[Fluff warhammer 40k] La Guerre de Badab

 :: FLUFF :: Warhammer 40K

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Fluff warhammer 40k] La Guerre de Badab Empty [Fluff warhammer 40k] La Guerre de Badab

Message par Grundzan le Dim 24 Mar 2019 - 3:26

Voilà, après recherche, lecture et traduction un modeste article sur un des événements les plus tragique après l'Hérésie, une période ayant vu la chute d'un de mes chapitres préférés en dépit des erreurs de son chefs. Bonne lecture ^^
Les origines du conflit.


La zone de Maelstrom.

Située le long de la frange orientale de Segmentum Ultima, la région de la galaxie désormais connue sous le nom de Zone du Maelstrom a été explorée pour la première fois lors de la Grande Croisade, au 31ième Millénaire. Deuxième en taille et en étendue après l'Œil de la terreur, le Maelstrom est une vaste faille dans le Warp qui déchire à la fois l'univers physique et le tissu même de l'Immaterium. Le Maelstrom couvre une zone de plusieurs centaines d'années-lumière et sa présence dans l'espace est marquée par un vaste tourbillon à rotation lente composé de nébuleuses, de poussières et de matériaux stellaires dans lesquels d'innombrables étoiles et mondes ont été perdus depuis longtemps, avalé par l'Empyrean.

Au cours de la Grande Croisade, les vastes armées de l'Empereur de l'Humanité ont tenté de pénétrer dans le Maelstrom et de le nettoyer des maux qui se cachaient à l'intérieur. Les richesses des mondes le bordant ont attiré à maintes reprises l’humanité dans la zone, ce en dépit des difficultés et aux dangers inhérents à la vie près de l’anomalie, et il existe des preuves évidentes de la présence de l’humanité dans la région dès le Moyen Age Technologique. Le Maelstrom a également attiré les ennemis de l’Humanité dans un nombre incalculable et sous diverses formes répugnantes, les uns cherchant un asile contre les glorieuses armées de l’Empereur, les autres un espace de non-droit où piller librement. Des milliers de navires de guerre et des millions de soldats furent perdus au cours des premières campagnes de pacification et de conquête menées lors de la Grande Croisade. Devant de telles pertes, l’Empereur redéploya ses troupes sur des terrains plus important et considéra la zone comme perdue. Dans les années qui suivirent l'Hérésie d'Horus, le primarque Roboute Guilliman décida que les habitants du Maelstrom constituaient une menace trop grande pour l’Imperium profondément affaiblie par la guerre civile et il ordonna que les régions environnante soient renforcées et préparées pour repousser les attaques provenant de l’intérieur de l’anomalie.

Au cours des 38ième et 39ième Millénaire, l’Imperium établi dans la zone entourant le Maelstrom plusieurs avant-postes chargés de sa surveillance. Les trois systèmes solaires vitaux de Cygnax, Sagan et Badab constituaient les maillons de cette chaîne de vigilance et de confinement des menaces tapies dans l’anomalie. Malheureusement, à mesure que la situation dans le Maelstrom devenait de plus en plus instable, ces « phares » de l’Humanité furent de plus en plus menacés. Vers le milieu du 41ième  Millénaire, le monde ruche de Cygnax était la planète la plus peuplée et la plus fortement militarisé de la zone nord du Maelstrom. Véritable pilier du contrôle impérial sur la région, Cygnax était un monde stratégique clé, constituant un rempart contre les agresseurs et servant de port sûr pour les marchands impériaux et les navires de commerce. En 557.M41, la corruption intérieure et une attaque extérieure mit fin à cette situation. La planète fût déchirée par les affrontements sanglants entre les citoyens loyalistes et une secte nihiliste, le Culte de la Mort, soutenue par une bande de space marines du Chaos, les Réincarnés. En dépit de l’intervention vengeresse du chapitre des Mantis Warriors, dont le monde chapitral se trouvait à proximité, le nombre de morts s’éleva à plusieurs millions d’individus. Au final, les cultistes réussirent à prendre le contrôle d’une partie du réseau de défense antimissile de la planète et, dans un dernier acte de folie, déclenchèrent un bombardement de projectile atomique sur leur propre monde. Des villes entières furent détruites, des millions de survivants tués et un hiver nucléaire  s’installa sur Cygnax dont même les plaques tectoniques et l’orbite furent modifiés. La chute de cette planète entraîna l’effondrement du contrôle impérial sur la zone septentrionale du Maelstrom et une menace sans précédant sur des lignes de ravitaillement vitales menant à des mondes aussi important que Bakka et Terra elle-même.  Ces dangers imminents pour l’Imperium et le monde-trône poussèrent l’Adeptus Terra à réagir.

Les gardiens du Maelstrom (587.M41-715.M41)

En 587.M41, les Hauts Seigneurs de Terra prononcèrent un édit impérial visant à répondre aux raids des habitants dévoyés du Maelstrom. Ils ordonnèrent que plusieurs chapitres space marine soient positionnés dans la zone entourant l’anomalie pour protéger les mondes impériaux encore debout et les routes commerciales, mais aussi pour pacifier le secteur. Cette force permanente nommée les Gardiens du Maelstrom se composait des Astral Claws, des Lamenters, des Charnel Guards et des  Mantis Warriors, déjà présent sur place. Les premiers s’installèrent dans une station de combat orbitale dans le système stratégique de Badab et les deux autres fraternités, basées à bord d’importantes flottes, commencèrent à patrouiller les régions extérieures du secteur. Soutenus par un important détachement de la marine impériale, les quatre chapitres lancèrent des attaques précises et dévastatrices, stabilisant la zone environnant le Maelstorm, purgeant des milliers d’hérétiques et de xénos tout en protégeant les convois commerciaux et les mondes affaiblies. Au fur et à mesure que les victoires s’accumulaient, les différents éléments des forces impériales désignèrent les Astral Claws pour coordonner l’effort de guerre.

La plus grande opération de ces affrontements se déroula lors de la Campagne du Fléau, entre 640.M41-651.M41. Les Astral Claws et leurs alliés menèrent une série de combat majeur ayant pour but de conduire la guerre au cœur même du Maelstrom et des domaines de leurs ennemis. Cette offensive fût un succès jusqu’au retrait soudain des Charnel Guards, envoyés par L'Adeptus Terra dans les Régions Voilées pour participer à la Croisade Thanatos. Cette perte soudaine d’une de ses forces spatiales les plus importantes fît reculer les Gardiens et les força à une retraite précipité. Voulant poursuivre les opérations qui avaient presque abouties à la pacification du Maelstrom et craignant que leurs adversaires ne se ressaisissent, les Astral Claws demandèrent à ce qu’un chapitre de remplacement rejoigne les Gardiens, en vain. Moins de deux décennies plus tard, ces derniers subirent une série de revers et un grand nombre de pertes parmi leurs alliés, provoquant une rupture des relations entre l’Imperium au sens large et les Gardiens au cours de cette période. Bientôt, une recrudescence d'incursions démoniaques et d'attaques de corsaires sur les monde impériaux poussèrent les chapitres à adopter une posture de plus en plus défensive et ils durent suspendre toutes les opérations à proximité ou à l’intérieur du Maelstrom.

Une fois encore, le désastre se produisit, et une série de raids orks provenant de l'intérieur de l’anomalie frappèrent le secteur de Badab. Ces attaques atteignirent leur point culminant avec la terrible bataille de Hellsiris. Le maître du chapitre des Astral Claws, Rovik Blake, alla à l'encontre de sa propre doctrine et poursuivi les Orks au sein même Maelstrom. Après avoir dirigé le chapitre pendant les deux derniers siècles, il tomba dans un duel contre le Chef de Guerre Vog Manburna, déclenchant la retraite de ses frères. À leur retour dans le système Badab en 715.M41, les Astral Claws acclamèrent Lufgt Huron, capitaine de la 3ième compagnie, en tant que maître de chapitre, ce dernier devenant le plus jeune guerrier de l'histoire de la fraternité à atteindre ce rang. Aujourd’hui, bon nombre d’historiens impériaux soulignent que ce fût une erreur et que le surhomme ne possédait pas les qualités morales nécessaires à une telle fonction.

Lufgt Huron, qui s’était déjà révélé être un guerrier exceptionnel doublé d’un tacticien habile et d’un leader charismatique, déclencha de nombreuse réformes. Il réorganisa le déploiement stratégique du chapitre et mis en place une politique visant à élargir sa flotte grandement dégarnie par les campagnes précédentes, n’hésitant pas à y intégrer les navires corsaires capturés. Il établi dans le même temps une doctrine douteuse de la « planète brûlée » et augmenta considérablement son stock d'armes de sa classe d'Exterminatus. L’application de cette « tactique » eut pour effet de transformer plusieurs mondes marginaux ayant autrefois abrités des vaisseaux corsaires ou renégats en planètes sans vie.

L’avènement du Tyran (718.M41)

En 718.M41, une tentative de coup d'état manquée sur le monde ruche de Badab Primaris aboutit à une guerre civile, poussant les Astral Claws à intervenir pour circonscrire la menace. Par la suite, les instigateurs du coup d'état furent présentés à Lufgt Huron pour être jugés. Ayant en mémoire la chute de Cygnax, le chef de chapitre prit personnellement les choses en main et décida de rétablir l’ordre. Il utilisa son chapitre pour éliminer une grande partie de la classe dirigeante de la planète, accusée de laxisme ou de sédition, et s’attribua le commandement planétaire, prenant le titre de "Tyran de Badab". Dans le même temps, il déclara officiellement que les mondes habités situé à proximité du système de Badab faisaient désormais partie du fief des Astral Claws, se basant sur le précédent du royaume souverain d'Ultramar et sur certains articles de la Charte des Gardiens pour légitimer cette annexion. Le système voisin fût lui aussi purgé de ses élites « décadentes » et, au cours des décennies suivantes, un certain nombre de « poste de surveillance » accueillant des contingents des Astral Claws furent établis sur les mondes nouvellement rattachés au fief. Des serviteurs choisis avec soin et des alliés politiques du Tyran furent placés à des postes de pouvoir, transformant le secteur de Badab en un empire en miniature directement commandé le maître de chapitre des Astral Claws en personne.

Une fois son territoire et son pouvoir stable, Lufgt Huron entrepris de réformer les forces de défense de son nouveau fief. A la place des milices planétaires à l’encadrement et à l’équipement inégales, il fonda une armée unie, aux matériels conséquents et dotée d’une structure de commandement solide. Cette importante force auxiliaire fût nommée la Légion du Tyran. Des détachements du chapitre furent aussi affectés aux différentes formations pour entraîner les troupes et les surveiller. Ainsi renforcée et motivée, la Légion du Tyran prouva sa valeur en repoussant de nombreux raids xénos et hérétiques, permettant aux Astral Calws de rompre avec leur stratégie uniquement défensive. Les space marines purent ainsi reprendre leurs campagnes dans les étoiles et entamèrent une série d’assaut victorieux dans des zones périphériques du Maelstrom pour détruire des enclaves contrôlées par les ennemis de l’Humanité. Ces réussites, associées à la réduction des attaques sur les voies commerciales, à la reprise en main du système Badab et de ses voisins ainsi qu’à l’augmentation des productions de ces mondes permirent à la renommée du Tyran de dépasser les frontières de la zone du Maelstrom. Encouragés par ses succès, Huron envoya une délégation sur Terra pour présenter aux Hauts Seigneurs un plan qui permettrait de complètement soumettre le Maelstrom et ses environs, ce qui, à long terme, profiterait grandement à l'Imperium. Ce plan préconisait le déploiement de plusieurs autres chapitres au sein des Gardiens, voire une nouvelle fondation qui aurait pour but de mener à bien une immense campagne de pacification. Malheureusement, la requête du Maître de Chapitre fut rejetée sans même une audience complète, les Hauts Seigneurs prétextant qu’une simple contingence des menaces suffisait.

Au milieu des années 700.M41, les envoies de la dîme de patrimoine génétique des Astral Claws requis par l’Adeptus Mechanicus Biologis devinrent rares ou incomplets. Bien qu’elles fussent au départ une source de préoccupation, de telles questions n’étaient pas inhabituelles, en particulier pour des chapitre space marine déployés sur les frontières ou en cours de croisade pour la simple raison que les fraternités avaient un besoin temporaire d’un surplus de matériel génétique pour combler les pertes du champs de bataille. Néanmoins, « l'omission » des Astral Claws persistait, ce qui rendit le Mechanicus de plus en plus suspicieux, mais il ne pût jamais rien prouver. En 729.M41, une nouvelle ambassade de Lufgt Huron remis aux Haut Seigneurs un document similaire à celui présenté par les premiers envoyés du maître de chapitre. A nouveau, le plan fût rejeté, de même que les demandes de renfort pour les Gardiens.

Le schisme de Badab (748.M41)

Après que de nouvelles demandes d’aides aient été refusées alors que le montant de la dîme planétaire avait augmenté, Huron refusa de s’acquitter de cette même dîme envers l'Administratum et bloqua les voies commerciales passant par son royaume pour protester contre le manque de soutien envers lui et les autres membres des Gardiens. Les ressources destinées à l’impôt furent divisées entre les différents chapitres et la part des Astral Claws servit à compléter les défenses des mondes clés du secteur de Badab et à renforcer la flotte sous le commandement du Tyran. Les imposantes défenses spatiales qui ceinturaient désormais les systèmes contrôlés par Huron furent nommées  l’Anneaux d’Acier. Dans le même temps, sur Badab Primaris, il fût ordonné de détruire l’ancienne citadelle des commandants planétaires pour ériger à la place une forteresse pensée par le Tyran en personne, le Palais des Ronces. Au final, l’affrontement « juridique » entre les droits de l'Administratum de lever la dîme et ceux, antiques, des commandants Astartes quant à la défense l'Imperium par tous les moyens nécessaires créa un schisme qui dura près d’un siècle et demi. Durant cette période, les Astral Claws et les Gardiens continuèrent de mener des opérations militaires pendant que les services locaux de l’Administratum et les autorités Segmentum clamaient haut et fort que les space marines défiaient la loi impériale.

La fermeture partielle des voies passant par le système Badab et ses voisins furent aussi durement ressentie par le secteur de Karthago. Pendant plus de onze siècles, les seigneurs et les gouverneurs de ces planètes s’étaient enrichis grâce à la charte commerciale les désignant comme les transporteurs de toute la production industrielle de la zone du Maelstrom et les protecteurs du passage menant à Sagan III, un monde contrôlé par l’Administratum qui dirigeait ensuite le flux d’échange en direction de l’ouest Segmentum Ultima et au-delà. Ce monopole avait rendu les dirigeants de Karthago honteusement riches alors que les mondes dont ils convoyaient la production étaient régulièrement victimes d’assauts et luttaient pour leur survie.  

La victoire refusée

Libérées de leur devoir de garnison, les Astral Claws intervinrent au lendemain de la tristement célèbre Rébellion du Quatrième Quadrant, une guerre qui préoccupait l'Imperium depuis de nombreuses décennies. Après le rassemblement d’un groupe de combat composé de diverses compagnies des Astral Claws, des Fire Hawks, des White Scars et des Celestian Guards, de régiments du Death Korps de Krieg et de la Garde Col-Sec ainsi que des Titans de Legio Venator, Lufgt Huron fût désigné en tant que coordinateur des forces de bataille à une grande majorité. Sous son commandement inspiré, le détachement élimina en moins d’un an les troupes de traîtres et d’hérétiques du système Lycanthos. A la suite de cette campagne, Stibor Lazaerek, maître de chapitre des Fire Hawks, se mit à nourrir une rancune personnelle envers le Tyran, désigné comme chef alors qu’il était lui-même le commandant le plus ancien. En 821.M41, une importante invasion ork venue tout droit du Maelstrom fut intercepté et détruite au cours d'une série de batailles dans le secteur de Khirab par une force combinée des Gardiens. Pendant l’affrontement final, Huron tua Rakka, le chef peau-vert, en combat singulier et devint un héros aux yeux des populations de cette zone.

En 869.M41, à l'instigation de leur maître de chapitre, les Black Templars déclenchèrent une Croisade de la Colère, assaillant le Maelstrom par l'est. Dans le même temps, les Astral Claws, les Lamenters et les Mantis Warriors lancèrent leurs propres assauts depuis sud et nord-est. Grâce à la brillante planification stratégique de Huron et à la détermination des Gardiens et des Black Templars, vingt trois mondes et forteresses hérétiques ou xénos furent purgés. Malheureusement, des événements plus lointains entrèrent en ligne de compte, mettant une fois de plus aux plans des gardiens : leurs alliés furent rappellés pour venir en aide au royaume d'Ultramar au lendemain de la Guerre Tyrannique. Ayant déjà subi d'importantes pertes au cours de la campagne, les chapitres  des Gardiens furent à nouveau contraint de se retirer, à la grande fureur du Tyran. Au retour de cette campagne, Lufgt Huron devint de plus en plus taciturne et s’isola pendant de longue période. Il se retirait pendant plusieurs jours dans les bibliothèques du chapitre ou se tenait pendant de longues veillées silencieuses en regardant sans ciller les holosphères décrivant la zone du Maelstrom dans l’observatoire du Palais des Epines. Certains disent que c'est à cette époque que la psyché du Tyran commença à s’effondrer, ce dernier étant privé de la possibilité d’accomplir son devoir et de la gloire d’une victoire éclatante sur les monstruosités qu’il avait juré de combattre. Certain de ses détracteurs allèrent même jusqu’à murmurer qu’une entité avait pris racine dans son esprit, se nourrissant de son amertume et de son sentiment d’échec. Ce fût à cette même période que l’Imperium connu une grave crise sur de nombreux fronts : la Flotte Ruche Behemoth frappa les défenses Segmentum Ultima, les laissant dans un état catastrophique, les rumeurs d’une invasion en provenance des profondeurs de l’œil de la Terreur et des Etoiles Fantômes se répandirent. Dans les territoires autrefois pacifiés par les forces des Gardiens du Maelstrom, des révoltes et des raids corsaires menacèrent toutes les victoires chèrement acquise par Lufgt Huron et ses frères. Le Tyran sembla sortir de son inaction et entrepris de défendre les mondes dont il avait la responsabilité.
Les prémices du conflit


La destruction de la flotte de la dîme (901.M41)

Après des jugements préliminaires en faveur de l’Administratum du système Badab sur l’affaire du Refus de la Dîme, une flotte comprenant des représentants de l'Adeptus Mechanicus Biologis et des Seigneurs Administratum du secteur de Karthago fût dépêchée dans les territoires du Tyran pour demander la restitution de l’impôt et examiner les implants génétiques du chapitre. Dans des circonstances encore obscures aujourd’hui, les vaisseaux des enquêteurs furent pris pour cible alors qu’ils se frayaient un chemin dans les défenses de l’Anneau d’Acier. Aucun navire ne survécu et 20 000 serviteurs de l’Imperium furent tués. Rapidement, des réclamations se succédèrent pour obtenir des explications sur ce désastre. Lufgt Huron remit aux autorités du Segmentum les éléments de sa propre enquête sur la tragédie, insistant sur le fait que la flotte avait refusé de se soumettre au contrôle de ses propres appareils. Ce rapport provoqua l’indignation des dirigeants du secteur de Karthago et les liens commerciaux qui existaient encore entre le domaine des Astral CLaws et leur territoire furent brusquement rompus ou sévèrement contrôlé. La gouverneure du secteur, Tanit Koenig, proposa que des sanctions soient prises contre le chapitre et demanda l’arrestation de Huron pour qu’il comparaisse devant les institutions impériales pour trahison. Ces réclamations ne furent jamais écoutées, le Tyran étant le maître légitime d’un royaume en guerre permanente contre les abominations du Maelstrom et un seigneur Astartes mandaté pour défendre l’Imperium par tous les moyens. De plus, aucunes preuves tangibles ne permirent de le désigner comme coupable de la destruction de la flotte. Furieux, les seigneur de Karthago deux expéditions punitives pour faire respecter leur volonté mais elles disparurent sans laisser de trace avant d’atteindre le système de Badab. Leurs soupçons se portèrent immédiatement sur les Astral Claws et leurs alliés qui nièrent toute implication.  

Incapables de faire plier Huron par la force, de plus en plus désespérés en raison de leur faillite imminente, ils décidèrent d’engager des actions beaucoup plus longue et plus périlleuse pour atteindre leurs objectifs. À partir de 903.M41, les ambassadeurs des commandants impériaux de Karthago commencèrent à mener une importante propagande à l’encontre des Astral Claws lors des assises du Segmentum et du Senatorium Imperial pendant que les représentants locaux de l'Administratum local multipliaient les demandes auprès des Hauts Seigneurs. se sentant de plus en plus menacés par ces accusations, les Gardiens se préparèrent à un affrontement sans précédent et le Tyran ordonna le renforcement des défenses dans tout le secteur de Badab.

La sécession du Maelstrom (903.M41)

Pour répondre aux menaces persistantes pesant sur son domaine et ses alliés, Lufgt Huron publia les fameux Articles de la Justes Sécessions, une charte également ratifiée et signée par les maîtres de chapitre des Lamenters et des Mantis Warriors. Ce document rappelait que les devoirs défense ne pouvaient être limités par la réclamation de la dîme, s’appuyant sur des articles précis de la Charte des Gardiens et sur les anciens droits de l'Adeptus Astartes. Les Articles affirmaient aussi que les autres Adepta ne pouvaient s’immiscer impunément et sans en référer aux maîtres de chapitre space marines, seigneurs légitimes de leurs fiefs devant l’Empereur, et contenaient le renouvellement des vœux de défense et de fidélité des chapitres stationnés autours du Maelstrom. Sentant que leur cause ne ferait pas long feu face au poids de cette déclaration, les seigneurs de Karthago menacèrent les Gardiens d’une guerre totale s’ils ne rétractaient pas et recherchèrent frénétiquement des alliés. Les représentants locaux du Departmento Munitorum et le sous-commandement de la marine du Segmentum stationné à Ryza refusèrent catégoriquement, arguant que cette « affaire interne » ne les concernait pas. Désespéré, le Satrape de Karthago émit des demandes officielles à destination de tous les chapitres space marines auxquels son secteur avait eu affaire, sachant parfaitement que seul des surhommes pour en affronter d’autres. Les Fire Hawks furent les premiers à leur répondre.

La Guerre de Badab


La guerre ouverte (904.M41)

À la demande directe du Satrape, des éléments des Fire Hawks furent envoyés pour enquêter sur la disparition de leurs flottes punitives. Parfaitement au courant de la nature belliquese du chapitre et la rancune de son seigneur envers Huron, le Satrape de Karthago savait qu’il en faudrait peu pour déclencher un affrontement dont il pourrait profiter. L’enquête des Fire Hawks amena leur navire, le Red Harbinger, dans le sous-secteur du Pôle d'Endymion, le domaine des Mantis Warriors. Rapidement détectés et encerclés, les intrus refusèrent de s’expliquer sur leur présence et ouvrirent le feu. Les navires des défenseurs répondirent aussitôt et au bout d’un court affrontement, désemparèrent le Red Harbinger avant d’envoyer à bord un contingent de guerriers. Les Fire Hawks répondirent à nouveau par la négative lorsqu’il leur fût demandé de se rendre et une violente fusillade s’engagea dans les coursives, une bataille dont ils ressortirent défait une fois de plus. Moins de vingt guerriers furent capturés vivant et ils eurent le temps d’envoyer un message astropathique au commandement de leur chapitre, l’avertissant de leur sort et de l’ennemi qui les avaient vaincus. Des pourparlers s’engagèrent et après le retour de son navire et de ses prisonniers, le chapitre déploya la totalité de ses forces et de sa flotte, déclarant dans le même temps la guerre aux Gardiens.

En dépit de leur puissance, les Fire Hawks n’arrivèrent jamais à engager de réelles batailles rangées contre les Mantis Warriors, adeptes de la guerre éclair et des escarmouches, et il leur était impossible de s’attaquer aux défenses de l’Anneau d’Acier. Le seigneur Stibor Lazaerek décida de tendre un piège à ses ennemis en assiégeant le monde d'Iblis, une planète protégée par les Mantis Warriors. Une fois de plus, ces derniers refusèrent le combat et s’emparèrent, au côté des Astral Claws, du monde frontalier de Sagan, sécurisant les voies de ravitaillement et les routes Warp à travers le système. Dégoûtés par ce qu’ils estimaient être de la couardise et obligés de se replier sous peine de se retrouver isolés en plein territoire ennemi, leurs adversaires bombardèrent Iblis et détruisirent le seul croiseur de bataille de la classe Mars de la Flotte de bataille du Maelstrom, Sacred Tetrarch. La situation des Fire Hawks devint peu à peu intenable et ils furent lentement repoussés par les Gardiens jusqu’à ce les Marines Errant arrivent en renfort pour honorer une ancienne dette. Au grand dam de Stibor, ces « renforts » ne lui permirent pas de reprendre l’avantage, ces dernier ayant choisi de diviser leur flotte pour protéger les navires impériaux neutre qui traversaient la zone du Maelstrom. De plus, les Marines Errant étaient lié par d’anciens liens de fraternité avec les Lamenters, des liens récemment renforcés par leur participation commune à la Croisade de Corinthe. Les affrontements entre ces deux chapitres aux puissantes flottes se mirent à ressembler à des duels courtois, au grand dam de leurs alliés respectifs.

Un autre coup porté aux forces loyalistes ne fût pas l’arrivée d’un contingent militaire mais une nouvelle astropathique : le chapitre des Executioners, lié par le sang aux Astral Claws après une campagne commune, avaient choisi d'honorer leur dette en envoyant une force minimale mais puissante sur le terrain. Vers la fin de l'année standard, la Flotte de bataille Karthago et un petit détachement des Marines Errant furent presque totalement détruits par une force navale composée d’Astral Claws et Lamenters. Le Star Jackal des Marines Errant fût le seul navire capital à réussir à s'échapper. Avec la destruction d'une grande partie de leur flotte, le rôle actif des seigneurs de Karthago dans la guerre de Badab se termina définitivement. Les Marines Errant, eux, subirent de nouvelles pertes lorsqu’ils engagèrent le combat contre les Mantis Warrior à la surface de la Chute de  Bellerophon. Utilisant leurs traditionnelles tactiques d’escarmouches, de retraites simulées et de frappes chirurgicales, les Mantis frappèrent la structure de commandement de leur ennemi, tuant leur maître de chapitre et deux de leurs capitaines. Ce revers associé à leurs défaites précédentes poussèrent les Marines Errant à se replier.

La colère des Hauts Seigneurs (905.M41)

Alors que les space marines se combattaient dans une guerre ouverte et que cette situation commençait à s’aggraver, les hauts seigneurs de Terra daignèrent finalement intervenir dans la zone du Maelstrom. Ils envoyèrent d’abord une importante force opérationnelle composée de navires de la Flotte de Réserve du Segmentum Solar, d'auditeurs neutres de l’Administratum et, enfin, d’enquêteurs de l'Inquisition. Bien décidée à comprendre les causes de ces combats meurtriers, cette flotte demanda à tous les belligérants de déposer les armes pour un cesser le feu et ordonna aux sécessionnistes de comparaître pour un interrogatoire. Lorsque Lufgt Huron rejeta catégoriquement cette demanda en prétextant que lui et ses alliés étaient les agressé, les représentants de Terra déclarèrent que les maîtres des chapitres sécessionnistes devaient être arrêtés par tous les moyens nécessaires pour être jugés et que leurs droits et leurs ressources leurs étaient confisqués. Les légats terrans passèrent ensuite la majeure partie de l'année en cours à rassembler les forces jugées nécessaires à l’application de cette décision. Des éléments des chapitres des Red Scorpions, des Raptors, des Salamanders et des Fire Angels se rassemblèrent sous leur autorité, créant une puissante force de représailles. Les Fire Hawks, et dans une moindre mesure les Marines Errant, reçurent l'ordre de cesser toute opération et de se retirer pour un interrogatoire. Un ordre que les Fire Hawks ne choisirent de suivre qu’après avoir exécutés un bombardement orbital sur Sacristan, un des mondes du domaine des Mantis Warriors. En ce qui concerne les seigneurs de Karthago, une enquête inquisitoriale complète les reconnue coupables d’avoir déclenché cette guerre par appât du gain et l’entièreté de la population de leur monde principal fût condamnées à six générations de servitude.

La fureur de l’Astartes (906.M41)

Ce fût au début de l’année 906.M41 qu’eu lieu la plus grande bataille navale de la guerre, la Bataille de la Faille Silencieuse. Les flottes combinées des Red Scorpions et de la Flotte de Réserve du Segmentum Solar rencontrèrent celles des Lamenters et de la Flotte de Bataille du Maelstrom. En dépit de l’ampleur et de la puissance de cet affrontement, peu de navires des deux camps furent détruits et il n’y eut pas de vainqueur incontestable. La seule perte sérieuse des sécessionnistes fût le navire amiral de la Flotte de Bataille Maelstrom, le cuirassé de classe Oberon Gauntlet of Wrath.  Suite à cette bataille sans vainqueur, le seigneur Ortys, maître de chapitre des Red Scorpions et commandant désigné de la force d’intervention, lança une attaque sur le monde clé de Vyaniah. Sa force de frappe, composée des guerriers de son propre chapitre, des Marines Errant, lavés de tout soupçon, et des Novamarines, nouvellement arrivés sur le front, fût surprenament refoulée par la Légion du Tyran, et ce en dépit d’un taux de victime estimé de  178 contre 1 en faveur des loyalistes. Le second revers pour les space marines envoyés par Terra fût l’arrivée des Executioners, attendus depuis longtemps par les Gardiens, et dont la force de frappe s’avéra extrêmement efficace dans ses raids contre les postes de ravitaillement impériaux. Heureusement, le rassemblement de tout ces chapitres et le retour des Fire Hawks et des Marines Errant dans le service actif, permit aux loyalistes, en dépit des défaites et des pertes, de s’imposer dans la zone du Maelstrom et d’établir une tête de pont.

Lufgt Huron, étonnamment, proposa à Ortys une réunion pour tenter d’engager des pour-parler et peut être une sortie de crise. La rencontre eu lieu à bord d'une station de surveillance délabrée en orbite de la planète Shadim dans le système Grief. Huron et son escorte se présenta en compagnie de Sartaq, seigneur des Mantis Warriors, et les discussions commencèrent. Alors que les choses se passaient bien, une tierce partie, apparemment des traîtres du Chaos, intervint dans des circonstances qui ne sont pas entièrement comprises encore aujourd’hui. Ortys et Sartaq au cours des combats sans merci qui déchirèrent la station. La mort d’Ortys dans ce qui devint pour les loyalistes la Trahison de Grief ne plongea en aucun cas leurs forces dans le désarroi, bien au contraire. Emplis d’une juste fureur, ils virent leurs rangs augmentés avec l’arrivée des Howling Griffons et des Sons of Medusa et se rassemblèrent sous la bannière du célèbre Carab Culln, successeur d’Ortys à la tête de ses frères. Culln entrepris de terminer l'activation de la Station Vengeance, une puissante base avancée, pendant que ses Red Scorpions menaient des attaques sur les voies spatiales des Astral Claws et les Sons of Medusa épaulés par les Novamarines bloquaient respectivement le sous-secteur du Pôle d’Endymion et le système Sagan, enrayant sérieusement l’effort de guerre des sécessionnistes. Les Fire Hawks, retirés du front principal en raison de leurs pertes, prouvèrent quant à eux qu’ils étaient toujours des atouts pour leurs frères en interceptant un raid des Lamenters sur les arrières des loyalistes. Après une sanglante bataille navale dont ils émergèrent des vainqueurs, les lignes d'approvisionnement furent considérées comme entièrement sûres.

Le tournant de la guerre (907.M41)

La bataille pour Gangreatha III, commencée l'année précédente, s’acheva sur la victoire des Raptors, des Salamanders et des Fire Angels sur les Astral Claws et Mantis Warriors. Une autre victoire importante survint lorsque les Raptors et les Salamanders réussirent à repousser la flotte sécessionniste assiégeant le monde loyaliste de Surngraad. Les Marines Errant, ayant subi de lourdes pertes pendant la guerre, choisirent de se retirer de la campagne, à la grande colère des Fire Hawks qui jurèrent de ne plus combattre à leurs côtés. Ce retrait coïncidait avec l’arrivée du reste du chapitre Executioners, venu renforcer leur contingent déjà présent. Les nouveaux arrivants fondirent sur les positions tenus par les Howling Griffons et leur infligèrent de telle perte qu’il fût suggéré au chapitre de se retirer, une suggestion qu’ils éludèrent jusqu'en 909.M41, la situation de leur effectif devint réellement critique. Les sécessionnistes furent soudainement distraits des opériations lorsqu’une invasion ork frappa les planètes des Mantis Warriors et que plusieurs cultes chaotiques se déclarèrent dans le domaine dans le domaine des Astral Claws. L'arrivée inattendue d'un autre chapitre loyaliste, les Minotaurs, porta un coup terrible aux Gardiens. Engageant le combat dès leur arrivée, ils anéantirent totalement l'unité de la Légion du Tyrant stationnée sur Kyro et aidèrent les Red Scorpions à conquérir le monde de Vyaniah.  

La découverte de la vérité (908.M41)

Une découverte édifiante permit aux tacticiens impériaux de mieux comprendre pourquoi les effectifs des Astral Claws semblaient si importants. Lors de son interrogatoire après sa capture lors de la bataille de la forteresse polaire de Surngraad, un apothicaire Astral Claw se révéla être en réalité un membre des Tiger Claws, une fraternité descendante du chapitre de Huron et que l’on pensait disparue depuis longtemps. Il expliqua que les Astral CLaws avaient une centaine d’entre eux retrouvés errant dans l’espace et qu’ils les avaient secrètement ramenés dans leur domaine avant recommencer la reconstruction de leur force. Le Tyran n’avait pas ordonné de retenir les dîmes génétiques de son chapitre pour regarnir ses propres rangs, mais pour bâtir un chapitre complet. Pendant au moins cent ans avant le début du conflit, les Astral Claws avaient lentement construit une force égale à une ancienne légion de l’Astartes. Huron, avec une arrogance monumentale mais aussi une foi sans pareil envers l’Empereur, avait cherché à démontrer le bien-fondé de sa cause en menant son immense armée et ses alliées à la conquête du Maelstrom et d’établir nouveau royaume pour l'Humanité.

En même temps qu’elle découvrait ces secrets, l'Inquisition apprit que les guerriers de Huron s'étaient alliés à un groupe de charognards hereteks survivant sur le monde mort de Cygnax et qu’ils avaient l’intention d’y récupérer un important stock d'armes enterré là après la fin terrible de sa guerre civile qui l’avait dévasté. Les loyalistes envoyèrent aussitôt des troupes pour intercepter les forces des Astral Claws. Le contingent se composait des Sons of Medusa et d’une compagnie des Exorcists nouvellement arrivée. Malheureusement, les deux chapitres furent en désaccord sur la façon de mener l’opération et les noveaux arrivant quittèrent le terrain pour participer à l’assaut de la planète Sagan en compagnie des Red Scorpions, des Fire Angels, des Salamanders, des Raptors et des Novamarines. La bataille fût particulièrement intense, les défenseurs refusant de céder un pouce de terrain sans combattre. A la fin, acculé et en sous nombre, ils utilisèrent des armes virales pour tenter de vaincre leurs assaillants. Ce plan désespéré ne fonctionna pas, mais il fît de nombreuses victimes, notamment parmi les Fire Angels. La prise de Sagan permit de couper Badab du sous-secteur d’Endymion et ainsi empêcher les Mantis Warriors de soutenir leurs alliés et vice-versa.

Ce fût à ce moment, et pendant le début de l’année suivante, que l’Inquisition demanda à plusieurs chapitres de se retirer du champ de bataille. Les Novamarines, les Raptors et les Howling Griffons furent libérés, en théorie pour pouvoir intercepter une éventuelle invasion ork ailleurs dans le Segmentum. En réalité, ils n’avaient pas montré assez de leur « juste fureur » au combat. Bon nombre des frères de bataille de ces chapitres allaient au combat avec réticence et leurs commandements respectifs savaient parfaitement que les Gardiens s’étaient révoltés à cause des manigances de leurs voisins et du laxisme des Hauts Seigneurs. L'Inquisition tenta même de faire partir le contingent des Salamanders, qui s’était à plusieurs reprise interposé entre l’institution impériale et les populations « traîtres », mais l’influence et l’aura du chapitre de la Première Fondation leur permit de résister aux menaces. Un exemple type de ce que l’Inquisitrion souhaitait de la part des chapitres engagés dans la guerre fût le traitement infligé par les Minotaurs aux Lamenters. Les premiers avaient sans relâche poursuivis la barge de bataille des seconds, la Mater Lacrimarum, les poussant à la défendre pour les faire tomber dans un piège. Après une bataille navale au corps à corps et des abordages sanglants, les Minotaurs avaient massacrés les Lamenters, ne laissant du chapitre que 300 frères grièvement blessés et des navires brûlant dans l’espace.

Cette perte retentissante pour les Gardiens fût rapidement suivie d’une autre. Après avoir découvert que les Astral Claws possédaient un site de transfert de matériel établi avec le monde forge local, les Red Scorpions et les Salamanders passèrent à l’attaque. A la suite de ce qui allait devenir dans les chroniques de la guerre l’Incident d’Angstrom, les forces loyalistes détruisirent la cache d’équipement et réduisirent à néant toute possibilité pour Mechanicus d’Angstrom de fournir du matériel aux Astral Claws.

L’accalmie avant la tempête (909.M41)

Les Lamenters hors combat, les mondes de Sagan et de Vyaniah tombés et le soutien d'Angstrom neutralisé, les sécessionnistes furent grandement affaiblis et peu à peu poussés dans une situation inextricable. Malgré cela, leurs assaillants ne purent exploiter leur avantage en raison d’une réorganisation complète de leurs forces pendant une grande partie de cette année là. En outre, un important raid ork menaça à nouveau le domaine des Mantis Warriors, qui profita de ce moment pour infliger des pertes sérieuses aux Fire Angels déjà décimés. Les Astral Claws se barricadèrent un peu plus dans le système Badab, la plupart des éléments de leur flotte ayant été détruits ou gravement endommagés. Les seules attaques sérieuses menées contre les loyalistes pendant cette période furent le fait des Executioners dont la base d’opération situé hors de la zone du Maelstrom ne pouvait être atteinte.

L’arrivée de la Vague (910.M41)

L’accalmie relative cessa lorsque les Sons of Medusa  et un contingent de l’Inquisition s’attaqua à nouveau au monde de Galen VI, remportant un succès important.  Bien que les infrastructures de la planète aient été grandement épargnées, une grande partie de sa population fût condamnée à la servitude pour expier leur soutien aux sécessionnistes. Le peuple de Galen VI eut le choix de servir dans les légions pénales ou d’être dispersé à travers la zone du Maelstrom pour réparer les dégâts subis par les autres mondes plus durement touchés par la guerre.  Cette année vit également l’ajout d’un allié particulier aux forces des loyalistes. Surprenant le commandant impérial Culln, le chapitre des Carcharodons offrit de servir sous ses ordres. Bien que connaissant la réputation impitoyable de ces guerriers, le maître des Red Scorpions leur confia la prise des mondes du sous-secteur Endymion. Les Carcharodons entreprirent cette tâche avec un « enthousiasme » sans faille et menèrent une campagne de terreur sans nom, laissant derrière eux des populations massacrées et des mondes en cendre. Furieux de voir leurs peuples massacrés et leurs terres brûler, les Mantis Warrior intervinrent, faisant exactement ce que les Carcharodons souhaitaient. Après des batailles sanglantes et des escarmouches d’une violence inouïe, les défenseurs se rendirent. Les Fire Angels, à la fois dégoûtés par les méthodes des Carcharodons et grandement affaiblis par les combats, rentrèrent sur leur monde d’origine pour entamer la reconstruction de leur force.

Les derniers feux (911.M41)

Au cours de cette période, les forces loyalistes et sécessionnistes se battirent avec un acharnement jamais vu depuis le début de la guerre. Une force de frappe composée de Salamanders et de Minotaurs sous le commandement du capitaine Pellas Mir'San attaqua le monde de Lamptan, une planète où les sécessionistes rassemblaient leur effectif pour frapper à nouveau. Le raid fût un succès et permit aux space marines de récupérer un imprtant stock d’implants génétiques volés depuis le début du soulèvement sur leurs morts par les apothicaires des Astral Claws.  

A suivre : La Bataille du Palais des Ronces

Source :
Imperial Armour Volume Nine - The Badab War - Part One
Imperial Armour Volume Ten - The Badab War - Part Two
Lexicanum
Warhammer 40k Fandom
Codex Space Marine du Chaos 4ème édition
Grundzan

Grundzan
Scout
Scout

Messages : 63
Age : 25
Localisation : Guyane ou Catachan... en tout cas y a des arbres

https://www.facebook.com/Grundzan/

Revenir en haut Aller en bas

[Fluff warhammer 40k] La Guerre de Badab Empty Re: [Fluff warhammer 40k] La Guerre de Badab

Message par BlooDrunk le Dim 24 Mar 2019 - 11:54

Beau boulot avec ce résumé, +1, hâte de lire la suite.

J'avais déjà lu sur un autre site une traduction de fan très bien faites aussi (un peu plus long et détaillé il me semble, faudrait que je retrouve ça, je me l'étais même imprimé).


[Fluff warhammer 40k] La Guerre de Badab 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8570
Age : 36
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

[Fluff warhammer 40k] La Guerre de Badab Empty Re: [Fluff warhammer 40k] La Guerre de Badab

Message par Grundzan le Dim 31 Mar 2019 - 15:15

Merci pour tes encouragements BlooDrunk ^^ et c'est une bonne occasion pour donner ce que j'avais promis, la bataille du Palais des Ronces.

L'assaut du Palais des Ronces.


L'attaque des Star Phantoms.


La dernière bataille de la Guerre de Badab eût lieu sur le monde même des Astral Claws. Après onze années de combats sanglants, les Stars Phantoms positionnèrent leur flotte au-dessus de la forteresse de leur ennemi, le Palais des Ronces, une citadelle qui couvrait des dizaines de kilomètres carrés au cœur d’une des chaînes de volcans de la planète et dont les remparts vertigineux abritaient suffisamment de laser de défense ou d’emplacement d’artillerie pour repousser les assauts les plus violents. Ne pouvant espérer lancer une attaque depuis le sol, le commandement des Star Phantoms opta pour une insertion par modules et Thunderhawks sous couverture d’un colossal bombardement orbital. Des dizaines de modules d’atterrissage tombèrent ainsi du ciel, s’écrasant sur les tours ou se brisant sur les remparts du complexe. Grâce à une excellente planification et une dose non négligeable de chance, cinq cent marines sur les sept compagnies déployées survécurent au premier largage et prirent pied à l’intérieur du palais. Après une bataille effroyable, les assaillants réussirent à repousser les Astral Claws derrière leurs dernières lignes de défense pendant que leur flotte continuait à bombarder les canons du Tyran.

La guerre des couloirs.


Bien rapidement, les Star Phantoms se rendirent compte que la tâche qui était la leur serait extrêmement ardue. Les hommes de Huron avaient complètement fortifié l’ensemble des bâtiments de leur forteresse, les rues étaient jonchées de mines, de fil de fer barbelé et d’obstacles antitanks, chaque porte était barricadée ou piégée et placé sous la garde d’un serviteur d’arme lourde la surveillait. Lorsque les loyalistes commencèrent à s’attaquer aux défenses, les Astral Claws se mirent à lancer des raids derrière leur ligne grâce aux souterrains secrets de la citadelle, se repliant tout aussi rapidement qu’ils avaient attaqué dans des bâtiments contenant matériels et munitions. Cette guérilla enraya considérablement les efforts des assaillants qui furent stoppés voire même repoussés dans certain secteur.

Peu à peu, le visage de la guerre changea. Les escouades d’assaut des deux camps abandonnèrent leurs réacteurs dorsaux pour être plus discret et investirent les positions silencieusement pendant les Fer de Lance des Star Phantoms étaient menés par des escouades Terminator équipés pour le corps à corps qui se frayaient un chemin à travers les murs. Les sas blindés et les portes étaient ouverts à coup de charge de démolition et les guerriers loyalistes comme rebelles se rendirent compte que leurs couteaux de combat ou leurs épées tronçonneuses leurs étaient tout aussi précieux que leurs bolters. Tout ordre d’attaque impliquait une mort certaine mais les marines des deux camps cherchaient ardemment cet honneur. Des centaines d’entre eux moururent au cours des combats pour une rue, un bâtiment ou une simple salle.

La sentence de l’Empereur.


Finalement, ce furent les tactiques supérieures et la persévérance des Star Phantoms qui leur accordèrent la victoire. Des escouades armées de bombes à fusion et de charges de démolition se frayèrent un chemin dans le réseau d’égouts jusqu’aux générateurs des baterries de défense qui interdisaient tout assaut massif. Une fois les canons silencieux, l’offensive victorieuse pût commencer avec le soutien d’une légion des Troupes de Choc de l’Ordo Hereticus. Forcés de reculer, assaillis de tous les côtés, Huron et ses hommes tentèrent le tout pour le tout et prirent la direction des hangars encore en leur possession. Ce fût dans l’un de ces hangars que le capitaine Androcles des Star Phantoms et ses guerrier rattrapèrent le Tyran entourés de sa garde. Au cours d’un duel dantesque, Androcles ouvrit le feu avec son fuseur et blessa mortellement Huron. Rapidement secouru par les siens, le Tyran fût transporté jusqu’à une navette pendant qu’une poignée d’Astral Claws déclenchèrent une diversion. Des bâtiments, des tours et même des sections de la forteresse furent la proie d’explosion bien minutée, bloquant les loyalistes et permettant à l’appareil de Huron de rejoindre son vaisseau. Deux cent Astral Claws réussirent à le rejoindre et à gagner le Maelstrom.
Grundzan

Grundzan
Scout
Scout

Messages : 63
Age : 25
Localisation : Guyane ou Catachan... en tout cas y a des arbres

https://www.facebook.com/Grundzan/

Revenir en haut Aller en bas

[Fluff warhammer 40k] La Guerre de Badab Empty Re: [Fluff warhammer 40k] La Guerre de Badab

Message par Illuminati le Mar 2 Avr 2019 - 14:34

BlooDrunk a écrit:
J'avais déjà lu sur un autre site une traduction de fan très bien faites aussi (un peu plus long et détaillé il me semble, faudrait que je retrouve ça, je me l'étais même imprimé).

Tu parles du résumé que j'avais fait de la guerre de Badab sur Vox Ludi ? C'était pas une traduction des Imperial Armours, mais plus une sorte de compil de tous les éléments fluff autour de cette guerre.La Guerre de Badab


@Grundzan : merci de partager, beau boulot Wink
Attention, tu parles de Palais des épines et de Palais des Ronces. C'est bien Palais des Ronces.


Vil xenos omniscient
Illuminati

Illuminati
Space Marine
Space Marine

Messages : 287
Age : 46
Localisation : Quelque part dans la Bibliothèque Interdite

http://illuvoxludi.e-monsite.com

Revenir en haut Aller en bas

[Fluff warhammer 40k] La Guerre de Badab Empty Re: [Fluff warhammer 40k] La Guerre de Badab

Message par BlooDrunk le Mar 2 Avr 2019 - 20:52

Illuminati a écrit:
BlooDrunk a écrit:
J'avais déjà lu sur un autre site une traduction de fan très bien faites aussi (un peu plus long et détaillé il me semble, faudrait que je retrouve ça, je me l'étais même imprimé).

Tu parles du résumé que j'avais fait de la guerre de Badab sur Vox Ludi ? C'était pas une traduction des Imperial Armours, mais plus une sorte de compil de tous les éléments fluff autour de cette guerre.La Guerre de Badab

Oui bien vu, faudrait que je remette la patte sur ma version imprimée de ton travail, c'était très bien fait.
Tu aurais le lien par hasard?


[Fluff warhammer 40k] La Guerre de Badab 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8570
Age : 36
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

[Fluff warhammer 40k] La Guerre de Badab Empty Re: [Fluff warhammer 40k] La Guerre de Badab

Message par Illuminati le Mer 3 Avr 2019 - 9:04

BlooDrunk a écrit:Tu aurais le lien par hasard?

Yep. Toutes les anciennes aides de jeu et scénarios sont sur mon blog :
http://illuvoxludi.e-monsite.com/blog/aides-de-jeu-et-scenarios-dh/$

Le lien pour la guerre de Badab : http://s000.tinyupload.com/index.php?file_id=02941474987948532951


Vil xenos omniscient
Illuminati

Illuminati
Space Marine
Space Marine

Messages : 287
Age : 46
Localisation : Quelque part dans la Bibliothèque Interdite

http://illuvoxludi.e-monsite.com

Revenir en haut Aller en bas

[Fluff warhammer 40k] La Guerre de Badab Empty Re: [Fluff warhammer 40k] La Guerre de Badab

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: FLUFF :: Warhammer 40K

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum