaine phase de la guerre.

440 pages • Décembre 2018 • ISBN ?????????? • Illustration par Neil Roberts




Artwork:

Spoiler:

logo2


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8497
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Titandeath de Guy Haley

Message par Nico. le Lun 26 Nov 2018 - 18:18

Exceptionnellement, je ne vais pas faire une critique classique mais plutôt un résumé/avis. Tout simplement parce qu'étant imperméable à tout ce qui est mécanique (véhicules, robots, chevaliers, titans), mon intérêt pour ce livre a été plus que relatif et je ne pense pas être le mieux placé pour juger de la qualité d'une histoire pareille.

--------------------------------------------------

Et voici l'ultime bataille avant le Siege, le système de Beta-Garmon est très stratégique. C'est un point de connexion avec le Système Sol, celui qui donne l'accès le plus rapide vers Terra. Horus se doit de le prendre pour avancer et Dorn sait qu'il n'a que très peu, voir pas, de chance de l'y bloquer. Mais son objectif n'est pas de battre Horus, juste de le ralentir, lui faire perdre le maximum de temps possible pour permettre à Guilliman et sa Légion d'arriver. Une fois fait, Horus ne pourra plus gagner. Dorn le sait, Horus le sait. Là est le but de cette bataille: gagner du temps.

On suit en parallèle l'histoire d'une maison de titans légers et rapide (je ne me souviens pas du modèle, désolé), côté Imperium, et de gros Titans Warhead ultra bourrins côté renégats. La différence est bien visible et illustrée, que ce soit dans leurs comportements (le renégat est très orienté action, destruction, même avant l'Hérésie). Il faut aussi savoir que Guy Haley a volontairement fait en sorte que la maison loyaliste ne soit exclusivement composée que de femmes. Elles ne veulent pas recevoir d'ordres d'hommes, elles sont libres, voir meilleures que la plupart des hommes pilotes. Les mâles quant à eux sont des guerriers avides combats et de gloire. Lors de la lecture je n'avais pas trop fait le rapprochement, mais là en écrivant je me dis que ça fait un peu "too much", les femmes sont intelligentes, subtiles, diplomates, courageuses, solidaires, alors que les hommes sont relativement idiots, fiers, guerriers, destructeurs, violents, avides de pouvoir. Chacun y verra ce qu'il voudra... cela rejoint un peu ce dont on parlait récemment sur la recrudescence de personnages féminins/thèmes féminins dans les publications récentes.

Ces deux camps sont un peu les protagonistes principaux du livres, la chasseuse fille de la fondatrice de la maison et le guerrier qui se fait de plus en plus corrompre par Khorne. Les deux ont un moment de passé commun que l'on découvre dans un flashback. Et c'est à partir de ce moment là que le livre a commencé à m'intéresser, avant cela (150 pages environ) c'est très orienté Iitans, Chevaliers et tous ces trucs qui ne me captivent pas du tout (je m'en fiche royalement des combats de gros robots). L'apport de profondeur aux personnages a lancé mon intérêt et j'ai pu suivre sans trop de déplaisir la suite.

Mais le plus important, pour moi, réside dans les passages avec les Blood Angels ou plutôt Sanguinius (qui est plutôt actif dans le dernier tiers du livre, bien plus que tout l'Imperium Secundus cumulé). Ce livre pourrait plaire aux fans de cette Légion, étant donné que ce Primarque était jusque là peu présent ou mal utilisé (cela dépend des auteurs). Haley lui rend un peu de sa superbe perdue dans le plus que médiocre Ruinstorm. Il est toujours perturbé par ses visions, sa mort des mains d'Horus, les malédictions que cela va déclencher sur ses fils (Soif Rouge, Rage Noire). Il sait qu'il va mourir sur le Vengeful Spirit, mais il ne sait pas exactement quand ni si cela aura un impact positif sur le combat. Par contre, celui lui permet de se lancer au combat dans des situations parfois dangereuses, ses fils tentent de l'empêcher, mais lui s'en fiche parce qu'il sait qu'il ne mourra pas ce jour. Cela permet d'avoir un Sanguinius plus actif qu'avant, il bouge enfin, il prend des décisions, il se bat. Même s'il reste loin d'être mon Primarque favoris, j'ai plutôt apprécié comment il est décrit dans ce livre comparé aux publications précédentes. Le Khan est aussi présent, beaucoup moins, et j'ai adoré les dialogues entre lui et Sanguinius. Le Primarque de la Vème aime bien Sanguinius, il en arrive même à un peu regretter d'avoir voulu tant que ça sa liberté et échapper à l'Imperium/ses frères, il aurait aimé passer plus de temps avec Sanguinius, voir d'autres.

Informations en vrac:

- Terra n'a aucune nouvelle de Russ depuis son départ pour affronter Horus, personne ne sait s'il a survécu.

- Le Dark Mechanicum utilise des prisonniers pour les transformer, de force, en Skitarii (esclaves guerriers).

- On assiste au processus de naissance des premiers Titans du Chaos (avec démon à l'intérieur, etc).

- Sanguinius parlant de l'Empereur à propos des Primarques "2 failures should have made him warry", le petit point Lost Primarchs du livre.

Avis:

Je m'attendais à un truc inintéressant (bataille qui sort de nulle part, des titans qui se tirent dessus, très peu de personnages connus, conclusion déjà connue). Cela a été le cas pendant le premier tiers, puis j'ai trouvé certains intérêts à l'histoire (un peu de profondeur aux personnages, des enjeux, des réflexions, etc) et enfin les Primarques ont débarqué ce qui m'a fait me souvenir que je lisais le tome 53 de l'HH. Y'a des éléments intéressants, mais après pour quelqu'un comme moi de pas fan du tout des Titans/Chevaliers, ce n'est jamais très passionnant. Je suppose que certains ici sauront d'avantage que moi apprécier ce livre. Et dans l'absolu, faire un tome complet de 440 pages sur une bataille dont on (je) se fiche un peu et dont on connait déjà le dénouement (et elle n'a pas l'air d'avoir trop d'impact sur la suite, Horus n'est pas si ralenti que cela et les forces Impériales sont laminées) n'a pas trop de sens. Et après ils disent qu'il n'ont pas le temps de faire un Nightfall avant de terminer l'HH, je pense que cela aurait été bien plus intéressant la réunion Sevatar/Curze/Night Lords que des grosses explosions et des Titans qui meurent par centaines. M'enfin, ce n'est que mon avis.

Disons que je reconnais que ce livre n'est pas mauvais, Haley est un bon auteur qui sait construire des personnages et leur apporter un peu de profondeur, voir plutôt correct ou bon suivant les affinités avec les Titans. Juste que personnellement, je ne suis pas très emballé par le principe même du livre.


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8497
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Titandeath de Guy Haley

Message par Crabouyator le Mer 28 Nov 2018 - 9:41

Merci pour la critique Nico. Il est aussi sorti en français mi novembre, assez rare que les sorties coïncident en VO et en VF.
a volontairement fait en sorte que la maison loyaliste ne soit exclusivement composée que de femmes. Elles ne veulent pas recevoir d'ordres d'hommes, elles sont libres, voir meilleures que la plupart des hommes pilotes. Les mâles quant à eux sont des guerriers avides combats et de gloire. Lors de la lecture je n'avais pas trop fait le rapprochement, mais là en écrivant je me dis que ça fait un peu "too much", les femmes sont intelligentes, subtiles, diplomates, courageuses, solidaires, alors que les hommes sont relativement idiots, fiers, guerriers, destructeurs, violents, avides de pouvoir. Chacun y verra ce qu'il voudra... cela rejoint un peu ce dont on parlait récemment sur la recrudescence de personnages féminins/thèmes féminins dans les publications récentes.


Cette nouvelle politique de GW concernant les femmes ne me dit rien qui vaille. On risque de manger du cliché pendant longtemps on dirait. Cela va vite orienter mon choix de livres, si ça reste aussi caricatural et propagandiste. Pas la peine de rabaisser les hommes pour mettre en avant des personnages féminins.
Qui plus est ce n'est pas comme si elles étaient absentes de l'univers, on en trouve plein chez Abnett, et s'ils veulent faire un truc centré sur des personnages féminins, un livre sur les soeurs de bataille ou les soeurs du silence intéressera beaucoup les lecteurs de la BL étant donné que peu de livres sont vraiment centrés sur ces organisations ci.


ironwar
avatar

Crabouyator
Scout
Scout

Messages : 45
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Titandeath de Guy Haley

Message par Nico. le Mer 28 Nov 2018 - 15:47

ça reste aussi caricatural et propagandiste. Pas la peine de rabaisser les hommes pour mettre en avant des personnages féminins.

Alors attention, déjà il ne faut pas partir en hors sujet ni commencer à sortir les grands mots.

Je me suis peut être mal expliqué dans la critique. J'ai bien précisé que la légion "des hommes" était sous influence de Khorne. Cela en fait des bourrins avides de sang et peu propices à la réflexion, même s'ils étaient déjà largement comme cela déjà avant pendant la Grande Croisade (on a un bel exemple dans le livre). Ce n'est pas une façon de rabaisser les hommes, ici ils s'agit de renégats khorneux, forcément ils sont portés sur la violence, le combat et la force brute plutôt que la réflexion et la stratégie. Cela ne veut pas dire que les hommes, en général, sont violents alors que les femmes sont intelligentes. Juste que là, en l’occurrence, y'a une opposition tout au long du livre entre une Légion de loyalistes exclusivement féminine, portée sur la vitesse, la chasse, la stratégie, le travail d'équipe, la solidarité, mais redoutant de devoir recevoir des ordres d'hommes (l'histoire de la fondatrice explique cela, elle vient d'une société classique où les hommes ont le pouvoir et les femmes ne servent que d'épouses/filles/mères sans avoir le droit de piloter des engins). Et une Légion de renégats hommes prêchant la voie du plus fort, l'écrasement des autres et l'individualisme (le perso principal ne prend même pas la peine d'apprendre les noms des gens de son équipage, seule sa position et sa réussite compte). Cela aurait été une opposition classique entre Légions de Titans je ne l'aurai même pas forcément relevé, mais là ça fait un peu femmes vs hommes. Cela n'a pas été un problème lors de la lecture, cela ne m'a pas dérangé outre mesure, mais dans l'afterword de Guy Haley justifie qu'il voulait, en gros, ne mettre que des femmes un peu pour suivre le mouvance actuelle (je pense plutôt que c'est la BL qui lui a suggéré... vue les nombreuses publications récentes ayant cette orientation).

Cela ne gêne pas la lecture, cela ne réduit pas la qualité du livre ou de l'histoire. Je répète que j'ai plutôt bien aimé cette opposition entre Légions et le background des personnages, notamment la relation entre la chef femme et le chef homme. A voir si cela s'accentue à l'avenir au détriment du récit, si cela ne change rien voir améliore il n'y a aucun soucis (j'attends avec grande impatience la commaissaire Severina Raine).


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8497
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Titandeath de Guy Haley

Message par Crabouyator le Jeu 29 Nov 2018 - 8:24

Je me suis surmené emporté pour rien mea culpa, je verrai par moi même en lisant le livre.
Désolé de ce HS, mais cette nouvelle politique de GW, comme le nouveau pan avec ses livres pour enfants, me préoccupe.


ironwar
avatar

Crabouyator
Scout
Scout

Messages : 45
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Titandeath de Guy Haley

Message par Jcpatiti le Lun 3 Déc 2018 - 19:20

Je viens de finir le livre en VF et pour rebondir sur votre échange je n'ai pas du tout été dérangé lors de ma lecture par l'aspect "hommes vs femmes". Comme l'a dit Nico, l'opposition se joue surtout entre les styles de combat et de vie de groupe au sein des Legios.

Pour ma part, je trouve que c'est une bonne chose de voir un peu plus de personnages féminins. Après tout, même si ils sont surpuissants les Primarques et les SM ne sont qu'une fraction des forces de l'Imperium. Le reste est composé d'humains "normaux", femmes autant qu'hommes. C'est bien de montrer qu'ils ont tous leur place au sein des armées de l'Imperium.
Sans compter que ça ne nuit pas à la qualité du livre, au contraire !


J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur...
avatar

Jcpatiti
Scout
Scout

Messages : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Horus Heresy] Titandeath de Guy Haley

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum