Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN:

Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven I_vote_lcap0%Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven I_vote_lcap67%Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven I_vote_rcap 67% 
[ 2 ]
Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven I_vote_lcap33%Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven I_vote_rcap 33% 
[ 1 ]
Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven I_vote_lcap0%Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven I_vote_lcap0%Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven I_vote_lcap0%Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven Empty Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven

Message par Nico. le Jeu 2 Mai 2019 - 17:20

Présentation:




==> Carcharodons: La Noirceur Extérieure Semi-Poche

Le mandat des Carcharodons est peu enviable - ce chapitre des Space Marines exploite les zones sombres de l'espace, chassant sans cesse les ennemis de l'humanité. Vivant sur les bords de l'Imperium, sans base fixe d'opérations, ils sont des créatures façonnées par leur environnement, réputés pour leur cruauté et leur brutalité. Avec une nouvelle vague de flottes de ruche tyranides approchant du plan galactique, les Carcharodons décident d'utiliser le monde de la Piété V comme rempart. S'ils peuvent arrêter les xenos ici, ils pourront mettre fin à la menace avant qu'elle ne commence. Mais alors qu'ils mobilisent les défenseurs de la planète et combattent les tyranides, les Carcharodons vont apprendre ce qu'est vraiment la valeur de l'humanité.

400 pages • Mars 2018 • ISBN 9781784967710 • Illustration de ???


Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven 9d9bac10

Artwork complet:

Spoiler:
Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven Blblog10

Mon retour de la sortie VO:

Spoiler:
J'ai terminé ce livre il y a quelques jours, mais comme Vulkan a déjà parlé de la plupart des choses, je ne ferai pas de critique. Globalement, j'ai apprécié le livre, surtout dans sa première partie, mais bien moins que le premier. En effet, au lieu de juste suivre les Carcharondons, on passe aussi la moitié du livre avec la survivante du premier, l'Arbites, qui bosse avec un Inquisiteur. Alors, autant j'ai bien aimé la retrouver, autant cela m'a un peu cassé le rythme de voir des choses plus classiques (enquêtes inquisitoriale). J'avais aimé le côté très centré sur les Carcha du premier, à suivre cette compagnie, ses escouades, ses membres, on était plus proche des personnages. Là y'a un peu plus de distance, les plus abordés sont le capitaine et le psyker, les autres un peu moins. J'ai donc trouvé le livre moins frappent et direct que le premier, ce que j'avais adoré.

Néanmoins, cela reste un livre sympathique et bien écrit. J'ai préféré la première partie (avant l'arrivée pour buter le culte Genestealer), on voit comment le Chapitre évolue, voir survit dans les confins extrêmes de l'Imperium. Leur indépendance a des limites, ils ont besoin de matériel donc ils organisent des Grey Tithe pour marchander avec le Mechanicum (matos contre reliques perdues), mais comme ils tiennent quasiment seuls ces frontières externes de l'Imperium, ils manquent d'effectif. Les Red Tithe ne suffisent pas à renouveler les troupes, alors ils vont alliance de temps en temps avec les Ashen Claws, renégats Raven Guard non traîtres, pour recruter des jeunes enfants à incorporer dans leur Chapitre. Je ne vais pas plus détailler, Vulkan en a déjà parlé.

Bref, les Carcharodons sont esseulés, ils ont du mal à tenir et luttent seuls contre une nouvelle invasion Tyranide. On voit que le Chapitre galère pas mal, on sent qu'il va bientôt être exterminé ou devoir revenir vers l'Imperium, probablement dans un prochain tome (y'a pas mal d'histoires qui commencent et n'ont pas de réponses, plus une fin ouverte, ça sent le prochain tome sachant que l'auteur lui a même l'a laissé sous entendre y'a pas longtemps). Au niveau du mystère de leurs origines, il y a des indices mais aussi encore plus de questions à la fin de la lecture qu'avant. On sait que les Ashen Claws sont d'ancien Raven Guard, les Carcharodons les appellent "frères", mais tous les SM le font entre eux. Et comme on l'a déjà fait remarquer, ils parlent du Forgotten One, en disant qu'eux continuent de suivre ses directives alors que les Ashen non, mais ces derniers disent que les Charcha ne lui font pas honneur. C'est très troublant tout ceci, il y a des indices Raven Guard.... mais aussi des comportements très World Eaters. La rage qui prend le pas sur leurs émotions/contrôle des actions, les Carcha on tendance à très rapidement tomber dans des furies rouges. Et quand le capitaine fait un duel contre un World Eaters, le Ashen Claws lui dit que si ça ce trouve cela aurait pu être un de ses frères.... Très louche tout ceci. Mais on ne saura jamais la vérité, l'auteur l'a dit au BLWeekender.

J'ai bien aimé l'écriture, c'est un auteur talentueux, même si c'était un peu moins immersif, direct que le premier. Certains moments m'ont fait penser à de bons vieux films de SF/Horreur, notamment quand un personnage est abandonné derrière à se battre seul contre des Genestealers et qu'on referme la porte au moment où on entend le clique d'un fusil vide de munitions... c'était très fun à lire, une atmosphère un peu clostro qui m'a fait penser à des Aliens. Y'a pas mal de fluff sur les Carcharodons et les Ashen Claws, Tyberios est très bad-ass mais aussi très.... brut, rude, dans sa façon de parler/agir. Et oui, c'est une brute absolue en combat.

Livre sympathique, même si pour moi moins accrocheur que le premier, surtout dans sa deuxième partie où ils se battent contre les genestealers, j'ai trouvé cela moins original. Vivement la suite, cela s'annonce très intéressant les histoires sans réponses.



logo2


Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 9019
Age : 29
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven Empty Re: Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven

Message par Emperor le Jeu 16 Mai 2019 - 17:31


Mouais, noté Moyen.

Tout d’abord, je trouve que l'auteur a du potentiel, il a de bonnes idées et écrit bien, mais bon sur pas mal d'aspects on sent méchamment que c'est encore un novice. C’est le ressenti que j’avais déjà eu à la lecture du premier tome, et ça ne s’est pas amélioré ici malheureusement.

Le scénario comporte nombre de faiblesses, teinté par moments d'un manque de subtilité certain et d'un développement de l'intrigue souvent mené en mode expéditif et versant parfois dans la facilité la plus crasse. Et notamment la gestion des intrigues et des personnages qui n’est pas toujours maîtrisée.
En vrac, et dans un certain désordre chronologique, quelques-uns des points m'ayant dérangé :

Spoiler:
- Les personnages avec gros dialogues explicatifs bien lourdaud à destination du lecteur, qui cassent un peu la diégèse du récit. Du genre :
" — Bon, machin, on va sur la planète Truc.
— Comment ? Qu'allons-nous faire sur la planète-cimetière aux 60 milliards de tombes, troisième monde le plus révéré du sous-secteur et dix-huitième étape du parcours initiatique des pèlerins en partance pour Terra ?
"

- Les personnages et l'équipement qui sont introduits ou placés sans finesse aucune, de manière à arranger la suite du scénario. Du genre :
L'Inquisiteur qui donne une balise à l'arbitrator, chose qu'il ne fait jamais, avec le gros dialogue subtil :
" — Avec cet équipement nous pourrons nous retrouver MÊME SI NOUS SOMMES SÉPARÉS. On ne sait jamais. *clin d’œil"
OU ENCORE
L'archiviste et l'abitrator qui au moment de s'enfoncer dans les tunnels passent tous deux en tête de leur escorte de space marines, sans aucune tentative d'explication ou de rationalisation de cet acte illogique (il faut préserver le psyker pour la confrontation finale, et l'humaine peut facilement se faire dézinguer en 2-2), tout ça évidemment pour qu'ils se retrouvent coupés des autres au premier éboulement venu.

- Le syndrome des personnages Kleenex, qui sont grossièrement "débarrassés" de l'histoire dès lors qu'ils ont servi l'intrigue. C'est le cas de la suite inquisitoriale (voir spoiler plus bas), ou encore de l'escouade conséquente de terminators de la Première compagnie, dont on a simplement plus de nouvelles à la fin, alors que la troisième compagnie mène un combat désespéré.
J’en reviens à la suite inquisitoriale, qui finit par se faire OS en 2 lignes, même chose pour l'Inquisiteur. Après avoir brodé autant de chapitres sur cette équipe, on s'aperçoit finalement qu'ils n'avaient juste aucun but en soi, si ce n'est permettre au personnage de l'arbitrator du premier livre de revenir dans le scénario de celui-ci...
Une fois celle-ci entre d'autres mains, l'auteur se débarrasse de l'équipe sans vergogne, sans qu'ils ne tuent qui que ce soit en retour, refusant même ce simple plaisir au lecteur de les voir vendre chèrement leur peau. Quel mépris. C'est pourtant censé être l'élite.

- La flotte-ruche tyrannide, pourtant engagée au combat contre les vaisseaux humains, qui rompt l'engagement et fait illico demi-tour vers le néant dès que le patriarche genestealer le plus proche se fait dézinguer. "L'Imperium est sauvé", les tyrannides n'ont plus leur unique loupiotte psychique pour les attirer donc ils tournent le dos à la galaxie et aux proies qu'ils viennent pourtant de rencontrer xD

- L'archiviste, qui n'a commencé à recevoir ses premiers organes de SM qu'il y a 10 ans à peine (il devrait encore être d'un niveau scout mais passons), et qui est déjà über balaise au point de OS un patriarche genestealer pluricentenaire. Après avoir fait la même chose un peu plus tôt avec le démon auquel il est lié, soit dit en passant.
MDR.

- Le Dreadnought vénérable qui arrive telle l’Armageddon sur la fin mais qui sert en fait à que tchi.


La traduction est également une honte. Il y a vraiment de trop nombreuses occurrences de confusion de personnages ou de matériel, qui font que certaines scènes n'ont tout simplement aucun sens :
La hache tronçonneuse de Sharr qui devient soudain une épée avant de revenir une hache, l'arbitrator qui cours vers... elle-même (l'auteur ayant inversé son personnage avec l'autre arbitrator femme), Sharr qui devient au détour d'une phrase le maître de chapitre, etc., j'en ai oublié.
Il n'y a eu aucune relecture, c'est pas possible.

Et puis cette traduction du titre de Tyberos, putain.
En anglais, The Red Wake.
Wake, terme anglais. Sens en français : 1) réveil ; 2) sillage.
Attribué dans ce contexte au chef d'une confrérie de guerriers dont la culture et l'ensemble des armoiries et colifichets - qui transpirent littéralement de ce bouquin et apparaissent quasiment à chaque paragraphe les concernant - est basée sur le requin, animal réputé pour son aileron dorsal qui a tendance à faire peur aux baigneurs et à laisser un sillage lors des déplacements à la surface de l'eau.
Et bien devinez comment a été traduit le titre de Tyberos en français ? Oui, oui, L’Éveil Rouge, évidemment, et non (Le) Sillage Rouge.
Je précise qu'à ma connaissance le maître de chapitre ne se coltine aucune prophétie/destinée basée sur un quelconque réveil ou concept idoine.


Bref, un livre moyen. Le début était pourtant sympa, avec cette scène très intéressante, représentant le déroulé d'une dîme grise entre le Mechanicus et les Carcharodons. Et puis...

Les gradés Carcha sont taiseux et pas hyper intéressants à suivre en fait. Cela était contrebalancé par la présence des Night Lords beaucoup plus exubérants dans le premier livre.

Tyberos ne fait ni ne dit pas grand chose...

L'infestation genestealer est assez ratée, dans un genre plutôt grossier comme dans le livre de Werner sur le même sujet. Il n'y a là rien d'insidieux, et c'est assez mal mené. L'Inquisition est juste stupide et se fait berner royalement par les hybrides à la tête de la hiérarchie planétaire. Aucun soupçon n'est distillé par l'auteur, c'est mal fait, on ne ressent aucune menace en tant que lecteur. En gros ce sont juste des humains normaux, présentés comme tels en tout point, sauf qu'au moment où ils se révèlent on se rend compte que ce sont des hybrides "car leurs yeux sont des billes noires en fait"...

Les Carcha savaient que c'était des hybrides évidemment (comme dans le premier livre, il n'y a aucune surprise, les Carcha sont omniscients, bien aidés qu'ils sont par les prophéties infaillibles de leurs psykers), mais ils les ont laissés en vie afin de ne pas faire fuir le Patriarche qu'ils souhaitaient débusquer.
Puis les sectes et purestrains attaquent en masse, blabla, bolt-porn.

Bref, dommage. L'auteur n’est pas mauvais en soi, mais il souffre de trop nombreux défauts - de jeunesse, espérons-le. Aussi, le fluff sur les Carcharodons est ici de l’ordre du service minimum, on n’apprend pas grand chose de plus par rapport au premier tome, et le peu qu’il y a se révèle être d’obscures références et sous-entendus en rapport avec l’autre chapitre renégat. Bof, quoi.



Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4433

Revenir en haut Aller en bas

Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven Empty Re: Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven

Message par Rhydysann le Jeu 16 Mai 2019 - 20:07

Hum, j'espère ne quand même pas être déçu à lecture de ce bouquin (un jour). J'avais vraiment aimé le premier...

Emperor a écrit:Attribué dans ce contexte au chef d'une confrérie de guerriers dont la culture et l'ensemble des armoiries et colifichets - qui transpirent littéralement de ce bouquin et apparaissent quasiment à chaque paragraphe les concernant - est basée sur le requin, animal réputé pour son aileron dorsal qui a tendance à faire peur aux baigneurs et à laisser un sillage lors des déplacements à la surface de l'eau.
Et bien devinez comment a été traduit le titre de Tyberos en français ? Oui, oui, L’Éveil Rouge, évidemment, et non (Le) Sillage Rouge.
Je précise qu'à ma connaissance le maître de chapitre ne se coltine aucune prophétie/destinée basée sur un quelconque réveil ou concept idoine.
Surement le même traducteur que celui du troisième tome d'Orion et ces armées de mouches volantes What a Face

+1


Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven Playgw16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1705
Age : 20
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven Empty Re: Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven

Message par Ivan le Fou le Mar 13 Aoû 2019 - 21:05

Entre la traduction de termes établis qui est totalement à côté de la plaque et les nombreuses coquilles, c'est à se demander si le boulot des traducteurs est relu.


Bon, sinon, pour mon avis sur ce roman... je suis très partagé.


L'intérêt du roman est que l'on a droit à une infestation du culte Genestealer. Pour moi, c'était ma première expérience avec cet ennemi et je partais donc du principe que j'allais avoir droit à quelque chose de nouveau. Mais... non, pas vraiment. A vrai dire le traitement tombe vraiment très vite à plat, dès que la véritable nature de la menace est révélée la machine s'emballe dans une succession de manœuvres habituelles et sans subtilités.

Un autre intérêt potentiel du roman: être mis en présence de deux chapitres relativement inconnus. Les Carcharodon Astra et des Ashen Claws.
Et, à nouveau, c'est la déception. Aucune profondeur, aucune personnalité. Ils ne sont même pas caricaturaux.


Dans l'ensemble j'ai vraiment eu l'impression de lire le transcrit d'un mauvais film.
Les actions s'enchainent sans réellement avoir de liens logiques entre elles, mais pourtant elles s'enchainent parce que... c'est comme ça. Elles sont mises les unes à la suite des autres et voilà, à la fin ça fait une histoire.
On notera les tentatives pour donner de la profondeur à tel ou tel personnage (Rannik par exemple, ou même le jeune archiviste Carcharodon), mais elles n'aboutissent pas.
Une arbitrator bossant pour un inquisiteur de l'Ordo Hereticus et qui a du mal à se remettre d'une confrontation avec des SM? C'est sensé être... intéressant?

Outre les diverses, voir trop nombreuses, coquilles lexicales, grammaticales, linguistiques, etc. j'ai été surpris par le nombre de fois où je me suis posé les questions suivantes:
-Oui, et?
-Ok, mais pourquoi?
-Et... et donc?


Your authority is not recognized in Fort Kickass.
Follow me on flickr.
Ivan le Fou

Ivan le Fou
Space Marine
Space Marine

Messages : 304
Age : 34
Localisation : Angers

https://www.flickr.com/photos/ivan-le-fou/

Revenir en haut Aller en bas

Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven Empty Re: Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven

Message par Ivan le Fou le Mer 4 Sep 2019 - 13:21

Ah, et une chose qui m'a laissé très très perplexe...

Spoiler:
Les Ashen Claws sont parvenus à capturer un World Eater?
Quoi?
Comment?


Your authority is not recognized in Fort Kickass.
Follow me on flickr.
Ivan le Fou

Ivan le Fou
Space Marine
Space Marine

Messages : 304
Age : 34
Localisation : Angers

https://www.flickr.com/photos/ivan-le-fou/

Revenir en haut Aller en bas

Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven Empty Re: Carcharodons: La Noirceur Extérieure de Robbie MacNiven

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum